Nos Partenaires

Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 5 6 ... 10
11
Vie sauvage / Re : Approche physique de la survie : retour aux fondamentaux
« Dernier message par fall7stand-up8 le Aujourd'hui à 11:23:58 »
Salut tout le monde

Par le petit bout de la lorgnette,  2 lois physiques appliquées à ma spécificité de la survie :
Comment survivre dans l'eau.
Toutes les parties de votre corps qui sont émergées (hors de l'eau) sont soumises uniquement à la gravité (newton) et donc vous poussent vers le bas.
Toutes les parties de votre corps qui sont immergées (dans l'eau) sont également soumises à la gravité mais aussi à la poussée d'Archimède et donc reçoivent une poussée verticale orientée vers le haut.
Moralité : Pour bien flotter il faut être au maximum dans l'eau.
C'est donc pas pour rien que les dauphins respirent par leur évent qui leur permet lorsqu ils sont au repos d'avoir les voies aériennes hors de l'eau tout en étant totalement immérgés.
Appliqué à la survie ça donne :
Je reste le plus possible sous la surface et ne laisse dépasser que l'essentiel (yeux, nez, bouche)
Mes 2 bouées canard
12
Vie sauvage / Re : Approche physique de la survie : retour aux fondamentaux
« Dernier message par Kimie le Aujourd'hui à 11:15:49 »
Krapo,  :doubleup:
13
Vie sauvage / Re : Signal à distance, une corne de chasse ou un sifflet ?
« Dernier message par Kimie le Aujourd'hui à 11:14:27 »

Ce qui fait le bruit doit faire aussi le sens, comme cela a été illustré par :

A un moment pendant mes vacances en Norvège j'ai voulu utiliser le sifflet que j'avais pris pour rameuter le copain que j'avais perdu de vue en marchant, hébin il a rien entendu...
Je l'ai retrouvé en gueulant son nom.
Attention selon la végétation et le terrain ça peut bien amortir les bruits, et peut être qu'aussi la fréquence joue.


Je me demande si aujourd'hui le S.O.S. en morse est encore connu ou est-ce que siffler comme un/e "malade" suffit... On peut faire les deux, certes. Mais siffler comme un/e malade peut consommer de l'énergie, qui dans une situation vitale, est à utiliser avec intelligence...
Quant au SOS, manque de bol si le passant qui ne connait pas la convention de Berlin, 1906  ;# n'est pas un tant soit peu curieux...

Pour mémo (merci Wiki) :
"SOS est l'interprétation en code Morse du signal de détresse et de demande d'assistance immédiate signé à la convention de Berlin le 3 novembre 19061, · · · — — — · · · ; par extension le sigle «  SOS » est utilisé comme nom mnémotechnique de ce signal.

En radiotélégraphie, ce signal est en principe envoyé sur une fréquence internationale de détresse, à savoir 500 kHz ou de 8 364 kHz2"

Ce signal est constitué de trois points, trois traits et trois points (· · · — — — · · ·). Ce signal doit être envoyé comme s'il formait une lettre unique, c'est-à-dire en n'utilisant pas d'intervalle interlettre. Ce signal morse a été choisi parce qu'il est facilement transmissible et reconnaissable même par un amateur et en présence d'interférences.

Le découpage de ce signal en S, O et S est donc arbitraire, même s'il a été retenu comme le plus intuitif, puisque d'autres séries de lettres peuvent correspondre3 ; on lui attribua par la suite (par rétroacronymie) les significations Save Our Souls (« sauvez nos âmes »)4, Save Our Ship (« sauvez notre navire ») ou encore Send out Succour (« envoyez des secours »)
14
Vie sauvage / Re : Re : Approche physique de la survie : retour aux fondamentaux
« Dernier message par Krapo le Aujourd'hui à 10:54:04 »
Pour celles et ceux qui comprennent l'anglais. Il y a un podcast sur la science derriere la survie.


https://www.outsideonline.com/2258976/frozen-alive-redux

Sinon j'avais poste il y a peu un article d'une chercheuse du CNRS qui etudiait les effets d'une couverture de survie en equations

https://www.google.com/url?q=https://cdn.ymaws.com/www.eps.org/resource/collection/016775D4-8888-474D-887F-3E33AEA5E6D0/EPSPED_SurvivalBlanket.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwjm08qW8YrkAhWYtp4KHWupAY8QFjAAegQIBxAB&usg=AOvVaw19OJj6tcHWSlbERiv7Q0uk
15
Vie sauvage / Re : Re : Approche physique de la survie : retour aux fondamentaux
« Dernier message par Kimie le Aujourd'hui à 10:52:21 »
Pour celles et ceux qui comprennent l'anglais. Il y a un podcast sur la science derriere la survie.


https://www.outsideonline.com/2258976/frozen-alive-redux

Sinon j'avais poste il y a peu un article d'une chercheuse du CNRS qui etudiait les effets d'une couverture de survie en equations

https://www.google.com/url?q=https://cdn.ymaws.com/www.eps.org/resource/collection/016775D4-8888-474D-887F-3E33AEA5E6D0/EPSPED_SurvivalBlanket.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwjm08qW8YrkAhWYtp4KHWupAY8QFjAAegQIBxAB&usg=AOvVaw19OJj6tcHWSlbERiv7Q0uk

Merci Galileo, mais tes liens sont illisibles : trop petits (sur mon écran - la démarche scientifique c'est de ne pas généraliser intempestivement  :closedeyes: ;#)
16
Ce serait fastidieux et difficile sans connaître ton niveau et ton vécu !  ::)

Une proposition très sommaire :
Pour tout ce qui est Force, revoir la mécanique de Isaac Newton.
Pour ce qui est gaz, les lois de Boyle-Mariotte et Avogadro (gaz parfaits)
Pour l'hydraulique, un peu d'Archimède et de Pascal.
Pour l'électricité, la loi d'Ohm.

Assaisonner le tout des notions de "rendement", de rappels de géométrie (surface, volumes, ...), et de la connaissance des unités usuelles.



Ce pourrait être un bon début ?  ;)

    Chill.

mon niveau scientifique est mat'sup, Maternelle Supérieure  ;#
Bon, mais quelqu'un a des exemples concrets d'application de quelques données précises ?

Je sais pertinemment que je n'ai pas le sens des maths, ni de la physique.
En étant léger... BAC -12, ou bac à sable et HEC sous entendu hautes études communales...
Pourtant en allant depuis plusieurs années au nord du cercle arctique en hiver, pour la protection contre le froid en ce qui concerne les vêtements et la nourriture, je n'ai fait que très peu d'erreurs.
Ayant utilisé que le bon sens, la maigre expérience que j'avais, et les expériences des autres, et adapter tout ça

Pour essayer d’améliorer le résultat, et pour vérifier si j'avais bien fait bosser mon intuition, au fur et à mesure, je me suis intéressé à la physique et physiologie (à un niveau faible de scolaire, plus simple que l'analyse RECC)
Ce qui demanderait 1 petite heure à un matheux, m'a demandé des mois de travail pour arriver à comprendre quelques trucs
En résumé, les effets de l'exposition au froid en situations passives

a - Propriétés d'isolation thermique en mouvement
b - Propriétés d'isolation thermique sans mouvement (facultatif)
c - Perméabilité à l'air
d - Propriétés de pénétration imperméables

Exigences relatives à l'isolation thermique efficace des vêtements en relation avec les conditions de température ambiante pour l'équilibre thermique à différentes durées d'exposition au froid selon la physiologie

Isolation thermique efficace Icle [m2 · K / W]
Activité utilisateur debout [75 W / m2] et au repos 60 W
Isolation thermique résultante obtenue Icler [m2 K / W]
Valeur à utiliser pour calculer le taux métabolique moyen

Merci Ofelas pour l'effort,
tu as un exemple d'application à partir de ton expérience ? comment tu as appliqué ce savoir au terrain ?,

Sûr que la théorie isolée de l'application terrain, c'est chouette en tant qu'activité intellectuelle mais ça peut finir en usine à gaz. Et le terrain sans la théorie, c'est un peu marcher en se dispensant de cartes...
Comme qui disait : un oiseau vole mieux avec deux ailes... donc j'aime l'alliance théorie-terrain.
17
Du coup, les banques d'énergie étanches, est-ce que ça existe & y a t-il une marque qui se distingue?

Ik** fait de très bons ziplocs   ;D
Sinon j'ai vu ceci: https://www.decathlon.fr/chargeur-nomade-onpower-310-id_8361355.html  mais pas testé.
C'est le double d'une «pas étanche»; est-ce qu'en avoir une seconde en réserve ne serait pas plus efficace?
18

Autre question: je sais que le froid est l'ennemi des batteries, mais que se passe t'il exactement?
S'il arrivait qu'elles soient refroidies vers moins 10°, elles perdraient leur charge d'énergie, ou elle ne pourraient pas la libérer?

En clair: après un coup de froid, elles sont foutues, juste déchargées, ou ça repart quand on les réchauffe?

Merci d'avance. :)

En gros, il suffit de les réchauffer pour récupérer l'énergie manquante : à -10°C, elles ne rendront qu'un tiers de l'énergie emmagasinée ; si on les réchauffe, elles rendront le reste. Pas tout à fait car leur rendement à basse température et faible tension n'a pas été très bon.
A la recharge suivante, elles seront à nouveau pleinement fonctionnelles. A condition de ne pas les avoir flinguées en les faisant trop tomber en tension.

Note : les batteries et piles au lithium ont la propriété de chauffer quand on les décharge. C'est intéressant quand il fait froid. Beaucoup moins par 50° à l'ombre :)
19
Vie sauvage / Re : Approche physique de la survie : retour aux fondamentaux
« Dernier message par Galileo le 17 août 2019 à 23:49:50 »
Pour celles et ceux qui comprennent l'anglais. Il y a un podcast sur la science derriere la survie.


https://www.outsideonline.com/2258976/frozen-alive-redux

Sinon j'avais poste il y a peu un article d'une chercheuse du CNRS qui etudiait les effets d'une couverture de survie en equations

https://www.google.com/url?q=https://cdn.ymaws.com/www.eps.org/resource/collection/016775D4-8888-474D-887F-3E33AEA5E6D0/EPSPED_SurvivalBlanket.pdf&sa=U&ved=2ahUKEwjm08qW8YrkAhWYtp4KHWupAY8QFjAAegQIBxAB&usg=AOvVaw19OJj6tcHWSlbERiv7Q0uk
20
Vie sauvage / Re : Approche physique de la survie : retour aux fondamentaux
« Dernier message par ofelas le 17 août 2019 à 23:06:29 »
Je sais pertinemment que je n'ai pas le sens des maths, ni de la physique.
En étant léger... BAC -12, ou bac à sable et HEC sous entendu hautes études communales...
Pourtant en allant depuis plusieurs années au nord du cercle arctique en hiver, pour la protection contre le froid en ce qui concerne les vêtements et la nourriture, je n'ai fait que très peu d'erreurs.
Ayant utilisé que le bon sens, la maigre expérience que j'avais, et les expériences des autres, et adapter tout ça

Pour essayer d’améliorer le résultat, et pour vérifier si j'avais bien fait bosser mon intuition, au fur et à mesure, je me suis intéressé à la physique et physiologie (à un niveau faible de scolaire, plus simple que l'analyse RECC)
Ce qui demanderait 1 petite heure à un matheux, m'a demandé des mois de travail pour arriver à comprendre quelques trucs
En résumé, les effets de l'exposition au froid en situations passives

a - Propriétés d'isolation thermique en mouvement
b - Propriétés d'isolation thermique sans mouvement (facultatif)
c - Perméabilité à l'air
d - Propriétés de pénétration imperméables

Exigences relatives à l'isolation thermique efficace des vêtements en relation avec les conditions de température ambiante pour l'équilibre thermique à différentes durées d'exposition au froid selon la physiologie

Isolation thermique efficace Icle [m2 · K / W]
Activité utilisateur debout [75 W / m2] et au repos 60 W
Isolation thermique résultante obtenue Icler [m2 K / W]
Valeur à utiliser pour calculer le taux métabolique moyen
Pages: 1 [2] 3 4 5 6 ... 10

Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité