Nos Partenaires

Auteur Sujet: Petite virée en Lozère (et récit ajouté). Puis les Alpes mi septembre  (Lu 4337 fois)

18 août 2008 à 01:12:42
Lu 4337 fois

Mrod


J'ai pas de boulot, pas d'appart, je squatt chez ma mère. Et ma copine me laisse un peut de temps tout seul. Du coup je me casse quelques jours en lozère, premier bivouac prévue dans les gorges de la Dourbie (pour ceux qui connaissent). Site repéré la semaine dernière pendant le road trip avec ma chérie et notre 'Walter' adoré (c'est le nom du camion, longue histoire). Je fairai un post pour vous raconté tout ca et mes premiers bivouac sous tarp, avec des photo pour voir ce que ça donne (j'ai jamais monter un tarp encore), ça promet. J'ai envie d'être seul alors je part en terrain connu, larzac, mont aigoual, etc... ou l'Aubrac si je croise trop de touristes. Moi et la nature.


Par contre je voudrai partir mi septembre dans les alpes, je sais pas trop ou encore. A préciser. J'ai des points de chute dans le massif de belledonne, peut être les 7 laux. Si certains connaissent des coins, plutôt isère et savoies.
Si ça intéresse quelqu'un ... Je sais que ne suis que depuis peut sur le forum donc si y'a pas réponses je le prendrai pas mal. Mais regardé ma bonne tête de 'padawan' (comme certains aime m'appeler). Je suis doux comme un agneau, j'ai même les frisettes qui vont avec  ;D
L'idée c'est de se poser loin de la civilisation. Un campement fixe, de la cueillette, observation de la vie sauvage, partage (si je ne suis pas seul). Ce sera mon premier camp, je suis itinérant d'habitude. J'aimerai partir une dizaine de jours minimum après chacun reste le temps qu'il veut.

J'ai un montage de yourte prévu la première semaine de septembre, mais je vous tiendrais au courant de ma date de départ dès que je serai certain.
« Modifié: 22 août 2008 à 22:00:56 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

18 août 2008 à 10:46:19
Réponse #1

Maximil


Essaye de dominer ton tarp si y'a du vent ;)
Bon séjour.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

22 août 2008 à 22:02:06
Réponse #2

Mrod


Voila je suis de retour. Encore en vie et plus expérimenté.
Je suis donc parti Lundi à 14h, après une dernière vérification du matos. But de la semaine, me poser et tenter de mettre en pratique ce que j'ai pu voir et lire sur le forum. Tester le bivouac en hamac + tarp. Et prendre du recul pour réfléchir.
J'ai pris des photo mais avec mon portable alors c'est pas de la super qualité

Jour 1
14h - Je part en stop, comme d'hab. Je galère grave, beaucoup de touriste, pas beaucoup de locaux qui doivent faire les touristes ailleurs.
J'avais prévu d'aller en Lozère mais j'avance pas. 50km en 4heures. Je me rabat sur la vallée de l'Hérault, que je ne connais pas, en direction du mont Aigoual (que je connais bien).
18h - Je trouve un spot sympa en contrebas de la route, au bord de l'Hérault. Par prudence et vu l'heure je m'arrête la pour la nuit.
Je pose le camp, première fois que je pose un tarp. Il fait très chaud j'ai du mal à dormir.
Le spot, et mon montage de tarp

Jour 2
Grasse mat jusqu'à 11h, petit dej et pliage du campement, trankilou
J'ai repéré un coin sympa sur la carte, près de la source de l'Hérault. Je reprend le stop, encore la galère. En plus il commence à pleuvoir et des que je passe les 1000m je suis dans les nuages, visibilité 15m, pas cool. J'arrive enfin, vers 17h, à la bifurcation avec la route forestière qui me mènera au coin voulu. Après seulement 500m je trouve un coin sympa pour me poser. Du coup je reste là. Trois court d'eau à moins de 50 mètres (avec des truitelles, donc potable). Il pleut mais pas de vent du coup je place le tarp un peut haut et je relève un coté pour récupérer l'eau de pluie, pour m'entrainer (je sais pas si je vais la boire, le tarp Dcat est peut etre traité).
le camp et le system de récupération de l'eau de pluie

Petit repérage des alentours, forêt de chênes blancs, je trouve quelques conifère pour récupérer du bois pas trop trempé pour demain, que je stock sur des trépieds sous le tarp.
Le vent c'est levé dans la nuit, il fait super froid, moins de 10°. Ça me réveille en pleine nuit, et je sort pisser un coup.
Du coup je me dit que je vais retendre le tarp puisqu'il ne pleut plus. Et là, bruit suspect derrière moi ! j'ai mon bâton de rando a la main, je me retourne sans bruit, et j'entends un niark-niak bien connu. A 1 mètre 50 devant moi un petit marcassin d'une quinzaine de kilo qui se fixe, aveuglé par la frontale. Niark-niark, un deuxième juste à ma gauche. Monté d'adrénaline sévère, je tape par terre avec mon bâton en criant et je regarde autour si y'a pas un adulte. Ouf, ils étaient seuls, parce qu'avec la chasse qui viens d'ouvrir ils sont pas très coopératif les sanglier quand ils voient un humain.
Je me recouche pas très rassuré. j'en ai croisé souvent des sanglier, mais pas en pleine nuit, en caleçon et à moitié réveillé.
J'ai super mal dormi dans le hamac, avec l'humidité et le froid j'ai mes genoux qui me font atrocement mal.

Jour 3
Je fait la grasse mat jusqu'a 11h lorsqu'un chasseur me reveille en s'approchant, pour vérifier si je suis pas mort. Il ne pleut pas mais le temps est couvert, humide et froid. Je change la configuration du tarp, je le met au raz du sol et je ferme un coté pour contrer le vent, ca me prend une bonne heure.


Je vais faire un tour pour ramasser du bois pour le feu et ramasser quelques trucs à manger (framboises, menthe sauvage, etc). Je cherche de la terre pour faire un four, j'ai lu le topo sur le forum et j'aimerai essayer, mais y'a trop de caillou et de racines. Soirée au coin du feu, pas sous le tarp parce que les petits feux je maitrise pas vraiment. Et au lit, cette fois je sort le termolite et je reste habillé. Re belote, je me fait réveiller par le froid au milieu de la nuit, la température doit être très basse, d'expérience entre 0 et 5°. Je sort la couverture de survie et me met en mode papillote.

Jour 4
Debout avec le soleil, j'ai trop froid, je fait du feu et un bon café chaud (heureusement que j'ai stocké du petit bois dans un sac, avec l'humidité celui que j'ai laissé dehors est trempé). J'essaye de faire un retour de feu en bois (comme j'ai vu sur le forum) mais je trouve pas de fibres végétales, à part dans les tiges de fougères et de bardane. Je passe une demi heure à décortiquer tout ça, mais je vois que ca suffira jamais alors j'abandonne et je construit un four un pierre.
11h casse croute puis je prend mon EDC, une polaire et je vais me ballader. Il fait super beau, je descend le cour de l'Herault jusqu'au cascades, vue superbe.
piscine privée svp
 je remonte tranquillement pour observer les truites, j'aurai du prendre une canne et le permis, y'en à deux ou trois à la maille que j'aurai bien fait au barbecue. 14h, je repasse au camp pour poser la polaire et je part en direction du coin que j'avais repéré sur la carte. Je trouve quelques spots tranquilles pour bivouac que je note sur la carte, pas mal de court d'eau. Et je croise même une petit couleuvre de 40cm qui fait la sieste au milieu du chemin (trop petite sinon elle aurai fini dans la casserole, j'en ai marre du saucisson).
La sieste c'est sacré
Je rentre vers 17h, gouté copieux, glandouillage et prise de tête pour trouver comment dormir par terre, à coté du feu et sous le tarp... trop risqué, même avec mon four, encore une nuit inconfortable dans le hamac en prévision. 23h dodo

Jour 5
J'ai mieux dormi, j'ai viré mes fringue dans la nuit j'avais trop chaud. Réveillé par le jour à 6h, je sais que je rente aujourd'hui alors je dort encore un peut. 9h j'émerge, il commence à pleuvoir je le sens mal, il à fait chaud, ça sens le déluge à plein nez. Je déjeune et range tout dans le sac sous des trombe d'eau, j'attends une accalmie pour plier le tarp et rentrer. Je me met en route et c'est le déluge, trois kilomètres à faire pour aller au village et m'abriter, à la moitié j'ai déjà le futal trempé.
Arrivé au village, trois restaurant et aucun n'accepte que je piquenique hors sac même si je consomme. Déprimé, je passe à l'épicerie. CASSOULET !!! sous un abri bus ...
Je repars en stop pour rentrer, j'arrive à 17h crevé.

CONCLUSIONS:
Le hamac c'est bien dans le jardin, mais je peut pas dormir dedans plusieurs jours. J'ai jamais eu aussi froid de ma vie, super mal au genou du fait d'avoir les jambes tendus et des courbatures partout. J'ai l'impression de dormir dans un étau, je sais pas si c'est mon hamac mais il m'écrase, si ca vous arrive ou que vous avez des hamacs plus confortable dite le moi (le mien viens de nature et découverte, c'est le même genre que celui de Dcat sans les suspentes). Par contre le tarp j'aime beaucoup, faudrait que je trouve un système de moustiquaire, peut être récupérer la chambre de ma tente de rando.
Comme j'ai dit dans un autre post, je suis rodé pour la rando mais encore débutant pour la survie. Mon opinel à vite montré ses limites pour faire quoi que ce soit. J'ai pris trop d'affaires, une seule tenue de rechange aurai suffit, j'aurai pu me passer du camel, ma trousse de secours et plus important qu'une pharmacie, etc. J'aurai pu me passer du réchaud si j'avais des œufs de manisse. Bref pleins de choses à revoir.
Même si je connais pas mal de plantes comestibles, j'ai peur de me tromper et je ne sais pas comment les préparer, quel partie sélectionner etc.

PS: si j'arrive a mettre les photos vous pourrai me dire vos avis sur mes montages de tarp et mon four  :)
« Modifié: 23 août 2008 à 11:42:43 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

22 août 2008 à 22:21:26
Réponse #3

dedenimes


Pour les photos, tu as une FAQ ici, et merci pour ton récit.

Cordialement


22 août 2008 à 22:22:25
Réponse #4

guillaume


Comme dormais-tu dans ton hamac ? Le duvet dedans ou en chaussette ? Avais-tu un matelas ?

a+

22 août 2008 à 23:03:38
Réponse #5

Mrod


pas de matelas et en chaussette triple épaisseur, termolite + duvet + couverture de survie en papillote
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

22 août 2008 à 23:08:35
Réponse #6

ivan


Pour le hamac, j'ai un 2 places et je dors à 90°.
Les bords ne se referment pas sur toi et le tissu est tendu sous ton dos.
S'il est trop petit, essaye à 45°.

22 août 2008 à 23:16:05
Réponse #7

guillaume


pas de matelas et en chaussette triple épaisseur, termolite + duvet + couverture de survie en papillote

Tu veux dire que t'avais les trois couches autour du duvet hamac ?

a+
« Modifié: 22 août 2008 à 23:39:32 par guillaume »

22 août 2008 à 23:25:20
Réponse #8

Mrod


ivan,
dans le mien je peut pas me mettre a 45°, à la limite sur le flan avec les genou plié, mais mes genoux gelait et la douleur me reveillais.

guillaume
mon termolite se met dans le duvet comme un drap.
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

22 août 2008 à 23:30:02
Réponse #9

vik


c'est un tarp D4 que tu as? si oui qu'en pense tu? je pense m'en prendre un  ;)
j'ai vu des avis favorables pour ce tarp (malgré son poids) mais j'aimerais entendre ton avis?  :huh:
merci  ;)
a+
« Modifié: 22 août 2008 à 23:51:50 par Vik »

22 août 2008 à 23:34:33
Réponse #10

ivan


Pourquoi ?
Il est trop petit ?
Ou parce que tu trouve ça inconfortable ?

Il y a beaucoup de gens qui ne supportent pas le hamac sur les longues durées.
Perso je dors presque quotidiennement dedans depuis que je suis gosse.
Un caprice de môme auquel mes parents avaient cédé lors de ma première fois en Guyane.  :D
Maintenant je ne supporte plus trop les matelas.
Celui qui est par terre dans mon appart, c'est juste quand j'arrive à trouver une nana.  ;D

Tu as peut-être aussi des problèmes de dos.
Ou alors dans ton sommeil tu dors sur le côté, le hamac se déséquilibre, te fait re-bouger.
Résultat tu dors mal.

22 août 2008 à 23:38:51
Réponse #11

guillaume


mon termolite se met dans le duvet comme un drap.

Je voulais dire hamac pas duvet, désolé la fatigue...

a+

22 août 2008 à 23:58:15
Réponse #12

Mrod


Vik,
Oui il viens de D4, c'est clair que le poids le fait pas trop, mais j l'ai pris pour tester et ça me servira toujours dans le camion pour faire un auvent sur le coté. Il est pas mal , plutôt solide coutures étanches, sauf les sangles de mauvaises qualité mais ça passe. Pour l'alléger un peut j'ai changer la corde qui est fourni par de la corde d'escalade millet en 2mm, qui va super bien, élastique mais juste ce qu'il faut et super costaud, on en trouve a D4 en sachet de 10m pour pas chère.

Ivan,
Oui j'ai des problème de dos (j'ai trop mangé de soupe, 1m90 au final) et de genou (trop d'accidents en roller). habituellement je dort en chien de fusils sur le ventre ou sur le coté. Par le passé j'ai dormi dans des hamacs avec des barres qui le maintiennent 'à plat'. Peut être qu'avec un autre modèle ça irai mieux, mais je vais pas en tous les acheter pour les tester  :'( . LA le problème c'est en largeur, je suis écrasé par les coté.
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

23 août 2008 à 00:01:18
Réponse #13

vik


Vik,
Oui il viens de D4, c'est clair que le poids le fait pas trop, mais j l'ai pris pour tester et ça me servira toujours dans le camion pour faire un auvent sur le coté. Il est pas mal , plutôt solide coutures étanches, sauf les sangles de mauvaises qualité mais ça passe. Pour l'alléger un peut j'ai changer la corde qui est fourni par de la corde d'escalade millet en 2mm, qui va super bien, élastique mais juste ce qu'il faut et super costaud, on en trouve a D4 en sachet de 10m pour pas chère.

ok merci, sinon 3x3m c'est pas beaucoup quand meme?
sinon pour les sangles c'est rien d'insurmontable ou au contraire c'est une grosse contrainte?
c'est bon j'ai fini avec mes question  ;)
merci  :)
a+

23 août 2008 à 00:08:46
Réponse #14

Mrod


perso je suis grand alors 3x3 c'est nikel et j'aime avoir de l'espace pour étaler mon bordel et pouvoir faire des montage un peut spéciaux.
Sinon les sangle ca va, c'est juste qu'après le premier camp elles était un peut déformé, le tressage c'est resserré sur les bout c'est tout, à mon avis ca change pas grand chose sur la durabilité.
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

23 août 2008 à 00:09:55
Réponse #15

vik


ok merci  :up:
a la premiere occaz je vais au D4 du coin m'en prndre un , pour 25 € sa vaut le coup  :)
merci  ;)
a+

23 août 2008 à 06:54:02
Réponse #16

REd


Hello,

Super petite virée!

Pour le hamac, regarde là : http://www.hamac.fr/vos-questions-hamacs.asp un peu plus bas.
Si tu ne peux pas le faire (que tu dépasse), essaie avec un hamac plus grand.

23 août 2008 à 11:00:29
Réponse #17

Mrod


Effectivement, faudrait que j'essaye de me mettre en diagonale dans le hamac

Pour le tarp en diagonale, je pouvais pas, ma corde de hamac est trop courte. Mais mon dernier montage est super contre le vent
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

23 août 2008 à 13:41:06
Réponse #18

Mrod


Vik,
Je me suis dit que d'autre pourrai être intéressé par le tarp Dcat, alors je vais faire un post pour donné mes impressions et quelques photos
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

23 août 2008 à 21:31:43
Réponse #19

vik


ok merci beaucoup  ;)
je pensais passer par D4 pendant la semaine , donc je pourrais aussi joindre mes impressions aux tiennes  ;)
en tout cas merci  :)
a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité