Vie Sauvage et Survie

Catégorie Générale => Stages, sorties et aventures (récits ou projets) => Discussion démarrée par: Cocoeau le 08 décembre 2016 à 22:35:29

Titre: Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Cocoeau le 08 décembre 2016 à 22:35:29
Bonjour !
Randonneuse sans aucune compétences en alpinisme, j'ai quand même bien envie de faire quelques sommets assez hauts (3000m et plus) dans les Alpes, pour patienter en attendant d'avoir acquis les dites compétences. J'ai pour projet de faire le Pic de Font Sancte d'ici quelques temps.
Auriez-vous d'autre conseils de sommets ne nécessitant pas de connaissances spéciales en alpinisme ou randonnée sur glacier ?
Je veux bien des itinéraires un peu complexes avec des passages caillouteux comme il peut y avoir sur Font Sancte ou plus modestement des passages "avec les mains" option cailloux qui roulent comme on en trouve à beaucoup plus basse altitude dans certains coins de Chartreuse  :)
Et si vous avez des infos, ou un récit de votre propre rando sur Font Sancte, je prends aussi  :doubleup:

Merci d'avance !
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: fall7stand-up8 le 09 décembre 2016 à 07:09:06
Salut

Tout d'abord une petite mise en garde. Sans connaissance en alpinisme n'importe quel 3000 est dangereux. l'alpinisme pour moi (qui ne grimpe pas) ne se limite pas aux techniques d'escalade et de cordes mais il y a la météo, la condition physique, la topographie, l'utilisation du matériel (y compris des chaussures) et autres domaines ou des compétences de bases sont nécessaires pour aborder la haute altitude.

MAIS , Si tu veux "te faire un 3000" sans techniques de cordes, il y a le mont thabor dans les alpes du sud. 3200m tout en marchant.
A partir de Briançon partir vers névache :love: puis prendre le col de l'échelle pour descendre vers l'italie. La vallée étroite te mènera jusqu'au sommet du Thabor sans mousqueton ni cordes. Au retour tu pourras t'arrêter au refuge "rei maggi" au pied de la vallée :doubleup:

ATTENTION : Je ne peux parler que de l'itinéraire estival. Et même la, météo changeante avec risques d'orages.
Je pense que l'hiver c'est faisable en ski de rando mais avec un bon niveau quand même et des risques d'avalanche importants.
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: azur le 09 décembre 2016 à 08:55:39
Faire un 3000, c'est déjà de l'alpinisme même si l'accès ne présente pas de difficulté particulière: déjà à cette altitude, on trouve des neiges éternelles.
J'en ai fait quelques-uns en été et en hiver, en groupe... et je serais assez réservé sur l'idée de les faire tout seul, même avec de l'expérience, un accident est très vite arrivé et un 3000 sollicite déjà bien l'organisme.

Du temps où j'étais dans les alpes, en isolé, je préférais des sommets moins ambitieux mais pas dénués d'intérêt:
- le pic de Bure en ski de rando, mais sympa aussi à faire l'été, avec la possibilité de visiter l'observatoire
- le Mont Aiguille, au bord du Vercors, assez atypique et qui offre un panorama impressionnant
- l’Étale, au dessus de Manigod, où il faut terminer avec les mains mais sans véritable nécessité de s'encorder

Et dans les 3000, il y a le Vieux Chaillol, au dessus de Gap, qui a la réputation d'être accessible techniquement même en ski de rando mais forcément long, puisqu'il y a au moins 1500m de dénivelé à se farcir avec les gambettes! Donc une course exigeante physiquement, et donc prudence en isolé...
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: zangetsu74 le 09 décembre 2016 à 09:48:35
Je ne reviens pas sur les avertissements des camarades  :-[

Quelques propositions "aériennes" en haute-savoie (altitudes entre 2400 et 2800) (toutes classées a minima difficiles par le site d'itinéraires cité en lien - ne pas oublier de vérifier l'adéquation capacités - difficultés ) :
- La Tournette - 2352m / Dénivelé : 928m (http://www.haute-savoie.info/articles.php?lng=fr&pg=5)
- Le Parmelan - 1832m / Dénivelé : 660m (http://www.haute-savoie.info/articles.php?lng=fr&pg=213)
- La Dent d'Oche - 2222m / Dénivelé : 1016m (http://www.haute-savoie.info/articles.php?lng=fr&pg=450) Mon coup de coeur personnel
- Les Cornettes de Bise - 2462m / Dénivelé : 1100m (http://www.haute-savoie.info/articles.php?lng=fr&pg=602) - un des sommets classiques de la Yaute, mais qui se mérite !
- La Pointe percée - 2750m / Dénivelé : 1029m (http://www.haute-savoie.info/articles.php?lng=fr&pg=443) - je pense que cette balade se rapproche le plus de tes critères

Vouala pour ce que je connais par ici :-)
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: VieuxMora le 09 décembre 2016 à 10:14:18
Je garde un bon souvenir du Petit Mont Cenis
http://www.altituderando.com/Signal-du-Petit-Mont-Cenis-3162m

Fait avec ma fille qui avait 8 ans. C'est un itinéraire assez long
" Papa, on arrive quand ?"
" Johannie, tu vois comment est la Tour Eiffel ? On a en déjà monté une, et quand on en aura encore monté deux on sera arrivé !"
"Ah bon ! " :D

Et là haut, c'est beau.
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Merlin06 le 09 décembre 2016 à 13:03:52
Nous avons fait le tour du Mon Viso cet été avec ma compagne et mon père, c'était top.  ;)
Pas de sommet mais de superbes panoramas et ça monte assez haut. Assez physique avec bons dénivelés, prévoir de petits crampons pour les quelques névés.
Plein d'infos ici: http://www.altituderando.com/Tour-du-Mont-Viso-par-le-Col-de
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: raphael le 09 décembre 2016 à 14:28:51
Moi aussi j'avais le projet de faire un 3000 et je l'ai réalisé mais dans les Pyrénées.

- Bien choisir son 3000 m surtout si c'est le premier : approche et final le plus facile, de toute facon tu vas bouffer du dénivelé

- est ce raisonnable de le faire sur un jour ? : je ne pense pas donc tu t'approches le plus possible et tu finis le lendemain matin en pleine forme physique et reposé

- le faire seul : pourquoi pas mais faut qu'il y ait du monde autour (d'autres randonneurs ) , ils te montreront le chemin d’accès ou les erreurs d'orientation a ne pas faire.

quand je parle d'orientation c'est plutôt ce bout de chemin là ou plus ce rocher là a prendre a droite ou a gauche car les derniers mètres sont parfois aériens


Attention au sommet : vent, vertige, froid, manque de place si fréquentation

et surtout attention a la redescente (fatigue, inattention) et elle sera longue la redescente
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Loriot le 10 décembre 2016 à 19:12:11
Salut,
Je te soumets la Haute cime sur les dents du midi. Deux possibilités pour y arriver:
Depuis Champéry, cabane de Susanfe (nuitée possible) Col de Susanfe, haute cime.
Depuis van d'en haut:
Van d'en haut, Salanfe (nuitée possible) col de Susanfe, Haute cime.
Tu peux même monter d'un côté et descendre de l'autre en profitant des transports publique...
Les enfants des 7 ans y montent... mais l'exploit est au rendez-vous!
Mp moi si tu veux plus d'infos... suis en vacances par la haut en été.
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Brice le 12 décembre 2016 à 11:23:40
Salut.

Le Buet (massif du Giffre).

Tu as aussi l'option de faire un truc légèrent plus technique (rando glacière) avec un guide ou via un club (caf, ffme...).

Un peu hors sujet mais ça me fait penser que la neige est bien "remonté" et qu'on trouve maintenant à "basse" altitude des névés en neige dure voir glace, qui sont de vrai piège pour les randonneurs en baquette qui ne veulent pas renoncer pour 20m à faire dessus... Faites gaffe.
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: sebastienb le 13 décembre 2016 à 14:06:12
Il y a le Mont du Buet près de Chamonix : grosse dénivelée, mais "que" de la marche (technique avec pierriers etc)
Titre: Re : Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Cocoeau le 14 décembre 2016 à 18:35:13
Le faire en un jour ? J'ai dit ça ?
Le faire seule ? J'ai dit ça ?

Alors au vu de vos réactions j'ai pas été claire, je précise donc que je ferais ces grimpettes comme toute autre rando sans me précipiter et en prenant tout mon matos de bivouac si l'itinéraire est trop long pour une journée de plus de 7h. Et je partirais très certainement avec mon chéri qui s'il n'est pas plus formé que moi pour l'alpinisme est tout à fait compétent en randonnée.

Par ailleurs je suis déjà montée aux alentours de 3000m cet été dans le Queyras - mais c'était pas le sommet ! - ainsi que dans les Ecrins il y a deux ans.
Je connais les névés glissants, les pierriers délicats, les variation de météo, les orages - qui sont particulièrement beaux dans le Queyras tant qu'ils restent sur le côté italien  :D, et qui d'ailleurs ne sont pas forcément plus dangereux au sommet d'un 3000 qu'au sommet d'une montagne dominante moins haute comme peuvent l'être Chamechaude ou le Grand Veymont. Bref je commence à savoir un peu ce qu'est la montagne - et pas seulement les Monts d'Arrée  ;D

J'ai d'ailleurs pratiqué l'escalade pendant 3 ans, sans chercher vraiment le haut niveau mais je suis capable de grimper à l'aise jusqu'à une cotation 5C environ. J'ai juste pas le matériel et ne me sens pas encore capable de pratiquer sans encadrement. Et je n'ai jamais utilisé ni piolet ni crampon.

Et puis comme toujours, si je vois que c'est dangereux / que je suis crevée / que le cumulus là-bas commence à avoir une drôle de tête, je me mettrais en sécurité. Je me contrefous de ne pas faire un sommet si le faire me met - ou toute personne avec moi - en danger.

Brice, tu suggère de faire des itinéraires techniques avec un guide, c'est mon projet aussi. Mais l'un n'empêchant pas l'autre, j'ai aussi envie de tester des randos un peu hautes :)
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Cocoeau le 08 mars 2017 à 23:52:09
Après de longues réflexion et de l'entraînement (j'ai refait Chamechaude en décembre, pas mal de balades en raquettes dans le Jura, et je me balade régulièrement dans mon coin)...

Cet été je ferais le Thabor avec un groupe d'amis ! On va très probablement faire tout ou partie du GRP du tour du Mont Thabor en plus de l'ascension, pour avoir une jolie rando de 5-7 jours :)
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: fall7stand-up8 le 10 mars 2017 à 07:58:59
Salut

Si tu fais le thabor, tu peux rajouter 1/2 journée pour te faire le sentier des cascades au départ de Névache en direction des chalets de Foncouverte.
c'est pas de la haute montagne mais les nombreuses cascades et les fleurs colorées de la vallée de la Clarée sont un pur ravissement :love: :love: :love:.
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Cocoeau le 05 juillet 2017 à 00:26:54
Ca y est nous avons notre itinéraire, tour et ascension du Thabor donc, en boucle depuis Névache. Un itinéraire en 6 jours, le sommet judicieusement placé au milieu pour être acclimatés mais pas encore crevés.
Titre: Re : Sommets des Alpes sans connaissances en alpinisme
Posté par: Lou74 le 03 novembre 2018 à 18:33:41
En Haute-Savoie, on peut dépasser les 3000 mètres d'altitude sans neige, en été :

* Le Buet, pas loin de 1800 m de dénivelé cumulés, mais pas dangereux. Terrain un peu glissant vers la fin, parce que la pente est raide et le sol recouvert de petits morceaux d'ardoise. Il vaut mieux emporter des bâtons de marche, au moins pour la descente. Si vous avez la même "chance" que moi, vous aurez le vent glacial et assez fort, de face, lors de l'ascension finale (oui, ça aide !!!). En été, il n'y a pas de neige du tout, mais ça dépend des années. J'y suis montée le 8 septembre 2017, je n'ai pas vu un flocon sur le parcours. Le sommet est à 3096 m. Il faut partir de Vallorcine, tout au bout de la vallée de Chamonix. On peut aussi partir de Six-fer-à-Cheval, mais c'est plus long et dangereux, ou par le Cheval Blanc, idem.

* Le refuge de Tête Rousse, sur la voie normale pour monter au Mont Blanc : monter au Nid d'Aigle depuis Saint-Gervais, à pieds (1800 m de dénivelé en tout) ou par le TMB, le tramway du Mont Blanc, petit train à crémaillère (800 m seulement pour atteindre Tête Rousse dans ce cas). Ensuite, monter au chalet des Rognes et atteindre le glacier de Tête Rousse. C'est un petit glacier dont on peut facilement traverser la partie plate (en 5 minutes) pour rejoindre le refuge derrière lequel on a une magnifique vue sur le Glacier de Bionnassay. Il y a tout de même quelques passages verglacés et il est préférable d'avoir des bâtons de marche pour éviter de tomber. Je l'ai traversé en chaussures de randonnée souples, sans bâtons, je n'étais pas super rassurée sur un ou deux mètres où ça glissait. Si on monte jusqu'au Glacier de Tête Rousse, c'est dommage de ne pas le traverser, car on se prive de la très belle vue sur l'immense Glacier de Bionnassay, derrière le refuge qui se trouve à 3167 m d'altitude. On voit aussi passer les alpinistes qui montent au refuge du Goûter pour tenter le Mont Blanc le lendemain. Depuis que je suis montée à Tête Rousse mi-juillet 2017, j'ai attrapé le virus du Mont Blanc, ça m'a donné envie d'y monter. C'est le risque quand on monte à Tête Rousse. Je préfère prévenir !

Ce sont deux randonnées à plus de 3000 m accessibles à tout bon randonneur qui n'est pas alpiniste ni équipé. Pour quelqu'un qui marche bien, il faut moins de 4 h 30 pour arriver au sommet (en faisant peu de pauses et très courtes).