Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Vie sauvage => Discussion démarrée par: Maximil le 13 mai 2008 à 09:32:41

Titre: L'hygiène en randonnée
Posté par: Maximil le 13 mai 2008 à 09:32:41
L'hygiène en randonnée



Le mot hygiène dérive du nom de la déesse grecque Hygie, qui était la déesse de la santé et de la propreté. L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Source (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hygi%C3%A8ne)
L'hygiène en randonnée va donc être les mesures qui vont permettre de rester à la fois "propre" et en bonne santé générale. Le mot propre est entre guillemets car la propreté est un terme subjectif: il est définit comme ce qui est hygiène, net. Les mesures de propreté pour une maternité et une déchetterie ne sont pas les mêmes  ::) Cela va permettre de faire une randonnée, trekking ou autre dans de bonnes conditions.


Hygiène des pieds
Première partie du corps à souffrir lors d'une randonnée, les pieds sont à surveiller particulièrement. Tout d'abord parcequ'en cas de soucis, vous ne pourrez plus marcher, mais également parcequ'ils peuvent être rapidement soumis à différents problèmes: ils sont enfermés dans des chaussettes, soumis à des efforts importants, la température peut monter, l'humidité aussi. La première chose à faire est de soigner ses pieds: prévoir une paire de chaussette adaptée, et une chaussure qui-va-bien (que ce soit une chaussure de randonnée, une chaussure de trail ou des spartiates, tatanes etc.).
Les risques sont multiples: ampoules, mycoses (champignons), crevasses, engelures
N'hésitez pas à tester longtemps le couple chaussettes/chaussures avant de partir dans des conditions analogues. On ne part pas avec des chaussures neuves évidemment. Prévenir l'humidité, c'est talcer ses pieds par exemple, aérer régulièrement ceux-ci, voire changer de chaussettes régulièrement si la sudation des pieds est importante (toutes les deux heures si necessaire !). Marcher avec les pieds mouillés (chaussettes trempées par exemple) peut entrainer une incapacité totale à poser le pied par terre en quelques heures, suite à des crevasses par exemple.
Donc à faire: laver et aérer les pieds régulièrement. Surveiller ceux-ci, soigner les ampoules dès que possible.
Materiel: chaussettes de rechange si necessaire, serviette pour essuyer si necessaire, pansements anti-ampoule ou équivalent (duct-tape, mouchoirs ...)
A lire: Comment garder ses pieds au sec (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,8207.0/topicseen.html)


Hygiène bucco-dentaire
Rien de plus désagréable que de souffrir de maux de dents pendant une rando. L'hygiène bucco-dentaire est quelque chose qui doit être vu sur le long terme. Avant même de partir longtemps, un check-up chez le dentiste est une bonne chose. Une brosse à dent est très importante même si pas indispensable: la présence de thym sauvage peut suffire si on se sert des branches comme de brosses à dent.
L'idéal est de nettoyer la bouche au moins une fois toutes les 24 heures. La salive agissant comme un tampon pour ramener le niveau d'acidité de la bouche au neutre, il est conseillé que le lavage des dents se fasse le soir avant de dormir. Pour facilité cela, évitez de manger du chocolat par exemple juste avant.
Le dentifrice n'est aucunement necessaire: l'eau et la brosse (action mécanique) peut suffire. On peut même se passer de brosse à dent en frottant avec sa langue chaque dent mais c'est plus long.
Sur quelques jours, ce n'est pas une grand problème, mais cela peut le devenir sur une semaine ou plus.
Donc à faire: laver les dents une fois toutes les 24H mini, aller voir le dentiste régulièrement ou avant de partir.
Materiel: brosse à dent, fil dentaire si besoin, anti-douleur (chimique, clou de girofle, eau chaude salée...) si necessaire


Hygiène intime
Sujet rarement abordé, la toilette intime est une chose necessaire et pourtant peu réalisée pour certains (ils se reconnaitront :D). Zone de frottement et bacteriologiquement importante, l'hygiène intime doit être faite régulièrement. Certains vous diront qu'un seul slip pour une semaine sans se laver suffira, d'autres qu'une toilette quotidienne doit être pratiquée. En tout cas, cette zone doit être surveillée: les frottements peuvent être vite douloureux, et il faut vérifier quotidiennement la présence (suivant les lieux) de tiques, poux etc.
Là encore, des sous-vêtements humides sont à proscrire, donc ne pas hésiter à changer de sous-vêtements et à se laver. Une infection urinaire par exemple en randonnée n'est pas évident à gérer. Se sentir propre aide également moralement.
Donc à faire: laver et surveiller régulièrement, rester au sec
Materiel: sous-vêtements entrainants peu de frottements et sechant vite. Du savon peut être une bonne chose.
A lire:Sous-vêtement pour l'hiver (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,828.0.html)


Hygiène générale
L'hygiène générale n'est pas la plus importante mais ne doit pas être oubliée pour autant;. Dans nos societés aspetisées, il est courant de se laver une à deux fois par jour avec des produits chimiques ou du savon. Notez qu'en randonnée, l'odeur est socialement moins problématique. Une douche dans la semaine peut suffire suivant les lieux et doncitions climatiques. Cela étant dit, cela ne doit pas vous empêcher de regarder pour vérifier la présence de tiques par exemple ou de phénomènes anormaux (rougeurs, boutons...). La sueur étant acide, trop de sueur sur la peau peut la déssecher rapidement suivant les personnes. Pour un certain confort, une crème hydratante peut s'averer necessaire. Le déodorant est purement esthetique à mon sens si on boit régulièrement et que la toilette est régulière. La bonne protection vis à vis des élements exterieurs (soleil, froid, vent) fait partie intégrante de l'hygiène corporelle: un coup de soleil important (brûlure), des engelures, cécité... peuvent être autant de sources de douleurs, de fatigue, voir de maladies.
Surveiller également la présence et l'évolution de tous "bobos" genre piqures, égratignures, éraflures, coupures, morsures, brûlures etc. Désinfecter et soigner au besoin.
Se raser n'est pas un facteur d'hygiène. En revanche, il est parfois préferable d'avoir un rasoir jetable pour retrouver une allure plus "sociale" à la fin du périple. Tout dépend de la durée.
Donc à faire:surveiller régulièrement, laver
Materiel: eau, serviette et savon au cas où, pince à épiler (tiques), désinfectant, vêtements adaptés aux conditions climatiques
Quelques lectures possibles:Index matos par exemple (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,669.0.html)
Les tiques (http://www.davidmanise.com/mediawiki/index.php?title=Tique&redirect=no)
Vêtements pour l'hiver (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1016.0.html)
Poncho et vêtement de pluie (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,747.0.html)



Bref, l'hygiène est quelque chose d'important, qui prend peu de place, peu de temps, mais permet de continuer dans les meilleurs conditions possibles.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Kilbith le 13 mai 2008 à 09:42:46
yep....

La médecine a sauvé prolongé la vie de peu de gens...l'hygiène énormément.  ;)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Arvernos le 13 mai 2008 à 10:01:05
Merci Maximil pour cette "liste des courses" !

Si possible, j'aurais besoin d'une précision concernant les soucis dentaires (auxquels je suis sujet, malgré 3 brossages quotidiens - tout le monde n'est pas égal devant la dentition  :D).
Il y a de nombreuses années, j'ai été marin-météo sur les frégates météos dans l'Atlantique Nord (Navires Météorologiques Stationnaires exactement). On partait pour 5 semaines, et en plein hiver, c'était souvent olé-olé (nostalgie  ::)). En cas de douleurs dentaires, le "toubib" du bord nous filait des comprimés à laisser fondre sur la zone douloureuse. Bien sûr, çà ne soignait rien, mais çà permettrait de patienter (il ne se résolvait à intervenir plus radicalement que par mer calme, on peut comprendre pourquoi !). Perso, je trouvais cette soluce miraculeuse, mais j'ai malheureusement oublié le nom de ces comprimés. Et j'ignore également s'ils sont dispo en pharmacie sans ordonnance. Je pourrais bien sûr me renseigner auprès de min médecin ou de mon dentiste, mais je sais qu'il y a des compétences immenses sur ce forum, alors je les mets à contribution  8). Donc si quelqu'un(e) voit de quoi je parle ...
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: nemesys le 13 mai 2008 à 11:58:46
Super guide ça !!!
merci maximil !
par contre je rajouterais pour l'hygiène du pieds en matériel du talc, c'est pas pour ce que ça pèse ...et c'est tellement efficace...

niveau savon, par contre, que conseilles tu ?
savon de marseille classique, savon genre unidose qu'on donne dans les hôtels, savon d'alth, autre savon spécifique ?
je pense que cela doit aussi changer en fonction de ce que l'on pratique (vie sauvage, survie, rando d'un ou 2 jours, rando plus longue ...)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: emmuel le 13 mai 2008 à 12:03:42
J'emploie du savon de marseille ou d'alep, un bon gros bloc unique adapté à la durée du voyage et qui me sert à me laver moi, mes cheveux et mon linge. Je le stock dans un ziplock et fait bien attention à le laisser toujours bien sec. Pour ce faire je prélève au quotidien un petit bout que je coupe au couteau.
J'ai parfois l'impression de devenir sénile moi…  :-[

Titre: Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Maximil le 13 mai 2008 à 12:15:48
par contre je rajouterais pour l'hygiène du pieds en matériel du talc, c'est pas pour ce que ça pèse ...et c'est tellement efficace...
Pour talcer ses pieds, il faut du talc effectivement ;)
Citer
niveau savon, par contre, que conseilles tu ?
Idem que Emmuel. Cas échéant, une SHA également si besoin est.

Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Kilbith le 13 mai 2008 à 12:24:23
Salut,

Pour le talc, je m'interroge. Cela à tendance a venir se coller à l'intérieur de certaines chaussures qui deviennent alors des pièges à humidité. Exemple : les chaussures en Goretex, le talc se met dans le tissu intérieur pelucheux.

Perso, j'utilisais de la poudre "antifongique" (Daktarin) plutôt que du talc pendant mon SN dans les Rangers.
Titre: L'hygiène en randonnée
Posté par: Diesel le 13 mai 2008 à 13:33:28
Sur quelques jours, ce n'est pas une grand problème, mais cela peut le devenir sur une semaine ou plus.
Selon l'alimentation, on peut avoir droit à une haleine de chacal très vite.
Il suffit de manger des soupes déshydratées et d'aller se coucher pour s'en convaincre.
De plus l'utilisation de produits très riches en glucides (genre gatorade) peut-être une source de problème à très court terme. Encore plus selon la latitude ou on se trouve.
J'ai fait l'expérience d'en prendre une année, je n'avais plus une bouche mais un bouillon de culture sucré après 4 jours.  ;D

Dans une moindre mesure, un chewing gum est une aide précieuse pour se débarrasser les dents des aliments par la mastication qu'elle induit.
ça ne remplace pas un bon brossage mais c'est une solution que l'on peut utiliser si on ne peut pas (ou ne veux pas) se brosser les dents systématiquement après chaque repas.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Kilbith le 13 mai 2008 à 13:46:02
Re,

Tu as bien raison Diesel. Pendant la période d'instruction au SN, le stress, l'effort et le régime alimentaire des rasquettes "Sucre++", combiné à une hygiène "dentifirice --"  agissaient sur les dents des recrues comme des forets au nitrure de titane.  :o

Le chewing gum sans sucre c'est mieux que rien.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Pics (Vincent.D) le 13 mai 2008 à 14:07:28
Wouaip, faut pas être plus mul que les mul... une brosse à dents ne pèse pas grand chose quand même...(même pas besoin de couper le manche.) :glare:
Un t'it kit hygiène avec Ziplok,lingettes,un bout de savon,et une brosse à dents c'est pas la mort à porter et ça change la vie au moment de se coucher.. :up:
@++

Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: pierauspitz le 13 mai 2008 à 14:28:20
Salut!

Alors concernant l'hygiène en sortie terrain (plusieures semaines) :

les baby wipes et les UV sont vos amis!

Les calinettes sont géniales : elles permettent de se laver correctement sans utiliser d'eau (denrée précieuse quand on doit d'abord la fondre). Avec un peu d'attention, on n'en utilise pas plus de 3 par jour (donc pas la peine d'en avoir destonnes pour les MUL :up: ) : une pour les petons, une pour la "zone slibard" et une pour la tronche et le haut du corps. EN plus, une fois sêches, elles sont super pour allumer un feu. Et hop, un truc multi usage!  :doubleup:

Les UV : ils ont pour effet de desinfecter tout ce qu'ils touchent : donc sac de couchage, chaussettes et sous-vêtement s en laines y passent! Avoir plusieurs jeux, comme ça, on en porte un pendant que l'autre "bronze" au Soleil, qui flingue les bébêttes. EN plus, dans le cas de la laine, le grand air, ça déodorise... :up: On peut aussi desinfecter le bonhomme de cette façon, mais gare au coup de soleil!  :-[

Mais bon, surtout dans le cas des chaussettes, il y a un moment où il faut vraiment nettoyer : savon de marseilles (très peu, car il faudra rincer...  :down: ) et brosse à ongle! banzai!! C'est propre et ça sent bon (enfin... moins mauvais  ::) ).

Après, un truc sympa en plus des calinettes pour les pieds, c'est une bonne crême désinfectante et nourrissante (dnas mon cas Dermosil foot cream). Ca évite les problèmes de pied (micôses et calosités) et en plus, la menthe, ça flaire quand même mieux que  "viel Apenzeller mariné"... ::).

Concernant, les cheuveux : on s'en ballance, car après 2-3 semaines, ils se régulent par eux mêmes (ils sont étudiés pour). Je doit d'ailleurs dire qu'ils n'ont jamais été aussi soyeux et "plein de vitalité" qu'après un mois sans shampoing... "L'Or des halles" et "pedro l'âne" devrait peut être revoir leurs copies....  ;D ::)

Concernant les dents, pas de concessions : brossage comme d'habe, même brosse, même dentifrice.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: emmuel le 13 mai 2008 à 14:38:37
Pierauspitz : Un truc que je ne fais jamais c'est me nettoyer la tronche (milieu froid).  :o Le gras qu'elle sécrète est très protecteur contre le froid je trouve (même à paris je le fais pas tous les jours à fond, mais les jours ou je le fais si c'est un jour pollué, ça pique la peau en sortant de mon immeuble…)
Pour l'économie de lingettes je commence de la zone la plus sensible à la moins sensible, donc zone slip, aisselles puis je dégrossis les pieds. Et je les termine avec une neuve. En revanche j'ai pu trouver des lingettes spéciales antibactériennes autres que pour bébé. Très bien !

Titre: Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: nemesys le 13 mai 2008 à 14:57:38
J'emploie du savon de marseille ou d'alep, un bon gros bloc unique adapté à la durée du voyage et qui me sert à me laver moi, mes cheveux et mon linge. Je le stock dans un ziplock et fait bien attention à le laisser toujours bien sec. Pour ce faire je prélève au quotidien un petit bout que je coupe au couteau.
J'ai parfois l'impression de devenir sénile moi…  :-[


oui, alep, et non aleph ...désolé pour les fautes ...
le coup du "j'en coupe un morceau au couteau", c'est pas mal...j'y penserais la prochaine fois !!! merci (y a pas de copyright au moins ?? ;D)
sinon, pourquoi l'un ou l'autre de savon ??? marseille ou alep, est ce que ça a une incidence ???

Pour talcer ses pieds, il faut du talc effectivement ;)
;D :D 8)

Cas échéant, une SHA également si besoin est.
c'estquoidonccetruc ???
Titre: Re : Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Maximil le 13 mai 2008 à 14:59:35
c'estquoidonccetruc ???
solution hydro-alcoolique, pour désinfecter et nettoyer sans eau, usage le plus courant en para-médical
Titre: Re : Re : Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: nemesys le 13 mai 2008 à 16:04:09
solution hydro-alcoolique, pour désinfecter et nettoyer sans eau, usage le plus courant en para-médical
OK, merci...
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: pierauspitz le 13 mai 2008 à 16:06:53
Emmuel :

TAFDAK que le "gras de face" protège quelque peu du froid, par contre, si j'ai apris une chose pendant mes 3 ans de vie passés dans l'arctique, c'est que "c'est la crasse qui gêle" (vieux proverbe scandinave) ;D. Et si on laisse trop la crasse s'installer, c'es vraiment pas bon.
Garder son corps propre est primordial pour rester au chaud, car la peau morte et toute la crasse sont des élément inutiles qu'il nous faut réchauffer. De plus, les els de transpiration sont des pièges à eau, qu'il faut absolument éliminer si on ne veut pas se manger une gelure!  :down:
De toute façon, seuls les gels douches ou alors les savons sont réellement capable d'abrader la couche de graisse qui protège l'épiderme. Les serviettes pour bébé ont l'avantage d'être relativement "douces" pour la peau. Sinon, un super truc pour vraiment se décrasser, mais sans interferrer avec les sécretions sébacées, c'est se frotter avec de la neige!  :doubleup:
Il faut pas être douillet, mais ça exfolie bien la peau (on se débarasse des cellules mortes) et ça tonifie la circulation sanguine. ;D Avec un peu d'habitude, ça a même un effet "de chauffe" car ça "fouette le sang".  :up: Mais attention, à ne pas faire si on est hypothermique :o (ou pas entrainé).

Mais pour en revenir au gras sur la peau, je trimballe toujours avec moi un tube de vaseline (si gerçures, irritations, petits bobos etc...) et question protection, je trouve cela bien plus efficace que les "huiles corporelles". D'autant plus qu'en cas de bon blizzard, on peut toujours en étaler une couche bien épaisse sur les pommettes et le nez, ça évite les gelures  :up:, tout en laissant la voie libre à l'air (pas comme un face mask où on a l'impression d'étouffer) et cela laisse au corps le soin de constituer des cellules brunes sur le visage, qui vont par la suite s'occuper de garder la face "au chaud".

Mais bon... Comme dit le proverbe finnois:  "Il y a plusieurs façons!" [de faire], dit la grand-mère alors qu'elle essuie la table avec le chat.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: emmuel le 13 mai 2008 à 17:04:18
Super précisions ça merci !

J'ai une espèce de boite ronde jaune à base de gras sans eau, qui fait aussi protection solaire indice 8… Un truc finnois…

"Mais bon... Comme dit le proverbe finnois:  "Il y a plusieurs façons!" [de faire], dit la grand-mère alors qu'elle essuie la table avec le chat."
 ;D ;D

Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: jilucorg le 13 mai 2008 à 19:06:16
Dans une moindre mesure, un chewing gum est une aide précieuse pour se débarrasser les dents des aliments par la mastication qu'elle induit.
ça ne remplace pas un bon brossage mais c'est une solution que l'on peut utiliser si on ne peut pas (ou ne veux pas) se brosser les dents systématiquement après chaque repas.

Méfiance aussi par rapport à l'érosion dentaire causée par les brossages intempestifs : quand on consomme des aliments ou des boissons acides (attention, le sucre peut gêner le repérage de l'acidité), l’acide ramollit l’émail dentaire, et il peut se produire une abrasion irréversible de l'émail si on se brosse les dents immédiatement après l’action de l’acide. Abrasion minime, mais à multiplier par la fréquence de survenue du trip 'acide + brossage'... Il est de plus en plus recommandé d'attendre au moins une ½ heure (certains préconisent une heure) après l'ingestion, pour laisser le temps à la salive de faire son boulot de tampon.


jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Arvernos le 13 mai 2008 à 19:09:34
Bon à savoir, moi, j'ai tendance à me précipiter sur la brosse après le repas, ne serait-ce que pour une question de confort personnel. J'ai donc tout faux ! Merci pour cette info  :) !
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Nävis le 13 mai 2008 à 20:46:19
Voilà un topo complet sur l'hygiène. Dans les livres sur la rando, cette partie là est soit zappée, soit à peine mentionnée, genre "gaffeauxpiedsc'estimportant!".

Une plante efficace pour l'hygiène dentaire, même sans préparation: l'aulne glutineux / common alder / alnus glutinosa
L'écorce du bois permet de limiter la prolifération bactérienne et de lutter contre l'inflammation. Il suffit (à la place ou après le brossage, préférence perso) de se frotter les surfaces dentaires avec un petit bâtonnet de bois vert, prélevé au bout d'une branche, après en avoir enlevé l'écorce de surface. La différence se percoit le lendemain matin. La sensation est bien plus agréable.
En plus, il est facile à reconnaître ... c'est pourquoi je l'ai retenu! ;)


Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: DavidManise le 13 mai 2008 à 20:49:44
Salut :)

Pour les pieds, j'ai tendance à essayer de les faire respirer au moins une heure ou deux par jour, en marchant simplement pieds nus autour du bivouac.  Ca sèche bien le pied et ça évite/limite/prévient les histoires de mycoses.  Par contre qui dit pieds secs dit accumulation de corne.  Comment ça ???  Parce qu'en fait les bestioles qui font puer des pieds et qui prolifèrent en milieu humide servent en fait à bouffer les peaux mortes sur les pieds.  Plus on a les pieds secs, moins on a de ces bestioles (essentiellement des bactéries et des fongi).  Du coup la couche de peau morte (corne) s'accumule, et s'épaissit, et ça cause des crevasses...

Hein ?

Bein ouais.  Les crevasses en fait c'est parce que la peau s'épaissit, et sur les parties rondes qui dit épaississement dit augmentation de la circonférence, donc traction, donc déchirement.

La solution :

1) limiter l'épaisseur de la corne

et/ou

2) graisser ladite corne pour qu'elle soit élastique et qu'elle ne craque pas : graisse de laine, ou n'importe quel corps gras.

A tout prendre, je préfère avoir un peu de corne et un début de crevasse vite réparé de temps en temps qu'un pied d'athlète (causé par des fungi qui adorent les milieux chauds et humides et qui bouffent les peaux mortes aussi) à soigner sur le terrain.

Sinon rien ne remplace le fait de se laver tous les soirs et de dormir les pieds et les c*u!lles au sec.  Ca et se laver les mains régulièrement, c'est l'essentiel des problèmes de santé en rando évités.

Sinon pour les dents moi je me choppe toujours une branche de thym (de préférence du thym à thymol) et j'en fais un cure-dents que je mâcheouille ensuite pour en faire une sorte de brosse sommaire.  C'est frais, c'est antiseptique, et ça marche pas trop mal.  Faute de mieux une épine de pin peut faire l'affaire, et elle finit en chewing gum à recracher ensuite pour rafraîchir l'haleine.

Ciao ;)

David
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Kilbith le 13 mai 2008 à 22:08:46
Un truc bien sympa pour les randonnées sur le long cours : la brosse à ongle.

...C'est fou ce qu'il peut y a voir sous les ongles au bout de quelques jours. :-\


enterobacteries : http://www.microbe-edu.org/etudiant/entero.html (http://www.microbe-edu.org/etudiant/entero.html)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: jb_bastia le 14 mai 2008 à 09:24:41
Citer
Hygiène intime
Citer
une pour la "zone slibard"

Attention avec cette zone, il faut toujours nettoyer d'avant en arrière (du zizi au cucu, c'est plus clair?  :lol: ). C'est très important pour éviter une infection urinaire ou un truc pas cool sur le petit oiseau. C'est surtout valable quand on utilise peut d'eau ou des lingettes jetables. Ca a l'air con comme truc mais une infection urinaire en pleine montagne  :o


Ma petite contribution du matin  ;)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: mijour le 14 mai 2008 à 10:26:24
Je rejoins jb_bastia.

En ce qui concerne les femmes, elles recherchent de plus en plus la fraicheur intime (voir la multiplication des pub pour les protèges slip et serviettes en tout genre). Donc, il est indispensable de se nettoyer intimement chaque jour et de changer de sous vêtement. Il est préférable d'utiliser des sous-vêtements coton (même si c'est plus long à faire sécher quand on transpire), mais les matières synthétiques sont des nids microbiens plus importants (c'est l'effet macération). Le coton permet également de les laver à plus forte température pour supprimer tous les germes.

La Flore vaginale est très sensible à l'environnement. Certaines femmes suites au stress, au changement d'environnement, à la fatigue subissent une modification de leur flore : et après ça gratte.
Il est bien évidant d'utiliser une eau claire pour sa toilette intime.
En ce qui concerne les règles menstruelles, avec la pilule : c'est assez facilement gérable (on part plus facilement quand on n'est pas réglé)
Pour les autres femmes : A VOIR comment elles font (si leur cycle est variable).
Mais si on est réglé en randonnée, bah, c'est un truc à gérer en plus.
Quand il fait chaud, il ne faut pas privilégier les serviettes, ou les changer très très régulièrement (fonction du flux) => c'est un nid à odeur et à bactérie (je ne vous raconte pas quand vous avez vos règles et que ça vous gratte, on ne peut pas mettre de pommade par-dessus pour calmer tout ça)... De plus le frottement externe avec les bords de la serviette, c’est très très pénible (éviter les ailettes).
Donc, il faut privilégier les protections internes types tampon... Le plus embêtant, c'est gérer les déchets qu'il produit... (soit on le brule discrètement s'il n'est pas trop humide, soit on l'enterre profondément).
Si vous avez d’autres idées, je suis preneuse…
Il existe également un « entonnoir en plastique souple » ex :
 http://www.consomacteurs.com/keeper-p-338.html (http://www.consomacteurs.com/keeper-p-338.html) => il semble que c’est intéressant, mais je me vois mal nettoyer ce récipient facilement (hors rando, les toilettes femmes sont souvent indépendant des lavabos… alors, il faut bien une alternative pendant que tu nettoies ton récipient… je m’imagine mal, le pantalon en bas des jambes, en train de nettoyer ce « keeper » et ensuite me le repositionner en plein milieu des toilettes).
En rando, c’est un peu la même problématique : même si l’intimité est plus facile. Enfin, je demande toujours à savoir comment certaine font…
Il est dit dans ce lien hypertexte que cela peut être porté pendant 12h : cela bien entendu en fonction du flux et bien faire attention aux infections. Idem pour les tampons, mais on les garde carrément moins longtemps. Il est même conseillé de faire des pauses avec serviettes.


Deux autres petites choses :

Au niveau de la bouche, je conseille le fil dentaire, parce que c’est très désagréable d’avoir un « fil » de saucisson qui s’est coincé entre les dents. Certes, la salive agira dans le temps, mais avant les dents pourront subir des dégâts. En plus, ce n’est pas pour la place que ça prend… et ça sera une réserve de ficelle assez costaud.

Pensez également au peigne : qui ne s’est jamais réveiller avec un « mal de cheveux » quand vous avez dormi avec votre bonnet…

tiens un lien sympa  http://www.hygiene-educ.com/fr/profs/corporelle/corporelle.htm (http://www.hygiene-educ.com/fr/profs/corporelle/corporelle.htm)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Kilbith le 14 mai 2008 à 12:17:48
Puisque l'on est dans les conseils...

-Il est préférable d'avoir les cheveux très court : moins chaud, moins froid, moins d'entretien, moins de totos.
-Toujours vérifier l'état de ses ongles d'orteils avant de sortir. Un ongle incarné, qui bute au fond de la chaussure ou qui coupe l'orteil a coté c'est très douloureux. Le petit sak avec ciseaux, lame scalpel, brucelle, lime à ongle, cure dent est un "must have" absolu.
-Boire beaucoup beaucoup : limite énormément les problèmes articulaires, les baisses de régime, les coups de chaleur, les problèmes rénaux, la c*nnerie de fatigue, les problèmes circulatoires et les infections urinaires.
-Surveiller que les filles boivent suffisamment, encore plus l'hiver que l'été.
-Les sous vêtements coton sont plus sain HABITUELLEMENT. Ils peuvent bouillir (attention aux élastiques). Noirs ils sèchent plus vite. En filet ou bien en fil d'écosse ils sèchent plus vite et sont aérés.


-Les sous vêtements coton ne sont pas toujours sain sous des vêtements synthétiques. Encore plus ceux à membrane imper/respi. Dans ce cas, il faut s'orienter vers les sous vêtement en laine (oscalito, ragno....) qui sont plutôt chauds ou bien encore vers ceux en synthétique.
*La marque Odlo fabrique des vêtements synthétiques lavables à haute température (60 à 90°C).
*Les vêtements polypro HH sont lavables à 60°C. Comme ce sont les plus léger on peut/doit les changer quotidiennement. Les modèles noirs et fins sèchent extrêmement rapidement.

-Pour les filles les petites bouteilles nalgène à large col, peuvent rendre bien des services en stockage étanche et temporaire....
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Berhthramm le 15 mai 2008 à 14:37:46
stokage étanche et temporaire c'est une problématique que les grimpeurs de Big Wall américains (et les grimpeuses) ont vite affronter, en particulier au Yosemite... les solutions adoptés pour les déchets en tout genre (y compris les feces) :

- tout balancer en contrebas : ceci excluer directement le contrevenant de la communauté

- stoker dans des contenants étanches (au liquide et si possible aux odeurs) : une des solutions préconisée dans un bouqin sur la façon de "bien chier dans les bois" sur cette affaire de grimpeurs : le tupperware (valable pour pas beaucoup de déchets), les boites popotes, et moins cher et pratique : un tube PVC de canalisation avec un tampon hermetique à chaque bout (en coller un et laisser l'autre "à devisser, eventuellement avec du joint sillicone)...

du souvenir de la lecture du bouquin de Mac Nab les SAS infiltrés stokent tout les déchets humains dans des sacs plastiques...

ceci pour l'hygiène de l'environnement qui peut peut-être aussi devenir problèmatique pour un camp de 5 ou 6 personnes sur 2 ou 3 jours...



Titre: Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Roumieu le 17 mai 2008 à 19:19:19

Il existe également un « entonnoir en plastique souple » ex :
 http://www.consomacteurs.com/keeper-p-338.html (http://www.consomacteurs.com/keeper-p-338.html) => il semble que c’est intéressant, mais je me vois mal nettoyer ce récipient facilement (hors rando, les toilettes femmes sont souvent indépendant des lavabos… alors, il faut bien une alternative pendant que tu nettoies ton récipient… je m’imagine mal, le pantalon en bas des jambes, en train de nettoyer ce « keeper » et ensuite me le repositionner en plein milieu des toilettes).
En rando, c’est un peu la même problématique : même si l’intimité est plus facile. Enfin, je demande toujours à savoir comment certaine font…

Peut être ont elles deux coupelles !
Titre: Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: manu3259 le 19 mai 2008 à 09:55:44

ceci pour l'hygiène de l'environnement qui peut peut-être aussi devenir problèmatique pour un camp de 5 ou 6 personnes sur 2 ou 3 jours...


Pour ce qui qui est d'un camp de base en milieu naturel: creuser des latrines dès qu'on est plusieurs au même endroit plusieurs jours. Laisser le tas de terre avec une pelle a coté, et à chaque utilisation recouvrir d'une pelleté de terre. Evite les odeurs, c'est comme ça qu'on faisait pendant le SN.
Sinon pour le bivouac un trou a usage unique pour la grosse commission c'est le minimum. Si on a pas de pelle un baton suffit aussi.
Sinon j'ai aussi appris un truc d'un berbère pendant mon SN, si on a pas de papier WC ou de mouchoirs jetables sur le terrain, plutot que d'utiliser des feuilles ou de l'herbe, on prend une gourde pleine d'eau, sa main en guise de PQ,et on se lave comme ça.
A l'usage c'est pratique, il parait que tous nos ancêtres faisaient comme ça, je m'étais jamais posé la question de l'aire "pré-papierWC-ique" :D
Titre: Re : Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: mijour le 19 mai 2008 à 10:01:17
Peut être ont elles deux coupelles !

Certes, cependant, tu as toujours le même souci du lavage... Il faudra, quand même un minimum, rincé le récipient avant de le remettre dans ton sac... Je ne me vois pas ramasser la coupelle avec les résidus et le mettre dans un petit sac plastique étanche... Donc, il faudra bien que tu le mette sous le robinet (au vue de tous - si les lavabos sont éloignés de la cuvette)...
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: kinette le 01 juin 2008 à 17:27:20
Bonjour,
En ce qui concerne le fil dentaire: c'est très pratique, non seulement pour l'hygiène dentaire, mais en raison de sa solidité. Toujours utile pour réparer un sac par exemple (si on a aussi une aiguille).

K
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: malababar le 15 février 2018 à 21:54:44
Je relance le post !
Avez-vous des techniques pour bien sécher les cheveux longs ? 50% du temps je prend des migraines si je ne les sèche pas au sèche-cheveux, parfois ça peut durer 2 jours entiers... Du coup j’appréhende un peu le bivouac en altitude sur les 2 mois.. je me demande si il existe des astuces pour optimiser un séchage rapide. Et non je ne couperai pas mes cheveux, les médocs j'évite un max et j'ai déjà essayé le no-pow et shampoing sec (chimique uniquement. Intéressée pour les méthodes naturelles si jamais) et suis pas fan haha  ;)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Chris-C le 15 février 2018 à 22:38:59
ça devient compliqué le projet rando  ^-^  ;#

Citer
astuces pour optimiser un séchage rapide

le feu de camp...

 la tête étant très vascularisée les déperditions de chaleur sont rapides et importantes quand tu la mouilles et quand tu la sèches. Aussi il faut limiter le shampooing et choisir le meilleur moment de la journée avec une météo correct...

Hors des villes les cheveux s'encrassent moins et le graissage naturel fait une bonne protection (pluie, vent, UV).

Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: malababar le 15 février 2018 à 22:49:42
ça devient compliqué le projet rando  ^-^  ;#

le feu de camp...
Ha ba oui tout bêtement. Je me sens bien c**** haha ;#
thanks  :doubleup:

Citer
la tête étant très vascularisée les déperditions de chaleur sont rapides et importantes quand tu la mouilles et quand tu la sèches. Aussi il faut limiter le shampooing et choisir le meilleur moment de la journée avec une météo correct...

Hors des villes les cheveux s'encrassent moins et le graissage naturel fait une bonne protection (pluie, vent, UV).

Oui je vais essayer d'en faire moins c'est sûr. De toute façon l'eau bien fraiche risque de repousser longtemps le jour du shampoing  :D
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: bloodyfrog le 15 février 2018 à 23:57:42
Compliqué en effet... ;D

Le gros feu de camp qui rayonne bien pour se sécher les cheveux... dans les coins que tu veux traverser... va falloir provisionner de la buchette... ;D

(http://2.bp.blogspot.com/-OlEZFfxZKw0/Vfa7FuDbT1I/AAAAAAAAFXA/i0ezOB7Q1sg/s1600/IMG_2416bis.jpg)

Manu.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: François le 16 février 2018 à 04:36:33
En même temps dans les régions arides, tu n'a pas tendance à gaspiller de l'eau pour savonner et rincer les cheveux ; tu peigne, tu brosse ... ou tu fais des nattes et tu les garde le temps qu'il faut.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: DEUN le 16 février 2018 à 08:31:24
Shampooing sec...  le talc.  :closedeyes:
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Tong le 16 février 2018 à 10:57:56
Je les lave pas ;)

en ville je les garde long exprès pour éviter de les laver tous les jours selon les normes urbaines de tolérance à la crasse. Mais je dois aussi les sécher au sèche cheveux, et tous les deux jours. Mais ailleurs, ils se salissent pas autant, j'étais restée deux semaines complète sans les laver en hivers (pas de chauffage agressif non plus puisqu'on était continuellement dehors) et ils avaient jamais été si beaux.  Et l'été, ben je me lavais les cheveux que quand il y avait la possibilité vers 14 heure et un cagnard à vouloir se mettre au frais. Ca séchait aussi vite qu'au sèche cheveux. Et parfois j'étais crade des cheveux, mais je m'en fous et ej crois que les autres aussi. Avoir le cheveux grades, je l'assumais d'autant mieux que j'avais les dents et le c lavé tous les jours. ;D Tu souris de toutes tes dents radieuses et on voit pas tes cheveux.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Ascanio le 16 février 2018 à 11:03:01
Comme shampooing sec, la farine fait l'affaire.
Mais j'ai découvert, en vivant à bord d'un voilier (cheveux longs, peu d'eau, froid l'hiver, la flemme de faire chauffer la flotte, pas de sèche-cheveux) qu'au bout de quinze jours à trois semaines, les cheveux ne sont plus sales. J'ai eu l'explication récemment : c'est le shampooing qui ôte la pellicule naturelle de "gras" (sébum ?) sur les cheveux, ce qui fait que le cuir chevelu en sécrète d'autant plus et qu'au bout de trois jours, les cheveux ont cet aspect crado.

Ce n'est pas facile socialement, mais en cessant de se laver les cheveux pendant deux à trois semaines, et en les brossant le soir, avec une brosse en soies de sangliers, les cheveux reprendraient leur cycle naturel. On peut les mouiller, mais il faut éviter le démêlant etc. Laisser faire la nature, quoi.

Je tiens le détail de la brosse de ma frangine qui bosse dans les cosmétiques, pour le reste je l'ai vécu ; je ne sais plus quel type de brosse j'avais, mais je suis sûr que je les brossais pour ne pas avoir de dreadlocks  :)

Edit : grillé (partiellement) par Tong  :)

Re-edit : je viens de faire une recherche et je suis tombé sur le "no-poo". Ces gens préconisent d'utiliser toutes sotres de perlimpimpins bio, sans trucmuche ou ayurvédiques. Alors ce n'est que mon opinion, hein, mais une opinion s'appuyant sur une expérience : il n'y a besoin de strictement rien. Ou alors une séance d'hypnose, un exorcisme, un potlach, un pélerinage, bref une démarche qui permette de franchir le pas psychologique ; sous réserve de condition médicale entraînant un déséquilibre hormonal ayant un effet sur les cheveux.
Titre: Re : Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Chris-C le 16 février 2018 à 11:33:36
Compliqué en effet... ;D

Le gros feu de camp qui rayonne bien pour se sécher les cheveux... dans les coins que tu veux traverser... va falloir provisionner de la buchette... ;D

(http://2.bp.blogspot.com/-OlEZFfxZKw0/Vfa7FuDbT1I/AAAAAAAAFXA/i0ezOB7Q1sg/s1600/IMG_2416bis.jpg)

Manu.

y'a les poteaux telephoniques, fibre de bois + goudron, ça brule très bien  ;#

Sinon la bouses séchées...

Elle a pas dit qu'elle voulait sentir bon  :lol:
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Merlin06 le 16 février 2018 à 12:11:00
Ma moitié avait apporté du shampooing sec et une trousse de soin massive aux premières sorties.
Depuis la trousse se réduit à un ziploc et les cheveux sont lavés une fois tous les 4-5 jours selon la météo. ;)
Pour le séchage une petite serviette synthétique fait le plus gros rapidement, la nature fait le reste.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Ascanio le 16 février 2018 à 13:13:53
Je ne vais pas encore faire un édit sur mon précédent message, donc j'en fais un nouveau :
-Je ne connaissais pas le terme  "no-poo", c'est pourquoi je t'ai fait une longue tirade sur les avantages de cette technique que tu as écrit ne pas vouloir pratiquer. Désolé.
-Du coup, j'ai relu tes posts, et j'ai vu que ton éthique te rendait réticente envers les produits animaux. Donc la mention de la brosse en porcus singularis est une maladresse supplémentaire de ma part.
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: malababar le 16 février 2018 à 14:10:31
[...] Le gros feu de camp qui rayonne bien pour se sécher les cheveux... dans les coins que tu veux traverser... va falloir provisionner de la buchette... ;D [...]

En effet j'avais omis le petit détail de pénurie de bois dans le secteur  :D !

Shampooing sec...  le talc.  :closedeyes:

Comme shampooing sec, la farine fait l'affaire. [...]

jamais essayé, a testé  :doubleup:

y'a les poteaux telephoniques, fibre de bois + goudron, ça brule très bien  ;#

Sinon la bouses séchées...

Elle a pas dit qu'elle voulait sentir bon  :lol:

Why not  :lol: , j'avais quand même pas pensé à ça pour pallier le manque de bois lors d'un feu, alors merci pour cette idée malodorante haha, sait-on jamais tu auras pu me sauver la vie !

Depuis la trousse se réduit à un ziploc et les cheveux sont lavés une fois tous les 4-5 jours selon la météo. ;)
Pour le séchage une petite serviette synthétique fait le plus gros rapidement, la nature fait le reste.
Mes cheveux tiennent facilement les 5 jours, du coup plutôt rassurée sur ce point là

Je ne vais pas encore faire un édit sur mon précédent message, donc j'en fais un nouveau :
-Je ne connaissais pas le terme  "no-poo", c'est pourquoi je t'ai fait une longue tirade sur les avantages de cette technique que tu as écrit ne pas vouloir pratiquer. Désolé.
-Du coup, j'ai relu tes posts, et j'ai vu que ton éthique te rendait réticente envers les produits animaux. Donc la mention de la brosse en porcus singularis est une maladresse supplémentaire de ma part.

Pas de soucis Ascanio  :) . J'ai une brosse en bois que j'aime bien (et qui sera louuuurde dans le sac haha!) mais je sais que ça ne fait pas le même travail qu'une brosse à poils de sanglier effectivement..
Pour le No-poo en fait j'ai déjà testé et je pense qu'il faut bien plus de 2 semaines pour que mon cuir chevelu s'adapte. Et puis j'ai quelques démangeaisons (cuir sensible), et viennent les pellicules. Je ne sais plus sur combien de temps j'ai fait le test  :huh: . Je n'habite pas en ville mais autant le fait d'être en montagne, à l'air pure comme dit plus haut, ça devrait rendre les cheveux plus longtemps propre.

Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Ascanio le 16 février 2018 à 15:11:16
Oui, et puis peut-être aussi que dans le Pamir, les gens ne s'offusqueront pas autant de voir des cheveux gras... S'ils les voient : il me vient à l'esprit que ce sont des pays où les femmes portent des fichus http://www.puretrend.com/media/fichu-sur-la-tete-et-pas-de-maquillage_m512612, et que dans ces hauteurs glacées, le port du bonnet/chapka est un must !  :)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Fl0r3nt le 07 mars 2018 à 14:43:59
Pour l'hygiène bucco-dentaire je rajouterai les chewing gum, qui même s'ils ne sont pas parfaits dépannent bien si l'on a rien d'autre.
Eviter l'alcool et de fumer peut aussi être un grand plus pour une meilleure hygiène.

Quand à l'hygiène globale, je rajouterai de bien penser à dormir nu dans son sac de couchage, ça permet à la peau de respirer et de ne pas laisser macérer ce qui a déjà bien souffert pendant une journée :-)
Titre: Re : L'hygiène en randonnée
Posté par: Lemuel le 10 novembre 2018 à 23:52:26
Dans un liner en soie alors… Dormir nu dans un sac de couchage est très agréable, mais tu finis par encrasser l'isolant et l'isolant encrassé isole moins bien, et les lavages répétés ne sont pas forcément très bons selon les modèles…`