Nos Partenaires

Auteur Sujet: allumer un featherstick avec un firesteel sans autre amadou??  (Lu 16258 fois)

05 septembre 2008 à 21:55:21
Réponse #25

Mellyann


oui, ça marche aux étincelles du Bic, mais il faut l'effilocher avant, bien comme il faut, et comme c'est du papier buvard imprégné d'huile de paraffine, en l'effilochant sous la pluie par exemple, il risque à être trempé.

06 septembre 2008 à 08:48:21
Réponse #26

piedsnussurlaterresacrée


Mais dans de telles conditions le firesteel seul ne sert à rien: pas question de dépendre d'un amadou type copeaux, coton brûlé, herbes sèches ou même bouleau car on va aussi les imbiber en les manipulant. Reste donc la combinaison firesteel + coton vaseline pour les coups durs. Et le briquet en poche pour le tout venant.

oui le coton vaseline c'est sure et efficasse ya pas de doute !!! a reserver en cas d'urgence
sinon je me suis fait une sorte de petite poigné pour mon firesteel en bois gras, même mouillé il suffit de gratter un peut le bois pour faire du copeaux sec

06 septembre 2008 à 08:57:37
Réponse #27

Camaro


oui, ça marche aux étincelles du Bic, mais il faut l'effilocher avant, bien comme il faut, et comme c'est du papier buvard imprégné d'huile de paraffine, en l'effilochant sous la pluie par exemple, il risque à être trempé.
Donc ça devrait aussi marcher au firesteel ?
Si c'est le cas, je crois qu'on a ici un matériayx très avantageux.
Une fois effiloché, il craint peut-être la pluie, mais par contre s'il a été mouillé avant puis qu'on le sèche très sommairement avant de l'effilocher à l'abri de la pluie (sous le poncho, par exemple), il devrait être efficace.
Et pour l'espace occupé dans le sac par une seule boulette de coton-vaseline, on peut avoir plusieurs allume-mazout.
Et avec les doigts engourdis, ça ne doit pas être trop difficle de faire glisser une languette hors du petit récipient étanche dans lequel on les transporte (par exemple, un boîte pour pellicule photo).

Je serais vraiment curieux que quelqu'un essaie en conditions réelles.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

06 septembre 2008 à 11:27:53
Réponse #28

Camaro


Salut
Pour information : http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=9872.0
Merci pour l'info.
L'idée n'est donc pas neuve.
Mais je reste quand même sur ma faim car même si dans ce poste-là des arguments sont avancés, personne ne semble avoir testé en conditons réelles et rentré un compte-rendu correct.
Jusqu'à preuve du contraire, ces allume-mazout me semblent :
- très légers
- très peu encombrants
- pas chers
- enflammables au firesteel
- efficaces même si mouillés
- utilisables avec les doigts gourds
Si ce n'est pas le cas, ce serait bien de préciser quels sont les points ci-dessus qui sont incorrects et comment cela a été testé.
Je n'ai pas de firesteel (mais je crois que je vais bientôt en acquérir un) ni de montagne froide et venteuse pour tester la chose (et ça ce sera plus difficile à acquérir  :D ).
Donc si quelqu'un pense qu'il y a un potentiel à tester ou si quelqu'un l'a déjà testé, ce serait chouette d'avoir un petit compte-rendu.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

06 septembre 2008 à 11:46:47
Réponse #29

Pierrot


Citer
Je n'ai pas de firesteel (mais je crois que je vais bientôt en acquérir un)

Je serais curieux de connaître le nombre de firesteels qui se sont vendus depuis la création de ce forum...... :lol:

06 septembre 2008 à 17:30:59
Réponse #30

Mellyann


- très légers
- très peu encombrants
- pas chers
- enflammables au firesteel
- efficaces même si mouillés
- utilisables avec les doigts gourds
Si ce n'est pas le cas, ce serait bien de préciser quels sont les points ci-dessus qui sont incorrects et comment cela a été testé.
Je n'ai pas de firesteel (mais je crois que je vais bientôt en acquérir un) ni de montagne froide et venteuse pour tester la chose (et ça ce sera plus difficile à acquérir  :D ).
Donc si quelqu'un pense qu'il y a un potentiel à tester ou si quelqu'un l'a déjà testé, ce serait chouette d'avoir un petit compte-rendu.


OUI pour les quatres premiers, extèmement discutable pour les deux derniers. Je le répète, c'est du papier buvard. Quasi-impossible à sécher sur le terrain en situation d'urgence où il te faut immédiatement du feu. Admettons que l'on y parvienne quand même et qu'on l'éffiloche ensuite comme tu le dit içi :
Donc ça devrait aussi marcher au firesteel ?
Si c'est le cas, je crois qu'on a ici un matériayx très avantageux.
Une fois effiloché, il craint peut-être la pluie, mais par contre s'il a été mouillé avant puis qu'on le sèche très sommairement avant de l'effilocher à l'abri de la pluie (sous le poncho, par exemple), il devrait être efficace.
Et pour l'espace occupé dans le sac par une seule boulette de coton-vaseline, on peut avoir plusieurs allume-mazout.
Et avec les doigts engourdis, ça ne doit pas être trop difficle de faire glisser une languette hors du petit récipient étanche dans lequel on les transporte (par exemple, un boîte pour pellicule photo).

Je serais vraiment curieux que quelqu'un essaie en conditions réelles.
Bah avec les doigts engourdis, c'est difficile de l'effilocher. Si on a les mains suffisament froides et mouillées pour ne pas pouvoir se servir d'un briquet, alors on n'arrivera pas plus à effilocher ce papier.
De plus, et non des moindres, une languette brule à peine quelques secondes. Dans un foyer un peu limite avec des brindilles mal fendues, encore un peu humides parce qu'on a le nez qui coule dessus, parce qu'il pleut depuis trois jours et qu'on a fait ce qu'on a put, mais sans avoir la possibilité de s'appliquer autant qu'à l'entrainement, mieux vaut avoir un amadou qui dure plus longtemps.
Voilà, c'est pas que ça ne vaille rien, mais il vaut mieux le garder pour allumer le feu de camp et pas compter dessus pour le feu de survie.

06 septembre 2008 à 18:03:10
Réponse #31

Pierr


Franchement le coton vaseline est si efficace et brûle si bien et si longtemps même sous la pluie et sur sol mouillé que quitte à prendre un allume feu autant prendre ça.

07 septembre 2008 à 14:08:41
Réponse #32

kikou92


Salut,

un peu HS avec le titre mais cet été, j'ai allumé tous mes bbq au fire steel avec une grosse poignée d'épines de pin bien sèches et bien serrées. Sauf 1 bbq : cette fois-là j'ai pris une serviette en papier car il venait de pleuvoir.

Mon firesteel, c'est celui que m'a procuré Athlon, celui qui fait des feux de bengale à chaque fois...  Impossible avec mon autre fire steel de poche que j'avais acquis avant. Donc le type de Fire steel est important...

Dès que j'en ai l'occasion, je le sors et j'essaie avec tout ce qui me tombe sous la main et qui semble inflammable (dès qu'il y a des fibres, on y arrive tôt ou tard).

Les allume bbq (les sucres qui puent, vous savez); ca prend aussi dès le premier coup.

A+
Alexis

07 septembre 2008 à 15:08:04
Réponse #33

guillaume


Perso, j'ai déjà allumé des feux sous la pluie au firesteel et ce que je trouvais aux alentours. Des fois, lorsqu'il pleut, je prends même mon vélo exprès pour m'entrainer encore et toujours. Je me souviens aussi d'un feu allumé de nuit, vers les 9-10H, sous la pluie, au firesteel et copeau de hêtre pour pouvoir manger... :ohmy:
Je ne dis pas ça pour me la péter hein, juste pour dire qu'avec de l'habitude et de l'entrainement, ça se fait plutôt bien. Au début, lorsque j'ai acheté mon premier firesteel à Manu, j'ai bien galéré, je l'ai même rangé dans un coin pour plusieurs mois jusqu'à ce que je le ressorte et que je m'entraine...

Le secret c'est : sec, fin en quantité et en prenant son temps. Je développe :

-Il faut que tout soit isolé de l'eau : toi (sinon tout mouilles tout et ça ne sert à rien d'essayer de faire des copeaux secs), le feu, les copeaux (taillés dans le centre d'une branche morte bien sûr). Là j'insiste sur les copeaux : faut aussi les protéger de l'humidité ambiante en les mettant par exemple dans sa poche.
-Il faut que tes copeaux soient le plus fin possible, alors mieux vaut avoir un couteau bien affûté. Les featherstick c'est pour faire bien à la télé par beau temps. Le reste du temps c'est de la m*rde. Il te faut BEAUCOUP de copeaux. Typiquement, lorsque tu crois que tu en as assez, il en faut encore (y'en as toujours qui tombent des planchettes de bois que tu as mis au sol pour isoler le feu et qui ne seront plus utilisable).
-Il faut que tu prenne ton temps en respectant bien ces étapes + les autres étapes d'allumage d'un feu (très fines buchettes, fine buchettes, morceaux de bois plus gros qui sècheront dès le début du feu). Je me fais avoir encore régulièrement en voulant aller trop vite. Résultat : ça ne marche pas, faut que je recommence tout et au final j'ai perdu du temps.


Une fois que tu maîtrisera bien tout ça, tu verras de l'oeuf de Manise est une idée de génie ;D.

a+

07 septembre 2008 à 15:33:40
Réponse #34

lambda


+1 avec Guillaume,
il n y a pas si longtemps que ca, je me faisais avoir souvent parce que je negligeais:
- la preservation du petit combustible de depart de l humidite et la preparation du "plancher a feu"
- et l importance davoir une grosse quantite de copeaux et amadou de depart, ainsi que l importance de ne pas bruler les etapes en mettant trop gros tout de suite.
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

07 septembre 2008 à 15:45:49
Réponse #35

jilucorg


Tiens au passage, dans 98.6 degrees, le Cody, il recommande pour le briquet un corps à niveau visible (+ flamme réglable, et sans sécurité enfant bien sûr !). Ça peut sans doute éviter des déconvenues, le niveau visible ;) [le cul translucide des Bic, personne ne le regarde sinon pour vérifier que m* il est vraiment vide :-\]



jiluc.

07 septembre 2008 à 19:02:49
Réponse #36

Pierr


Merci pour toutes les réponses. Je continuerai mes essais.

Je pense que je fais les copeaux assez petits, mais peut-être pas assez nombreux. J'ai deux firesteels, un d'Athlon et un d'ASMC. Ils se valent donc je ne crois pas que ce soit le problème. J'ai essayé avec un bout de scie à métaux et ça arrache pas mal d'étincelles.

J'ai pas essayé les épines de pin. Je tenterai le coup.

07 septembre 2008 à 20:58:58
Réponse #37

Vulpus


Salut Pierr,
Ça m'est arrivé plusieurs fois à allumer un featherstick à l'aide de mon firesteel seulement. Il te faut un featherstick très sec, enduit de résine, et quelques copeaux longs et fins comme de poils. La plupart des copeaux que je fais sont trop épais pour l'allumage au firesteel, pourtant j'y réussis quand je vise sur les quelques copeaux fins comme des poils...
Dans 2-3 minutes j'ai un feu quand j'ai de la chance.

Ciao
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

07 septembre 2008 à 22:26:52
Réponse #38

Pierr


Fins comme des poils j'y suis pas encore. Et pour ce qui est de viser non plus  ;D
Bonne chose que les soirées d'hiver soient longues, je vais manger du firesteel.

07 septembre 2008 à 22:38:52
Réponse #39

lambda


+1 avec Vulpus, je l ai vu faire, et il a un bon coup de main, l animal!  :D

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

12 septembre 2008 à 15:20:32
Réponse #40

Pierr


Gratteur de firestick au rapport: le succès finalement!

N'ayant à ma disposition dans mon mini jardin ni "punk wood' ni aiguilles sèchées, j'ai ré-essayé avec des copeaux. Ce coup si je les ai coupés au douk douk pour mieux contrôler. Je n'ai pas coupé dans le sens de la fibre mais j'ai rapé avec la ventre de la pointe en perpendiculaire sur le coeur du bois fendu, comme pour creuser une rigole le long du coeur de la branche. Ca a fait des "miettes" de bois.

Il m'a quand même fallu 5 minutes de firestick mais finalement j'ai eu quelques braises et de la fumée et en insistant une flamme, qui s'est éteinte, puis une autre et le tout a brûlé!

Bon, c'est pas tout ça, faut aussi que j'apprenne à bien préparer un feu, à choisir des brindilles et branches de c*nnes sections, ... je ne suis pas certain que j'aurais réussi à transmettre la flamme du petit tas de copeaux (max une minute de flamme je crois) à du bois plus gros.

Merci en tous cas pour tous les conseils donnés ici. A ma prochaine ballade en forêt j'essaierai de récolter un max d'amadous potentiels à tester.

P.



12 septembre 2008 à 20:30:42
Réponse #41

Vulpus


Ah bon ça marche aussi comme ça :) Il te faut juste du bois très fin, que ce soit de la sciure ou des copeaux superfins :-p

Lambda, pour cet automne on va voir si ça sera toujours possible au niveau humidité. Il pleut pas mal aujourd'hui, je m'attends à un automne très hollandais  :-)
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

13 septembre 2008 à 01:36:31
Réponse #42

lambda


"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

05 mars 2009 à 13:51:04
Réponse #43

Pierr


Je "remonte" ce vieux post parce que je suis content (ah la vanité!) et aussi pour réhabiliter les feather sticks!

J'ai acheté le bouquin Bushcraft de Mors Kochanski à Noël. Lecture assez touffue et demandant beaucoup de pratique à côté pour assimiler.

En relisant la partie sur les feather sticks je note qu'il recommande de pousser avec le corps, non avec le bras. C'est à dire de se plier vers le bas en poussant le couteau et en gardant le bras fixe. J'essaye cela et effectivement j'ai un contrôle nettement supérieur. J'imagine que ce n'est pas nouveau pour beaucoup ici mais il me manquait la pratique.

Du coup j'ai pu faire un feather stick potable. Pas le top mais mieux qu'avant. De là, avec un firesteel et un silex comme grattoir, au bout de 5 minutes de grattage j'ai pu allumer mon feather stick.

L'avantage du feather stick sur les copeaux "détachés" c'est qu'on ne les éparpille pas partout au premier coup (ou coup de vent) et que la densité des copeaux est bonne: assez proches les uns des autres pour faire une flamme mais assez distants pour que cela ne soit pas une masse compacte. Aussi, le copeau, attaché au morceau de bois, n'est en contact avec aucune surface (qui pourrait être froide et humide).

P.

05 mars 2009 à 14:24:22
Réponse #44

Oxossi


Tiens, je pense à une précision sur l'oeuf Manise: je n'ai pas de vaseline (!) mais j'utilise du coton imbibé d'huile de cuisine, le tout conservé dans une vieille boite de pellicule (étanche). ça marche nickel. On peut faire ça avec de l'essuie-tout, des kleenex, du PQ... Tout le monde a ça de l'essuie tout et de l'huile pour graisser sa poêle quand il cuisine.  ;)

Après, je suis un fan de l'écorce de bouleau et autres, mais disons que ça c'est le back-up si je tombe dans la rivière.

Une autre précision qui peut aller de soi, mais ces petites choses brûlent tellment bien que même en cas d'urgence, si l'on a d'autres amadous humides (écorce de bouleau mouillée), il n'est pas forcément nécessaire d'utiliser l'intégralité de son oeuf manise pour démarrer le feu: un petit bout de coton huilé suffit à avoir une flamme suffisamment puisssante et durable pour sécher puis enflammer une bonne dose d'écorce de bouleau mouillée, qui va enflammer les copeaux etc.

11 mars 2009 à 06:32:51
Réponse #45

François


Tiens, je pense à une précision sur l'oeuf Manise: je n'ai pas de vaseline (!) mais j'utilise du coton imbibé d'huile de cuisine, le tout conservé dans une vieille boite de pellicule (étanche). ça marche nickel. On peut faire ça avec de l'essuie-tout, des kleenex, du PQ... Tout le monde a ça de l'essuie tout et de l'huile pour graisser sa poêle quand il cuisine.  ;)
L'inconvénient de l'huile, et de la vaseline quand il fait très chaud, est qu'elle imbibe tout le coton et que celui ci s'allume très difficilement au firesteel.
Si on a un briquet à gaz, plus de problème, mais c'est pas le sujet dans ce fil :)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

11 mars 2009 à 08:23:13
Réponse #46

Kilbith


Bonjour,

L'avantage des oeufs de Manise c'est que c'est pas cher, facile à préparer, facile à repérer dans le sac (bleu ou orange) facile à ouvrir même avec une motricité dégradée, se conserve très longtemps...et que cela fonctionne facilement dans toutes les conditions. si les conditions sont bonnes on utilise une partie seulement de coton/vaseline et si elles sont mauvaises on allume l'ensemble. Il est difficile de trouver l'ensemble de ces avantages avec les autres allumes feu.

Pour les featherstick, pas facile d'en faire des efficaces et d'allumer direct en France j'ai toujours fait choux blanc. Mais j'ai constaté que les essences de bois de Laponie (forêt boréale) se prêtaient bien à leur réalisation ou à celles de copeaux : bois fibreux et souvent imprégné de résine.

Dans ces conditions j'ai pu allumer direct du feux. Il suffit que l'étincelle atteigne "pil poil" le bord d'un copeau. Juste de la chance ou du temps.

Le plus simple est le briquet.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 janvier 2019 à 22:20:57
Réponse #47

Dutch


Bonsoir à tous,

Je remonte ce topic car je rencontre des difficultés à allumer du feu avec mon firesteel.
J'y arrive très exceptionnellement dans ma cuisine & je n'y suis jamais parvenu en extérieur  :-[(à moins d'imbiber les copeaux d'alcool à réchaud)

Mes essais on été réalisés avec des copeaux de résineux et du foin sec destinés au lapin de ma fille:




En cherchant à comprendre les raisons de mon échec (outre le manque d'expérience), je me suis aperçu qu'il était difficile d'envoyer assez d'étincelles au même endroit pour obtenir un départ de feu.

Ça m'a rappelé un vieux briquet allemand des années 1930, fonctionnant sur le principe du firesteel, mais dans l'autre sens: on n'envoie pas les étincelles, mais elle sortent concentrées du même point & allument la cigarette (ou autre chose) par contact direct.

Voilà l'objet: pas de gaz, d'essence, ni d'amadou, juste des pierres à briquets en pression sur une roulette, le tout dans un corps en aluminium.











C'est désarmant de simplicité et ça fonctionne étonnamment bien: https://www.youtube.com/watch?v=sUwNY49v4ig&feature=youtu.be

Je pense qu'il ne devrait par être trop compliqué de reproduire ce système en utilisant le bâton de magnésium du firesteel...
Ça vous semble une idée intéressante pour faciliter sa mise en œuvre? :-\
« Modifié: 24 janvier 2019 à 22:27:13 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

25 janvier 2019 à 11:48:21
Réponse #48

DavidManise


Salut :)

Cool, je connaissais pas ce système.  C'est sympa :)

Pour concentrer bien les étincelles au même endroit avec le firesteel, sinon, ça demande un peu de force et un peu "le coup de main".  L'idée c'est de de gratter super fort mais sur une distance très courte (genre 1cm) en faisant un mouvement un peu circulaire avec le grattoir, avec les DEUX pouces en même temps.

C'est compliqué à expliquer par écrit, mais super facile à montrer.  J'ai pas assez de réseau pour envoyer une vidéo, malheureusement.  Si jamais quelqu'un passe par là et veut bien faire la démo pour youtube, ça serait topissime.

Mais bon, le principe est simple à comprendre : gratter super fort, mais genre "sur place" sans bouger le grattoir.  Tu imagines que tu veux juste faire une grosse marque bien profonde à un endroit dans le firesteel avec le grattoir, quoi.

J'sais pas si j'arrive à dire les choses de manière utilisable :/ 

Tchuss,

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

25 janvier 2019 à 12:05:59
Réponse #49

Chill


Citation de: Dutch
je rencontre des difficultés à allumer du feu avec mon firesteel.
J'y arrive très exceptionnellement dans ma cuisine & je n'y suis jamais parvenu en extérieur  :-[(à moins d'imbiber les copeaux d'alcool à réchaud)
Mes essais on été réalisés avec des copeaux de résineux et du foin sec.

En extérieur, dans quel bois tailles-tu tes feathersticks ?
  • Dans des résineux : as-tu produit de la "poussière" de sciure, en grattant une zone sèche avec ta lame perpendiculaire au bois ? As-tu profité de la fonction "Bois Gras" ?  ;)
  • Dans d'autres essences : as-tu croisé du bouleau ? As-tu profité de son écorce, "amadou ultime" ?
J'utilise un vieux briquet Bic vide de gaz, juste pour sa molette et sa pierre, pour démontrer l’inflammabilité de l'écorce de bouleau ou de la poussière de bois gras aux jeunes girl/boy-scouts qui me posent la question :
"Dit Chill, démarrer un feu sans journal, comment qu'on fait ?  :-["

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité