Nos Partenaires

Auteur Sujet: Choix de roches pour protéger un feu  (Lu 11267 fois)

01 octobre 2008 à 14:03:42
Lu 11267 fois

pierauspitz


Salut!

Bon, après avoir parlé de tout ça dans un autre fil (et l'avoir complêtement pourris  :honte: ), nous sommes arrivés à la conclusion qu'il serait sympa de faire u fil sur comment choisir les cailloux à mettre autour du feu, sans transformer sa soirée en combat aux shrapnells.
Donc je vais essayer de recoller la discussion en un bloc si cela convient au chef(s) et comme ça, on pourrais faire le ménage dans le fil "Un feu qui dure"...

01 octobre 2008 à 14:05:04
Réponse #1

pierauspitz


Pierre Volcanique, ok, mais avec les ponces etc, attention les dégats! Car les vacuoles peuvent contenir de l'eau et/ou gaz sous pression, donc gaffe.
Comme "base" de choix, toujours prendre des pierre massives,  d'origine magmatique  de préférence (granite, dolérite, gabbro etc...) et /ou à métamorphisme avançé (un bon gneiss bien velu, ou même du quartzite). 2viter le calcaire à tout prix, et se méfier des grès (certains sont poreux et contiennent certainement de l'eau)
L'important étant de choisir un roche saine (pas de fissures ou failles, non poreuses et pas altérées) et si possble sêche (donc pas de galets ramassés dans la rivière).

Egalement, se méfier comme de la peste des roches vitreuses (silex, obsidienne par ex.) car le gradient de température au sein de celles ci provoquera des cassure violentes, et des shrapnels bien acérés...

01 octobre 2008 à 14:05:42
Réponse #2

pierauspitz


Guillaume :

C'est valable aussi pour la quartzite, non ?

a+

01 octobre 2008 à 14:06:24
Réponse #3

pierauspitz


Salut!
Ben j'avoue qu'autant la quartzite tend à se comporter comme du silex pour la taille, autant ce n'est pas la même chose face au feu (du moins dans mon expérience).

Petite explixation + ou - minéraligique :

-le quartzite est une roche métamorphique (donc transformée par l'action de la ression et de le température... En gros, enfouie très profond, où il fait chaud et que la pression est forte (honni soit qui mal y pense    ) ). Cette roche fut originellemnt un grès "très pur", donc grains de nature et taille homogène, et très compact. Les transformations métamorphiques ont conduis cett roche a avoir une porosité nulle, en soudant tout les grains de quartz ensemble, pour former une matrice parfaitement homogène, tout en chassant d'éventuelles inclusions de fluides. C'est cette parfaite homogénéité qui conduit à un type de fracture appelé "conchoidale", identique au type de fracture rencontré dans du silex ou du verre par exemple, d'où son utilisation comme ersatz du silex. Mais sa relative pureté (silice quasi pure) la rend peu sensible à la chauffe.

-Le silex quand à lui, a une origine très différente. Il résulte de la cristalisation de fluides silicatés dans une roche comme la craie, au dépend de celle-ci (il "remplace" la roche qui l'entoure). Cette cristalisation se fait à des pressions et températures "normales" et l'implication de fluides provoque la présence d'impuretées nombreuses (oxydes, minéraux hydratés etc...) dans les rognons de silex (visibles par des variations de couleurs et de texture). Ces impuretées sont autant de faiblesses qui induirons des éclatements et autres. De plus, les hautes températures conduisent à la déshydratation et dégazage de certains minéraux, qui vont ainsi induire de fortes contraintes mécaniques, d'où éclatement (raison pour laquelle, par exemple, un calcaire chauffé va finir par tomber en poussière... de chaux  ).

Ceci explique également pourquoi les roches magmatiques (basalte, gabbro, dolérite, granite, diorite etc..) sont très adaptées à la chauffe (comme sur le "kiuvas" d'un sauna par exemple   ) : ces roches sont formées à partir d'un magma dépassant allègrement les 1000°C  : les cristaux qui les composent se forment très souvent déjà dans la phase liquide de ces magmas et sont stables à haute température (olivine et pyroxènes par ex). D'où leur résistance... Bon après, on est jamais à l'abris de surprises et je peut me tromper (fort probable d'ailleurs  )

Mais bon, je ne suis pas minéralogiste, et mes cours sur cette matière remonte à quelques années... Donc je pense que l'avis d'un collègue plus compétant serais vraiment bienvenu (François? Razak? Quelqu'un d'autre? )

A plus
« Modifié: 14 janvier 2009 à 00:30:24 par pierauspitz »

01 octobre 2008 à 14:07:21
Réponse #4

pierauspitz


XZH :

salut
pour les rochers qui explosent je trouve ca assez intrigant :ocar lors d'une visite d'un parc préhistorique le guide nous avez expliqué qu'ils mettaient des galets dans le feu puis dans une grande "poche" en cuir remplis d'eau pour la faire bouillir.Il est possible qu'ils selectionnaient leurs roches avant de les mettrent au feu.
En tout cas ils était  très fort en survie ces cromagnons.

01 octobre 2008 à 14:08:45
Réponse #5

pierauspitz


promeneur4d

certaines roches, le granit je crois, ne prennent (presque) pas l'eau.

01 octobre 2008 à 14:09:16
Réponse #6

pierauspitz


Tout à fait!
En fait, la géologie est une des sciences les plus anciennes (avec la zoologie et la botanique), car une énorme part de l'activité et la technologie en dépendait directement.
Et il est reconnu que le quartzite, par exemple, était (et est toujours) une pierre de choix pour le mode de cuisson ennoncé par xzh.
Et le granit, par sa structure cristaline, est une roche complêtement imperméable, mais attention, des fissures peuvent toujours être présente, et, en surface, l'altération (dissolution) de certains des minéraux qui le compose ( les feldspaths en particulier) causent une certaine perméabilité, qui peut devenir relativement importante en cas de présence de fissures, donc la prudence reste de mise.

01 octobre 2008 à 14:10:26
Réponse #7

pierauspitz


VZ

J'ai mis des vieux pavés sous et tout autour de mon feu dehors, et en plus il pleut souvent dans le nord   est ce qu'il y a des risques "d'explosion" ?

01 octobre 2008 à 14:10:59
Réponse #8

pierauspitz


T'inquiètes, les pavés sont en général en granite... J ne pense pas que tu devrais avoir de problèmes (gaffe aux chocs thermiques quand même  )

01 octobre 2008 à 16:17:55
Réponse #9

Madudu


pourquoi ne pas utiliser un tas de terre circulaire ? y a pas de danger et de la terre y en a partout.

01 octobre 2008 à 16:41:41
Réponse #10

vz


eh bien pour mon cas perso, j'avais un tas de pavés qui trainaient dans la cour (laissés par l'ancien proprio) et pas de pelle sous la main ( je venais d'emménager !).

pour la terre, il faut avoir une pelle ou s'en faire une sur place si tu ai en outdoor .... et j'ai pas de pelle quand je vais prendre l'air  et pas spécialement envie d'en prendre ni de pelleté avec les mains. Dans ces cas là pourquoi pas creusé une petite tranchée pour y mettre ton feu ( attention à ne rien brulé en dessous, racines etc ...).
Surtout est ce que la terre capte et garde la chaleur du foyer comme une pierre?

mes 2 balles
"Timéo danaos et dona férentes"  Laocoon

01 octobre 2008 à 17:02:55
Réponse #11

Madudu


C'est vrai que trimballer une pelle c'est pas très pratique, mais en utilisant systématiquement des pierres ne risque t-on pas, un jour ou l'autre, d'assister à une explosion qui peut être très dangereuse?
je me dis qu'en prenant un peu plus de temps que d'habitude en utilisant de la terre on est à l'abri d'accidents, voir de suraccident en cas d'hypothermie, et que ça vaut toujours mieux, non?

Edit : jusqu'à maintenant j'utilisais des briques crues, même gorgées d'eau elle n'explosent pas et sèchent très vite, parfois elle se cassent en deux mais sans aucune explosion et en les manipulant.

02 octobre 2008 à 08:30:47
Réponse #12

vz


Citer
jusqu'à maintenant j'utilisais des briques crues, même gorgées d'eau elle n'explosent pas et sèchent très vite, parfois elle se cassent en deux mais sans aucune explosion et en les manipulant.

Des briques ?! c'était si simple que je n'y ai jamais pensé,  :D c'est pas mal comme idée pour un foyer statique.
mais bon j'en ai pas sous la main et c'est pas facile d'en trouver dans les bois et marais si tu bivouaques ! ;D
comme foyer statique je me souviens que mon paternel s'était fait un barbecue avec 3 plaques de béton de fabrication maison ( il a plus de 20 ans de batiment !!) semi entérrés verticalement sur 3 cotés. il avait posé sur le fond une petite plaque de la même matière pour recevoir le foyer.
et bien on en a fait des barbacs dessus et cela n'a jamais bougé !!
"Timéo danaos et dona férentes"  Laocoon

06 décembre 2008 à 22:37:27
Réponse #13

djinnzfree


"normalement" le foyer pour faire le feu est un lieu où y a déjà eu des campeurs auparavent... les lieux vierge doivent le rester par respects de ceux qui passeront après. c'est ma façon de voir les choses. si tous l'monde se mets à faire des foyers partout... le paysage ne sera plus ce qu'il était.

les bouts de bois de résineux font de belles photos lorsque les bulles de sèvre "explose"!

les roches de foyer ayant déjà été chauffées ces dernières peuvent être considérées comme safe!

13 janvier 2009 à 21:54:17
Réponse #14

jds13


Bon je comprend vos intérogations.
Mais après plus de 15 ans de scoutisme et de feux dans les bois j'ai constaté ceci.
On prenait indistinctement les cailloux du lieu, et un seul à mon souvenir s'est fendu. J'ai bien dis fendu et pas explosé comme une grenade a fragmentation!
D'autre part je défie quiconque de trouver autre chose que du calcaire dans une région comme par exemple le jura suisse et français.
Donc on fait un feu avec ce qu'on a et on est cool...

Je ne dis pas que ça n'arrive jamais, mais c'est extrêmement rare...

Salutations
JDS

14 janvier 2009 à 08:52:25
Réponse #15

DavidManise


Salut :)

Idem que jds13 : les cailloux AUTOUR du feu ça va.  C'est quand on fait chauffer des pierres pour faire bouillir de l'eau, qu'on prend une pierre plate pour faire cuire un steack dessus, ou qu'on fait un feu sur un lit de cailloux que ça craint...  Le risque est directement proportionnel à la quantité d'énergie accumulée dans la pierre.

Moi j'ai failli perdre un oeil une fois à cause d'un feu qu'on avait fait dans les galets près d'une rivière.  On n'a pas dégagé le sol.  On a fait le feu directement sur les galets.  y'en a un qui a pété comme une grenade et un petit éclat est venu se planter dans mon sourcil.  A 2cm près j'étais borgne.  Mais là on avait la configuration idéale pour que ça craigne : galets bien ovoides (distribution des forces homogène sur la surface et donc augmentation très importante de la pression à l'intérieur), faits en roche sédimentaire, près de l'eau...  on a vraiment été négligents.

Sinon juste pour la forme, moi je ne mets plus de cailloux autour des feux que je fais...  S'il y a besoin de cailloux pour ne pas cramer la végétation environnante, c'est que l'endroit est mal choisi ;)  Au pire je les utilise comme réflecteur ou encore comme bouillotte (je les laisse à 30cm du feu, ils chauffent UN PEU et je les serre ensuite contre mes gros vaisseaux sanguins)...

Ciao !

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

14 janvier 2009 à 09:00:18
Réponse #16

pieton


Je ne dis pas que ça n'arrive jamais, mais c'est extrêmement rare...
Tout est relatif. Dans l'absolu c'est assez rare: j'ai déjà fait du feu dans des coins ou aucun caillou n'explose, je n'ai vu aucun caillou exploder pendant des années... Et puis j'ai campé dans certains coins (de Sologne pour ne pas nommer la nommer) où *tous* les cailloux disponibles explosaient.
Donc c'est rare, sauf dans les secteurs où c'est courant...

25 janvier 2009 à 12:30:50
Réponse #17

guillaume


Y'a 3 ou 4 ans, dans les Alpes Mancelles, on a allumer notre feu sur des pierres plates d'un pierrier exposé plein sud. Lorsque le feu était bien allumé l'une des pierre a éclatée en faisant un bel éclat tranchant qui est passé entre Nico et moi.

a+

20 février 2009 à 19:59:01
Réponse #18

Urdjaby


Pour repartir sur les feux, j'ai vu dans un post qu'on pouvais enterer les feu en creusant un trou et en ayant une galerie pour évacuer la fumer et laisser respirer le feu, quel est l'interet d'un tel feu par rapport a un feu standard? j'pense que c'est plus pratique pour fabriquer un four en terre par dessus. C'est plus discret aussi.

Sinon pour un feu on peu aussi fabriqué ses briques a partir de terre et d'eau, pas de risque d'explosion de pierre avec des brique de terre, une fois en regardant un magnifique feu, une pierre a exploser et est venu ce glisser dans le col de mon tee shirt, j'ai été brulé sur tout le dos et j'ai bien eu mal depuis j'ai peur des feux ou il y a des pierres, donc si je pouvais trouver un moyen de ne pas utiliser de pierre du tout ça m'aiderai vraiment. Merci d'avance.
Jamais la nature ne tient un language, et la sagesse un autre

20 février 2009 à 20:09:03
Réponse #19

vik


Perso j'utilise jamais de pierres, je fait le feu a même le sol aprés avoir dégagé le terrain, j'éteins le feu, le pietine et l'eparpille de sorte qu'on voit pas qu'il y ait eu un feu, c'est a mon avis moins pénible que de chercher des pierres avec un risque non négligeable d'explosion, alors que les pierres, ça ne remplace pas la prudence, néanmoins, c'est trés pratique pour faire tenir une casserole sur le feu, quoique j'apprend a faire sans

20 février 2009 à 20:15:16
Réponse #20

Urdjaby


Pour ce qui est des casseroles et compagnie j'ai pu voir un tuto très interessant permettant de soutenir une bouilloire au dessus d'un feu grace a un sistème de branche encastré les unes dans les autres, ainsi pas besoin de pierre.

Mais jusqu'a présent lors de mes Gn on a toujour mis des pierre autour du feu, on sais pas ce que c'est comme pierre, on y connais rien du tout, mais nous n'avons jamais eu de problème d'explosion ou de félure, mais j'aimerai quand même savoir si des briques de terres ne seraient pas viable, pour conserver la chaleur d'un feu ou pour poser des grille a merguez c'est quand même bien pratique un support autour du feu.
Jamais la nature ne tient un language, et la sagesse un autre

20 février 2009 à 21:16:00
Réponse #21

Anke



07 mars 2009 à 23:21:19
Réponse #22

Hexenwulf


jamais eu de problème en quoi ? 30 ans de feu ...
ça vient surement du fait que je fait mes feu sur mon terrain principalement et que par chez moi "granit rules !"
peu ou pas eu besoin non plus de chauffer de l'eau comme cela ou de cuire quelque chose sur la pierre...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité