Nos Partenaires

Auteur Sujet: Feu qui dure  (Lu 11809 fois)

18 août 2008 à 12:44:05
Lu 11809 fois

Elektro


  Salut a tous,

      Bon je ne sais pas si le sujet a déja été abordé ('pas vu en tous cas) et je vais peut etre dire une grosse connerie :-[ mais j'aimerai avoir vos avis.

Ayant beaucoup de terrain a débroussailler j'ai pris l'habitude de bruler l'herbe,ronces etc quand c'était encore tres frais et humide.
Ca me permet d'avoir un feu constant peu important qui se consumme peu a peu.
Je me suis alors apercu qu'il était super difficile a éteindre meme  sous la pluie ou le jet d'eau et durait tres tres longtemps...

Est ce une technique viable et utilisée afin de garder un feu tres longtemps sans trop s'en occupper?

18 août 2008 à 12:57:00
Réponse #1

dub72


La longueur d'un feu dépend surtout du bois. Le chêne dure pas mal de temps, mais il faut comme même le réalimenter. Et il faut toujours s’occuper de son feu par sécurité.

Ciao

My free style flying over this world, kill your bad mind but he's never back down... (dub in'c song)

18 août 2008 à 13:07:30
Réponse #2

vik


je dirais que si on a pas la possibilitée de surveiller le feu on n'en fait pas, je prefere me priver de feu que de voir plusieurs hectars de foret partir en fumée, sinon quand j'en fait c'est souvent a coté d'un cours d'eau , et quand je pars j'urine dessus (je sais c'est crade mais sa conjugue l'utile a l'agréable  :lol: ) enfin bon je le pietine ect (en veillant que des braises ne se barrent pas du perimetre)
sinon utilisé le BON bois pour faire du feu, je sais que la chataigner est a proscrire en feu de camp car il pete et des petites braise peuvent se barrer, donc faut bien voir tout les facteurs possible

18 août 2008 à 13:28:59
Réponse #3

Anke


Tout comme Vik, j'essaie de me "retenir" pour pouvoir éteindre mon fue ( héhé!) sinon, je suis très méfaint avec le vent ( notamment avec l'herbe qui brule) et en mode "outdoor" je circonstancie mon feu le plus possible, pierre autour du foyer si possible, sinon, endroit très dégagé voire trou dans la tere ( méfiance aux racines). Ceci dit dans ma Normandie ( très humide) les risques ne sont vraiment pas les mêmes que par ex dans le Var où là, PAS DE FEU !

18 août 2008 à 13:33:55
Réponse #4

vik


en mode "outdoor" je circonstancie mon feu le plus possible, pierre autour du foyer si possible, sinon, endroit très dégagé voire trou dans la terre ( méfiance aux racines).
il me semble que certaines pierres peuvent exploser a la chaleur, c'est vrai? si oui lesquelles? je crois que c'était des pierres riche en silice, en tout cas depuis que j'ai appris ca j'ai une certaine réticence a mettre des pierres autour du foyer , meme si cela est vraiment bien pour proteger le feu du vent, et les braises qui s'échappent  ;)
a+  ;)

18 août 2008 à 14:26:04
Réponse #5

Pierr


Tout comme Vik, j'essaie de me "retenir" pour pouvoir éteindre mon fue ( héhé!)

leçon à en retenir: si vous trouvez les traces d'un feu ne le relancez pas pour y faire cuire sous cendre votre morceau de gigot ...

18 août 2008 à 14:27:59
Réponse #6

Elektro


Oui ,quand je dis  "s'en trop s'en occupper" c'est de quand meme toujours surveiller.
Ma question est surtout que j'ai l'impression (j'me trompe peut etre) qu'un feu fait d'herbes humide se consumme beaucoup moins vite qu'un feu de bois.
L'idée est surtout,lors de camps,d'avoir toujours de la braise a disposition meme sous la pluie
(j'ai mis le jet d'eau pendant plus de 20 minutes hier sur un tas d'herbe humide qui se consummait avant de l'éteindre complétement).

Après,je suis bien conscient qu'un feu se fait toujours avec un maximum de sécurité.J'ai d'ailleurs vécu un incendie de centaines d'hectares en Espagne en devant m'enfuir en urgence devant la proximité des flammes et c'est vraiment flippant !!!!

 

18 août 2008 à 16:19:23
Réponse #7

vik


ton feu dure plus longtemps avec de l'herbe mouilé c'est normal,
j'ai une explication qui peut etre la bonne: le combustible, pour bruler, doit avoir atteint une température suffisament élevé pour prendre feu, si il y a de l'eau, l'eau devra d'abord s'évaporer , logique, et pour sa le feu devra produire plus d'energie, donc il mettre plus longtemps a bruler le combustible car il aura utilisé beaucoup d'energie pour evaporer l'eau
c'est comme certaines personnes du forum, qui mettent des bouts de bois/ecorce par terre par temps mouillé pour que le debut de feu se consacre plus a la combustion des matériaux et non a l'humidité ambiante
aprés je ne sais pas pourquoi tu n'arrive pas a l'éteindre ,ca j'ai du mal a trouver une explication rationnel  :huh:

18 août 2008 à 16:58:18
Réponse #8

Elektro


c'est comme certaines personnes du forum, qui mettent des bouts de bois/ecorce par terre par temps mouillé pour que le debut de feu se consacre plus a la combustion des matériaux et non a l'humidité ambiante


Impec,c'est ce que je voulais savoir,s'il existait des techniques dans ce genre.

Le feu j'arrive a l'eteindre,c'est juste que c'est plus difficile car il est protégé par les couches supérieures (1m3 d'herbe mouillée par dessus) et se consumme par le bas mais ca reste rationnel :)

18 août 2008 à 17:01:35
Réponse #9

vik


d'accord je comprend mieux pourquoi il ne s'éteint pas  ;)

18 août 2008 à 17:19:32
Réponse #10

caton


  Dans le genre combustion lente et difficilement extingible: la tourbe.

 Des feux de tourbe peuvent, sous terre, durer des années!
« Modifié: 19 août 2008 à 19:14:18 par caton »
Rien de ce qui est Humain ne m'est étranger...

18 août 2008 à 20:03:11
Réponse #11

vik


oui c'est vrai que la tourbe est un excellent combustible ( en Brière en bretagne certains chauffe encore a la tourbe )
mais en pleine nature ca présente feectivement de gros risque  :-\

18 août 2008 à 21:54:36
Réponse #12

bynouze


il me semble que certaines pierres peuvent exploser a la chaleur, c'est vrai? si oui lesquelles?
Les pierres qui sont dans le lit des rivières (asséchées ou pas ;) ) peuvent exploser au feu, l'eau qu'elles contiennent chauffe et avec la pression fait exploser la pierre...

18 août 2008 à 23:12:46
Réponse #13

dedenimes


sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourbe

Très spongieux comme matière, en irlande j'ai marché dans des tourbières, ca fait ressort, c'est fort agréable.


23 août 2008 à 19:20:33
Réponse #14

guillaume


Les pierres qui sont dans le lit des rivières (asséchées ou pas ;) ) peuvent exploser au feu, l'eau qu'elles contiennent chauffe et avec la pression fait exploser la pierre...

Ouaip, n'importe quelle pierre qui contient de l'eau en fait.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

23 août 2008 à 21:21:21
Réponse #15

vik


et sinon il n'y a pas de risques avec n'importe quelle pierre seche?  :huh:

24 août 2008 à 08:19:22
Réponse #16

DavidManise


et sinon il n'y a pas de risques avec n'importe quelle pierre seche?  :huh:

Les seules pierres qui ne risquent pas d'exploser sont les pierres volcaniques.  Toutes les autres que j'ai testé se sont soit fendues violemment, soit ont carrément explosé comme des grenades.  J'ai failli perdre un oeil comme ça une fois. C'est le sourcil qui a pris.  J'avais la tête penchée sur ma gamelle, et heureusement j'ai des arcades sourcillères de gros primate des cavernes.

Sinon pour ce qui est d'un feu qui dure : un gros tas de braises bien chaudes est très très difficile à éteindre vraiment.  L'eau s'évapore dessus et le refroidit en SURFACE mais il conserve on coeur super chaud que l'eau n'atteint jamais.  Du coup dès que l'eau est évaporée, il re-réchauffe le charbon, puis ça reprend feu... 

Pour rappel, le triangle du feu : Carburant, Comburant (O2), Chaleur.  CCC.  Tant que c'est chaud et qu'il y a du carburant, ça va reprendre feu.  L'eau REFROIDIT le carburant par évaporation...  Le truc c'est que pour refroidir un tas de même juste 30cm de braises chaudes, il faut des dizaines et des dizaines de litres d'eau.

T'as déjà vu combien de temps les pompiers arrosent les restes fumants d'une structure en bois effondrée par un incendie ?  T'as déjà vu la quantité de flotte qu'ils mettent, et combien de temps ils continuent à checker si c'est chaud ou si ça fume ? :o

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

24 août 2008 à 09:28:39
Réponse #17

vik


Les seules pierres qui ne risquent pas d'exploser sont les pierres volcaniques.  Toutes les autres que j'ai testé se sont soit fendues violemment, soit ont carrément explosé comme des grenades.  J'ai failli perdre un oeil comme ça une fois. C'est le sourcil qui a pris.  J'avais la tête penchée sur ma gamelle, et heureusement j'ai des arcades sourcillères de gros primate des cavernes.

Sinon pour ce qui est d'un feu qui dure : un gros tas de braises bien chaudes est très très difficile à éteindre vraiment.  L'eau s'évapore dessus et le refroidit en SURFACE mais il conserve on coeur super chaud que l'eau n'atteint jamais.  Du coup dès que l'eau est évaporée, il re-réchauffe le charbon, puis ça reprend feu... 

Pour rappel, le triangle du feu : Carburant, Comburant (O2), Chaleur.  CCC.  Tant que c'est chaud et qu'il y a du carburant, ça va reprendre feu.  L'eau REFROIDIT le carburant par évaporation...  Le truc c'est que pour refroidir un tas de même juste 30cm de braises chaudes, il faut des dizaines et des dizaines de litres d'eau.

T'as déjà vu combien de temps les pompiers arrosent les restes fumants d'une structure en bois effondrée par un incendie ?  T'as déjà vu la quantité de flotte qu'ils mettent, et combien de temps ils continuent à checker si c'est chaud ou si ça fume ? :o

Ciao ;)

David

merci pour ton retour d'expérience David  ;)

sinon, en éparpillant les braises (dans une zone sécurisé et avec de la vigilance) et qu'on les arrose aprés, il y aurait moins de risque de réallumage non?

24 août 2008 à 09:37:21
Réponse #18

guillaume


Perso pour savoir si c'est bon, je met la main dedans (prudemment bien sûr). Il ne faut pas que ça brûle.
Sinon quand il n'y a aucun risque, je laisse le feu s'éteindre tranquilou.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

24 août 2008 à 16:03:28
Réponse #19

Mrod


Pour un feu qui dure je fait comme David dit, un bon lit de braise bien épais. Ma touche perso si j'ai un court d'eau pas loin, je récupère du bois trempé ou j'en met à trempé (coupé en petits tronçons), que je met ensuite sur le lit de braises. ça permet de vaquer à ses occupation sans avoir à trop surveiller le feu, mais sans s'éloigner trop non plus.

Autre chose qui brule bien comme la tourbe, c'est la bouse séchée. J'anticipe la réaction de certains --> ça ne pue pas. c'est couramment utilisé en inde. Si elle n'est pas complètement sèche, je la met près du feu quelques heures.

Pour ce qui est de rallumer un feu sur lequel on a uriné. Aucun risque, l'urine est stérile (sauf si vous avez une infection urinaire).
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 août 2008 à 17:22:01
Réponse #20

Elektro


, je récupère du bois trempé ou j'en met à trempé (coupé en petits tronçons), que je met ensuite sur le lit de braises.

Autre chose qui brule bien comme la tourbe, c'est la bouse séchée.uriné. Aucun risque, l'urine est stérile (sauf si

Nickel,je me coucherais moins bete,je n'y aurai pas pensé  :up:

26 août 2008 à 17:35:51
Réponse #21

jerome13


merci pour ton retour d'expérience David  ;)

sinon, en éparpillant les braises (dans une zone sécurisé et avec de la vigilance) et qu'on les arrose aprés, il y aurait moins de risque de réallumage non?

Moi, je pars du principe de ne jamais disperser les braises, ça peut augmenter le risque d'incendie, alors je laisse tout groupé. Même dans une zone sécurisée, on ne sait jamais! On peut toujours en oublier...

27 août 2008 à 12:46:58
Réponse #22

Madudu


C'est un détail mais est-ce que l'eau, en s'infiltrant dans le charbon ou en étant présente dans les fibres du bois, limite l'aération du combustible et donc limite aussi la propagation des braises ?
J'en suis venu à cette conclusion parsque j'ai remarqué que le bois vert à tendance à se carboniser sans donner de braise pendant beaucoup plus de temps que le bois sec. Or j'ai entendu, je ne sais plus où, qu'on peut produire du charbon en grande quantité en faisant bruler du bois dans un foyer semi-enterré recouvert de branches puis de terre afin de limiter l'apport en oxygene.
Donc je me demande si l'eau n'a pas une influence négative sur deux des trois facteurs nécéssaire au feu : l'accès au comburant (l'oxygène) et le chaleur.
Je me prend la tête pour pas grand chose en fait ^^, puisque le bilan est le même ; les braises doivent réchauffer l'eau pour qu'elle s'évapore et que l'oxygène soit à nouveau normalement disponible dans le combustible.

Vrai ou faux?

10 septembre 2008 à 13:38:34
Réponse #23

floriomarlo


Salut à tous, est-ce que d'après vous le fait qu'un feu d'un tas de broussailles dure plus longtemps ne viendrait pas du fait qu'on rejoint les conditions d'un four à charbon de bois. Je m'explique en général quand tu fais un tas à bruler tu ne le fait pas en 1 seul jour, donc les branches du dessous et dedans sont souvent plus vieilles et plus sèches que celles que tu rajoutes dessus en dernier. Quand tu allumes( souvent par le milieu) tu crées une sorte de four qui entraine la carbonisation de l'intérieur du tas tout en le protégeant. La "chape" végétale du dessus fait un bon couvercle d'autant qu'elle est plus fraiche et humide. Pas très scientifiques cette démonstration... mais je le sens comme ça. ;)
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

28 septembre 2008 à 13:36:57
Réponse #24

pierauspitz


Salut, juste pour metre mon graind e sable de géologue, une précision à ce qu'a dit David :
Pierre Volcanique, ok, mais avec les ponces etc, attention les dégats! Car les vacuoles peuvent contenir de l'eau et/ou gaz sous pression, donc gaffe.
Comme "base" de choix, toujours prendre des pierre massives,  d'origine magmatique  de préférence (granite, dolérite, gabbro etc...) et /ou à métamorphisme avançé (un bon gneiss bien velu, ou même du quartzite). 2viter le calcaire à tout prix, et se méfier des grès (certains sont poreux et contiennent certainement de l'eau)
L'important étant de choisir un roche saine (pas de fissures ou failles, non poreuses et pas altérées) et si possble sêche (donc pas de galets ramassés dans la rivière).

Egalement, se méfier comme de la peste des roches vitreuses (silex, obsidienne par ex.) car le gradient de température au sein de celles ci provoquera des cassure violentes, et des shrapnels bien acérés...  :-\
"Minä istun iloissani ja annan surun huilata"
Je m'assied ici heureux, attendant que la tristesse reprenne son souffle.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité