Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Récit] 10 mois seul en Alaska  (Lu 6804 fois)

11 janvier 2009 à 20:43:51
Lu 6804 fois

manu3259


Salut,
Après l'article sur la famille Lykov, http://www.davidmanise.com/forum/index.php?action=printpage;topic=10151.0, j'ai trouvé un autre article du magazine Géo intéressant,tiré du N°57 de novembre 1983.

Carl Mc Cunn , un photographe naturaliste amateur, se fait déposer en mars 1981 dans une région déserte du nord de l'Alaska. Il tient un journal quotidien durant tout son séjour. Malheureusement personne ne viendra le chercher,à cause d'un malentendu probablement; A bout de nerfs, il finit par se suicider en décembre 81.
Il y a des similitudes avec la mort de christopher McCandless, mais à ma connaissance, cette histoire n'a pas fait l'objet d'un livre et hormis cet article, cette histoire a été oubliée. Je met ici les 2 premières des douze pages de l'article, si ça intéresse quelqu'un, le reste est sur mon disque dur, je l'envoie par mail;



"Les primevères et les paysages ont un défaut grave: ils sont gratuit. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine" Aldous Huxley

11 janvier 2009 à 20:49:28
Réponse #1

Anke


Bonsoir Manu3259,

Effectivement ce doit être un truc à lire ! Dès que tu as 5 mn, mon mail est dans mon profil, rien ne presse...

11 janvier 2009 à 20:54:37
Réponse #2

jd


Intéressé également :up:

11 janvier 2009 à 22:29:13
Réponse #3

mamy


Salut,
Dans le bouquin Into The Wild de Krakauer , l'auteur fait référence à Mc Cunn et lui consacre pas mal de pages si mes souvenirs sont bon.

Vais essayer de remettre la main dessus.

A+
mamy,
Qui dit "coureur des bois" dit "branche dans la gueule"..

11 janvier 2009 à 22:44:09
Réponse #4

manuds


manu, je suis aussi très intéressé par cette histoire qui semble peu ordinaire...c'est le moins qu'on puisse dire!
si tu pouvais m'envoyer la suite, je t'en serais éternellement reconnaissant! :D
mon e-mail: manuds&@yahoo.fr

merci d'avance

manu

12 janvier 2009 à 07:59:45
Réponse #5

Corin


Carl Mc Cunn , un photographe naturaliste amateur, se fait déposer en mars 1981 dans une région déserte du nord de l'Alaska. Il tient un journal quotidien durant tout son séjour. Malheureusement personne ne viendra le chercher,à cause d'un malentendu probablement
Je n'ai pas le temps de faire de recherches alors je donne ces indications de mémoire.
Donc, si mes souvenirs sont bons:
1. il n'avait pas donné de rendez-vous de retour à l'avion.
2. il était à 50 kilomètres d'une ville
3. il a commis une erreur redoutable (il l'écrit dans son journal) quand sa famille a financé un avion pour aller voir ce qui se passait vers le mois d'octobre: il a fait des grands signes à l'avion avec un seul bras quand celui-ci le survolait. Il s'est rendu compte de son erreur en allant chercher ses fusées de détresse alors que l'avion repartait. Sur le mode d'emploi, il a pu lire que Yes, en code aéronautique, se fait avec les deux bras vers le haut et No avec un vers le haut et un autre vers le bas.

La conclusion de sa triste histoire est qu'il a perdu espoir (le vrai ressort de la survie) parce que 50 kilomètres, sur un terrain relativement plat (en suivant une rivière notamment), ça se fait en 2-3 jours, 4 en se ménageant, 5 si on est blessé, mais ça se fait. Et 100 kilomètres, c'est le double.

Personne ne sait je crois pourquoi il n'a pas tenté de rentrer. Sa mère était décédée en septembre 1981. S'il l'a su, ça a pu jouer.

Il est déclaré officiellement mort le 3 février 1982 (jour de sa découverte). Il s'est probablement donné la mort en décembre. Il avait 34 ans.

A+

« Modifié: 06 février 2010 à 14:52:29 par Corin »

12 janvier 2009 à 08:32:29
Réponse #6

manu3259


Salut,
Ceux qui m'ont demandé l'article, je leur envoie ce soir de chez moi. ;)
Sinon, Corin, ce que je peux préciser d'après l'article:
1-Apparemment il est convaincu qu'un pilote va venir le chercher.
2- Il était encore plus près, une quinzaine de km, de l'endroit ou était installé un trappeur.
3- en effet il s'en rend compte plus tard.

Pour le décès de sa mère, il l'ignore, ses derniers mots sont qu'il souhaite que son corps ne soit pas retrouvé avant les fêtes, pour ne pas que ses parents apprennent sa mort à Noël.
Il y a des points obscurs dans cette histoire dont on ne connaitra peut être jamais le fin mot.
"Les primevères et les paysages ont un défaut grave: ils sont gratuit. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine" Aldous Huxley

12 janvier 2009 à 09:28:18
Réponse #7

Criss Kenton


Interesse aussi :)

Dans le bouquin Into The Wild de Krakauer , l'auteur fait référence à Mc Cunn et lui consacre pas mal de pages si mes souvenirs sont bon.
Moi aussi il me semble que Krakauer mentionne cette histoire.

La conclusion de sa triste histoire est qu'il a perdu espoir (le vrai ressort de la survie) parce que 50 kilomètres, sur un terrain relativement plat (en suivant une rivière notamment), ça se fait en 2-3 jours, 4 en se ménageant, 5 si on est blessé, mais ça se fait. Et 100 kilomètres, c'est le double.
C'est vrai que l'espoir c'est primordial. On dit constamment que "tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir" mais la reciproque est au combien valable en Survie "tant qu'il y a de l'espoir, il y a de la vie".
C'est vrai que 50km ce n'est pas la mer a boire. Un mec comme Sylvain Tesson, qui n'est pas Mike Horn physiquement, arrive a se faire entre 30 et 50km/jour de terrain accidente et sauvage (marais, forets denses, guets, etc.). Sur terrain plat et decouvert moi, qui ne suis pas Sylvain Tesson, j'arrive a faire plus de 50km sans pause et a jeun (j'aurais meme plus faire plus). D'autres sur ce forum arrivent a se faire des randos longues avec de bonnes distances journalieres dans le froid a tirer une pulka. Donc 50km en se menageant, en prenant les precautions qui vont bien: s'arreter plus tot pour avoir du temps pour apporter dusoin au montage du campement, surveiller et controler son hydratation et sa transpiration, etc. c'est en effet l'histoire de quelques jours. TAFDAK avec toi Corin: 100km c'est le double de 50km, 50km le double de 25 et 25 le double de 12,5... Si l'objectif principal semble trop difficile et donne le vertige, le decouper en petits objectifs facilement atteignables. Beaucoups se sont sortis de situations difficiles en usant de ce stratageme (Exemple)
"Celui qui veux vraiment trouve toujours un moyen, celui qui ne veux pas trouve toujours une excuse"

Je sais que c'est facile a dire assis le cul sur une chaise :glare: quand il fait chaud, que l'on est pas seul depuis 10 mois, etc.
Perso j'ose esperer que dans pareille situation je remuerais ciel et terre pour m'en sortir, au risque de revenir estropie, avant d'en arriver a l'idee du suicide  :-\
De toute facon je ne peux pas m'auto-terminer  :cyborg:, je m'aime! Je suis la personne avec qui je m'entends le mieux et que je prefere sur terre... ;D


Il y a des points obscurs dans cette histoire dont on ne connaitra peut être jamais le fin mot.
En effet, tout ce que l'on peut faire avec ce type d'histoire ce sont des speculations et extrapolations...Mais la clef etant dans la tete des principaux protagonistes, on ne saura jamais les raisons profonde de tel ou tel comportement.
Quelque part ce n'est pas plus mal, cette "dimension personnelle" des histoires releve de la vie privee et de l'intimite. Je ne pense pas que les "victimes" auraient voulu voir rendu publiques leurs failles, felures, doutes et autres craintes...

Criss Kenton, que ce type d'histoire remue tout de meme depuis 1983

12 janvier 2009 à 09:55:33
Réponse #8

Maximil


Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

09 juillet 2009 à 19:16:26
Réponse #9

dedenimes


petit up, j'avais raté ce fil. Si quelqu'un possède toujours l'article, je serais intéressé pour le lire. Pour mon mail, il est indiqué en cliquant sur l'enveloppe.

Merci par avance


09 juillet 2009 à 19:56:53
Réponse #10

Masc


50km c'est peut-être pas loin mais est ce qu'au moins il savait dans quelle direction aller? vous êtes sur qu'il ne s'est pas déplacé et qu'il n'est pas mort 50km avant d'y arriver plutot?

Edit j'ai rien dit j'avais loupé la deuxième page  ;D
« Modifié: 09 juillet 2009 à 20:01:56 par Masc »

10 juillet 2009 à 08:00:33
Réponse #11

kodiak


Si quelqu'un voulait se donner la peine de le faire suivre, il m'intérresse cet article,

çà me permettra peut-être de mieux comprendre,  :huh:

Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

10 juillet 2009 à 11:51:21
Réponse #12

Aerazur


Si quelqu'un voulait se donner la peine de le faire suivre, il m'intérresse cet article,

çà me permettra peut-être de mieux comprendre,  :huh:



Je suis preneur aussi. aerazuraster chez hotmail point com

Mille merci...

Edit: Aerazur j'ai modifié ton adresse sinon ta boite va être submergé de pub pour acheter du viagra  ;)
Plumok
« Modifié: 10 juillet 2009 à 12:18:13 par plumok »

10 juillet 2009 à 12:13:29
Réponse #13

Chris-C


Salut Manu3259,

merci de ta proposition, je suis interressé.

a+  :)

10 juillet 2009 à 12:19:27
Réponse #14

dedenimes


Aerazur tu as un mail, kodiak et plumok vous avez un MP.

Merci encore J.Phil.


10 juillet 2009 à 14:57:44
Réponse #15

Aerazur


Edit: Aerazur j'ai modifié ton adresse sinon ta boite va être submergé de pub pour acheter du viagra  ;)
Plumok



 :love:..... si on peut éviter......  Mille merci à toi!

10 juillet 2009 à 16:05:37
Réponse #16

Etienn


Moi je le veux bien cet article; si quelqu'un peut me le passer ce serait sympa de sa part.

06 février 2010 à 07:06:40
Réponse #17

Pin-Sylvestre


Hey, bonjour à tous,
J'avoue que cette histoire m'intrigue aussi, si vous pouviez me faire suivre l'article ce serait sympa.
Merci,

06 février 2010 à 09:15:44
Réponse #18

Ishi


Bonjour à tous,
je serai aussi preneur si une âme charitable veut bien me le faire passer.
Steph
PS: Mail par la petite envellope.  ;)
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

06 février 2010 à 10:38:45
Réponse #19

Wapiti


Bonjour !

Nous ne savons pas quel fut son raisonnement. Cependant, nous pouvons faire les constatations suivantes :

— toujours penser à son retour. Partir c'est bien, revenir c'est mieux, bien que parfois nous pestons après ceux qui veulent revenir avant de partir.

— La philosophie de l'assistanat sans y mettre du sien se paye tôt ou tard. Compter sur soi d'abord, pour les autres on verra.

— Ne pas présumer de ses forces et ressources.

— Il faut se donner les moyens de rentrer seul quand il en est encore temps.

— Aucun secours 48 heures après le passage de l'avion, je rentre à pied. Je suis encore en forme, j'ai assez de vivres. Je laisse un message dans mon campement indiquant la direction prise. Je me déplace à l'économie pour aller loin, inutile de battre des records.

Son état psychologique est le seul facteur inconnu du personnage.

Nous pouvons en discuter jusqu'à plus soif, nous n'étions pas à sa place. De loin, on peut dire : il aurait du, j'aurai fais. Les faits sont là, nous n'y changerons rien et quoi qu'on puisse en dire, qu'aurions nous fait, nous ?

À +




06 février 2010 à 12:01:08
Réponse #20

Corin


Nous ne savons pas quel fut son raisonnement.
Salut Wapiti,

Dans le cas précis, on a son journal qu'il a tenu tout au long de son calvaire.

Il faut faire attention à ne pas regarder cette histoire avec le prisme 2010. Ce pauvre diable est mort il y a près de 30 ans. Ca veut dire qu'il était né à la fin des années 50. On peut considérer que l'effort physique au quotidien et une certaine rusticité était encore de mise.

D'autre part, à cette époque, aux Etats-Unis, tu avais un peu partout des anciens combattants du Viet-Nam devenus ermites ou hommes des bois.
Culturellement et physiquement, un jeune adulte des années 80 n'avait rien à voir avec un geek ou un kidult d'aujourd'hui.

Sans plus d'éléments, on peut présumer qu'il était plus rustique et plus résistant que la plupart des participants de ce forum du même âge. C'est dire.

A+

06 février 2010 à 12:37:18
Réponse #21

Wapiti


Bien d'accord avec toi Corin.

Dans son journal, il n'y a que ce qu'il a écrit, c'est pourquoi il est difficile de savoir quel était son état psychologique profond. Si l'esprit est bancal à un moment donné ; si le corps peut être à ses pleines capacités, il est entravé par le moteur mental.

Les Étatsuniens ont souvent tendance à attendre d'être secourus par la cavalerie, c'est probablement là que le bât blesse.

Oui, ma génération et celles qui précèdent étaient plus rustiques, tout du moins elles recevaient une telle éducation. Ce qui est bizarre, c'est que ce n'était pas un novice.

Je crois que nous ne saurons jamais ce qui c'est réellement passé.

À +

06 février 2010 à 12:43:56
Réponse #22

Bison


Citation de: Corin
Sans plus d'éléments, on peut présumer qu'il était plus rustique et plus résistant que la plupart des participants de ce forum du même âge. C'est dire.

Oui mais ... même si c'était un photographe et un naturaliste (un scientifique?), ce n'était pas pour autant un coureur des bois ... Il n'avait peut-être pas les bonnes cartes pour progresser correctement vers la civilisation. Certainement pas 25.000ème détaillées ...

Et, à cette époque là tout comme comme aujourd'hui, ils étaient rares les "amis de la nature" capables d'envisager sereinement de marcher 120 km à la boussole, dans le bush, pour rejoindre  la civilisation ...

Pour cela, il faut d'abord avoir confiance ... non seulement en soi (au niveau des capacités physiques), mais aussi en l'orientation. Pour beaucoup de gens, hier comme aujourd'hui, c'est "inimaginable" de tirer une ligne droite à la boussole ...

Alors, imaginer que l'on puisse ainsi rejoindre, sans coup férir, un point bien au delà de l'horizon! Après combien de jours encore? 5? 10? 15?

Je serai curieux de le lire son journal, de connaître son "back ground" aussi ..., de savoir de quoi il disposait comme moyens, ce qu'il avait envisagé ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

06 février 2010 à 13:00:17
Réponse #23

Adonf


Les Étatsuniens ont souvent tendance à attendre d'être secourus par la cavalerie, c'est probablement là que le bât blesse.
Amis des stéréotypes bonsoir.

06 février 2010 à 14:12:58
Réponse #24

Bison


Sorry, dans la première page de l'article de Géo(premier post de ce fil) on parle d'extraits du journal et de fac-similé. Sur 10 pages. Donc d'une information "choisie" ...

Plus loin on dit que Krakauer mentionne cette mésaventure ...

Je n'ai vu nulle par une référence à une source relative au texte complet ... ou aux témoignages des sauveteurs.

Mais j'ai peut-être mal lu? Il m'arrive de lire en diagonale, en effet ... mais je suis d'habitude plutôt "bon" dans cet exercice.

Et puis, je n'ai pas lu "Into the Wild" ... Il y a des histoires comme ça, dont le résumé me fait enrager avant de commencer la lecture du texte complet ...

Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité