Nos Partenaires

Auteur Sujet: Crise boursiére, bancaire, économique  (Lu 93298 fois)

02 février 2010 à 10:22:26
Réponse #175

vagabond


Par contre en ce qui concerne l'ecologie, je suis pessimiste : apres les problemes que les banques ont eus: rien n'a changé, alors avec le réchauffement climatique, dont les effets sont relativement discrets, les dirigeants ne sont pas pres de faire bouger les industries ( toutes) . Quand aux voitures je me suis toujours demandé comment l'état bouclerait son budget sans les taxes sur le carburants. Je crois que les changements a apporter chez nous , pays industrialisés, sont trop importants pour que quelqu'un les mettent en oeuvres: il faut revoir une bonne partie de l'organisation du territoire, recréer des industries, réformer l'agriculture, repenser les villes
Pourquoi veux-tu que quelqu'un d'autre les mettent en oeuvre ?

Nous sommes responsables de nos actes et combien font réellement attention, moi y compris, ailleurs que sur les pages d'un forum ou dans des promesses qu'on ne tient pas.

Rien n'est simple, cela semble évident, et si nous faisions attention à ce que nous achetons, d'ou cela vient et comment ce fut manufacturé. Je suis le premier concerné par mes réflexions, j'ai un couteau made in Taïwan, donc il a fait la moitié du tour du monde avant d'être dans ma poche et low coast par dessus le marché. Mais suis-je réellement coupable de ne pas avoir les moyens de faire travailler un artisan ?

Dans un autre domaine, combien de gens prennent un fouet manuel pour monter les blancs en neige ? Bon nombre préfèrent l'appareil électrique qui fonctionne sans effort mais qui justifie les centrales atomiques.

L'équilibre n'est pas ce qui est de plus facile à trouver ? Le chemin du juste est la voie du milieu, c'est ce qu'il nous a légué après 7 années de jeun sous un arbre. Il me faut encore travaillé avant d'en être un.

Vagabond

02 février 2010 à 11:21:27
Réponse #176

Nirgoule


Bonjour,

Je prends conscience qu'il est impossible de tenir un débat sans éviter X malentendus sur un forum.  Certains idées demandent a être expliquées et développées assez longuement, ce n'est pas tenable.
Autour d'un verre il est plus facile de débattre, si vagabond, g-dag ou d'autres le souhaite je suis preneur, mais là comme ça je renonce.

C'est le type de média qui veut ça, et on se fait tous piéger à ce jeu. Un forum c'est un peu comme un débat télé, ça devient très vite du spectacle. C'est pas fait pour traiter des complexités.

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

02 février 2010 à 11:27:23
Réponse #177

g-dag


No soucis pour moi.
Il est vrai que c'est pas simple et qu'un verre est tellement plus plaisant. :D

02 février 2010 à 11:29:30
Réponse #178

vagabond


Nirgoule, tu as raison, pas facile de lire sans mettre ses idées derrière les mots de l'autre.

Rassure-toi, c'est valable pour chacun d'entre nous.

Je retiens l'invitation et si je traverse le pays des vaches en porcelaine,  :doubleup: pour un verre.

Vagabond

02 février 2010 à 12:19:52
Réponse #179

NéoBio


je profite de cette prise de conscience pour reposer la question du début ;D

Salut,

on entend parler de crise boursière, de faillite de banque, de rachat, de baisse immobilière...
et comme je comprend pas grand chose, qu'une simple discution avec mon banquier se solde par
la consommation d'un tube d'aspirine, j'aimerai quelques explications.

Que ce passe t'il lorsque une banque fait faillite, pour c'est clients:
1) pour l'argent présent sur le compte en banque
2) pour les crédits en cours

Si l'argent perd de la valeur, il en va de même pour les biens achetés à crédits, comment ce passe
alors les rembourssements.

Lorsque les choses reviennent à la "normale" et se stabilisent que ce passe t'il?
on reprend la où on en etait ou bien "reset" on recommence?

est-il raisonnable de conserver du liquide sur soit, en c'est temps la ou le laisser ou il est?
si l'argent n'a plus de valeur et vu qu'il ne se mange pas, est-il judicieux de la stocker au fond du jardin,
en attendant que ça aille mieux?

Que ce passe t'il pour les personnes qui ont un logement à crédit, et t'il possible qu'ils le conservent,
ou faut il s'attendre à des expulsions de masse?

Voila toutes ces questions non pas pour une inquietude sur ce que je posséde, mais je m'aperçois
qu'aprés quelques discution avec plusieurs personnes, je n'ai pas d'arguments pour faire avancer la discution et qu'entre ceux qui ne veulent pas croire au pire et ceux qui ne voient que le pire, je me dis
qu'il doit y avoir un tas d'argument à dévellopper entre.

La théorie des dominos ou tout s'écroule derrière la crise économique, peu et a déjà engendrer
bien des misères par le passé, j'ai lu en cherchant un peu des infos avant de poser ces questions,
que lors de la crise de 1929, les etats unis ne sont vraiment sortie de la crise, qu'avec leur entré
dans la seconde guerre mondiale, soit une dizaine d'année de vache maigre, pour ensuite faire la guerre  :'(
Aujourd'hui, dans un scenario similaire (si possible, je n'ai pas le savoir pour le dire) il faudrait
rajouter, le déréglement climatique qui pose des problèmes de santé, de déplacement de population
et alimentaire, est il raisonnable de s'inquieter?

voila si vous avez des infos sur le sujet, si vous etes pessimiste ou optimiste, sans que ça parte en sucette dans tout les sens, merci de partager vos (pré)sentiments ou vécu ou analyse fondée....

a+  :)

je me demande dans quelle mesure on aurait besoin d'enquéter sur d'autres forum spécialisé et raporter la solution ici
car ce genre de question son escencielle en ce moment, notre vie pourrait bien en dépendre d'ici quelques années
plumok si tu es ok je peux copier ton message et faire une recherche?

02 février 2010 à 16:03:51
Réponse #180

French Kiss


Pour essayer de repondre, on sait que faire tourner la planche a billet ne resoud rien, ca ne fait que retarder l'echeance tant qu'on ne recadre pas les derives du systeme financier. La monnaie se devalue, et le prix des "basiques" (alimentaire, immobilier, etc ) augmentent, et les taux d'interet sur les credits qui permettent de les acquerir ou de les produire, suivent a plus ou moins court terme une courbe ascendante pour compenser.

Donc si on en arrive a une vraie crise, ce qui me parait ineluctable quoique tente de faire les gouvernements (voir cette video, pour les sous-titre demander a David : http://www.youtube.com/watch?v=cvS--2KC4kQ ) , je pense qu'il faut investir un petit capital dans les valeurs comme l'or ou l'argent, qui seront toujours, quoiqu'il advienne, des references monetaires et bancaires. Pour ceusses qui veulent/peuvent se donner les moyens, on peut faire ca de facon plus "root" en achetant des terres arables et la ferme qui va avec pour s'isoler d'un modele socio-economique qui se crashe, mais la, il faut generalement des billes et des relations pour l'acquisition et la mise en place, ainsi que des mains qui travaillent toutes dans le meme sens pour que ce soit viable sur le long terme (d'ou ma question sur les communeautes dans un autre thread).
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

02 février 2010 à 17:23:13
Réponse #181

zapi


investir dans l'immobilier est un bon placement, l'or est aussi une valeur refuge ( il a deja fort augmenté suite a la crise), si c'est pour voir sur du long terme, un jardin de quelques dizaines de metres carrés permet déja de produire pas mal de nourriture ( patates, chous, tomates, courges et potirons,.. mais il faut un peu de savoir faire) pas besoin d'une grosse ferme avec 50 hectares) par contre pour degager un revenu avec des productions agricoles, là il faut investir et il faut recevoir des primes.
Si tout le monde creve de faim ton or ne servira a rien, si tu es tout seul et que la situation devient vraiment grave, ton jardin attirera la convoitise.
Les communautés ? pas evident du tout sur le long terme, un village est deja une forme de communauté, mais une communauté ou presque tout est partagé qui dure plusieures années , je suis septique.
Si j'incrimine les dirigeants c'est parce que j'estime que la marge de manoeuvre des gens est réduite: au niveau du choix en france il n'y a que deux partis ( et demi ) avec une pression des ecolos , la marge du gouvernement est elle meme réduite: manque de fond, concurrence des pays emergents moins chers niveau production, restriction des choix et des libertés a cause de l'omc et de l'europe( ce qui n'est pas toujours mauvais: sans l'euro les monnaies nationnales se seraient plus ou moins effondrées pdt la crise)pour moi les plus gros pollueurs : les industries lourdes, et quand ils demenagent respectent ils les normes de pollution là ou ils s'installent? et quand ils partent remettent ils le sol en état (dépollution)?certaines entreprises se comportent en conquistadors sans foi ni loi n'ecoutant que leur profit, il faut les payer pour qu'elles daignent installer une usine chez soi, ells pillent les subsides des pays et les aides europeennes et déménagent pour suivre les aides en question( voir inbev ex jupiler en belgique); la distribution ( grands magasins) agit aussi en pirate vis a vis des maraichers les mettant en concurrence avec des productions espagnoles dopées par la main d'oeuvre nord africaine bon marché, et les primes a l'exportation dans l'agriculture : pas un fermier n'en voit la couleur, et la crise du lait tout le benef est dans la poche de la distribution et des laiteries, quand on voit le prix payé au canada pour le lait! les mécanismes financiers sont puissants et individuellement il est impossible de les ebranler: voila pourquoi je pense que l'individu pese peu.

03 février 2010 à 17:49:52
Réponse #182

DriGar


...je pense qu'il faut investir un petit capital dans les valeurs comme l'or ou l'argent, qui seront toujours, quoiqu'il advienne, des references monetaires et bancaires.

Méfiance tout de même sur l'or, qui est actuellement très probablement en bulle. :-\
Acheter de l'or sans être parfaitement au fait du marché, c'est comme jouer en bourse... on est plus sûr d'y perdre que d'y gagner.

investir dans l'immobilier est un bon placement,

Là, c'est pareil... La bulle est identifiée et nous sommes actuellement dans le bull trap.
Dire que l'immobilier est un bon placement aujourd'hui est déraisonné et totalement faux (sans hostilité aucune dans mes propos) !

Pour plus d'infos, se reporter à l'étude ci-dessous...


Citer
pour moi les plus gros pollueurs : les industries lourdes, et quand ils demenagent respectent ils les normes de pollution là ou ils s'installent? et quand ils partent remettent ils le sol en état (dépollution)?certaines entreprises se comportent en conquistadors sans foi ni loi n'ecoutant que leur profit, il faut les payer pour qu'elles daignent installer une usine chez soi, ells pillent les subsides des pays et les aides europeennes et déménagent pour suivre les aides en question( voir inbev ex jupiler en belgique); la distribution ( grands magasins) agit aussi en pirate vis a vis des maraichers les mettant en concurrence avec des productions espagnoles dopées par la main d'oeuvre nord africaine bon marché, et les primes a l'exportation dans l'agriculture : pas un fermier n'en voit la couleur, et la crise du lait tout le benef est dans la poche de la distribution et des laiteries, quand on voit le prix payé au canada pour le lait! les mécanismes financiers sont puissants et individuellement il est impossible de les ebranler: voila pourquoi je pense que l'individu pese peu.

Je partage certains de tes sentiments et idées, néanmoins je les nuancerai grandement. C'est une vision terriblement manichéenne...

Les industries, supermarchés, étrangers, politiques et financiers sont les méchants.
Les maraichers, les peuples, etc sont les gentils.

Les industries, en plus de ce que tu dis, sont aussi celles qui permettent à une tranche de la population (souvent la plus démunie) d'avoir un travail et de nourrir leur famille. Les supermarchés, invention française, a aussi permis le commerce de masse : consommer plus de choses différentes à moins cher. Une révolution saluée en son temps. Les systèmes financiers te permettent aussi d'avoir ton épargne en sécurité (relative aujourd'hui, mais tout de même plus réelle que si tu l'avais chez toi) et qui génère des intérêts ; te permettent d'emprunter pour acheter une baraque, une voiture, etc.

Encore une fois, je suis d'ac avec toi... mais tout n'est pas tout noir ou tout blanc.

03 février 2010 à 18:07:55
Réponse #183

Bartlett


Il est super ton graphique sur la bulle Drigar !

Pour quelles raisons a t'on une augmentation pareille des prix ?

Qu'est ce qui a fait peter la bulle de 1990 ?
Hard habits are hard to kill. If you don't kill them, they kill you.

04 février 2010 à 09:32:20
Réponse #184

French Kiss


Comme disait Coluche: "Si on écoutait ce qui se dit, les riches seraient les méchants, les pauvres, les gentils.
Alors pourquoi tout le monde veut devenir méchant ? "

"Méfiance tout de même sur l'or, qui est actuellement très probablement en bulle." pitetre ben que oui, mais dans ce cas ca ne retombera pas tant que ca, pitetre ben que non si l'or entre en backwardisation (retour vers une certaine parite monnaie papier/or).
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

04 février 2010 à 11:54:06
Réponse #185

DriGar


Pour quelles raisons a t'on une augmentation pareille des prix ?

Les raisons sont multiples... Quelques unes d'entre elles :
- les taux très bas de ces dernières années.
- les emprunts de durée longue qui sont passés de 15 ans max il y a 20 vingts ans à 40, 50 ans aujourd'hui (on étale plus les mensualités, mais on paie aussi deux à trois fois plus d'intérêts)
- la volonté des lobbies de l'immobilier (très très puissants)
- les aides gouvernementales (PTZ, etc) qui donnent un accès très (trop) importants à trop de gens (donc forte demande, donc prix de l'offre qui explose)
- la volonté du gouvernement de faire une "France de propriétaires" d'où découlent d'ailleurs les aides mais aussi un discours lobotomisant,
- le passage à l'euro (150000€ une maison ? pas cher !... 1 million de franc ? Arrgghh !),
- les scelliers, de robien, etc.
- etc, etc.

Il faut bien comprendre que les prix affichés dans les AI pour les maisons sont DEUX FOIS SUPÉRIEURS à ce qu'il devraient être !

Une maison construite en 1982 pour un montant de 300.000 Fr (belle baraque pour l'époque) DEVRAIT coûter aujourd'hui 90.000 / 100.000 € MAXIMUM !! Pourquoi ? Car l'inflation entre 1982 et 2010 a été de 102% environ. Et c'est tout !
En réalité, on trouve cette maison sur le marché à 180.000 € !! Deux fois plus cher que ce qu'elle coûte réellement.

Citer
Qu'est ce qui a fait peter la bulle de 1990 ?

La bulle immo de 1990 n'a touché que la région parisienne. Aucunement le reste de la France (contrairement à cette bulle ci qui touche toute la france et plus largement le monde).

Dans ce cas de cette bulle, l'explosion est due à la guerre du golfe. Suite à ça, et comme le graphique le montre, les prix ont chuté de 30 à 40 % ! (un bien qui valait 250.000€ avant le krash n'en valait plus que 150.000€ quelques années après.

04 février 2010 à 11:58:30
Réponse #186

DriGar


"Méfiance tout de même sur l'or, qui est actuellement très probablement en bulle." pitetre ben que oui, mais dans ce cas ca ne retombera pas tant que ca, pitetre ben que non si l'or entre en backwardisation (retour vers une certaine parite monnaie papier/or).

G. Soros : "l'or est la bulle ultime"
Hier à 12:05
"L'or est la bulle ultime!"

29/01/2010
http://monargent.lecho.be/


Citer
George Soros n'a que peu confiance dans la reprise du marché de l'or intervenue l'an dernier. Le gourou boursier américain redoute un effondrement du prix du métal jaune.


(netto/telegraph) – En marge du Forum économique mondial de Davos, G. Soros, considéré comme l’un des cinq investisseurs les plus visionnaires au monde, a violemment critiqué la faiblesse des taux d’intérêts. "Les taux d’intérêts bas créent un climat dans lequel des classes d’actifs peuvent se transformer en bulles. Le phénomène est en cours. Prenez l’exemple de l’or, avertit l’Américain, c’est l’ultime bulle." Soros s’attaque ainsi à la reprise du marché de l’or: en 2009, l’or a grimpé de quelque 40%, les investisseurs prévilégiant des placements "sûrs".

Mais actuellement, cette hausse semble s'être arrêtée. Après le plafond de 1.200 dollars atteint en décembre, le prix de l'or a chuté jusqu'à 1.095 dollars. Depuis le début 2010, le prix a même baissé de presque 1%. C'est fort surprenant. L'insécurité entraînée par l'endettement de la Grèce aurait en effet dû faire grimper le prix de l'or. Mais cela ne s'est pas produit, probablement à cause de la reprise du dollar: depuis novembre 2009, l'euro a cédé presque 8% par rapport à la devise américaine.

Toutefois, l’opinion de Georges Soros ne fait pas l’unanimité. (...)

04 février 2010 à 13:28:25
Réponse #187

NéoBio


pour moi la bulle ultime c'est la monaie, l'euro le dolars etc..

le seul placement dans un monde prochainement sans énergie, sans finance, sans nouriture et surpeuplé c'est la terre!

quelques m² cultivable à la main, avec de la place pour des petits élevage et pas trop loin d'une source de protéines gratuite (poisson)
et une maison passive planté au millieu chauffée par le soleil , un forage avec une pompe à main, et une récup de l'eau de pluie
dans un secteur peu peuplé , si possible avec des voisins préparés au pire eux aussi

c'est le seul refuge pour l'argent , le reste est un piege
surtout l'or!
l'or est un métal mou, aucune utilisation pour la survie

04 février 2010 à 15:39:28
Réponse #188

zapi


l'or est une valeur refuge et si il a augmenté c'est a cause de la crise : les riches ont sauvé leur fric, maintenant c'est trop tard il faut attendre qu'il retombe. Quand je pense a l'immobilier, je pense justement a quelques metres carres pour habiter et éventuellement jardinner, les prix ont montés mais je crois pas que pour les maisons de tailles raisonnables ils puissent redescendre, il n'y a pas que l'inflation qui compte : les terrains sont plus chers, les matériaux de construction,.. de toute façon entre payer un loyer et payer un emprunt ( raisonnable) , la différence c'est que au bout de l'emprunt il te reste quelque chose. Il reste des région ou les prix sont raisonnables et d'autres ou c'est de la folie: pourquoi les parisiens viennent a bruxelles, les bruxellois dans le brabant les brababçons dans le centre et le centre au sud ( et les luxembourgeois aussi a notre sud qui est leur nord) ? le prix des voitures aussi a augmenté. Mais avec la crise du gouvernement belge si on avait pas eu l'euro le franc belge aurait peut etre dévalué, . C'est vrai que je me vois mal a la boulangerie avec un lingot d'or: "je vous doit combien de grammes?" par contre si je gagne au loto? mais peut on garder de l'or chez soi?

04 février 2010 à 18:06:37
Réponse #189

NéoBio


à mon avis ceux qui vont attendre de voir le prix de l'or chutter pour espérer en acheter n'ont pas encore compris ce qui nous attend d'ici peu

tout est cher c'est un fait, mais tout va devenir beaucoup plus cher 
dans le sens qu'avec une baisse du niveau de vie il sera difficile de se payer quoi que ce soit malgré l'éfondrement du prix de l'immobilier

les crédits sont encore possible et les biens peu chers existent
il y a aussi la solution de se payer une petite et discrette terre agricole, acheter et stoquer tous les outils et matériaux de construction pour une maison ossature bois et paille puis attendre que le systeme s'éffondre car ensuite on pourras faire ce qu'on veut
creuser un puis pour l'eau plus l'eau de pluie


une chose est sure les moyens d'actions que nous avons encore nous paraitont un luxe dans quelques temps

05 février 2010 à 09:43:13
Réponse #190

DriGar


les prix ont montés mais je crois pas que pour les maisons de tailles raisonnables ils puissent redescendre

Faux. Les prix peuvent redescendre et ont d'ailleurs commencés leurs chutes.
On tourne entre -5 et -20% en 2009 sur tous les prix (ancien, neuf, foncier) ! A Rennes, par exemple, on est à presque -20% en un an.
Et ca va continuer...

Donc dire que les prix ne peuvent pas baisser est totalement faux. Il suffit de s'intéresser un peu au marché de l'immo pour le savoir.
Donc attention à ne pas dire n'importe quoi : on appelle cela de la désinformation.

Citer
il n'y a pas que l'inflation qui compte : les terrains sont plus chers, les matériaux de construction,..

L'inflation, pour toi c'est quoi ? (plus d'info ici)
Le logement est bien entendu compris dans le calcul de l'inflation.

Les terrains sont aujourd'hui de moins en moins cher (le foncier a pris une chute très importante en Bretagne par exemple (marché que je connais et suis) ; source notaires). Les matériaux aussi ont baissés au courant de ces derniers mois (source professionnelle perso ;) ).

Citer
de toute façon entre payer un loyer et payer un emprunt ( raisonnable) , la différence c'est que au bout de l'emprunt il te reste quelque chose.

Là aussi, c'est faux.
Un bon vieux concept marketing encré dans certains esprits : "louer, c'est jeter de l'argent par les fenêtres". Faux, faux, faux.

Tape "simulateur location achat" dans google. Tu trouveras des fichiers excel qui te permettent de calculer ce qui est plus rentable...
Et très souvent, aujourd'hui, il est plus rentable de louer (et mettre la différence en épargne) que d'acheter... à moins de rester plus d'une vingtaine d'année (et je parle de cela, une fois la bulle dégonflée).

Acheter aujourd'hui est la plus grosse erreur possible : c'est s'endetter sur quinze, vingt ans ... et surtout voir au fur et à mesure ton bien se dévaluer (donc impossible à revendre sans perdre beaucoup d'argent) et voir au fur et à mesure autour de toi des gens acheter pour le même montant des biens de qualité supérieure.

Citer
Il reste des région ou les prix sont raisonnables et d'autres ou c'est de la folie: pourquoi les parisiens viennent a bruxelles, les bruxellois dans le brabant les brababçons dans le centre et le centre au sud ( et les luxembourgeois aussi a notre sud qui est leur nord) ?

On appelle cela un contre argument. Tu t'auto-contredis.
Tu dis dans la même phrase que les prix sont raisonnables... et que les gens ne peuvent pas se loger dans leur propre région, ville ! Les revenus sur Paris sont plus important qu'à Bruxelles, à Bruxelles que dans le centre, etc.
Les prix des logements sont totalement chers, totalement anormaux, que les gens ne peuvent plus se loger !! Et tu appelles ça des prix raisonnables ?

Citer
le prix des voitures aussi a augmenté.

Non, il a baissé ces dernières années avec l'arrivée des voitures "low-cost".
Aujourd'hui, deux types de voitures : l'utile et la belle. L'utile est "peu" cher (on trouve des voitures neuves entre 7000 et 10000€... quid il y a cinq ans ?) et la belle qui elle, en effet, est de plus en plus cher. Mais c'est plus de la voiture plaisir dans ces cas là, et ça sort de la logique normale.

tout est cher c'est un fait, mais tout va devenir beaucoup plus cher 
dans le sens qu'avec une baisse du niveau de vie il sera difficile de se payer quoi que ce soit malgré l'éfondrement du prix de l'immobilier

Ça dépend... Tu théorises sur une inflation alors qu'on est à priori plutôt parti vers une déflation (à la japonaise).

Citer
les crédits sont encore possible et les biens peu chers existent
Ou ça ? Je suis curieux...  :huh:

Citer
une chose est sure les moyens d'actions que nous avons encore nous paraitont un luxe dans quelques temps

Malheureusement totalement en accord avec toi sur ce point.

05 février 2010 à 12:54:59
Réponse #191

philippe13


Sur 30 ans le prix des voitures "utiles" a extraordinairemnt baissé tout simplement parce que la durée de vie kilométriques des voitures à doublé et qu'elles ne rouillent plus. Autrefois une populaire type 204 valant 6 mois de salaire moyen ne dépassait pas 130 000 kms et était détruite par la rouille en 10 à 12 ans si garée dehors. 
En 1977 une deux chevaux représentait 6 mois de SMIC (je débutais et envisageais cet achat) regarde ce que tu as comme véhicule pour 7000 euros soit 6 smics net aujourd'hui, on est loin de  la 2 CV.

Comparaison des prix et salaires dans le temps me passionne depuis mes études ou j'ai étudié Jean Fourastié.
Hors logement les prix ont très fortement baissés. 
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

05 février 2010 à 13:03:43
Réponse #192

DriGar


Exact... Les prix ont baissés, néanmoins on consomme plus d'"inutile" et on a donc le sentiment d'être dans des situations plus inconfortables qu'avant (jadis aux temps anciens).

Mais si on enlève le téléphone portable et le forfait illimité, les restau, les dvd, la TV à écran plat, le nouveau robot mixeur, le nouveau yaourt six goût effet kiss cool, les jantes alliages de la voiture, la nouvelle vaisselle ('cause qu'on s'est lassé de la précédente), le nouveau sac à dos mul, etc, etc... on se rend compte que le coût de la vie est moindre qu'avant (et ce, grâce aux délocalisations et aux produits fabriqués en Asie ou Maghreb ; grâce aux supermarchés qui compriment les fabricants ; grâce aux avancés technologiques ; grâce à la consommation de masse (plus de demande donc offre qui baisse) ; etc).

On en revient à : ce qui est mauvais peut aussi être bon... et inversement.  ;#

05 février 2010 à 18:06:20
Réponse #193

NéoBio



Citation de: NéoBio le 04 Février 2010 à 18:06:37
tout est cher c'est un fait, mais tout va devenir beaucoup plus cher "
dans le sens qu'avec une baisse du niveau de vie il sera difficile de se payer quoi que ce soit malgré l'éfondrement du prix de l'immobilier"

Ça dépend... Tu théorises sur une inflation alors qu'on est à priori plutôt parti vers une déflation (à la japonaise).

Citation
les crédits sont encore possible et les biens peu chers existent
 
Ou ça ? Je suis curieux...  :huh:

Citation
une chose est sure les moyens d'actions que nous avons encore nous paraitont un luxe dans quelques temps
Malheureusement totalement en accord avec toi sur ce point.

je ne théorise sur rien du tout, bientot le pétrole sera si cher que tout sera trés cher et que notre salaire ne nous permettra plus d'acheter quoi que ce soit car on aura déjà du mal à acheter des pates malgrés le fait qu'on dormira dans nos voitures

pour les biens pas cher il suffit d'avoir comme projet de devenir autarcique pour trouver des terres (~3000m²) et une vieille ferme à retapper pour moins de 100000€ dans des coins peu peuplés

05 février 2010 à 19:01:00
Réponse #194

Achille


Citer
de toute façon entre payer un loyer et payer un emprunt ( raisonnable) , la différence c'est que au bout de l'emprunt il te reste quelque chose.

Là aussi, c'est faux.
Un bon vieux concept marketing encré dans certains esprits : "louer, c'est jeter de l'argent par les fenêtres". Faux, faux, faux.

Tape "simulateur location achat" dans google. Tu trouveras des fichiers excel qui te permettent de calculer ce qui est plus rentable...
Et très souvent, aujourd'hui, il est plus rentable de louer (et mettre la différence en épargne) que d'acheter... à moins de rester plus d'une vingtaine d'année (et je parle de cela, une fois la bulle dégonflée).

Acheter aujourd'hui est la plus grosse erreur possible : c'est s'endetter sur quinze, vingt ans ... et surtout voir au fur et à mesure ton bien se dévaluer (donc impossible à revendre sans perdre beaucoup d'argent) et voir au fur et à mesure autour de toi des gens acheter pour le même montant des biens de qualité supérieure.


Bonjour,

je me permets d'intervenir dans cette discussion que je n'ai pas suivie pour émettre quelques remarques en passant :

Je ne suis pas un expert en la matière mais si tu as passé toute ta vie en location : lorsque tu pars à la retraite et que tes revenus baissent significativement, tu te débrouilles comment pour le payer, ton loyer ? Je connais des personnes autour de moi qui sont obligés de reprendre à temps partiel des boulot de m*rde pour s'en sortir...  :( Et quant à épargner tout en payant un loyer, c'est loin d'être possible pour tout le monde...

Une personne ou un couple qui achète n'a pas forcément l'intention de revendre sa maison par la suite, mais plutôt d'y finir leurs jours et de la transmettre ensuite à leurs enfants. À partir de là, qu'est-ce qu'ils en ont à battre que leur bien dévalue ? Quelle que soit la valeur de la maison, ils ont 4 murs et un toit pour s'abriter. C'est ça, l'important. Et même s'il dévalue, c'est toujours ça de moins à payer pour les frais de succession, non ? Le problème, c'est surtout que quand tu as fini de payer ta baraque, il est souvent temps de refaire la toiture...  ::)

Après, je comprends bien aussi qu'il peut y avoir des impondérables : mutation forcée, divorce, décès, etc. qui obligent à la revente mais ça fait partie des aléas de la vie.


05 février 2010 à 19:46:58
Réponse #195

philippe13


je ne théorise sur rien du tout, bientot le pétrole sera si cher que tout sera trés cher et que notre salaire ne nous permettra plus d'acheter quoi que ce soit car on aura déjà du mal à acheter des pates malgrés le fait qu'on dormira dans nos voitures

pour les biens pas cher il suffit d'avoir comme projet de devenir autarcique pour trouver des terres (~3000m²) et une vieille ferme à retapper pour moins de 100000€ dans des coins peu peuplés

Bientôt? regarde les prix et les prévisions sur le site Oléocène, la catastrophe elle est pour après demain , pas demain!

"une vieille ferme à retaper dans un coin peu peuplé" avec deux voitures par couple histoire d'etre autonome? :doubleup:

Renseigne toi sur le mode de vie des années 60 y compris les produits alimentaire limités en nombre disponible alors  et calcul ce qui est suffisant pour assurer cette consommation modérée. C'est le marketing qui nous donne l'impression d'être appauvri.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

05 février 2010 à 21:42:18
Réponse #196

Rammstein


Ce que DriGar aurait dû ajouter, c'est qu'acheter A CREDIT un bien immobilier est la pire erreur MAINTENANT. Un peu comme le type qui s'est acheté un splendide corps de ferme non loin de Verdun... en 1913 ! Si l'on paie cash, c'est une autre histoire...

La probabilité de se retrouver au chômage en cette période troublée est loin d'être négligeable. Or celui qui se retrouve au chômage avec un crédit sur le dos et un bien immobilier déprécié par rapport à son prix d'achat est pris à la gorge et condamné à finir sans job, sans toit, avec en prime une petite ardoise à la banque. Quelques collègues endettés sont en chômage partiel (avec réduction de salaire à la clef donc) et commencent à ramer pour joindre les 2 bouts et rembourser leur emprunt...

Quand bien même on aurait un emploi sûr, l'inflation à venir (nous sommes pour le moment en période de déflation, les entreprises écoulant leurs stocks à coups d'offres spéciales) pourrait bien obliger à faire des choix cornéliens, genre choisir entre mettre un steak sur la table pour les enfants ou continuer à payer le crédit de la maison...

Bref, en matière d'immobilier, il faut garder à l'esprit que les bonnes affaires se font en période de crise, et que la crise commence à peine !

Rammstein

05 février 2010 à 22:26:13
Réponse #197

zapi


Citer
Faux. Les prix peuvent redescendre et ont d'ailleurs commencés leurs chutes.
On tourne entre -5 et -20% en 2009 sur tous les prix (ancien, neuf, foncier) ! A Rennes, par exemple, on est à presque -20% en un an.
Et ca va continuer...

ok mais on est en 2010, tu spécules la.
Citer
Faux. Les prix peuvent redescendre et ont d'ailleurs commencés leurs chutes.
On tourne entre -5 et -20% en 2009 sur tous les prix (ancien, neuf, foncier) ! A Rennes, par exemple, on est à presque -20% en un an.
Et ca va continuer...

ok mais ici dans ma région ça baisse plus ( ça a baissé mais ça baisse plus)
Citer
Acheter aujourd'hui est la plus grosse erreur possible : c'est s'endetter sur quinze, vingt ans ... et surtout voir au fur et à mesure ton bien se dévaluer (donc impossible à revendre sans perdre beaucoup d'argent) et voir au fur et à mesure autour de toi des gens acheter pour le même montant des biens de qualité supérieure
j'en sais rien : tu dis que les prix ont baissés de 20%, de toute façon les plus malins continuerons a louer.
Citer
Citation
Il reste des région ou les prix sont raisonnables et d'autres ou c'est de la folie: pourquoi les parisiens viennent a bruxelles, les bruxellois dans le brabant les brababçons dans le centre et le centre au sud ( et les luxembourgeois aussi a notre sud qui est leur nord) ?

On appelle cela un contre argument. Tu t'auto-contredis.
Tu dis dans la même phrase que les prix sont raisonnables... et que les gens ne peuvent pas se loger dans leur propre région, ville ! Les revenus sur Paris sont plus important qu'à Bruxelles, à Bruxelles que dans le centre, etc.
Les prix des logements sont totalement chers, totalement anormaux, que les gens ne peuvent plus se loger !! Et tu appelles ça des prix raisonnables ?

je dis qu'il y a des endroits ou les prix sont fous et d'autres pas, mais maintenant je sais qu'a Renne les prix sont raisonnables, mais si les prix baissent a Rennes c'est peut etre parce que personne ne veut y habiter?
Acheter vendre, si c'était simple il n'y aurait pas eu de crise, les meilleurs spécialistes se sont tous plantés et maintenant ils nous expliquent ce que l'on doit faire: si tu attends avec ton fric et que l'euro ne vaut plus rien tu as une collection d'allume feu, si tu veux l'investir tu vas l'investir dans quoi? encore du papier ( fortis par ex ) il existe des régions ou le prix de l'immobilier est trop élevé ( paris?) et d'autre ou il est raisonnable( trou perdu loin de paris?) a montant égal il est pour moi plus raisonnable de faire un emprunt que de payer un loyer.
 
Citer
Les terrains sont aujourd'hui de moins en moins cher (le foncier a pris une chute très importante en Bretagne par exemple (marché que je connais et suis) ; source notaires). Les matériaux aussi ont baissés au courant de ces derniers mois (source professionnelle perso 
Citer
Citation
les crédits sont encore possible et les biens peu chers existent
Ou ça ? Je suis curieux... 

tu t'auto contredis, on appelle ça un contre argument.

06 février 2010 à 01:27:42
Réponse #198

NéoBio


pas forcément besoin de faire un crédit pour acheter une maison  à 100000€ 8)
et puis 100000€ c'est vrai que c'est une somme : 500€ par mois pendant 20ans

celui qui ne peut pas sortir 500€ de loyer par mois pour lui et sa famille il n'a vraiment pas de chance car de toute façon il sera aussi à la rue

si le système s'écroule il se peut qu'on ai pas à payer toute la somme ;D

 et faut pas oublier que les 3000m² de terrain avec ses productions et ses élevage peut faire réalyser une économie chaque mois , nouriture/loyer



le plus cher c'est pas les 100000€ d'achat mais les 50000€ de rénovation/isolation/chauffage bio lol

il reste la possibilité d'acheter un terrain paumé et s'y installer en yourte au moment ou la crise sera vraiment là
les mairies n'auront plus le pouvoir de virer les gens pauvres, il y en aura tellement


un terrain agricole ça peut coûter 2000€ l'hectare

de toute façon il faut trouver une solution durable, car la solution c'est pas d'attendre en priant

06 février 2010 à 05:42:05
Réponse #199

gmaz87


Bonjour,
Tout comme Achille, j'interviens dans ce fil fil que je lis depuis le début, et mes conclusions sont les siennes.
De tout temps, le premier des placements (hors logique de rendement) c'est de devenir propriétaire de son habitat, et ce pour les raisons invoquées:
Il est maintenant clair que les revenus à la retraite ne sont plus garantis, et qu'ils vont aller en s'amenuisant.
Ne plus avoir de loyer à payer , même si ce n'est pas la panacée, est déja une vraie sécurité.
Au vu des débats actuels , espérer trouver un logement social est une gageure.
Maintenant, comme souligné par certains, s'engager dans un crédit est un sacré pari, qui sait de quoi son futur professionel sera fait.
Soit on a une large part de la somme necessaire à l'achat, et la c'est peut être jouable, soit on a sans doute raté le coche ou alors on essaye en priant que la crise molle dure un peu.
Acheter dans un coin paumé, pourquoi pas, mais en ce cas va se poser une autre question: quid du travail?
Je vis dans un coin paumé, l'immobiler n'est pas cher mais c'est logique, il n' y quasiment pas de travail salarié.
Vivre en autarcie, oui, mais cela ne s'improvise pas du jour au lendemain, et il faut une mise de départ significative et des connaissances en tt les domaines ( puisque c'est bien la la définition de l'autarcie) donc pas donné à tous.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité