Nos Partenaires

Auteur Sujet: E&E : Préparation physique  (Lu 20711 fois)

10 décembre 2006 à 10:27:52
Réponse #25

bison solitaire


Les footings sur les sentiers ou dans les sous bois permettent aussi de travailler les muscles proprioceptifs, surtout ceux des chevilles, cela se répercutant sur tout les muscles assurant le tonus du corps.
Ca rejoint ce que dit David avec le marche rapide en montagne.
D'ailleurs dans les trails, il n'est pas rare de voir tout le monde marcher lorsque la côte est raide, et ils avancent plus vite que ceux qui veulent rester en petites foulées et qui sont de fait plus exposés à la rupture du tendon d'Achille et/ou à la périostite.
...
Le petit plan de fartlek de Crotale est excellent. Je travaille un peu comme ça aussi en faisant gaffe pendant le sprint au gainage du bassin. En plus ça éduque le corps dans le sens course, arrêt, reprise... Ce qui n'est pas forcément évident. Après un footing assez lent, on a quelques mauvaises sensations pour redémarrer, même doucement.
...
Juste un bémol concernant les footings lents et longs et toute autre activité physique pratiquée au même rythme: il y a un risque de se trouver ralenti en termes de réaction. Après avoir travaillé pour les marathons, j'ai eu du mal à rester explosif en karaté.

11 décembre 2006 à 10:23:54
Réponse #26

gglt


Bref, la rando ça peut être un put**n de bon travail cardio.  Y'à qu'à voir tous mes potes AMM qui ont tous un coeur qui bat à 40-42...  ::) 

Qu'est-ce que c'est un AMM ?

Juste un bémol concernant les footings lents et longs et toute autre activité physique pratiquée au même rythme: il y a un risque de se trouver ralenti en termes de réaction. Après avoir travaillé pour les marathons, j'ai eu du mal à rester explosif en karaté.

Le tout est de trouver son équilibre en entraînant ses muscles lents (endurance) et ses muscles rapides.

Une autre méthode d'entraînement, c'est le travail en résistance. Exemple : sur un cylce de 10min, je vais courrir 1min et marcher 9min. Puis au cycle suivant, je vais courrir 2min et marcher 8min. Et ainsi de suite, j'augmente le temps de course et je diminue le temps de marche jusqu'à 9min de course et 1min de marche. Enfin, je reprend le cycle dans l'autre sens : à chaque cycle j'augmente d'1min le temps de marche et diminue d'autant le temps de course.
Si on y est pas habitué, les muscles qui travaillent se font rapidement sentir.
Il n'y a qu'une seule manière de le savoir : il faut essayer.

11 décembre 2006 à 11:20:55
Réponse #27

Nimbus


Autant pas assez d'activité physique peut "rouiller" un corps, l'encrasser, que trop pousser et trop malmener son organisme peut également l'user prématurément.
Ouep, je connaissais un gars comme ça: il voulait à fond faire l'armée et il arrêtait pas de s'auto-entrainer seul comme un malade. Cross avec sac, escalade, aggressivité, tir... Résultat il s'est complètement niqué un genou. Quand il s'est présenté à la visite médiacale, ils lui ont dit qu'ils pouvaient le prendre mais uniquement pour du travail de bureau. Il a fait autre chose.

11 décembre 2006 à 12:32:03
Réponse #28

DavidManise


Qu'est-ce que c'est un AMM ?

Sorry.  Un Accompagnateur en Moyenne Montagne.  C'est comme un guide de montagne, mais qui a pas le droit de faire de grimpette <rire>

Ciao :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

13 décembre 2006 à 15:48:38
Réponse #29

Maximil


Bon sinon, pour une préparation physique (que je ne fais plus  :down:) mais qui doit pouvoir avoir son interêt en E&E: c'est de mélanger 3 types d'exercice comme par exemple:
- pompes, abdos, tractions
- course, VTT, natation
- marche, jogging, sprint
- bitume, champ (ou sable), forêt
etc.
       Je trouve que cela permet au corps de trouver un peu toutes les configurations possibles. Il m'a été très déplaisant, à une époque où je courais pas mal sur du bitume, de courir sur du sable mou le même temps (01H-01H30). Je ne vous parle même pas de l'état de fatigue après ni des crampes au mollet le lendemain. Donc à mon avis, il faut varier le plus possible.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

13 décembre 2006 à 16:43:40
Réponse #30

jotun


Perso je ne fais pas de footing, ca use enorment les articulations.
Je prefere la marche rapide.
Je fais du rameur.
Je fais aussi de la musc poids de corps, judo,jujitsu.
no future

13 décembre 2006 à 17:08:45
Réponse #31

ipphy


Perso je ne fais pas de footing, ca use enorment les articulations.
Je prefere la marche rapide.
Je fais du rameur.
Je fais aussi de la musc poids de corps, judo,jujitsu.

Tafdak pour l'abus de footing sur un sol dur!

Comme l'a dis maxi, la marche/course dans le sable c'est vraiment top! Pas besoin de basket (si c'est sur une plage), pas beoin de faire 15km, car au bout de 2 ou 3 on est kaput!
On peut aussi marcher dans l'eau, en bordure de plage, avec au niveau des mollets Ca fatigue pas mal sans faire de longues distances! (parait même que c'est bon pour la circulation sanguine)

13 décembre 2006 à 21:53:18
Réponse #32

LeBaron


Salut

loin de moi l'idée de remettre en cause la préparation physique, mais juste une interrogation: dans quel état serez vous passé 50 ans? (ou même avant)
Les exercices à outrance se paient un jour ou l'autre et surtout pour quel but? . Perso je prefererai apprendre à demarrer un vehicule sans clé pour m'échapper ( bien sur si il y en a un dans les parages)
Peut etre ma faineantise naturelle qui ressort.

13 décembre 2006 à 21:57:54
Réponse #33

pat35


tu n'as pas tord !!! mais un entraînement physique régulier permet à 50 ans d'avoir une approche de la vie, et notamment en milieu naturel différend, par rapport à une personne qui n'a jamais rien fait, mais il est vrai que l'outrance et la répétition dans un sport, fait bien souvent des dégâts irréversible, d'où la recherche du juste milieu  ::)

13 décembre 2006 à 22:04:49
Réponse #34

Corin


Mais cela ne va pas sans mal : 80% de l'effectif est blessé (tendinites, ligaments, diverses articulations etc...) à l'isue des 25 semaines d'école de recrue.
Ce que je peux vous conseiller, c'est la marche, avec paquetage de 20kg, c'est une bonne base. Courrez dans les descentes. Portez des troncs sur 1 ou 2 km etc... Ca forme le caractère. Ramper aussi, dans la boue. Pour les bras, faites des pompes, des tractions etc...
Salut,
Je vais réagir comme nos camarades pleins de sagesse. Faire le bourin (on l'a tous fait), amène à la blessure. Le vrai entraînement est celui qui ne fait pas de blessés. Courir en descente, par exemple, n'apportera pas grand chose si ce n'est de stresser durablement les articulations.
Je préconiserais un entraînement progressif dont les performances sont mesurées régulièrement. La volonté ça peut amener au résultat contraire à l'effet recherché. A trop en faire, on peut s'âbimer pour toujours.
Et dans ces matières, celui qui se blesse a perdu. Etre et durer...

A+

14 décembre 2006 à 08:25:19
Réponse #35

DavidManise


Je n'ai pas prévu de rentrer dans les Speznases dans 15 jours  ;)(attention, j'ai le plu grand respect pour le boulot des FS mais il ne faut pas tout mélanger).

+1 !

En fait, les mecs des FS eux-mêmes lèvent un peu le pied après avoir passé les sélections et la formation de base.  Ils continuent de s'entraîner, mais ils évitent de trop se casser.  Alors que pendant la sélection et la formation de base, on pousse les mecs à leurs limites pour

1) qu'ils les connaissent
2) faire le tri entre ceux qui tiendront physiquement ou mentalement...  et les autres.

Or là, le but n'est pas de constituer une unité d'élite, mais bien de se construire soi-même un physique à partir de ce que l'on a.  Bref, je pense qu'il faut faire gaffe à ne pas essayer de se (dé)sélectionner soi-même <rire> -- il vaut mieux développer son potentiel graduellement en pensant a long terme, comme Rod le fait. 

Bon évidemment ça n'est que mon opinion.  Après, moi, je ne juge personne et je comprends très bien qu'on soit fier d'avoir réussi à passer à travers les épreuves de sélection et de formation des grenadiers d'Isone.  Il y a de quoi. 

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

14 décembre 2006 à 20:09:22
Réponse #36

bison solitaire


+1 aussi tant au niveau de l'opinion que des arguments apportés.
Les gars qui ont réussi à passer les selections des diverses unités de forces spéciales sont aussi ceux qui ont su s'entrainer tout en se préservant AVANT de se présenter aux tests, et aussi ceux qui tout simplement ne se sont pas pris la tête.
Comme Rod je n'aime pas la compétition sportive, et je n'aime pas trop non plus l'idée des micro et macro cycles d'entrainement. En fonction du boulot ou tout simplement de la vie, il y a des fois où je vais m'entrainer 15 jours d'affilé et parfois je pourrais rien faire pendant 4 à 5 jours. L'idée c'est que je m'entraine dès que je peux au mieux de ma forme du moment.
Un entrainement trop planifié, c'est comme un club de sport avec des heures déterminées, c'est un fil à la patte et on en est un peu esclave.

14 décembre 2006 à 23:39:53
Réponse #37

crotale


L'idée c'est que je m'entraine dès que je peux au mieux de ma forme du moment.
Un entrainement trop planifié, c'est comme un club de sport avec des heures déterminées, c'est un fil à la patte et on en est un peu esclave.

Je crois que Bison Solitaire touche ici un point important.
Les expériences passées, les tests, les prouesses accomplies, les médailles, les honneurs sont autant de paramétres à dépasser pour parvenir à un état naturel de "bien être", de pleine possession de ses moyens au moment présent.

La compétition n'a rien à voir avec de la survie ou de la préparation physique de situation réelle...Les sélections aussi rudes soient-elles sont conçues pour faire sortir du moule un "profil type" préssenti pour effectuer mieux que les autres candidats certaines tâches bien définies. Mais sorti de ce moule, si ce "profil type" surdoué ne se remet pas en cause afin de se (ré)adapter à la vie normale, les désillusions peuvent alors survenir.

Ce fut le cas de quelques champions du monde de sports de combat qui se prirent une raclée monumentale par de parfaits inconnus néophytes en sports ou arts martiaux mais redoutables en vice et combats de rue.
Ce fut le cas de membres d'unités de services de sécurité prestigieux, qui en dehors de leurs cercle/groupe se firent démonter dans la rue par des gens qui ne préviennent pas... >:D

Se préparer c'est avant tout chercher à se connaître et à devenir disponible physiquement et mentalement, afin de pouvoir s'adapter si nécessaire aux mauvaises surprises que la vie peut nous réserver. :o
Un état d'éveil mental (code des couleurs ++) permanent et une recherche de performance au quotidien, à son rythme et en fonction de ses envies/nécessités est alors nécessaire.
Un élément essentiel est également à prendre en compte : le plaisir ! Le plaisir que l'on éprouve à s'entrainer, le plaisir que l'on a à faire des progrés, le plaisir d'apprendre, de découvrir et de s'harmoniser et de devenir meilleur...pour les autres !

Savoir que l'on a été capable d'effectuer telle ou telle chose est important et peut permettre de se dépasser lors d'un moment de vérité, mais l'essentiel n'est-il pas d'être en mesure, à n'importe quel moment et à n'importe quel âge, de pouvoir réagir le plus justement possible en fonction de ses capacités ?





http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

02 janvier 2007 à 20:49:28
Réponse #38

garfield


Mes meilleurs voeux à toutes et à tous.

Mon petit grain de sel :

Je viens de me faire une contracture tres douloureuse dûe à des tractions sans échauffement, au niveau des cervicales .
Cela fait 15 ans que  j'en fait régulièrement mais là, dû à l'âge (aux petites blessures qui trainent) et à une petite fatigue pas sentie , crack.
Bon pas, grave , tout cela pour dire ceci :

Entrainez vous, c'est utile pour bcp de choses y compris la vie de tous les jours (soulever les sacs du GB, ....) mais VARIEZ votre entrainement et echauffez vous avant (puis retour au calme, étirements et hydratation )

- 30min de saut à la corde correspond à 1 hr de course à pied.
- 1h 30 de vélo correspond à 1 hr de course à pied.
- le vélo est moins traumatisant que la course à pied, la natation encore moins mais il faut nager suffisemment longtemps (min 20 min) 
- roller très bon mais attention aux chutes.
- ski de fond très bon.
-sport de combat tres bon mais attention aux blessures
- marcher est super mais je n'ai pas d'équivalence par rapport à la course pied.

un truc pour se motiver à s'entrainer est une échéance à respecter.

 exemple: test d'entrée pour un job, un raid prévu de longue date, un stage,.... bien évidement, après, on continue l'entrainement mais on lève le pied.
Ce qu'a dit David pour les SF,une fois le stage fini, je confirme.

Pour terminer je suis pour une saine émulation, mais contre la compétition.
De temps en temps, pouvoir se dépasser est utile mais attention à la blessure.

Bon, je vais travailler, ya des pas bos qui m'attendent.
Bien à vous, garfield (raaaouw)
 
Je suis pour la paix des ménages mais...si on pisse sur ma jambe en me disant qui pleut, je deviens très méchant !!!!

02 janvier 2007 à 23:17:22
Réponse #39

Vulpus


Ce qui me semble important aussi, mais qui n'est pas encore abordé (si j'ai bien lu :)), ce sont les heures de repas. Un athlète mangera sur des heures fixées des choses qui lui apportent ce dont il aura le plus besoin sur le moment.

Un militaire doit s'habituer à faire des efforts sans avoir mangé du tout, un petit biscuit peut-être. Bien sur il devra manger quand il pourra, et ce qu'il pourra trouver... donc il devra pouvoir courir avec l'estomac plein, tout suite après un repas, mais aussi le matin avant le petit déjeuner. Et même de prendre un petit déjeuner sous forme d'une barre de chocolat à midi!

Une fois un copain qui est dans l'armée m'a raconté qu'il rigole bien pendant des exercices avec quelques gars dans son péloton qui sont athlètes semi-professionels : ils ne sont pas habitués à faire des efforts sans avoir mangé avant. Ils sont en forme physique phénoménale, mais s'ils ne mangent pas avant de faire des efforts, ils manqueront de glucides et ils seront épuisés bien plus tot que leurs camarades qui ne sont pas semi-professionels et qui sont habitués à faire des efforts sans avoir mangé.

Dans une situation E&E il faut etre capable de continuer à courir ou marcher meme si on n'a pas pu faire le plein en calories, et d'attendre un moment ou on pourra manger une chose vite faite.

Perso, je suis un sportif qui n'est capable de rien quand il n'a pas mangé. Je suis plutôt esclave d'un rythme d'un sport d'équipe ( le rugby). Je suis un nul si je ne mange pas suffisamment de pâtes avant un match!

Qu'est-ce que vous en pensez, les militaires surtout?

Edwin
« Modifié: 02 janvier 2007 à 23:18:54 par Vulpus »
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

03 janvier 2007 à 10:12:13
Réponse #40

guillaume


C'est vrai que courir le ventre vide n'est pas facile. Rien que de faire une bonne rando avant le p)etit dej n'est pas pas facile pour moi  :-\.

a+

03 janvier 2007 à 13:53:35
Réponse #41

garfield


Salut Guillaume,

Je confirme que manger à n'importe quelle heure, voir devoir sauter un repas pose un gros problème à certains de mes collègues.

Soit ces derniers n'ont pas été militaire et donc habitué à le faire.
Soit l'habitude du confort, le fait d'avoir tout sous la main (on travaille en ville, donc, pas de souci d'approvisionnement) les handicapent bcp.

Un autre point marrant (je sais, je dévie un peu) c'est si on devait les faire loger à l'hôtel de police (pour une nuit ou plus), sans retourner chez eux pour voir bobonne le soir. Là cela ferait grincer des dents à certains.

bien à toi, garfield (raaaouw)
Je suis pour la paix des ménages mais...si on pisse sur ma jambe en me disant qui pleut, je deviens très méchant !!!!

03 janvier 2007 à 15:57:21
Réponse #42

pat35


même les SF en opération prennent le temps de manger, froid ou chaud peut-importe, le tout est de manger, pour que le corps n'est pas besoin de puiser dans les réserves trop rapidement...tu peux faire marcher ou courir des gars lourdement charger ( sac du 13ème RDP par exemple) mais il faut toujours que les gars mangent et boivent...parce que après une opération, vient l'exfiltration et là parfois tu n'as pas le temps de manger, et donc ton corps va aller chercher dans ses réserves...quand j'étais à l'armée, il n'était pas question de sauté un repas ou du moins le petit déjeuner...cela vient aussi que nous avions des gens intelligent autour de nous !!! et en stage commando à Collioure, une fois ils nous fait prendre le petit dej , avec des sardines, fraîchement pêchées , et nous avons du les manger sans les ouvrirent, sans les faire cuire et sans les écaillées ... eh bin pas simple ni très facile voir très difficile  :camo: :bheurk:, mais bon là c'était dans le stade de la survie en exfiltration en territoire ennemi ... ;)

04 janvier 2007 à 22:01:22
Réponse #43

Artic Killer


Il me semble qu'un autre point n'a pas été abordé, dans un contexte E&E:
celui de d'être capable de surmonter la fatigue physique, et de devoir réagir immédiatement.

Par exemple: attraper son sac à dos, courir 3 km, traverser une rivière, tirer, re-courir un bout, arriver au bord d'une falaise, sortir la corde du sac et instaler un rappel (en E&E réel, à l'entrainement prenez votre temps et vérifier deux fois plutôt qu'une), se battre au corps à corps, fuite en véhicule, etc.

Lors de mon dernier scénario de self défense à mon boulot, nous devions frapper pendant une minute à pleine puissance dans le pao d'un instructeur et commencer à négocier sans transition avec un agresseur armé. Eh bien, j'ai appris pas mal de choses ce jour là...

Bien sûr, ce type d'entrainement n'a ni besoin d'être journalier, ni d'être très sophistiqué (faire du calcul mental après une bonne série de pompe, effectuer des opérations mathématiques avec grands nombres à la machine à calculer après un footing, etc)

Mais il me semble primordial d'être habitué à allier force physique et mentale sous stress.
"Et du chaos une voix vint à me dire: souris, sois heureux, ça pourrait être pire.
Alors j'ai souris, je fus heureux, et ce fut pire."

19 janvier 2007 à 02:33:11
Réponse #44

Rouri


Messieurs,

pour ceux qu'un entraînement de type rustique intéresse voici un lien intéressant:
http://www.rosstraining.com/
Allez voir la section article ainsi que les vidéos. Cela voir le détour!  :doubleup:

Ce qui est intéressant avec cette méthode que j'applique depuis l'été dernier, c'est qu'avec cette méthode on peut s'entraîner presque partout avec moins que rien!
Et les résultats sont là!

Ma routine préféré est très simple, elle s'appelle le .45:

15 pompe indous
15 squatt indous
15 redressement des jambes

sprint 100m

Et on recommence 5 fois! C'est simple et efficace!

RK


19 janvier 2007 à 17:45:14
Réponse #45

Rouri


Bonjour Artic Killer,

J'aimerais en savoir plus sur tes scénarios de self...

Citer
Lors de mon dernier scénario de self défense à mon boulot, nous devions frapper pendant une minute à pleine puissance dans le pao d'un instructeur et commencer à négocier sans transition avec un agresseur armé. Eh bien, j'ai appris pas mal de choses ce jour là...

Il est tjrs intéressant de connaître les scénarios d'entraînement des autres afin de varier les siens...

Merci à l'avance!
 8)

RK

20 janvier 2007 à 00:45:49
Réponse #46

Artic Killer


Dans le cas cité, il s'agissait de jouer le portier à une entrée VIP.
Le but de frapper pendant une minute à pleine puissance était de commencer le scénario (filmé pour critique ultérieur) en étant stressé et essoufflé.
Dès la fin de cette première minute, un individu ivre arrivait et tentait d'entrer. Dès lors, disscussion, retenue légère, sortie d'un couteau, négociation, utilisation du spray OC et bâton tactique, neutralisation, premiers secours, annonces.
Le fait de filmer permet une critique très utile du langage verbal et non-verbal, des positions, déplacement, techniques utilisées, etc.
"Et du chaos une voix vint à me dire: souris, sois heureux, ça pourrait être pire.
Alors j'ai souris, je fus heureux, et ce fut pire."

10 février 2007 à 20:45:47
Réponse #47

Olcos


Ce serait bien de trouver une petite place pour ce sujet vraiment interressant sur le wiki je trouve.

Ipphy je viens de voir ta question sur la methode lafay, je ne suis pas un specialiste mais l'auteur done un certains nombre d'exercice avec peu de matos et des programmes pour progresser, avec des paliers qui te permette de decider si tu veux prendre du poids, gagner en endurance, t'assouplir, en somme c'est a la carte. Bon je suis pas naïf, le coté "résultat extraordinaire" et "unique au monde" ca fait téléachat, mais c'est une methode parmis d'autre qui vaut quand meme la peine qu'on y jette un oeil.

Je comprends que l'auteur soit prudent, les oeuvres se retrouvent tellement vite et facilment sur les logiciels de peer to peer comme e-mule que ce n'est pas la peine en plus de les diffuser sur la toile... ::)
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité