Nos Partenaires

Auteur Sujet: Plaidoyer pour l’usage du parapluie en randonnée  (Lu 20250 fois)

17 janvier 2009 à 13:02:21
Lu 20250 fois

Cesco


Alors que je suis vraiment attaché à n’emporter et surtout « porter » rien de plus que l’absolument indispensable en randonnée (genre « ultralight » ou plutôt « ultraléger »), un des derniers articles dons je me séparerais serait probablement le parapluie.

A l’époque du Goretex et autres tissus dernier cri, certains se gaussent, enfin : se marrent  ;D ! Et pourtant, c’est beaucoup beaucoup plus efficace que les dernières membranes technologiques qui, de toute façon finissent toujours par prendre l’eau.

Les principaux avantages du parapluie :
- c’est très efficace
- on a la tête à l’air et non pas engoncée dans une capuche qui assourdit et dégouline
- c’est très bon marché
- il existe des modèles très légers et le rapport poids/performance est imbattable

Les inconvénients :
- ça ne pèse pas zéro grammes
- le vent, mais sauf cas de tempête (ce qui est rare), le parapluie résiste
- le regard des autres : « Quoi ! Tu fais de le randonnée avec un parapluie ? »

Certains trouvent l’usage du parapluie ridicule hors du pavé citadin. Je peux vous dire que lorsque tout le haut du corps est resté au sec après des heures de pluie battante, on se moque bien des idées toutes faites ! :doubleup:

Pendant mon dernier voyage à pied de 4000km à travers la Suisse et l’Italie, j’avais un modèle pliant à deux balles ; au bout de quelques mois, le vent a eu raison du valeureux ustensile ; j’ai rajouté deux balles pour en acheter un autre et j’ai été bien content de ne pas avoir dépensé des centaines d’euros pour renouveler ma veste supposée respirante etc.

Voilà ce que ça donne en situation  pour le randonneur, et  la même chose appliquée par un berger de Campanie (région de Naples). Bergers : grands marcheurs devant l’Eternel s’il en est !

      


Et pour en terminer avec les désagréments de la pluie, voyez mon apologie des sandales (Sandales jusqu'à 3000 mètres et plus ) sur ce post :

http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,6777.180.html



17 janvier 2009 à 13:27:15
Réponse #1

crotale


Le parapluie est en effet d'une efficacité rarement égalée !

Au fil des heures, quand c'est le déluge, on a beau être imperméable, le parapluie permet quand même de durer plus longtemps et plus confortablement :D

Cela fait quelques temps que je lorgne sur un parapluie adapté à la sécurité personnelle, qui au delà de l'aspect utilitaire, deviendrait si nécessaire une arme de fortune efficace et bien pratique dans divers cas de figure : multiplicité d'agresseurs, armes blanches, projectiles (dont spray...), chiens dangereux...

Une petite illustration en vidéo  ;):

http://fr.youtube.com/watch?v=bO8G5zsQohg
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

17 janvier 2009 à 13:28:46
Réponse #2

DavidManise


Ray Jardine, père spirituel des MUL, prônait les vertus du parapluie aussi...  et il en a fait du chemin avec ses divers modèles de parapluie et parasols...  il en a même bricolé avec des couvertures de survie pour se faire de l'ombre digne de ce nom dans le désert.  

Perso j'ai jamais testé, parce que je suis le plus souvent hors piste et/ou en forêt, donc ça s'accrocherait souvent.  Mais en terrain ouvert, pourquoi pas !

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

17 janvier 2009 à 13:29:14
Réponse #3

Fox


Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 janvier 2009 à 14:31:54
Réponse #4

Cesco


Ray Jardine, père spirituel des MUL, prônait les vertus du parapluie aussi...  

C'est peut-être bien lui qui m'avait convaincu lorsque j'avais épluché ses conseils il y a une dizaine d'années...

17 janvier 2009 à 14:58:28
Réponse #5

arzh


dans le meme esprit on trouve le parapluie de berger



on trouves quelques adresses

http://www.anne-marie-gaspar.com/rubrique,parapluies-de-berger,79080.html

mais ca doit etre lourd

17 janvier 2009 à 14:59:28
Réponse #6

Kilbith


Le parapluie est en effet d'une efficacité rarement égalée !Cela fait quelques temps que je lorgne sur un parapluie adapté à la sécurité personnelle, qui au delà de l'aspect utilitaire, deviendrait si nécessaire une arme de fortune efficace et bien pratique dans divers cas de figure : multiplicité d'agresseurs, armes blanches, projectiles (dont spray...), chiens dangereux...

Un parapluie peut être utile comme moyen de circonstance. Un parapluie standard "à l'ancienne " est certainement redoutable. Si en plus c'est un modèle dédié comme celui que tu nous montres c'est encore mieux....mais on pourrait y voir une "préméditation".


Pour la rando, le parapluie de berger a l'avantage d'éviter d'attirer la foudre et de pouvoir servir longtemps d'ombrelle . Des versions modernes de rando ont la même propriété pour la foudre et parfois pour le soleil....pour un poids et un encombrement moindre.
« Modifié: 17 janvier 2009 à 23:17:28 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 janvier 2009 à 16:14:44
Réponse #7

athlon


Il y a un parapluie qui me fait de l'oeil depuis longtemps... j'en ai vu un une fois... simple, robuste... tout en bois, autant les baleines (rotin) que le manche... envergure de 1m30.

http://www.parapluiedeberger.com/index.htm


A+
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

17 janvier 2009 à 17:00:14
Réponse #8

Bison


Bonjour,

Depuis le début de l'année passée, j'ai le Light Trek d' Euroshirm
Il semble tenir le coup.

Pour 260 g et 50 € il m'évite une veste de pluie imper-respi ...
Prend très peu de place et s'accroche n'importe où.

Comme, à ce poids là, il n'est pas trop grand (98 cm), il passe aussi en forêt, si le sous bois n'est pas trop sauvage.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

17 janvier 2009 à 18:56:03
Réponse #9

Fox


Si en plus c'est un modèle dédié comme celui que tu nous montres c'est encore mieux....mais on pourrait y voir une "préméditation".

Pour l'avoir eu en main, il est tout à fait civilisé comme parapluie.
Même pas une petite tête de mort  gravé dans un coin, j'te jure!  ;D
Par contre il est très resistant, et ne ressemble en rien à un gourdin.
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 janvier 2009 à 20:05:32
Réponse #10

Corin


Bonjour,

Depuis le début de l'année passée, j'ai le Light Trek d' Euroshirm
Il semble tenir le coup.

Pour 260 g et 50 € il m'évite une veste de pluie imper-respi ...
Prend très peu de place et s'accroche n'importe où.

Comme, à ce poids là, il n'est pas trop grand (98 cm), il passe aussi en forêt, si le sous bois n'est pas trop sauvage.
Salut Bison ;),
Manifestement, une marque qui s'est volontairement inscrit dans la problématique du parapluie de randonnée. Ce qui prouve à ceux qui en doutait que l'utilisation du parapluie en outdoor ne date pas d'hier. Leur production a l'air de très bonne facture (sans jeu de mots vu les prix).

Du coup, ça ne rend que plus pertinent le plaidoyer de Cesco que je rejoins totalement.

Un petit parapluie pliant de quelques dizaines de grammes, c'est souvent un bon choix en moyenne montagne ou marche d'approche. C'est vite mis en oeuvre et ça évite de mouiller l'ensemble vêtements-sac (ce qui est toujours pénible à gérer ensuite). En cas de temps variable, c'est vraiment appréciable.

En fonction des activités, le choix doit se faire en fonction du diamètre ouvert ou du poids. Je crois qu'il faut laisser le parapluie de berger aux amoureux de l'artisanat d'autrefois (j'en suis) et aux bobos mais ça n'est pas adapté à nos activités.

Après, la question qui se pose est celle de la philosophie d'achat. Pour quelques euros, on trouve un produit dont on sait qu'il finira pas lâcher mais si on le perd ou on le casse, on n'a pas de regrets. Ou, à l'opposé, on se sait soigneux, désireux de pouvoir compter sur un objet résistant et on peut décider d'investir.

Jusqu'ici, j'ai fait le choix de ne pas investir et de me contenter de pliants publicitaires ou payés peu cher mais j'avoue que j'hésite à changer de camp ;).

A+

17 janvier 2009 à 23:22:39
Réponse #11

Kilbith


Salut,

J'ai des parapluie de "randonnée" (petit, grands, solides) autant j'aime les avoir en ville, autant j'hésite beaucoup en montagne : essentiellement du fait du vent et que mes mains sont souvent prises par les bâtons de marche (genoux oblige).


Cela me gêne aussi que ce soit un objet ayant une seule utilisation....


En revanche, pour un voyage "sac à dos" comme CK  je n'hésiterais pas : pas de bâtons, moins de vent et le parapluie remplace avantageusement la veste Goretex/poncho en ville
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 janvier 2009 à 23:39:05
Réponse #12

Corin


A chacun d'apprécier en fonction de sa pratique mais quand tu dois marcher un certain temps sous la pluie, c'est assez confortable de pouvoir t'éviter la flotte qui te tombe dessus en direct.

A+

18 janvier 2009 à 06:36:43
Réponse #13

gmaz87


Bjr,

Autre avantage, c'est low profil, rassurant, un mec qui se balade en forêt avec un parapluie c'est comme un citadin qui s'aère, faut juste éviter de répondre en bulgare si on te parle :lol:
Retourné ça fait accessoirement un bon réceptacle à l'eau du ciel, et un pare vent de fortune pour démarrer un feu.
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

18 janvier 2009 à 07:57:16
Réponse #14

Bison


Pour ce qui est des mains ...

Je marche sans bâtons, justement parce que j'aime bien avoir les mains "disponibles".
Et rien que devoir tenir ce parapluie m'embête déjà bien!

Mais, s'il n'y a pas trop de vent, j'arrive à me libérer, en mettant le manche (sous la pectorale) dans la poche de ma chemise. Cela fait l'affaire, le temps de prendre une photo ... (Les photos sous la pluie ...  :love:  )
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

18 janvier 2009 à 22:40:36
Réponse #15

athlon


"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

19 janvier 2009 à 07:40:38
Réponse #16

vik


Bof, je vois quatre inconvenients:
-Ca nous prend une des deux mains
-c'est encombrant, ca rentre pas dans le sac
-ca s'accroche partout
-ca fait pas office de coupe vent comme en poncho qui protege tout le corps
-un poncho fait office de tarp, le parapluie non, n'a qu'une seule utilité


19 janvier 2009 à 07:59:09
Réponse #17

Corin


Bof, je vois quatre inconvenients:
-Ca nous prend une des deux mains
-c'est encombrant, ca rentre pas dans le sac
-ca s'accroche partout
-ca fait pas office de coupe vent comme en poncho qui protege tout le corps
-un poncho fait office de tarp, le parapluie non, n'a qu'une seule utilité
- Une main.
- Les modèles pliants ne sont pas si volumineux et ça pèse souvent moins qu'un couteau de camp ;)
- tu peux l'orienter
- ça te permet de te protéger de la pluie mais aussi du soleil en marchant (essaie de te protéger du soleil avec un poncho).

Je suppose que tu ne t'en es jamais servi. Il faut que tu fasses l'essai.

A+

19 janvier 2009 à 08:32:06
Réponse #18

Kilbith


A chacun d'apprécier en fonction de sa pratique mais quand tu dois marcher un certain temps sous la pluie, c'est assez confortable de pouvoir t'éviter la flotte qui te tombe dessus en direct.

A+

Hello,

Le parapluie Jack Wolfskin : :love:

Manche et armature en fibre de verre. Poignée droite en mousse dense. Fourreau en ripstop avec cordon pour le port en bandouillère, tissu en ripstop (polyamide).

Poids 455 g
Longueur 92 cm
Diamètre de 120 cm

La découpe permet de l'utiliser avec du vent.

Ret : 0,
MVTR : infini  ;D 
 
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,619.0.html

Did, ;)


Yes....mais j'émets quand même des réserves pour la montagne au dessus de la ligne des arbres : le vent risque de poser le même problème qu'avec le poncho. Il fait s'envoler le truc et la pluie arrive par le travers....

Pour les autres cas : +++

 ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

19 janvier 2009 à 08:38:27
Réponse #19

Corin


Yes....mais j'émets quand même des réserves pour la montagne au dessus de la ligne des arbres : le vent risque de poser le même problème qu'avec le poncho. Il fait s'envoler le truc et la pluie arrive par le travers....
Idem

A retenir que lorsqu'il n'y a plus d'arbres, l'ombre faite par un parapluie peut être très appréciable.

A+

19 janvier 2009 à 09:27:56
Réponse #20

Kilbith


Idem

A retenir que lorsqu'il n'y a plus d'arbres, l'ombre faite par un parapluie peut être très appréciable.

A+

Oui, le parapluie peut être une "ombrelle"....


Mais attention, comme pour les tentes,  les UV vont détruire rapidement le parapluie surtout s'il est en polyamide. En haute montagne ce sera encore plus rapide (plus d'UV). Un parapluie en polyester sera plus résistant aux UV.

Un parapluie  (polyamide/polyester) nécessitera un revêtement spécial (aluminisé) ou un polyamide spécial pour résister dans le temps aux UV :

Différentes qualités de polyamide et leur propriétés : http://www.hellermanntyton.us/media/documents/litpdefs_materials.pdf

Effet destructif des UV sur le polyamide selon la présence ou l'absence d'additif : http://www.specialchem4polymers.com/tc/UV-Light-Stabilizers/index.aspx?id=2282


C'est le point fort des parapluies de berger en coton qui servent autant contre le soleil que contre la pluie : ils résistent hyper longtemps dans le temps et sont réparables....mais ils pèsent "un âne mort".
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

19 janvier 2009 à 10:07:14
Réponse #21

Diesel


Les inconvénients :
- ça ne pèse pas zéro grammes
- le vent, mais sauf cas de tempête (ce qui est rare), le parapluie résiste
- le regard des autres : « Quoi ! Tu fais de le randonnée avec un parapluie ? »
Je rajouterai de ma propre expérience. j'ai utilisé quelques temps des parapluies étant jeune. 2 modèles, un grande de type golf et un plus petit pliant
- ça ne protège que le tronc dès qu'il y a un peu de vent (pantalon de pluie fortement conseillé)
- Encombrement dans les bois
- Demande au moins une main. Même si on arrive à le caler dans le dos entre les bretelles du sac (pour le modèle de golf)
- Protection imparfaite, soit on se mouille à partir du bas dos, soit à partir la ceinture du fait de l'inclinaison du parapluie (en général, je le calais sur l'épaule).
- L'eau coule directement sur/dans les chaussures (canalisée par les baleines) surtout si on avance à grand pas. >:(


Avantage
- On ne transpire pas dedans
- Pas de capuche donc bonne visibilité
- Possibilité de s'asseoir et d'attendre si celui ci est suffisamment grand

J'ai laissé tombé car c'était incompatible avec les bâtons de marche. ;D
« Modifié: 20 janvier 2009 à 08:34:49 par Diesel »

19 janvier 2009 à 11:40:54
Réponse #22

Bison


Bonjour,

Concernant les UV, les parapluies Euroshirm proposent effectivement une variante (couleur argentée) - dont la toile a un aspect métallisé, et qui est sensée mieux résister aux UV en utilisation "ombrelle".

Bon, j'ai beaucoup de chance avec la météo, en général ... (et ça dure depuis plus de 40 ans!), donc pas une expérience énorme.

Mais j'ai l'impression que, en cas de conditions nécessitant une veste ou cape de pluie, le parapluie peut s'ajouter comme un complément "pour le haut" qui permet d'aérer au maximum le vêtement de pluie proprement dit. Maintenant, si la tempête est au rendez vous, il y aura toujours une aération suffisante!

PS :  un autre usage auquel j'ai pensé, mais que je n'ai pas encore expérimenté - une petite protection supplémentaire à l'entrée de l'abri ... ou au sommet d'un tipi ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

19 janvier 2009 à 15:08:06
Réponse #23

Espadon


Le parapluie...

Son efficacité me laisse perplexe.... Ou alors un truc genre parasol, avec un diamètre suffisamment grand pour que la pluie ne coule par sur toi....Et encore tu auras quand même le bas du pantalon mouillé.

En milieu forestier ou accidenté... c'est même pas la peine tu vas t 'accrocher partout...Et avoir les deux mains libre c'est pas toujours un luxe, et puis la du coup tu peux pas marcher avec des bâtons;...!!

En cas de vent tu l'as dit toi même , ce sera plus de la rando mais du parapente...  ^-^Pourquoi pas , j'aime bien ces nouvelles disciplines... :lol:
Et puis essaye de rester le bras tendu toute une journée de pluie, a gérer les forces du vent pour maintenir le parapluie droit...Tu vas avoir mal au bras...

Pour quelques heures sur des chemins pourquoi pas, ou en dépannage,  mais a mon avis pas plus....

Mais comme tu le vois , les avis sont partager...un bon sujet pour partager nos avis.... :up:

"Se préparer au pire. Espérer le meilleur. Prendre ce qui vient." (Confucius)

19 janvier 2009 à 18:49:02
Réponse #24

Corin


Le parapluie...

Son efficacité me laisse perplexe.... Ou alors un truc genre parasol, avec un diamètre suffisamment grand pour que la pluie ne coule par sur toi....Et encore tu auras quand même le bas du pantalon mouillé.

En milieu forestier ou accidenté... c'est même pas la peine tu vas t 'accrocher partout...Et avoir les deux mains libre c'est pas toujours un luxe, et puis la du coup tu peux pas marcher avec des bâtons;...!!

En cas de vent tu l'as dit toi même , ce sera plus de la rando mais du parapente...  ^-^Pourquoi pas , j'aime bien ces nouvelles disciplines... :lol:
Et puis essaye de rester le bras tendu toute une journée de pluie, a gérer les forces du vent pour maintenir le parapluie droit...Tu vas avoir mal au bras...

Pour quelques heures sur des chemins pourquoi pas, ou en dépannage,  mais a mon avis pas plus....

Mais comme tu le vois , les avis sont partager...un bon sujet pour partager nos avis.... :up:


Pour pouvoir juger, étant donné le côté original de la démarche pour ceux qui ne s'en sont jamais servi (et je les comprends), il faut vraiment essayer.
Le porter: souvent, il se cale sur l'épaule.
Le bas de pantalon mouillé: valable avec toutes solutions (surtout un poncho), les guêtres ou le pantalon imper sont indispensables.
Le vent est un faux problème. S'il y a beaucoup de vent, ça sera aussi difficile à gérer avec un parapluie qu'avec autres choses.

En revanche, sur les averses, le parapluie permet de se protéger rapidement sans avoir forcément à poser le sac, l'ouvrir,...

Enfin, ce que j'en dis: essayez, vous saurez ;)

A+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité