Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bayonne la dune du pyla par le gr8  (Lu 5277 fois)

30 septembre 2008 à 19:30:12
Lu 5277 fois

fantome


Bonjour à tous!!!!

Comme je suis nouveau, je ne sais pas trop où poster ça mais depuis le temps où je vous lis, j'ai voulu tester ce que j'ai appris avec vous sur une longue randonnée.
Je vous livre ça comme je l'ai écrit, le soir, en me reposant...

Départ de Labenne. Temps gris foncé.
Juste avant de prendre la route, j'apprends que c'est l'ouverture de la chasse. Je commence bien en ne trouvant pas le GR 8 et me retrouve sur une grosse departementale qui file droit sur Capbreton, sous une grosse averse. Sur cette route, je rate le chemin qui la traverse car je m'attends à trouver une piste cyclable... A Capbreton, je fais une boucle de 4km par le sud pour rattraper le GR.

Enfin dessus, la pluie stoppe, mais je commence à bien apprecier la différence de précision entre une carte 1/25000e et une carte 1/100 000e.
A 17h, je m'arrête à une palombière et, une heure plus tard, je sors du GR et continue par une départementale très fréquentée. Je décide de longer un champ de maÏs pour plus de sécurité... La tête dans la capuche du poncho et le nez dans la carte, je tombe jusqu'aux hanches dans un trou à purin!!!
Heureusement qu'il n'était pas plus profond car avec 30kg sur le dos... Ugence donc!!! Il est 19h. Il pleut à verse et jai du purin partout!

Je traverse la route pour me refugier dans une forêt afin d'y monter le camp et m'y changer. J'étends mes affaires sales sur des hauts buissons, subis une attaque de moustiques en formation de combat. Mange froid, dort vite!!!

Le matin, je pars en reconnaissance autour du camp et trouve une ferme isolée. Je demande au paysan si je peux rincer mon linge car les pluies de la nuit n'ont pas suffit. Il accepte même de me ramener à Capbreton (3km) pour tout passer au lavomatique (seul, j'aurai dû atteindre l'océan pour tout laver et attendre le soleil pour tout sécher). Sur place, je mets tout dans la machine et vais au supermarché à côté. J'achète un rechaud à gaz et mange sur place. Je discute avec des gars sympas et a 16h, reprends ma route...

A 18h, une pluie digne d'une pluie équatoriale me fait demander asile dans une ferme. Je suis mouillé malgré le poncho. Les agriculteurs m'ouvrent gentiment une remise où je peux me restaurer et passer la nuit...

Départ 8h. J'entends des coups de fusils dans tous les sens. Je suis sur le GR... Je passe Seignosse en faisant un crochet par la forêt départementale, direction l'étang blanc.

11h, je m'arrête au bord pour profiter des premiers rayons de soleil qui jouent à cache-cache et je fais sécher mes pieds, chaussures et semelles.

Je me restaure et décide de sortir mon apn. 1h plus tard, je suis reparti. Je longe l'étang blanc et l'étang d'Hardy. Je me fais littéralement attaquer par des taons dans la forêt communale de Soustons... Je rattrape la piste cyclable qui va jusqu'à Vieux-Boucau. Je trouve du plantin pour soulager mes piqûres. une fois le village dépassé, je retrouve le GR 8 qui me rapproche à 2km de la plage.

C'est là que je pose le bivouac pour la nuit... Je rencontre un homme proche de la nature, ai une bonne discution avec lui, mange et vais me coucher.

 J'entends l'océan et décide que, si la météo le permet, j'irais me baigner le lendemain, quitte à perdre du temps. Ca fera du bien au corps et au moral. J'ai fait 20km.

Départ assez tard du camp car j'attend que la brume matinale se dissipe pour être sûr du temps avant de faire le crochet par la plage.
Arrivée à 11h sur le sable. Je me mets vite à l'eau entre deux baïnes, sur un plateau, pour me laver et détendre mon corps. Je sèche et file vers le piège à touristes pour me restaurer et faire le plein d'eau.

12h30, départ, direction l'etang de Prade et l'étang de Moliets où je fais une pose à côté de 2 jeunes pêcheurs qui fument leurs bedos...

Blablabla et je repars en direction de l'étang de Léon... Une belle reserve naturelle qui mérite que je m'y pose pour m'y restaurer un peu. Il est 17h. Plus tard, je quitte la réserve, fais encore 5km ets sur le bord du chemin, je vois une propriété sans grillage, vide. Alors, je demande au voisin si je peux poser mon hamac pour la nuit... Pas de soucis, il y a du bois partout.

Je vais utiliser mon réchaud à bois pour économiser le gaz. J'ai fait entre 18 et 20km.

Départ de la propriété sans laisser de trace.
Après 1/2h de marche, je me retrouve à la croisée de chemins sans aucune indication. Je rebrousse chemin jusqu'au dernier marquage... Je ne me suis pas trompé, il faut que je retourne à la croisée et improviser!!!

Terrain, carte, bousole et jujotte....J'arrive a Saint-Girons-Plage et j'ai même raccourci mon périple. Je me restaure et reprends la route à 13h.

A 14h30, j'ai fait 7km. J'arrive à la maison forestière de Yons. Je fais le tour du bâtiment pour voir s'il y a un point d'eau, et mieux que ça... une douche extèrieure. Comme le soleil cogne, je me lave à l'eau froide: je suis un autre homme. 1h plus tard, je trace tous droit sur 4km, jusqu'à une departementale que je traverse pour suivre une piste cyclable. Au bout de quelques kilomètres,la ligne droite me saoûle. Alors, je prends un azimut brutal à 270° pour rattraper le GR...

 Je refais quelques bornes et regarde l'heure... Il n'est pas tard. Je suis dans les temps alors je revire à 270° sur 500m pour arriver sur une plage déserte. Je me baigne... Le pied!!!


Puis, je retourne dans la forêt établir mon camp pour la nuit.

 J'ai fait un peu plus de 20km.

Départ assez tard du bivouac car mon corps avait surment besoin de repos. Je fais un crochet par Contis-les-Bains pour prendre un café, parler à des congénaires et faire le plein de 4,5l d'eau car je vais faire 13km à vol d'oiseau sur un terrain très sec.
Et c'est parti!! 13 bornes de ligne droite pendant les heures les plus chaudes dans le sable. On dirait que la chaleur soulève une micro poussière qui assèche tout!

 Je respire par le nez et fais + plus de pauses... Petit raccourci à la bousole et j'arrive à Mimizan. Je fais une halte dans un bar où il y a des joueurs d'échec... Allez! un peu de stratégie  après en avoir relativement bien baver, ça ne peut pas faire de mal.
Je repars à 17h pour faire 4 à 5km, avant d'établir mon camp, dans la forêt en bordure de piste de cyclable. J'ai fait 18km à vol d'oiseau.

Départ du camp à 9h. Aujourd'hui, ce n'est que de la piste cyclable.

 Je longe le terrain militaire qui, au lieu de me faire longer la côte, me fait passer à l'intérieur des terres. Je longe le nord-ouest de l'étang d'Aureilhan, encore un peu brumeux.

 Petite pause à Saint-Eulalie-en-Born pour me restaurer à 11h30.

Puis, très vite, départ pour l'étang de Parentis où j'arrive vers 13h environ.

 Le ciel est légèrement couvert mais il fait très chaud. Alors, je me baigne et lave mon tee-shirt qui commence à sentir le chacal. Une heure plus tard, je reprends mon chemin. A 3 km de Parentis-en-Born, je trouve enfin de l'ombre, fais une pause et me désaltère car je sens venir le coup de chaleur.
Je repars une heure plus tard pour établir le camp aux portes de Parentis, dans la forêt. En debrousaillant, je me rends compte qu'il y a beaucoup de sangliers dans le coin! Je vais donc metre mes chaussettes dans le vent; Ca va sûrement les dissuader! ;D. J'ai fait environ 23km.

Départ vers 8h30. Il a plu cette nuit mais les cochons ne sont pas venus.
J'entame directement par dix kilomètres de ligne droite par la piste cyclable, sans ombre... Arrivé à Biscarrosse, je trouve un marché et j'achète un euro de saucisson cuit, à la coupe. Il me reste 85ct d'euros... Je veux acheter du pain mais la vendeuse me donne 1/2 baguette. Je remercie et vais me poser sur la place de la petite église. Je mets au soleil tout ce qui a besoin de sécher. Je me restaure et, au moment de repartir, un soldat me demande où se trouve la poste. Ca tombe bien, je suis passé devant tout à l'heure.
Il revient cinq minutes après et m'offre une 1/2 pizza. On discute un peu et je repars plein nord, toujours sur cette piste cyclable. J'arrive sur une aire de camping-car où je fais une pause. Je demande de l'eau à des campeurs et ils m'offrent une bouteille. Je me raffraîchis dans l'étang, mouille mon bob et repars.

Un kilomètre après, dans un virage, je vois une indication sur un sentier qui fait la liaison par la forêt jusqu'à Biscarrosse-plage. Il indique 1 h 45.
Il n'est pas sur ma carte mais je décide de le prendre car raz-le-bob de la piste cyclable! Mais je commence à pester car ça fait au moins 2km que la direction est sud-sud-est alors que moi c'est nord-nord-ouest...
Dans le doute, je le quitte pour prendre plein ouest par un coupe feu.

La piste est très difficile car je menfonce dans le sable et il y a des montées dignes de la dune du Pyla!!! :o Je fais des petits pas rapides et respire par le nez. Je coupe enfin par un sentier nord-ouest, retrouve finalement le chemin du début dans la fin de son parcours et arrive directement à Biscarrosse-plage: 1h15 avec 30kg sur le dos, on peut dire que je me suis bien racourci.

Je traverse ensuite Biscarosse-plage dans l'intention d'établir mon camp au nord pour la nuit. Mais ce sont sans doute les 4km les plus durs de ce périple. Alors, je décide de m'installer sur une aire de camping car a la sortie nord du village. Je suis à côté de vacanciers. J'ai un point d'eau. J'espère juste que les gendarmes ne viendront pas me déloger... Je vais faire comme hier soir pour les cochons, je vais mettre mes chaussettes dans le vent ;D. J'ai fait au moin 25km.

Départ avec le lever du soleil. Aujourd'hui, je dois faire à peine 20 bornes pour arriver au point de chute, à la pointe sud de la dune du Pyla. Je m'arrête a mi-parcours, à côté d'une maison forestière pour m'y restaurer. J'aère mes pieds et en guise de dessert, quelques arbouses et mûres. Je bois un café et repars.
Très rapidement, je touche au but. C'est un endroit magnifique qui s'appelle "Le Petit Nice", en face du banc d'Arguin (longue langue de sable qui fait office de réserve narturelle pour les oiseaux). D'ici, on voit le Cap-Ferret. Je cherche immédiatement un point d'eau et y fais le plein.

Il y a trois petits restos et quelques camping-cars, ça et là... Pendant que je cherchais sur la carte un endroit dans la forêt environnante pour la nuit, une femme a l'esprit éclairé m'aborde en me disant que c'est son rêve de voyager avec son sac à dos. La discussion s'enchaîne et nous nous retrouvons elle, son mari et moi à discuter autour de leur camion...
Et le lien ce crée. Nous allons finir l'après-midi sur la plage où je me baigne pour me délasser de ces 7jours de marche.

Discussion faisant, le temps passe et il se fait un peu tard à mon goût pour retourner en forêt. Je pose donc mon campement à 20m de leur camion. Ils vont au resto pendant que je fais chauffer un chili au rechaud à bois. Un couple de jeunes surfeurs allemands m'aborde et trouve le réchaud à bois génial, au point de le prendre en photo.

Nous discutons toute la soirée en anglais.

Ce matin, après un petit dej' frugal (jarrive au bout de mes provisions alors je rationne car mon rappatriement devient plus qu'incertain. Je m'énumère ainsi tout ce que je voie de comestible comme la carrotte sauvage, le platin, le chardon bleu, quelques chénopodes blancs, les ronces, les arbouses, les fourmis, les pignons de pin, les roseaux et les joncs), le couple d'allemands minvite à partager le leur. Pas de refus.

Entre temps, Nathalie, à l'esprit éclairé, nous rejoint et commence à parler allemand avec eux. Je suis cloué!!! Nous avons une discussion anglais/allemand/francais. Si là, y'a pas un échange... Vers 11h, les allemands repartent vers le sud. Avec Nathalie et son mari, nous mélangeons le reste de nos vivres pour le repas de midi. Ce sont eux qui vont me poser à Bordeaux: ils vont en dordogne. Tout s'imbrique!!
Nous passons l'après-midi à la plage.

 
Tout ceci pour rapporter que cette randonnée m'a fait l'effet d'une sorte de voyage initiatique en deux parties.
1- par la forêt, à la découverte de moi-même face à la nature.
2- par le contact avec les autres et l'échange qu'il peut y avoir quand on sait deverouiller quelques serrures grâce à la première partie.

Il me plaît à penser que les coîncidences qui créent des rencontres ne sont pas annodines et que l'esprit ouvert, l'echange n'est que plus fructueux.

Voilà le recit tel que je l'ai posé sur le papier...
Je cherche toujours un moyen de poster les photos pour illustrer les mots.

F
« Modifié: 28 octobre 2008 à 08:03:40 par Corin »

30 septembre 2008 à 20:26:46
Réponse #1

romrom51


+1

et t'as pas quelques photos pour agrémenter tout ca?

au fait  : présente toi là http://www.davidmanise.com/forum/index.php/board,12.0.html
"Le capitalisme ,c'est l'exploitation de l'homme par l'homme ;le syndicalisme c'est le contraire"  Coluche
http://omegapetit.labrute.com
http://labrute.fr/team/204019

01 octobre 2008 à 23:00:08
Réponse #2

Vulpus


Salut!
+1
Ça rend un peu difficile à lire ton histoire, c'est dommage!
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

02 octobre 2008 à 05:59:01
Réponse #3

Corin


Salut Fantome,

Rien à rajouter sur ce qu'on dit les autres.
Si tu ne corriges pas l'orthographe (Word identifie plus de 100 fautes) et n'aère pas ton texte, je crains que la survie de tes posts ne soit pas assurée. Dommage.

A+
« Modifié: 14 octobre 2008 à 00:15:26 par Corin »

13 octobre 2008 à 21:08:52
Réponse #4

fantome


bonsoir a tous,

j'ai arrangé le texte...espère etre moins désagréable a lire :-[ et vous livrerais bientôt les photos....

F.

13 octobre 2008 à 23:12:11
Réponse #5

modl


Je viens de le lire (j'ai pas eu la version avant !!! ;D), c'est lisible.
Sur le fond, j'aime bien. C'est pas au diable vauvert, c'est pas de la survie "amazone", c'est honnête et sympa !!!
Bravo à toi et merci d'avoir fait profiter sur le forum.
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

13 octobre 2008 à 23:16:06
Réponse #6

DEUN


bonsoir a tous,

j'ai arrangé le texte...espère etre moins désagréable a lire :-[ et vous livrerais bientôt les photos....

F.
Bonsoir Fantome,

Et merci d'avance pour les photos.  ;)

@+ DEUN.
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


14 octobre 2008 à 00:13:43
Réponse #7

Corin


Salut Fantôme,

Je viens de passer une heure à tout remettre d'équerre. La prochaine fois, passe par l'étape Word avant de poster car un garçon qui est capable d'utiliser l'adjectif "frugal" pour qualifier son petit déjeuner doit être capable d'assimiler les règles essentielles de la grammaire ainsi que le fonctionnement d'un correcteur orthographique, sans difficultés :D.

A+
« Modifié: 28 octobre 2008 à 08:05:35 par Corin »

14 octobre 2008 à 21:18:48
Réponse #8

Corin


et vous livrerais bientôt les photos...

Tu vas sur http://imageshack.us/
Tu cliques sur "Parcourir" puis tu sélectionnes l'image. Ensuite, tu retailles éventuellement l'image (tu cliques "resize image" et tu sélectionnes la taille)
Ensuite tu cliques "Host it"
Après, tout en bas, tu cliques sur "Show Advanced Linking"
Là, tu copies l'adresse entière située au niveau de "Direct Link to image"

Ensuite, dans le texte de ta réponse, tu cliques sur "insérer une image" (en bas à droite des icones au-dessus des smileys), au-dessus de la fenêtre. Ca doit faire apparaître [ img ] et [ /img ]. Tu places l'adresses entre les deux formules entre crochets.

Puis tu postes.

A+

14 octobre 2008 à 21:41:58
Réponse #9

Anke


Hé hé Corin ! Merci !

Fantome, très sympa. Je sens cependant que tu as surement une vraie sensibilité qui peut émouvoir ton lecteur. Peut-etre que la prochaine fois pourrais-tu développer tes sentiments, tes états d'âmes et sans pour autant te livrer, ou te "mettre à poil" devant ton lecteur, il me semble que tu as cette capacité à émouvoir au travers des mots. la manière dont tu relates tes rencontres humaines pendant ton périple le laisse supposer. J'ai été lancé dans ton sillage, mais le charme est trop vite rompu
Je crois que tu pourrais peut-etre travailler là-dessus. Fais nous imaginer tes images au travers de tes mots avant de montrer les photos. C'est ce qui m'a manqué à te lire. Ce n'est en aucun cas un conseil, prend le comme un désir, une envie d'un lecteur.
Vivement ton prochain récit !

Un admirateur pas anonyme....

20 octobre 2008 à 19:09:22
Réponse #10

fantome


bonjour a tous;
merci a ceux qui ont lu jusqu'au bout,car il peut-être difficile de lire sans illustration...

Pour cette randonnée,mon idée de depart était de faire le trajet Labenne/Bordeaux(en prennant le bac pour éviter de contourner le bassin d'arcachon,remonter jusqu'a Lacanau et prendre la piste cyclable jusqu'à Bordeaux)...
De filtrer,purifier mon eau sans rien demander a personne et de rallonger mes vivres avec ce que la nature offre en cette saison... :closedeyes:

Mais les 24h.et l'argent perdues a cause de cette chute dans le purin ont complètement changé la donne:
J'ai dû avancé+vite pour avoir assez de vivres afin de me rapprocher le +près du but a atteindre;plus assez d'argent pour prendre le bac...

j'aurais peut-être pu continuer si j'avais eu l'argent pour le bac en faisant comme prevu avec les ressources naturelles du cap-ferret jusqu'à Bordeaux...Mais dans ce cas;il ne fallait pas compter faire 20 a 30bornes par jours!...Car ceuillir/capturer/preparer prennent du temps!
Surtout si on a l'intention de faire des réserves en prévision des terrains moins généreux a traverser...
Mais je suppose que je ne vous apprend rien!...

Anke,
j'ai analyser mes sentiments sur cette mini-aventure que bien après coup.
Aujourd'hui,je peux les ressentir rien qu'en me concentrant sur 1objet m'ayant accompagné pendant ce"périple".
Difficile d'y mettre des mots précis,mais une impression générale d'éveil qu'on a du mal ressentir quand on est entouré de béton...

Pour ce qui est des photos,ce n'est pas que je ne connais pas"image shack";mais le PC que j'utilise a apparament des soucis pour prendre les photos de mon apn...
je vais trouver le temps pour y remedier en allant dans 1cyber-café...

F.


24 octobre 2008 à 19:46:20
Réponse #11

fantome


bonsoir a tous,
j'ai enfin mis les photos pour illustrer le texte... 8)

vieux motard que jamais ;)

25 octobre 2008 à 10:34:42
Réponse #12

Vulpus


C'est super! Ton réchaud à bois est vraiment bien conçu à vue de l'oeuil, à partir de deux boîtes à conserves?

La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

28 octobre 2008 à 15:50:23
Réponse #13

fantome


C'est super! Ton réchaud à bois est vraiment bien conçu à vue de l'oeuil, à partir de deux boîtes à conserves?


salut Vulpus,
le réchaud a été fabriqué avec 4boites de conserve en fait:
-a la base,1grosse boite de thon
-2empilées pour la cheminée(très important pour l'effet d'aspiration )
-et 1plus petite(boite de mais)pour la"chambre de combustion"percée de toutes parts.
J'ai 1peu galèrer pour faire 1modèle de petite taille qui ne s'engorge(ne s'étouffe) pas.pour cela il faut miser sur la hauteur de la cheminéee....

F.
« Modifié: 28 octobre 2008 à 16:01:42 par fantome »

28 octobre 2008 à 19:33:36
Réponse #14

Vulpus


salut Vulpus,
le réchaud a été fabriqué avec 4boites de conserve en fait:
-a la base,1grosse boite de thon
-2empilées pour la cheminée(très important pour l'effet d'aspiration )
-et 1plus petite(boite de mais)pour la"chambre de combustion"percée de toutes parts.
J'ai 1peu galèrer pour faire 1modèle de petite taille qui ne s'engorge(ne s'étouffe) pas.pour cela il faut miser sur la hauteur de la cheminéee....

Merci pour tes explications!
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité