Nos Partenaires

Auteur Sujet: Méthode Lafay, bilan après 6 mois  (Lu 92838 fois)

06 novembre 2008 à 14:38:02
Réponse #25

BULLYSSON


les protéines végétales sont moins bien assimilées par le corps que les protéines animales, autrement dit un steak de soja comme on en trouve dans le commerce ne remplacera jamais un steak de boeuf (même à quantité de protéines égales).
Les protéines les plus assimilables sont en effet celles des blancs d'oeuf (à consommer cuits !!!) et celle du petit lait. Fromage blanc 0%, dinde, blancs d'oeufs, thon constituent d'excellentes sources de protéines. Les pommes de terre aussi sont un aliment à préconiser en ces périodes froides.
L'alimentation a une part primordiale dans le développement musculaire.
Une seule loi dans ce Monde :
http://youtu.be/41Q21B7ap9M

06 novembre 2008 à 14:46:47
Réponse #26

lambda


...celles des blancs d'oeuf (à consommer cuits !!!) et celle du petit lait. Fromage blanc 0%, dinde, blancs d'oeufs, thon constituent d'excellentes sources de protéines. Les pommes de terre aussi sont un aliment à préconiser en ces périodes froides.
L'alimentation a une part primordiale dans le développement musculaire.

+1 avec Bullyson.

pour un bon renforcement et developpement musculaire, il faut respecter le triangle suivant: l entrainement, le repos et l alimentation.

Pour un entrainement, il est bon de ne pas avoir de seance trop longue... hormonalement et metaboliquement parlant on stimule notre organisme et on evite la phase catabolyque en faisant des sances intenses mais ne depassant 45 min a 1 heure pour une session par jour, typiquement notre taux de testosterone produite par l effort commence a s ecrouler au dela de ce delai (ca reste une moyenne, ca depend de chacuns biensur...).

Et quitte a faillir ponctuellement sur un de ces trois points cites plus haut, pour des raisons professionnelles, familiales ou autres, mieux vaut sauter un entrainement qu un repas ou une bonne nuit de repos... en effet, c est pendant les periodes de repos: nuit, siestes... que l organisme "fabrique du muscle" et surcompense (phase anabolique).

L entrainement n est en fait qu une periode courte qui sert a stimuler ces muscles et les mecanismes qui les renforceront et les
developperont pendant ces dites phases de repos...

"mieux vaut louper une seance d entrainement qu un repas...".

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

06 novembre 2008 à 17:24:45
Réponse #27

Géo


Salut!

à force de tous vous voir "en admiration" devant la méthode et bin je my suis mis!  :D

1er constat après les premiers tests : ouh la que suis-je devenu? en deux ans, j'ai diviser par 2 le max de pompes et c'est pour tout pareil (j'ai simplement eu tendance à plus bouffer mais pas d'arret de sport!  :o)....

au boulot!

A+ et bravo à tous ceux qui ont eut la volonté d'y arriver!

Géo.

06 novembre 2008 à 18:45:22
Réponse #28

ACORN


Citer
1er constat après les premiers tests : ouh la que suis-je devenu? en deux ans, j'ai diviser par 2 le max de pompes et c'est pour tout pareil (j'ai simplement eu tendance à plus bouffer mais pas d'arret de sport!  {$default_shocked_smiley})....

EXACTEMENT pareil pour moi !   :-[

06 novembre 2008 à 21:14:58
Réponse #29

DavidManise


Olivier Lafay préconise de ne JAMAIS faire la muscu le même jour que le cardio, justement pour permettre de progresser dans les deux.  La boxe thai, ou le karaté, ça compte pour du cardio. 

Perso j'ai carrément séparé les deux, et j'ai progressé dans les deux.  Donc à mon humble avis : bosse ta technique et ton cardio pendant les cours (exemple trois fois la semaine), et bosse tes muscles 2-3 fois par semaine en plus.  Bouffe comme c'est écrit dans le bouquin pour ceux qui veulent prendre de la masse...  et on se reparle dans 3 mois ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

06 novembre 2008 à 21:27:48
Réponse #30

DavidManise


tu séparerais la fameuse partie physique des cours d a m.?

Oui !!!

Le truc, c'est que de TOUTE MANIERE, si tu veux faire apprendre des trucs à tes muscles, tu es en travail qualitatif.  Vaut mieux travailler la technique TECHNIQUE, puis augmenter la cadence, et finalement bosser ledit truc à donf, de manière intégrée.  Tu vas monter dans les tours quand-même, mais en utilisant le truc que tu veux bosser.  Du coup tu le bosses "en situation" après 30-45 minutes de travail graduellement plus intense.

Typiquement quand je cherche l'efficacité et pas le plaisir des élèves, je fais bosser UN truc sur un cours d'une heure et demie.  Au début on le bosse technique, ensuite on le bosse vite, et ensuite on le bosse à donf, et ensuite on se met sur la gueule en situation et avec scénari...  mais bon nous c'est pas du sport qu'on fait hein.  C'est pas pareil.

Ensuite, pour le quantitatif/sportif, ben tu le bosses séparément pour ne pas qu'il nuise à l'apprentissage : muscu ou cardio général.

La partie préparation physique au sein du cours n'a de sens que si tu n'as pas le choix et que tu décides qu'il faut squeezer les deux dans la même séance. 

Dans un cas comme dans l'autre, à mon avis elle serait beaucoup plus productive à la fin...  en tout cas moi c'est comme ça que je procède : échauffement cool et étirements LEGERS, travail technique, travail dynamique, montée dans les tours, et retour au calme progressif sur les 10-15 dernières minutes...  étirements à la fin.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

06 novembre 2008 à 21:29:08
Réponse #31

lambda


Salut Leif,
juste une ou 2 remarques pour ton souci...
en supposant que tu fasses pas de surentrainement, il faut vraiment beaucoup bouffer, ca va en moyenne de 5 a 6 petit repas equilibres par jours voir plus, assez proteines, mais surtout avec pas mal d hydrates de carbone (pour les prot. on estime optimal une quantite absorbee correspondant a environ 2 gr/kg de muscles).
et au niveau des entrainements, quelqu il soient, le truc a eviter, c est la ROUTINE... j avais un prof qui me disait que la nature elle est comme nous tous, moins elle en fait, mieux elle seporte... autrement dit, une fois que ton organisme a surcompense et se sera adapte a la charge d effort que tu lui imposes, si tu changes jamais cette charge de semaine en semaine, ben ton corps ne changera pas, et il fait bien, car il n a aucune raion de le faire... le truc, c est de le surprendre en quasi permanence pour l obliger a surcompenser en permanence...evidemment ca veut pas dire faire n importe quoi, mais ca veut dire changer le nombre de reps, l ordre des exercices, le type d exercice...
alors c est vrai qu on a un peu ce genre de raisonnement en culturisme ou powerlifting, mais je pense que c est transposable a d autres methode (Lafayette) ne necessitant pas de fonte...

Si ca peut aider... mais en tout cas, faut bouffer vraiment bien pas seulement faire ces 3 repas quotidiens copieux...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

06 novembre 2008 à 22:29:07
Réponse #32

Patrick


Et ben moi pas un pet de muscles en plus, je n'arrive pas a depasser les 80 kilos, et pourtant je mange bien.
Quelle est ta taille ? Ton ossature ? Comment sont tes parents ? Etc, etc...

La génétique, le métabolisme y font aussi beaucoup, ne l'oublions pas.

07 novembre 2008 à 06:14:52
Réponse #33

Rod


Après, je ne dis pas que les mecs COMPETENTS qui ont des salles de muscu (je pense à Rod par exemple) ne pouvaient pas fournir aussi une approche intelligente et saine.  L'ennui c'est que pour moi la salle de muscu n'est pas du tout pratique (j'ai pas le budget, et la plus proche et à 80km).
Comme je le dis toujours aux gens... L'important c'est de bouger et de se faire plaisir.
Ne rien faire est néfaste mais pratiquer un sport qu'on aime pas, on ne le fera pas longtemps... Il faut donc trouver une méthode utile, intelligente et dans laquelle on s'éclate.
Après j'ai une vision très éloignée de la méthode Lafay, je pense juste qu'en fonction de ma personnalité, je me ferais chier... J'aime pas trop le travail au poids de corps. Si il y a un truc qui me manquerait chez moi c'est plutôt une zone pour mettre des cailloux, des sacs de sable ou des pneus de camion. Bref le genre de truc bien merdique à manipuler que j'adore! :doubleup:

Pour ce qui est des salles, c'est clair que beaucoup ont un problème d'encadrement.. Les gens sont livrés à eux-même.
Chez moi, je fournis le programme de base ou je laisse travailler celui qui me dit savoir ce qu'il fait. C'est comme en protection perso, je ne suis pas là pour prêcher mais pour conseiller. Après les gens font ce qu'ils veulent, je m'assure juste que mécaniquement ils fassent bien les mouvements avec des charges correctes pour ne pas se blesser. Mais je ne me bats pas avec le mec qui vient juste faire ses pecs et ses biceps! ::) ;D

Sur le problème de Jeff... Je ne vois pas pourquoi avec les années et le type d'entraînement tu prendrais de la masse... Tu as un rapport taille/volume lié à ta pratique de la boxe thaï. De plus tu ne me sembles pas avoir une morphologie "lourde". Donc si tu voulais prendre de la masse, cela serait possible avec un entraînement spécifique mais cela demanderait des sacrifices et te déprimerait sans doute... Donc laisse pisser et continue à te faire plaisir... ;)

Bien à vous,

Rod

07 novembre 2008 à 09:32:21
Réponse #34

Berhthramm


d'ailleurs pourquoi prendre absolument de la masse, c'est essentiellement le rapport poids puissance qui compte, avec pour d'autre sport la répartition des masses (sport impliquant des rotations de corps surtout)... Lorsque j'ai passé mon DU de biomécanique et cinésiologie, notre directeur d'étude aux Saint Pére avait bossé avec une équipe nationale d'athlé, pour le pool des lanceurs de poids, le stff technique avait mis tout un programme enplace pour leur faire gagner en puissance, résultat programme de muscu trés spécifique MAIS au bout du compte diminution des performances... Pourquoi ? la répartition des masses avait changé par individus d'où : modification du centre de gravité du bonhomme et diminution de la vitesse de rotation (et du couple inhérent)... Les nageurs ont le même problème : gagner en puissance et en vitesse de mains.... sans augmenter leur surface de resistance à l'avancement...

Un bon moyen de gagner de la puissance : le travail exentrique et le travail en pliométrie (lui fait gagner en "explosif" de manière spectaculaire) MAIS ils sont potentiellement source de blessures (graves pour la plio) et donc à manipuler avec précautions extrêmes...

07 novembre 2008 à 09:42:25
Réponse #35

DavidManise


Je pense qu'il faut avant tout bien savoir ce qu'on veut...  bien cerner nos objectifs, identifier les contraintes et les bâtons qu'on se prendra dans les roues, et trouver les solutions globales qui conviennent.

Ce que tu dis là est extrêmement intéressant, par contre, au niveau biomécanique...  j'ai eu pendant un temps pas mal d'élèves de karaté qui faisaient énormément de muscu (dont deux qui étaient carrément énormes, et qui prenaient trs certainement des stéroïdes pour arriver à un tel niveau d'hypertrophie musculaire).  Ils ne frappaient pas fort du tout !  Un autre bon exemple, c'est Bob Sapp, qui est proprement ENORME mais qui ne m'impressionne pas du tout au niveau frappe.  Qu'il puisse m'arracher un bras et me battre avec ne me surprendrait pas, mais pour ce qui est de produire une grande vitesse au bout de sa main, niet !

Bref...

Mais pour revenir à la méthode, moi je constate une trs nette augmentation de ma puissance de frappe.  Je pense que c'est dû au fait que tout le travail stimule des CHAINES, et non pas une seule articulation à la fois.  Ensuite, pratiquement tous les exercices sollicitent les muscles posturaux, et le gainage, et les abdos profonds...  et ça permet de transmettre vraiment mieux la patate.  J'ai aussi pris en puissance au niveau des pecs et des bras, mais le gain principal, je pense, ne vient pas de là mais bien du "core".

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

07 novembre 2008 à 10:03:34
Réponse #36

Berhthramm


puisque l'on parle de chaîne et de biomécanique : il faut bien se souvenir d'un principe de base : une chaine est toujours limitée dans sa force par son élément le plus faible. Et un mouvement simple implique toujours un nombre important de muscle puisque pour pouvoir dévellopper un mouvement (ou stabiliser activement une situation de déséquilibre) un muscle devra trouver au moins un point fixe et donc il sollicitera les copains en amont (ou en aval) pour se faire... aprés un muscle épuise toujours en premier les mouvement qui lui demande le moins d'energie, exemple pour le biceps : il est d'abord supinateur de l'avant bras puis flechisseur de l'avant bras sur le bras... ça aussi selon les positions de travail et de fonction cela exige des capacités particulières de l'ensemble de la chaine... Les mouvements classiques naturels de musculation impliquent souvent cela. Ils travaillent aussi trés souvent les muscles et chaines musculaires dans des positions qui sont favorables et naturels, deux exemple limités au membre sup ; la traction fait travailler une chaine naturelle dans des positions articulaires favorables, ces muscles sont faits pour tracter et ils sont fait pour tracter dans cette position là (bin oui c'est le singe arboricole qui parle encore en nous là), les dips est l'exacte similaire mais dans l'autre sens c'est muscles sont fait pour pousser et pour pousser dans cette poisiton là, le mouvement complet intégrant ces deux chaines c'est la planche : 1 traction + 1 reta... Je peux détailler les chaines au besoin mais ça me semble pas utile. Edlinger dans un de ses bouquins dévelloppait un truc interessant (c'était l'époque ou les grimpeurs faisait des lots de tractions sans fins) : la capacité à transférer les aquis vers la fonction (croyez moi c'est aussi un vrai bordel en salle de rééduc).

:)




07 novembre 2008 à 11:01:27
Réponse #37

crotale


puisque l'on parle de chaîne et de biomécanique : il faut bien se souvenir d'un principe de base : une chaine est toujours limitée dans sa force par son élément le plus faible. Et un mouvement simple implique toujours un nombre important de muscle puisque pour pouvoir dévellopper un mouvement (ou stabiliser activement une situation de déséquilibre) un muscle devra trouver au moins un point fixe et donc il sollicitera les copains en amont (ou en aval) pour se faire... aprés un muscle épuise toujours en premier les mouvement qui lui demande le moins d'energie, exemple pour le biceps : il est d'abord supinateur de l'avant bras puis flechisseur de l'avant bras sur le bras... ça aussi selon les positions de travail et de fonction cela exige des capacités particulières de l'ensemble de la chaine... Les mouvements classiques naturels de musculation impliquent souvent cela. Ils travaillent aussi trés souvent les muscles et chaines musculaires dans des positions qui sont favorables et naturels, deux exemple limités au membre sup ; la traction fait travailler une chaine naturelle dans des positions articulaires favorables, ces muscles sont faits pour tracter et ils sont fait pour tracter dans cette position là (bin oui c'est le singe arboricole qui parle encore en nous là), les dips est l'exacte similaire mais dans l'autre sens c'est muscles sont fait pour pousser et pour pousser dans cette poisiton là, le mouvement complet intégrant ces deux chaines c'est la planche : 1 traction + 1 reta... Je peux détailler les chaines au besoin mais ça me semble pas utile. Edlinger dans un de ses bouquins dévelloppait un truc interessant (c'était l'époque ou les grimpeurs faisait des lots de tractions sans fins) : la capacité à transférer les aquis vers la fonction (croyez moi c'est aussi un vrai bordel en salle de rééduc).

:)





Excellente référence Patrick Edlinger, encore un précurseur trés atypique et sans égal :up: :
http://fr.youtube.com/watch?v=HzIo2IleE-c

Concrêtement, n'est-il pas globalement plus intéressant de travailler la résistance et la souplesse de ses tendons, en complément d'un travail musculaire qui de toute façon ne peut être abordé qu'à court ou moyen terme ? La musculation naturelle est indispensable pour progresser, surtout pour améliorer le rapport taille / poids /puissance, mais si beaucoup s'enthousiasment à leur début de pratique (résultats probants en force, augmentation de volume, agrément dans la vie quotidienne, moral en hausse...), combien continueront à moyen ou long terme ?
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

07 novembre 2008 à 11:06:15
Réponse #38

Berhthramm


de toute façon pour le tendon c'est une structure vivante : elle va s'adapter aux contraintes qu'elle reçoit, si l'augmentation de puissance est progressive, le tendon va s'adapter progressivement lui aussi, par contre si les augmentations de contraintes sont brutales (surpoids brusque, augmentations de charges brusques, augmentation de puissance brusque) alors on court à la patho... ceci bien sûr en dehors de tout cadre pathologiques (caries, tendons dégénératifs, hygiène alimentaire, etc...) ou materiel inadapté ou gestes nocifs...

07 novembre 2008 à 11:33:51
Réponse #39

Mrod


Citer
Posté par: BULLYSSON
Citer ce message
les protéines végétales sont moins bien assimilées par le corps que les protéines animales, autrement dit un steak de soja comme on en trouve dans le commerce ne remplacera jamais un steak de boeuf (même à quantité de protéines égales).

J'ai bien précisé qu'il fallait les associer à des féculents sinon l'absorption n'est pas optimale.
Et y'a pas que les steak de soja (tout dégeux!), n'importe quelle légumineuse à un taux supérieur ou égal de protéine par rapport à la viande.
Et oui, ça ne remplace pas un bon steak de boeuf (dans votre tête). Faut se faire plaisir aussi ! mais pas tout les jours sinon c'est plus du plaisir.

Vous serai bien obligé de vous y mettre de toute manière, le prix de la viande ne fera qu'augmenter (et celui du poisson encore plus). Nous consommons (à l'échelle mondiale) de plus en plus de viande alors que la production atteindra bientôt sa limite. Alors faudra choisir entre son budget ou manger de la viande tout les jours (comme on y est habitué dans notre culture). On peut très bien alterner les sources de protéines pour avoir des apports suffisant chaque jours (même lorsque ses besoins sont importants).

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

07 novembre 2008 à 12:15:07
Réponse #40

crotale


@ Sergio, j'ai cru voir comme qui dirai un mirage :D ;)

@ Berhthramm, aurais tu les réfs du bouquin de P. edlinger auquel tu fais référence stp :)
Encore un superbe extrait : http://fr.youtube.com/watch?v=dSKh3aLhC5M&feature=related

Pat Edlinger aborde des notions d'engagement, d'abstraction et de concentration face au danger, qui ne sont pas sans rappeler certains thémes martialistes ou de survie, qui demeurent fort intéressants à intégrer dans toute méthode de développement personnel :up:
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

07 novembre 2008 à 12:20:51
Réponse #41

Berhthramm


grimper chez Arthaud ISBN 2-7003-0502-7

un bon bouquin mais si tu t'interesse à l'entrainnement du grimpeur y a aussi "Escalade - actes du colloques ENSA Chamonix 89" ISBN 2-906411-05-1 le chapitre 4 en particulier...


07 novembre 2008 à 12:28:02
Réponse #42

crotale


grimper chez Arthaud ISBN 2-7003-0502-7

un bon bouquin mais si tu t'interesse à l'entrainnement du grimpeur y a aussi "Escalade - actes du colloques ENSA Chamonix 89" ISBN 2-906411-05-1 le chapitre 4 en particulier...



Merci bien :up:
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

07 novembre 2008 à 13:18:58
Réponse #43

** Mathieu **


Pat Edlinger aborde des notions d'engagement, d'abstraction et de concentration face au danger, qui ne sont pas sans rappeler certains thémes martialistes ou de survie, qui demeurent fort intéressants à intégrer dans toute méthode de développement personnel :up:

J'en avais d'ailleurs posté une retranscription écrite y'a un moment ; c'est simple et authentique et comme tu le fais remarquer très proche de certains thèmes martials...




Cela me fait penser à La vie au bout des doigts avec Patrick Edlinger ; j'aime bien, alors j'ai fait une retranscription d'un extrait :

"Je pense qu'y faut dire une chose c'est que le solo c'est vraiment très dangeureux, c'est ta vie qui est en jeu, c'est ta vie qui en dépend, mais il faut que les gens comprennent que nous on y passe tout notre temps donc on est préparé pour ça.

[...]

Alors comme mode de vie s'tu veux bon, la plupart du temps j'me ballade avec mon camion, je vais d'école d'escalade en école d'escalade, et je vis dans la nature, en fait c'est ce qui me plait quoi ;
je me sens pas stressé par la ville, toutes ces choses là quoi ;
je suis bien dans la nature, c'est cool comme ambiance ;
il faudrait pas que les gens mystifient un personnage, j'pense qu'on a rien de plus que les autres quoi, c'est une passion, on la travaille, en la travaillant on devient peut-être plus fort mais bon voilà, on est tout à fait... Tout à fait normaux quoi ;
tous les gens qui pratiquent l'escalade à ce niveau quoi sont tout à fait normaux et qu'en fait y faudrait pas non plus qu'y croient qu'on ait une vie de moines et qu'on est des fous ;
'fin moi j'estime vivre tout à fait normalement, j'ai des périodes euh de des fois quelques mois où je grimpe pas, où j'ai envie de faire autre chose.

Une chose qui est aussi très importante je crois en escalade, y faut en parler, plus que l'entraînement c'est la motivation ;
en fait, c'est d'êt' motivé au pied du rocher, c'est c'qui fait qu'tu grimpes bien ;
alors pour avoir c'te motivation, pour la travailler justement, ça m'arrive d'avoir des périodes de décompression, où j'fais la fête pendant un mois, où...
C'est pas du tout un problème.
J'crois qu'c'est très important de le dire, y faudrait pas qu'les gens croient qu'on est là à s'entraîner comme des bêtes toute la journée parce qu'en fait c'est pas vrai.

[...]

Le gaz : c'est le vide, c'est la hauteur à laquelle tu te situes sur une paroie ; et qui fait qu'en bas bein y'a du gaz, y'a du vide, voilà...
Et c'est beaucoup plus difficile parce qu'au niveau concentration t'ya plus du tout la même notion des équilibres et puis la même notion de l'engagement, surtout quand tu es en solo dans une paroie qui est très haute, tu sais très bien que t'y as pas de point de repos, de vire à proximité et sur le plan moral c'est beaucoup plus dur de te concentrer en sachant que t'y es complètement engagé.

[...]

C'qui est intéressant en solo, c'est le fait que ta vie soit en danger, ça motive ta concentration.
C'est normal, je pense, qu'on ait peur, c'est d'ailleurs c'qui t'attire si tu veux.
Tu as une notion de peur qui rentre en jeu et c'qui est plaisant c'est d'arriver à la dominer.
Tant que tu es en solo de toute façon il faut faire abstraction complète du gaz ;
c'est à dire, tu n'y penses absolument plus, tu es tellement concentré par tes mouvements, par le fait de ne faire aucune erreur, que le gaz, tu n'y penses absolument plus.
Tu y penses uniquement quand t'y es encordé et que tu t'arrêtes à un relais ou en solo quand tu te reposes, là tu prends conscience disons de l'[inaudible] auquel tu es, du vide qu'il y a.
Mais sinon c'est un truc qui faut faire abstraction complètement ouais ; sinon ça te bloque, et t'arrive pas à faire des mouvements très dur ;
et c'qui est grisant justement c'est le fait de savoir qu'y'a c'tambiance là derrière, et qui fait que volontairement on se met dans c'tambiance, c'est sûr que ça a plus d'engagement et plus d'intérêt.

[...]

Tu arrives à vivre uniquement en grimpant par rapport à tout ce que tu peux ressentir dans l'escalade et tout ce que ça peut te procurer comme sensations ;
au niveau de ton engagement moral, de c'que tu ressens sur le plan physique.
Pour moi l'escalade c'est pas un sport mais j'y consacre tout mon temps et c'est un mode de vie ;
j'arrive à retrouver tous les besoins qu'on peut avoir s'tu veux en tant qu'être humain ;
tu vas faire une voie très dure, t'yauras le plaisir justement de l'expression corporelle, la défonce physique qui fait qu'en fait ça va te créer de petits besoins, tu vas apprécier en sortant d'une voie un verre d'eau, un sandwich, et bon ça c'est intéressant à l'époque à laquelle on vit d'avoir de petits besoin je crois.
t'yas une prise de conscience au niveau des plaisirs simples en fait qui suffisent très bien pour pouvoir vivre."



Voilà pour le léger HS...

Quelques liens vidéos pour des extraits des films documentaire La vie au bout des doigts et Opéra vertical :

Patrick Edlinger - La Vie Aux Bout Des Doigts (Climb) Part 1
Patrick Edlinger - La Vie Aux Bout Des Doigts (Climb) Part 2
Opera Vertical part 1
Opera Vertical part 2


 ;)

Berhthramm ton point de vue est vraiment instructif  :up:
Merci pour les références ;
J'ai lu quelque part que Patrick Edlinger et Patrick Berhault avaient mis au point un entraînement spécifique dans les années 80 ; j'ai trouvé des bribes d'infos sur la toile mais rien de complet et surtout rien de signé des auteurs en question...
Tu aurais des infos là-dessus ?
Peut-être est-ce abordé dans les références que tu donnes justement ?

Merci
@+

07 novembre 2008 à 15:07:23
Réponse #44

Berhthramm


oui les deux Patrick étaient des pionniers, ils ont ouverts pas mal de voies (au propre comme au figurés, tant en falaise, qu'en terrain d'aventure voire en haute montagne y compris en hivernal), l'époque ou tout cela se passe c'est aussi le début de l'escalade sportive voire même le début des premières compet, avec la guerre du classement/déclassement des voies... Globalement à cette période les grimpeurs s'envoient des tractions ce qui fait dire à Edlinger que c'est juste une bonne méthode pour gagner "un championnat de traction" de là commencement d'entrainnement spécifique (il dévelloppe pas mal dans grimper qui date à peu de chose de cette époque là.

:)




07 novembre 2008 à 16:24:37
Réponse #45

jotun


Bravo. :doubleup:

après 2 ans de méthodes, je partage totalement l'avis de David Manise.

Je trouve que cette méthode en plus du travail physque (force, endurance, résistance, souplesse), fait bosser aussi le mental car lorsque l'on attaque les modes élevés (mode 15+), le mental est très important pour progresser.

Je pense aussi les niveaux 2 à 4 sont les niveaux "de base" pour avoir un bon physique.
Pour ceux qui souhaite seulement avoir un bon physique, ou pour de l'entretien, ces niveaux la sont largement suffisant. Si on veut bosser une partie du corps plus spécifique, suffit de rajouter des exos.

Par contre, dès que l'on attaque les niveaux 6 à 8 (c'est mon cas), cela se corse.
Déja, les entrainement sont bc plus long 1H30+ sans echauffement et souplesse, ils sont bc plus épprouvants.
Pour attaquer ces niveaux, il faut absolument avoir une bonne base (mode 12-15 au 3 premier exos au niveau 4), sinon c'est l'echec.

Voila pour ce qui est de la méthode.

Sur le terrain, pour moi les point positifs sont:
-moins de fatique en général
-meilleur controle des mouvements et surtout plus longtemps
-possibilité de mettre "la gomme" plus souvent pour passer une difficultée

Ps: lors de mes  sorties,sauf pluie, le soir avant dodo, j'ai étendu mon poncho et fais les étirements tranquillement. :D
no future

07 novembre 2008 à 23:32:55
Réponse #46

crotale


J'en avais d'ailleurs posté une retranscription écrite y'a un moment ; c'est simple et authentique et comme tu le fais remarquer très proche de certains thèmes martials...

Berhthramm ton point de vue est vraiment instructif  :up:
Merci pour les références ;
J'ai lu quelque part que Patrick Edlinger et Patrick Berhault avaient mis au point un entraînement spécifique dans les années 80 ; j'ai trouvé des bribes d'infos sur la toile mais rien de complet et surtout rien de signé des auteurs en question...
Tu aurais des infos là-dessus ?
Peut-être est-ce abordé dans les références que tu donnes justement ?

Merci
@+

C'est bigrement intéressant , les gars, de lire vos pertinents à propos sur le sujet :up: :)
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

14 décembre 2008 à 04:28:28
Réponse #47

futcherts


très intéressant en effet :)
je partage totalement l'avis de David Manise et de jotun

étant pratiquant d'escalade je constate que la méthode (que je pratique depuis 2ans) m'apporte une grande force "fonctionnelle" pour ce sport, j'arrive à maintenir un gainage solide dans les positions les plus délicates.

j'ai également amélioré considérablement ma capacité à sprinter, sans entrainement spécifique au sprint (400m en 52s au lieu de 1min02 il y a deux ans ). les squats une jambes apportent une grande force et résistance :)

l'enchainement précis des divers exercices de cette méthode créé une synergie qui permet d'obtenir une force fonctionnelle dans tous les angles de travail et ceci de manière équilibrée.



08 mars 2009 à 22:55:10
Réponse #48

DavidManise


"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

08 mars 2009 à 23:39:32
Réponse #49

nemesys


C'est marrant que ce post remonte parce que je comptait m'y mettre...j'ai du gras à perdre, du muscle à prendre, de la souplesse à acquérir et de l'endurance à avoir ...

Ce qui me saoule par contre, c'est qu'à cause de mon boulot, certains exos seront plus dur: étant itinérant, je passe mes semaines dans des hôtels, et pas forcement avec une salle de sport ...donc pour les tractions, c'est pas top !
Maintenant, le restes des exos ne posent pas trop de pb...

A ce sujet, il existe pas des barres de traction qui s'utiliserait sans fixations ?

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité