Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Vie sauvage => Discussion démarrée par: kartoffel le 06 mai 2008 à 21:36:06

Titre: L'humidité dans les chaussures
Posté par: kartoffel le 06 mai 2008 à 21:36:06
Je pensais que quelques participants auraient fait un petit rapport sur la gestion de l'humidité dans les chaussures.  ::)

C'est toujours moi qui s'y colle.  :(

Va savoir pourquoi je me sens visé  ;D
L'humidité des pompes après une journée de soupe (ou de pluie très forte et prolongée) est l'énorme problème que je subis depuis que j'ai des pompes tout cuir (extérieur et intérieur), par ailleurs très satisfaisantes en terrain sec, en neige dure ou même sous une pluie modérée ou pas trop prolongée.

Je n'ai pas remède à cela et je suis intéressé par les réponses qui vont être apportées.

L'humidité des pompes n'est pas qu'un problème de confort ou d'odeurs. Quand les pieds marinent, ils deviennent douloureux à la longue, et le pied de tranchée menace. Dans un usage de loisir on peut gérer ses déplacements et les temps de séchage en conséquence. Mais lorsqu'on n'a pas cette liberté, si on laisse se déclarer un pied de tranchée on peut dire adieu à sa mobilité, à ses orteils, et plus si affinités.

La neige rentre de trois manières : par les trous, par les coutures et par le cuir.

Les trous. Le haut de la tige est facile à boucher avec des guêtres, quoi que l'intérieur de mes guêtre est toujours très mouillé dans la soupelette. Les petits trous qui sont en bas de la languette là où la jupe des languette se termine sont plus difficiles à boucher mais je pense qu'ils ne comptent pas pour une grande part dans les infiltrations, vu que la jupe des languettes est comprimée en amont. Par contre mes chaussures comportent des trous d'aération en haut de la tige sur l'arrière. Ceux là sont à mon avis des pièges à neige. Normalement les guêtres les recouvrent mais dans les faits quand j'y regarde, il y a toujours de la neige collée à cet endroit.

Les coutures. Aucun problème, un bon coup de cire imperméabilisante sur les coutures et le problème semble réglé.

Le cuir. J'ai l'impression que c'est le pire. J'ai essayé la cire nikwax cuir et la graisse "le phoque" mais aucun de ces produits ne donne de résultats satisfaisants. Did m'a conseillé de lessiver les chaussures avec du nikwax pour cuir (pas la cire) pour rendre le cuir moins hydrophile, puis de mettre une couche de graisse par dessus. Je n'ai pas encore essayé cette solution, d'autant plus que la saison de neige pourrave est terminée pour moi cette année.

Une fois que le cuir et la doublure de la chaussure sont trempées, l'eau est relarguée à la marche pendant des heures. Un séchage au papier journal ne suffit pas du tout à sécher la grolle en profondeur, la chaussure paraît sèche mais l'humidité sera libérée lors du mouvement des mousses et des cuirs.

Le temps de séchage des chaussettes et leur capacité à ne pas se saturer de flotte est aussi primordial à mon avis. Seulement aucune chaussette que je connaisse ne combine à la fois ces qualités là et les qualités mécaniques qui procurent du confort lors de déplacements soutenus.

Le débat est ouvert.

Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 06 mai 2008 à 21:38:26
Va savoir pourquoi je me sens visé  ;D

t'avais plein de petit camarades.... ::)

même qui zavaient pas tous des Lowa.


Citer
L'humidité des pompes n'est pas qu'un problème de confort ou d'odeurs. Quand les pieds marinent, le pied de tranchée menace.

Et quand la température tombe ou l'immobilisation oblige : les pieds de cochons arrivent. C'est quand même sympa de pouvoir compter ses orteils pour s'endormir.  ;)


:nana: :nana: :nana:
(http://img294.imageshack.us/img294/7046/pompescheem7.jpg) 


(pour être honnête quatre d'entre nous ont fait de la raquette sous la pluie et dans la poudge 4 heures de plus que moi)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: SAMK le 06 mai 2008 à 21:43:27
Tient c'est marrant je suis justement en train d'écrire un article pour le wiki (mais pas encore soumis parce que pas fini )et je viens de finir la partie chaussettes  :D

je ne sais pas si ça peu aider c'est un peu HS

Se chausser

Introduction :

Sauf accidents, nos pieds sont les seules parties de notre corps en permanence en contact avec le sol. Ils supportent l’ensemble de notre poids et ceux à longueur de temps. Lors d’une marche prolongée, ils sont les premiers sollicités. C’est pourquoi il est important de ne pas négligé leurs conforts. Il faut pour cela apprendre à se chausser en fonction de ses besoins.

1. Les chaussettes

Ce sont les seuls en contact direct avec le pied. Il faut favoriser un maximum le confort. Des chaussettes trop serré empêche une bonne circulation sanguine, au contraire trop lâche dès plis se formerons pouvant entrainer par la suite des ampoules. Il faut aussi tenir compte le fait que les pieds gonflent lors de l’activité.

Lors des choix d’une paire de chaussettes plusieurs facteurs rentrent en jeu :

-   La réspirabilité, la chaussette doit pouvoir évacuer la vapeur d’eau crée par l’activité du pied

-   La qualité hydrophobe, rien de pire pour les pieds qu’un environnement humide

-   Le séchage rapide, idem

-   La chaleur apporté, ont ne choisira pas la même matière ou le même grammage en été et en hiver.

-   La matière, ne pas oublier le risque d’allergie etc.

-   La forme, le moins de couture possible pour éviter les frottements, le pied est préformés… il existe tout un tas de forme spécifique pour les chaussettes de randonné qui peu apporté un plus ou être un gène.

-   Les odeurs, certaines matières retiennent mieux les odeurs que d’autres.

-   La solidité, a quoi bon avoir de bonne chaussette s’il faut les changer tout les mois.


Les matières :


Coton

Le coton est hydrophile, il absorbe l’humidité, reste mouillé longtemps et n’est pas très respirant. Il n’a cependant que très peu de risque d’allergie et est solide. C’est la matière la moins onéreuse mais pas vraiment adapté à la randonné.

Synthétique

Il est hydrophobe en fonction de sa composition, sèche généralement vite mais retiens les odeurs. Il existe pour cela des traitements aux ions argent parfois efficaces. Risques d’allergie. La solidité dépend des matériaux employés mais moins solide que les chaussettes en coton.

Laine

Elle est hydrophile mais reste chaud même humide, sèche lentement, respirante, elle peut cependant gratter selon ça qualité. Elle retient très peu les odeurs et est solide.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Woodrunner le 06 mai 2008 à 22:02:39
Sur des grolles tout cuire l'entretien  dès le début est très important! Une chaussure qui a pris l'eau prendra toujours l'eau!!!

Quand j'était bûcheron les vieux me disaient d'acheter mes chaussures en été de les porter seulement quand il fait beau afin de sécher le cuir et de les saturer de poussière et d'ensuite graisser les chaussures et surtout les briller( les brosser  a sec afin de lustrer le cuir) mon grand-père me disait toujours que ces seules souliers étanche étaient ses mocassins cirés et brillés du dimanche,... et comme il a passé toute ça vie sur les chantiers et en forêt et bien je crois son expérience,...

Pour les produit d'entretien j'ai tout essayé, les graisses de blaireau, les graisses silicone, les graisses de marmotte,...tout et je dois dire que c'est une lotterie, sur les 20 paires de pompes tout  cuire que j'ai eu il n'y en a que trois qui n'on jamais pris l'eau!!! Dernièrement j'ai acheté de la graisse Snowseal et franchement elle est épatante, je la conseil vivement!!!

Pour ce qui est des chaussettes j'ai essayé beaucoup de marque et j'ai pas encore trouvé des chaussettes idéal! Les "grande-mèrem'atricoté" sont pas mal, les Rohner sont très bien,... pas contre les chaussettes "aux ions d'argent anti microbienne de la mort qui tue",...plus jamais mes pieds puaient franchement là dedans!!!!

Bref y  a pas de miracles,...faut essayer essayer essayer,...
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Anke le 06 mai 2008 à 22:29:06
Il m'a semblé remarquer que les chaussures de Guillaume étaient trempée de chez "trempé". Une nuit près du feu et le lendemain toutes sèches. Ma reflexion sur ce sujet : peut-etre vaut-il mieux avoir les pieds franchement mouillés en fin de journée avec des pompes comme il avait ( ce sont des chaussures de running améliorées, je ne sais plus lesquelles ? ), mais qui sèchent vite, plutot que de grosses chaussures sensées être imperméables ( mais qui en définitive ne le sont que rarement, d'après ce que je peux lire) et qu'il est pratiquement impossible à sècher ne serait-ce que pour quelques heures. Contre le pied d'athlète ( rencontré maintes fois quand je courais le marathon, d'accord y'a longtemps !), je me nettoie les pieds à l'alcool camphré+coton (ou compresse) tous les soirs ( ça sent bon et ça peut servir de combustible pour démarrer un feu) et pose de chaussettes sèches.
Dans le Vercors je n'ai pas eu du tout les pieds mouillés ( j'ai moins crapahuté que les copains faut dire !)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 06 mai 2008 à 22:50:49
Salut,

Les trails c'est bien....mais quelques problèmes sécu dans la neige quand même :

1.il ne faut pas s'arrêter. l'isolation est très faible et les pieds mouillés en dessous de 0°C  :down:
2.Impossible de tailler des "marches" dans la neige dure. Pas bon pour la sécurité.
3.Dans la neige crouté c'est un enfer. Ce type de chaussure basse, même avec des guêtres ne fournissent pas de protection mécanique.

Sinon : à compléter par des chaussettes imperméables pour atténuer le point 1. Je crois que Guillaume en avait.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 07 mai 2008 à 08:05:43
Quelques pistes :

Principalement (on y parle de la neige fondue) : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,731.msg9165.html#msg9165 (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,731.msg9165.html#msg9165)

http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,4426.0.html (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,4426.0.html)

Pour la gestion de l'eau venant de l'intérieur : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1030.0.html (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1030.0.html)

Pour les courageux : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,3886.0.html (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,3886.0.html)

Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Nirgoule le 07 mai 2008 à 10:50:29
J'ai eu quelques chaussures tout cuir dont des Trappeur training plume (veille marque des années 70 du genre Paraboot). Du bon gros cuir pleine fleur.  ::)

Et bien bien rien à faire ...silicone, graisse, cirage. J'ai toujours eu les pieds mouillés.  :down:

Dans ces cas là, j'enmènais deux à trois paires de chaussettes que j'alternais, une portée l'autre sèchant pendue au sac.  :(

Ma vie de marcheur à changé lorsque j'ai connu les membranes. Mais c'est hors sujet.

Cependant certains cuirs tiennent plusieurs jours l'étanchéité. J'ai une paire de Trezetta qui me protègent deux jours à marcher dans la neige fondue et l'herbe mouillée. Leur cuir est traité hydrofuge.  :glare:

Mais je suis d'accord avec Woodrunner, un cuir qui prend l'eau ne sera jamais étanche. Je pense que c'est un problème de densité/pososité de la matière cuir. Un cuir trop poreux ne sera jamais bouché totalement avec la graisse. La couche de vernis ne suffira pas à empêcher l'eau d'entrer surtout aux pliures. Le traitement hydrofuge s'est fait probablement à chaud, il a du pénétrer toute l'épaisseur du cuir, d'où la meilleure efficacité. Mais ce n'est plus vraiment du cuir, autant passer à une membrane.

Voilà, c'est mon expérience en tout cas.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Berhthramm le 07 mai 2008 à 12:25:32
quelqu'un a essayé la cire d'abeille (pour les pompes en cuir) ?
Titre: L'humidité dans les chaussures
Posté par: Diesel le 07 mai 2008 à 13:06:33
Je n'ai jamais trouvé de solution satisfaisante sur plusieurs jours.
Que ce soit en trail ou en chaussure de montagne, de toute façon le problème est récurant.

Les trails sèchent vite mais se mouille aussi très vite (je parle pour les miennes en mesh). La dernière fois que j'ai vécu un truc comme ça, changer de chaussette n'a solutionné le problème que le temps de mettre le pied dans la flaque d'eau suivante.  ;D
Il y a bien une alliance qui m'avait donné de relativement bon résultat à savoir des chaussette en polypropylène (la même matière que les lifa HH). au séchage ultra rapide mais avec une semelle de propreté qui n'arrive pas à sécher, on reste quand même au contact de l'eau à l'endroit le plus gênant : la plante des pieds.

A l'arrivée, tout le monde étaient à la même enseigne, trail ou chaussures de rando standard de toute façon.  ::)

Je ne sais pas ce que peuvent donner des chaussettes imper/respirante , Guillaume pourrait sans doute ne parler, il en possède une paire.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: pierauspitz le 07 mai 2008 à 13:09:36
Cire d'abeille, ça marche d'enfer!  :up:

Mais une chose : ne JAMAIS utiliser une chaussure neuve en sortie. TOUJOURS impermébiliser une chaussure neuve AVANT de l'utiliser, ça évite bien des déboires, et ça garde les pompes en bonne forme plus longtemps.

SInon, si vous êtes en milieux vraiment humide, pourquoi ne pas s'orienter vers deux solutions :

-La botte caoutchouc : ça va en faire rire plusieurs, mais une bonne paire de bottes avec une bonne doublure de feutre, c'est le panard! par exemple, l'armée finnoise utilise ça en hiver : c'est l'équipement réglementaire en dotation... Elles sont même prévues pour pouvoir skier avec (bec carré sur la pointe). Si des maîtres de la guerre hivernale l'utilisent, ça doit pas être si mal que ça non?  :up:

-La bonne vielle guêtre Yéti : ok, c'est une douleur dans le cou àmettre sur la pompe (et quand elle y est, on a plus envie de l'enlever  ::) ), mais elle couvre très bien la chaussure,et le pourtour en caooutchouc fait un joint presque parfait avec la grole. LE tissu est imperméable, mais respirant. EN gros, on se cale un chaussette en Gore tex autour de la pompe... ET si les millos l'utilisent, ça peut pas être mauvais non plus...
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: emmuel le 07 mai 2008 à 14:01:29
La botte caoutchouc : ça va en faire rire plusieurs, mais une bonne paire de bottes avec une bonne doublure de feutre, c'est le panard! par exemple, l'armée finnoise utilise ça en hiver : c'est l'équipement réglementaire en dotation... Elles sont même prévues pour pouvoir skier avec (bec carré sur la pointe). Si des maîtres de la guerre hivernale l'utilisent, ça doit pas être si mal que ça non?  :up:

Tafdak pour l'hiver. J'ai utilisé ça en laponie, un peu trop grande avec une semelle supplémentaire maison en tapis de sol, et c'est vraiment top… pour skier ou faire de la raquette. Les chaussons sont super faciles à faire sécher (dans le duvet le soir).
En revanche, je me vois vraiment pas faire de longues distances sur du dur avec ça.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Sylvain74 le 07 mai 2008 à 14:36:54
En revanche, je me vois vraiment pas faire de longues distances sur du dur avec ça.

Salut,
Perso je pense qu'avec de bonnes bottes on peut facilement passer une journée sans problème. Le tout est de bien les choisir, d'y mettre un chausson "sous botte" et de bonnes chaussettes.
J'ai passé des journées entières à crapahuter, débroussailler, travailler en toutes conditions (de froid, humide, à sec, en passant par le chaud)... en bottes, quand j'étais "cow-boy".
C'étaient (paie à leur âme) des Aigles Parcours. J'étais très bien dedans, même en été grâce à mes sous-bottes adaptées (il en existe de plus ou moins chaudes et/ou absorbantes, à choisir selon les conditions). Ces bottes, bien à ma taille, sont assez étroites à la chevilles ce qui fait qu'elle tiennent très bien le pied. Et la semelle est très adhérente et résistante. Donc à mon avis, un choix intéressant.
De temps en temps je suis tenté de m'en repayer une paire pour les balades intersaison, quand la neige merdique et la pluie me trempent les trails mais ne sont pas suffisantes pour le faire sortir les "Nepal Top Hivernales" de La Sportiva (j'ai rien entre les trails et les grosses...).

A+,

Sylvain.

EDIT : Karto, as-tu reçu ma réponse (tardive, désolé...) à ton très sympatique email ?
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: emmuel le 07 mai 2008 à 22:06:03
C'est des bottes en caoutchouc quand même… La semelle, l'ergonomie, pour de la rando, ça me parait pas super pratique. Pour la vie en éxterieur c'est autre chose effectivement.

Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: MuleSkinner le 07 mai 2008 à 23:20:51
mwê tout ce qui est chaussures en toile en général ça trempe à la première goutte d'eau
pour ma part j'ai testé, de gauche a droite sur la photo
- des pompes de montagne en cuir, achetées neuves dans les années 90 et bornées à mort maintenant. cirées tous les soirs au cirage, des fois à la graisse l'hiver, ça tient bien même quand je mets le pied dans l'eau pour traverser un gué. en utilisation neige ça finit par rentrer au niveau des coutures
- des rangers modele entrainement qui ont maintenant pres de dix ans, cirage quotidien, etancheite très correcte j'ai souvent eu les pieds au sec là où les autres les avaient mouillés, mais dans la neige on finit quand meme par sentir l'humidité. par contre c'est pas très respirant et quand on les enlève le soir y'a un fumet assez violent
- des rangers goretex encore presque neuves, j'ai pas encore testé en situation critique mais je compte bien voir ce qu'elles ont dans le ventre.
on a beau dire le cuir c'est peut-etre pas la protection ultime mais moyennant un peu d'entretien et les sarcasmes des copains j'ai toujours eu les pieds plus secs qu'eux avec leurs super-pompes hyper légères et hors de prix
@+
(http://img80.imageshack.us/img80/2969/dscn3676zu8.jpg)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Woodrunner le 08 mai 2008 à 00:20:07
En hiver quand j'étais coupeur d'arbre je graissais mes pompes tout les 1-2 jours,....


J'ai toujours trouvé que le pire pour avoir les pieds mouillés c'était les herbes mi longue mouillé! Avec ce genre de traîtement c'est presque la baignade assuré!  >:(

Sinon pour la neige et la boue je mettais aussi souvent les coques en plastique, avec les guêtres en cuire 5 boucles on marche comme Robocop ( au moins 3,5 kg à chaque pied), mais c'est le pieds au niveau confort ( faut juste changer les chaussons intérieur 1 fois par jour)
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Berhthramm le 08 mai 2008 à 00:31:09


La cire d'abeille c'est du cirage. Il faut en mettre tous les jours et faire briller. Ca fait une couche de vernis mais ne pénètre pas.


Je parle pas de cirage mais de cire d'abeille pure (actuellement je cerche à la fluidifier un peu pour justement pas avoir à l'appliquer à chaud), je l'utilise pour les chaussures med et ça pénétre mais je l'utilise à chaud...bon nous de toute façon l'humidité entre ailleurs (par les coutures), alors on mets de l'herbe, du foin ou autres (mais dans des chaussures de rando ça ferait bizarre)... et pour les plus tardifs ils ont le droit de mettre des pattenes comme ça il sont monté sur pillotis.



Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: pierauspitz le 08 mai 2008 à 10:56:47
Pour fluidifier, avec un peu de térébenthine non?

Sinon, t'as le "dubbin" : c'est un mélange d'huile, de graisses animales et de cire d'abeille. Ca se fabrique encore aujourd'huis, et c'est historiquement corect, et de plus, tu peut le faire to-même. :up:
J'avais un jour choppé la recette sur le net, mais je la rettrouve plus... :-[

Bon courage
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 12 mai 2008 à 10:24:28
alors on mets de l'herbe, du foin ou autres (mais dans des chaussures de rando ça ferait bizarre)...

Bonjour, :)

Encore une bonne idée....pour peu que la chaussure soit très grande.

Les anciens mettaient du foin dans les sabots. Nansen dans sa traversée du groenland était acoompagné par deux lapons qui utilisaient leurs chaussures traditionnelles "kromager" (nom ?) avec de l'herbe dedans comme isolant (type "carex" ?). C'était la solution d'Otzi. On n'utilise plus ce principe aujourd'hui. sauf les personnes qui taillent des semelles de propreté dans le papier journal.

Si on transpose en solution "moderne" : il s'agit d'utiliser des isolants absorbants l'eau. C'est le truc des changements de chaussettes fréquents et du changement de semelles de propreté.
Le plus bel exemple est celui ces bottes caoutchouc (sans doublures) ou botte "canadienne" Kamik avec les chaussons en feutre. Attention, cela ne marche que si on change régulièrement les feutres (avoir deux paires). Sinon les pieds froids sont assurés.


En situation "survie", on peut improviser un truc semblable en prenant des chaussures très grandes et en multipliant les paires de chaussettes en laine. Il faut prendre des chaussettes de grande taille pour les couches supérieures, ne serrant pas les pieds.


Il faut faire sécher les chaussettes régulièrement. Dans ce but, il est bon des choisir des chaussettes :

1. ayant une texture "aérée". La convection s'opère mieux. Les chaussettes laine "à grosses cotes" sont moins confortables que des bouclettes au début...mais l'humidité est évacuée à chaque pas, vers le haut de la chaussure par effet soufflet. Elles sèchent aussi plus vite.

2. Noires. Le captage de la chaleur radiation fonctionne mieux. Utile devant un feu ou en haute montagne.

3. Deux chaussettes séparées sont plus faciles à sécher qu'une grosse paire. On augmente la surface d'échange ce qui maximise le vitesse de séchage. Le top étant l'utilisation pour le haut d'une chaussette "russe" (une pièce d'étoffe).

4.Une chaussette remplie de papier journal ou d'herbe, ou entourant une gourde d'eau chaude ou une chaufferette sèche plus vite.

5.La Laine sèche moins vite/ moins facilement que le synthétique.....sauf devant un feu.

6.Pensez à retourner vos chaussettes bouclettes : cela maximise la surface d'échange.

7.Comme le disait Diesel, une sous chaussette en polypropylène permet de garder les pieds plus secs. Mais, si elles sèchent très vite devant un feu, elles brûlent encore plus vite (polypropylène : basse paraffine). Le système ne fonctionne que si on change de chaussettes très fréquemment (au moins : inverser droite gauche). Dans le cas contraire les sels se fixent sur la chaussette et cela ne fonctionne plus.

8.Les chaussettes "Monnet de 7 lieux" avaient le pieds en laine (hydrophobe) et la tige en coton (hydrophile). Cette composition permettait de "pomper" l'eau autour du pieds et de la transférer vers la tige ou elle pouvait s'évaporer du fait de la chaleur générés par les muscles des mollets....pas bête non ?
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 12 mai 2008 à 10:46:59
Re,  :)

Pour la randonnée dans le Vercors j'avais choisit de mettre une paire de chaussure de randonnée de marque "Technica". Elles sont composées de croute de cuir et de cordura semelles souples vibram. Elles possèdent une doublure synthétique de type "goretex". Elles ont une pointure de trop pour moi.

Raisons du choix :
Le Vercors n'étant pas un terrain très technique, pas besoin de chaussure rigide/lourde. Comme ces chaussures sont grandes elles sont potentiellement très isolantes. Elles sèchent vite (tige synthétique). Elles sont légères (fatigue). L'usage des raquettes empêchent de les tremper.

Préparation des chaussures :
1.J'ai mis les chaussures dans une cuvette d'eau pour vérifier l'étanchéité. Cela a eu pour effet de détremper" le cuir et la tige synthétique. J'en ai profité pour imprégner les chaussures d' "aqueous Nikwax". Ce produit est soluble dans l'eau, donc s'introduit là ou l'eau pénètre et polymérise pour former un dépôt hydrophobe. Il est compatible avec les membranes imper respi.
Il ne rend pas les cuirs ou les tissus "étanches", il se contente de les rendre plus hydrophobe et résistant à l'action de l'eau. De ce fait le cuir se mouille moins vite et surtout sèche plus vite.

2. Double application deux heures après sur la partie cuir.


3. Comme c'est du cuir "croute" il est difficile d'employer un produit qui "cire". Les cires sont des produits hydrophobes qui forment une couche hydrophobe/étanche en surface de la chaussure....les chaussures sont plus étanches (voir étanches si on applique beaucoup de cires ce qui finit par boucher les pores du cuir) mais respirent moins. Les cires sont surtout présentes en surface et donc s'usent sous l'action de l'eau, de la poussière abrasive et de l'action mécanique de l'herbe ou des cristaux de neige.

4.J'ai traité les lacets au nikwax. Des lacets trempés et geles  en hiver c'est (très, très) chi*nt.

5. J'ai rempli deux jours avant les chaussures avec de l'eau pure. Attente d'une heure. Vidage, rinçage. On recommence  l'opération. Cette manip a pour objectif de rincer la doublure intérieure afin d'éliminer les sels de transpiration et de permettre un meilleur fonctionnement de la membrane imper/respi.

6.Séchage des chaussures bourrées de papier à l'ombre.


7. Lavage attentif des pieds avec savon d'alep à l'huile de laurier durant trois jours. Chasse aux petites mycoses interstitielles.




Pendant la rando :
1. Dès que possible (chaque arrêt) sortir les chaussures, les semelles de propreté afin de faire sécher l'ensemble. A minima, délacer la chaussure pour permettre l'évaporation par effet cheminé.

Observez (derrière l'ami Pics) au second plan : les chaussettes sur le dossier du banc et les chaussures délacées (les semelles de propreté sont sur le banc aussi)

(http://i270.photobucket.com/albums/jj91/vincentpics_photo/Sortie%20Vercors%202008/vercor019.jpg)

2.Eviter les guêtres qui sont des pièges à humidité s'évacuant par le haut de la tige. MAIS avoir toujours de guêtres disponibles.

3.Mettre du papier pour sécher les chaussures le soir (quelques feuilles dans ziplock). Après avoir retiré les semelles de propreté bien sur.

4.Utiliser un système de chaussette adapté (composition, quantité, qualité).

5.J'avais une paire de chaussettes sealskinz (imper/respi) en rab au cas ou.


Résultat:

(http://img294.imageshack.us/img294/7046/pompescheem7.jpg)


Pieds au sec. Pas besoin de sortir mes guêtres. Mon pantalon possède de petites guêtres intégrées suffisantes pour éviter l'entrée de poudreuse par l'arrière du haut de la chaussure durant la marche.

Aucune ampoule (je suis assez sensible de ce coté là)

Les conditions ont été clémentes. D'où possibilité de faire sécher les chaussures "à l'air libre" sans trop de problème.





NB :

Si les conditions sont dures : sortie technique sur terrain en pente et rocailles, températures constamment négative ou humidité maximales pendant plusieurs jours : la seule solution pratique en montagne ce sont les coques avec un chausson détachable. Agréables dans la neige, pénibles ailleurs.

Sur un terrain plat/peu technique et dans les mêmes conditions les bottes classiques avec un système de chaussette/chausson adapté sont très bien (ex : terrain scandinave avec terre/tourbe trempée du fait du permafrost et passages de nombreux guets). Le modèle chasse conseillé par sylvain est bien adapté à la marche sur terrain plat : la cheville est serrée et la semelle de qualité. Hygiène des pieds vigilante obligatoire.


Voili.... ;)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: SAMK le 12 mai 2008 à 12:04:25
Si ça ce n'est pas du signal !  :doubleup:

Très enrichissant, du coup je me sent con avec mon article  :-[

J'avais négligé pas mal de paramètres au final...
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 13 mai 2008 à 09:04:27
du coup je me sent con avec mon article  :-[

J'ai appris/approfondis des choses en lisant ton article. Il ne faut pas s'auto-censurer, les autres sont là pour ça !

 :)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: aurochs le 14 mai 2008 à 10:09:29
Le défaut de la graisse, c'est de rendre perméable.

Sur des pompes en gros cuir, il faut effectivement les assouplir à la graisse. Ensuite les cirer abondamment et les faire briller. L'eau, en principe, glisse sur le "miroir" des chaussures.

C'est ce que nos instructeurs nous apprenaient pour les rangers. Et ca marchait pas mal. Bien sur si on marche des heures dans la flotte, l'eau passe quand même dans la rangeo.

Aurochs 
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Mellyann le 16 mai 2008 à 10:42:26
Peut-être une bétise, mais j'essaie...
J'ai eu dans l'idée de bricoler avec une chambre à air comme des chaussettes à enfiler par-dessus les chaussures quand c'est mouillé par terre. Pas un truc énorme, juste de quoi protéger le pied, et qui ne prendrais pas de place dans le sac. Je me doute bien qu'au niveau transpiration ce ne sera pas le pied ;D, mais je transpire quand même moins que ce que mes pompes ramassent dans l'herbe mouillée de rosée.
Bonne idée ou pas ?
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: SAMK le 16 mai 2008 à 10:50:43
Salut,

Pour tes sur-chaussures en chambre a air pour avoir testé les tongs en cette matière, surtout ne recouvre pas la semelle sinon tu passera plus de temps étalé par terre que debout.

Attention à la fragilité aussi, avec son élasticité elle ce déchire très facilement.

De toute façon pour prouver l'efficacité du système il y a qu'un moyen : tester !
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Mellyann le 16 mai 2008 à 11:47:49


De toute façon pour prouver l'efficacité du système il y a qu'un moyen : tester !
C'est bien dans mon intention, reste plus qu'à trouver une chambre à air. Bien sûr, je vais la bricoler et pas la mettre directement à mes pieds comme ça. J'avais pensé à la chambre à air justement pour son élasticité, et sa solidité relative, plus qu'un sac plastique.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Jonathan le 16 mai 2008 à 22:04:25
J'ai toujours eu en dépannage des sacs plastiques de super-marché et cela m'a bien aidé.
le sac plastique entre chaussette et chaussures l'eau ne rentre pas.
Exemple tu pars en moyenne montagne grand beau temps, chaussures légères, le soir tu trouves une bergerie et du foin...réveil le lendemain matin tempête de neige et tu dois redescendre dans 15 cm de poudreuse. Le sac plastique poubelle de 20 litres pour les déchets j'ai aussi testé et c'est MUL

Jonathan
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Pierr le 16 mai 2008 à 22:23:09
J'ai fait de la course d'orientation quand j'étais gamin et il était vivement recommandé de prendre des chaussures en toile/synthétique (simples baskets, pas de trucs sophistiqués comme le gore tex) plutôt qu'en cuir. Comme certaines sections des courses obligeaient de courir dans le lit de la rivière on ne pouvait de toutes façons pas éviter de se mouiller les pieds. En conséquence la stratégie était d'avoir des chaussures qui sèchent vite. En fait parfois en fin de course la chaussure était déjà presque sèche.

Je ne parle pas ici de marche dans la neige ou l'eau très froide. C'était des stages d'été ...

Que pensez-vous de cette approche?

P.
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: ipphy le 16 mai 2008 à 23:23:49

Que pensez-vous de cette approche?


Très MUL (http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=accueil) comme approche.   ;)

Les basket de trial ou de raid sont parfaites pour cet usage, en plus elles conviennent aussi pour le vélo ou la course à pied. Par contre vaut mieux avoir un sac à dos léger pour profiter vraiment de ces chaussures.

Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: guillaume le 18 mai 2008 à 11:23:09
Alors ma solution pour être au sec (oui au sec quasiment tout le temps):

-Chaussure de trail qui sèchent vite mais qui ne se mouillent pas non plus à la première flaque d'eau (en gros, des trail avec membrane goretex)
-Chaussette de base en synthétique de chez Décath. Modèle "petit randonnée" :love:. Noires. Au soleil d'été, elles sèche en moins d'une heure ; dans le sac de couchage, le lendemain elles sont sèches ; elles sèchent en une nuit au dessus d'un feu. Si elles brûlent, on s'en fout, ça coûte rien.

Je porte cette configuration 70% du temps.

Lorsqu'il pleut ou que je suis dans la neige (ou les deux ;D):

-Guêtre Yeti (ou similaire, merci Deun)
-Chaussette Sealskinz. Elles sont étanche juste qu'à un certains point, c'est chaud et je trouve qu'on respire pas trop mal dedans. En revanche, une fois qu'elles commencent à être mouillées, elles prennent l'eau et elles mettent très longtemps à sécher. En plus ça coûte cher. Glogalement, je suis bien cotent du produit.

Avec tout ça sur les pieds, je suis le roi du pétrole! :)

a+

PS: Deun, si tu lis ce post, penses à me dire combien je te dois pour les guêtres :).
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: pierauspitz le 18 mai 2008 à 13:33:13
Salut!

[Mode HS]

Concernant la laine, je me doit de ne pas être d'accord.  :(
 Bien sur, un gros pull tricoté, ça prend des heures à sêcher.  :down:
Mais matériaux low tech et copain de l'environement ne veut pas dire matériel low tech. Concernant la laine, le tissage est extrtrêmement important. Et une bouclette (comme ulfrotté) ou un tissé (ullwang, brynje etc..) sêche beaucoup plus vite que du tricot! Aussi vite même qu'une bonne polaire.  8)
De plus, ces tissus s'essorent très facilement et reste définitivement plus chaud que de la polaire (expérience mainte fois répétée en kayak de mer : des gants en laines restent chauds, même après être passé à l'eau. Ceux en polaire, bien moins.  :down: )

Alors, attention, car la conection entre matériaux et méthodes de tissage et d'usage ne doit jamais être oubliée. Car après tout, le tissu est bel est bien défini par le tissage (exemple, T-shirt et velour : même matériaux, mais pas dut tout le même résultat... ::) )

[/Mode HS]
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: guillaume le 18 mai 2008 à 14:22:57
Ha là, ça devient bien intéressant parce que tu a pu le vérifier :).

Donc je vais modifier mon post puisque je ne connais pas les vêtement type "bouclette".

a+

Edité : j'ai carrément viré cette partie là de mon post puis que je n'ai qu'une mince expérience en la matière :-[
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: pierauspitz le 18 mai 2008 à 15:01:01
[bruit]
Salut!
T'avais raison et ta remarque était pertinente : un gros pull tricoté en laine, c'est la plaie quand c'est mouillé!C'est presque impossible à essorer car ça devient très lourd, et ça prend un temps fou à sécher. Pour un usage "possiblement humide" la polaire reste une valeure sure  :up:
Par contre, la bonne laine (mérinos par exemple) tissée comme il faut, c'est de la balle  :up: (par contre, plus cher que la polaire)
[/bruit]
Mais je mettrait une nuance à ma déclaration sur la laine tricotée : dans le cas d'un bonnet ou de moufle, la laine tricotée ET feutrée (on tricote super grand, puis on lave avec de l'eau chaude et du savon et ça rétrécie), c'est génial, même sous la pluie fine, car l'eau a vraiment du mal à rentrer et ça garde bien chaud, même humide. Par contre, quand c'est mouillé, c'est long à sêcher.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 18 mai 2008 à 16:08:55
Salut,

Les chaussettes polypropylène noires Helly Hansen (marque scandinave) sèchent super vite avec la chaleur du corps. Fondent super vite devant un feu ou une source chaude.

Les chaussettes en laine noires, tissées pas trop serrées (ou en bouclette mais alors il faut les retourner) une fois trempées : sèchent lentement avec la chaleur du corps.
Elles ne fondent pas devant un feu ou une source chaude. Dans ce cas, elles sèchent plus vite que du polypropylène porté contre soi.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Masc le 18 mai 2008 à 18:48:30
Un truc qui marche très bien pour enlever l'humidité des pompes après une rando, le soir ou si on a quelque heures devant nous c'est de mettre du papier journal à l'intèrieure!

La paille fonctionne très bien aussi du moment que ce qu'on met dedan est sec.
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 02 octobre 2009 à 09:40:40
J'ai fait de la course d'orientation quand j'étais gamin et il était vivement recommandé de prendre des chaussures en toile/synthétique (simples baskets, pas de trucs sophistiqués comme le gore tex) plutôt qu'en cuir. Comme certaines sections des courses obligeaient de courir dans le lit de la rivière on ne pouvait de toutes façons pas éviter de se mouiller les pieds. En conséquence la stratégie était d'avoir des chaussures qui sèchent vite. En fait parfois en fin de course la chaussure était déjà presque sèche.

Je ne parle pas ici de marche dans la neige ou l'eau très froide. C'était des stages d'été ...

Que pensez-vous de cette approche?

P.


Bonjour,

Je pense que ce système est bien adapté en été et pour des activités intenses avec une faible charge sur le dos. Ce qui est pénible ce n'est pas d'avoir les pieds mouillés. C'est soit d'avoir froid aux pieds au point de perdre ses arpions (pieds mouillés en hiver), soit d'avoir à terme un pieds de tranché (par macération par temps frais). En randonnée/canyoning on utilise souvent des chaussures évacuant l'eau.

La solution consistant à avoir une chaussure séchant vite une fois mouillée est donc une solution astucieuse pour peu que ce soit adapté au terrain et à l'activité.

Par exemple pour la kungsleden qui dans sa partie nord est relativement plate, sans rocher mais avec des marécages, des cours d'eau très fréquents et portage relativement conséquent :une paire de chaussure de randonnée light en cuir/tissu me semble vraiment adaptée. Si le temps est sec, le goretex n'est pas vraiment utile, il va même freiner le séchage. S'il pleut, c'est peut être un plus.


L'autre solution utilisée par les nordiques sur ce terrain humide mais peu accidenté ce sont les bottes (genre Tretorn), le seul système réellement étanche et séchant vite (selon la doublure).

Par exemple ici :

(http://img151.imageshack.us/img151/3954/p1050206kv6.jpg)


Si la randonnée est longue et le terrain difficile, les chaussures légères sont limitées :

(http://img168.imageshack.us/img168/8331/p1050783cs8.jpg)

Pas de miracle, mais des pistes intéressantes chez RL.
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: ricemo14 le 02 octobre 2009 à 10:27:44
Un truc qui marche très bien pour enlever l'humidité des pompes après une rando, le soir ou si on a quelque heures devant nous c'est de mettre du papier journal à l'intèrieure!

La paille fonctionne très bien aussi du moment que ce qu'on met dedan est sec.
exacte ,c'etait la methode qu'on utilisait (a l'armee ) au retour de 2 ou 3 jour ou + de crapahutage dans les mont de Lacaunes ou ailleurs :)
methode vieille comme le monde (enfin.....depuis la l'invention de l'imprimerie ;))
sinon graisse , surtout couture ,c'est par la que l'eau rentre ;) ,cirage pour les rangeot :love:,il n'y a rien de mieux que les bonnes vieilles methodes
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Wapiti le 02 octobre 2009 à 11:09:50
Bjr.

Partage de vécus intéressant.

Affirmatif, la graisse assoupli le cuir, la cire l'imperméabilise.

Un cuir tanné aux sels de chrome (couleur gris clair de la tranche) est imputrescible et reste stable (pas de modification d'état, mouillé ou en séchant), ce qui n'est pas le cas d'un tanné végétal, même très bien entretenu. Mouillé, il lui faut au moins 24 heures pour sécher, trempé à saturation beaucoup plus. L'humidité favorise l'apparition de moisissures sur les cuirs tannés végétal, quel que soit l'entretient.

L'herbe brosse les chaussures. Mouillée, elle brosse et lave c'est pourquoi quand on marche dans de l'herbe couverte de rosée ou trempée par la pluie, nos chaussures prennent plus vite l'eau que sous une averse. Les cristaux de glace de la neige agissent comme l'herbe mouillée, mais sont plus durs et on ainsi une action plus rapide quand c'est de la « soupe ».

La laine mouillée conserve 80 % de son pouvoir de rétention de la chaleur (un textile ne génère pas de chaleur, mais la retient). Les bérets alpins, basques ou militaires sont en laine foulées, ils sont très imperméables. Les fibres animales (laine ou soie) résistent mal à l'abrasion, mouillées. On ne doit jamais essorer de la laine par torsion, c'est la plus sûre manière d'en casser les fibres.

La peau de certaines personnes ne supporte pas les textiles tout synthétique. Perso, j'emploie des chaussettes 70 % laine, 30 % synthétique. Les chaussettes en coton sont « brûlées » en 48 heures par ma sueur.

Tout le monde ne peut supporter de rester un journée en bottes de caoutchouc : transpiration excessive. Le pied dans l'effort, c'est lui qui supporte le plus gros du travail, doit respirer. Ces bottes n'ont pas dispensé les Poilus du pied de tranchée (macération continuelle dans une chaussure étanche, humide de sueur et protection moindre contre le froid).

Manque d'accroche des chaussures de cross, en terrains boueux, humides et glissants. Excellentes pour une course d'orientation d'une à deux heures (c'est déjà beaucoup), inadaptées et trop fragiles pour d'autres activité (si on en a pas d'autres, on rentre pieds nus ou sur un cylindre). Voir 2e photo de kilbith-2.

Il est difficile de garder des chaussures sèches, l'humidité venant de l'extérieur et de l'intérieur, on oublie trop souvent cette dernière.

L'armée française dote son personnel de deux paires de chaussures de marche pour pouvoir alterner un jour sur deux. Très peu le font. C'est pourtant un luxe de changer de chaussures chaque jour.

Le coût d'une paire, ne permet pas à toutes les bourses d'en acquérir deux. De plus, c'est lourd et volumineux. Quand place et poids sont comptés dans le sac, on comprend que beaucoup passent outre.

On pallie en partie le problème par le changement de chaussettes, il m'est arrivé d'en changer trois fois dans la même journée. Prenant peu de place et d'un poids modeste, chaque paire supplémentaire emportée ne plombe pas excessivement le bagage. En enfiler des sèches dès que possible est d'un confort indéniable. Celles qu'on ôte, ont le temps de sécher, même imparfaitement. Quand je part dans la verte pour plus d'une journée, je me pourvois généralement de quatre paires de rechange.

À la lecture de nombreux posts, on constate que l'accent est plus mis sur les chemises et t-shirts que sur les chaussettes.

Dernière précaution. Il faut éviter l'exposition de ses chaussures à une chaleur trop violente, croyant les faire sécher plus vite : on peut les brûler, faire fondre tissu synthétique, fils et colle. Le cuir se racorni, rétréci ou devient dur comme du bois.

Il n'a pas de miracle pour ce problème, seulement des « expédients » plus ou moins efficace selon chaque cas.

Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 02 octobre 2009 à 11:34:05
Tout le monde ne peut supporter de rester un journée en bottes de caoutchouc : transpiration excessive. Le pied dans l'effort, c'est lui qui supporte le plus gros du travail, doit respirer. Ces bottes n'ont pas dispensé les Poilus du pied de tranchée (macération continuelle dans une chaussure étanche, humide de sueur et protection moindre contre le froid).

Les scandinaves utilisent souvent des bottes, même les milis je crois (finlandais). Nokia est à l'origine un fabricant de bottes et galoches

(http://www.about-nokia.com/images/footwear.jpg)

Faudra faire un truc plus long sur les "bêtes bottes" et leur utilisation. Comme elles sont peu onéreuses, durables et assez courante (donc c'est un expédient plausible), il me semble que cela intéresse la "survie".

Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: ricemo14 le 02 octobre 2009 à 11:49:33
Dernière précaution. Il faut éviter l'exposition de ses chaussures à une chaleur trop violente, croyant les faire sécher plus vite : on peut les brûler, faire fondre tissu synthétique, fils et colle. Le cuir se racorni, rétréci ou devient dur comme du bois.
 c'est vrai ,un jour ,mon binome , qui etait jeune  mili avez mis ces rangeot a 10 ou 15 cm du feux de camp ,et le matin pas moyen de les enfiler , au bout de quelque temps il a reussit a les enfiler  ,heureusement qu'on etait pres de l'arriver en plus elle s'etait fendiller........ et je vous dit pas pour marcher ,il a garder des traces a c'est pieds plusieur jours voili voila ,
 donc faire tres attentions a c'est pieds ...........et c'est chaussure, votre survie :-\ en depend toujours
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Bison le 02 octobre 2009 à 11:57:05
Que penser de l'idée suivante :

Le soir, placer dans la chaussure une petite bouteille d'eau chaude (70°c?) , étanche bien entendu, et enrobée dans une chaussette?

Chaussette pour isoler un peu la bouteille (250 ou 330 ml) et permettre une dissipation plus longue de la chaleur, ou chaussette à faire sècher dans la foulée!

Si c'est fait dans la tente, cela constitue un petit apport de chaleur, en plus!

Contre-indications ?

Edit :  ne vaudrait-il pas mieux un système qui sèche l'extérieur d'abord?
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Wapiti le 02 octobre 2009 à 12:21:09
Bjr Bison.

La chaleur de la bouteille va générer de la vapeur avec l'eau contenu dans les chaussettes; elle pénétrera plus vite dans le matériau de la chaussure (textile sans membrane ça traverse), la bouteille l'empêchera de s'évacuer par le col de la chaussure. Cependant, idée à expérimenter.

Le séchage extérieur et intérieur, c'est un peu comme la lessive qui lave aussi bien l'endroit que l'envers. L'hydrophilie de certaines fibres permet le transfert de l'humidité vers l'extérieur. Toutefois, la chaussette mouillée est un vase clos, les particules d'eau ayant bouché les interstices et cellules du textile. Donc il faut les retourner souvent. C'est particulièrement vrai avec les fibres animales.

À propos des chaussures, évitez celles doublées de fourrures naturelles (mouton) ou synthétiques. Très très longues à sécher. Il en existe d'amovibles.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Bison le 02 octobre 2009 à 12:43:13
Merci Wapiti, bien vu!

À la réflexion, je me dis que l'on doit sècher soit la chaussette, soit la chaussure !

Pour sècher la bottine, une chaussette sèche donc autour de la bouteille, sans obstruer la bottine, pour que la vapeur d'eau puisse se dégager de l'intérieur.

J'ai eu du mal, mais j'ai trouvé des bouteilles de coca de 250 ml avec un bouchon fiable.
Il me reste à tester la tenue à la chaleur des contenants "Pom-pote" moins rigides et beaucoup plus légers que les bouteilles classiques.

Encore pas mal de trucs donc à imaginer avant la prochaine nuit "survie" en hiver!
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Diesel le 02 octobre 2009 à 14:51:29
Juste pour faire avancer le smilblick, j'ai 5 mn à perdre.  :)
Il existe une source de chaleur (environ 37.2°C le matin  :closedeyes:) qui peut servir de sèche chaussures.
Le problème des chaussures mouillées tient beaucoup à la nature de la chaussure (cuir, nylon, etc...) à l'épaisseur de celle-ci et à la présence d'une semelle de propreté (qui sert souvent d'éponge naturelle une fois humide).

La 2ème source d'humidité c'est la chaussette.

Avec des chaussures peu épaisses, le simple fait de les porter suffit. Reste la semelle interne à faire sécher.
Pour les chaussettes, autre source d'humidité, le plus simple semble d'en changer régulièrement (faire tourner 2 paires, une sèche contre le corps, la seconde prend le relais).

Bref, dormir avec ses chaussures, retirer ses semelles de propreté pour les placer contre le corps la nuit et alterner des paires de chaussettes est une solution envisageable.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Commodore le 08 octobre 2009 à 20:53:27
Lowa moutain GTX Gore-Tex et fini tous les problèmes d'humidité dans les pompes et les pieds mouillés..

A condition d'aimer le cuir noir!

My 2 pennies.



Commodore.
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 08 octobre 2009 à 20:58:27
Lowa moutain GTX Gore-Tex et fini tous les problèmes d'humidité dans les pompes et les pieds mouillés..
My 2 pennies.
Commodore.

Les Lowa sont assurément de bonnes chaussures....mais de là à dire que lors d'une marche à 300 m/heure à plus de 20°C tu n'as pas d'humidité dedans...j'ai un petit doute.

A moins que tu ais une astuce que j'aimerais connaître.  :up:

Did, ;)

PS: tu trouves ça comment le jerky?  à part le tryaki les enfants n'aiment pas...
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Hanant le 14 mars 2010 à 18:42:52
Dernière précaution. Il faut éviter l'exposition de ses chaussures à une chaleur trop violente, croyant les faire sécher plus vite : on peut les brûler, faire fondre tissu synthétique, fils et colle. Le cuir se racorni, rétréci ou devient dur comme du bois.

Je suis parfaitement d'accord ! J'en ai moi-même fait l'expérience, et le résultat n'est pas beau à voir (ci-dessous). Même à 30 cm du feu, les chaussures peuvent fondre ! Il vaut mieux les fourrer avec du papier journal ou de la paille, qui sont des matériaux absorbants.

(http://img688.imageshack.us/img688/8064/campt2009361.jpg)

(http://img240.imageshack.us/img240/1412/campt2009364.jpg)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Wapiti le 14 mars 2010 à 19:15:23
Bonsoir !

Il n'y a pas de solution, certains individus transpirent des pieds même ceux-ci nus et s'il fait froid. On peut juste la limiter.

On peut « tanner » la peau par un bain d'eau froide additionnée d'alun (1 cuillerées à soupe par litre), il existe aussi des pommades en pharmacie qui régulent la transpiration excessive. De toutes façons, il ne faut surtout pas l'empêcher.

La solution la plus rationnelle, à part le coût et le poids, est d'avoir deux paires de chaussures et alterner leur port un jour sur deux.

Quant aux chaussettes dans l'idéal, il faudrait en mettre des propres chaque matin et ne pas hésiter à en changer dans la journée. Si on ne peut les laver, au moins les rincer, sinon le sel de la sueur les rendra cartonneuses, à la longue il brûle le textile. Ne pas attendre qu'elles tiennent debout (ne vous gaussez pas, ça peut venir en quarante huit heures).

Un lieu clos, chaud et humide comme sont les chaussures favorise le développement des moisissures dont font parties les mycoses, c'est pourquoi il faut changer ses chaussettes régulièrement et laver l'intérieur de ses chaussures à l'eau savonneuse au moins une fois par mois.

Le cuir et la toile végétale retiennent l'humidité et sont par conséquent longs à sécher. Certaines semelles intérieures en mousse se comportent comme une éponge, une fois saturée le pied fait « floc-floc » dans la sueur. Ce qui semblait un bon remède au départ, se transforme en galère après quelques heures. Là aussi, il faudrait avoir des semelles internes de rechange.

N. B. Quand elle est émise la sueur est inodore, c'est sont altération à l'air ou sa fermentation en vase clos qui lui donne une odeur plus ou moins forte.

À +
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 14 mars 2010 à 19:29:04
On peut « tanner » la peau par un bain d'eau froide additionnée d'alun (1 cuillerées à soupe par litre), il existe aussi des pommades en pharmacie qui régulent la transpiration excessive. De toutes façons, il ne faut surtout pas l'empêcher.
On peut aussi vaporiser ses pieds avec un "anti transpirant" 48 heures :  Efficacité modeste.

Citer
Quant aux chaussettes dans l'idéal, il faudrait en mettre des propres chaque matin et ne pas hésiter à en changer dans la journée. Si on ne peut les laver, au moins les rincer, sinon le sel de la sueur les rendra cartonneuses, à la longue il brûle le textile. Ne pas attendre qu'elles tiennent debout (ne vous gaussez pas, ça peut venir en quarante huit heures).
Dans la journée, on peut alterner la gauche avec la droite : les glandes sudoripares ne sont pas uniformément réparties sur le pieds.

Citer
Un lieu clos, chaud et humide comme sont les chaussures favorise le développement des moisissures dont font parties les mycoses, c'est pourquoi il faut changer ses chaussettes régulièrement et laver l'intérieur de ses chaussures à l'eau savonneuse au moins une fois par mois.
Du moins de temps en temps...car il faut impérativement sécher les chaussures précautionneusement.

Citer
Là aussi, il faudrait avoir des semelles internes de rechange.
:up:

Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Wapiti le 14 mars 2010 à 19:34:27
Bonsoir Didier !

« car il faut impérativement sécher les chaussures précautionneusement. »

Cela va de soi.  ;)

À +
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: tarataya1 le 25 avril 2010 à 08:45:43
sinon,petite question les ranger avec protection sur le dessus c'est bon pour le randonner??
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Nävis le 25 avril 2010 à 08:56:31
Bonjour Tarataya,

Merci de faire un effort pour exprimer clairement tes propos! Là, ta question deviens incompréhensible.
Et passes tes textes par un vérificateur orthographique avant de poster, cela améliorera la lisibilité.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: tarataya1 le 25 avril 2010 à 09:28:48
salut,je comprend pas,tu me dit de mieux écrire ou que j'écris bien??
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Schnickschnack le 25 avril 2010 à 09:56:09
Les bonnes vieilles solutions ont fait leurs preuves, toutefois il faut rester aussi en veille sur les nouvelles technologies. La vidéo ci-dessous évoque un traitement chimique sur l'extérieur de la chaussure. Pour l'instant la marque qui a déposé le brevet est plutôt spécialisé dans la "basquette"...  8) Mais si c'est aussi bien que cela en à l'air, je pense que cela va équiper des chaussures destinés à des terrains plus engagés  :love:

Même si vous comprenez pas l'anglais, les démonstrations du comportement de l'eau sur la chaussure sont bluffantes  :up:

http://www.youtube.com/watch?v=2hKQlQPxuGQ (http://www.youtube.com/watch?v=2hKQlQPxuGQ)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Bison le 25 avril 2010 à 10:14:05
Je crois que l'on avait déjà évoqué cette nouvelle technologie ...
C'est bien qu'une "Marque" la mette en oeuvre, on verra à l'épreuve du temps.
La démo, apparemment n'évoque pas la question de la respirabilité à conserver ..

Parce que dropper délicatement une petite goutte d'eau sur une chaussure neuve, ce n'est pas le test le plus convainquant que j'aie vu ...

À la limite, c'est même assez inquiétant que l'on n'en montre pas plus ...
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: tarataya1 le 25 avril 2010 à 10:18:53
puis si j'ai bien compris,ce sont des chaussures pour les force de l'ordre non??donc pas forcement super pour faire de la rando?et une goutte poser sur une chaussures??
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Wapiti le 25 avril 2010 à 11:07:54
Bonjour !

Genre de tests en laboratoire qui ne prouvent qu'une imperméabilisation de surface sur une chaussure statique, neuve.

La marche déforme la chaussure dans des directions opposées à chaque pas en modifiant la structure du matériau : étirement, torsion, flexion, pliure.

La marche sur sols revêtus n'altère pas davantage la surface du matériau, en revanche partout où le pied s'enfonce ou est recouvert (sable, boue, neige, herbe), il y a brossage et une abrasion plus ou moins forte des surfaces qui sont ainsi décapées. Les pressions exercées sur plusieurs points font aussi pénétrer l'eau à la longue.

Il faut toujours vérifier les qualités d'un produit (miracle ou pas) en situation réelle : le même résultat, avec la goutte d'eau sur la fleur d'un cuir intact, peut-être obtenu avec un bête cirage à la cire d'abeille, de l'huile de vidange ou de la graisse de genoux de pie.

La démonstration vidéo est à prendre avec autant de sérieux que celle du bonimenteur du marché. Cependant, tous ne vendent pas de la pacotille, on trouve parfois le produit vraiment miracle ou novateur. Mais c'est à l'usage qu'on le découvre. Et le vendeur ne repasse pas avant un an ou jamais.

C'est comme la publicité d'il y a 20 ans pour les tissus micro-poreux : résiste à une chute d'eau de 15 m (démonstration laboratoire). Sur le terrain, sous une pluie constante là ou les bretelles du sac à dos appuient aux épaules, il y a infiltration sournoise. Oui mais, mon bon Monsieur, vous ne l'avez pas utilisé dans les conditions prévues par le fabricant…

Ne pas rejeter le produit, attendre que son prix devienne abordable, le tester en grandeur réelle sur un an et tout terrains, en en faisant baver aux chaussures. (Sur la vidéo elles sont neuves de chez neuves pendant toute la démo.) Voir aussi à l'usage si certains matériaux ne se dégradent pas plus vite. Ça a existé il y a une trentaine d'année avec un cirage dont je tairai le nom.

Il y aura toujours des gens pour vous dire qu'ils ont redécouvert la ligne d'horizon et qui voudront vous en vendre une bobine.

À…


Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Mad Max le 26 avril 2010 à 12:52:38
Méthodes à n'appliquer qu'aux rangers militaires ou à la rigueur aux chussures tout cuir.
1- un peu humide = papier journal
2- très humides voire complètement immergées = réchaud à gaz.
Sur ce coup-là il faut être très vigilant et prudent. Vider et éponger le mieux possible la ranger par des moyens classiques. C'est ensuite que ça devient plus rigoureux : Je tiens la ranger retournée et largement ouverte au dessus du réchaud, quelques secondes, pas plus. Je la retourne et je vois si la vapeur d'eau sort. Non = je continue encore quelques secondes. Oui = j'arrête et je passe à l'autre chaussure. Ainsi de suite jusqu'à ce que l'intérieur soit sec. Ca me prends à peu près 20 minutes pour une paire.
Je déconseille le feu de bois. La fumée tanne le cuir qui l'est déjà et le rend dur et cassant.

La graisse rend les chaussures étanche aussi longtemps que la couche grasse constitue une barrière physique contre l'eau. Lorsque la graisse a imprégné le cuir, elle en dilate les pores, ce qui le rend plus souple mais aussi plus preméable. Parmi les produits traditionnels, c'est le cirage qui permet la meilleure imperméabilisation du cuir.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Karto le 30 avril 2010 à 12:06:55

Salut :)
Il y avait effectivement un début discussion sur le Ion-Mask ici :

http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,31123.0.html

Même si la vidéo est nulle, le système a l'air convainquant. Les droits d'exclusivité se terminent cette année, et on devrait voir quelques grands fabricants remplacer des chaussures à membranes par du cuir traité de cette manière. On aura donc vite des retours d'expériences plus amples.
Par contre les fluorocarbones ne sont pas ce qu'on a inventé de plus innocent.
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: lambert le 13 mars 2011 à 18:42:10
Hello,

Je reviens au sujet bottes caoutchouc : quand les conditions permettent d'envisager un séchage : une bouteille plastique avec tête et cul coupés fourrée dans chaque botte maintient l'ouverture et aide au séchage près d'une source de chaleur.

Dans la même idée : replier la botte à mi-hauteur, mais la répétition du pli n'augmente pas la longévité.

Encore : certaines bottes avec doublure intérieur restent "confortables" même humides et par temps froid.

Et enfin : je les utilise surtout pour travailler dans la gadoue, pas en rando.

Voilà, à +

Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: bushiben le 13 mars 2011 à 21:29:17
Méthodes à n'appliquer qu'aux rangers militaires ou à la rigueur aux chussures tout cuir.
1- un peu humide = papier journal
2- très humides voire complètement immergées = réchaud à gaz.

Personnellement, je n'ai jamais utilisé de réchaud à gaz pour faire sécher mes Rangers, par contre une bougie oui.
Positionner successivement les godillots (tout cuir cela va sans dire !!! Attention a ceux qui auraient placé une semelle de confort en synthétique...) au dessus de la bougie le matin permet de les sécher rapidement. Accessoirement l'hiver cela permet également de décongeler la chaussure durcie par le gel de l'humidité qu'elles contiennent, et en plus elles sont toutes chaudes lorsqu'on les enfiles.  :love:
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Woodrunner le 14 mars 2011 à 00:27:38
La flamme j'évite même sur des grolles en cuire!

Une bouteille, gourde, nalgène rempli d'eau chaud fait très bien l'affaire pour un préchauffage matinal!

Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: soldmac le 11 septembre 2012 à 14:05:22
Pensez vous que des bas de femme rempli de riz pourrait absorber l'humidité des chaussures la nuit et sécher la journée de sorte de pouvoir les réutiliser le soir d'après?
Titre: Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 11 septembre 2012 à 14:32:29
Pensez vous que des bas de femme rempli de riz pourrait absorber l'humidité des chaussures la nuit et sécher la journée de sorte de pouvoir les réutiliser le soir d'après?

Si tu mets le sac de riz (ou le riz seul) sur une source de chaleur et le stocke au sec jusqu'au soir : pourquoi pas. Mais si tu peux faire cela, en général tu peux faire sécher tes chaussures.
Titre: Re : Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: soldmac le 11 septembre 2012 à 14:36:20
Si tu mets le sac de riz (ou le riz seul) sur une source de chaleur et le stocke au sec jusqu'au soir : pourquoi pas. Mais si tu peux faire cela, en général tu peux faire sécher tes chaussures.

Ben le riz tu peux le garder prêt du corps pour qu'il sèche en faisant attention a ce qu'il n'absorbe pas l'humidité dégagé. Alors que les chaussures la journées généralement tu les portes pour marcher.

Ce que j'aimais bien dans l'idée du riz c'est que c'est réutilisable (contrairement au papier journal) et si on veut pousser l'idée jusqu'au but c'est mangeable si jamais on est dans des conditions dit de survie (même si ils doivent avoir une odeur de pied).
Titre:  : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Kilbith le 11 septembre 2012 à 14:42:28
Ben le riz tu peux le garder prêt du corps pour qu'il sèche en faisant attention a ce qu'il n'absorbe pas l'humidité dégagé. Alors que les chaussures la journées généralement tu les portes pour marcher.

Tu m'aurais dis : le riz sur un radiateur, exposé au feu ou peut être dans le poêle (à feu doux)...je voyais le truc. Mais contre toi, à part sur le cerro paranal, je pense surtout qu'il va absorber l'humidité ambiante.

Mais je ne sais pas car je n'ai jamais essayé.



Citer
Ce que j'aimais bien dans l'idée du riz c'est que c'est réutilisable (contrairement au papier journal) et si on veut pousser l'idée jusqu'au but c'est mangeable si jamais on est dans des conditions dit de survie (même si ils doivent avoir une odeur de pied).

Le papier journal peut servir à plein de chose et ne pèse pas lourd et n'est pas encombrant. Même si c'est moins facile, rien ne s'oppose a ce que l'on fasse aussi sécher (tant qu'il n'est pas trempé). Et avec on peut démarrer un feu pour cuire son riz (plus vite) sans chercher plus loin.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: soldmac le 11 septembre 2012 à 14:43:27
Tu m'aurais dis : le riz sur un radiateur, exposé au feu ou peut être dans le poêle (à feu doux)...je voyais le truc. Mais contre toi, à part sur le cerro paranal, je pense surtout qu'il va absorber l'humidité ambiante.

Mais je ne sais pas car je n'ai jamais essayé.

Mouai mouai pas évident :)
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Mayake le 11 septembre 2012 à 19:16:51
J'ai deux types de grolles pour randonner. En gros., des grosses Salomon avec goretex et des adidas de running ayant un mesh solide et leger. Je les trouve vraiement extra, sauf pour un portage lourd mais ce n'est pas mon cas.

Qu'il pleuve ou non je prend maintenant presque toujours mes Adidas. Elles sechent très vite et s'il pleut je n´ai pas plus de flotte dedans que les autres.
La membrane cela ne marche que pour passer des gués, sinon on finit par avoir plus d'eau dedans que dehors.
Les en cuir, cela fait longtemps que je n'en porte plus, trop lourd, trop cher, trop d'entretien, trop d'odeurs, trop tout quoi ... Enfin pour moi.
Tout cela pour dire que l'humidité ce n'est pas un probleme pour moi.
un Saludo
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: guillaume le 14 septembre 2012 à 15:23:30
Mouai mouai pas évident :)

J'ai l'impression que t'es convaincu, tu as testé? Pas plus tard que ce.we j'ai tenté de faire sécher ma carte contre ma poitrine et bah ... Faut vraiiiiiment faire gaffe à ne pas plus la mouiller.

A+
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Re : Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: azur le 14 septembre 2012 à 15:37:29
J'ai l'impression que t'es convaincu, tu as testé? Pas plus tard que ce.we j'ai tenté de faire sécher ma carte contre ma poitrine et bah ... Faut vraiiiiiment faire gaffe à ne pas plus la mouiller.
Tout pareil... lorsque le corps chauffe, il transpire, c'est physiologique! il est donc inenvisageable de faire sécher quelque-chose en le mettant contre-soi
Titre: Re : L'humidité dans les chaussures
Posté par: Lemuel le 14 septembre 2012 à 17:53:11
moi j'ai déjà fait sécher mes chaussettes en les portant en écharpes autour du coup, sous la soft shell.
Mais on parle bien d'un truc pas aussi hydrophile que le journal, avec un différenciel de température important.
:closedeyes: