Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Survie en contexte dégradé / vie en autarcie => Discussion démarrée par: Andraste le 18 octobre 2012 à 22:42:27

Titre: Décevant
Posté par: Andraste le 18 octobre 2012 à 22:42:27
Impossible d’avoir une discussion avec mon entourage sur le principe du survivalisme  :'( .... Tous se moquent et finissent par me parler de la fin du monde en décembre. Ils sont pleins de préjugés et c'est décevant.

Et vous, en parlez vous ?
Titre: Re : Décevant
Posté par: éclipse le 18 octobre 2012 à 22:59:50
Peut-être que "survivalisme" n'est pas le bon mot à employer quand on discute en société.
Peut-être que si tu utilises des termes comme "résilience", "autonomie" (do it yourself), "premiers secours" etc (et surtout si tu montres que tu sais faire), alors peut-être que tu seras mieux compris.

Moi aussi "survivalisme" me fait un peu marrer  :)
Titre: Re : Décevant
Posté par: Richleau le 18 octobre 2012 à 23:28:17
Je confirme que parler de premiers secours, par exemple en impliquant les proches et a fortiori les enfants, fonctionne beaucoup mieux. D'autant que celle ou celui qui se rappelle de la conversation et va butiner sur la toile tombe invariablement sur Volwest qui, malgré de vrais bons conseils souvent, renvoie une image qui rassure moyennement (armes, optique assez consumériste, vision US qui peut faire tiquer certains). Je ne critique pas le gars: j'ai appris pas mal de choses grâce à lui, mais là on cause image et prime abord. Le but n'est certes pas de rassurer, mais doit-il inquiéter? Comme le mot "vivaliste" n'existe pas et que vivant n'est pas suffisant, peut-être faut-il arrêter avec "survivaliste". Il ne s'agit pas de politiquement correct. Ce terme a tellement été caricaturé depuis un demi-siècle qu'il me semble hors d'usage.
Titre: Re : Décevant
Posté par: floproteus le 18 octobre 2012 à 23:44:17
Salut,

perso je prend souvent l'Etat comme exemple, expliquant qu'il conseil de se préparer sur quelques jours et que chaque pays à des réserves de céréales, etc... J'essais de partir du général à l'individuel, mais t'inquiète pas, on fini souvent par me parler de la fin du monde.... :glare: ;#
Titre: Re : Décevant
Posté par: redemsky le 19 octobre 2012 à 00:43:35
Moi quand j'en parle je ne parle pas de "survie", ou de "survivalisme".
Mais de prévention, de préparation a une situation de crise, d'entrainement "au cas ou"
Dés que tu met le mot survie dans une phrase, les gens pensent a rambo, bear grills et autres
Il faut juste avoir de bons arguments, parlé de la situations des tremblements de terre en Italie, etc.

Bref, si tu arrive et que tu fait "oué euh moi je m'entraine a la survie" ... Forcement tu va être catalogué

N’hésite pas! sert toi de certaines chose que tu as appris dans les livres, ou vu sur le forum
Affiche toi avec ces bouquins, pose des "problèmes" au gens du genre: "es que tu sait comment sortir d'une voiture quand tu est tombé dans l'eau" ?
(la réponse c'est "il faut attendre que l'eau soit quasiment entièrement rentré dans l'habitacle, prendre une dernière respiration et ouvrir et a ce moment la pression de l'eau ne s'applique plus puisque tu as de l'eau dans la voiture, donc la porte s'ouvre sans soucis)

Et puis ne t'en fait pas, ils saurons de trouvé le jour ou il y aura un soucis  :lol:
Titre: Re : Décevant
Posté par: ** Serge ** le 19 octobre 2012 à 02:19:53
http://auto.lapresse.ca/auto/conseils/201109/12/01-4446198-votre-vehicule-tombe-a-leau-que-faire.php (http://auto.lapresse.ca/auto/conseils/201109/12/01-4446198-votre-vehicule-tombe-a-leau-que-faire.php)
Titre: Re : Décevant
Posté par: redemsky le 19 octobre 2012 à 03:39:39
je cite la source de ce que j'avance dés demain ;) je suis sur d'avoir lu sa dans un bouquin de survie
Titre: Re : Re : Décevant
Posté par: b@s le 19 octobre 2012 à 07:12:36

Et puis ne t'en fait pas, ils saurons de trouvé le jour ou il y aura un soucis  :lol:

je plussoie ... je ne parle pas de mon mode de fonctionnement, mais certains essaint régulièrement de profiter de ma prévoyance pour rattraper leurs conneries ...

sinon comme les autres, le mot survivalisme, c'est trop connoté TF1 M6
Titre: Re : Décevant
Posté par: zapi le 19 octobre 2012 à 09:33:41
C'est surtout une question de prévoyance,( pour les stocks de nourriture, eau, mazout de chauffage, une lampe de poche), de santé ( faut bouger un peu ) et de prudence élémentaire: sac a main dans la bagnole, quartier a éviter,... et de sociabilité: pas de faire de bras d'honneur en bagnole ( ma femme a du mal pour ça, et ça lui a deja causé des problèmes ), garder des bons contacts avec ses voisins et au boulot.

La survie c'est d'abord des règles élémentaires de prudence, de savoir vivre, et un esprit sain dans un corps sain, du bon sens. Après faut adapter a l'environnement et au mode de vie.

Parler d'exemples concret: coupure d'eau 24h, on avait de l'eau en bouteille.
La foudre, plus d'électricité, le gamin avait sa lampe de poche près du lit.
Coupure d'électricité, ou plus de mazout, on avait un chauffage d'appoint, et un réchaud et des bougies.

Les armes mieux vaut pas en parler: soit les gens sont contre et ils vont se fermer soit ils sont pour, ça sert presque plus a rien d'en parler. ( sauf si on habite dans des regions ou elles sont presque obligatoires ).

L'actualité offre de nombreuses occasions d'aborder le sujet de façon détournée. Monsanto empoisonne les rats? parlons jardinage....Cambriolage ?, parlons prévention.. n'oublions pas les accidents domestiques pour les plus petits et les plus agés.

par contre les adolescents devraient etre plus réceptif a la survie.
Titre: Re : Décevant
Posté par: tonio le 19 octobre 2012 à 09:50:41
Je ne parle JAMAIS de "survivalisme" chez moi sinon la conversation dure 2 secondes et on me regarde comme si j'étais allumé. Pas question donc de parler d'armes sous un angle "défense" et de stock de munitions parce que les zombies vont débarquer ou de transformer la pelouse en potager parce que l'économie mondiale va s'écrouler et qu'il n'y aura plus rien à bouffer.

En revanche, je l'aborde sous un angle différent petit à petit.
- tiens, il fait vraiment froid tous les hivers et avec toute la neige qu'on a ça m'étonne qu'il n'y ai pas encore eu de grosse panne de courant, on pourrait acheter un petit groupe électrogène pour pouvoir démarrer la chaudière et faire tourner les frigos
- j'ai récupéré pas mal de matos médical (je travaille entre autre pour l'industrie pharma), j'ai fait un sac pharma d'urgence assez poussé avec des sutures, kits de perf, etc. Ca ne devrait jamais servie mais on ne sait jamais...
- ce serait pas mal d'avoir un peu de bouffe basique d'avance genre pâtes, riz, conserves, ça éviterait de prendre la voiture à chaque fois qu'on a besoin d'un paquet de coquillettes. Je gèrerais ça à la cave.
- Y'avait une super promo chez Lidl sur les pack de Vittel 6x2L ! J'en ai pris 6 ! (Allez hop, à la cave avec la bouffe  ;D )
- ce serait sympa de faire un potager avec les enfants dans le pré de ta grand-mère dont personne ne s'occupe, tu sais celui avec les pommiers
...

Pour moi, c'est juste une accumulation de petites choses petit à petit qui relèvent plus du bon sens qu'une mise en évidence frontale. Un peu de psychologie féminine, ça évite de passer pour un cinglé  ;D
Titre: Re : Décevant
Posté par: Bombadil le 19 octobre 2012 à 18:26:08
Tu peux aussi prendre des exemples sur l'actualité.
Récemment, les incendies au Colorado: j'ai été marqué par l'interview d'un des mecs qui avait dû évacuer sa maison.
Le gars était désemparé, il a dit " je n'ai pu emporter que ma télé" (sic)
Là tu te dis que si le mec avait un bob, bien construit, il aurait su quoi prendre. Sa maison (et sa télé) aurait peut être brûlé, mais il aurait vécu la chose dans un meilleur  "confort". Meilleur exemple: la clé usb avec scan des docs d'identité, de salaire, d'achat (pour les assurances). Ce petit bout de plastique peut économiser bien des démarches.

Je me sers aussi d'exemples vécus par moi, que j'ai racontés à mes amis:
- être bloqué par la neige: heureusement que j'avais de l'eau, un duvet, une ration de bouffe.
- Aider un mec dont la voiture est à l'envers dans un ruisseau, portières bloquées car déformées, sous la pluie battante: vive le ResQ-Me.
- l'huile qui prend feu dans la cuisine: vive l'extincteur.
- la coupure à la con au boulot/en pique nique: mini kit médical avec désinfectant, pansements anticoagulants, pansements.
- panne de courant suite à une tempête: merci la cuisinière à gaz, les volets manuels, les bougies, la bouffe en stock.
- le pneu crevé de nuit, lampe torche HS, merci le stick lumineux.
- panne de bagnole en été, obligé de faire du stop: merci le chapeau et la bouteille d'eau.
- l'écharde lors d'un barbecue au milieu de nulle part: vivent le SAK et sa pince à épiler.
- la fille super canon qui ne peut pas allumer ça clope: merci le briquet bic... (  ;D )
etc...

Bref tous les exemples qui arrivent relativement souvent, à tout le monde, pas forcément graves,  et qui grâce à un peu de prévoyance, sont plus confortables à vivre, du moins, moins pénibles.
Titre: Re : Décevant
Posté par: Andraste le 19 octobre 2012 à 18:59:17
Merci pour vos conseils  :up:
Titre: Re : Décevant
Posté par: Poussin6367 le 20 octobre 2012 à 00:41:24
Bonsoir,

Je suis un peu comme toi Tonio, je ne parle jamais de survivialisme, parce que personne ne sait ce que c'est mais tout le monde en a une idée.

Quand j'ai connu ma copine elle se moquait de moi parce que quoi qui l'arrive j'avais toujours mon sac avec moi, que je descende les poubelles, que j'aille à la superette en face à 10m ou que j'aille plus loin et elle trouvait ça idiot.
Alors quand je parlais du forum je disais que vous étiez des amateurs de randonnée et des militaires qui parlaient de trucs de militaires et d'amateurs de randonnée ... un jour j'ai fait l'erreur de dire que c'était surtout une concentration sur le thème de la vie dans des environnements complexes
"Ouais c'est du survivialisme quoi ... "
Tu sais ce que c'est le survivialisme ?
"Le survivialisme ... pfouuuuua ... je connais, c'est des mecs qui ont des caves de 3 étages et qui dorment sur des boites de conserves et de munitions. Même que y'en a ils apprennent à survivre tous nus et à abattre des arbres à coup de poing ... "
Nan mais ma chérie c'est pas ça, c'est surtout un état d'esprit, une mise en condition du corps et de l'esprit pour pouvoir revenir à des fondamentaux. Maintenant c'est vrai que la préparation mentale c'est bien, mais à un moment il faut aller sur le terrain et tester certaines choses.
"Ouais mais les survivialistes ils se préparent pour la fin du monde ..."

Point de Non-Retour ... on va appeler ça le point Manise : Tout discussion pourtant à la base sur la randonnée va finir par dériver sur la fin du monde à un instant T. ^^

Bref à un moment on a quand même emménagé ensemble et j'ai ramené mon matos ... Elle a un peu tiré la gueule au départ, je ne vous le cache pas ...
Et puis finalement en utilisant mes ciseaux pour lui couper ses pansements, en faisant chauffer une boite au réchaud un soir de coupure de courant elle a commencé à comprendre que c'était pas forcément être psycho mais juste un peu prévoyant.
Après elle ne comprend toujours pas pourquoi je garde un sac auquel je ne veux absolument pas toucher : Mais il prend de la place, il sert à rien et en plus tu l'utilises jamais, tu veux qu'on rachète des trucs que tu as déjà dans le sac ...
Forcément c'est difficile à expliquer parce qu'effectivement, à part pour vérifier le conditionnement et les dates de péremption je n'y touche jamais ...

Pour pas que ça parte en crise au final j'utilise des mots comme résilience ou prévention des risques, mais je ne sais pas si ça la fait tilter quand même ... Je crois qu'elle s'y fait parce que c'est comme ça et si un jour on a un souci quelconque elle dira ON avait tout prévu ^^
Je parle de ma copine mais j'imagine que pour énormément de gens les réactions seraient les mêmes et encore, elle accepte les arguments, les confronte, etc. Mes connaissances à la fac sont assez rétives à toute forme de préparation, en disant que ça sert à rien, qu'on a les pompiers pour ça, etc. Je n'en parle donc pas trop, voire pas du tout ...

Pour conclure je dirais que je n'en parle jamais le premier et quand je dois en discuter j'essaye de trouver des exemples de la vie courante pour le justifier, comme le dit Bombadil.
Titre: Re : Décevant
Posté par: jacqueline le 20 octobre 2012 à 12:17:17
 Le semaine dernière j'ai fait une razzia au super marché , de quelques variétés de légumes en conserve, que je consomme régulièrement. ( ma troisième opération ).

 Razzia  limitée, car il y a peu de stock en rayon.

A la caisse je suis passée pour une tarée avec mes dizaines de boites de conserves et mes six litres d'huile.

Mais voilà , une semaine plus tard, les conserves que j'ai prises n'ont toujours pas été réapprovisionnées. Pourtant c'est pas encore le bronx.

 Alors je laisse les gens ricaner avec la fin du monde.. ;#

 Il y a deux ans on a eu un peu de neige, avec le bazar sur les routes des magasins n'ont pas été livrés ce jour là.  J 'en ai pris conscience à ce moment, et on est en Savoie pas sur la Cote d' Azur. Ca aurait duré une semaine, les rayons étaient vides.

En cas de coupure de courant , ce serait pareil avec les bougies et les piles ( et puis les caisses ne fonctionnent pas toujours ).

Seul un employé de la pharmacie, quand j'ai fait ma trousse de soins, m'a dit qu 'ils faisait des stocks depuis deux ans.      
Titre: Re : Décevant
Posté par: Andraste le 20 octobre 2012 à 14:24:27
Je commence à réussir à convaincre mon mari de l’intérêt de la chose.... Depuis que je lui ai promis que nous investirons dans un barbecue au gaz (celui avec un brûleur pour casseroles).  En revanche mon fils de 11 ans lui est très réceptif au principe, il veut préparer son EDC (adapté à son âge). Je suis super contente.
J'ai aussi refait l'inventaire de ma trousse de premiers soins, il y participe et pose des questions.

Petite question au passage, que faites vous des produits "périmés" de la trousse de premiers soins ?
Titre: Re : Décevant
Posté par: zapi le 20 octobre 2012 à 19:25:51
Quand la foudre est tombée une nuit sur la cheminée de la voisine et que celle ci a éclaté ( la cheminée donc ) et que les briques sont tombées sur le toit de ma chambre ( maison mitoyenne ) puis que le compteur d'électricité a commencé a fumer dans la cave, j'étais content que le gamin ait eu une lampe de poche.

Quand cet été-là le gamin s'est coincé la peau des c*u!lles dans la fermeture éclair de son short et qu'il ne pouvait plus bouger, ( on avait marché 3 h pour arriver la ) j'étais bien content d'avoir mon canif suisse pour exploser la fermeture éclair ( il a fallut 10 minutes pour y penser ), et trois jours après le meme canif servait a démonter la porte des toilettes pour libérer le fils d'un ami qui s'était enfermé.

Avec la ficelle de mon douk douk, j'ai réparé la chaussure de ma fille pendant une ballade.

Rien de très glorieux mais ça a bien dépanné a chaque fois.
Titre: Re : Re : Décevant
Posté par: tonio le 20 octobre 2012 à 19:33:11
Je commence à réussir à convaincre mon mari de l’intérêt de la chose.... Depuis que je lui ai promis que nous investirons dans un barbecue au gaz (celui avec un brûleur pour casseroles).  En revanche mon fils de 11 ans lui est très réceptif au principe, il veut préparer son EDC (adapté à son âge). Je suis super contente.
J'ai aussi refait l'inventaire de ma trousse de premiers soins, il y participe et pose des questions.

Petite question au passage, que faites vous des produits "périmés" de la trousse de premiers soins ?


Retour à la pharmacie pour tout ce qui est médicaments, les consommables genre compresses stériles et autre pansements, c'est poubelle. J'ai fait le tri il y a un mois et j'ai fait un bon sac plein de pilules en tout genre. Les médocs périmés sont rarement dangereux une fois la date de péremption dépassée mais leur effets risque d'être moindre. En revanche les jeter à la poubelle, ou pire dans les toilettes, c'est prendre le risque que ces produits se retrouvent dans le sol, les rivières et les nappes phréatiques.
Titre: Re : Décevant
Posté par: floproteus le 21 octobre 2012 à 20:13:47
Citer
Quand la foudre est tombée une nuit sur la cheminée de la voisine et que celle ci a éclaté ( la cheminée donc ) et que les briques sont tombées sur le toit de ma chambre ( maison mitoyenne ) puis que le compteur d'électricité a commencé a fumer dans la cave, j'étais content que le gamin ait eu une lampe de poche.

Quand cet été-là le gamin s'est coincé la peau des c*u!lles dans la fermeture éclair de son short et qu'il ne pouvait plus bouger, ( on avait marché 3 h pour arriver la ) j'étais bien content d'avoir mon canif suisse pour exploser la fermeture éclair ( il a fallut 10 minutes pour y penser ), et trois jours après le meme canif servait a démonter la porte des toilettes pour libérer le fils d'un ami qui s'était enfermé.

Avec la ficelle de mon douk douk, j'ai réparé la chaussure de ma fille pendant une ballade.
On devrait épingler ça au sommet de chaque discussion sur les EDC :up: !


Citer
les consommables genre compresses stériles et autre pansements, c'est poubelle.
Pourquoi ? On peut considérer les compresses comme non-stériles et les utiliser en tant tel, non ;) ?
Titre: Re : Décevant
Posté par: Mishkin le 21 octobre 2012 à 21:04:39
Bonsoir,

Permettez-moi un léger HS

- l'huile qui prend feu dans la cuisine: vive l'extincteur.

Ceci nécessite d'etre complété pour ne pas etre dangereux, extincteur certes, mais pas n'importe lequel et pas n'importe comment.
http://video.prevention-incendie.commentkonfait.com/video/comment-eteindre-feu-friteuse-avec-extincteur-co2-presente-par-proinsec/1897 (http://video.prevention-incendie.commentkonfait.com/video/comment-eteindre-feu-friteuse-avec-extincteur-co2-presente-par-proinsec/1897)
Pour ma part et pour ce cas de figure, c'est torchon mouillé + briefing de la personne exposée au risque ,une couverture ignifugée est également dispo chez moi mais je la trouve trop raide, moins enveloppante que le torchon.

Fin du HS. Reprenez, gens, reprenez ...

à+

Mishkin
Titre: Re : Décevant
Posté par: Bombadil le 21 octobre 2012 à 21:39:23
Merci Mishkin de la précision concernant l'extincteur.
J'ai répondu peut-être un peu vite à ce fil en omettant de préciser qu'il fallait une classe d'extincteur adaptée au type de feux.
J'ajoute qu'il convient de surveiller la date de péremption et la pression dans la bonbonne (pour les extincteurs équipés d'un manomètre).
Titre: Re : Décevant
Posté par: kikou92 le 29 octobre 2012 à 11:33:19
Bonjour à tous,

Voici mon expérience :

Pour ma part, j'utilise avec succès depuis de nombreuses années la "technique socratique" avec la famillle, les amis, les collègues :

Si je me souviens bien de mes lectures, Socrate amenait ses disciples à trouver eux-mêmes la solution à leurs pbs en leur posant des questions ciblées qui  leur permattaient de progresser dans leur réflexion.

Ma version à moi, c'est de prendre un évènement d'actualité (ex : coupure d'électricité, ouragans, agressions phyiques...) et je demande à la personne ce qu'elle ferait si ça lui arrivait.

Au fur et à mesure qu'elle répond, je lui pose d'autres questions pour qu'elle trouve elle-même les limites et les faiblesses de son raisonnement, pour qu'elle réalise elle-même son éventuel manque de préparation ou son absence d'anticipation.

Cela me permet de jauger un peu la personne sur le sujet, de positionner mon discours et, bien souvent, j'ai de bonnes surprises et j'apprends beaucoup.

Exemple concrêt d'il y a une semaine : Un de mes collègues prend bcp l'avion, il a vécu pas mal de situations rocambolesques avec ses bagages : il a depuis toujours de quoi passer une nuit à l'hotel sans ses bagages et il répartit ses affaires et celles de sa femme dans les 2 valises, si jamais elles ne prennaient pas le même avion, qu'elles soient volées ou perdues... Je n'y avait jamais pensé  ;)

Je rebondis rapidement sur la notion de priorités et donc la règle des 3 + C²VDM qui l'illustrent très bien.

Je ne parle pas de "survie", je parle de savoir anticiper et gérer une situation problématique.

A+
Alexis
Titre: Re : Décevant
Posté par: Pouçot le 29 octobre 2012 à 11:38:10
"technique socratique"

Maïeutique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AFeutique_(philosophie))  ;)

PAVC
Titre: Re : Décevant
Posté par: Cignalu le 06 mars 2013 à 22:59:36
Salut tous,

Je me frotte aussi, souvent, à cette difficulté, dans mon désir d'affranchir mon entourage à propos du "préparationnisme" ;) afin qu'ils soient avertis pour eux même mais aussi pour former ensemble une sorte de noyau dur, d'entr'aide, de solidarité et d'actions communes ( potager, constructions, informations diverses, etc...)
Je rencontre personnellement deux types de personnes : ceux, bien sur, imbibés par la culture télévisuel du "bunker, M16, bouffe pour 5 ans". Que l'on peut, comme expliqué plus haut, intéresser en prenant des chemins détournés, plutôt que d'attaquer le sujet de front.

Et puis, une deuxième catégorie, avec, à mon sens, une réaction étrange. Ceux qui refusent catégoriquement d'envisager le pire ou tout au moins une complication momentané. Comme si il était insurmontable de déranger leur confort intellectuel bien établi. ("M...e, va falloir que je gamberge, bricoler des trucs, tester des machins, j'vais plus pouvoir regarder bachelor pénard!") Peut être le fameux choc culturel...Même en y allant molo, Il me semble lire dans leur regard : " qu'est ce qu' il raconte ce con, y va nous foutre la poisse avec ses salades!" et là, ben... faut ramer un moment pour ne serait ce que les convaincre d'avoir une torche à coté du lit!
Mais j'y travaille, et "je les aurai un jour!" tant le bien général ne peut qu'aboutir au bien individuel.

A+
Titre: Re : Décevant
Posté par: Vincent le 07 mars 2013 à 10:09:00
J'aime bien ce sujet,
Perso, je n'aime pas parler de "survivalisme", "preparationnisme" et oatres etiquettes dont nos amis d'outre atlantique aime faire usage. C'est certain que l'exageration de certains relayee par nos medias friands de "sensationnalisme" peuvent heurter nos modes de pensée.
Je prefere parler de "bon sens paysan" en effet avoir quelques reserves et quelques materiels au cas ou n'est pas du survivalisme juste du bon sens et de l'organisation. ET la le discours passe bien mieux aupres de nos concitoyens !
un exemple : la telecommande tombe en panne : plus de pile ! ben plutot que de se galerer a trouver un paquet de piles au supermarché du coin, en avoir un blister sous le coude c'est logique: ben pareil avec quelques provisions de bases, des bougies etc... rester pragmatique, simple et faire preuve de bon sens en anticipant un probleme. Apres bien sur c a ne concerne pas forcement le fait d'avoir 2 ans de reserves, 15 guns et autres... mais bon si je m'en refere au condense du cours de David sur la "survie" au domicile : 3 semaine d'avance, des bougies, un camping gaz et quelques cartouches ca prends pas de place et c'est vraiment tres facile a faire passer et dans un budget et dans l'esprit de nos proches... faire simple, profil bas, je ne suis pas un survivaliste mais un citoyen plein de bon sens ! CQFD !
Titre: Re : Décevant
Posté par: DavidManise le 07 mars 2013 à 11:41:19
Impossible d’avoir une discussion avec mon entourage sur le principe du survivalisme  :'(

Moi non plus, et c'est bien normal.  Le survivalisme, pour moi, c'est de la grosse connerie.  Enfin trop souvent.  Donc je trouve pas ça décevant.  Au contraire.  Je trouve plutôt encourageant que les gens ne foncent pas tête baissée tels des veaux dans un autre mouvement en "isme".

Sans dec, à force, ça me fout la gerbe tout ça.

Gérer le risque, être adaptable, autonome, résilient, conscient, c'est pas du survivalisme.  C'est juste du gros bon sens de base, et je REFUSE de porter une étiquette en isme parce que je fais ces trucs là.

Le prochain qui me traite de survivaliste, je lui chie dans la bouche.

David
Titre: Re : Décevant
Posté par: bpc le 07 mars 2013 à 14:32:20
au moment où est parut le livre de wiseman, je suis partis un mois en séjour linguistique en angleterre, c'était dans les années 80.
il y a avait une émission de tv qui avait pour sujet des exemples de survie.

les gens qui m'hébergeaient,  attendaient chaque jour avec impatience cette émission.
devant ma surprise, il furent étonnés et m'expliquérent qu'ils trouvaient cette émission "excitante".

simultanément, en france, le même sujet engendrait des sourires moqueurs.
 des différences d'approches culturelle de ce sujet ?



Titre: Re : Décevant
Posté par: Karto le 07 mars 2013 à 15:11:33
Y'a quelques années j'avais écrit sur ce forum ou sur le précédent que, pour moi, les survivalistes c'étaient des mecs qui fantasmaient de pouvoir prendre dans le monde post-apocalyptique les belles places dans la chaîne alimentaire qu'ils n'ont pas su saisir dans ce monde ci.
A l'époque je m'étais fait jeter... ;#

J'aime bien l'expression de "bon sens paysan" de Vincent, même si en l'occurence on essaye de démonter le "bon sens paysan" pour comprendre comment il fonctionne, le hacker dans tous les sens pour l'adapter à notre époque et à nos conditions de vie spécifiques, puis remonter les meilleurs morceaux pour en faire un bon sens urbanopaysan kryptonisé avec des jardins sur des toits d'immeubles, du wifi décentralisé et du solaire passif...



En attendant, Andraste, j'ai pour ma part depuis très longtemps abandonné l'idée de parler à un refractaire. On avait d'ailleurs déjà discuté de ça dans le sujet "prise de conscience progressive" que Google devrait retrouver sans trop de soucis.

Quand certaines personnes de mon entourage étaient hermétiques à la notion confucéenne que le confort n'est pas éternel, je ne cherchais à pas à parler, mais me contentais de faire mes trucs dans mon coin. A plusieurs reprises, des évènements très mineurs m'ont donné raison (ruptures d'eau, coupures prolongées d'électricité) et ce sont ces faits, et le confort maintenu par les menues préparations que j'avais faites, qui ont convaincu et donné envie à mes compagnes d'alors de comprendre ces préparations que jusque là elles avaient simplement tolérées.

C'est seulement à partir de là, face à quelqu'un qui a naturellement envie, que parler peut devenir productif.

La limite dans tout ça, ça reste que les préparations ne représentent pas un coût significatif (en fric, en temps, en énergie, en disponibilité mentale...) qui ampute la qualité de la vie normale, mais qu'au contraire la vie normale puisse en bénéficier aussi. Exemple inspiré de Moleson : en temps normal ça coûte moins cher d'arroser le jardin avec l'eau de pluie d'une citerne qui, en cas de rupture d'alimentation, pourra aussi fournir de l'eau de boisson...
Titre: Re : Décevant
Posté par: Raolux le 07 mars 2013 à 15:23:34
L'argent ! ça, ça cause !

Moi, je me borne à rappeler à mes interlocuteurs les sommes, non négligeables, qu'ils donnent à des gens (assurances diverses, mutuel santé...) pour bénéficier d'une protection "au cas où".
Suite à ça, je leur dis qu'au lieu de tout déléguer, ça peut être judicieux de gérer soi-même certains aspects de cette protection.
Titre: Re : Décevant
Posté par: Nävis le 08 mars 2013 à 17:50:28
J'ai choisi la solution des cadeaux.
J'ai offert des versions de qualité mais discrètes des quelques objets utiles.
Le temps a fait le reste: les situations où ces objets ont fait la différence ont commencé à arriver. Avec force récits lors de repas dominicaux. L'aventure au coin de la vie normale, passionnant quoi!
Moi, je garde une attention admirative, dis que je suis super contente de savoir que la personne avait mon cadeau dans sa poche, son sac, etc... bref, l'air de rien. Je pense que personne n'est dupe, mais personne non plus ne se sent le besoin de se fiche de moi.

Ma plus grande "réussite", et celle qui a le plus fait bouger les mentalités:
Ma maman, plus toute jeune, qui doit évacuer un cinéma par la sortie de secours. Sonnerie inquiétante et stridente aux oreilles. 4 étages d'un petit escalier étroit, et dès les premières marches plus de lumière! Elle s'est souvenue d'une petite lampe que je lui avait offerte, et que je lui avait fixé sur le porte clef ("pour bien voir la serrure de la porte d'entrée"). Elle a remonté les escaliers en levant son bras bien haut, en entraînant derrière elle  tout un groupe de personnes bien rassurées.

Titre: Re : Décevant
Posté par: Hurgoz le 08 mars 2013 à 20:05:23
J'ai choisi la solution des cadeaux.
J'ai offert des versions de qualité mais discrètes des quelques objets utiles.
Le temps a fait le reste: les situations où ces objets ont fait la différence ont commencé à arriver. Avec force récits lors de repas dominicaux. L'aventure au coin de la vie normale, passionnant quoi!
Moi, je garde une attention admirative, dis que je suis super contente de savoir que la personne avait mon cadeau dans sa poche, son sac, etc... bref, l'air de rien. Je pense que personne n'est dupe, mais personne non plus ne se sent le besoin de se fiche de moi.

Ma plus grande "réussite", et celle qui a le plus fait bouger les mentalités:
Ma maman, plus toute jeune, qui doit évacuer un cinéma par la sortie de secours. Sonnerie inquiétante et stridente aux oreilles. 4 étages d'un petit escalier étroit, et dès les premières marches plus de lumière! Elle s'est souvenue d'une petite lampe que je lui avait offerte, et que je lui avait fixé sur le porte clef ("pour bien voir la serrure de la porte d'entrée"). Elle a remonté les escaliers en levant son bras bien haut, en entraînant derrière elle  tout un groupe de personnes bien rassurées.

+1 Je pense que des petits trucs simple, qui attire pas spécialement l'attention, très facile à utiliser est ce qui apportera le plus de retour positif. Car après, de toute manière sa passe par l'apprentissage d'un certain nombres de choses: par exemple, inutile de caller une trousse de premier secours qui irait jusqu'à la chirurgie exploratrice dans le sac d'un proche, si, le mieux qu'il sache faire c'est désinfection+pansement.

Moi non plus, et c'est bien normal.  Le survivalisme, pour moi, c'est de la grosse connerie.  Enfin trop souvent.  Donc je trouve pas ça décevant.  Au contraire.  Je trouve plutôt encourageant que les gens ne foncent pas tête baissée tels des veaux dans un autre mouvement en "isme".

Sans dec, à force, ça me fout la gerbe tout ça.

Gérer le risque, être adaptable, autonome, résilient, conscient, c'est pas du survivalisme.  C'est juste du gros bon sens de base, et je REFUSE de porter une étiquette en isme parce que je fais ces trucs là.

Le prochain qui me traite de survivaliste, je lui chie dans la bouche.

David

Je suis d'accord avec toi, mais je crois que là où le bas blesse en faite c'est sur cette notion de risque: beaucoup de personnes vont trouver, par exemple, le fait de stocker plusieurs semaines de nourriture comme extrême, etc et donc vont employer une appellation extrême...enfin, je crois.
Titre: Re : Décevant
Posté par: Srk le 12 mars 2013 à 22:26:45
Il suffit de regarder les informations d'aujourd'hui, nous ne sommes pas (assez) préparer face aux aléas de la météo.

Chaque année l'homme doit faire face aux inondations, coupure électrique de plusieurs jours,etc...bref à des tas de catastrophes naturelles

Par exemple, avec la neige d'aujourd'hui, mes collègues du havre ne sont pas allés travailler et ils affichent sur FB "Mince, c'était le jour des courses !"

Quoi...? tu attends le dernier jour pour y aller ?

Je suis en appart donc je n'ai pas de place pour stocker mais pourtant j'ai de quoi tenir 1 semaine mini et de quoi faire bouillir mon eau et cuire mes aliments.

Je ne me considère pas comme survivaliste, mais prévoyant !

et en expliquant dans ce sens, les gens comprennent et pensent à faire de même (des fois  :doubleup:)

Enjoy !
Titre: Re : Décevant
Posté par: Moleson le 13 mars 2013 à 10:11:06
L'opinion des autres je m'en tape et vouloir convaincre ceux qui ne sont pas intéressé une perte de temps. Je connais tout un tas de personnes dont une partie sont des amis, avec lesquels on a beaucoup de points communs, mais le sujet ne les intéresse tout simplement pas et ils ne se sentent pas concerné.
Tout comme une partie très importante de la population ne se sent pas concerné par la durabilité et ceci à tout les niveaux, autrement on n'aurait pas des gouvernements qui nous promettent le beurre, l'argent du beurre et le cul de la fermières tout ceci à crédit.

J'aime assez la règle des 5/45/50. Si je me bouge mon cul et je fais partie des 5% dans un domaine x, je peux être une source de réflexion pour les 45% (mais pas plus), le reste ....
Mais, l'expérience montre que finalement les personnes intéressées se retrouvent d'elle même sans devoir faire du prosélytisme.

Alors comme on appelle la chose, survivalisme, prévoyance ou résilience, c'est juste des termes.
Survivre en soi d'ailleurs risque fort de ne pas ressembler à l'image d'Epinal du valeureuh Warior avec sont AR15 en train de défendre sa montagne de bouffe, mais quelque chose qui se passe déjà aujourd'hui et très près de nous.

Dans les camps de réfugiés Syriens, les femmes sont obligées de se prostituer pour faire vivre leur famille. Des pères, des maris sont obligés de voir leur femme ou fille, se prostituer simplement parce que se sont les seules qui ont encore une quelconque valeur marchande. Et pas une de ces femmes n'imaginait dans ses pires cauchemars de faire pour de l'argent une pipe à un inconnu.

En Grèce et en particulier à Athènes la prostitution a augmenté de 1'500%, les maladies sexuellement transmissibles ont explosé. Dans ce même pays le nombre d'enfants déposé dans des orphelinat à également explosé parce que des mères élevant seule leur enfant n'ont plus les moyens de les nourrir et plus de toit.

Ça c'est de la vraie survie, c'est crade, c'est violent et ça détruit. Et ça se passe à côté de chez nous et ça peut très bien arriver chez nous. Sauf que c'est pas l'explosion finale des survivalistes mais une lente descente aux enfers.

Mais ce qui est le plus probable c'est une manque de confort transitoire plus ou moins marqué ou une dégradation progressive du pouvoir d'achat.

Dans ce contexte qu'est la survie, que font les notions de résiliences et autres.

Déjà peut-être commencer par soi-même, c'est pas en étant un diabétique, obèse et tabagique à 2 paquets par jour que l'on est le mieux armé à faire face à une crise. Manger correctement, bouger, se regarder de temps en temps dans un miroir, c'est déjà de la survie.

Après il y a carrément des choix de vie à faire. C'est juste impossible de ne pas dépendre d'une filière à flux tendu si on habite au centre d'une grande ville dans un appartement. Donc faut assumer, soit on s'en fout ou on a un point de chute (souvent des parents qui ont une maison avec un jardin en campagne).

Ensuite aussi des choix de consommation, comme ne pas prendre de crédit de consommation, ne pas se rendre totalement dépendant d'une banque qui va mettre à la rue, la première difficulté venue. ÉCONOMISER pour les temps dur.
C'est fou que c'est ringard et c'est quand même incroyable qu'en fait c'est ce que faisaient nos parents et grand-parents sans parler de résilience ou survie.

Les stocks???

J'aime la nourriture de qualité, pour moi économiser ne veut pas dire acheter de la m*rde au Supermarché du coin quand il y a une action pour de la côtelette de porc à 1 Euro le kilo.
Non je vais chez un grossiste qui approvisionne les restaurants et qui de temps fait des actions de 30-40% sur des produits de qualité. Là j'achète alors des pâtes pour 6 mois par exemple. J'achète un porc entier chez un paysan bio je le fais transformer chez un boucher, la viande étant congelée etc.

Avec ce système j'achète ma nourriture environ 30% meilleur marché et en bonus j'ai une réserve, ce qui peut être sympa quand t'as soudainement 6 personnes qui débarquent à l'improviste.

Mettre des vitrage double et un poele suédois dans sa maison, c'est aussi de la survie. Ca économise du fioul/gaz et en cas de coup dur on est content d'avoir chaud.

Cultiver un petit jardin, c'est l'assurance d'avoir en été des légumes de qualité, mais surtout avoir un coup de main qui permet de s0agrandir en cas de nécéssité.

Bref la survie c'est une foultitude de chose, que l'on peut vendre sous différentes étiquettes.
- Économie
- Bio
- Développement durable
- Épanouissement personnel

etc...

Suffit de juste prendre l’étiquette qui ne fâche pas.


Moléson
Titre: Re : Décevant
Posté par: Kilbith le 13 mars 2013 à 10:20:40
Citer
Dans les camps de réfugiés Syriens, les femmes sont obligées de se prostituer pour faire vivre leur famille. Des pères, des maris sont obligés de voir leur femme ou fille, se prostituer simplement parce que se sont les seules qui ont encore une quelconque valeur marchande. Et pas une de ces femmes n'imaginait dans ses pires cauchemars de faire pour de l'argent une pipe à un inconnu.

En Grèce et en particulier à Athènes la prostitution a augmenté de 1'500%, les maladies sexuellement transmissibles ont explosé. Dans ce même pays le nombre d'enfants déposé dans des orphelinat à également explosé parce que des mères élevant seule leur enfant n'ont plus les moyens de les nourrir et plus de toit.

Ça c'est de la vraie survie, c'est crade, c'est violent et ça détruit. Et ça se passe à côté de chez nous et ça peut très bien arriver chez nous. Sauf que c'est pas l'explosion finale des survivalistes mais une lente descente aux enfers.

En temps de guerre quand tout fout le camp, les capotes, les bas, les petites culottes, les sous tifs sexy, le rouge à lèvre, etc...coûtent leur poids d'or. C'est pas fun, c'est crade, on n'en parle pas dans les listes de stockage sur le net. C'est seulement la leçon apprise chèrement.

Titre: Re : Décevant
Posté par: Cignalu le 13 mars 2013 à 12:17:54
Salut,
Citation de: Kilbith
"En temps de guerre quand tout fout le camp, les capotes, les bas, les petites culottes, les sous tifs sexy, le rouge à lèvre, etc...coûtent leur poids d'or. C'est pas fun, c'est crade, on n'en parle pas dans les listes de stockage sur le net. C'est seulement la leçon apprise chèrement."

très intéressant ça kilbith, tu as lu/vu/expérimenté ça ou ?
A+
Titre: Re : Décevant
Posté par: JulJul le 18 mars 2013 à 03:31:49
C'est peu être con ce que je vais dire mais ces temps ci quelqu'un m'a vu avec mon sac a dos, godasse de rando...bref, le gonze s'est arrêté et il me dit : " ouai, t'es un survivaliste toi !( c'est la veste satin 300 armée française qui doit faire ça et la barbe de 4 jours ;#)"
Je lui ai répondu avec un grand sourire : " Non, j'apprends la vie".
C'est pour moi une des façons de décrire ce que nous faisons simplement.
Titre: Re : Re : Décevant
Posté par: Pierrot le 18 mars 2013 à 10:52:05
C'est peu être con ce que je vais dire mais ces temps ci quelqu'un m'a vu avec mon sac a dos, godasse de rando...bref, le gonze s'est arrêté et il me dit : " ouai, t'es un survivaliste toi !( c'est la veste satin 300 armée française qui doit faire ça et la barbe de 4 jours ;#)"
Je lui ai répondu avec un grand sourire : " Non, j'apprends la vie".
C'est pour moi une des façons de décrire ce que nous faisons simplement.

Ça c'est encore la conjugaison de l'effet BG et Youtube où le gars qui va se promener une journée ( je ne parle même pas de randonner ) nous dit qu'il va "faire de la survie".

Titre: Re : Re : Décevant
Posté par: Merlin06 le 18 mars 2013 à 12:05:38
Salut,
"En temps de guerre quand tout fout le camp, les capotes, les bas, les petites culottes, les sous tifs sexy, le rouge à lèvre, etc...coûtent leur poids d'or. C'est pas fun, c'est crade, on n'en parle pas dans les listes de stockage sur le net. C'est seulement la leçon apprise chèrement."
très intéressant ça kilbith, tu as lu/vu/expérimenté ça ou ?
A+
Un pote qui est allé former les forces de police en Macédoine m'a expliqué un truc du genre, et comment ils avaient monté un raid sur un bordel miné et défendu lourdement.  :o
Titre: Re : Re : Re : Décevant
Posté par: JulJul le 18 mars 2013 à 13:29:55
Ça c'est encore la conjugaison de l'effet BG et Youtube où le gars qui va se promener une journée ( je ne parle même pas de randonner ) nous dit qu'il va "faire de la survie".
C'est surtout déjà que je ne me considère comme rien du tout   ;)
Et aussi que le terme "survivaliste" est employé à toutes les sauces ( et à n'importe lesquelles surtout ).
Je sais pas si c'est la conjugaison de plusieurs choses, mais chez moi on n'aime pas les apriori, c'est très rarement du "peu être", il faut être "sûr".
On ne catalogue pas les gens sur leurs apparences :)
La survie est une épreuve quotidienne, nous la "pratiquons" tous naturellement sans s'en apercevoir.
Titre: Re : Décevant
Posté par: Pierrot le 18 mars 2013 à 15:44:19
Citer
C'est surtout déjà que je ne me considère comme rien du tout

Toi oui, mais les gens en général aiment bien cataloguer, il faut correspondre à une case.

Citer
On ne catalogue pas les gens sur leurs apparences

Hélas si très souvent, il y a 50 ans le même gars t'aurait dit, "oh toi tu es un hippie."  :lol:
Titre: Re : Re : Re : Re : Décevant
Posté par: Moleson le 18 mars 2013 à 16:06:31
...
On ne catalogue pas les gens sur leurs apparences :)
Si et ceci depuis toujours, l'apparence est aussi un message.

Citer
La survie est une épreuve quotidienne, nous la "pratiquons" tous naturellement sans s'en apercevoir.
Euh j'ai pas trop l'impression. La survie, la vraie ça doit faire longtemps, mon environnement est sécurisé, très sécurisé... trop certainement.


Moléson
Titre: Re : Re : Décevant
Posté par: JulJul le 18 mars 2013 à 18:48:24
Toi oui, mais les gens en général aiment bien cataloguer, il faut correspondre à une case.

Hélas si très souvent, il y a 50 ans le même gars t'aurait dit, "oh toi tu es un hippie."  :lol:
Oui sauf que je ne fume pas de l'herbe a 5 feuilles ;D