Nos Partenaires

Messages récents

Pages: 1 2 3 [4] 5 6 7 8 ... 10
31
Premiers secours et santé / Re : Re : [DIY] Tourniquet/Pansement compressif
« Dernier message par Chill le 19 novembre 2020 à 15:58:55 »
Citation de: Lélie
J’en profite pour ajouter un avantage souvent oublié du SWAT : il peut servir aussi sur des chiens ou des enfants, tandis que le CAT et SOF ne peuvent pas vraiment. Par contre, inconvénient, il se pose mal à une seule main ...

Attention à la sémantique : "tourniquet" en grand-breton désigne TOUS les garrots.
Or les systèmes constatés efficaces utilisent une barre pour créer la tension dans un lien inélastique en faisant un tourniquet, mais au sens francophone du terme : un truc qui tournicote.

Le SWAT n'est pas considéré comme un garrot efficace en urgence quotidienne en France : trop large, et élastique. Relire les calculs et les explication plus haut dans ce fil.

Si des opérationnels les ont en dotation et en ont utilisé, qu'ils nous en fassent le retour d'expérience.
Personnellement je n'en ai pas encore croisé ailleurs que sur mon écran et dans les salons.

    Chill.
32
Premiers secours et santé / Re : [DIY] Tourniquet/Pansement compressif
« Dernier message par Lélie le 19 novembre 2020 à 14:46:44 »
Tiens, j’avais pas vu passer ce post ... intéressant  :up:

J’en profite pour ajouter un avantage souvent oublié du SWAT : il peut servir aussi sur des chiens ou des enfants, tandis que le CAT et SOF ne peuvent pas vraiment. Par contre, inconvénient, il se pose mal à une seule main ...
33
Premiers secours et santé / Re : [DIY] Tourniquet/Pansement compressif
« Dernier message par Chill le 19 novembre 2020 à 11:26:57 »
Raiderscout, ça avait été précisé !  ;D
... pour les personnels civils équipés de matériel et/ou intervenant dans une structure, les consignes détaillées sont dans les documents fournis plus haut par Hurgoz. Me demander les pages manquantes, ou les trouver sur le site DGSCGC.    8)

     Chill.
34
Vie sauvage / Re : Re : Re : Bivouac, feu, "bushcraft" : quel cadre légal ?
« Dernier message par Tumiza le 18 novembre 2020 à 19:28:11 »

Nous n'en sommes qu'au début, les projections climatiques, même optimistes, prévoient la place du sapin et le hêtre que sur les plus haut sommets des Vosges d'ici dix à trente ans. En termes forestier = c'est déjà trop tard (la forêt ne se gère qu'à l'échelle du siècle ou plusieurs) = nous ne sommes qu'en réaction et plus en anticipation (bien que les premiers programmes adaptation des forêts datent de plusieurs décennies).

a+

 :(
 Tu aurais plus de détail la dessus?
35
Vie sauvage / Re : Bivouac, feu, "bushcraft" : quel cadre légal ?
« Dernier message par Pierrot le 18 novembre 2020 à 16:27:17 »
Citer
On est loin en France de l'allemansrätt & co scandinaves.

En même temps en regardant ça :

Droit à la nature : quelques règles à respecter

Le code de bonne conduite relatif à l’allemansrätten prévoit de respecter quelques règles de bons sens et de modération dans la veine du principe du lagom :

    ne pas planter votre tente dans un jardin,
    demander l’autorisation au propriétaire si vous comptez camper plus de quelques jours,
    camper hors de portée visuelle et auditive des propriétaires,
    ne pas laisser vos déchets,
    respecter la nature et ne pas y porter atteinte,
    ne pas gêner les autres promeneurs qui profitent comme vous de cette liberté…


Tiré de cette page https://lelanblanc.com/allemansratt/

Si on fait respecte les mêmes règles chez nous, on peut bivouaquer un peu partout sans trop de problèmes.
36
Vie sauvage / Re : Bivouac, feu, "bushcraft" : quel cadre légal ?
« Dernier message par Lovac Joca le 18 novembre 2020 à 14:23:49 »
Tristement nécessaire de rappeler la loi, même si ça fout le bourdon quand on est en quête de liberté.
On est loin en France de l'allemansrätt & co scandinaves.

En petit complément :
- ce n'est pas parce qu'il y a un beau petit chemin noir (ou autre) sexy sur la carte IGN qu'il est public. Et l'absence de panneau "propriété privée" n'est pas un droit à y déroger. J'ai eu plusieurs fois l'occasion de vérifier au cadastre, notamment quand les proprios excédés avaient délibérément barré ou couché des arbres à l'entrée.
C'est vrai que l'impossibilité de tout surveiller laisse croire à une certaine tolérance...

- comme dit dans cet excellent ouvrage, de nombreuses autres restrictions au feu peuvent s'ajouter à l'article L.131-1 du code forestier. De nombreux arrêtés préfectoraux, variables suivant les départements, interdisent tous feux entre mars-juin et septembre en gros, ou des feux à moins de 100 m des routes et habitations, etc. Plus quantités de dispositions en sites naturels, NATURA 2000, ZNIEFF etc, qu'on est tous censés connaître.

Un peu compliqué à maîtriser, surtout avec une paire de saucisses et un réchaud à bois dans le sac.
37
Premiers secours et santé / Re : [DIY] Tourniquet/Pansement compressif
« Dernier message par Raiderscout le 17 novembre 2020 à 22:34:20 »
:-)
Ca méritait d être précise AMHA
Thanks

38
Premiers secours et santé / Re : [DIY] Tourniquet/Pansement compressif
« Dernier message par Chill le 17 novembre 2020 à 20:23:02 »
'llo Chris,

À qui réponds-tu ? À te lire, j'ai l'impression que c'est à ce qui est cité, donc moi.

Citation de: Chill
Le pansement compressif s'emploie après un arrêt de l'écoulement déjà efficace par compression manuelle sur la lésion.

Je confirme ce que j'ai écrit et le justifie par : "… car si c'était inefficace ou bien impossible, c'est un garrot qui serait posé."

Citation de: Raiderscout
Non.
Il n y a pas de lien de cause à emploi.
Se sont deux gestes indépendants qui sont conditionnés par la situation.

Quels gestes ?
La compression manuelle locale et le pansement compressif sont liés.
Pas de pansement compressif qui ne soit précédé d'une compression manuelle locale efficace.
Oui. Il y a bien une condition (efficacité) de la situation (compression manuelle locale).

Citation de: Raiderscout
On ne relâche pas une compression qui fonctionne pour poser un compressif.

Il n'est pas question de "relâcher", il est question de "remplace par"… afin de se libérer pour, par exemple, alerter ou exécuter d'autres gestes de protection ou de secours. Et on remplace une compression manuelle locale par un pansement compressif car la compression manuelle est constatée efficace. Si elle n'est pas efficace, un garrot sera posé. D'ailleurs tu dis :
Citation de: Raiderscout
On se libère de l’action en utilisant un compressif pour porter secours, se protéger, alerter, pas parce que le saignement s arrête.

Tout à fait d'accord avec : "On se libère de l’action en utilisant un compressif pour porter secours, se protéger, alerter", mais c'est parce que le saignement est arrêté par la compression manuelle locale que le pansement compressif est posé. Si la compression manuelle locale n'est pas efficace, alors un garrot sera posé.

CQFD. Et ce me semble cohérent avec la précédente proposition d'algorithme.

Rappel :
Citation de: Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC)
L’unité d’enseignement « Prévention et secours civiques de niveau 1 » a pour objectif de faire acquérir à toute personne les compétences nécessaires à l’exécution d’une action citoyenne d’assistance à personne en réalisant les gestes de premiers secours, conformément aux dispositions en vigueur.
[…]
Le formateur peut proposer également à l’apprenant de se munir, en tant que citoyen formé, de matériel de fortune comme par exemple : une protection buccale, des gants ou un sac plastique, épaisseur de tissus, lien large, matériel nécessaire à un garrot…

Ce qui est demandé pour le contrôle des hémorragies au niveau PSC1 :
Citation de: DGSCGC, Recommandations PSC1 v.2019-09
• demander à la victime de comprimer immédiatement l’endroit qui saigne ou à défaut, le faire à sa place ;
allonger confortablement la victime, par exemple sur un lit, un canapé ou à défaut sur le sol1 ;
Si le sauveteur doit se libérer et que la victime ne peut pas appuyer elle-même sur la plaie qui saigne, il remplace la compression directe qu’il réalise par une épaisseur de tissu propre recouvrant complètement la plaie (mouchoirs, torchons, vêtements…) fixée par une bande élastique ou un lien large assez long pour serrer suffisamment et arrêter ainsi le saignement.
Le remplacement de cette compression est impossible lorsque l’endroit qui saigne est situé au niveau du cou, de la tête, du thorax ou de l’abdomen.
alerter les secours. L’alerte est réalisée par :
  • un témoin s’il est présent ;
  • le sauveteur si la victime comprime elle-même la plaie ;
  • le sauveteur, après avoir relayé la compression directe (réalisée par lui-même) si nécessaire par un pansement compressif ;
• si le saignement se poursuit, reprendre la compression directe par-dessus l’éventuel pansement compressif ;
• si la compression directe d’une hémorragie d’un membre est inefficace (le saignement persiste malgré tout) ou impossible (nombreuses victimes, catastrophes, situations de violence collective ou de guerre, nombreuses lésions, plaie inaccessible, corps étranger), mettre en place un garrot au-dessus de la plaie pour arrêter le saignement (entre le cœur et la plaie) ;

POINTS CLEFS de la compression locale :
La compression locale doit être :
• suffisante pour arrêter le saignement ;
• permanente.
Un pansement compressif sera toujours moins performant qu'une compression manuelle, d'où le "reprendre la compression directe par-dessus l’éventuel pansement compressif" en revenant d'alerter. Si alors l'action manuelle est devenu inefficace, alors un garrot sera posé.

Pour les équipiers, les sauveteurs au combat et tous personnels équipés de matériel, la démarche est légèrement différente dans la forme, mais identique dans l'esprit.

      Chill.
39
Premiers secours et santé / Re : Re : Re : [DIY] Tourniquet/Pansement compressif
« Dernier message par Raiderscout le 17 novembre 2020 à 18:20:11 »
Le pansement compressif s'emploie après un arrêt de l'écoulement déjà efficace par compression manuelle sur la lésion.

Hello,

Non.
Il n y a pas de lien de cause à emploi.
Se sont deux gestes indépendants qui sont conditionnés par la situation.
On ne relâche pas une compression qui fonctionne pour poser un compressif.
On se libère de l’action en utilisant un compressif pour porter secours, se protéger, alerter, pas parce que le saignement s arrête.

Mes deux cents

Chris
40
Survie en milieu urbain / Re : Re : Re : Le Yoogo : très, mais alors très dubitatif
« Dernier message par Jibax le 17 novembre 2020 à 17:36:11 »

Je suis curieux de savoir si, avec les années de recul, le Yoogo est tjs sur le porte-clé du manitou ou des autres acquéreurs.


Alors des années plus tard je l'ai toujours sur mes clefs.

ça m'est arrivé de porter des sacs de courses en plastiques qui me cisaillaient les doigts avec ( mais maintenant j'ai de bons sacs durables pour ça)

Je l'ai enregistré chez yoogoo en cas de perte mais j'y crois pas trop.

La seule fois ou j'aurais éventuellement pu m'en servir il était au fond de ma poche et mes mains devant moi.

J'ai voyagé avec, passé des portiques sans problèmes, ...

Mais je l'aime bien mon yoogoo, comme le dit David ça place bien les clefs pour un coup de poing marteau ( et moi aussi j'aime bien le coup de poing marteau), c'est un outil pour les 100 derniers mètres avant chez moi et c'est tout ce que je lui demande.

Le reste du temps il y a tout ce qui a été évoqué avant comme alternatives, et surtout la vigilance et savoir partir à temps.

Pages: 1 2 3 [4] 5 6 7 8 ... 10

Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité