Nos Partenaires

Messages récents

Pages: 1 2 3 [4] 5 6 7 8 ... 10
31
congés posés donc si pas d'empêchement de dernière minute, j'arriverai mercredi pour 14h  ;)
32
Matos de survie / Re : Et vous, vous utilisez quoi comme lanterne ?
« Dernier message par Loriot le 18 octobre 2017 à 19:08:37 »
Hello,
Selon l’utilisation (grande marche ou petite) j’emporte soit une uco pliable, soit une (ancienne) lanterne de l’armée Suisse (elle est plus lourde mais bien plus agréable à utiliser je trouve)

Pour la maison, les bougies de cimetières, à conditions de trouver un verre du même diamètre mais blanc, est une bonne option. Elles durent vraiment longtemps.
33
Matos de survie / Et vous, vous utilisez quoi comme lanterne ?
« Dernier message par Lin Naturel le 18 octobre 2017 à 17:43:09 »
Je recherche un modèle de lanterne, si possible non électrique, sans gaz ni combustible liquide. J'ai déjà repéré les modèles de Uco mais j'aimerai voir les différentes possibilités qui pourrait exister.
L'usage serait pour la maison en cas de coupures d'élec, et lors de veillées dans la nature.
Dans le premier cas c'est vrai qu'une lampe tempête à l'huile ou pétrole pourrait faire le job, et en extérieur une lanterne à bougie serait plus adaptée (petit et léger).

Mais vous, vous utilisez, ou utiliseriez quoi comme lanterne ?  :camo:
34
Matos de survie / Re : panneau solaire, intensité, sortie/entrée, V/W/Mah please help!!
« Dernier message par opt le 17 octobre 2017 à 22:36:15 »
Ton potentiel futur panneau, les deux miens et pas mal d'autres, ont été testés, de façon assez rigoureuse, par MJLorton:
- Vidéo présentation des concurrents en lice
- Vidéo analyse des résultats
- son "topic" dédiée
- le tableau des résultats


Perso j'ai un panneau "monocristallin" à priori plus efficace en conditions fraîches (RavPower RP-PC008 16W), et un panneau "CIGS"  supportant mieux les "fortes" températures (ChoeTech "19W")... Dans tous les cas il faut du soleil ^.^ Je n'ai pas encore trouvé de panneau pour couverture nuageuse "dense" à prix/encombrement "raisonnable"

Ces deux panneaux sont amha très abordables (~40€), assez efficaces, pas trop encombrants (j'ai une contrainte taille maxi à 26cm) et relativement "solides"... Ils peuvent "sembler" un peu lourds si tu cherches de l'UtraLéger mais je n'en connais pas d'efficaces en ultra-léger, sauf tarifs déraisonnables (*50-100 au bas mot ^.^)

Ahma 15W est la puissance théorique à viser si tu n'as pas "toujours" des conditions d'expos idéales... Les 5-6W, et en dessous, ne sont utilisables (toujours amha ^.^) qu'associés à une powerbank (un étage de perte supplémentaire)... Ce qui nous donne la pléthore de PowerBank "solaires" dispos sur le marché, qui ne sont efficaces que pour des usages SeulAuMonde@RobinsonCrusoe.nu, où le temps ne compte plus vraiment ^.^
Après c'est selon tes besoins, un petit 5W pourrait être suffisant, mais il n'y a que toi qui connais ton utilisation ;)

Si en plus tu souhaites recharger du NiMH (AA/R6, AAA/R3...) ça nécessite une alimentation un tant soit peu stable durant toute la charge -> 6 à 12h de plein soleil bien orienté, ou filtre via powerbank...
Pour le NiMH j'utilise des Xiaomi Zi5, "vrai" chargeur (et pas "bouzilleur d'accus") très peu encombrant, "assez" solide, pas lourd et très abordable (~10€)

Pour les LiIon, LiPo&co c'est moins compliqué (cas des powerbank)
35
Matos de survie / Re : panneau solaire, intensité, sortie/entrée, V/W/Mah please help!!
« Dernier message par opt le 17 octobre 2017 à 20:24:45 »
Lo :)

Non, non ;) Les mAh sont une indication de la capacité de ta "Batterie/PowerBank", de l'énergie qu'elle est capable d'emmagasiner. Ensuite cette énergie elle est capable de te la restituer avec une certaine intensité (xx mA) sous une certaine tension (5V théorique vue que c'est ici une sortie USB)... Le tout avec un certain rendement, c'est là où le bas blesse le plus souvent.
Ta "batterie" semble donc capable de supporter une intensité max d'1A, en entrée comme en sortie (au moins sur le papier)

De la même façon ton panneau solaire va fournir un courant, avec une tension +/- "régulée" (le plus proche "possible" de 5V pour de l'USB, en évitant d'être trop au dessus, et le plus souvent bien en dessous ^.^) et une intensité variable selon l"éclairage" de ton panneau et de nombreux autres facteurs (angles des rayons, température du panneau, rendement de l'électronique, age du capitaine...)

Donc ton panneau "4A" sous 5V sors au mieux, dans des conditions de laboratoire, 800mA... En pratique probablement plutôt autour de 400-500mA sous un franc soleil, par "bon" vent, dans les heures autour du midi solaire, ou en "début/fin" de journée si tu peux corriger son orientation toutes les 15mn :) Si ces conditions ne sont pas remplies tu divises par ~deux pour "finir" à ~200-300mA... Sous un franc soleil ^.^ En comparaison un "vieux" chargeur secteur USB sors couramment 500mA, 1A pour les récents, 2 à 3A pour les évolués.

La plupart des matos ne "voient" pas de charge en dessous de 300-400mA, d'autre exigent 500mA, voire 1 ou 1.5A pour des tablettes récentes par exemple... Donc dans la plupart des cas le panneau que tu vise sera incapable de les recharger :/ Ce ne sont que des supputations: je ne connais pas particulièrement ce panneau, ni ton matos, ni tes conditions de recharge ;)

Si tu as des gros consommateurs (smartphone grand écran ou tablette récente, APN...) une bonne powerbank ne sera pas un luxe: il faut qu'elle accepte de faibles courants de charge et qu'elle ait une capacité assez importante et un bon rendement -> tu perds en grammes sur la powerbank ce que tu as pu économiser sur le panneau :-\
(ta powerbank in/out à 1A ne semble pas être "exceptionnelle", la plupart des "performantes" tournent plutôt autour de 2-3A)

Il faudrait nous en dire plus sur ton matériel et les conditions "prévues" :)

Perso j'ai des 15W "pliables" en 3/4 volets, abordables (~35€), plutôt efficaces et pas "trop" encombrants :) Mais forcément plus lourds que le "tien"
36
Vie sauvage / Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
« Dernier message par Troll le 16 octobre 2017 à 15:07:09 »
Hello,

Je plussoie aussi ! Pour ma part, je me suis fait ma petite liste de "trucs sans erreurs" et je m'y tiens.

J'aime bien avoir des bouquins comme aide mémoire mais pas plus. Je me souviens d'une vidéo de Vol West qui disait qu'en règle générale, il valait mieux réellement connaitre seulement quelques plantes / méthodes et ne pas chercher à apprendre tout un livre...sous peine d'erreur !

Bien cordialement,

Troll
37
Keep cool.
Ca s'appelle de l'humour

Au temps pour moi :)
38
Survie en milieu naturel / Re : Récupérer un chevreuil renversé par une voiture
« Dernier message par Cheyenne le 16 octobre 2017 à 13:46:17 »
Difficile à déterminer, puisque étant dans ton véhicule en mouvement,
et que c'est la vitesse qui fait fonctionner le truc.
Il faudrait pouvoir interroger les proprios de chiens dans un quartier que l'on traverse
et bien souvent les chiens jappent DE TOUTE FACON quand une voiture passe ou s'arrête.
39
Vie sauvage / Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
« Dernier message par Kilbith le 16 octobre 2017 à 12:04:19 »
Salut

Le cueilleur prends ses responsabilités en prélevant les plantes en pleine nature. C'est différent lorsque l'on achète des légumes chez un producteur ou un distributeur qui s'engagent sur un produit.
C'est pourquoi on ne se lance pas tête baissée dans une cueillette avec un bouquin.
J'ai bien une dizaine de bouquins sur le sujet, il n'y en a pas un qui présente suffisamment d'infos notamment de photo nette de la plante entière.
Certaines plantes sont assez faciles à reconnaître. Par contre certaines plantes dites comestibles sont trop proches de plantes dangereuses. C'est comme les champignons.

C'est pourquoi je me cantonne aux:
Glands,  châtaignes, noisettes, pissenlit, plantain, trèfle, cynorhodons, nèfles, pommes et poires sauvages, merises, pourpier, figues, fruits des hêtres.

TAFDAK.

C'est le genre de chose qu'il faut apprendre au contact d'une personne experte dans un biotope donné (parce que les plantes peuvent varier d'aspect). Perso, je n'en ai jamais rencontré.

Même si j'ai fait quelques stages et que j'ai fait de la botanique : je me contente des trucs basiques. Trop peu de sciences peut nuire.

Les bouquins sont de bon aide mémoires et peuvent donner une idée....comme pour la boxe, ce n'est pas suffisant pour assurer en pratique.  ;#
40
Vie sauvage / Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
« Dernier message par Nirgoule le 16 octobre 2017 à 11:57:02 »
Salut

Le cueilleur prends ses responsabilités en prélevant les plantes en pleine nature. C'est différent lorsque l'on achète des légumes chez un producteur ou un distributeur qui s'engagent sur un produit.
C'est pourquoi on ne se lance pas tête baissée dans une cueillette avec un bouquin.
J'ai bien une dizaine de bouquins sur le sujet, il n'y en a pas un qui présente suffisamment d'infos notamment de photo nette de la plante entière.
Certaines plantes sont assez faciles à reconnaître. Par contre certaines plantes dites comestibles sont trop proches de plantes dangereuses. C'est comme les champignons.

C'est pourquoi je me cantonne aux:
Glands,  châtaignes, noisettes, pissenlit, plantain, trèfle, cynorhodons, nèfles, pommes et poires sauvages, merises, pourpier, figues, fruits des hêtres.

Pages: 1 2 3 [4] 5 6 7 8 ... 10

Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité