Nos Partenaires

Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 ... 10
21
Dans la jungle ordinaire / Sortir d'une période de ras-le-bol / Burn Out
« Dernier message par costa le 22 avril 2019 à 15:36:24 »
Bon, me voici de retour après une p&ériode d'absence.

Je vais faire un bref descriptif de ce que j'ai eu et comment j'en sors, espérant que ça puisse aider quelqu'un.

Professionnel de santé libéral, j'ai eu un ras le bol généralisé, doublé de casses physiques qui m'ont empêché de continuer à vivre correctement (boulot rendu encore plus difficile, arrêt d'activités physiques, fatigue extrême).

J'étais dans un engrenage dont je n'arrivais pas à me sortir. Dans mon entourage, la plupart des personnes trouvent ça normal de se tuer à la tâche jusqu'à tard le soir, en dépit de sa propre santé (j'y reviens plus tard...). Mes patients n'y voyaient que du feu, j'ai continué à m'investir, à me former, mais intérieurement, le ras-le-bol me bouffait.
L'activité physique m'a toujours aidé à surmonter (je pratique / pratiquais le Krav, le VTT, la natation, le tir sportif, la marche nordique, la rando en vacances). Mais, voilà 3 ans, je me suis amoché (pour les connaisseurs, lésion de la capsule articulaire hanche gauche)... et j'ai du continuer à bosser dessus. Du coup, je me suis tout déglingué (syndrome fémoro-pattellaire des 2 genoux, douleurs dans la hanche droite inexpliquée, tendinopathie à l'épaule droite, aponévrosites plantaires, etc...). Privé de mes défouloirs, les médecins que j'ai consulté n'en ayant rien à foutre (y compris des médecins du sport avec qui je bossais!!!) j'ai craqué. Je me suis coupé de tout le monde en dehors de ma femme et mes 2 fils, grâce à qui je suis encore là de nos jours.
Puis... j'ai pris du recul, et je me suis pris en main. Rééducation, tout seul comme un grand, aidé par un ami qui m'aidait à me diagnostiquer et traiter (55 km de chez moi), je faisais mes auto-traitements quotidiennement, ça me prenait 1 h à 1h 30 tous les soirs. Puis, en fonction de l'évolution, reprise progressive de l'activité physique. Ensuite, décision difficile: j'ai décidé de plaquer le cabinet (fin 2017, puis, depuis 1 mois, de plaquer carrément le libéral!). J'ai négocié un contrat avec un CH, et bosse maintenant en milieu hospitalier. Rythme soutenu, sous effectifs, mais à 16h30, j'ai fini ma journée et peux m'occuper de moi et de ma petite troupe. Parallèlement, je me suis mis au Qi Gong et à la méditation, j'aurais dû faire ça avant!

Bilan: je suis plus serein (même si je dois m'attendre à quelques déboires, pour la fin d'activité, rien n'est simple en France), j'ai plus de temps, et à ce jour, j'ai repris la natation, le VTT, et compte reprendre un art martial en septembre (pas le Krav, pense pas que mon corps soit prêt, mais le Wing chun, que j'ai pratiqué avant de faire du Krav). J'ai repris les ballades en famille sur terrain pas trop accidenté. Reprise actuellement du shadow boxing, et d'arts traditionnels chinois pratiqués dans le passé (je me suis rapidement souvenu des taos, la mémoire humaine a des ressources insoupçonnées), ça me défoule et est intégré à ma rééducation.

Tout ça pour dire quoi: dans la vie, il y a des hauts, et des bas. La chute peut être rapide et brutale. Vouloir s'en sortir en persévérant dans la même voie (ce que j'ai fait longtemps) peut être compliqué. Le monde ne changera pas pour nous, alors autant que ce soit nous qui changions si ça ne va pas. Et surtout, en parler. J'ai essayé de gérer seul, ce fut une connerie. J'en ai parlé à certains proches, parents, mais pour eux, c'est limite normal de se tuer à la tâche quand on a choisi ce métier. Ma femme m'a été d'un soutient exceptionnel.

Je ne compte pas en rester là. A terme, possible changement de vie, mais ça, ça se décide avec ma femme et mes 2 petits fauves. En tous cas, je ne vois plus forcément la vie en noir.

Prenez soin de vous.

A+
22
Présentations et bienvenues / Re : costa
« Dernier message par costa le 22 avril 2019 à 15:28:11 »
Bonjour à tous.

Je poste ceci dans mon propre fil de présentation qui date d'il y a pas mal de temps.

J'ai eu une longue période d'absence, même si j'ai continué à lire ce forum régulièrement.

Les raisons sont multiples:
- d'abord, raisons pro: pro de santé en libéral, j'ai vraiment eu une charge de travail importante, comme d'hab quoi... sauf qu'avec les années, j'ai eu de plus en plus de mal à gérer. Ce qui a débouché sur...

-raisons perso: Je me suis pris un burn out dans la gueule. Pas un hard, mais un que j'ai eu du mal à gérer. Etant libéral, j'ai du continuer à bosser (les assurances ne prennent pas en charge).

Je vais publier un autrepost pour expliquer comment perso, je m'en sors, ça pourrait en aider quelques uns...

A bientôt.
23
Écologie / respect de la nature / Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par NoName le 22 avril 2019 à 13:24:45 »
Amha, il s'agit d'un problème de société dont la réponse ne peut émerger de la seul addition de comportements et choix individuels; même s'ils sont nécessaires.

L'organisation planétaire de nos sociétés rend l'ensemble du système trop complexe pour que des comportements unitaires mêmes nombreux, même simultanés, produisent un résultat prévisible.

Les réponses devraient être concertées entre les acteurs, à toutes les échelles.
L'absence de production sera toujours moins polluante que la production suivit d'un recyclage (par nature partiel).
Un non achat d'objet, n’empêchera pas sa production.

Cela n'enlève cependant rien à la nécessite pour chacun, d'essayer de prendre sa part de l'effort commun et de rechercher l'efficience à une échelle locale.
Un "non déplacement" sera toujours moins polluant que n'importe quel déplacement même éco-responsable ...

Pour répondre à je ne sais plus quelle personne qui semblait, dans ce fil, pointer du doigt "La Chine"; n'oublions pas que l'occident (et pas seulement) y à délocalisé ses productions manufacturières depuis plus de 50 ans; y délocalisant ainsi les couts écologiques et sociaux associés.
Quels étaient les choix de ce pays au moment de l'orientation de son développement vers un devenir d'atelier du monde ? Il est toujours plus simple de juger à posteriori ... mais plus utile d'apprendre.

Comme j'imagine beaucoup des personnes présentes sur ce site, ma vie est remplie de plastique (alimentation, habillement, médecine, loisirs ...) et lorsque l'ensemble des systèmes sociétaux concoure à rendre très difficile le fait de s'en passer et très facile le fait d'en user; je m'interroge parfois sur la place du libre arbitre sous contraintes fortes ... et sur la place de la contrainte dans le libre marché.

Je n'avais imaginé provoquer autant de réactions avec cette information.

Mes excuses pour le bruit ajouté ...
24
Écologie / respect de la nature / Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par Dutch le 22 avril 2019 à 13:10:57 »
AMHA les deux sont indissociables...

Nous -pays industrialisés- en sommes collectivement responsables.
Ça va de la pollution des océans, à la production & l'usage d'armes chimiques & des centaines d'essais nucléaires dans l'atmosphère.

La prise de conscience de ces dernières années est une bonne chose, mais à mon sens, elle vient surtout du fait que nous avons le plus d'expérience de ce qu'il ne faut pas faire.
Alors TAFDAK pour réfléchir à des alternatives, mais je trouve qu'on est assez mal placés pour s'ériger en donneurs de leçons... :-[

Sinon, pour revenir au plastique dans nos montagnes, vous êtes déjà allé faire un tour sous les télésièges à la fonte des neiges? :'(

25
Écologie / respect de la nature / Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par Boris le 22 avril 2019 à 11:45:21 »
Quelle est la question?
Celle de l' origine de l organisation de la pollution ?

26
Écologie / respect de la nature / Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par Tompouss le 22 avril 2019 à 10:20:17 »
Les micro plastiques dans la flotte c'est malheureusement pas un sujet si récent que ça, de même que les perturbateurs endocriniens...

Taper sur les chinois ça fait pas avancer le schmilblick et en plus quand je vois la quantité de déchets plastiques produits en faisant attention à ce qu'on consomme bah on est pas les plus propres. Même en achetant mon 8ème de boeuf au paysan du coin, je le congèle dans quoi ? Sous vide ? Plastique !

Comme le disait Hugo y'a un gros problème de consumérisme (pour ceux qui ont Netflix un docu pertinent : "minimalism", les mecs ont aussi écrits des bouquins, en anglais, plutôt pertinents)
On vit tous avec beaucoup (beaucoup) plus que ce dont on a besoin, moi y compris, et faut parfois se poser les questions :
- c'est fait comment ?
- ça va vraiment m'apporter quelque chose durablement dans ma vie ?
- ça devient quoi après ?

27
Écologie / respect de la nature / Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par Karto le 22 avril 2019 à 10:12:17 »
C'était précisément ça. Et fin du HS pour moi. Donc je ne parlerai pas de fuite depuis devises et de ce genre depuis trucs...

Maintenant ça m'intéresse d'en apprendre sur ce qui se passe entre un sol pollué de plastique et la chaîne alimentaire qui pousse dessus. Autant en milieu marin on voit assez bien ce que ça fait, autant là j'ai zéro source solide pour le moment.
28
Écologie / respect de la nature / Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par Dutch le 22 avril 2019 à 09:16:00 »
Quand j'étais môme (dans les années 70), les pluies acides bousillaient déjà nos forêts & on les attribuait  aux centrales à charbon soviétiques...

Aujourd'hui, les chinois seraient responsables des nappes de plastique dans les océans, du réchauffement climatique & (pourquoi pas) du sale caractère de ma belle-mère...

Curieusement, on n'a jamais entendu ce type de discours lorsque nous -les occidentaux- détenions les industries & exportions dans le monde entier. :huh:

Autant une prise de conscience collective me semble indispensable pour régler le problème, autant la bien-pensance orientée & l'indignation à géométrie variable m'agacent.
Il y a certes des containers qui tombent dans l'océan, mais je ne pense pas que les pays émergents balancent délibérément leurs cargaisons par dessus bord & soient responsable du passif.

On focalise sur les asiatiques dont on a fait nos sous-traitants, ça me semble un peu facile comme raisonnement.
Internet à mis producteurs & consommateurs en contact direct, supprimant ainsi les intermédiaires au bénéfice des deux, mais cela fait plus de 30 ans que les chinois produisent pour l'Europe.

A méditer également...
29
Écologie / respect de la nature / Re : Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par DEUN le 22 avril 2019 à 08:40:33 »
Moi j'achète mes patates en Chine.
Mais je ne mets pas les pelures dans l'océan. J'ai bon?

Manu.

Toi, à défaut de te retrouver en Sibérie (trop loin, pas assez éco-responsable), tu vas finir à la plonge chez le gros "Léon de Bruxelles"...    :glare:
30
Écologie / respect de la nature / Re : Polutions plastiques propagées en montagne.
« Dernier message par Rantanplan le 22 avril 2019 à 00:01:06 »
Citer
Ce n'est pas juste le transport qui m*rde: c'est le fait de consommer pour posséder un truc dont, au final on a pas besoin.

Dans la problématique du plastique, ce qui m*rde amha, c'est les pots de yaourt jetables en plastique, les couverts jetables  en plastique, les emballages de paquets de chips, de biscuits, les barquettes de viande, les bouteilles d'eau minérales... Même certains légumes sont dans des sachets en plastique !

Toute la consommation courante du quotidien (loin du consumérisme, donc) génère ce type de déchet. Quand on prend le temps d'y penser, c'est juste ahurissant...

+

1 Apparemment, il n'est pas possible de recycler à 100% le plastique, en circuit fermé. On ne peut que seulement mélanger du plastique recyclé à du plastique neuf (et les plastiques traités avec des retardateurs de flamme sont de purs perturbateurs endocriniens qui pourraient se retrouver par mégarde dans du plastique recyclé en contact alimentaire, jouets etc.).
   
2 Le plastique est un sous produit de du raffinage du pétrole. Il n'est pas possible de volontairement cesser de produire du plastique. Il faudrait pour cela aussi cesser de produire de l'essence (et vis versa).

A méditer.
Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 ... 10

Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité