Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Techniques primitives => Discussion démarrée par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 09:52:58

Titre: RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 09:52:58
Bonjour à tous,
je cherche à construire mon abri de jardin (en gros 2m sur 2m, et hauteur de 2m), de manière très simple. J'ai besoin que la surface soit plane, mais je cherche à éviter de me servir de béton. Au demeurant, les abris qu'on trouve dans le commerce sont très bien, mais très cher.
Je me souviens avoir visionné "le dernier trappeur": à un moment dans le film, il construit une maison, et pour autant que je m'en souvienne je n'ai pas vu de bétonnière. Je sais bien que c'est un film, mais il m'a paru par moment plutôt authentique et en plus je pense bien qu'effectivement, à cette époque des trappeurs, ils ne bénéficiaient pas de béton. Pour autant, cela avait l'air stable dans le temps et autre question: comment se prémunir du pourrissement du bois?
Si vous avez de conseils pour néo débutant... je suis preneur de "coaching"...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bpc le 03 novembre 2012 à 10:07:00
il me semble qu'alors tu as deux solutions:

-soit un sol surélevé

-soit de la terre battue
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: raphael le 03 novembre 2012 à 10:21:40
préparation du sol : un peu de décaissement pour sortir les racines..., et avec du géotextile en option high tech, un lit de caillasse, et un sol en mélange terre -chaux.
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: gmaz87 le 03 novembre 2012 à 11:20:42
Salut,
Pour le pourrissement du bois, je suppose que tu parles des poteaux porteurs?
Tu as le choix, soit tu pré brule ton bois en surface, ça protège un temps, autre méthode trouver un bois qui résiste mieux, (enfin un peu) à l'humidité: acacia, thuya.
Dernière solution si tes poteaux sont protégés par la toiture en débord, tu creuse un trou plus large que le poteau, au fond une grosse pierre plate, tu poses la base du poteau sur la pierre et tu combles avec des cailloux et du sable, ça préserve un long moment puisque l"humidité montante du sol est en partie bloquée.
Pour un sol plan, tu décaisses, une couche de tout venant et comme raphael, un mélange sable -chaux ou alors un plancher sur solives elles mêmes sur briques ou parpaing et une ventilation sous le plancher.
a+
Gérard
Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 12:58:25
préparation du sol : un peu de décaissement pour sortir les racines..., et avec du géotextile en option high tech, un lit de caillasse, et un sol en mélange terre -chaux.

Effectivement, je pensais décaisser quelque peu et tasser à la masse.
Par contre, qu'est ce que tu appelles "géotextile en option high tech"?
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 13:00:37
il me semble qu'alors tu as deux solutions:

-soit un sol surélevé

-soit de la terre battue

Merci  :)
C'est très clair et en même temps très obscur pour moi.
Surélevé, je vois ce que tu veux dire, mais comment on s'y prend avec connaissances limitées et outillage limité aussi.
Et la terre battue... euh, la même que Roland Garros?
Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 13:06:16
Salut,
Pour le pourrissement du bois, je suppose que tu parles des poteaux porteurs?
Tu as le choix, soit tu pré brule ton bois en surface, ça protège un temps, autre méthode trouver un bois qui résiste mieux, (enfin un peu) à l'humidité: acacia, thuya.
Dernière solution si tes poteaux sont protégés par la toiture en débord, tu creuse un trou plus large que le poteau, au fond une grosse pierre plate, tu poses la base du poteau sur la pierre et tu combles avec des cailloux et du sable, ça préserve un long moment puisque l"humidité montante du sol est en partie bloquée.
Pour un sol plan, tu décaisses, une couche de tout venant et comme raphael, un mélange sable -chaux ou alors un plancher sur solives elles mêmes sur briques ou parpaing et une ventilation sous le plancher.
a+
Gérard

effectivement, je parlais des "porteurs"...
Mais j'envisage aussi un montage type "chalet" avec les encoches à chaque extrémité des planches qui ainsi s'emboitent les unes dans les autres. Dans ce cas, il n'y aurait pas de piquet porteur... Je ne sais pas ce que ça vaut réellement comme montage... L'ensemble aurait été fixé dans le sol avec des équerres métalliques.
En tous cas le plancher sur solives posées sur briques ou parpaing, ça me parle.
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Lélie le 03 novembre 2012 à 13:21:14
Mon père a fait son abri sur terre battue, les cloisons à 15cm du sol pour la ventilation (et que le chat aille y chasser les souris !) , et posé de nombreuses choses sur des palettes pour les surélever un peu du sol. Aucun problème depuis 15 ans.  :)
Titre: Re : Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: raphael le 03 novembre 2012 à 14:03:50
Effectivement, je pensais décaisser quelque peu et tasser à la masse.
Par contre, qu'est ce que tu appelles "géotextile en option high tech"?


le geotextile est un tissu qui empêche les racines de remonter en surface et aussi aux plantes de raciner. tu peux l'installer une fois le terrain decaissé et avant de mettre le sable ou le gravier
High tech : par rapport a la reference "dernier trapeur"  ;)
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 15:29:13
le geotextile est un tissu qui empêche les racines de remonter en surface et aussi aux plantes de raciner. tu peux l'installer une fois le terrain decaissé et avant de mettre le sable ou le gravier
High tech : par rapport a la reference "dernier trapeur"  ;)

Okidoki  :)
Et je peux abuser?
Pour 4m2, combien de parpaings à peu près?
Et la profondeur pour décaisser? Entre les cailloux, les parpaings, les solives et un plancher, je compte 40 cms...
...
Lélie, je retiens les 15 cms pour la ventilation... ainsi que les palettes... Du coup je me demande si je ne vais pas remplacer les solives et le plancher par des palettes.
...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: gmaz87 le 03 novembre 2012 à 16:09:04
Salut,
Si tu décaisses, laisse tomber les parpaings, ça n'a aucun avantage, mieux vaut du "tout venant", ça doit se trouver chez tes marchands de matériaux, ou alors de la caillasse de récup.
Par contre je ne saisis pas ton idée de construire avec des équerres métalliques fixées dans le sol, à mon sens dans de la terre ça ne va pas tenir terrible, en ce cas mieux vaut poser le tout sur des briques (quitte à les espacer pour rester dans la logique de Lélie) et fixer ta construction avec des haubans métalliques, sur 4m², ça doit le faire.
A+
Gérard
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Loriot le 03 novembre 2012 à 16:48:07
Il existe des pieux métallique pour faire tenir les clôture en bois. (Clostra) de 50 à 70 cm de haut elle ont sur le dessus une partie ou une poutre de 10x10 s'enfonce.
Tu plantes quatre de ces pieux (ou plus selon la grandeur de ton abris) et tu construit dessus.
Perso j'ai monté une écurie, une grange, un abri de jardin multimédia, etc. Ça ne bouge pas! Tu les enfonces avec une cale et une masse, tu contrôles avec un niveau et hop!

Une idée en photo...

Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 17:02:57
Salut,
Si tu décaisses, laisse tomber les parpaings, ça n'a aucun avantage, mieux vaut du "tout venant", ça doit se trouver chez tes marchands de matériaux, ou alors de la caillasse de récup.
Par contre je ne saisis pas ton idée de construire avec des équerres métalliques fixées dans le sol, à mon sens dans de la terre ça ne va pas tenir terrible, en ce cas mieux vaut poser le tout sur des briques (quitte à les espacer pour rester dans la logique de Lélie) et fixer ta construction avec des haubans métalliques, sur 4m², ça doit le faire.
A+
Gérard

Ah ben le coup des équerres métalliques, c'était justement pour fixer la structure dans les parpaings... Mais tu as raison, je cherche sans doute trop compliqué pour un simple abri.
D'ailleurs je n'ai pas précisé: je vais y mettre des outils de jardin, la tondeuse, et peut-être installer un tout petit coin "forge"...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 03 novembre 2012 à 17:05:57
Il existe des pieux métallique pour faire tenir les clôture en bois. (Clostra) de 50 à 70 cm de haut elle ont sur le dessus une partie ou une poutre de 10x10 s'enfonce.
Tu plantes quatre de ces pieux (ou plus selon la grandeur de ton abris) et tu construit dessus.
Perso j'ai monté une écurie, une grange, un abri de jardin multimédia, etc. Ça ne bouge pas! Tu les enfonces avec une cale et une masse, tu contrôles avec un niveau et hop!

Une idée en photo...



Ah oui, intéressant!!
Du coup, ça pourrait même me simplifier le montage que j'avais en tête, mais faudra sans doute que j'emploie plus de clous et vis (au départ je pensais à un emboitement de planches avec des encoches aux extrémités)...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Lélie le 03 novembre 2012 à 17:10:15
Me semble que l'abri de mon père est justement posé sur des parpaings dans les angles.

On avait aussi fait un box pour le cheval quelques années après, avec des poteaux de récup EDF en bois planté dans le sol. On a passé les protecteurs les plus forts qu'on a trouvé sur les pieds des poteaux (pas très écolo notre affaire !), jusqu'à 60cm au dessus du niveau du sol. Rien a faire, 10 ans plus tard c'est endommagé par l'humidité et les bébêtes.  :(
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: akiou le 03 novembre 2012 à 18:36:25
La solution du pauvre contre les bébêtes, c'est de badigeonner le pied des poteaux dans le sols d 'huile de vidange usagée. très utilisé en Afrique, c'est radical...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 07:58:55
La solution du pauvre contre les bébêtes, c'est de badigeonner le pied des poteaux dans le sols d 'huile de vidange usagée. très utilisé en Afrique, c'est radical...

C'est bon à savoir...
Mais ce n'est sans doute pas nécessaire si on prend l'option suggérée par Loriot (avec les piquets métalliques).
Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: azur le 04 novembre 2012 à 08:07:15
La solution du pauvre contre les bébêtes, c'est de badigeonner le pied des poteaux dans le sols d 'huile de vidange usagée. très utilisé en Afrique, c'est radical...
Aussi efficace que les traitements des poteaux téléphoniques et traverses de chemin de fer, mais il ne faut pas négliger l'aspect polluant...
Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Moleson le 04 novembre 2012 à 09:14:39
La solution du pauvre contre les bébêtes, c'est de badigeonner le pied des poteaux dans le sols d 'huile de vidange usagée. très utilisé en Afrique, c'est radical...
De un ça marche pas en simplement badigeonnant le pied du poteau, il faut le laisser tremper des jours voire semaines dans un bidon avec de l'huile de vidange.

Pratiquement ça tient peut-être 2 ans. Les méthodes moderne d’imprégnation par pression sont nettement plus efficace.

On peut dire que n'importe quel bois imprégné ou pas va tôt ou tard pourrir s'il est planté dans la terre.

Pour le le projet que tu as cherche au simple comme Gmaz l'as déjà écrit.

Des parpaings par terre, sur les parpaings des solive qui vont faire la structure du plancher et le départ de la structure en solive de la cabane. Un plancher cloué ou vissé en planche de 2.5cm d'épais et les mur en planches fines. Prévoir un toit à un pan avec un débord. La solidité de l'ensemble se fait par le plancher et les murs.

Si tu veux un sol qui n'est pas surélevé en terre battue ou gravier par exemple. Faire des fondations en béton, dessus une rangée de parpaings et sur les parpaings une structure en bois (les murs et le toit).

Finalement il y a la version luxe avec maximum de travail. Creuser les fondations et les remplir à moitié avec avec de la caillasse et autre matériel drainant. Poser des poteaux d'un bois imputrescible comme décrit plus haut et un montage type chalet. Les premières planches doivent qui entrent dans le sol être également en bois imputrescible. Ensuite prévoir un toit avec un très large débord, de telle manière qu'en cas de pluie les fondations en bois ne soient pas mouillé et penser aussi à la structure du terrain et faire éventuellement  un drainage pour éviter le mouillage par ruissellement. J'ai vécu dans une ferme construite de cette manière, elle avait plus de 300 ans, le bois pour les fondation était du chêne, le reste en sapin.

Moléson
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Low profile le 04 novembre 2012 à 10:30:33
Voici le mien construit il y a 10 ans, posé sur 9 parpaings, planché surélevé bois des même dimensions que ton projet 2000x2000X2000mm.

Chevrons, frisette, seul le toit est en contre planqué marin et recouvert de shingle.



Low cost, low tech, low profile...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 10:40:08
Voici le mien construit il y a 10 ans, posé sur 9 parpaings, planché surélevé bois des même dimensions que ton projet 2000x2000X2000mm.

Chevrons, frisette, seul le toit est en contre planqué marin et recouvert de shingle.



Low cost, low tech, low profile...

C'est effectivement vers ce genre d'abri que je me dirige.
J'aurais souhaité y rajouter deux fenêtres.
Dans mon esprit, le toit aurait eu un seul pan (comme l'indique Moleson) sur lequel j'aurais aménagé une petite gouttière et un fût pour la récupération d'eau de pluie.
Comment tu as fixé la structure sur les 9 parpaings?
Je ne sais plus si je l'ai indiqué plus haut; mais les poteaux métal qu'on enfonce dans la terre me paraissent pas mal...
Et je retiens aussi la frisette... Jusqu'à présent je pensais prendre des planches de coffrage...
En tous cas merci pour les photos, c'est cool  :)
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Low profile le 04 novembre 2012 à 11:03:33
La structure est juste posée sur des chevrons équerrage avec des équerres en bois home made.

Pas de fenêtre ici, c'est un placard à outils, la porte fait un 1000mm de large pour la sortie aisée et rapide de la tondeuse et procure assez de lumière.
L'absence de fenêtre se justifie par le fait que l'endroit est isolé, ça évite les regards de chasseurs et cueilleurs en notre absence et il est piégé de surcroît.

La pose de gouttières est prévu aujourd'hui  ;) si le vent cesse,  le système de récupération d'eau devrait se jeter dans la marre intermittente située à 4m . (Les photos ont été prisent en août, la mare est à sec...)
Avec des rigoles je draine le bassin versant dans la mare qui sert à l’arrosage du potager en carré contient 20m3 en Mars, elle est généralement à sec en août. Dans ce cas, la récupération des eaux est accessoire, j'espère juste reporter l’assèchement inévitable de la mare en été (sud de la France).

 à 70 m sur un lodge de 30m2 construit de la même façon, il y a 30 ans, je récupère l'eau de pluie et 2 cuves de 1000 l qui me permet (généralement) de tenir jusqu'en septembre pour les arrosages modérés et à l’arrosoir.


Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Moleson le 04 novembre 2012 à 11:03:46
C'est effectivement vers ce genre d'abri que je me dirige.
J'aurais souhaité y rajouter deux fenêtres.
Dans mon esprit, le toit aurait eu un seul pan (comme l'indique Moleson) sur lequel j'aurais aménagé une petite gouttière et un fût pour la récupération d'eau de pluie.
Comment tu as fixé la structure sur les 9 parpaings?
Je ne sais plus si je l'ai indiqué plus haut; mais les poteaux métal qu'on enfonce dans la terre me paraissent pas mal...
Et je retiens aussi la frisette... Jusqu'à présent je pensais prendre des planches de coffrage...
En tous cas merci pour les photos, c'est cool  :)
A priori s'il y  pas de tornade dans ton coin, le poids de la cabane suffit à la maintenir sur les parpaings.

Les poteaux que l'on enfonce dans la terre sont effectivement pas mal, mais faut être sur que tu puisse planter sur une telle profondeur sans tomber sur un gros caillou ;D
Dans le low cost et low work les parpaings c'est plus simple.


Moléson
Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 11:24:09
La structure est juste posée sur des chevrons équerrage avec des équerres en bois home made.

Pas de fenêtre ici, c'est un placard à outils, la porte fait un 1000mm de large pour la sortie aisée et rapide de la tondeuse et procure assez de lumière.
L'absence de fenêtre se justifie par le fait que l'endroit est isolé, ça évite les regards de chasseurs et cueilleurs en notre absence et il est piégé de surcroît.

La pose de gouttières est prévu aujourd'hui  ;) si le vent cesse,  le système de récupération d'eau devrait se jeter dans la marre intermittente située à 4m . (Les photos ont été prisent en août, la mare est à sec...)
Avec des rigoles je draine le bassin versant dans la mare qui sert à l’arrosage du potager en carré contient 20m3 en Mars, elle est généralement à sec en août. Dans ce cas, la récupération des eaux est accessoire, j'espère juste reporter l’assèchement inévitable de la mare en été (sud de la France).

 à 70 m sur un lodge de 30m2 construit de la même façon, il y a 30 ans, je récupère l'eau de pluie et 2 cuves de 1000 l qui me permet (généralement) de tenir jusqu'en septembre pour les arrosages modérés et à l’arrosoir.




Okidoki,
de mon côté, la maison sera a même pas trois mètres... Et pour les fenêtres je me suis posé la question des regards des curieux: mais il faudrait déjà venir au fond du jardin (des voisins de chaque côté) et je me suis aussi dit que si je voulais bosser à l'intérieur en fermant les portes, ben ce serait mieux avec des lucarnes...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 11:30:28
A priori s'il y  pas de tornade dans ton coin, le poids de la cabane suffit à la maintenir sur les parpaings.

Les poteaux que l'on enfonce dans la terre sont effectivement pas mal, mais faut être sur que tu puisse planter sur une telle profondeur sans tomber sur un gros caillou ;D
Dans le low cost et low work les parpaings c'est plus simple.


Moléson

Hé bé, pas de tornade pour l'instant... Mais ma foi plusieurs fois par an des coups de vent assez impressionnant (j'ai déjà du allé faire le con sur le toit pour replacer une tuile, et j'ai eu du bol qu'elle ne soit pas emporté justement); il y a quelques mois un toit s'est envolé du côté de Chamalières (bon il parait qu'il était pas en super état)...

Tu as raison pour le gros caillou... Mais vu que c'est de la terre rapportée à l'origine, il ne devrait pas être si gros que ça, en tous cas, rien qu'une bonne pioche ne pourrait enlever...

Je résume:
- excavation
- aplanir
- parpaings
- piquet métal
- monter la structure
- ensuite, viendront la toiture et la porte
- puis "l'aménagement de l'intérieur"

Au fait, tant que j'y pense Low Profile, une raison particulière pour que la frisette soit en horizontal plutôt qu'en verticale?
Et une raison pour avoir choisi la frisette plutôt que des planches de coffrage?
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Low profile le 04 novembre 2012 à 11:42:35
Sur les vitres des fenêtres : tu peux appliquer un film adhésif aspect verre dépoli (Style douche) translucide et occultant.
Collage intérieur meilleur durabilité.

http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/film-adhesif-pour-vitrage-aspect-verre-depoli-200x75cm-e58662

Et pas forcément sur toute la vitre mais à la hauteur des regards

Ou low work et low cost  ;) le rayer au papier de verre, je suis moins sûre de l'esthétique sur le coup...  :)


Concernant la pose de la frisette c'est juste esthétique entourée d'arbres (lignes verticales) donc pose verticale pour la pose de la frisette.
On peux faire low work, low tech et avoir certaines élégances...  ;D

Le lodge étant construit en frisette comme cela 20 ans auparavant, un simple souci d'unité esthétique.

Pour les planches de coffrage : je pense que se pose le problème de clair voie, l'endroit étant à 500m souvent soumis aux ventx des contreforts de la vallée du Rhône,  puis c'est avec des planches de coffrage que l'on fait les boxes à chevaux dans le coin...  :)
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 12:03:51
Pour les fenêtres, je ne me fais pas trop de soucis; il y a aussi les options plastic...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Thanos le 04 novembre 2012 à 12:29:58
Salve Bison Solitaire !! ^^

Puisque tu parles de montage type chalet, tu peux te tourner vers la technique du Blockbau, qui est une des plus ancienne pour ce qui concerne le bâtit en bois !

La technique est simple, un assemblage à mi-bois :

(http://www.laproxima.it/liceovarallo/sitodap/blockbau.jpg)

(http://www.robertleglise33.fr/assemblage.jpg)

Tu peux isoler le bois du sol en partant d'un solin de pierres (ou briques, etc...)

(http://jbdowse.com/swz/rpix/2.jpg)

(bon mais en plus petit)

Pour le plancher peux aussi garder l'assemblage à mi-bois mais en multipliant les encoches sur la longueur et en faisant une sorte de carroyage.
Un ensemble solives/lambourdes mais au sol quoi ! (http://www.cenci.fr/fr/parquet_pose_clouee_01.asp)
Le tout sur un cailloutis par exemple pour remplacer le béton.

Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: Moleson le 04 novembre 2012 à 12:59:27
.....

Je résume:
- excavation
- aplanir
- parpaings
- piquet métal
- monter la structure
- ensuite, viendront la toiture et la porte
- puis "l'aménagement de l'intérieur"
....

La tu mélange les modes de construction.

Soit tu fais un plancher surélevé et t'as pas besoin d'excaver et d'aplanir, soit tu veux être au niveau de la terre, là effectivement il faut pour le moins aplanir et tu te retrouve avec le problème de bois dans la terre qui se résoud soit par le système de muret comme sur la photo, soit par l'emploi de bois imputerscible et de toit largement avancé, ainsi qu'un sol fortement drainant..

L'avantage du plancher surélevé, que tu pose sur des solives, elle même sur des parpaings ou le système de piquet métallique est que tu dois pas de préoccuper de bois qui pourrira immanquablement en terre et surtout c'est une méthode rapide et économique de construction.

Faut pas non plus se casser les pied pour faire un cabanon de jardin.

Frisette contre planche de coffrage, c'est pas le même poids ni le même prix. Ensuite il y a le problème de claire voie entre les planches et finalement c'est les planches de coffrage c'est moche.

Les techniques type Blockhaus, si tu doit tout faire à la main, c'est un travail de dingue, autrement c'est à la machine qu'il faut le faire et il faut quand même avoir une certaine expérience du travail du bois. De plus on dépense beaucoup plus pour le bois qu'avec des bêtes frisette sur un cadre de solive en bois.

Pour les fenêtres, prend les en verre, la matière plastique ne support pas les UV à long terme.

Moléson
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 13:04:34
Salve Bison Solitaire !! ^^

Puisque tu parles de montage type chalet, tu peux te tourner vers la technique du Blockbau, qui est une des plus ancienne pour ce qui concerne le bâtit en bois !

La technique est simple, un assemblage à mi-bois :

(http://www.laproxima.it/liceovarallo/sitodap/blockbau.jpg)

(http://www.robertleglise33.fr/assemblage.jpg)

Tu peux isoler le bois du sol en partant d'un solin de pierres (ou briques, etc...)

(http://jbdowse.com/swz/rpix/2.jpg)

(bon mais en plus petit)

Pour le plancher peux aussi garder l'assemblage à mi-bois mais en multipliant les encoches sur la longueur et en faisant une sorte de carroyage.
Un ensemble solives/lambourdes mais au sol quoi ! (http://www.cenci.fr/fr/parquet_pose_clouee_01.asp)
Le tout sur un cailloutis par exemple pour remplacer le béton.



Hello Thanos  :)
voui, c'est à ça que je pensais au départ... Mais les conseils apportés ici me laissent penser que ce n'est sans doute pas le ratio pas cher/simple le plus approprié... Du bois pré-travaillé, avec les encoches, j'en ai bien vu, mais ce n'est pas donné. Certains modèles qu'on trouve dans les magasins de bricolage sont faits comme ça aussi, mais d'après les avis d'internautes, ce n'est vraiment des produits bien finis, et pourtant c'est cher à la base aussi (au moins 300 euros).
Là d'après mes estimations: 15 euros de parpaings, 100 euros de planches de coffrage, restent les piquets mais je n'ai pas encore cherché leur prix...
En plus je me suis renseigné côté législation, et fort heureusement, en deça de 5m2 (surface et emprise au sol), pas besoin d'autorisation ou même déclaration préalable...
Titre: Re : méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 13:12:05
La tu mélange les modes de construction.

Soit tu fais un plancher surélevé et t'as pas besoin d'excaver et d'aplanir, soit tu veux être au niveau de la terre, là effectivement il faut pour le moins aplanir et tu te retrouve avec le problème de bois dans la terre qui se résoud soit par le système de muret comme sur la photo, soit par l'emploi de bois imputerscible et de toit largement avancé, ainsi qu'un sol fortement drainant..

L'avantage du plancher surélevé, que tu pose sur des solives, elle même sur des parpaings ou le système de piquet métallique est que tu dois pas de préoccuper de bois qui pourrira immanquablement en terre et surtout c'est une méthode rapide et économique de construction.

Faut pas non plus se casser les pied pour faire un cabanon de jardin.

Frisette contre planche de coffrage, c'est pas le même poids ni le même prix. Ensuite il y a le problème de claire voie entre les planches et finalement c'est les planches de coffrage c'est moche.

Les techniques type Blockhaus, si tu doit tout faire à la main, c'est un travail de dingue, autrement c'est à la machine qu'il faut le faire et il faut quand même avoir une certaine expérience du travail du bois. De plus on dépense beaucoup plus pour le bois qu'avec des bêtes frisette sur un cadre de solive en bois.

Pour les fenêtres, prend les en verre, la matière plastique ne support pas les UV à long terme.

Moléson

Ah oui... et j'ai sans doute oublié de préciser que mon terrain, dans le coin où je veux le faire, est très légèrement en pente. C'est pourquoi je pensais qu'il fallait creuser un minimum, pour faciliter l'aplanissement.
Et les solives sur les parpaings, faut bien les fixer à la structure aussi?...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: jacqueline le 04 novembre 2012 à 13:25:33
Si le terrain est en pente , en cas de pluie, il y aura du ruissellement, si tu  décaisses sur une partie, ça va devenir une mare.

 Dans ce cas il vaut mieux des pilotis  ( tubes de ciments enfoncés partiellement dans le sol ; ça ne pourrit pas  :D ) qui ramènent le plancher à l'horizontale. Les recouper à la disqueuse pour l'horizontalité .

 Le ruissellement passera sous la cabane.

 Pour faire des trous profond de petit diamètre  :  la barre à mines ( mvt alternatif vertical ) une pelle adaptée pour sortir la terre.. ( technique de plantage des poteaux avant la tarière ).  

 S 'il y a le rocher, il suffit de percer gros au Hilti et de sceller un  gros fer à béton.
Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 13:54:21
Si le terrain est en pente , en cas de pluie, il y aura du ruissellement, si tu  décaisses sur une partie, ça va devenir une mare.

 Dans ce cas il vaut mieux des pilotis  ( tubes de ciments enfoncés partiellement dans le sol ; ça ne pourrit pas  :D ) qui ramènent le plancher à l'horizontale. Les recouper à la disqueuse pour l'horizontalité .

 Le ruissellement passera sous la cabane.

 Pour faire des trous profond de petit diamètre  :  la barre à mines ( mvt alternatif vertical ) une pelle adaptée pour sortir la terre.. ( technique de plantage des poteaux avant la tarière ).  

 S 'il y a le rocher, il suffit de percer gros au Hilti et de sceller un  gros fer à béton.

Hello Jacqueline  :),
euh là on est déjà bien au delà de que je veux faire.
Quand je dis pente, c'est du léger, hein... C'est plus une question de terre : y'en a plus à un endroit qu'à l'autre. J'aurais décaissé juste ce qu'il faut pour que les parpaing soient à plat...
N.B: j'ai pas de barre à mines, pas de Hilti (ni autre perfo), la technique de plantage de poteaux avant la tarière... euh connais pas... C'est que la deuxième année où je bénéficie d'un jardin... Je pourrais garder tous le matis dans le garage... oui mais voilà mon garage est devenu ma salle d'entrainement (banc, fonte, BOB, makiwara...)
Titre: Re : Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: jacqueline le 04 novembre 2012 à 14:31:05
Hello Jacqueline  :),
Je pourrais garder tous le matis dans le garage... oui mais voilà mon garage est devenu ma salle d'entrainement (banc, fonte, BOB, makiwara...)

 C 'est pas mal la barre à mines comme entrainement à la muscu  ;D

 
la technique de plantage de poteaux avant la tarière... euh connais pas...

 J 'ai eu la chance de voir ça alors..

 Super efficace pour planter un mât, sans faire un trou comme une vache
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: bison solitaire le 04 novembre 2012 à 14:34:23
C 'est pas mal la barre à mines comme entrainement à la muscu  ;D

 
 J 'ai eu la chance de voir ça alors..

 Super efficace pour planter un mât, sans faire un trou comme une vache

C'est pas faux pour la barre à mine  :D
Sinon, je ne savais pas que les vaches faisaient des trous!! (J'en rajoute hein, on est des anciens purs citadins, et depuis peu en quartier pavillonnaire permettant de se poser des questions histoire d'évoluer quelque peu...)
Titre: Re : Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: jacqueline le 04 novembre 2012 à 14:41:53
(J'en rajoute hein, on est des anciens purs citadins, et depuis peu en quartier pavillonnaire permettant de se poser des questions histoire d'évoluer quelque peu...)

Transition pas évidente au début, ça me rappelle  un lotissement où j'ai vécu ( c'est mon père qui est venu me poser la clotûre pour le chien, alignée au quart de poil  :blink:) mais c'est en sciant que Léonard devint scie  :D
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: inzemix le 04 novembre 2012 à 17:50:33
Euh, les piquets en métal, je suis pas sur que ce soit super durable, enfoncé dans la terre, si c'est pas super inoxydable, ça risque de pourrir et lâcher plus rapidement qu'un bon poteau de téléphone en mélèze...
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: François le 10 novembre 2012 à 05:13:01
Plus facile à régler que les parpaings : des poteaux de clôture en béton (posé horizontalement sur le sol). Pour une surface de 2x2 m, trois poteaux doivent le faire.
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: mag le 30 mai 2013 à 21:19:06
http://www.les-cabanes.com/construire.html
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: gargle le 31 mai 2013 à 09:15:28
chez mes parents on a fait un hangar en structure bois, et pour éviter le pourrissement, on a fait comme ca :

2 UPN verticaux, le U vers l'extérieur, qui prennent en sandwich le poteau, celui-ci à 20-30 cm du sol
les UPN coulé dans un bloc de béton

ça fait 20 ans maintenant, rien n'a bougé, et le bois jamais traité. (un ormeau mort peu de temps avant, transformé en poutre)

C'est un peu "bazooka contre moustique" mais en dimensionnant bien les éléments ...
En plus, ça permettrait de rattraper la pente facilement.
Titre: Re : RECH: méthode construction sans chape
Posté par: max65871 le 19 février 2014 à 20:38:23
Et le toit les gars ??

Perso, je voudrais construire un petit abri type abri de jardin pour y mettre une colonne de clapiers, une table pour manipuler les lapins, deux petits ballots de paille et un contenant de granulés (genre poubelle en métal soudée maison ;) )
je ne peux malheureusement pas dépasser 2m sur 2. J'ai le choix proposé par mes parents :  acheter un abri de jardin tout fait (500 euros) ou le construire. Je serais tenté de le construire comme dans "le dernier trappeur" en découpant des encoches de 5cm de profondeur dans des voliges de 8x20x220cm et en assemblant le tout sur je ne sais pas quoi (une idée ???). Seulement, je ne me rends pas compte et j'ai assez peur du prix ! :/ Auriez-vous une idée du budget à fournir ? Et, est-ce que mes voliges ont des dimensions correctes ?

Amicalement, max.