Nos Partenaires

Auteur Sujet: Crise boursiére, bancaire, économique  (Lu 83635 fois)

29 octobre 2008 à 11:07:23
Réponse #100

** Serge **


Un copain, sur un autre forum, a porté ceci à notre attention :

Citer
Attached is a picture taken of a woman during the Great Depression. I noticed two interesting things about the picture (besides her modest dress). First, pictures weren't too common at the time since money was tight, many folks liked to show something off of value if they had a picture taken. Notice that she chose a large loaf of bread to show off.

Second, look down in her apron pocket, and see a surprise. I don't think she was planning on letting anyone steal that loaf of bread from her.




"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

29 octobre 2008 à 19:18:29
Réponse #101

lepapat


Mouais, comme souvent dans ce cas là, s' est bien souvent le " chacun pour soi ". Si tu vole mon pain, je te grille la cervelle  :(. Remarque, j' agirai peut être pareil, je ne suis pas mieux que " les autres "  :(
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


30 octobre 2008 à 02:47:40
Réponse #102

Rouri


Citer
faite: "Enseignements de FerFAL - Partie V" dans google.

Merci, c'est très instructif!

30 octobre 2008 à 10:01:50
Réponse #103

Bison


;)

Citer
Dieu a crée les hommes libres,
Colt les a faits égaux.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

30 octobre 2008 à 15:40:52
Réponse #104

Bison


Tiens, j'ai été voir "FerFAL" ...

Cela m'a rappelé le Zaïre!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

30 octobre 2008 à 15:49:06
Réponse #105

Petrus


Ferfal n'est pas un imposteur, nous sommes d'accord...

Si ça vous intéresse: le blog de Ferfal
http://ferfal.blogspot.com/

Petrus.
Quand lama fâché, lui toujours faire ainsi!

30 octobre 2008 à 19:41:43
Réponse #106

lepapat


:)

Armé la dame à le choix de donner, sans arme elle n'a pas le choix, ni de garder, ni de partager, ni de ne pas se faire violer, torturer pour qu'elle avoue ou est le reste de la bouffe, laissé pour morte dans un fossé pendant que le mec squatte la cabane et bouffe les enfants.

Question de contexte et d'enjeu.


"ferfal" précise bien les conditions de sécurité propre à une crise économique de grande ampleur (ferfal est argentin et à raconté sur internet le récit de la crise de 2001)

faite: "Enseignements de FerFAL - Partie V" dans google.

S' est triste à dire, mais tu a raison  :(
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


30 octobre 2008 à 20:22:49
Réponse #107

lepapat


Tiens, j'ai été voir "FerFAL" ...

Cela m'a rappelé le Zaïre!

Pour moi, s' est plutôt l' Afrique du sud actuel :(
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


30 octobre 2008 à 23:28:25
Réponse #108

Rod


Pour moi, s' est plutôt l' Afrique du sud actuel :(
Il ne faut pas exagérer... ;)

31 octobre 2008 à 17:42:40
Réponse #109

lepapat


Tu n' a pas lus l' histoire de l' annif du Belge, là bas ?  :o Avec la fille qui s' est fait violée et le belge qui a été flingué le jour de son annif, par trois truands  :(
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


31 octobre 2008 à 23:03:42
Réponse #110

Rod


Tu n' a pas lus l' histoire de l' annif du Belge, là bas ?  :o Avec la fille qui s' est fait violée et le belge qui a été flingué le jour de son annif, par trois truands  :(
Je connais l'histoire mais mon Père vit en Afrique du Sud depuis maintenant presque 15 ans donc je connais un peu...
C'est sûr que ce n'est pas le niveau de sécurité de l'Europe (quoi que, il y a des endroits qui commencent à être bien nazes en Europe aussi :(). C'est sûr que si tu as beaucoup d'argent (ce qui est relatif selon les pays), il est difficile de ne pas éveiller la convoitise de ceux qui n'en ont pas. Mais c'est aussi un pays superbe et remplit de gens attachants... Il est donc dommage de le réduire à la criminalité, au racisme ou au sida.
C'est comme réduire la Belgique aux Tueries du Brabant et aux affaires de pédophilie... D'ailleurs je connais au moins une histoire de home jacking avec petite séance de torture à la hachette dans ma région qui n'est pas moins glauque! :-\

01 novembre 2008 à 13:05:40
Réponse #111

lepapat


D' acc avec toi  ;). D' ailleurs je trouve que dans les journaux, quand on parle d' un pays, s' est presque toujours en mal  :(. résultat, on a une vision tronqué sur ceux qui se passent  :( ( Voir par ex les USA )
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


07 novembre 2008 à 08:35:07
Réponse #112

philippe13


Conseil de mon père qui est âgé et connu guerre et occupation de 1939/45 déjà adulte: Détenir de l'or oui, mais pas seulement en Napoléon (20 fr or) car c'est déjà un gros montant pour une transaction. Il existe des pièces  cotées plus petites comme le napoléon de 10 fr or, pesant environ la moitié (3 grammes).  De vieille dents en or ne sont pas négociables (alliage faible en fait) mais seront utiles au prothésiste si réfection d'une couronne car plus d'or pour ce boulot.

 
Il existe une grosse pièce d'argent autrichienne Le thaler de Marie-Thérèse, qui est très connue et circule comme une sorte de petit lingot de 20 grammes d'argent en afrique et asie:

Citation:
Le thaler de Marie-Thérèse (abrégé MTT par les américains) est une monnaie d'argent qui a été utilisée dans le commerce international sans discontinuer depuis le début de sa frappe en 1741. Il doit son nom à l'impératrice Marie Thèrèse, qui a dirigé l'Autriche, la Hongrie et la Bohême entre 1740 et 1780.

A partir de 1780, le thaler de Marie-Thérèse porte toujours l'année 1780 et a été frappée par les monnaies suivantes : Birmingham; Bombay, Bruxelles, Londres, Paris, Rome et Utrecht, ....... Entre 1751 et 2000, quelques 389 millions de thalers de Marie Thérèse ont été frappés.....

Si cette pièce n'est pas directement monnayable, en Afrique un bijoutier ou changeur (Libanais!!) en connait la valeur et fera la transaction. Elle est appelée  familièrement "pièce à la grosse dame" car il y a un buste de la reine  assez opulente sur une face.




 
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

12 janvier 2010 à 11:43:31
Réponse #113

Lemuel


Déterrage de fil…

"Nous sommes au tout début de la crise" et nous allons assister à "une énorme catastrophe". L'ancien économiste en chef du Fonds monétaire international (FMI) Simon Johnson n'y va pas par quatre chemins...

http://www.lesmotsontunsens.com/crise-une-enorme-catastrophe-se-prepare-selon-simon-johnson-ex-fmi-6722
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

12 janvier 2010 à 18:54:14
Réponse #114

philippe13


Je suis plusieurs fora ou on parle d'économie, par mon travail je suis au contact direct de PME dont je fais la comptabilité et j'ai de sconversation OFF avec des banquiers, pas des grosmais des agences spécialisées PME. Tout le monde ne prévoit pas de catastrophe loin de là, il faut se méfier des gens qui font des déclaration pour l'effet d'annonce comme Claude Allègre dasn un autre genre.
Par contre plus personne ne prévoit une vraie reprise. Soit on va vers une stagnation soit une crise larvée : c'est plutot l'opinion assez générale.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

12 janvier 2010 à 21:10:20
Réponse #115

vagabond


Soit on va vers une stagnation soit une crise larvée : c'est plutot l'opinion assez générale.
Et quand elle arrive à maturité, ça donne quoi ?

Vagabond

12 janvier 2010 à 21:47:32
Réponse #116

philippe13


Larvée dans le sens molle et de longue durée.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

16 janvier 2010 à 00:51:31
Réponse #117

DriGar


Pas trop d'accord... Rien ne peut "larver".
Soit ça monte, soit ça baisse

Différentes hypothèses sont aujourd'hui d'actualité :
- Soit ça pète violemment.
- Soit ça pète "en semi douceur". (5-10 ans)
- Soit ça pète "en douceur". (20-30 ans)
- Soit ça rebondit (personne n'y croit, car il faudrait pour cela des événements qui ne sont pas prévus)

Les risques ?
- Inflation, hyper inflation.
- Déflation violente ou lente (comme le Japon).
- Guerre.
- Effondrement des systèmes économies, politique, culturel, sociale...

Dans tous les cas, le gros de la crise est bel et bien devant et pas derrière comme on entend sur les propagandes journaux télévisés.
2009, c'était un échauffement... D'ici 2012 (peut être demain ?), on saura de quoi il en retournera...

Nous allons assister à un événement historique. Il sera peut être cataclysmique.

Un site intéressant sur l'effondrement possible (probable?) de notre système.


16 janvier 2010 à 07:58:56
Réponse #118

philippe13


Je joue la carte de la déflation lente et de la régression sociale comme le Japon avec des désordres localisés dans des poches de pauvreté pire que maintenant.

 En outre n'oubliez pas que l'on va en toute certitude vers l'effondrement du système de retraite. On va avoir une population vieillie avec des retraités à moins de 900 euros par mois* donc devenus proche du seuil de pauvreté et non-consommateurs en dehors de l'alimentaire indispensable et encore avec des besoins d'aide qu'on couvrira comment?

*source: bulletins juridiques pour DRH et experts-comptables comme "liaisons sociales"
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

16 janvier 2010 à 11:21:58
Réponse #119

flocondavoine


Pas trop d'accord... Rien ne peut "larver".
Soit ça monte, soit ça baisse

Différentes hypothèses sont aujourd'hui d'actualité :
- Soit ça pète violemment.
- Soit ça pète "en semi douceur". (5-10 ans)
- Soit ça pète "en douceur". (20-30 ans)
- Soit ça rebondit (personne n'y croit, car il faudrait pour cela des événements qui ne sont pas prévus)
Le problème c'est de se rendre compte de ce qui se passe.
C'est déjà pas évident en ballade de se dire direct "Tiens je me suis planté, ca colle pas à la carte. Oh et j'ai plus des masses de flotte ! Bon qu'est ce que je fais maintenant ?". Alors vu la complexité du monde dans lequel on vit, avant qu'on se rende compte que ca pète en "à déterminer" de la manière dont ca va évoluer...

Je me demande si c'est pas le plus gros problème, ou au moins le tout premier de la survie, quel que soit le domaine : savoir observer, se rendre compte que ca part en cacahouète, l'intégrer aux possibilités.

16 janvier 2010 à 12:06:48
Réponse #120

philippe13


La question que je me pose souvent c'est :"est-ce que je ne suis pas en train de vivre la chute de l'Empire romain"

Pour ce qui est de se rendre compte de ce qu'on vit c'est difficile sauf éclair  de génie. Dans mon fil "et soudain je suis pauvre" je n'avais pas du tout conscience que ce que je vivais était le début d'un mouvement qui allait se généraliser: vivre plus  modestement que ses parents en ayant fait bien plus d'études.

Analyser l'environnement est délicat, il y a bien plus de SDF dans mon quartier voué au social*, j'ai cru a une montée très visible de la pauvreté. Mais j'ai fini par comprendre que notre système social avait attiré mendiants roms et polonais grace à l'élargissement  de l'europe, le cordonnier de la rue, polonais justement, avait compris bien avant moi.

*tout est regroupé dans le fond du 13 eme arrondissement de Paris: armée du salut, oeuvre de la mie de pain, foyer municipal Nicolas Flamel et quelques autres.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

16 janvier 2010 à 16:13:26
Réponse #121

Bison


Bonjour,

Citation de: Philippe13
En outre n'oubliez pas que l'on va en toute certitude vers l'effondrement du système de retraite. On va avoir une population vieillie avec des retraités à moins de 900 euros par mois* donc devenus proche du seuil de pauvreté et non-consommateurs en dehors de l'alimentaire indispensable et encore avec des besoins d'aide qu'on couvrira comment?

*source: bulletins juridiques pour DRH et experts-comptables comme "liaisons sociales"

Ok, si les sources viennent du monde des experts  comptables, des juristes voire des économistes, alors tous les espoirs sont encore permis ... Parce ce ne sont pas ces gens là qui ont jamais fait bouger le monde ... Leur manque d'imagination, de dynamisme "entrepreneurial" ou simplement politique est assez affligeant.

Sorry, je ne veux vexer personne ... mais c'est comme cela, à de très rares exceptions près. Ce sont des professions certes honorables et indispensables, mais dans cette sphère, la sécurité est la religion, la prise de risque un péché, l'imagination un défaut ...

Trois remarques concernant les pensions :

a) s'accrocher à la pension "de vieillesse" à 65 ans, alors que la plupart des personnes de cet âge sont encore en état de travailler efficacement, c'est assez illogique, c'est effectivement un luxe ...

b) la "productivité" n'a cessé de croître au cours du siècle passé. On peut faire confiance au système pour que cela perdure. Que cette productivité serve à produire en masse, ou à réaliser des économies de matière, ou à réduire la pollution ... dans tous les cas on peut faire confiance aux ingénieurs. C'est l'essence même de leur métier.

c) On comprendra peut-être, comme l'ont déjà fait depuis longtemps Indiens et Chinois, que la maîtrise de la natalité est la clé pour un avenir plus serein. Et on aura - peut-être -  des politiques allant en ce sens. Encourager la natalité pour disposer de chair à canon ou d'une main d'oeuvre abondante sont des idées du passé qu'il faut combattre à tout prix. Encourager la natalité pour "payer les pensions" est une impasse ...









Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

16 janvier 2010 à 16:41:59
Réponse #122

DriGar


Héhé, le discours du "on s'en est sortis jusque là, on va bien s'en sortir encore une fois" est désuet et... suicidaire.

On coule, pour de vrai.

Mais il est vrai que c'est assez difficile à imaginer. On considère que la productivité a toujours cru alors ça va perdurer... pas d'autre possibilité. Et ce sont les autres qui ont un manque d'imagination ?  ::)

Rappelons nous le Japon, l'URSS... plus en avant, Rome, Carthage, ...
Toutes ces civilisations étaient puissantes, indestructibles, sûres d'elles. Comme on l'est aujourd'hui de nos civilisations.

La France est de plus en plus riche depuis 50 ans. Aucune chance que ça s'arrête. Ou alors... Si.
Déjà depuis de nombreuses années, la France et plus largement l'Europe et le monde occidental décroit dans tous les classements économiques, dans leur supériorité technologique, dans leur puissance géopolitique... tout se viande. Il va y avoir un retournement, et ça va faire mal pour les lambdas occidentaux, (beaucoup) trop sûr d'eux.


Où en sommes nous aujourd'hui ? Ce lien y répond.

Citer
Les cinq stades de l'effondrement

    * Stade 1 : L'effondrement financier ✓
    * Stade 2 : L'effondrement commercial
    * Stade 3 : L'effondrement politique
    * Stade 4 : L'effondrement social
    * Stade 5 : L'effondrement culturel

L'effondrement financier est fait. On est arrivé au dernier chainon : le sur-endettement massif des états et institutions. Or, personne ne peut sauver les états, il n'y a rien au dessus.
Aujourd'hui, on est dans l'effondrement commercial et politique (tout est lié, ce n'est pas l'un après l'autre) avec de gros questionnements notre culture et notre politique social.

On est déjà dans la chute... le tout étant, encore une fois, de savoir quand on va toucher le fond.

16 janvier 2010 à 17:32:22
Réponse #123

Bison


Citer
Et ce sont les autres qui ont un manque d'imagination ?

Ceux qui manquent d'imagination sont ceux qui ne voient pas (imaginer = voir plus loin que le bout de son nez) toutes les raisons de croire que oui, la "productivité" (science de l'ingénieur s'il en est)  peut encore croître "un sacré coup".

Il est facile aussi de ne s'inquiéter de rien, c'est évident ... heureux les simples d'esprit
Il est facile de s'inquiéter de tout ... cela ne fait guère avancer le schmilblik
Il est plus difficile de faire le bilan des atouts dont on dispose et d'imaginer comment mobiliser nos ressources.

Nos atouts, nos ressources?
La liste est trop longue ... mais il faut ouvrir les yeux, du côté du verre à moitié plein!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

16 janvier 2010 à 19:30:18
Réponse #124

philippe13


Fais nous donc une réponse intelligente et utilisable alors.
Moi je n'ai pas d'imagination, j'ai juste prévu de réduire la voilure et d'acquérir la plus grande autonomie manuelle possible. Soit réparer-recycler à un cout proche de zéro mais avec le matériel manuel ad-hoc qui facilite les choses.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité