Nos Partenaires

Auteur Sujet: Vie sauvage en Laponie, demande de conseil  (Lu 16977 fois)

14 janvier 2009 à 19:55:33
Réponse #25

vik


bah a vraid dire, poser une question comme ca , ca aurait pu m'arriver aussi, moi mon reve c'est de voyager en autonomie complete dans le grand nord canadien, et c'est sérieux, seulement, je ne sais pas si ce sera possible  :closedeyes:
Mais en meme temps, ca evitera ptet a d'aute de se dire qu'avec un pull ca ira, et a eviter les conneries  ;)

14 janvier 2009 à 20:35:51
Réponse #26

yoann


bah a vraid dire, poser une question comme ca , ca aurait pu m'arriver aussi, moi mon reve c'est de voyager en autonomie complete dans le grand nord canadien, et c'est sérieux, seulement, je ne sais pas si QUAND ce sera possible  :closedeyes:
Mais en meme temps, ca evitera ptet a d'aute de se dire qu'avec un pull ca ira, et a eviter les conneries  ;)

Sauf si l envie te quitte bien sur...

14 janvier 2009 à 21:13:59
Réponse #27

vik


Ba c'ets ca aussi, je n'ai jamais eu ce genre d'aventure, je ne sais donc pas a quoi m'attendre, et le truk serait que je me mette a découvrir la dure réalité des choses, et d'abandonner mon projet, c'est un des risques, comme celui de finir congelé ;)
Mais ledépart d'Ivan pour l'Amérique du sud ma donner du courage, et je me suis promis intérieurement d'essayer au moins, une aventure de ce genre

15 janvier 2009 à 15:04:28
Réponse #28

narko347


bonjour,

Avant tout, merci d'avoir répondu.  ;D Je tiens à préciser que mon projet est bien réel et que je compte bien le réaliser... et je pense que ma sécurité est le moindre de vos problèmes.  :)  Mais bon, je n'aurais pas du passer par un forum. Merci pour vos quelques conseils, voire moqueries... :p
Je vous souhaite une bonne continuation dans votre quotidien.

Cordialement, Maurice.

PS: Oui je me suis trompé, c'est en Laponie Suèdoise que je vais... mais étant donné que c'est mes pieds qui me guideront de la Suisse à la-bas, je passerais aussi par la Finlande.

15 janvier 2009 à 15:12:04
Réponse #29

Lemuel


je pense que ma sécurité est le moindre de vos problèmes.  :) 

Et tu penses qu'il est question de quoi d'autre dans un forum de survie ?

Mais bon, je n'aurais pas du passer par un forum. Merci pour vos quelques conseils, voire moqueries... :p
Je vous souhaite une bonne continuation dans votre quotidien.

Tu as bien raison. Tu as essentiellement reçu des conseils de m*rde. Je comprend que tu sois déçu. Ne perd pas trop ton temps à lire les sujets qui correspondent à ta demande sur le forum, ça risque d'être un peu pourri aussi. Tu devrais plutôt aller demander conseil dans un magasin spécialisé pour ton inventaire. Ils s'y connaissent là bas. Sinon pour les conseils de base, t'as le dernier trappeur aussi, c'est pas mal comme film.
Tu sais nous ce qu'on veux c'est juste rester peinard chez nous en fait.
Bon voyage !
Julien

« Modifié: 15 janvier 2009 à 15:17:31 par Lemuel »
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

15 janvier 2009 à 15:41:20
Réponse #30

georges


Des rêves plein la tête je comprend ta un projet ok alors postpose prépare toi correctement, consciensieusement, sérieusement, pratique pratique pratique.
Tu veus te tester dans les alpes suisse alors essaie juste de faire ca "paumes ton briquet, tes allumettes, ton fire style et en 15 minute allume toi un feu et réchauffe toi, fait toi larguer avec un minimum de matos et essaye de rejoindre le village le plus proche par tes propres moyen"

la tu vois tu verra un peus ce qui t'attend et ce que tu risquerais de vivre.
C'est beau la nature, c'est magnifique, la mére terre est grandiose mais en moin de 3heure elle peus t'avaler tous crus et sans même crier gare.

Donc un conseil prépare toi et etudie puis teste toi en condition réelle.

Hé autre chose le jours ou tu y vas achéte toi ca http://www.balise-spot.fr/index.html ca coute quedal mais au moin t'est sur que au cas ou ...
Voila.

15 janvier 2009 à 15:56:44
Réponse #31

narko347


Re salut!

Merci pour cette réponse Georges.

Je tiens à te dire que je compte me préparer, qu'il va de soit que je ne vais pas partir avec un sac de sport, en débardeur-maillot de bains. D'ailleurs, l'hiver passé, j'ai passé 3 mois à dormir à l'éxtérieur car j'avais une situation financière précaire... Okay, c'était en millieu urbain, mais j'ai quand même dormi avec une veste d'automne sur des bancs d'arrêts de bus et me suis même construits un abri foireux dans un parc! xD
Ca n'a pas été facile, certes, mais ça ma enrichi et je suis devenu accro à la vrai indépendance. J'ai envie de revivre ça, mais dans la nature pure et dure! Je tiens à dire que ce n'est pas un challenge mais un choix. Je ne veux pas essayer de survivre avec un minimun. Mais de vivre un certains temps dans un millieu où l'on ne peut compter que sur soit même.
Certains dirons que je suis barge ou que je ne me rends pas compte. Ils ont peut-être raison, mais je veux essayer.

Maurice.

15 janvier 2009 à 16:10:44
Réponse #32

DavidManise


Salut Maurice.

Je comprends parfaitement bien ce que tu ressens...  par rapport à l'indépendance et à la liberté, et je comprends bien que c'est un choix.  C'est une question de liberté, en fait.  Et je respect parfaitement ta liberté.  Par contre en venant ici, nous demander conseil, tu engages notre responsabilité.

Tu crois que je pourrais me regarder sereinement dans la glace si j'apprends que t'es allé te paumer au fin fond de la laponie et que t'es mort de froid ?  Tu crois que j'en ai rien à braire ?  Tu crois que je pourrais te filer trois conseils par dessus la jambe pour te donner l'impression que tu es prêt à partir à l'aventure, et ensuite bien vivre avec ça si tu meurs ??? 

C'est là que tu m'énerves, en fait. 

Nous on veut bien t'aider.  Et la meilleure manière qu'on a de t'aider, c'est de te faire comprendre que c'est vraiment dangereux, et que tu dois vraiment être prêt, et préparé...  préparation mentale, mais aussi préparation en termes de connaissances, en termes de préparation physique, et en termes de préparation matérielle (incluant la logistique et un plan B).  Parce que sinon c'est tout simplement un suicide déguisé, et je ne vais pas cautionner ça. 

Donc mon conseil est : NE PARS PAS AVANT DE POUVOIR LE FAIRE SANS DANGER.  Le risque zéro n'existe pas, bien sûr, mais pare au moins aux risques prévisibles...  t'auras déjà du pain sur la planche crois moi.

Ciao !

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

15 janvier 2009 à 16:14:13
Réponse #33

Kilbith


Certains dirons que je suis barge ou que je ne me rends pas compte. Ils ont peut-être raison, mais je veux essayer.
Maurice.

Je ne pense pas que tu sois "barge", je pense juste que tu manques un peu d'information. Ce n'est pas à moi de juger le niveau de risque que tu prends.

J'ai quand même une pensée pour les éventuels sauveteurs qui risquent parfois leur peau et souvent leur vie de couple en allant chercher les gens dans la verte/blanche par tout les temps à toutes les dates.
Un éventuel brin de cynisme excessif me ferait dire que puisque les coûts de recherche et d'évacuation seront supportés par les scandinaves, cela ne devrait pas alourdir mes charges. D'autant plus que ton esprit épris de liberté t'obligeras à renoncer aux pensions que la collectivité nationale (donc les contribuables, donc nous) prévoit si tu subissais un handicap consécutif à ton voyage....
              ............Donc perso je survivrais dans tout les cas (y compris financièrement) à ton  aventure.   :)


Pour redevenir sérieux :
Si tu veux vraiment vivre en autonomie dans la nature, la Laponie offre un espace de liberté intéressant sans beaucoup de contraintes humaines.....mais c'est très rude la Laponie, particulièrement à la fin de l'hiver.
Il est donc compréhensible que nous puissions te conseiller de te renseigner, de t'acclimater et de t'entrainer sérieusement  pour affronter ces conditions.

Mais si tu préfères je peux te le faire coooolll :

"Super idée  :love: :love: :love: :love:
Dans la nature au grand air avec les forces primitives autour de toi cela va être génial!
Et puis tu vas sentir que cette société de conso de m*rde ne fait que nous aliéner en nous faisant croire que la vie c'est juste posséder.
Sentir le froid, la faim se nourrir quand on a vraiment besoin et pas pour satisfaire l'appétit vorace des requins de la bourse qui exploitent les grosses multinationales de l'agro alimentaire qui écrasent les petits producteurs, ça c'est vivre!
Super expérience, je t'envie."


 ;)

[EDIT] : Grillé par Manitou.
« Modifié: 15 janvier 2009 à 16:43:49 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

15 janvier 2009 à 16:17:57
Réponse #34

Kilbith


:o C'est quoi Did, une preuve de quelques mains qui en on chi** ?  :lol: :lol: :lol:

C'est les mains "peintes" sur la grotte de Gargas durant une glaciation (pas la pire). En ce temps là on chassait le rennes en Haute Garonne.


Certain pense que ce sont des mains auxquelles il manquerait des doigts (gelures due au froid). D'autres hypothèses existent....

c'était juste pour dire que si la mort par hypothermie est assez facilement évitable de nos jours, sauf gros accidentS ou grosse imprévoyance....perdre des doigts de main ou de pieds, ça c'est courant.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

15 janvier 2009 à 16:32:30
Réponse #35

yoann


PS: Oui je me suis trompé, c'est en Laponie Suèdoise que je vais... mais étant donné que c'est mes pieds qui me guideront de la Suisse à la-bas, je passerais aussi par la Finlande.

Si tu te rends là bas a pied, t auras le temps de te rendre compte de la difficulté sur le chemin

pour le reste, je vais pas m etendre dessus

Juste ajouter que la liberté, c est pas tant les conditions extérieures qui la détermine que celles intérieures.

Connais tu les techniques de chasse/peche/cueillette ?
Autant sur du court terme, c est pas la priorité, autant là faut y penser et chaque jours faire quelque chose

Attention a la cigale si habile à détourner sa vision des besoins de demain

15 janvier 2009 à 16:39:37
Réponse #36

Kilbith


Connais tu les techniques de chasse/peche/cueillette ?

Pour ce que je connais de la kungsleden en été :

La chasse :  :down:  :down:

La cueillette :  :down::down: )

La peche :  :up: :up:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

15 janvier 2009 à 16:41:12
Réponse #37

gmaz87


salut Maurice,

En fait personne ne se moque de toi, tu as un rêve (une envie?) enfin bref un truc qui te pousse, et ici c'est un motif honorable.
Simplement les conseils que tu demandes, conseils pratiques j'entends, ne se donnent pas à la légère.
Je n'ai rien contre les Alpes suisses, mais je doute que ce soit le même terrain que la Laponie et le froid c'est clairement la mort si tu n'as pas les techniques éprouvées et ré éprouvées y compris dans les cas de figures que jamais tu n'aurais envisagé  (plus de quoi faire du feu, un temps de m*rde puissance 10, pas de bouffe et ne sachant pas quoi chercher etc...)
Ce qui ressortait des avis des gens qui connaissent la région, c'est d'y aller mollo et surtout jamais seul, mais avec des gens compétents qui sur place et face à l'imprévu sauront te montrer les bons gestes.
Tu pourras vivre une expérience unique qu'à la condition d'en revenir, autrement c'est du suicide au pire et au mieux des souvenirs de galère.
Un conseil universel: les emmerdes viennent bien assez vite toutes seules sans chercher à les provoquer
Cordialement
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

15 janvier 2009 à 16:47:58
Réponse #38

yoann


Pour ce que je connais de la kungsleden en été :

La chasse :  :down:  :down:

La cueillette :  :down::down: )

La peche :  :up: :up:

ha ouais quand meme   :o

bah c est d autant plus tendu alors  :closedeyes:

15 janvier 2009 à 16:51:34
Réponse #39

Kilbith


ha ouais quand meme   :o

bah c est d autant plus tendu alors  :closedeyes:

C'est MA perception du truc. Et je suis loin d'être un expert. D'autres auraient peut être vu un "garde manger".

Pour la chasse, je n'ai rien vu, pas/peu de traces.

Pour la cueillette, je n'ai pas vu grand chose mais là je n'y connait pas grand chose (d'où mes parenthèses).


En revanche pour la pêche (je suis nul aussi), les autochtones se baladent avec plein de sorte de cannes à pêche. Ils s'arrêtent, ils pêchent. Et même un naze comme moi pouvait noter l'abondance de lacs et de poissons. A minima les poissons pouvaient manger les zillons de larves de moustique.  :o

Si on adopte une approche socio/historique/pragmatique : c'est certainement pauvre la Laponie en ressource, sinon "on" n'aurait pas laissé un territoire immense aux mains d'une poignée de Lapons.  :blink:

(sauf à considérer que "l'on" est les "gentils"; mais alors sans connotation religieuse  :lol: )
« Modifié: 15 janvier 2009 à 17:01:56 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

15 janvier 2009 à 16:56:01
Réponse #40

yoann


Citation de: Did
C'est MA perception du truc. Et je suis loin d'être un expert. D'autres auraient peut être vu un "garde manger".

Si on part du principe que narko347 en sait autant (voire moins) que toi sur le sujet, c est une remarque largement recevable (vu je doute qu il en sache plus)

15 janvier 2009 à 16:59:59
Réponse #41

lambda


Pour la peche (Nord Suede/Norvege, Finlande...)
ca reste relativement facile et rentable, la pression de peche n etant pas enorme, vue le peu de population la bas.
Les poissons ne sont pas habitués a la présence du pecheur ni "éduqués" comme le sont nos bestioles d europe de l ouest.
sans aller jusqu a pecher avec du cable a velo, on peut raisonnablement esperer pecher sa truite ou son saumon dans une journée avec un matériel assez simple et des montages relativement "grossiers" comparés a ce qu on voit ici en France, par exemple...

si t es encore dans le coin, Narko347, tu peux nous dire un peu plus en détail ce que tu veux faire une fois arrivée a destination? comment tu la vois, ta vie, la bas?

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

15 janvier 2009 à 17:31:39
Réponse #42

Lemuel


Ou sinon y a ça aussi:
Narko347 a t il une quelconque question à laquelle nous pourrions essayer de répondre après qu'il aura pris la liberté de compulser ce modeste lien ?

http://www.google.com/search?q=site%3Awww.davidmanise.com%2Fforum%2F+-wap2%3B+laponie&qfront=laponie&domainroot=www.davidmanise.com%2Fforum%2F+-wap2%3B

« Modifié: 15 janvier 2009 à 17:43:03 par Lemuel »
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

15 janvier 2009 à 17:54:48
Réponse #43

pierauspitz


Je plusoie avec Did pour la bouffe, d'autant plus que les Lapons ont été (et parfois sont toujours) des éleveur nomades. Si ce mode de vie subsiste depuis si longtemps, c'est bien pour la simple raison que c'est le seul qui fonctionne et qui t'empêche de crever de faim (et encore, faut se les chercher les rennes dans la cambrouse ::) ). Sonc espérer vivre en chasseur-ceuilleur là bas, alors qu'on a passé sa vie à vivre dans un environement humain, c'est UTOPIQUE.
Dans le Troms (environement semblable à la laponie, en plus montagneux et un peu plus clément, merci l'ocean), la canne à pêche, tu la prend en rando pour faire un complément succulent au "vulgaire", mais pas pour en vivre. La pêche est bien trop aléatoire (surtout en lacs, qui peuvent rester très froid bien dans l'été, et le poisson ne mord pas).
Mais il est bien vrai que quand il est d'humeur mordeuse,le poisson est en général largement moins méfiant qu'en Europe. Là, je te parle demon expérience perso, mais la Laponie est peut pêtre un peu diférente (eau de fonte de neige (la laponie est une grosse éponge), et pas de glacier (comme dans le Troms), donc surement moins froide mais bon...
Franchement, si tu rêves de Laponie, en rando pour 1 ou 2 semaines, avec la canne en complément oui, mais penser vivre "sur le pays", c'est un vachement poussé à mon avis. Mais bon... Après, Did, Lambda, Lemuel, notre Grizzly national, moi même (et d'autre membres que j'oublie surement), qui avons évolué dans ce type de biotope (ou similaires) à un moment donné, pour des durée variables et à des saisons différentes, nous nous trompons peut être. Nos commentaires semblent peut être paternalistes ou "réac'", ch'sais pas... Mais dude, là, c'est la nature, la vrai, pas le GR autour de Gavarnie (qui est très beau d'ailleurs, pas de doute) à proximité relative de secours. Là, si t'as le moindre pépin, y'a pas de couverture pour le portable, et il se peut que personne ne passe par là l'année durant (et c'est ça qui fait la beauté du lieu aussi...). Mais autrement dit, si t'as la moindre tuile, t'es dans la m*rde jusqu'au scalp. Et je suis désolé, mais c'est pas deux randos dans les Alpes qui vont t'y préparer (environement complêtment différent etc...), bien que ça aprenne tout de même à "prendre soin de soi même soi même" et d'évaluer ses limites.
Mais sinon, part avec un(e) ou plusieur(e)s ami(e)s.  :doubleup: Ce genre d'expérience sont vachement mieux partagées avec quelqu'un de proche  :love: (et puis une jolie copine, c'est mieux qu'un Wilson non? ;) ), et au moins, en cas de soucis, y'en a toujours un pour aider l'autre, que ce soit pour la vaisselle, chercher du bois, faire le camp ou la non souhaité, mais toujours possible, catastrophe. Et y'a pas besoin de beaucoup.
Petit scénario (très commun) : un passage à gué avec un fort courant, un sac lourd, tu perds pied (caillou glissant, glace au fond, ça arrive très souvent), et gloup! Je raconte pas du char, c'est arrivé à ma copine... Si le temps est clément et t'as un copain avec, tu bois éventuellement une tasse (lui risque d'y aller aussi en voulant t'aider, au fait), t'es mouillé, mais bon... Vous aviez prévu le coup, sacs doublés avec un sac étanche donc toute les affaires sont sêches, tu te changes, rigole avec le pote, et voilà...
Mais supposition. T'es seul ou ton pote passe à l'eau aussi et se retrouve dans la même panade que toi. Le sac te fait flotter, mais pas comme tu voudrais : il te garde la tête sous l'eau ; faut le balancer ou c'est le grand bol. Tu paniques et le lache. Bon, tu sors de la rivière indemne et vois ton sac se débiner tout seul. Génial, il fait +1°, il neige mouillé (ça arrive en été), la flotte était à +4°. T'as plus de sac de couchage, plus de tente, plus de réchaud. Faire un abris de fortune (genre en A), t'oublie, la végétation est trop rase. Il fait froid, t'es mouillé, t'as plus de change. Faire un feu? Ouais, peut être... Si ta motricité est pas trop flinguée... Mais là tout est mouillé (et tu tremblesde froid, donc oublie les fuzz-stick), rien ne prend au firesteel, ni aux allumettes (pas utlisables de toute façon, tu trembles trop) ou au bic (que par prévoyance tu avais empaqueté dans un ziploc fouré dans ta poche). Là, de nouveau j'exagère pas, les bouleaux et saules nains, en été, sont gorgé d'eau (l'arctique est comme une grosse éponge en été) à tel point que si t'en coupe un, la souche perle (vécu dans le Troms).
Bon ben voilà... t'as p'têt 4 heures à vivre...  :-\ Game over...

Alors, bon. Je ne veux en aucun cas casser ton rêve, beaucoup d'entre nous l'avons fait aussi et réalisé, mais il faut quand même être très très très bien préparé, dans ton sac, ta tête et ton corps. Ceci ne signifie pas être un super athlete (vu mon bide, loin s'en faut ;D ), mais il faut être "solide" dans tout les sens du terme. Sans te parler du stoicisme demandé pour suporter les moustiques qui t'assaillent non-stop. ;)

Et là, je te fais un topo sur l'été, qui est la période "clémente"... L'hiver lui ne pardonne JAMAIS (et comme did la montré, la faute se paye au minimum par la perte d'un morceau). Je cherche pas à faire peur ou à faire du "théatre" c'est juste qu'il faut bien se rendre compte que c'est rude comme endroit, et que c'est pas toi qui commande. Mais après, si on fait tout ce qui faut pour que ça se passe bien et que Murphy fout pas trop son nez dedans, c'est de supers expériences qu'on oublie jamais!  :doubleup:
Donc on... je te dirais qu'une chose : au boulot ;) et fait toi un bon pote de sortie, un mec (ou fille) en qui tu peut avoir confience, et "complémentaire" : si t'as un "low" il(elle) pourra te mettre un peid au c*l et vice versa  :up: bref... Et puis voilà quoi...
Bonnes sorties
« Modifié: 15 janvier 2009 à 18:02:27 par pierauspitz »

16 janvier 2009 à 00:10:21
Réponse #44

lambda


"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

16 janvier 2009 à 00:50:54
Réponse #45

lambda


peut etre une petite remarque...  :-[

j ai appris lors de mes virees la haut, en hiver, a faire les choses sans precipitations, lentement. tout se fait lentement pour ne pas s oublier un truc vital... et tout se recontrole 2 ou 3 fois.

- fermer une bouteille de combustible, a faire avec conscience, et en controler l etancheite. car si ca s ouvre dans le sac, c est la cata, ta bouffe deviens immangeable, et tes fringues de backup plus utilisables pendant un bon moment...
- refaire son sac pour quitter le camp, bien replacer ses affaires dans le bon ordre, pour ne pas perdre de temps a trouver ses chaussettes ou son pull sec en cas d urgence (trempette accidentelle dans de l eau glacee...), ne pas perdre de pieces de son equipement a l arriere...
- marcher pepere, pour ne pas transpirer... la transpiration, c est la mort du petit cheval...
- prendre le temps pour "faire son azimuth", repeter la manip pour etre bien sur de ses mesures, pas hesiter a la refaire 100 metres plus loin...le paysage peut disparaitre et tu peux te retrouver dans un coton blanc ("white out", c est ca Pierre?) ou tu ne distingues plus ni ciel, ni terre, et la tu t arretes pour refaire ton point, ou mieux , bien mieux, idealement, tu montes ton abri en attendant que ca passe.... ca peut changer d une minute a l autre, comme ca peut durer des heures.

Enfin, c est juste quelques exemples pour illustrer le fait que rando en milieu arctique (et la je parle meme pas de "vie" au long terme), c est synonyme de lenteur, de gestes calcules et premedites, de ponderation de tous les instants...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

20 janvier 2009 à 13:01:30
Réponse #46

narko347


Salut!


Merci pour ces réponses! Je tiens à vous dire que je suis conscient des risques que j'encours, mais franchement ça en vaut la peine! La nature est un don merveilleux et qu'est ce que l'on  fait? On la détruit! Qui sait comment sera la terre dans 20, 10 ou 5 ans? J'ai pas envie de le savoir. Mais j'ai envie de voir des lieux qui sont (presque) inchangés depuis des siècles et qui n'ont surtout pas été "contaminés" par la bêtise humaine. Et, selon moi, ça vaut la peine de risquer de crever de froid, de faim ou en se faisant machouiller par un ours!


Amicalement, Maurice.
« Modifié: 20 janvier 2009 à 13:17:15 par narko347 »

20 janvier 2009 à 13:13:37
Réponse #47

Pierr


qui n'ont surtout pas été "contaminés" par la bêtise humaine

plus pour longtemps ...

20 janvier 2009 à 13:16:34
Réponse #48

narko347


plus pour longtemps ...


 :down:

enfin bon, c'est le genre de réponses que je qualifiait de moqueries dans mon reply...

20 janvier 2009 à 13:36:31
Réponse #49

Pierr


Je n'en doute pas mais venir ici demander un mode d'emploi tout fait et ignorer toutes les mises en garde c'est un peu se moquer de son monde, ou ça y ressemble vachement.

Mais ce n'est sans doute pas à moi d'émettre une opinion. Elle n'engage que moi, pas David et les modos.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité