Nos Partenaires

Auteur Sujet: La voie du coyote : Entretien avec John Stokes  (Lu 10701 fois)

04 décembre 2006 à 00:38:57
Lu 10701 fois

kazar



John Stokes a eu plusieurs enseignants chez les autochtones hawaïens et amérindiens, mais c'est en Australie, où il demeurera six ans, qu'il rencontrera Jimmy James, un traqueur aborigène légendaire qui deviendra en quelque sorte son mentor : un article "Nouvelles Clés" :

http://www.nouvellescles.com/dossier/Australie/Coyote.htm

Stéphen.

04 décembre 2006 à 01:39:46
Réponse #1

Baptiste


Cet entretien est plein sagesse et de bon sens...
Merci kazar, il fait du bien...
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

04 décembre 2006 à 06:14:24
Réponse #2

Robert


Extrait du texte:

"J.S. : Selon l'histoire des Faiseurs de paix (Peace Makers) de la Confédération des Iroquois, le peuple le plus dur d'accès sont les Mohacks. Ce sont eux qui m'ont invité quand je suis revenu d'Australie en 1984. Et bien sûr, quand vous allez vers les plus féroces et que vous réussisez avec eux, les autres voient cela et sont enclins à vous faire confiance. Les Mohacks sont des gens fiers, beaux et durs. Ils sont aussi les plus vieux frères de la Porte de l'Est de la Longue Maison et, dans la Conféderation iroquoise, il est approprié d'entrer par la Porte de l'Est. Et alors le sud-ouest s'est ouvert, le nord-est... Dans le monde indien, vous êtes reconnu par ceux avec qui vous êtes associés et par le fruit de votre labeur. L'enjeu était bien sûr d'aller vers des gens qui avaient connu quatre cents à cinq cents années de haine, de massacres, d'école forcée, et d'être accepté comme un ami. J'ai été testé par eux et j' ai été accepté.
Le test des autochtones de tous les pays tourne autour de cette question: « Savez vus vraiment, ce dont vous parlez ?"



Tiens , il cherche à se faire scalper ce John Stoke. On n'écrit pas "Mohacks" mais plutôt Mohawk. Je sais de quoi je parle, je suis tatoué dans le front. C'est sûrement un de ses effets de retour de boomerang. :)

Blague à part, ce texte est excellent dans l'ensemble et je dois même avouer que le niveau de maîtrise de la métaphore par rapport à la réalité m'étonne énormément.

Pour traduction pour les amis Français: "la Porte de l'Est de la Longue Maison" c'est chez moi. C'est là que j'habite et de là que je poste ce message.

 :trash:
« Modifié: 04 décembre 2006 à 06:18:34 par Robert »

04 décembre 2006 à 07:58:19
Réponse #3

Pierrot


Voila un genre de discours que j'aimerais entendre plus souvent.  :up:

04 décembre 2006 à 19:05:21
Réponse #4

Baptiste


Tiens , il cherche à se faire scalper ce John Stoke. On n'écrit pas "Mohacks" mais plutôt Mohawk. Je sais de quoi je parle, je suis tatoué dans le front. C'est sûrement un de ses effets de retour de boomerang. :)

Robert, Je vrois qu'il faut mettre ça au crédit du journaliste lors de la retranscription !
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

04 décembre 2006 à 19:35:02
Réponse #5

Vulpus


Citer
J'ai aussi beaucoup appris sur la relation chasseur et proie. J'ai compris davantage le lien qui unit tous les êtres, les aspects symbiotiques de la nature et le rôle que jouent les carnivores. Par exemple, dans la nature, chasser n'est pas une activité violente en soi. C'est devenu ainsi à cause des armes que  nous utilisons et parce que nous avons perdu le respect des  animaux. La façon originelle consistait à tuer juste quand on avait besoin de nourriture, d'utiliser l'animal tout entier et pas seulement une partie, de demander pardon à l'esprit de l'animal.

Depuis 3 mois je ne mange presque plus de viande, je me suis rendu compte de cette bêtise des sociétés occidentaux depuis quelques années, et enfin j'ai décidé de ne plus manger de quoi j'ai pas besoin, et qui nuit à un être vivant. J'ai appris qu'on peut très bien vivre sans manger (trop) de viande. Il suffit de manger beaucoup de produits laitiers, noix, fruits et légumes, haricots, oeufs, céréales et produits de blé pour avoir de la vitamine B et des protéines que la viande nous devrait fournir.
Je ne suis pas complètement végétarien, je me suis dit justement que je ne mangerai pas plus de viande qu'il ne me faut.

Une autre raison: Nous avions un poulet chez nous quand j'avais 12 ans, et nous l'avons fait abattre un jour, le même soir il était cuit et sur table. J'ai pas voulu manger un bout!!! Donc... si j'ose meme pas savoir qui a été l'animal qu'on mange, pourquoi en mangerai-je encore? Je n'ai pas envie de tricher. Pour ça, il m'arrive chaque semaine que je mange un bout de viande, mais je ne mangerai plus de viande chaque jour, comme si c'est une habitude, j'en ai pas forcément besoin.

Le traitement du bétail est une autre chose qui m'a poussé vers le végétarisme. Puisque le bétail (quel mot, ça indique déjà un objet inanimé!!) n'est plus considéré comme un être vivant, je ne donnerai plus d'argent à ceux qui, de mon point de vue, ne respectent pas l'âme des animaux destinés à être mangés.

En plus, saviez vous que pour 1 kilo de viande, il faut avoir dix fois plus de surface cultivable que pour 1 kilo de blé? La moitié des gens dans le monde périt de faim! Et nous allons gaspiller nos terres cultivalbles pour élever des objets qu'on ne respecte pas, et qu'on ne veut pas connaître.

Bon, j'espère que c'est assez clair de ma part.

:)
Sinon, je suis très optimiste pour le futur de l'homme!! Il y aura toujours quelques survivants qui commenceront à nouveau après l'apocalypse :)


Edwin
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

04 décembre 2006 à 19:48:48
Réponse #6

promeneur4d


Oui je sais hs mais je ne comprends pas
...Il suffit de manger beaucoup de produits laitiers,oeufs,

...
Le traitement du bétail est une autre chose qui m'a poussé vers le végétarisme. Puisque le bétail (quel mot, ça indique déjà un objet inanimé!!) n'est plus considéré comme un être vivant, je ne donnerai plus d'argent à ceux qui, de mon point de vue, ne respectent pas l'âme des animaux destinés à être mangés.

Le lait ne provient il pas du betail? 
Les oeufs non plus?

PS je ne suis pas vegetarien.
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

04 décembre 2006 à 20:02:58
Réponse #7

promeneur4d


Je viens de lire l'article  ::)

Ca me donne envie de tout claquer et de me casser. c'est tellement beau, vrai ce qu'il dit. On remarque qu'il a compris la VIE...


citation
 Il y a chez l'homme moderne une beauté qui ne demande qu'à être réveillée à nouveau. Nous avons besoin de devenir très vastes, très beaux, nos coeurs ont besoin de s'ouvrir, d'accepter d'être vulnérables et blessés
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

04 décembre 2006 à 21:12:36
Réponse #8

Vulpus


Produits laitiers sont nécessaires pour avoir de la graisse et des protéines, et en plus ce n'est pas un animal mort. Les oeufs, strictement dit ce sont des petits oiseaux qu'on mange, mais il me faut quand même quelques protéines qu'on trouve dedans. Encore, ce n'est pas un animal tué, un oeuf n'est pas fécondé.
Il est facile de dire que je suis hypocrite :) Je me considère plutôt comme un végétarien qui mange de la viande de temps en temps. La meilleure solution ne réside jamais dans une extremité, c'est pourquoi j'essaie toujours de trouver un compromis. Peutetre si je me trouvais dans un camp de survie du grand Manitou, et on n'a mangé rien depuis quelques jours, je tuerais un lapin pour le manger ensuite. :)
Il faut pas oublier non plus que nos ancêtres n'avaient pas l'habitude de manger de la viande tous les jours, nous sommes très gatés sur ce point là et oublions souvent que seuls les riches pouvaient se permettre d'en manger chaque jour.
Mais c'est pour moi surtout la façon occidentale d'élever, abattre et de préparer les animaux,qui me dégoute. Qu'est ce que j'y peux faire? Modérer mes achats et ma consommation :D
 
Bref, j'essaie de faire tout avec modération.
« Modifié: 04 décembre 2006 à 21:15:49 par Vulpus »
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

04 décembre 2006 à 21:19:54
Réponse #9

Pierrot


Citer
Mais c'est pour moi surtout la façon occidentale d'élever, abattre et de préparer les animaux,qui me dégoute. Qu'est ce que j'y peux faire? Ajuster mes achats

 :doubleup: :doubleup:

Voila qui est bien dit Vulpus, oui, on peut très bien vivre en mangeant peu de viande, et on peut très bien vivre sans en manger du tout, c'est sûr.

De toute façon, nous mangeons trop, c'est sûr aussi, les trois quart de la population mondiale ont à peine de quoi subsister et nous autres qui avons la chance d'être nés du bon côté de la barrière mourront de suralimentation.  :down:

04 décembre 2006 à 21:30:38
Réponse #10

Robert



Robert, Je vrois qu'il faut mettre ça au crédit du journaliste lors de la retranscription !

Oui mais il n'y a pas d'honneur à scalper un journaliste!  ;D

Puis la réputation du peuple Mohawk est en jeu 
Stokes le dit lui-même : "le peuple le plus dur d'accès sont les Mohacks." 

L'épellation mohacks a tout de même existé dans le temps mais n'est plus employée de nos jours.

The spelling "Mohawk" has been in general use since 1747. Other forms include Mahnukes, 1666; Mawhankes, 1648; Mohacks, 1673; Mohaggs 1691; Mohaukes 1666; Mohoggs, 1702, and others. Etymologically, the earliest correct spelling is Mohowawogs, 1638 [Roger Williams]. This word is a Narragansett or Massachusett word for "man-eaters," with the English plural -s added. It is cognate with the Unami mhune, "cannibal monsters"
Source

04 décembre 2006 à 23:41:28
Réponse #11

drazgul


Ca fait effectivement plaisir de lire ce genre de chose et de savoir qu'il y a des gens qui on encore le courage de croire en l'humanité pas qui je n'y crois plus mais les temps sont durs actuellement et trouver l'étincelle d'éspoir est trés dur à trouver alors quand je lis ce genre de chose çà me redonne du courage.Quelqu'un a ds infos sur ce Mr Jon Stokes? :trash:

05 décembre 2006 à 01:08:16
Réponse #12

Cynry


Je viens de lire. C'est plaisant, quand un texte va dans votre sens, dans ce que vous essayez de dire aux gens autours de vous depuis quelques temps. Enfin, sur l'échelle du temps et de la sagesse, c'est plutôt moi qui vais dans ce sens. Et c'est encore plus plaisant.

Un peu hors-sujet, mais un ami m'a parlé d'un livre qu'il a lu, Les plantes des dieux. Ca recense toute les plantes hallucinogènes, psychotropes et tout le taintouin, de la marijuana à la belladone. Un livre très sérieux, très scientifique, et en plein milieu, un paragraphe, où on sent que l'auteur se laisse aller. Il explique en gros que selon lui, un remède pour l'humanité telle qu'elle est aujourd'hui, serait justement que chacun se mette à consommer ces trucs. (pour les modos, et pour les autres, je n'encourage à rien, j'expose, parce que je juge ça intéressant, si c'est mal venu, vous savez quoi faire de toute façon). Au cours de mes "essais", je suis passé par la case champignons, et c'est vrai que ça peut faire changer totalement votre vision du monde. Après, je ne pense pas que l'être humain ait besoin de ça pour utiliser comme il faut ce qu'il a dans le crâne. Mais dans le genre traitement radical pour une transition brusque, ça pourrait marcher.

Pour revenir un peu dans le sujet (un peu...), je suis en tout cas persuadé, que ni l'avenir, ni la force de l'être humain ne réside dans sa capacité à créer des trucs (d'ailleurs plus ça va moins c'est fiable, enfin je dis ça je dis rien). Et je pense aussi, que quand les aborigènes disent que certains d'entre eux vont sur la lune depuis des milliers d'années, c'est la vérité.


05 décembre 2006 à 04:45:50
Réponse #13

kazar


Et je pense aussi, que quand les aborigènes disent que certains d'entre eux vont sur la lune depuis des milliers d'années, c'est la vérité.

Euh... Cynry, il ne faut pas croire tout ce que tu peux lire. Essaies de faire la part du rationnel et de l'imaginaire, du probable et de l'improbable.

Stéphen  ;).

« Modifié: 05 décembre 2006 à 04:52:03 par kazar »

05 décembre 2006 à 05:25:35
Réponse #14

Cynry


J'ai bien dit "Je pense", pas je suis sûr, rien qui indique une certitude. Le mot vérité était un peu fort, mais en fait je savais plus trop comment tourner ma phrase au moment où j'en suis arrivé à le mettre.
Si tu veux du rationnel, je demanderais à un pote de me redire quel fait scientifique touchant à l'astronomie avait également été découvert par un genre de tribu, dans le coin du Tibet si je me souviens bien, et qui bien sûr ne possèdait aucune technologie lui permettant de le faire.
Pour revenir à la lune, évidemment qu'il ne s'agit pas là d'un envol du corp. Je me suis d'ailleurs gardé de rajouter après cette phrase un truc du style que la leur devait être plus jolie que la notre, pour insister sur le fait que ça se passait dans la tête. Et sur le fait que les voyages de "l'esprit" soit possible, tu ne m'enlèveras jamais cette certitude. Après qu'ils aillent sur la lune ou pas, je m'en balance, c'était pour utiliser l'exemple cité dans le texte.
Bref, très défensif comme message, pas grand intérêt, mais j'aime pas qu'on me dise que je suis trop crédule, d'autant plus que ça a tendance à être vrai. :-[

05 décembre 2006 à 14:18:25
Réponse #15

Vulpus


Citer
nous autres qui avons la chance d'être nés du bon côté de la barrière mourront de suralimentation.
Et même ça ne nous rend pas heureux...!  ^-^ ^-^

Citer
Et je pense aussi, que quand les aborigènes disent que certains d'entre eux vont sur la lune depuis des milliers d'années, c'est la vérité.
Pendant des scéances méditatives, on peut aller n'importe où! Tu peux bien aller quelquepart sans y poser un seul pied. C'est "l'imagination" qui est la limite, je crois.
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

05 décembre 2006 à 15:05:29
Réponse #16

bellis


Citer
Il est facile de dire que je suis hypocrite  Je me considère plutôt comme un végétarien qui mange de la viande de temps en temps.

Je pense, que tu as choisi la bonne solution, :up: pour l'avoir pratiqué moi même, on ne peut pas demander à son organisme de se passer de produits animaux du jour au lendemain, il lui faut du temps pour s'adapter à une nouvelle forme de nourriture, et à bien l'accepter. C'est petit à petit que j'ai deshabitué  mon corps de cette habitude .
 As-tu noté un changement concernant le goût, des saveurs jusque là cachées que l'on découvre...?
 
bellis :)

05 décembre 2006 à 15:23:52
Réponse #17

kazar


Pendant des scéances méditatives, on peut aller n'importe où! Tu peux bien aller quelquepart sans y poser un seul pied. C'est "l'imagination" qui est la limite, je crois.

C'est notre imagination qui n'a pas de limites surtout!  ;)

Être ouvert : oui. Mais avec les garde-fous protecteurs de la raison et de l'expérimentation : les miens et ceux des autres. Les recherches scientifiques sont à ce titre les avancées les plus sûres dans le domaine de la connaissance.
Une des bases de la démarche scientifique est l'expérimentation, c'est-à-dire le recueil de données sur le domaine d'étude, et la confrontation du modèle aux FAITS. L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données quantitatives permettant de l'affiner. Elle est pratiquée par un ou des chercheurs mettant en œuvre des méthodes expérimentales.

Le protocole d'expérimentation regroupe la description des conditions et du déroulement d'une expérience ou d'un test. La description doit être suffisamment claire afin que l'expérience puisse être reproduite à l'identique.

La science ne dit pas tout. Mais ce qu'elle s'efforce d'affirmer elle tente de le faire sur la base concrete du réel, pas de l'imaginaire.

Ok?
Stéphen.  :)

09 décembre 2006 à 22:37:07
Réponse #18

DavidManise


Moi, dans ma vie, j'ai deux sortes de problèmes.

Quand je veux savoir comment fonctionne quelque chose, quand je veux comprendre les mécanismes qui produisent un phénomène, quand j'ai envie de SAVOIR, je me tourne vers la science.

Le reste de mon temps, je le passe à SENTIR les choses, les phénomènes, les gens et tout ça. 

Ce sont deux états d'esprits et deux démarches complètement différentes, et donc -- peut-être -- complémentaires.  Le tout est de savoir dans quelles pistes on met les pieds ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

09 décembre 2006 à 23:12:34
Réponse #19

Maximil


Kazar: la science analyse des faits uniquement mesurables, c'est à dire dont on connait déjà le fonctionnement, et dont on sait mesurer un effet direct ou indirect de façon mesurée.
Ce qui sous-entend que la science ne peut pas aborder des domaines qu'elle ne connait pas sans prendre en compte des hypothèses qui sortent des protocoles et autres.
Einstein lui-même disait que celui qui cherche à tout comprendre à travers de la science ne comprendra rien du tout.

Il y a beaucoup de choses qui sont scientifiquement impossible et pourtant...
Il y a beaucoup de choses qui sont scientifiquement non mesurable et pourtant...
Il y a beaucoup de choses qui aujourd'hui sont démontrés scientifiquement et qui pourtant étaient scientifiquement improuvalbe il y a quelques années.

Les sciences sont une bonne chose. Mais vouloir tout comprendre à travers la science, c'est rater BEAUCOUP de choses de la vie.
La totalité des "sciences occultes" sont hors sciences car on ne sait pas les mesurer. Et quand cela serait parfois possible, cela remettrait tellement de choses en cause que l'on préfère oublier et passer.
La science est malheureusement pour certains un moyen de se rassurer sur le fait que nous pouvons tout connaitre, tout mesurer....

Je ne pourrais qu'encourager ceux qui pensent que la science (actuelle) peut tout expliquer de se renseigner intelligement sur les sciences dites "occultes". D'ailleurs tous les phénomènes vibratoires ne sont qu'à leur balbutiement dans la science. Les courants magnétiques sont ridiculement peu connus, que dire des courants telluriques, etc.

Je n'ai rien contre toi Kazar :) mais je dois dire que les personnes les plus bornées (au sens péjoratif) que je n'ai jamais rencontrées étaient des gens ne jurant que par la science.
Etant modérateur et n'étant pas sur le bon forum, je m'arrête là. Mais par pitié, que ceux qui ne croient que ce qu'ils voient et ce qui est mesurable s'ouvrent un peu sur le reste...

Concernant les voyages sur la lune (quel interêt ?), les corps physiques ne se déplacent pas. Mais pourquoi s'ennuyer avec ça alors que le coprs astral peut aller beaucoup plus vite et loin sans souci. Note aux "esprits materialistes": merci de ne pas développer sur ce point. ::)

Je me suis aperçu avec le temps que je suis devenu peu à peu végétarien. En fait, végétarien qui mange de la viande par volonté de temps en temps. Quel impact ? mes conditions de vies ne m'ont pas permis d'apprecier les effets de ce changement, mais je remarque qu'il est absolument inutile de manger de la viande tous les jours ou pire à tous les repas.

PS: (demain) ca fait maintenant un an que je vis sans frigo, sans télé, sans micro-ondes, sans magnétoscope... et honnêtement  :doubleup:

« Modifié: 09 décembre 2006 à 23:16:44 par Maximil »
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

09 décembre 2006 à 23:23:36
Réponse #20

Baptiste


Maxi, c'est ton chemin de penser... Je le respecte, mais je ne le partage pas du tout...
Tu ne me convainqueras jamais que la science ne peut pas tout expliquer... il faut juste laisser le temps aux intruments et aux pensées d'évoluer...
Et à ce moment là, tout sera possible...


P.S. : Pour les sciences occultes, je ne vais pas développer...  :down:
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

10 décembre 2006 à 00:25:35
Réponse #21

Maximil


Tu ne me convainqueras jamais que la science ne peut pas tout expliquer... il faut juste laisser le temps aux intruments et aux pensées d'évoluer...
Et à ce moment là, tout sera possible...
P.S. : Pour les sciences occultes, je ne vais pas développer...  :down:
Je ne cherche pas à convaincre
Je parlais de la science actuelle puisque c'est avec elle que l'on se permet de juger sur ce qui existe ou non;
Personellement, je ne dis jamais qu'on ne pourra pas me convaincre de quelque chose ::)
Concernant ton PS, très amicalement, je doute que tu ais de quoi développer de toutes facons  ;D
Allez ca tourne au HS  :-\
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

10 décembre 2006 à 00:36:30
Réponse #22

Baptiste


Concernant ton PS, très amicalement, je doute que tu ais de quoi développer de toutes facons  ;D
Allez ca tourne au HS  :-\

Tout comme je doute que tu ais quoique ce soit pour me convaincre et m'expliquer aussi...  ;)
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

10 décembre 2006 à 00:45:16
Réponse #23

Maximil


Encore une fois, je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit. Je suis égoïste là dessus: ceux qui s'en foutent, tant pis pour eux.
Quant à expliquer, il me semble que pour expliquer quelque chose il faut le comprendre. Et si c'était compréhensible dans son fonctionnement, la science aurait pu modéliser les phénomènes.
Bon non je ne te convaincrais pas et je ne peux pas te l'expliquer. En revanche, si tu veucx en parler ou avoir des experiences (je n'appellerais pas cela preuve, car personne n'est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir), on peut en parler par mail ou par MSN, j'ai un peu de matière en reserve :)
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

10 décembre 2006 à 00:54:33
Réponse #24

Baptiste


Si tu veux Maxi, pas de problème, on peut en discuter quand tu veux... Je voudrais bien comprendre ce qui pousse les gens à croire en quelque chose dont on n'a même pas la preuve que ça existe...

Je suis égoïste là dessus: ceux qui s'en foutent, tant pis pour eux.

Cette réplique me gêne car tu poses un jugement de valeur péjoratif sur ceux qui ne croient pas comme toi... Mais pense que chacun est persuadé d'avoir LA vérité, du moment que chacun est bien dans sa peau, je ne poserais pas, personnellement un tel jugement...
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité