Vie Sauvage et Survie

Catégorie Générale => Dans la jungle ordinaire => Discussion démarrée par: piero le 12 janvier 2018 à 19:45:16

Titre: David a repris l'écriture!
Posté par: piero le 12 janvier 2018 à 19:45:16
Je suis tombé par hasard sur linkedin sur un texte de David. Je ne savais pas qu'il avait repris l'écriture.
Et je suis tombé sur une belle perle!

Donc je partage car je ne dois pas être le seul, à être passé à côté:

http://blog.davidmanise.com/page/2/

PS: David, t''as passé une période difficile, j'espère sincèrement que tu vas mieux, ça fait plaisir de te lire à nouveau.
Titre: Re : David a repris l'écriture!
Posté par: Utopie le 17 janvier 2018 à 11:04:22
Au risque que vous pensiez que je tourne en rond, ce type de réaction dépressive devrait à mon humble avis faire suite à une sérologie de Lyme. Ceci pour deux raisons.
1 cette maladie peut induire des épisodes de dépression très intense
2 même si l'origine de la maladie n'est pas le Lyme, la baisse des défenses immunitaires engendrées par la baisse de moral peut relancer l'attaque des bactéries.
Je ne connais pas cette personne c'est vrai. C'est juste un bon réflexe que tout individu travaillant dehors pourrait penser à vérifier quand il traverse une épreuve physique ou psychique.
 
Titre: Re : David a repris l'écriture!
Posté par: Dav le 17 janvier 2018 à 15:42:51
Hello...

Ou alors juste que quand tu avances dans la vie en t'interdisant de lâcher quoi que ce soit pour tout affronter, il y a un moment où tu te rends qu'un petit coup de pouce a ou aurait été le bienvenu... Même pour les plus forts...

  :calin:

Dav-
Titre: Re : David a repris l'écriture!
Posté par: Phil le 04 février 2018 à 15:17:01
Je suis tombé par hasard sur linkedin sur un texte de David. Je ne savais pas qu'il avait repris l'écriture.
Et je suis tombé sur une belle perle!

Donc je partage car je ne dois pas être le seul, à être passé à côté:
http://blog.davidmanise.com/page/2/
Si tu faisais référence à cet article de blog sur l'importance du soutien des (vrais) amis, du voisinage ou de la communauté :
http://blog.davidmanise.com/ceux-sur-qui-on-peut-compter/

(Depuis il y en a un autre de publié, sur la facette mentale de la survie :
http://blog.davidmanise.com/6-outils-interieurs/ )

alors il a déjà commencé à être commenté dans la section dédiée (« Débats et commentaires sur les textes du gros »)  :
http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,68549.0.html

Citer
PS: David, t''as passé une période difficile, j'espère sincèrement que tu vas mieux, ça fait plaisir de te lire à nouveau.
Je ne peux qu'appuyer : +1

Ou alors juste que quand tu avances dans la vie en t'interdisant de lâcher quoi que ce soit pour tout affronter, il y a un moment où tu te rends qu'un petit coup de pouce a ou aurait été le bienvenu... Même pour les plus forts...
J'ai envie d'ajouter : surtout pour les plus forts !
Ceux qui sont habitués depuis toujours à serrer les dents et tenir coûte que coûte, et soutenir les autres au passage.

Mais même le plus grand grizzli finit par mordre la poussière, un jour ou l'autre.
Et ce jour-là, il aura peut-être la surprise qu'un écureuil lui file la patte, et partage avec lui son stock de faînes/glands/pignons...
;)

Comme les écologues s'en aperçoivent en étudiant l'organisme forêt (dont les arbres + le mycorhize), ce qui permet la résilience, de la communauté comme des individus, c'est justement le lien communautaire, le fameux tissu social, traduit chez les humain(e)s par la proximité géographique ou de coeur (et idéalement les deux).

De ce point de vue, pour traverser des temps de crise à grande échelle, il me semble que l'approche collectiv(ist)e du mouvement de Transition (au sens de Rob Hopkins) ou des Colibris est bien plus efficace que les survivalistes individualistes qui amassent des flingues dans leur bunker. Je vous accorde qu'un mélange à 80% / 20% serait peut-être encore plus efficace ?
 
Créez et entretenez les liens, en temps de « paix », sans attendre la crise, il en restera toujours quelque chose...