Nos Partenaires

Auteur Sujet: Re : Blanchir un os ?  (Lu 78191 fois)

24 septembre 2008 à 10:56:13
Lu 78191 fois

lambda


Salut!
tu peux aussi utiliser de l eau oxygenee, ca marche pas mal!
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 septembre 2008 à 11:07:53
Réponse #1

Sanjohn


Bonjour à tous et à toutes!

jpdelx : attention avec l'eau de javel, un bon prolongé a tendance à rendre l'os poreux... ;)



Si vous voulez une méthode naturelle, notamment pour les os trouvés dans la nature :


Nettoyer et préparer des os dans la Nature

Bricoler des tas d'objets dans la nature avec des os (entre autres) est une chose agréable, d'autant plus que l'os  à un certain esthétisme naturellement, et bien plus une fois travaillé...

Cependant, il est bon de faire attention lors du ramassage de notre matière première, afin notamment d'éviter des désagréments d'ordre sanitaire (maladie etc...) :

-Pour commencer, je ne peux que recommander l'emploi de gants pour ramasser des os. Si vous n'en avez pas, il convient de bien se laver les mains après avoir toucher ces derniers et de ne surtout pas mettre les mains aux yeux, à la bouche et toutes autres muqueuses sans avoir bien lavé ses mains... Il est bon d'avoir un sac réservé à la collecte de "trésors osseux", sac en cuir par exemple (c'est plus sain).
-Les os de carnassiers charognards comme le renard ou le corbeau, de rongeurs comme le rat sont à prendre avec précaution, car ils peuvent véhiculer des saloperies (désolé du terme, mais il n'y en a pas d'autres.).
-Tous les os présentant une noirceur façon "rongés de l'intérieur" sont à éviter. Ils ont été ou sont malades...

Et après?

Et bien voici une méthode "bushcraft" pour préparer et nettoyer des os naturellement sur le terrain (C'est celle en particulier que j'utilise) :

Utiliser les éléments (Terre, Eau, Feu, Air et "Vide").


1) Terre : Enterrer les os, et récupérer une fois vidé et entièrement naturellement décharnés / ou brosser les os avec du sable fin ou de la terre sèche sans pierre (Ça permet notamment de racler l’os, on peut utiliser un couteau et une tige pour racler et vider entièrement l'os avant de le nettoyer à la terre.).
2) Eau : une fois bien brosser et surtout sans aucune trace de chair, tendons(...), rincer les os avec de l’eau puis les faire bouillir 3 minutes.
3) Feu : Sortie de l'eau, passer les os à la flamme durant 30 secondes (prendre un objet pour les tenir, pour ne pas se brûler). La couleur blanchâtre des os va alors ressortir subitement, c’est le signe qu’ils sont prêts. Ne poussez pas plus longtemps car ils risquent de noircirent et brûler.
4) Air : Laisser les os à l’air libre et au soleil durant quelques heures, voir une bonne journée.

5) Vide : élément de vacuité et de créativité ; Vos os sont prêt à être travaillés! Bon bricolage!




Petite note quand aux risques sanitaires éventuels touchant au ramassage d'os et autres restes animals dans la nature

Les risques sanitaires sont de la simple réaction cutanée  comme des rougeurs et démangeaisons à des infections plus graves, si en contact avec coupure de la peau etc...

La maladie la plus importante pouvant être contractée est la tularémie, infection causée par le cocco bacille aérobie ( Francisella turalensis aussi connu sous le nom de Pasteurella tularensis) pouvant être transmise par les dépouilles de lièvres, lapins, renards, écureuils, sangliers et de nombreux rongeurs...

L’homme peut contracter la maladie directement en manipulant des carcasses d’animaux infectés, soit indirectement par l’intermédiaire d’un "insecte" porteur comme les tiques, les moustiques, les taons, les puces et les poux qui vivaient sur un animal infecté par le bacille.

La transmission se fait par la peau et les muqueuses, en manipulant un animal mort contaminé, ou par ingérence si on consomme de l’eau ou de la nourriture souillées par la dépouille d'un animal contaminé. Le bacille peut également se transmettre par les yeux et les voies respiratoires au contact de poussière contaminée.

 L'infection se déclare le plus souvent par un chancre localisé au point de l’infection initiale (sur la coupure si contact avec coupure, autour de l'œil si vous vous êtes touché les yeux etc) accompagné de fortes fièvres. La maladie peut posséder  plusieurs formes et est assez difficile à diagnostiquer.

"En raison de son pouvoir infectant élevé avec sa facilité de propagation et de son diagnostic difficile à effectuer, la tularémie est considérée par les spécialistes en matière de bactériologie comme une arme biologique possiblement utilisable à des fins terroristes :

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), a estimé après une étude réalisé par des experts en 1969 qu’une dispersion de 50 Kg du Bascille de Francisella tularensis sur une zone de 5 millions d’habitants pourrait aboutir à 250 000 malades dont 19 000 morts."


Pour en revenir sur nos nonosses :

Si l'os a vécu sa vie quelques semaines à plusieurs mois sur la terre entièrement décharné et vidé, lavé par les eaux de pluies, balayé par le vent et assaini par la lueur du soleil, il ne devrait pas y avoir trop de soucis.
Le problème se pose quand il ne reste  "de la peau sur les os", c'est à dire quand l'os a encore un peu de chair sur lui, ou de la moelle à l'intérieur etc...



Amicale partage, Sanjohn (C.John)   :D

24 septembre 2008 à 11:12:49
Réponse #2

lambda


Merci sanjohn pour ce topo  :doubleup:! on a pas toujours sa javel ou son eau oxygenee avec soi, a l exterieur, c est sur  :-[
sinon, jpdelx, oui en trempage de quelques minutes max, a renouveler si necessaire.
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 septembre 2008 à 11:32:43
Réponse #3

teddy


Pour un curage en profondeur, il est possible de placer l'os à coté d'une fourmilliere.
Elles vont le nettoyer de toutes les particules comestibles.

Mes essais pour vider un os de sa moelle( cote de boeuf gros sel) en le faisant bouillir ont été des echecs.
Il y a trop de petites alvéoles.

24 septembre 2008 à 14:10:34
Réponse #4

teddy


La cote est un os plat , l'os à moelle est issu d'un os long .
Les canaux médulaires sont différents.
Je me suis donc retrouvé avec une succession de petites alvéoles impossibles à vider.
En plus , je crois que c'est 2 moelles différentes. Celle des os plats permettrait ( si j'ai encore de vagues souvenirs ) la production de globules rouges ou de lymphocytes.

Effectivement , un bon choix gastronomique initial simplifie bien le probleme.

24 septembre 2008 à 14:37:59
Réponse #5

modl


Pour mes pointes de flèches, je prends les os à moëlle chez le boucher (il me les donne, sans moëlle...), et je les fais bouillir (c'est plus un fremissement qu'une ébulition) une heure environ dans une gamelle (qui ne sert qu'à ça) avec une cuillère à soupe de lessive de soude. Pensez à verser la soude APRES l'eau...
Ensuite, rinçage à l'eau claire, séchage et c'est tout bon...
Inconvénient, ça pue... :bheurk:
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

25 septembre 2008 à 00:02:19
Réponse #6

the grinch


ma méthode rapide et non primitive du tout : laisser l'os dans le lave vaisselle pendant au moins 5 lavages ! nickel chrome ! mais faut un lave vaisselle ! moi je les laisse dans celui de ma mère !  ;D contente la mother !  :lol: :lol: :lol:

25 septembre 2008 à 08:11:08
Réponse #7

the grinch


plus sérieusement, ce n'est pas dégoutant du tout, après le premier lavage l'os est dégraissé et les lavages suivant il blanchit seulement !
L'eau oxygénée fonctionne aussi, en général je l'utilise pour blanchir les bois de renne ! Je prend un vieux T-shirt imbibé du produit, j'enveloppe mes bois et j'enferme le tout dans un sac plastique étanche ! de 3 jours à 10 jours celons le résultat voulu !  ;)

27 septembre 2008 à 09:25:58
Réponse #8

vik


un peu en HS:
pour la sculpture d'os, vous pouvez leur donner une forme bizarre en les mettant 24h dans l'eau (et du vinaigre blanc mais pas sur?? ) je crois, il devienne aussi mou que tu caoutchouc et je pense que si on les laisse sécher avec la forme souhaité on peut obtenir des formes simpa (je n'ai pas éssayer mais prochaine fois que je mange un poulet je vous post les résultats )
désolé , c'est pas trés clair mais j'avoue que cela fait assez longtemps que j'ai vu ca a la télé donc c'est pas trés clair  :-[
voila si cela peut vous aidez
fin du HS (dsl)

01 avril 2009 à 07:30:57
Réponse #9

Anke


hmmm, en travaillant un os " frais" ( sur un animal fraichement dépouillé) je suis assez d'accord. Les animaux transportent dans leur corps des agents pathogènes pour l'homme ( d'autant que ce dernier "trifouille" dans la bébète sans protection pour ses mains)
En revanche sur un os boullit, cuit et recuit : pot au feu par ex,( d'ailleurs on mange la moelle des os avec du gros sel et une tartine miam !) il n'y a pas plus de risques d'infection qu'avec autre chose, enfin je veux dire qu'il y en a au moins autant qu'avec un bout de ferraile qui a trainé par terrre ou une lame ou un bout de bois pointu par ex( pour ce dernier exemple, Woodrunner nous avait relaté son expérience me semble-t-il).
Pour le blanchiment de l'os, quelques cycles de lave-vaisselle sont efficaces ( lavage et surtout dégraissage+ séchage, mais faut être convaincant avec sa moitié !).
Le coup de la javel est efficace, pour peu qu'on la dilue car immerger l'os dans la javel pure, ça a tendance à bouffer l'os ( réction du "calcaire, calcium" dans une base... mes soouvenirs de cours de chimie sont trèèèèès loin)
Pour rendre un os tout mou le coup de l'eau est efficace également ( expérience pratiquée au cm2, c'est encore plus loin que la chimie, avec un os de poulet) mais j'ignore si l'on peut faire perndre à l'os une forme particulière d'une manière durable ( sans retour à la forme initiale un fois sec).
Enfin, pour le ponçage, au regard des fines particules dégagées, c'est comme tout ponçage, tout ce qui voltige dans l'air, ben ça va dans les poumons ( puisqu'on respire l'air....logique ! hé hé) donc un masque à filtre, c'est pas pire ou alors poncer dehors quand le vent souffle dans notre dos( ça limite les "voltigeages" près de son nez...) et n'oublions pas l'odeur au ponçage ( avec un outil électrique s'entend) qui dégage cette odeur si particulière participant à la paix des ménages....

01 avril 2009 à 09:17:49
Réponse #10

Pit


Il me semble aussi que "l'utilisation" de l'acide formique est une solution au blanchiment des os. Simplement en déposant l'os sur une fourmillère, celui-ci sera "attaqué" par les fourmis et deviendra assez rapidement "nettoyé" et blanc.

Jamais testé en personne, mais il me semble que le sujet a été abordé sur kwoon (allez, je me fend d'un lien même : http://www.kwoon.info/forum/viewtopic.php?t=15770)

après il faut avoir la fourmillère, mais ça reste une possibilité  ;)

++

Pit

ps : je suis pas arrivé à mettre un lien propre, pas habitué au phpbb, suis preneur d'un howto...

01 avril 2009 à 09:38:47
Réponse #11

Anke


Au siècle dernier, les artisans qui travaillaient l'os ( rappelez-vous les porte-plumes sculptés qu'on avait quand on était petit....Mais oui, y'avait un petit trou dans lequel on voyait la tour Eiffel, z'avez pas connu ?), laissaient les os aux intempéries sur leur toiture pendant au moins un an ( pluie, soleil, vent etc...). J'en ai un ou deux en cours avec cette méthode ( sur le toit de la cabane de forge, je fais des photos cet aprem)

01 avril 2009 à 09:41:14
Réponse #12

Pit


[bruit on]
     [remerciement on]

Merci beaucoup jpdelx, j'avais pas mis le code dans la balise ouvrante, my bad  ^-^.

     [remerciement off]
[bruit off]

01 avril 2009 à 11:15:34
Réponse #13

camco


Pour ce qui est de l'eau oxygénée.... ça marche bien. J'avais testé sur un os de veau récupéré chez le boucher. Une grosse casserole + grande quantité d'eau + eau oxygénée, tout ça à petits bouillons. Cela avait "cuit" assez longtemps... 2 ou 3 heures de mémoire... Et le résultat était plutôt pas mal!! ;)

02 avril 2009 à 15:40:41
Réponse #14

Outdoorsman


Il me semble aussi que "l'utilisation" de l'acide formique est une solution au blanchiment des os. Simplement en déposant l'os sur une fourmillère, celui-ci sera "attaqué" par les fourmis et deviendra assez rapidement "nettoyé" et blanc.

J'ai déjà testé cette technique qui marche assez bien mais il faut être patient (compter plusieurs semaines).
Un conseil : fixer l'os au sol, sinon on est pas sur de le retrouver !!
Avantage : ça marche aussi avec des cranes ou des petits animaux : posez un cadavre d'oiseau et vous retrouverez un squelette tout propre
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whymper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité