Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Survie en milieu naturel => Discussion démarrée par: kazar le 04 octobre 2006 à 22:55:17

Titre: sujet unique : les ours
Posté par: kazar le 04 octobre 2006 à 22:55:17
LES OURS et LES GENS - Sécurité et protection, un guide sur la sécurité et la conservation sur les sentiers au Canada, par le site gouvernemental des Parcs nationaux du Canada :

http://www.pc.gc.ca/pn-np/ab/banff/visit/visit12_F.asp (http://www.pc.gc.ca/pn-np/ab/banff/visit/visit12_F.asp)

Sommaire du contenu:

Sécurité

. Les attaques par les ours sont rares
. Pour ÉVITER de rencontrer un ours
. Si vous RENCONTREZ un ours
. Si un ours vous ATTAQUE
. Avis aux cyclistes
. Le camping dans l'arrière-pays


et protection

. Que voit l'ours lorsqu'il regarde autour de lui?
. Pour survivre 365 jours par an
. La survie de l'espèce
. Qu'arrive-t-il lorsqu'un ours rencontre des êtres humains?
. 3 secondes pour décider
. Pour vous renseigner davantage sur les ours et les espaces sauvages


(http://www.pc.gc.ca/pn-np/inc/PM-MP/images/visit12a-11_f.jpg)


Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: DavidManise le 04 octobre 2006 à 23:20:31
Oui.

Attention, c'est pour les grizzlis.  Ours noirs et polaires = différents.

Bon lien :up:

Ciao ;)

David
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: kazar le 05 octobre 2006 à 01:50:39
Grizzlis, Ours noirs et Ours polaires sont-ils différents du point de vue de leurs comportements face aux êtres humains?

Merci,
Stéphen.


(http://img242.imageshack.us/img242/6504/bearsrd3.jpg)
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: L'Yéti le 07 octobre 2006 à 08:13:18
Je ne sais pas pour l'ours brun mais je crois que l'ours polaire nous prend pour des proies. Quelqu'un peut confirmer ?

Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Kilbith le 07 octobre 2006 à 10:39:39
Salut,

Je ne suis pas compétent sur ce sujet. Je ne suis  "qu'un homme qui a vu l'homme qui a bouffé Martin"  ;)

Toutefois, il me semble que le comportement d'un ours noir, brun, blanc, grizzli dépend essentiellement des circonstances et du biotope.

Le danger n'est pas obligatoirement lié à un comportement de prédation. Un Kodiak de 600kg qui vous touche de sa papatte juste pour voir c'est "pas glop"...de même il ne faut pas se trouver entre une mère et ses petits. Un ours noir avec une rage de dents c'est pas bon aussi....
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: DavidManise le 07 octobre 2006 à 14:24:21
Salut :)

Pour résumer vite fait :

Ours noir : extrêmement peu aggressif.  Va toujours chercher à fuir.  J'ai vu des gamins à la pêche se faire piquer leur poisson par un ours noir et courrir derrière en gueulant "c'est mon poisson !!!".  L'ours se sauve (avec le poisson).  Ceci dit, comme tout être peureux et opportuniste, si on le coince et qu'il se sent réellement menacé sans pouvoir fuir, il se met en mode "le tout pour le tout" et là il devient extrêmement dangereux.  Idem pour les femelles et leurs petits, ou un ours qu'on surprend et qui croit qu'on veut s'en prendre à lui ou à son repas.  Bref, le tout reste de faire du bruit et de leur laisser le temps de fuir avant qu'on arrive.

Malgré leur relative petite taille (70kg pour les femelles, 150kg pour les gros mâles avec certaines exceptions allant jusqu'à 450-500kg mais c'est extrêmement rare et on soupçonne qu'ils soient croisés avec des ours bruns), ils restent terriblement puissants, très rapides et agiles, et capables de déchiqueter n'importe qui en quelques secondes.  J'ai vu des boîtes de conserves ouvertes d'un coup de patte, des portières de gros 4x4 américain repliées et arrachées comme du carton, etc.  Bref, gros potentiel mais esprit plutôt placide et peureux.

Ours brun / grizzli : 6 à 10 fois plus massif que l'ours noir...  même caractère peureux mais il sait très bien qu'il ne risque absolument rien contre un bipède, donc si l'envie lui en prend il peut charger, ou chercher à impressionner pour nous faire dégager.  C'est lui le chef.  Le plus souvent il bluffe une fois ou deux avant de charger, montrant clairement à l'intrus qu'il a envie d'être tranquille.  La meilleure manière de ne pas avoir d'ennuis reste de garder ses distances (200m minimum).  Il peut, dans certains cas, avoir un comportement de prédation avers l'humain mais ça reste marginal.  Souvent il s'approchera de manière curieuse et si la personne "sondée" a un comportement de proie (courir) ça le stimulera à jouer au prédateur.  Le plus souvent de lui faire face ou de s'éloigner tranquillement sans tourner le dos lui enlève ses envies de goûter et il s'éloigne en cherchant un truc plus facile à manger.  Dans tous les cas, avoir un spray et ou une arme à feu puissante au royaume des ours bruns est une bonne idée, mais la prévention et le respect des distances restent les outils plus utile.

Ours polaire : reste un ours, donc opportuniste et plutôt prudent, mais celui là n'hésite pas à s'en prendre à l'homme quand il a faim.  C'est un prédateur pour l'homme et donc il faut s'en méfier.  Mais sa nature prudente fait en sorte qu'on peut généralement le décourager en lui tenant tête et en lui balançant, par exemple, une fusée éclairante dans les pattes, etc.  J'en ai fait fuir juste en démarrant le moteur d'un ski-doo (pour me barrer parce qu'il devenait trop curieux et que je flippais j'avoue :-[).  C'est une espèce archi-protégée et donc les autorités (en tout cas au Canada) n'hésiteront pas à vous confisquer votre flingue si vous en trimballez un "au cas où".  On préfère clairement protéger l'ours que le bipède, ce que personnellement je comprends parfaitement, surtout que concrètement les risques restent assez limités...  bien qu'avec la famine qui sévit autour de la banquise les ours deviennent de plus en plus aggressifs et entreprenants.  Bref, si vous allez là-haut sachez que vous n'êtes pas au sommet de la chaîne alimentaire, point barre.

Tous les ours (noirs, bruns, blancs) sont opportunistes et donc attirés par les odeurs de bouffe etc.  Selon à quel ours on a affaire, on réagira différemment, c'est à traiter au cas par cas et en fonction des arguments concrets dont on dispose...  je suis en général plus poli avec les ours curieux quand j'ai juste un couteau ou quand j'ai le spray ou le 12 semi auto à portée de main (ce qui est très rare).  N'empêche que ça n'est rendre service à personne, ni aux ours ni aux autres bipèdes, que de les laisser nous dérober notre repas facilement.  Ça entraîne les ours à associer humain à nourriture gratuite, au point que certains deviennent carrément insistants si on ne leur donne rien...  Donc résister autant que possible sans pour autant risquer sa peau.

Ciao ;)

David
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: DavidManise le 07 octobre 2006 à 14:34:30
P.S.: J'ai oublié de parler des kodiaks, qui sont une sous-espèce d'ours brun à peu de choses près...  Ils sont à traiter plutôt comme des ours polaires.  D'ailleurs ils ont presque la même carrure (encore plus gros que les grizz) et un comportement similaire, à peu de choses près.

Au Québec, il y a des tonnes et des tonnes d'ours bruns, mais depuis le début de l'histoire des statistiques québécoises, seuls deux (à ce que je sache) personnes ont été tuées par des ours.  Bref, statistiquement on est *beaucoup moins* en danger si on croise un ours en forêt que si on croise un bipède.  C'est, comme d'habitude, notre ignorance qui nous fait le plus peur.

Ciao ;)

David
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Bebert le 11 octobre 2006 à 05:08:03
Amen, David.

Excellent post sur les ours. Merci au noms de tous les lecteurs d'avoir pris le temps de le partager avec nous.  :love:

Je n'ai pas particulièrement peur des ours, mais je garde toujours mon Spyderco Bill Moran bien affûté à ma ceinture lorsque je vais creux dans le bois. Toujours un peu préoccupant quand on croise 3 ours dans le chemin forestier pour se rendre à son camp de pêche. J'ai déja songé à transporter un bocal de beurre d'arachides sur moi de façon à le «donner» à un ours pour gagner quelques secondes (pour regagner un véhicule, une chaloupe, etc), par contre je crois que c'est plus encombrant qu'autre chose.

Sais-tu si un ours noir québécois nage bien? Est-ce que j'aurais le temps de lui foutre un coup de rame sur le crâne s'il s'approchait trop de ma chaloupe?
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: BearPaw le 11 octobre 2006 à 10:00:29
Les explications de David sont très fiables, mais... le comportement des ours noirs au Canada est en train de changer.
Il semblerait qu'ils deviennent de plus en plus audacieux et les mâles ont une tendance à devenir plus gros qu'ils l'étaient il y a quelques années. Cela viendrait apparemment du fait que la chasse au printemps n'est plus permise, car elle commence seulement en août pour une raison liée au tourisme. N'oublions pas que chaque année, on tue 40'000 ours noir au Canada.

Bébert n'a pas peur des ours ?..... Attends un peu d'en avoir un en face de toi sur son territoire (et pas dans un parc animalier)

Même les spécialistes en ours ont peur de l'ours et le craignent. On peut plus ou moins prévoir ce qu'il fera dans les secondes qui viennent, mais les ours sont malgré tout des animaux très imprévisibles et il convient d'être très prudent.

Un ami Canadien et qui connaît bien les ours m'a dit un jour : "Lorsque tu te trouves face à un ours agressif, tu as deux solutions : soit tu meurs reposé ou tu meurs fatigué en l'ayant attaqué comme tu pouvais, fais ton choix camarade."

Penser que l'on peut gagner une bataille contre un ours noir peut fonctionner avec un peu de chance, mais contre un grizzly ou un ours brun d'Europe.... c'est une autre histoire.

Nous (mon épouse, l'ami en question et moi) avons eu la chance de voir un ours dans son habitat naturel, au coeur de la forêt et il avançait vers nous. Du fait que nous ne bougions pas et que nous étions contre le vent, il n'est pas parti.

Il essayait malgré tout de nous sentir en se demandant "ce" que nous pouvions bien être. Mais sans succès, au contraire, plus il essayait et plus ça le rendait nerveux.

Après une dizaine de minutes, il est parti dans la forêt pour revenir quelques minutes plus depuis une autre direction.... et là... nous commencions à sérieusement avoir la pétoche (la trouille) :o (nous avions tout d'abord pensé qu'il s'agissait d'un deuxième ours)

Mon ami a simulé le cri d'un élan afin de faire croire à l'ours que nous étions quelque chose de connu pour lui et qu'il avait déjà vu auparavant. L'ours s'est finalement calmé un peu, puis est reparti tranquillement.

Au total, l'ours noir est resté une bonne vingtaine de minute, et au départ, il se trouvait à une dizaine de mètres de nous.

Les photos de cette rencontre se trouvent : http://www.swisstrackers.com/cms/cpg/thumbnails.php?album=16 (http://www.swisstrackers.com/cms/cpg/thumbnails.php?album=16)

voilà une image que j'ai déjà posté à plusieurs reprises
(http://www.swisstrackers.com/cms/cpg/albums/Canada%202006/normal_060620_235615.jpg)

La même chose nous est arrivé avec un élan, qui lui s'est trouvé à 5 mètres de nous et qui est resté une bonne dizaine de minutes

voici le lien pour les photos :
http://www.swisstrackers.com/cms/cpg/thumbnails.php?album=17 (http://www.swisstrackers.com/cms/cpg/thumbnails.php?album=17)

Respect pour les ours !  :love:
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Pierrot le 11 octobre 2006 à 10:13:02
Citer
N'oublions pas que chaque année, on tue 40'000 ours noir au Canada.

Je suis abasourdi par un tel chiffre, quarante mille par an, j'ai du mal à le concevoir.  :o
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: BearPaw le 11 octobre 2006 à 10:54:32
Citer
N'oublions pas que chaque année, on tue 40'000 ours noir au Canada.

Je suis abasourdi par un tel chiffre, quarante mille par an, j'ai du mal à le concevoir.  :o

C'est effectivement triste Pierrot, mais ç'est la triste réalité :
http://protectionanimale.com/bears.htm (http://protectionanimale.com/bears.htm)

Extrait du WWF : The number of black bears legally hunted and killed in the United States and Canada increased during the overall survey period, from approximately 40,000 bears per year in 1992 to between 40,000 and 50,000 in the mid-1990s.
http://www.wwf.ca/NewsAndFacts/NewsRoom/default.asp?section=archive&page=display&ID=1270&lang=EN (http://www.wwf.ca/NewsAndFacts/NewsRoom/default.asp?section=archive&page=display&ID=1270&lang=EN)

Surtout qu'il ne s'agit même pas de chasse pour les puristes, mais avant tout du tire-pipe pour touristes....

Voici un lien sur les précautions à prendre avec les ours noirs :
http://www.pc.gc.ca/docs/v-g/oursnoir-blackbear/index_f.asp (http://www.pc.gc.ca/docs/v-g/oursnoir-blackbear/index_f.asp)
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Pierrot le 11 octobre 2006 à 11:00:36
Surtout que je viens de lire que les 40 000 sont ceux qui sont tués légalement et qu'autant sont braconnés.  >:(

650 $ une vésicule d'ours noir, il va falloir faire comme pour les cornes de rhinos, abblation de la vésicule pour les ours...

Je viens de voir la page deux du site, la connerie humaine est vraiment sans limite...


Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Bebert le 11 octobre 2006 à 12:56:55
Depuis que j'ai lu quelques articles où des campeurs ont réussi à faire déguerpir des ours en les piquants avec des canifs... je me sens mieux avec mon couteau à la taille...

C'est psychologique peut-être, mais c'est mieux que rien.

(Je crois avoir lu 2 ou 3 articles où un campeur est venu prêter assistance à son pote aux prises avec un ours avec un SAK)
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: DavidManise le 11 octobre 2006 à 14:14:27
Bearpaw,

Ça doit dépendre des endroits.  Au Québec, les ours commencent à se faire vraiment très nombreux parce que la chasse a été interdite pendant longtemps.  Ça reprend tout doucement.  Mais chez moi (au Québec, donc) tu as du mal à faire un kilomètre dans la forêt sans mettre le pied dans une bouse d'ours...

Très jolie photo.  L'ours(e ?) en question a l'air plutôt maigre.  Ça a été pris à quelle époque de l'année ? 

Ce qui est sûr, c'est que l'ours reste imprévisible et opportuniste.  Il faut agir avec lui comme avec n'importe quelle racaille : ne pas provoquer, mais ne pas non plus se laisser marcher sur les pieds.  Si le comportement de l'ours est indécis ou juste curieux, il faut dans la mesure du possible adopter soi-même la posture aggressive, ou au strict minimum rester planté là où on est et ne pas bouger d'un pouce pour montrer à l'ours qu'on ne le craint pas.

Ceci dit, il faut tout de même faire preuve de jugeotte.  On peut lire assez facilement le langage non-verbal d'un ours.  Celui qui s'approche timidement et qui renifle et qui te tourne autour, celui là est curieux.  Typiquement, si tu as le temps d'avoir peur et de te poser des questions, c'est que l'ours n'est pas vraiment aggressif. 

L'ours vraiment aggressif (rarissime chez les ours noirs), c'est celui qui est déjà sur toi.

Moi, franchement, j'avoue, j'ai peur des ours même si je sais qu'ils sont très peu aggressifs (je parle des noirs).  Cette peur est saine.  Elle me fait prendre des précautions.  Elle me permet de rester humble devant la nature.  Il y a plus fort que moi, là-dedans.  Le tout est d'accepter le fait qu'on fait aussi partie de la chaîne alimentaire.  Ça, ça nous replonge dans la nature.  Ça nous reconnecte avec elle, et avec nous-mêmes, avec nos sens, avec nos peurs, avec notre courage de base. 

C'est bien facile de se ballader dans la nature et d'être la pointe de la pyramide, d'être le fier représentant de la culture dans cette basse sauvagerie.  De mettre des distances, comme ça, entre soi et la nature, ça permet les pires horreurs.  Ça permet de voir la nature comme son bien, comme inférieure à soi, comme "utilisable". 

D'accepter tout simplement l'idée de donner ses protéines à un ours affamé, ça nous replonge DANS le règne animal dont nous ne sommes jamais sortis.  Ceci dit, l'ours qui veut mes steacks devra les mériter aussi.  C'est la loi de la nature, ça aussi.  Je mourrai fatigué.  Simple question de principes ;)

Ciao :)

David
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: DavidManise le 11 octobre 2006 à 14:24:01
Sais-tu si un ours noir québécois nage bien? Est-ce que j'aurais le temps de lui foutre un coup de rame sur le crâne s'il s'approchait trop de ma chaloupe?

Oui, ça nage bien.  En général, il ne s'approche pas trop des chaloupes ni des embarcations.  Quand il est dans l'eau, c'est bien plus haut et gros que lui donc ça lui fait plutôt peur.  En canot, j'en ai déjà repoussé un du bout de la pagaie.  Il s'approchait par derrière.  Je l'ai entendu souffler.  J'ai appuyé ma pagaie sur son front et j'ai poussé fort, ce qui m'a permis de prendre vite de la distance.  En même temps ça lui a enfoncé le nez dans l'eau.  Il a pas aimé ça.  Il a changé de cap tout de suite après. 

C'était un jeune.  Ils sont souvent curieux mais ils apprennent vite et n'insistent pas ;)

Ciao :)

David
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: BearPaw le 11 octobre 2006 à 14:46:48
Très jolie photo.  L'ours(e ?) en question a l'air plutôt maigre.  Ça a été pris à quelle époque de l'année ? 

photo prise par Wolfheart, ma douce compagne, merci pour elle. Il s'agissait d'un mâle d'environ 3 ans, et la photo a été prise le 20 juin 2006 vers 18 heures.
Tu devrais aller voir l'album en entier, il y a quelques 88 photos.
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: kazar le 13 octobre 2006 à 14:05:45
Jean Tanazacq, dans son livre « Du Couteau », évoque un extrait des notes de chasse de Droz qui raconte à un moment donné qu'un avion s'est écrasé dans les Barrens, Repéré du ciel, des chasseurs professionnels, une trentaine d'amérindiens, et une compagnie de militaires sont mobilisés pour le retrouver au sol. En plus de leur fusils, tous sont équipés de grenades offensives (!!!). A un moment donné de l'expédition, les groupes d'hommes qui étaient répartis en équipes distantes de 500 mètres pour ratisser la région, se mettent à être attaqués par les ours Kodiak "dérangés dans leur tranquilité".

L'expédition a duré une journée, à la fin de laquelle l'avion est retrouvé ainsi que les passagers croqués morts ou vifs par les ours. Soixante dix kodiaks de prés d'une tonne restent sur le tapis : tués par les grenades!!!

Ce récit ne vous apparait-il pas curieux? Soixante dix tués à l'aide de grenades offensives!!! Est-ce possible? Ces animaux sont-ils aussi féroces (je parle des ours kodiaks, la férocité des hommes nous la connaissons déjà)? Les déflagration des grenades n'auraient-elles pas suffit à faire fuir les premiers kodiaks?

Stéphen.

(http://www.creativeanimaltalent.com/images/gallery/Mark-and-Koda_in_snow.jpg)

(http://www.creativeanimaltalent.com/images/gallery/Koda_roar.jpg)

(http://www.creativeanimaltalent.com/images/gallery/Koda_big_jason_small.jpg)
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Hatari le 14 octobre 2006 à 15:46:13
Le Kodiak est le plus grand prédateur "mammifère" terrestre au monde, il vit sur l'île du même nom en Alaska et sa chasse est très réglementée et la taxe d'abattage est onéreuse (~ 15.000 USD) ceci dit il doit sa taille ( pas loin d'une Tonne) à la quantité de saumons dont il se gave, c'est un ours qui connaît sa force et ne recule devant rien, il est très territorialiste et gare aux intrus !
Sa chasse demeure un must !

Voici ce dont est capable un ours fâché (âmes sensibles s'abstenir) ! Je ne rigole pas.

 MODO: ATTENTION, images pouvant choquer !

http://www.b0g.org/wsnm/articles/Polar+Bear+Attack
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: DavidManise le 14 octobre 2006 à 21:50:29
Hatari,

Un ours fâché est capable de bien pire que ça.  Le gars en est sorti vivant et somme toute avec des blessures plutôt légères par rapport à ce qui aurait pu lui arriver. 

Apparemment c'est arrivé en été (présence d'eau liquide, pas de neige).  Les ours polaires ont la DALLE tout l'été.  Et comme la banquise arrive un mois plus tard et repart un mois plus tôt grâce au réchauffement climatique, ben ça ne risque pas de s'arranger.  Pour rappel, les ours polaires se nourrissent presque exclusivement de phoque, sur la banquise, pendant l'hiver.  Pas de banquise = période de disette.  Donc pour l'instant, c'est deux mois de disette de plus par an pour les ours.  Ça empire de jour en jour.

Quant à la chasse au kodiak, moi je propose qu'on fasse ça à l'arc seulement ;)

Ciao !

David
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Hatari le 15 octobre 2006 à 17:01:36
De la grande chasse, mais il faut oser avec un arc devant ce géant ou mieux à l'épieu  :D enfin avec un guide armé d'un gros calibre qui n'est pas loin au cas où  :-[
Vu dans un film "hollywood" : "A couteaux tirés" avec A.Hopkins et A.Baldwin très beau film au demeurant sur la survie...
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: kazar le 17 octobre 2006 à 02:30:43
Je suis d'accord que la chasse à l'arc est plus naturelle, plus "égalitaire". Elle demande des qualités d'approche exeptionnelles et laisse davantage de chances aux animaux. Ce qui m'énerve c'est que, même limitée à l'arc, une chasse à l'ours pour le plaisir ne sera jamais une chasse réalisée par nécessité. On trouvera toujours des têtes de noeuds comme ci-dessous bien content d'avoir buté son ours pour prendre son pied :

(http://www.bowhunting.net/Hunts/Bear/FredLutger/2005/Images/Hunters/MikeDitchler-500.jpg)

(http://bowhunting.net/Hunts/Bear/FredLutger/2001/Images/0-PaulMilhuff-350.jpg)

(http://www.artandnature.com/doolittle/buggedbear.jpg)
"Bugged Bear" by Bev Doolittle
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Hatari le 17 octobre 2006 à 08:34:54
A la chasse on ne bute pas et ce n'est pas une tuerie, ceux qui pratiquent ces actes sont des braconniers qui n'ont aucuns respect de l'animal et bien souvent pour des questions d'argent.
Heureusement qu'il y a encore de vrais chasseurs qui parfois règlent des taxes d'abattages assez salées afin de rémunérer des gardes chasses qui protègent la faune et la flore.
Ceux qui mettent en péril faune et flore sont des bracos avec parfois l'appui des autorités (Voir à ce sujet le problème en Afrique).
Pour info. le dernier Rhinocéros noir a été abattu par des bracos. au nord Cameroun, il y a juste 6 ans, les autorités ont fermé les yeux car il y avait beaucoup d'argent en jeu.
Mais pour comprendre cela il faut être un "vrai" chasseur et l'on ne parle bien d'une chose que l'on connaît et que l'on pratique ;)
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: aoum le 17 juin 2007 à 18:57:48
drole de question hein ?

en aout je m'en vais faire un peu de rando dans les carpates , et la bas il y a pas mal d'ours ,
je sais que les chances de tomber dessus sont rares mais on ne sais jamais ..

alors que faire si l'on tombe fasse à un ours ou que celui ci viens gentiment rendre visite à notre campement ?

*attaquer le premier ? http://www.youtube.com/watch?v=Zgin9ZLbv4Y (http://www.youtube.com/watch?v=Zgin9ZLbv4Y)  :D
*s'assoir autour d'un bon feu et partager notre repas ? ::)
*fuir
*lui offrir une barre de céréales  :D
*se rouler en boule , pleurer en appelant notre maman tout en priant pour qu'il ne nous ai pas vu  :'(

enfin voila , si vous avez deja été confronter à la situation ou que vous ayez des infos à partager ..

merci !!
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Bigbang le 17 juin 2007 à 20:30:18
[EDIT] je ne savais pas que ce message avait déjà été abordé auparavant... :-\ mais j'ai passé du temps à taper ça donc je vous le mets quand même... c'est une redit

Extrait de "Manuel de survie" de chez Hors collection éditions :

1) Gardez votre calme, ne bougez pas.
L'expérience a montré qu'une mère ourse cesse d'attaquer si la personne en face n'a pas une attitude agressive

2) Restez sur place, ne montez pas dans un arbre pour échapper à un ours.
Les ours bruns sont agiles, ils grimpent vite aux arbres et vous rattraperaient. Aussi bizarre que cela puisse paraître, l'ours vous laissera tranquille si vous vous tenez coi.

3) Si vous ne bougez pas et que l'ours attaque, frappez-le avec ce qui vous tombera sous la main.
Visez les yeux ou le museau de l'animal.

Quel comportement adopter en face d'un ours.
-Manifestez votre présence en parlant à voix haute, en tapant dans les mains, en chantant ou même en criant (d'aucuns préfèrent se munir d'une cloche). En tout cas, débrouillez-vous pour vous faire entendre -l'ours n'aime pas être surpris. Et n'oubliez pas qu'il court beaucoup plus vite que vous.
-Ne laissez pas les enfants s'éloigner, gardez-les toujours sous les yeux.
-On ne peut pas parler de "distance de sécurité minimale" avec l'ours : plus on est loin de lui, mieux ça vaut !
-Si vous êtes en voiture, ne descendez pas, même pour faire une photo. Gardez les vitres fermées. N'empêcher pas l'ours de traverser la route.

Comment éviter de vous faire attaquer :
- Eliminer toute odeur de nourriture qui pourrait subsister sur vous, sur votre matériel de camping, vos vêtements ou votre voiture.
- Ne dormez pas dans des vêtements que vous avez portés pour cuisiner.
-Rangez vos provisions de façon que les orus ne puissent ni les sentir ni les atteindre.
-Ne laissez aucune nourriture dans votre tente - pas même un carré de chocolat.
- Emballez lse poubelles avec soin et mettez-les à l'écart.
-Veillez avec le même soin à la nourriture de vos animaux domestiques.
- Tous les ours sont dangereux, mais ils le sont d'avantages dans trois situations particulières :
   - Lorsque les femelles ont des petits.
   - Lorsque les ours sont habitués aux restes de nourriture des humains.
   - Lorsqu'ils défendent une proie fraîchement tuée.

Recommandations :
Il y a environ 650000 ours bruns en Amerique de Nord, et on ne déplore qu'un seul mort tous les trois ans - alors que des centaines de rencontres ont lieu. Aux Etats-Unis, la population d'ursidés est majoritairement composée d'ours bruns, dont la fourrure n'est d'ailleurs pas toujours sombre : elle peut être brun clair ou blonde selon les cas. Les mâles sont généralement plus gros que les femelles ( de 75 à 300kg pour les mâles, de 50 à 180kg pour les femelles).
- L'ours court plus vite que le cheval, que soit en montée ou en descente.
- Il monte aux arbres. L'ours brun est meilleur grimpeur que le grizzli.
- L'ours a un ordorat et une ouïe excellente.
- L'ours est extrêmement puissant. Il est capable de mettre une voiture en pièces pour trouver de la nourriture.
- L'ours possède son "espace vital", dont l'étendue varie - de quelques mètres à quelques centaines de mètres - selon chaque animal et chaque situation. Toute intrusion dans ce territoire est perçue comme une menace et peut provoquer l'agressivité de l'animal.
- L'ours défend âprement sa nourriture.
- Toutes les femelles défendent leurs petits. Une femelle surprise de trop près avec ses petits, ou séparée d'eux, peut attaquer.
- La femelle du grizzli a une réaction agressive si elle sent ses petits menacés, c'est sa défense naturelle.
- La femelle de l'ours brun fait grimper ses petits dans un arbre et reste au pied du tronc pour les défendre.
- Ne vous approchez pas d'un animal mort. L'ours pourrait vous attaquer pour s'approprier cette nourriture.
- Il n'est pas recommandé de se promener avec son chien. Il pourrait se dresser contre un ours et provoquer une attaque. Un chien non tenu en laisse pourrait même rabattre un ours vers vous.






Voilà, c'est un article que j'ai recopié de "manuel de survie", j'ai donc sûrement fait des fautes de frappes, mais le scanner ne marche pas... ::)
Par ailleurs, je n'ai jamais été confronté à ce genre de situation et je ne connais pas suffisament le milieu animal pour apporter une critique là dessus. A vous donc... Je suis tout ouï  :)


Alexis
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: aoum le 17 juin 2007 à 20:46:08
génial , merci pour les infos  :doubleup:
je n'avais pas vu que le sujet avais deja été aborder , milles excuses  :-[
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: DavidManise le 17 juin 2007 à 20:55:14
génial , merci pour les infos  :doubleup:
je n'avais pas vu que le sujet avais deja été aborder , milles excuses  :-[

Pas grave !  Ca fait du bien de reviser un brin ;)

David
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: guillaume le 17 juin 2007 à 22:55:11
1) Gardez votre calme, ne bougez pas.

Citer
Quel comportement adopter en face d'un ours.
-Manifestez votre présence en parlant à voix haute, en tapant dans les mains, en chantant ou même en criant (d'aucuns préfèrent se munir d'une cloche).

Heu... j'ai pas tout compris là... Perso, je resterai calme face à un ours ::).
En revanche, je n'irai pas faire de la marche silencieuse par là-bas si vous voyez ce que je veux dire ;D.

a+
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Gofannon le 18 juin 2007 à 08:49:52
Le sujet parle du risque de l'homme face aux ours ou des risque de l'ours face à l'homme?  ::)
parceque les ours sont plus victimes de l'homme que nous le somme: il y a 40000 ours tué pour combien de victimes humaines?

Les ours sont comme les loups et les requins, l'Homme en a peur et certain les tue sous le prétexte qu'ils sont dangereux et qu'ils les ont menacé. alors qu'en lisant par exemple vos messages, on peut éviter des bains de sang des deux cotés grâce à quelques astuces.
Avant d'avoir recours au méthode radical (fusil, grenade >:( ) et qu'il est possible de faire autre chose il faut essayer par exemple l'intimidation, le replis stratégique...
Je pense que cela s'applique à tous les prédateurs: Homme, animaux domestiques ou sauvage.

Titre: Re : Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: thorgaal le 18 juin 2007 à 11:58:05
Le sujet parle du risque de l'homme face aux ours ou des risque de l'ours face à l'homme?  ::)
parceque les ours sont plus victimes de l'homme que nous le somme: il y a 40000 ours tué pour combien de victimes humaines?

Les ours sont comme les loups et les requins, l'Homme en a peur et certain les tue sous le prétexte qu'ils sont dangereux et qu'ils les ont menacé. alors qu'en lisant par exemple vos messages, on peut éviter des bains de sang des deux cotés grâce à quelques astuces.
Avant d'avoir recours au méthode radical (fusil, grenade >:( ) et qu'il est possible de faire autre chose il faut essayer par exemple l'intimidation, le replis stratégique...
Je pense que cela s'applique à tous les prédateurs: Homme, animaux domestiques ou sauvage.



Tout à fait d'accord, c'est sûr que les photos du gars qui c'est fait attaquer dans sa tente ne font pas envie, mais à votre avis à quoi ressemble un ours qui s'est pris une grenade offensive  :'(?
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: aoum le 18 juin 2007 à 17:49:14
et oui , mais malheureusement , l'homme a plus souvent tendance à vouloir adapter l'environnement à lui même que de s'adapter à son environnement ..
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Gofannon le 18 juin 2007 à 19:53:15
et oui , mais malheureusement , l'homme a plus souvent tendance à vouloir adapter l'environnement à lui même que de s'adapter à son environnement ..
:down:
C'est ce quon essaye de changer sur ce forum je crois!  :doubleup:
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: dents-de-sabre le 19 juin 2007 à 15:22:13


(http://www.creativeanimaltalent.com/images/gallery/Mark-and-Koda_in_snow.jpg)

(http://www.creativeanimaltalent.com/images/gallery/Koda_roar.jpg)

(http://www.creativeanimaltalent.com/images/gallery/Koda_big_jason_small.jpg)

MOi ce qui me met un peu sur le cul c'est ces photos ! :o :o :o

 surtout le petit garçon avec le kodiak qui grogne et qui se met debout a coté..et le môme il rigole ,il est content comme à noêl...le plus gros animal que j'ai rencontré en dehors d'un zoo donc en liberté c'était un sanglier d'une bonne (simple ?) centaine de kg , ben j'étais déja terrifié ( ben quoi..vous saviez pas que le tigre est craintif de nature ?LOL) alors un monstre comme ça je me serais déja évanoui en ayant rempli mon calecon après avoir rendu mes grillades de midi sur le gazon..Donc ma question..comment est-ce possible? ce genre de bête est-elle ''apprivoisable??'' ..et le gars qui a l'air de faire du catch avec ...ca a l'air d'être en pleine nature..sont-ce des extraits de film? ou sont-ce des montages? ou que sais-je encore...
Titre: Re : Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: Nimbus le 20 juin 2007 à 17:28:46
ce genre de bête est-elle ''apprivoisable??'' ..et le gars qui a l'air de faire du catch avec ...ca a l'air d'être en pleine nature..sont-ce des extraits de film? ou sont-ce des montages? ou que sais-je encore...
Y a bien des gens qui arrivent à "apprivoiser" des tigres, alors pourquoi pas des ours...
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: dents-de-sabre le 20 juin 2007 à 17:47:15
J'entends bien mais  je parlais de kodiaks ( dont je crois qu'il s'agit sur les photos..) et ca l'air de se passer en milieu naturel..
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: troutandbird le 22 juin 2007 à 17:20:45
quelqu'un a piqué les photos de mes vacances, j'ai le poil tout ébouriffé la dessus,
non sans rire, on peut approcher des ours le photographe du national géographic va prendre des clichés a deux mètres d'un grizzly, c'est sur, faut pas lui piqué son saumon franchement sorti de l'eau, les ours s'apprivoise bien je crois, mais bon j'en ferai pas mon copain de bac à sable, en tout cas c'est vraiment beau comme animal! (OH mère grand, comme vous avez de grandes dents...)
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: galileo le 22 juin 2007 à 17:40:48
unj ours ne s'apprivoiseras jamais, tu le dompteras seulement, ca sera seulement un rapport de force constant entre toi et lui et un jour, paf le chien, tu remarquera qu'il te manque un bras ou une jambe et il sera trop tard :'(
Titre: Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: kodiak le 23 juin 2007 à 09:51:23
NON!!! >:( on apprivoise pas un Kodiak, y en a qu'ont essayer >:D
unj ours ne s'apprivoiseras jamais, tu le dompteras seulement,
TAFDAK avec Galileo, ce n'est pas le genre de bebete que l'on peu facilement apprivoisé ou dompter,
Les photographes animaliers débarquent pendant des saisons ou la nourriture ne manque pas et ils habituent les ours à leur présence progressivement, ils ont, de plus une arme, toujours à porter ;)

Pour obtenir le comportement que l'on voit sur les photos il faut des animaux "imprégnés", qui vivent en semi captivitée, ou captivité avec des êtres humains depuis leur plus jeune âges
Et cela ne rend pas moins dangereux, au contraire, l'animal perd ses appréhensions face à "l'animal vertical" que nous sommes, le jour ou le nounours prend conscience de sa force tu peux être sûr qu'il y aura de la barbaque pour le dîner
Ce sont des animaux naturellement plus fort que l'homme, même un geste de jeu peu avoir de graves conséquences, si je me souviens bien lors du tournage du film "L'OURS" un des dresseur y a perdu 2 ou 3 doigt par accident

Citer
surtout le petit garçon avec le kodiak qui grogne et qui se met debout a coté..et le môme il rigole ,il est content comme à noêl
Moi aussi ça me trou le cu*l :o, d'autant que c'est ce qui se passe avec mon fils, je me dresse , je grogne, je deracine des arbres et lui, il se marre >:(
Titre: Re : Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: dents-de-sabre le 24 juin 2007 à 03:46:49

Moi aussi ça me trou le cu*l :o, d'autant que c'est ce qui se passe avec mon fils, je me dresse , je grogne, je deracine des arbres et lui, il se marre >:(


j'ose pas imaginer le jour ou ,adolescent, tu lui diras :  ''Nan je t'achèterai pas de  scooter !!'' >:(



 ;D ;D ;D
Titre: Re : Re : LES OURS et LES GENS
Posté par: riketz le 25 juin 2007 à 00:04:00
Heu... j'ai pas tout compris là... Perso, je resterai calme face à un ours ::).
En revanche, je n'irai pas faire de la marche silencieuse par là-bas si vous voyez ce que je veux dire ;D.

a+
Faire du bruit en marchant, c'est pour faire comprendre de loin aux animaux qu'on arrive. et vu qu'il nous entendent de très loin, sans pouvoir nous identifier(ca marche encore mieux avec son pas naturel=>cloche,grelot,casserolle(technique de sylvain tesson dans L'Axe du Loup), death metal... ;D) et donc nous considèrera comme un danger potentiel et tentera plutot de fuir que de se rapprocher.

Sauf que si on le surprend ou qu'il est coincé, il appliquera l'antique doctrine: "l'attaque est la meilleur défense" !
et la c'est pas ta capote géante qui te sauvera, donc mieux vaut rester immobile pour qu'il ne nous identifie pas comme un danger.

C'est pour ca aussi qu'il faut par exemple taper des pieds près des points d'eaux et des hautes herbes pour faire fuir les serpents!  :)

Bon évidement, c'est la théorie! ;D

Qu'on me corrige si je me trompe.
Titre: sujet unique : les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 13:51:05

Posté par kartoffel

Et allez, je remets ça.

J'ai un peu la culture ours par un oncle qui a passé plusieurs fois plusieurs semaines à traîner dans les forêts et rivières au Canada et en Alaska. M'enfin ça empêche pas de se re-renseigner là où on trouve des gens qui en ont fréquentés.

Que dire sur la psychologie des ours ? (je parle de ces machins avec des griffes et des poils qui mangent du saumon en Amerique, pas de certaines personnes qui traînent ici)
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 14:07:14

Posté par DavidManise

Ouais bon...  Y'a ours et ours.  

Ours noir : déjà largement assez puissant et rapide pour dégommer n'importe qui d'un coup de patte, mais bcp moins aggressif et bcp plus craintif.  N'est pas un prédateur pour l'homme.  

Ours brun/grizzli : bcp plus puissant et plus aggressif.  N'est généralement pas un prédateur pour l'homme, mais on a vu des exceptions d'ours opportunistes qui bouffaient de l'humain faute de mieux.  Extrêmement rare.

Ours polaire : encore plus puissant et aggressif que le grizzli.  Pour lui, un karto = 70 kg de bidoche.  

La psychologie des ours est un truc complexe.  Ils ont des personnalités, des vécus, des antécédents, des préférences.  Ils sont :

- des estomacs sur patte
- opportunistes
- prudents
- imprévisibles...  mais pas tant que ça...

Un ours peut décider de t'ignorer, ou alors faire semblant de charger pour te faire peur...  ou alors un ours polaire peut traquer un gars pendant des semaines et lui tendre une embuscade pour le bouffer.  C'est très varié.

En tout cas ils sont vraiment pas cons.  Aussi, comme tout individu pas con, il est prudent et préférera la fuite à un combat, même peu risqué...  surtout si l'enjeu est minime.  Mais les ours défendront leur bifteack avec une énorme aggressivité, et leurs petits avec hargne et méchanceté.  Ils n'aiment pas être surpris, et coinçés.  

Enfin bon...

Faudrait une question plus précise ;)

Qu'est-ce tu nous fais, là, karto ?  Tu nous prépares un petit voyage que ça m'étonnerait pas, toi ;D

Ciao ;)

David
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 14:35:51

Posté par kartoffel

Citation de: DavidManise link=1136724665/0#1 date=1136725634
Faudrait une question plus précise ;)

Alors, je m'interesse plutôt aux grizzlis. Quelles précautions prendre avant d'en rencontrer (clochette, lieux de bivouacs hors de leurs pistes, conteneur étanche pour la bouffe et la laisser loin du bivouac etc...), et quel comportement adopter/éviter une fois que la rencontre est faite.

Citer
Qu'est-ce tu nous fais, là, karto ?  Tu nous prépares un petit voyage que ça m'étonnerait pas, toi ;D

Mouais, ça se pourrait bien. La suite par e-mail alors  :)
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 16:39:39

Posté par Howling_Mike

Salut !

à tout hasard je te conseille la lecture de "Mes années grizzlis" de Doug Peacock, cinéaste animalier qui a longuement filmé les grizz' du Yellowstone et est aujourd'hui considéré comme un spécialiste en la matière...

(http://www.alapage.com/resize.php?ref=2226095152&type=1&w=100&r=0.4&s=0.6&ik=c22b216d336dc34a6ba568609ad5b56c)
http://www.alapage.com/mx/?id=95761135612250&donnee_appel=ALAPAGE&tp=F&type=1&l_isbn=2226095152&devise=&fulltext=&sv=X_L

J'espère que ça pourra te servir...
Mahalo !
Howling Mike
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 17:17:14

Posté par LosTabarnacos

(http://www.advrider.com/forums/images/smilies/hahaha.gif)      
Citer
je parle de ces machins avec des griffes et des poils qui mangent du saumon en Amerique, pas de certaines personnes qui traînent ici)

L'ours brun, connais pas trop. Ce qui est encore plus dangereux qu'un ours brun, c'est un petit ours brun, car la mère n'est jamais loin, et là, fais gaffe. En fait, qu'il soit brun, noir ou blanc, lorsque tu aperçcois un petit, tu t'éloignes tranquillement en espérant ne renconter "maman".

Je suis plus familier avec l'ours noir et je peut te dire que ça a un goût de ch***te.  ::)     
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 17:52:36

Posté par Pierrot

Citation de: LosTabarnacos link=1136724665/0#4 date=1136737034
(http://www.advrider.com/forums/images/smilies/hahaha.gif)      

Je suis plus familier avec l'ours noir et je peut te dire que ça a un goût de ch***te.  ::)     

Ben dis donc, effectivement si tu vas jusqu'à en connaître le goût, c'est vraiment de la familiarité.

Pour ma part, depuis qu'il y a des ours qui sont revenus dans les Pyrénées Ariégeoises, mon épouse ne veut plus y retourner. Faut dire qu'ils se sont implantés juste sur notre terrain de jeux favori.
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 17:56:33

Posté par survivalfred

Salut,

Citer
Je suis plus familier avec l'ours noir et je peut te dire que ça a un goût de ch***te.

Ca se cuisine comment l'ours ?

C'est pas que j'en croise beaucoup par ici mais je suis curieux ... ça doit changer un peu, ici c'est tout de même rare quand c'est le gibier qui risque de te bouffer si tu t'y prends comme un manche !

Mathias,
C'est vrai que tes questions sont assez orientées "Canada" pour le moment, tu comptes te cacher dans les valises de David  ;D

Dans le genre de film qui va te rassurer sur les ours y'a aussi "A couteaux tirés"  ;)
Ou alors un bon "Winnie l'Ourson" ... ;D

@ +

Fred

Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 18:56:46

Posté par kartoffel

Citation de: survivalfred link=1136724665/0#6 date=1136739393
C'est vrai que tes questions sont assez orientées "Canada" pour le moment, tu comptes te cacher dans les valises de David  ;D

Boh y'a pas qu'au Canada qu'on trouve des moustiques  ::) Rien n'est fait, hein, le Canada est une alternative parmis deux.
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 19:22:03

Posté par LosTabarnacos

Citer
Ca se cuisine comment l'ours ?

Aucune idée, c'est un mec qui bosse avec moi qui est un maniaque de gibier sauvage qui m'en a fait goûter. Une fois, il nous a empesté la salle à manger pendant 3 jours en faisant cuire un castor au four. Je les préfère empaillés(http://www.advrider.com/forums/images/smilies/fart.gif)

Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 21:23:05

Posté par belkira

bonjour,

peut-être que ça peut t'aider, c'est une anecdote sur le comportement des ours... enfin de certains ours.

j'étais en gaspésie cet été, et j'ai été au parc forillon, à la pointe de la gaspésie, qui est magnifique au passage, comme toute la région.

on m'a raconté ;
là-bas, dans le parc, vivent quelques ours noirs, comme y'a beaucoup de gens, et que le parc n'est pas gigantesque, y'a assez "souvent" des rencontres homme-ours.
et certaines personnes, pour voir les ours plus longtemps/de plus près, les ont nourris.
comme souvent dans ces cas, je pense, les animaux commencent à perdre leurs repères sauvages, et se détraquent un peu, enfin bref sont moins naturels, craignent moins l'homme, et ont tendance à associer homme = bouffe facile.
et l'histoire, là-bas, c'était un gars, deux semaines avant, qui avait été suivi pendant 1h par ours, alors qu'il se promenait. L'ours le suivait tranquille, et s'était rapproché jusqu'à 2m au mieux durant l'heure.

le gars au début évidemment avait suivi les conseils, marchait en le regardant, puis au bout d'un temps avancait normalement, pas trop vite en flippant parce qu'une heure en marche arrière, dur.

au final il a pu rentré dans une cabane, l'homme, pas l'ours.

Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 21:33:19

Posté par DavidManise

Comme d'habitude, les parcs et les endroits fréquentés par l'homme deviennent des endroits bizarres...  

Il ne faut JAMAIS nourrir les ours, et de préférence ne jamais encourager des comportements "insistants" de la part d'ours (tel que de suivre quelqu'un pendant une heure)...  Là, l'ours suivant en espérant voir quelque chose tomber du sac.  La fois d'après, aussi bien il mettait un coup de patte sur le sac à dos...  

Pas cool.

Ce sont les mauvais comportements des uns qui, bien souvent, vont coûter une belle frayeur ou la vie aux autres...

Ciao ;)

David
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 21:50:44

Posté par belkira


En fait la fin de l'histoire...

Les gérants du parc devaient avoir la même idée, parce que l'ours dérangé était condamné.

A cause du fait qu'il a été nourri et qu'il était détraqué, il était prévu de l'abattre.

Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 21:53:43

Posté par DavidManise

Triste histoire :(

Bienvenue sur le forum, au fait, Belkira ;)  J'espère qu'il te plaira.

David
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 22:07:39

Posté par Pierrot

Citation de: belkira link=1136724665/0#11 date=1136753444
A cause du fait qu'il a été nourri et qu'il était détraqué, il était prévu de l'abattre.

Eh bien il eut été préférable de ne pas le nourrir et de lui foutre la paix.

Ce système de nourrir les animaux de façon à ce que les gens puissent les voir et les photographier ne sert qu'à justifier les prix prohibitifs réclamés pour entrer dans ces parcs. Après, arrivent les problèmes.  :(

Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 22:13:26

Posté par DavidManise

Pasdak avec toi, là, Pierrot.

Le parc Forillon, en l'occurence, est gratuit à l'entrée, d'abord.  Ensuite, les agents de conservation de la faune (qui sont la "police" du parc) foutent une amende salée à quiconque est pris à nourrir les ours, ou même à laisser traîner des déchets.  Les infos sont partout.  On dit "ne nourissez pas les ours"...  tant pour leur santé que pour la vôtre.

Dans tous les parcs canadiens, c'est la même politique.  Mais suffit de 0,001% de connards qui ne comprennent pas ou ne savent pas...  et ce sont les ours qui trinquent, pour la sécurité des visiteurs.

C'est bien beau, les parcs, mais ça devrait être interdit aux humains, et basta.

Sans rancune aucune, hein...  je sais qu'aux USA c'est parfois différent (ça dépend des parcs et des états, et des administrateurs...)...

Ciao !

David
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 08 janvier 2006 à 22:34:04

Posté par belkira

Merci


Sinon c'est sur que les gars du parc ne pouvaient pas faire plus de prévention, c'est vrai que c'est écrit partout, dit et redit de pas nourrir les animaux, pour pas voir les panneaux faut vraiment le vouloir.

Je pense que les gars qui travaillent là, ils aiment vraiment ce qu'ils font.

Les parcs interdit aux humains ? Moi je pense pas que ça soit une solution, j'ai l'impression que ça sensibilise les visites dans les parcs, que découvrir la nature ça fait que y'a pas mal de gens qui feront probablement plus attention après, parce que la nature est devenue plus concrète dans leurs esprits.

Pour l'anecdote, le parc Forillon est en partie gratuit en partie payant, dépendemment de où tu veux aller, la majorité est payante, la pointe du parc, probablement un des plus beaux coins est payante.

Bonne soirée
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 09 janvier 2006 à 00:01:04

Posté par Pierrot

Bon, au temps pour moi.
C'est sur que s'il est spécifié qu'il ne faut pas nourrir les ours, mes propos n'ont pas lieu d'être, pour ce cas là.
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 09 janvier 2006 à 11:59:53

Posté par DavidManise

Belkira,

Autant pour moi alors  :-[ -- La dernière fois que je suis allé c'était tout gratuit, mais ça remonte à pas mal d'années.  Sorry.

Pierrot,

Tu fais bien de spécifier "pour ce cas là"...  il y a de nombreuses exceptions ;)  

En tout cas nous sommes tous d'accord sur un point : nourrir les animaux sauvages, et en particulier les ours, ça n'est pas leur rendre service à long terme.

Ciao :)

David
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 09 janvier 2006 à 13:23:22

Posté par belkira

J'ai fait une faute d'inattention, je viens de m'en rendre compte

quand jai écris "Pour l'anecdote, le parc Forillon est en partie gratuit en partie payant, dépendemment de où tu veux aller, la majorité est payante, la pointe du parc, probablement un des plus beaux coins est payante.  "

je voulais dire la majorité est gratuite, mais la pointe du parc est payante.


désolé,
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 23 janvier 2006 à 18:35:19

Posté par survivalfred

Salut,

J'ai trouvé une vidéo sur "comment affronter un ours en milieu sauvage", j'l'ai copiée sur mon espace web perso pour que ça reste accessible.

http://home.versateladsl.be/chaos666/Images/Ours.mpg

Elle fait un petit 1,38 Mo donc pas encore trop lourd a télécharger ...

Quel est votre avis ?

Fred
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 23 janvier 2006 à 18:39:27

Posté par guillaume

;D ;D ;D
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 23 janvier 2006 à 20:44:53

Posté par Pierrot

MDR, il faut demander au manitou s'il a déjà vu des ours faire cette " danse de combat ".
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 23 janvier 2006 à 21:36:31

Posté par DavidManise

LOL -- Excellent :)

Je l'avais déjà vu, mais il est toujours aussi marrant.

D'ailleur je l'ai regardé trois fois de suite, et j'ai explosé de rire les trois fois...  ce qui m'a valu "put**n que t'es bon public c'est trop mignon" d'Amandine qui était derrière moi <rire>

Ciao ;)

David
Titre: Les ours
Posté par: Ancien forum le 27 juin 2006 à 15:25:54

Posté par ravachol

Citation de: kartoffel link=1136724665/0#2 date=1136727351
Quelles précautions prendre avant d'en rencontrer


ray mears conseille de mettre la bouffe hors de sa porter dans un coffre fort (sans deconner) ou suspendu dans les arbres et dans un sac etanche pour pas les attirés  ;)
Titre: Attaque mortelle d'un ours
Posté par: Rouri le 04 juin 2008 à 15:20:57
Attaque mortelle d'un ours

(INFO690) - Une amoureuse de la nature, âgée de 70 ans, qui pêchait paisiblement le doré à proximité de son chalet en Abitibi, a connu une fin atroce vendredi soir, lacérée à mort par un ours noir.

L'attaque, très rare, est survenue dans un secteur boisé du lac Théo, à plus de 2 heures de route, au nord du dernier village habité de l'Abitibi.

Célice Vereault-Lavoie était sortie taquiner le poisson après le souper.

Puisqu'elle ne revenait pas, son mari est parti à sa recherche.

Une vision d'horreur l'attendait : sa femme était étendue par terre, dans une marre de sang, le cou brisé par la patte de l'ours.

L'homme a fait plusieurs kilomètres, en bateau, puis en voiture, pour alerter les secours.

Des agents de la faune ont installé des pièges pour capturer l'ours, sans succès, pour l'instant.

La victime était mère de cinq enfants et grand-maman de 10 petits-fils.

Source: http://www.info690.com/nouvelle-attaque_mortelle_ours-950072-2.html

_______________________

Faites attention aux ours!
Mardi 03 juin 2008
   
QUÉBEC – Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) désire rassurer la population concernant le comportement habituel de l’ours noir et propose quelques conseils pour éviter les contacts indésirables avec ces animaux et vivre en sécurité dans les territoires qu’ils fréquentent.

L’ours est un animal omnivore qui se nourrit abondamment d’herbes et de feuillage à cette période du printemps. Bien qu’il ne soit généralement pas dangereux, il demeure tout de même un animal sauvage au comportement imprévisible et il importe d’être prudent en forêt, de même qu’en milieu périurbain.

Le Ministère rappelle quelques règles de sécurité :

• Ne nourrissez jamais les ours;
• Entreposez la nourriture et les ordures hors de leur portée et minimisez les odeurs qui en proviennent;
• Si vous marchez en forêt, signalez votre présence en vous servant d’une clochette, d’une radio, etc.

En présence d’un ours, voici quelques consignes :

• Restez calme et évaluez la situation;
• Ne criez pas et ne faites pas de mouvements brusques;
• Ne vous enfuyez pas en courant. Reculez lentement en le gardant à l’œil, sans le regarder dans les yeux pour ne pas qu’il se sente menacé;
• S’il avance, lancez des objets devant lui pour le distraire;
• S’il attaque, défendez-vous avec tout ce qui vous tombe sous la main : roches, bâton, rame, hache, etc. Criez et gesticulez car vous devez l’impressionner.

Ces recommandations s’adressent à toutes les personnes qui fréquentent les terrains boisés : propriétaires de chalets, chasseurs, pêcheurs, randonneurs, cueilleurs de petits fruits, etc.

Cas isolé

L’attaque mortelle par un ours survenue vendredi soir dans le Nord-du-Québec est un cas rare et exceptionnel. L’événement s’est déroulé à proximité d’un chalet situé aux abords de la rivière Théo à deux kilomètres et demi d’un chemin forestier secondaire et accessible uniquement par la rivière Théo. L’endroit est à 70 kilomètres au nord de Val-Paradis dans la municipalité de Baie-James, soit dans le secteur Jamésie-sud, près du 50e parallèle.

Chaque année, environ 5 millions de personnes participent à des activités liées à la nature et y consacrent 395 millions de jours, soit 79 jours par personne. Au Québec, seulement 5 cas de mortalité causée par l’ours noir ont été rapportés depuis 25 ans.

Source: http://www.rds.ca/chasse/chroniques/253014.html
Titre: Re : Attaque mortelle d'un ours
Posté par: ucorsu le 04 juin 2008 à 15:49:59
 ;)

Citer
En présence d’un ours, voici quelques consignes :

• Restez calme et évaluez la situation;
• Ne criez pas et ne faites pas de mouvements brusques;
• Ne vous enfuyez pas en courant. Reculez lentement en le gardant à l’œil, sans le regarder dans les yeux pour ne pas qu’il se sente menacé;
• S’il avance, lancez des objets devant lui pour le distraire;
• S’il attaque, défendez-vous avec tout ce qui vous tombe sous la main : roches, bâton, rame, hache, etc. Criez et gesticulez car vous devez l’impressionner.

Et si vous connaissez quelques "mots" en ours faites lui comprendre vos intentions pacifiques ::)

Je plaisante bien entendu !
Titre: Re : Attaque mortelle d'un ours
Posté par: jeremy le 04 juin 2008 à 15:58:02
Merci Rouri,

suggestion: Peut-être pourrait on fusionner ce fil avec "ursus americana" comme ça on peut regrouper les infos.

Bien à vous,
Titre: Re : Re : Attaque mortelle d'un ours
Posté par: Matthias le 05 juin 2008 à 16:03:26
Je ne connais pas les ours noirs. En France nous avons des ours bruns, des loups et surtout des chiens errants. Depuis des générations ces animaux ont été chassés voir pourchassés. Ils avaient acquis une vraie crainte de l'homme.

Depuis 40 ans ces animaux sont protégés, ce qui fait plusieurs générations succéssives qui n'ont pas connu l'homme comme prédateur suprème.

N'y a t il pas là une évolution de leur attitude vis à vis de l'homme, en réaction du changement d'attitude de l'homme vis à vis d'eux ? Pas très clair ce que je dis ???  :-\

Car ces animaux sont des mammifères évolués, dotés d'inné certes, mais aussi aptes à apprendre et s'adapter.

Si l'homme n'est plus un prédateur mécaniquement il peut devenir gibier.  :blink:

Salut,

Au Canada, l'ours noir est chassable et largement chassé.
Titre: Re : Attaque mortelle d'un ours
Posté par: lepapat le 19 juillet 2008 à 19:37:48
Encore une attack d' un ours ( Sur une Belge ) au Canada. Bien que l' histoire fini bien pour tout les 2  :)

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/215572/belge-mordue-par-un-ours.html (http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/215572/belge-mordue-par-un-ours.html)
Titre: Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Chad le 09 octobre 2008 à 21:41:31
Bonjour à tous,

Voilà, j'ai une amie qui est aux US et qui est très souvent en montagne, dans les parcs nationaux etc...Elle a rencontré un Ours avec d'autres personnes et cela s'est mal passé - 1 des 3 s'est fait méchamment déchiré... au sens littéral du terme.

En cas de mauvaise rencontre (nature humaine ou surtout Ours mal léché), je lui ai préconisé un 357 modèle 629 es 3 ou 4 pouces de chez S&W ou un 45 colt 1911...Qu'en pensez-vous? Sachant qu'elle connaît les armes à feu et que le calibre ne la dérangerait pas du tout...

Merci de vos conseils
A+
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Kilbith le 09 octobre 2008 à 22:02:24
Je ne suis pas un expert en "ours"....

...mais dans les forums "survie" US, outre la prévention, ils conseillent plutôt le méga aérosol au poivre. Comme habituellement, surtout dans ce genre de forum, les américains ne sont pas très inhibés question artillerie, c'est qu'il doit y avoir une raison.  ;)

C'est un peu comme dans la partie "survie urbaine" du forum : éviter les problèmes, c'est quand même le meilleur moyen d'y survivre.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Chad le 09 octobre 2008 à 22:07:00
Oui, je vais me renseigner. Merci pour l'infos.
Ce que je me demande, c'est si un ours pas content du tout, se met à en vouloir, ce sera suffisant...
Clairement, un ours ne fait pas de cadeaux...d'après les photos que j'ai vues. Moi, j'en ai humblement jamais croisé la queue d'un...
C'est un peu pour cela que j'ai conseillé du plus lourd...

Merci en tous cas de ta piste
A+
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: xzh le 09 octobre 2008 à 22:23:13
+1 pour les répulsifs et moi je pense qu'un bon  comportement  peut joué tu peux sans doute te  référer au fils sur les tigres et tout  ca.En arme a feu je n'y connai vraiment rien mais je connai des histoires de chasseurs attaqués  qui tire plusieurs balles et qui se font quand meme ammoché voir plus :o donc faut  quand meme se dire que c'est pas parce qu'on  a une arme que on est intouchable.

en  tous cas ca doit etre terrifiant de voir LA BETE te foncer dessus et a ce moment la tu doit avoir a peine le temps de sortir ton spray au poivre ou ton arme pour "riposter".
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: le pere igor le 09 octobre 2008 à 22:41:22
  Bonsoir,


  Je suis allé cet éte aux us et, dans les parcs des appalaches :up: il est conseillé de gesticuler et de taper du pied pour faire fuir les ours noirs -d'aprés ma traduction!- :ohmy:. Mais je suppose que cela dépend du type d'ours et de son tempérament. Ou est ton ami?
  Manier une arme a feu n'est pas facile en situation de stress pour une personne non entrainée. La législation aux usa sur les armes est trés différente d'un état à l'autre. De plus quid du port d'arme dans un parc???


Laurent
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: pierauspitz le 09 octobre 2008 à 23:14:08
Salut!

Alors les répulsifs, c'est bien gentil, mais il ne faut pas qu'il y ai trop de vent, ni être trop loin... Et si le vent est dans le mauvais sens, on se prend tout dans la poire...  :down:
De plus, le fait que certains ours apprécient le gout "piquant" des sprays au poivre a été rapporté (certains ours se lêchant la face avec délice ont même été observé). Et puis l'idée de trimballer les épices pour le repas du plantigrade ne m'est pas vraiment attirante.  ::)

Au Spitzberg, nous étions armé, mais cela implique beaucoup de chose :
-Il faut être très entrainé et familier avec l'arme utilisée
-Même avec un bon entrainement, la fatiqgue et la peur font que tirer (et tuer net) un animal de 400 kilo chargeant à 50km à l'heure est très très difficile (on tire pas à moins de 25m, donc la bestiole est sur toi en 2 sec...). C problème est amplifié dans un milieu non arctique à cause de la végétation qui obstrue la vue, et peut gêner les mouvements (mais pas trop ceux d'une boule de muscle d'une demi-tonne lancée à pleine vitesse)
-Le risque que représente l'arme en elle-même (enfin, celui des fautes d'opérateurs) est beaucoup plus élevé que celui de rencontrer un ours agressif.

Cela dit, il existe tout de même des moyens efficaces pour les faires fuir : les fusée. Pistolets lance-fusée ou stylo, le choix sera fonction des capacités de transport. Sachant tout de même qu'un pistolet lance fusée est plus fiable, plus puissant et a une plus longue portée (100-150m) que les stylo (50aine de m), mais est beaucoup plus lourd, encombrant et beaucoup plus cher.
Deux types de munitions : les fusées de type"détonant" et les fusées classiques. Les fusées détonantes sont utilisées à longue portée (100m et plus). La fusée part, et après un vol de + ou - 5 sec, elle expose en faisant un gros "Bang" et un joli flash de lumière blanche. On l'utilise de loin, car on peut sérieusement blaisser un ours avec l'explosion, ou encore pire, faire éclater la fusée derrière lui, ce qui le fera détaler dans notre direction.  :o
La fusée éclairante "classique" sera un dernier recours avant l'usage de l'arme. On lui tire direct dans la poire, en général, ça le calme. Mais certains ours s'amusent avec la boulette de magnésium : il la chassent et la gnaque une fois qu'elle est tombée à terre.  :D
Mais une chose important : tirer VERS l'ours, lui faire peur, ne pas lui faire un joli feu d'artifice qu'il regardera attentivement genre "oh la belle rouge" avant de reprendre son attaque.  ;) Et faire gaffe de ne pas effrayer la bête en direction d'un autre groupe... :glare:

Aussi, cette solution, très pratique dans l'arctique et en hiver, peut au demeurant se révéler dangeureuse en latitude et saison clémentes et provoquer des feux de forêts... DOnc une fois la bestiole effrayée, prudement et en groupe rechercher le point de chute des fusées et eventuellement éteindre les petits départs si il y a lieu (si c'est trop grop, on se barre nez au vent, en gardant un oeil sur l'ous éventuel, et on contacte les autorités)...

Mais le plus simple, c'est d'éviter la confrontation, donc stricte "discipline odeurs et bouffe", plus éventuellement l'ajout d'une petite clochette sur le SAD, pour que les ours aient le temps de nous entendre, et ça devrais aller pas trop mal ;D
à plus!

Un oublis : les ours (polaires en tout cas) n'aiment pas beaucoup les bruits qui ne leur sont pas familiers, alors autant ils se foutent des coups de feu (la banquise, ça claque tout le temps), mais ils sont effrayés (pas toujours hein?) par le bruit d'un moteur (démarer le scooter des neiges, la moto, ou le générateur par exemeple), le bruit metallique (casserolles et aures) et éventuellemnt, un sifflet bien puissant... Mais bon... ::)

PS : sans vouloir commencer une discussin "calibre", nous utilisions des carabines avec un calibre américain très connu, et des ogives de chasse bien affreuses... Trimballer ces 4 kilo d'acier, bois, laiton et plomb à longueur de journée sur des terrains pas possibles (en plus du barda "normal" et sécu) fut un des seuls "mauvais" souvenirs que j'ai gardé de cette contrée arctique magnifique (feeling du style chasseur alpin malgré-lui... ::) )...
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: DavidManise le 10 octobre 2008 à 09:40:30
Salut,

Là on a un cas classique de "prise de problème à l'envers".

Avoir un outil ne garantit en RIEN la sécurité. 

Pour ta pote, trimballer un flingue ne suffira pas.  Elle doit :

1) comprendre la psychologie et le comportement des ours
2) prendre des mesures de précautions pour EVITER les rencontres (discipline pour la cuisine, et tjrs faire du bruit, et rester en groupe, etc.)
3) apprendre à tirer sous stress, à vivre avec son calibre, et tout et tout...
4) si ça donne des résultats, trimballer aussi un flingue au cas où les points 1 et 2 n'auraient servi à rien.

Mais c'est de la self-protection.  De juste s'armer, c'est débile.  Ca marchera 1 fois sur 10.  Ce qui marchera 9 fois sur 10, ce sont les points 1 et 2.  Il faut commencer par là...  et si on veut pouvoir être protégé 99 fois sur 100, on ajoutera les points 3 et 4... 

Dans tous les cas, rien de fiable à 100%.  Au pays des ours, nous ne sommes PAS au sommet de la chaîne alimentaire.  Point barre.  Ceux qui ne sont pas prêts à accepter ça n'ont qu'à rester chez eux le cul devant leur ordi !

Ciao ;)

David
Titre: Re : Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Kilbith le 10 octobre 2008 à 10:01:39
Dans tous les cas, rien de fiable à 100%.  Au pays des ours, nous ne sommes PAS au sommet de la chaîne alimentaire.  Point barre.  Ceux qui ne sont pas prêts à accepter ça n'ont qu'à rester chez eux le cul devant leur ordi !

100% Tafdak avec ton message concernant la prévention. Un petit bémol sur le dernier point. Si on n'est pas au sommet de la chaîne alimentaire dans le pays de Martin, c'est du fait de notre volonté. L'ours ça se chassait et ça se mangeait du moins l'espèce pyrénéenne, c'est certain.


Pierrauspitz :

Je relevais juste ce que l'on peut lire dans les forums US. Il est possible que le biotope arctique et l'ours blanc impliquent des méthodes différentes.
Je confirme et tout ceux qui ont un minimum d'expérience vous le diront, arrêter une masse de plus de 50kg lancé à 40km/h avec une vision de moins de 30m et déboulant s'en prévenir....n'est pas un truc facile, même avec un super entraînement, même quand vous êtes sur vos gardes, même quand vous êtes équipés en prévision de cela, même quand vous êtes plusieurs...... SI le "projectile" fait 150kg, que vous avez une vision de 10 m, que les branchages empêchent les mouvements amples, que votre arme a une bretelle et que le projectile veux vous envoyer ad patres.... :o

FAIRE REPOSER SA PROTECTION SUR UNE ARME DE CIRCONSTANCE AISEMENT TRANSPORTABLE QUE L'ON CONNAIT MAL : C'EST UNE METHODE A TOTALEMENT OUBLIER POUR CEUX QUI NE SONT LA QUE POUR SE BALLADER OU POUR BOSSER. PORTEZ UN GRELOT A LA JAMBE.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: DavidManise le 10 octobre 2008 à 10:04:57
100% Tafdak avec ton message concernant la prévention. Un petit bémol sur le dernier point. Si on n'est pas au sommet de la chaîne alimentaire dans le pays de Martin, c'est du fait de notre volonté. L'ours ça se chassait et ça se mangeait du moins l'espèce pyrénéenne, c'est certain.

C'est vrai.

On est au sommet de la chaîne alimentaire si on a l'avantage de la surprise et qu'on a le temps de viser et de tirer.

Pour le reste, tu as parfaitement bien épinglé et disséqué le problème : pas facile de tirer vite et bien sous stress.  Ca s'apprend, ça s'entraîne.

Ciao ;)

David
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Pierr le 10 octobre 2008 à 10:16:44
Ca court à quelle vitesse un ours? Apparement 50km/h  ^-^ ? Et en plus ils sont plus endurants à tous les coups. Et ils nagent mieux, et ils grimpent mieux ... Pas de chance.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: blackwolf le 10 octobre 2008 à 11:23:11
tirer à l'arme de poing sur un ours qui déboule trés vite en sous bois ,
et un exercice vraiment tres risqué  :o
déja sur une cible qui bouge pas ,sans aucun stress et avec une vue bien dégagée tirer "correctement" n'est pas aussi
facile que certains le croient( je sais à la télé les gars sortent leurs flingues,et tuent 20 méchants sans les regardés d'une balle entre
les deux yeux sans même recharger,c'est magique  ::) mais ce n'est que du CINEMA !!!!)

je penses qu'il faut surtout prendre en compte les deux premiéres solutions de DAVID .



Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: sath le 10 octobre 2008 à 14:15:45
Vous vous rappelez du sketch de la chauve-souris enragée ?

pour les conseils
http://www.mrnf.gouv.qc.ca/faune/securite/ours-responsabilite.jsp (http://www.mrnf.gouv.qc.ca/faune/securite/ours-responsabilite.jsp)

 ;)
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Dox le 10 octobre 2008 à 15:00:04
Bonjour,

Tout frais inscris à l'instant en ces lieux
que je parcoure depuis quelques temps avec interêt,
je profite donc de ce fil pour poster ce lien :
Là ici (http://209.85.135.104/search?q=cache:p0Nkqld3dXMJ:www.bafu.admin.ch/jagd_wildtiere/00475/00491/index.html%3Flang%3Dfr%26download%3DNHzLpZig7t,lnp6I0NTU042l2Z6ln1ae2IZn4Z2qZpnO2Yuq2Z6gpJCDdYR,fGym162dpYbUzd,Gpd6emK2Oz9aGodetmqaN19XI2IdvoaCVZ,s-.pdf+que+faire+en+cas+d%27attaque+d%27ours&hl=fr&ct=clnk&cd=3&gl=fr&client=firefox-a)
trouvé il ya quelque temps.
Je passe en coup de vent, reviendrai me présenter plus tard.

1/5
Comportement à adopter en cas de rencontre d’un ours
Il y a de nombreux endroits sur terre où l'ours et l'homme cohabitent. Les recommandations
ci-après s'inspirent des expériences faites dans ces régions. Elles ont valeur universelle.
Elles entendent aider à éviter le risque d'accident avec un ours. Il ne faut jamais oublier que
l'ours est un animal sauvage, donc imprévisible.
Toute rencontre faite avec un ours doit absolument être signalée aux autorités, surtout si
l'animal a un comportement agressif.
Comportement général dans une zone à ours
• Effectuez si possible des randonnées en (petits) groupes.
• Manifestez votre présence en faisant un peu de bruit, par exemple parlez, chantonnez ou
frappez régulièrement le sol, une pierre ou un tronc d’arbre avec un bâton. L’ours
remarquera ainsi votre présence et ne sera pas surpris. Il aura assez de temps pour se
retirer. Mais ne soyez pas trop bruyant et ne chantez pas à tue-tête, ne faites pas de
tapage inutile dans la nature.
• N’accrochez pas de cloches à votre sac à dos si vous vous promenez dans les Alpes:
l’ours pourrait croire qu’il s’agit de bétail et donc de nourriture potentielle. Les cloches ou
les cloches à ours ont une fréquence analogue à celle de certains oiseaux ou
ressemblent à des bruits que l'on entend dans la nature. Elles ne suffisent donc pas
nécessairement à éloigner les ours.
• Faites preuve d’une grande prudence le long des torrents dont le bruit couvre souvent les
autres sons.
• Les chiens doivent être gardés sous contrôle, si possible tenus en laisse. Un chien
circulant librement peut conduire un ours vers vous.
Rencontre d’un ours à grande distance (> 100m)
• Vous pouvez rester immobile afin de profiter un peu de cet instant rarissime pour
observer l’ours.
• Ne vous approchez de l’ours en aucun cas, même si voulez pouvoir mieux l’observer ou
le photographier.
• Décidez de la poursuite ou non de la randonnée. Attendez que l'ours s'éloigne, étudiez
les possibilités de contournement, ou faites demi-tour et éloignez-vous lentement.
• En tous les cas, manifestez votre présence si l’ours s’approche de vous ou si vous
voulez continuer dans sa direction.
Rencontre d’un ours à petite distance (< 80m)
• Ne vous approchez de l’ours en aucun cas; ne faites pas de mouvement brusque.
• Ne vous enfuyez pas en courant: l’ours courra toujours plus vite que vous.
• Gardez votre calme, observez le comportement de l’ours; parlez avec une voix calme
afin que l'ours vous identifie comme un être humain. Manifestez votre présence en
faisant du bruit.
• Si l’ours se dresse sur ses pattes arrière, ce n'est pas un signe d'agressivité. Il cherche
simplement à vous identifier. Ce moment se prête bien pour manifester votre présence.
• Vous approcher de l’ours à moins de 10 ou 20 mètres peut être compris par l’ours
comme une menace, le rendre agressif et le pousser à l’attaque.
• Éloignez-vous lentement sans perdre l'animal du regard. Ne le regardez toutefois pas
directement dans les yeux.
• Parlez avec une voix calme pendant toute la rencontre avec l'ours.
Page 2
2/5
Rencontre d’un ourson
• À moins de 50 mètres, la rencontre d'un ourson peut être dangereuse car sa mère est
très certainement dans les parages et pourrait défendre sa progéniture.
• Éloignez-vous lentement en faisant des mouvements lents; en tous les cas, manifestez
prudemment votre présence sans faire trop de bruit.
• Adoptez le même comportement si la distance est de plus de 50 mètres. Votre
comportement doit montrer à l'ourse que vous ne représentez aucun danger pour elle ou
ses petits.
Recommandations spécifiques
Dans la nature, ne suivez jamais des traces d'ours. Cela peut être particulièrement
dangereux lorsque les traces d’un ours adulte sont accompagnées de traces de jeunes ou
lorsqu’elles se trouvent à proximité d’une grotte ou d’un cadavre d’animal (de rente ou
sauvage).
Travailleurs forestiers et gardes forestiers
• Ne laissez pas en forêt les bidons d’huile biologique pour tronçonneuses ou suspendez-
les entre deux arbres à au moins 3 m du sol. L’huile biologique est un aliment apprécié
des ours.
• Manifestez votre présence en faisant du bruit (p. ex. avec une tronçonneuse) avant de
pénétrer dans une zone de chablis ou un fourré.
• Ne laissez jamais en forêt un sac contenant de la nourriture et des boissons ni des restes
de nourriture.
Agriculteurs et bergers
• N’entreposez jamais de fourrage devant des bâtiments ou dans des granges aisément
accessibles.
• Évacuez et éliminer les déchets organiques et les déchets d’abattoir dans les règles de
l’art.
• Si un ours entre dans une étable ou attaque des animaux de rente, n’essayez pas de le
chasser avec un bâton, avec des pierres ou en l’éblouissant: cela peut le provoquer et
l’inciter à s’en prendre à vous.
• Déclarez les dégâts dus à l’ours à l’autorité compétente.
Chasseurs
• Lors de l’approche, faites preuve d’une grande prudence et de beaucoup de précautions
pour repérer à temps la présence éventuelle d’un ours et ne pas surprendre ce dernier.
• Un ours peut approcher jusqu’à quelques mètres d’un affût (au sol); il faut alors
manifester votre présence le plus tôt possible.
• Ne tirez jamais sur un ours: un ours blessé est très dangereux.
• Renoncez aux affûts de nuit au renard et au sanglier dans les zones à ours. Vous
pourriez confondre la silhouette de l’ours et celle du sanglier.
• Ne chassez pas avec des chiens, qui peuvent provoquer l’ours et, en cherchant à se
protéger, le conduire directement à vous.
• Tenez les chiens en laisse pour la recherche des proies et ne les lâchez pas. Les chiens
signalent la présence d’un ours. Ne recherchez jamais des proies seul, de nuit ou au
crépuscule.
• Déposez les viscères le plus loin possible des cabanes, routes et chemins pédestres. Il
n’est pas nécessaire de les évacuer.
• Les ours peuvent être attirés par les tirs, car ils les associent parfois avec les animaux
morts et les viscères. La prudence est donc également de mise lors de l'enlèvement des
Page 3
3/5
animaux morts. Si un ours devait atteindre la dépouille avant vous ou s'approcher
lorsque vous la retirez, ne tentez pas de lui disputer la proie.
• Ne répandez pas de nourriture pour détourner, appâter ou alimenter le gibier, car l’ours
s’y habitue.
• La nécessité de répandre de la nourriture doit être évaluée. Dans tous les cas, ne pas
entreposer de nourriture dans la forêt.
Pêcheurs
• Faites preuve de prudence le long des torrents dont le bruit couvre souvent les autres
sons.
• Faites du bruit si vous devez contourner les obstacles dans la rivière car on trouve
souvent des ours dans les bosquets voisins, surtout au printemps (recherche de gibier
tombé en hiver ou de végétation précoce).
• Pour ne pas attirer les ours, jetez les viscères dans l’eau, en particulier si vous continuez
à pêcher au même endroit. Lavez-vous bien les mains car l’odorat des ours est très
développé.
Champignonneurs, promeneurs et cueilleurs de baies
• Manifestez votre présence en faisant du bruit, notamment dans les endroits offrant peu
de visibilité, avant les bosses, les tournants, etc.
• Emportez les restes de nourriture, ne déposez pas de déchets comestibles dans des
poubelles ouvertes.
• Tenir les chiens en laisse: d’une part, les chiens en laisse signalent la présence d’un ours
par des grognements et, d’autre part, les chiens en liberté peuvent provoquer l’ours et,
en cherchant à se protéger, le conduire directement à vous.
Sportifs (jogging, vélo)
• Évitez de courir ou de faire du vélo au crépuscule ou de nuit.
• Évitez les petits chemins dans les fourrés ou les endroits offrant peu de visibilité, car les
semelles en caoutchouc et les pneus ne font presque pas de bruit et vous pourriez
surprendre un ours.
• Il est conseillé de porter un objet faisant un peu de bruit à la ceinture ou sur le vélo.
Photographes et cinéastes animaliers
• N’utilisez pas d’appâts.
• Ne vous approchez jamais d’un ours.
Campeurs
• Évitez le camping sauvage dans les zones à ours et ne vous installez que sur des
terrains officiels offrant des équipements à l’épreuve des ours.
• Plantez votre tente à un endroit visible, loin des chemins pédestres.
• Suspendez la nourriture et les autres sources d’odeurs (p. ex. parfum, dentifrice) entre
deux arbres à au moins 3 m du sol et 100 m de votre tente, dans des boîtes
hermétiquement fermées.
• Installez les foyers à au moins 50 m de votre tente.
• Brûlez complètement les déchets comestibles.
Spéléologues
• Prenez contact avec le garde-chasse avant toute activité dans une grotte.
• Quittez immédiatement la grotte si vous y trouvez des traces d’ours ou même un ours
(endormi).
Page 4
4/5
Comportement à adopter en cas d'attaque d’ours
En général, un ours n'attaque l'homme que s’il est provoqué ou qu’il se sent en danger. Il se
sent provoqué p. ex. si vous vous approchez trop près ou si vous vous approchez pendant
qu’il mange. Il se sent en danger p. ex. si vous vous approchez de ses petits ou s’il n'a pas
de possibilité de fuir.
Comportement de l'ours lorsqu'il se sent menacé:
• Attaque d’intimidation: l’ours commence par grogner ou feuler avant de se précipiter sur
l’homme, de s’arrêter à quelques mètres, de se retourner et de s'enfuir. Il peut répéter de
telles attaques d'intimidation à plusieurs reprises. Elles se produisent le plus souvent
lorsque l'ours est surpris.
• Avant l’attaque d’intimidation, vous pouvez essayer de détourner l’attention de l’ours en
posant quelque chose sur le sol (veste, panier mais pas de sac à dos) avant de reculer
de quelques pas.
• Comportement à adopter lors d'une attaque d'intimidation: ne bougez pas et continuez à
parler d'une voix calme. Évitez de perdre l'ours de vue mais ne le regardez pas
directement dans les yeux. Les attaques d'intimidation se terminent généralement sans
contacts physiques.
• Si l'ours attaque quand même, couchez-vous rapidement sur le sol à plat ventre, les
mains croisées sur la nuque pour protéger le mieux possible les parties du corps les plus
vulnérables. Tirez votre sac à dos sur la tête. Gardez les jambes écartées pour que l'ours
ne puisse pas vous retourner et atteindre la région du ventre. Ensuite, attendez. L’ours
viendra vous identifier et constater que vous ne représentez aucun danger pour lui.
Restez allongé plusieurs minutes après le départ de l'ours; relevez-vous tout doucement
et partez.
• Opposer une résistance à un ours qui se défend (p. ex. femelle dominante) est inutile.
Votre attitude l'excite et le rend encore plus agressif. Une attaque ne dure généralement
que quelques secondes (une minute au maximum). Si l'attaque se prolonge, l'ours vous
considère comme une proie. Dans ce cas, défendez-vous avec tous les moyens
possibles (cris, jets de pierre, etc.). Le nez de l'ours est particulièrement sensible.
• Ne vous enfuyez pas en courant. Ne grimpez pas non plus à un arbre. La fuite n’a de
sens que si vous êtes à proximité immédiate d’une maison ou d’un véhicule. L’ours
courra toujours beaucoup plus vite que vous.
Recommandations en matière de déchets organiques
La négligence et le manque de soin dans le traitement des déchets organiques peuvent
inciter les ours à se spécialiser sur cette source de nourriture anthropique et donc à pénétrer
dans les localités, à ouvrir les poubelles et à dévorer le bétail. La population vivant dans les
zones à ours doit être sensibilisée à ce problème. Le travail de sensibilisation doit faire l’objet
de stratégies propres à chaque région.
Mesures
• Les petites localités, hameaux, fermes isolées et cabanes de montagne situés dans des
zones à ours doivent adopter des conteneurs à ordures à l’épreuve des ours au lieu des
poubelles traditionnelles.
• Les poubelles situées le long des chemins pédestres, sur les aires de pique-nique, etc.
doivent être remplacées par des modèles à l’épreuve des ours.
• Ne pas jeter les restes de nourriture en forêt (p. ex. aires de pique-nique), même en
petites quantités: l’ours peut se spécialiser sur cette nourriture.
• Les composts privés et les installations commerciales de compostage doivent être
entourés d’une clôture résistante à l’ours.
• Toujours éliminer les déchets d’abattoir dans les règles de l’art.
Page 5
5/5
• Entreposer dans des bâtiments fermés le fourrage du bétail ou les aliments de
pisciculture.
• Ne pas utiliser d’appâts.
• Ne pas ajouter de marc ou de concentré au fourrage pour gibier. N’utiliser que du
fourrage brut pour nourrir le gibier en hiver.
• Ne pas laisser à l’extérieur des écuelles remplies en permanence pour les animaux
domestiques; ceux-ci ne devraient d’ailleurs pas être nourris dehors et leur écuelle
devrait être nettoyée systématiquement.
• Renoncer à nourrir volontairement des ours, notamment comme attraction touristique
dans un restaurant, car cela met en danger d’autres personnes.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Patrick le 11 octobre 2008 à 11:47:50
En cas de mauvaise rencontre (nature humaine ou surtout Ours mal léché), je lui ai préconisé un 357 modèle 629 es 3 ou 4 pouces de chez S&W ou un 45 colt 1911...Qu'en pensez-vous? Sachant qu'elle connaît les armes à feu et que le calibre ne la dérangerait pas du tout...
Alors au risque de me faire rappeler à l'odre par El Manitou, un S&W 629, n'est pas un 357 mag mais un 44 mag (qui peut aussi tirer du 44 spl comme les 357 mag euvent tirer du 38 spl)

Avant de dire que cela ne la dérangerait pas du tout, essaye de lui faire tirer un dizaine de 44 mag pleine charge dans un 3 ou 4", elle t'en dira des nouvelles affectueuses. Je ne parle même pas de la taille peu adaptée de la poignée et du poids du bestiau.

Comme alternative au 44 mag, je choisirais pour une copine entraînée et décidée, le 25 toujours de chez S&W en 45 long colt, qui présente un excellent stopping power et une bonne pénétration (sur certaines manufacturées), alors que le 357 mg ne chatouillera pas l'ours qui mourra peut-être de lésions internes, après avoir dépecée vive ta copine.

Mais dans tous les cas :

Bien sur si tout cela est autorisé là où elle va, mais dans ce cas les collègues ont bien mieux précisés la conduite à tenir.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: lawrence le 11 octobre 2008 à 13:24:08
(http://graphics8.nytimes.com/images/2008/03/28/science/bear533.jpg)


Surtout pas se laisser aller avec ce genre de kit "rassure" beaucoup plus que "secure"
http://www.smith-wesson.com/wcsstore/SmWesson/upload/images/firearms/163463_case_lg.jpg


En ce qui me concerne, j'ai pour devise absolu de toujours prendre une arme longue si j'en est la place, donc je serais plutôt partant pour un fusil à pompe avec 2 organes de visée et de la brenneke, ou autre munition à balle.

L'arme ne devrait pas coûter bien cher dans ce coin du monde, ça pèse plus lourd certes, mais à mon sens, cela ne devrait pas être un frein pour quelqu'un qui recherche une protection efficace.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: xzh le 11 octobre 2008 à 15:51:06
dans tout les cas d'attaque par un animal sauvage ,pour etre  plus général,on ne saura jamais quoi faire car les animaux on autent de personnalité, d'états(fatigué , affamé ,etc) et d'autre truc qu un homme .les choses a faire varie  d'une situation a l'autre.

en bref rien ne vaut l'experience meme si on connait des centaines de milliers de chose a faire en situation réel on aura toujour une part d'instinct qui nous aidera ou nous foutra dans la m*rde comme quand on se barre en courant et que l'ours nou prend pour une proie


j'ai du mal a expliqué ca  donc si vous comprennez bravo
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Bison le 11 octobre 2008 à 15:58:45
Personne n'a l'expérience.
Point barre.

Et les conseilleurs ne sont pas les payeurs ...
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: DavidManise le 11 octobre 2008 à 16:03:36
En ce qui me concerne, j'ai pour devise absolu de toujours prendre une arme longue si j'en est la place, donc je serais plutôt partant pour un fusil à pompe avec 2 organes de visée et de la brenneke, ou autre munition à balle.

Encore faut-il être entraîné à viser...  donc à prendre le temps de viser, même si on tire vite et par surprise...  

Une vraie charge d'ours, typiquement, ça se produit à courte distance dans des endroits touffus.  C'est un machin qui déboule brusquement à pleine vitesse, t'as 0-3 secondes pour placer ton coup.  Donc déjà si on parle d'arme longue, ça veut dire une sangle et le truc devant toi tout le temps, en position patrouille...  au moins dans les coins touffus où tu ne vois pas l'ours arriver de loin...  

Les guides de randos en alaska ils se balladent avec le pompe à la main et ils gueulent "HEY BEAR" toutes les 20 secondes...

"Alors là sur la droite vous avez le glacier machin -- HEY BEAR !!! -- qui culmine à 1200m seulement, mais dont les -- HEY BEAR !! -- lèvres ont une forme très particulières et -- HEY BEAR !!!! -- on pense que c'est dû au -- HEEEYYY BEEEAAAAAR..." :)

Pour l'anecdote, la plupart beaucoup d'entre eux ont des remington 870 en inox (modèle Marine) et ils les chargent avec alternativement un 00, une balle, un 00, une balle...  

Ciao ;)

David

P.S.: Bison...  si, quand-même, quelques personnes sur ce forum ont déjà vu des ours de près hein ;)
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: pierauspitz le 11 octobre 2008 à 16:47:24
+1 avec David ;)

Et en ce qui concerne le chargement grenaille/balle, avec des 12, en effet, c'est ce qui est préconisé au Spitz aussi :up: (ou allors grenaille/grenaille/balle/balle/balle... ou encore caoutchouc/caoutchouc/caoutchouc/balle/balle...).
Mais le milieu arctique  est différent : il est rare que l'on soit gêné par la végétation, et la visi est généralement bonne. Mais dès que les conditions se dégradent (relief "sérré", brouillard, blizzard, nuit...) on avait la consigne de garder l'arme à accès immédiat (bretelle).
Et perso, j'ai eut à sortir le fusil une seule fois, chargé prêt à tirer, mais tout c'est bien passé, et l'ours à fuit après quelques fusées.  8) Mais je peut vous dire que j'étais pas fier... Pendule à 200, et adrénaline qui pompe bien ; il était pas petit le bestieau, et je suis pas un mauvais tireur, mais avec le stress, je n'était ABSOLUMENT PAS sur de l'avoir mouché! et encore, on avait eutle temps de le voir venir... :glare:

MAis j'ai des connaissances qui ont eut des confrontations directes qui se sont soldé par la mort de l'ours ( :'(, mais plutôt lui que mes potes), et une carabine fontionne très bien, pas de soucis  :(Une autre connaissance a eut à faire à un gros mâle de 500kg : charge de l'ours, il chope son calibre (un S&W .50 pour l'histoire) et tire 2 bastos sur la bête à 1,2m ( :o !), croisement façon toréador et l'ours s'abbat 10m plus loin... Et je peut vous dire une chose, c'est que c'est l'épisode le plus trajique de sa vie. Il a vécu pendant 20 ans au SPitz et il adore les ours, et il vit cette incident comme une trajédie (d'ailleur, il n' a accepté d'en parler que lors d'une soirée disons bien arrosées...)

Donc bon.. Y'a quand m^me des gens qui ont eut malheureusement à ce servir de ce genre d'équipement, et là, il est vrai que l'entrainement et le respect de la bête (ne pas lui tirer dessus dè qu'il montre son nez, il est peut être venu que pour jeter un coup d'oeil, et puis on est chez lui!)  fait toute la différence...
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Bison le 11 octobre 2008 à 16:53:07
D'accord David ... C'était un peu provoc.

Quelques personnes ont vu quelques ours de près. Certaines personnes ont même vu pas mal d'ours sans doute ... ;)

Une ou deux personnes se sont fait charger de près sans arme, une fois ... deux fois ?

Ce n'est pas ce que j'appelle "avoir de l'expérience" ... au sens de pouvoir se dire :
- "Je sais comment cela se passe, parce que j'ai expérimenté les cas généraux et vécu pas mal d'exceptions, j'ai reçu l'enseignement de maîtres eux-même expérimentés, je connais les subtilités de la chose, les tenants et les aboutissants"
- "J'ai confiance en cette expérience pour pouvoir gérer la prochaine rencontre, et les suivantes"

Il y a quand même des chasseurs professionnels qui se sont fait avoir par des lions et par des buffles ... probablement par des ours aussi.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Woodrunner le 11 octobre 2008 à 16:57:23
Je n'ai pas d'expérience avec les ours, mais avec les FFM un peu, Perso j'aurai plutôt tendance à sous charger mon fusil (par ex. 4 cps au lieu de 6) et d'avoir les gomme cogne à porté de main,... comme ça pas d'erreur possible! Une seul sorte de cartouches dans le fusil (tout 00 ou balle).

Si j'ai le temps de me dire gomme cogne ou cartouche c'est que j'ai le temps de charger une cartouche gomme,... car si la bête charge le temps de faire trois mouvement de charge afin d'arriver à du lourd, je suis mal barré,...

Mais bon c'est mon avis,....

Une arme une sorte de munition!


Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: pierauspitz le 11 octobre 2008 à 17:39:47
Salut!
Bon... je sens la dérive "claibre" venir (et ça me saoule), mais bon, c'est plus ou moins le sujet...
LE panachage de munition a ses avantages et inconvénients.
Alors je suis d'accord que si on a deux cartouche de non ou sub-létal avant les balles, c'est prendre un risque pour sois-même, car on peut tomber nez à nez avec la bestiole, et on va se faire au mieux une bonne chaleur. Par contre, cela permet d'avoir une "escalade" dans le conflit avc l'animal, et de ne pas en venir de suite à l'abattre. Une ou deux balles en caoutchouc peuvent lui faire comprendre qu'il vaut mieux arrêter, mais de ton côté, tu as toujours la "sécurité" d'avoir le matos derière, si l'ours ne veux pas comprendre.
En gros, la méthode du chat :
-on évite la bagarre si on peut mais si ça commence à plus aller :
-on feule à coup de fusées éclairantes
-le coup de patte c'est les gommes-cogne (le top  :up:) ou grenaille de petit calibre à longue portée (mais vraiment pas une méthode désirable, car on risque serieusement blesser gravement la bestiole, ce qui conduira soit à sa colère, donc plus de problèmes, soit à son abattage ultérieur car infection etc etc...)
-et si besoin on mort et on griffe : balles
 Un peu simpliste, mais j'aime bien l'idée de laisser ses chances à l'animal, et qu'il aprenne qu'il faut ps faire braire les humains, car un ours mort ne sert à rien... :'(
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Madudu le 11 octobre 2008 à 18:14:30
A ce que j'ai compris la vrai solution c'est de pas de retrouver nez à nez avec la bête.
Sinon, même armé, y a 90% de chance qu'on y reste...

Ce fil est-il vraiment utile ? Un fil sur "comment éviter la bête" serait beaucoup plus approprié
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: enzo le 11 octobre 2008 à 18:35:05
http://fr.youtube.com/watch?v=mRJ37L66UMo
 ;D ;D ;D
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: pierauspitz le 11 octobre 2008 à 18:57:05
Madudu

Petite correction :
Avec un humain armé, entrainer à manipuler son arme, "trigger happy", et se foutant de la vie d'un ours, une rencontre "raprochée", dans 90% des cas, c'est l'ours qui va trinquer (plusieurs centaines d'ours flingués pour quoi 5-6 mecs tués par ans, les chiffres parlent d'eux même). Il est rare qu'un ours agresse une personne direct, sans avertisements (à moins qu'il soit en mode "chasse" et qu'on lui semble comestible, ou bien qu'une ourse qui protège ses petits). C'est le cas des ours polaires, donc dites moi si j'me trompe en ce qui concerne les ours bruns, noir, à collier, ou à banane elvisienne...
Donc bon...

AMHA la petite cloche à ours suspendue au fut' ou au sac est une bonne garantie pour éviter les rencontres fortuites. Aussi, tenir son chien en laisse anfin que l'ours ne se sente pas pisté par un c** de clébard des villes qui "sniffe un truc good qu'il connait pas". et pui un petit signal-pen avec trois fusées détonantes et trois rouges dans la poche, ça pèse rien et c'est toujours utile (pas que contre un ours... si on se casse un patte, c'est cool de pouvoir se signaler ;) )
Titre: Re : Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Madudu le 11 octobre 2008 à 19:50:18
plusieurs centaines d'ours flingués pour quoi 5-6 mecs tués par ans, les chiffres parlent d'eux même

Il me semble qu'aux USA la chasse à l'ours est légale, mais limitée ; ça explique peut-être ce chiffre.
Pour ce qui est des chances de survivre à une charge, je n'ai aucune expérience mais dégainer, viser et tirer en l'espace de quelques secondes en conditions de stress intense c'est pas donner à tout le monde.
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: pierauspitz le 11 octobre 2008 à 20:18:53
C'est vrai qu'au US on peut chasser l'ours (ainsi qu'au Groenland, Canada, Russie, Slovénie etc.. et de manière réduite dans les pays nordiques). Mais le fait est que nous sommes un plus grande menace pour eux qu'ils le sont pour nous. Parce que bon, etre un ours chassé par des humains (courant), et un ours abattu car lui était en chasse d'humains (plutot rare), le resultat est trajiquement le même...

Et même hors du cadre "chasse", au Spitzberg, il y a au moins un ou deux ours chaque années qui se font dégommer pour "self defence" (situation qui est enquêté par la police comme un meurtre au passage) , alors que les pertes humaines sont très très rares et dues à un comportement et/ équipement inaproprié (j'ai entendu parler de 3 cas mortels, un trappeur avant WW2, cas fameux du la "balle coincée", une jeune fille non armée "qui voulait s'approcher du 'renne', qui était en fait un ours " et un guide qui avait laissé le fusil dans le bateau et se baladait avec un pistolet en 22LR). Et encore, le cas du trappeur, c'était lors d'une chasse à l'ours. Or cette chasse est interdite depuis 1975... Donc 2 ours par ans depuis presque 35 ans, contre 2 humains dans la même période.Calcul vite fait pour savoir qui a l'avantage.  ;)
Et puis les chances de tomber sur THE OURS, vicieux comme la mort façon "The Edge", sont tellement ridicules que ça fait presque sourire (mais plus trop quand on réalise le genre d'idée que le public se fait de ce bel animal)...  ::)
Comme l'ont rabaché le Manitou, ainsi que plusieurs autres forumistes, la question vrai question est Comment éviter le conflit?.
Donc clochettes, sifflets, cris de guide qui prennent la tête, les mômes qui hûrlent (un petit animal qui gueule fort, ça peut être intimidant ;D), une connaissance et un respect de l'animal et ça devrais bien se passer
Après, question calibre, imaginez ce que vous pouvez trouver de plus attroce, et, en étant entrainé et pas en panique, ça marchera très bien...
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: DavidManise le 11 octobre 2008 à 21:12:48
D'accord David ... C'était un peu provoc.

Soit, mais t'avais pas tort ;)

Citer
Quelques personnes ont vu quelques ours de près. Certaines personnes ont même vu pas mal d'ours sans doute ... ;)

Une ou deux personnes se sont fait charger de près sans arme, une fois ... deux fois ?

Un pote une fois s'est fait charger près de moi.  J'ai juste eu le temps de mettre un grand coup de hache sur la tête du machin, qui est parti en secouant la tête...  sans plus.  Pour le reste, j'ai buté un ours pour rien une fois aussi.  J'en culpabilise encore.  J'ai eu peur.  Sans raison en fait :(  Et toutes les autres fois où j'ai vu des ours, j'ai juste vu leur gros cul détaler à toute vitesse.  Ca me semble être leur option préférée.  Ou de temps en temps ils reniflent et s'en vont comme si on n'était pas là.  J'en entendu parler de "bluff charges" de la part de grizzlis.  Nombreux témoignages de ça...

Pour le reste, personnellement je me base sur l'expérience compilée d'autrui, et notamment sur les données du gouvernement canadien qui communique bien là-dessus (le lien est plus haut, c'est bien ;)).

Citer
Ce n'est pas ce que j'appelle "avoir de l'expérience" ... au sens de pouvoir se dire :
- "Je sais comment cela se passe, parce que j'ai expérimenté les cas généraux et vécu pas mal d'exceptions, j'ai reçu l'enseignement de maîtres eux-même expérimentés, je connais les subtilités de la chose, les tenants et les aboutissants"
- "J'ai confiance en cette expérience pour pouvoir gérer la prochaine rencontre, et les suivantes"

Il y a quand même des chasseurs professionnels qui se sont fait avoir par des lions et par des buffles ... probablement par des ours aussi.

Clairement.

Je comprends mieux ce que tu voulais dire.

On ne peut pas tirer de généralités, ni de règle réellement utilisable en ce qui concerne la défense contre les ours.  Ils sont complexes, assez imprévisibles quand on ne sait pas décoder leur langage...  il n'y a pas deux rencontres avec des ours identiques, comme il n'y a pas deux altercations/bastons entre humains identiques.  Donc pas de règle DETAILLEE facile à établir.  En revanche, on peut malgré tout tirer des principes généraux.  Le plus petit dénominateur commun à toutes les pistes pas trop mauvaises qu'on connait.

Et en fait si on analyse, ce sont exactement les mêmes qu'en self protection contre les humains ou les chiens :

0) détecter la présence de l'ours le plus tôt possible (préférer le terrain ouvert, se laisser de la distance)
1) respecter le territoire, les codes, et ne pas être inutilement menaçant, ou tentant (odeurs de bouffe, etc.) -- ne pas chercher la m*rde, quoi.
2) ne pas se comporter comme une proie non plus (courir, être seul) : préférer être à plusieurs et "tenir son bout de terrain" calmement...  -- se poser comme un adversaire potentiel sérieux mais non-hostile, et non pas comme une proie facile.
3) dans le doute, chercher l'évitement pacifique (reculer doucement, contourner au large) plutôt que l'affrontement inutile (contrairement aux humains, la plupart du temps c'est cette option que choisiront aussi les ours s'ils ont le choix / pas de motivation réelle à faire autrement) ;
4) mais ne jamais perdre l'avantage tactique pour autant (être prêt si tout le reste doit merder).

Mais comme tu le soulignes...  il n'y a pas de règle absolue, ni de garantie.  Malheureusement.

Ciao ;)

David
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: DavidManise le 11 octobre 2008 à 21:24:29
P.S.: et toujours tricher, toujours gagner : http://www.youtube.com/watch?v=zOpKFPEah3E&hl=fr :lol:
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Bison le 11 octobre 2008 à 23:20:00
 :D :D :D
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: xzh le 12 octobre 2008 à 13:06:57
oui le terme "experience n'etait pas trés adapté   un point  qui n'a pas était abordé c'est qu'il faut toujours laissé une porte de sortie à l'ours sinon c'est normal qu'il force le passage

ta synthese david,c'est ce que je voulait dire mais en mieu(meme beaucoup mieu)
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: the hunter le 12 octobre 2008 à 13:56:15
il y a une ville au usa qui compte enormément de passage d'ours polaire, il ont meme du creer une brigade spécialement pour eux.
Les hommes de cette brigade utilisent des armes qui tirent des projectiles explosifs, un peu comme un feu d'artifice ( sans les belles couleurs bien sur :D). Ils tirent en l'air quelques cartouches qui exploses et font fuir l'animal.

Je pense que tirer avec une armes a blanc suffit a les effrayés donc. Et pas besoin de viser dans le stress et de tuer non plus.
Titre: Re : Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: enzo le 12 octobre 2008 à 15:21:37
http://fr.youtube.com/watch?v=mRJ37L66UMo
 ;D ;D ;D
David !!! ne lirais tu pas tous les posts intéressants ?!!!!  ::)
Le 7 ou 8ème en amont !!!  ;)
Tu ne peux pas être partout !!!  :D

Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Chad le 14 octobre 2008 à 12:09:24
D'abord, merci à tous pour l'ensemble de vos conseils et commentaires.

Pour ta pote, trimballer un flingue ne suffira pas.  Elle doit :

1) comprendre la psychologie et le comportement des ours
2) prendre des mesures de précautions pour EVITER les rencontres (discipline pour la cuisine, et tjrs faire du bruit, et rester en groupe, etc.)
3) apprendre à tirer sous stress, à vivre avec son calibre, et tout et tout...
4) si ça donne des résultats, trimballer aussi un flingue au cas où les points 1 et 2 n'auraient servi à rien.

Mais c'est de la self-protection.  De juste s'armer, c'est débile.  Ca marchera 1 fois sur 10.  Ce qui marchera 9 fois sur 10, ce sont les points 1 et 2.  Il faut commencer par là...  et si on veut pouvoir être protégé 99 fois sur 100, on ajoutera les points 3 et 4... 

Dans tous les cas, rien de fiable à 100%.  Au pays des ours, nous ne sommes PAS au sommet de la chaîne alimentaire.  Point barre.  Ceux qui ne sont pas prêts à accepter ça n'ont qu'à rester chez eux le cul devant leur ordi !

C'est précisemment dans cette optique (1&2) que mon amie s'inscrit mais comme le dit david cela peut ne pas etre suffisant d'où la nécessité des points (3&4) qui sont en cours. j'ai une confiance limité dans les sprays. Encore une fois, l'optique est d'éviter une telle situation mais aussi de se donner les moyens d'y répondre en anticipant...

Patrick,
Tu as raison pour le modele 629, c'est du 44...Elle va l'essayer la semaine prochaine. Je lui suggéré d'essayer le 3/4'' et surtout d'essayer un 6'' pour un peu moins de ''peps''. Je lui ai conseillé aussi un bon colt 1911 45. Donc à voir.


Encore merci à tous pour vos écrits
Chad
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: DavidManise le 14 octobre 2008 à 12:24:58
Je lui ai conseillé aussi un bon colt 1911 45

C'est Rouri qui va être content ;D

David
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: dombek le 14 octobre 2008 à 20:07:30
Bonjour a tous ;)
je reviens du Canada ou jai passe 6mois en Colombie Britannique a travailler dans les forets,En ce qui concerne les endroits ou jai travailles ,ils etaient infestes dours ,black bears et grizzlis ainsi que de pumas,bon moi les gens mont toujours dits de faire du bruits a lavance pour quils ne soient pas pris par surprise et de declencher une attaque,quasi certaines si il ya des petits ou une carcasse quils pourraient proteger et voir en nous un concurrent...a savoir que malgre leurs poids ils courent beaucoup plus vite que nous surtout dans des endroits accidentes ou en pente. :o
pour ma pars et apres en avoir rencontres de loin ..ouf..javai acheter un gadget en montagne tres efficace,une sorte de cloche a accrocher au sac de randonnee pour se faire entendre de loin..il y a les petards aussi pour les eloignes ..mais surtout la vigilance,apres en cas de face a face apparement faut reculer doucement sans tourner le dos pour ne pas avoir un reflexe de proie et linciter a nous pourchasser... >:( le pepper spray est tres efficace mais faut pas se louper et dapres ce que jai vus pas mal de mecs usent du fusils a pompe en dernier recours .
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Gros Calou le 14 octobre 2008 à 20:18:42
Mitrailleuse Gatling, t'es peinard !  :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

http://fr.youtube.com/watch?v=AElib2BPf-g
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: djinnzfree le 26 octobre 2008 à 16:42:09
je connais pas les armes à feu.
lors d'un séjour au Yukon... les gens "local" en randonnée avaient tous un gros pétoir à la ceinture. + gros qu'un fusil de poulet. ils fûrent unanime que j'était "dummy" de me promener sans arme dans les bois. plusieurs gens viennent prospecter sans arme dans les bois suite à la première rencontre ils s'arment. les cabanes sont construites de façon à ce que ce soit le cadre de porte qui soit le plus solide et que tu puisses y entrer qu'en passant de coté. quand tu vois une "flaque" de m*rde qui fume encore tu fais 180°! une cabane dans les airs doit être à au moins 2 mètres du sol et de préférences 4 arbres au lieu d'un! devant un grizzly tu es une cerise sur un cake!
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: Ticho le 26 octobre 2008 à 17:12:55
Mitrailleuse Gatling, t'es peinard !  :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

http://fr.youtube.com/watch?v=AElib2BPf-g


Le problème avec la gatling c'est que ce n'est pas très MUL !   :lol:
Titre: Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: enzo le 26 octobre 2008 à 17:38:23
En plus sexy  :love:
C'est l'équipe des mythbusters de Nationnal géogaphique ( la chaîne ) !!!  ;)
http://fr.youtube.com/watch?v=QC8jnSaCqxY
Et en plus, plus besoin de firesteel à la con pour alumer le feu !!!!!  :lol: :lol:
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Rouri le 17 septembre 2009 à 14:11:53
Tuée par un ours

Une Montréalaise de 46 ans est morte mercredi soir [16 septembre 2009] après avoir été gravement blessée par un ours, à La Tuque, en Mauricie.

La dame effectuait des travaux de débroussaillage avec son conjoint dans un bois quand l'animal l'a attaquée.

En conduisant sa femme à l'hôpital, l'homme a perdu le contrôle de son véhicule, qui s'est retrouvé dans un fossé. Le couple a ensuite été transporté à l'hôpital, où l'on a constaté le décès de la femme.

Les autorités policières disent qu'une autopsie sera pratiquée sur le corps de la femme pour déterminer la cause exacte de sa mort.

http://www.radio-canada.ca/regions/mauricie/2009/09/16/005-femme-ours-latuque.shtml

***

Une femme perd la vie après avoir été attaquée par un ours à La Tuque

MONTREAL — Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) et les médecins tentent de déterminer les causes précises du décès d'une dame âgée dans la quarantaine attaquée par un ours, mercredi, à La Tuque, en Mauricie.

La victime a été attaquée par l'ours alors que son conjoint effectuait du débroussaillage dans un boisé, vers 17h30.

Après avoir réussi à chasser l'ours, l'homme a tenté de transporter sa conjointe à l'hôpital, mais a perdu le contrôle de son véhicule en cours de route.

Le couple a ensuite été transporté à l'hôpital, où le décès de la dame a été constaté.

Une porte-parole de la SQ, Martine Isabelle, a indiqué qu'une autopsie sera pratiquée sur le corps de la dame pour s'assurer de connaître la cause exacte de son décès.

Copyright © 2009 The Canadian Press. Tous droits réservés.
http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5hEeO7HxCgUtvCbdoCEnvgLX_GC2w

***

Le plus surprenant dans cette triste histoire, c'est que la victime effectuait du débroussaillage... ce qui implique l'emploi d'une débroussailleuse bruyante!!! :ohmy:
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Bebert le 18 septembre 2009 à 07:03:44
Les ours commencent à se faire TRÈS (trop?) présents près des résidences... Ça aurait à voir avec la faible disponibilité des baies et de la nourriture en général. Plutôt inquiétant! J'ai lu que dans Lanaudière et les Laurentides, les incidents impliquant des ours ont augmenté de 1000 %... (je citerai ma source sous peu)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Rouri le 18 septembre 2009 à 14:31:07
Citer
les incidents impliquant des ours ont augmenté de 1000 %... (je citerai ma source sous peu)

Ours noirs menaçants — Un phénomène en hausse

Le nombre d’interventions d’agents de la faune pour des ours noirs menaçants a augmenté du tiers au Québec en 2009. Et c’est dans la région Laurentides-Lanaudière que la situation est la plus inquiétante, avec une hausse de près de 1 000 % par rapport à l’an dernier.

À ce jour, 368 ours noirs ont été abattus ou capturés pour des fins de relocalisation dans cette région relativement peuplée. À peine 34 cas d’interventions y avaient été recensés en 2008.

En Mauricie, lieu de l’attaque d’un ours noir qui a coûté la vie à une Montréalaise de 46 ans mercredi à La Tuque, les agents du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) sont intervenus à 154 reprises cette année. L’an dernier, il y avait eu 50 interventions dont 27 ont nécessité l’abattage de l’ours parce que jugé trop agressif.

L’autre région où les interventions se sont accrues de façon importante est celle de la Capitale-Nationale. Les agents y sont intervenus 317 fois par rapport à 177 l’année précédente.

Le nombre d’interventions est ainsi passé de 1 288 à 1 639 ces deux dernières années. « Le bilan 2009 n’est pas une année record, affirme Benoît Fortin, agent de la faune en Mauricie et porte-parole du MRNF. En 2007, on est intervenu à 1 681 reprises. »

Recherche intensive de nourriture

Il n’en demeure pas moins que la situation est préoccupante. À l’exception de l’épisode mortel de La Tuque, 14 autres cas d’attaque ont été rapportés cette année au Québec dont une qui s’était soldée par des blessures. C’est deux de plus qu’en 2008 et un de plus qu’en 2007.

Or, la période de recherche de nourriture intensive ne fait que débuter. Les risques de nouveaux incidents demeurent donc possible d’ici à ce que les ours entrent en phase d’hibernation, ce qui se produit normalement en octobre et en novembre.

« On garde un œil ouvert, mais on ne sait pas à quoi s’attendre pour le reste de l’année. Il n’y a pas beaucoup de petits fruits cette année dans leur habitat naturel, ce qui force les ours à augmenter leur territoire », explique M. Fortin.

Six morts en 25 ans

L’animal, dont le poids avoisine les 200 livres, vit présentement un moment crucial dans l’année. Doté d’un fin odorat, l’ours noir se laisse guider par les effluves de vidanges, d’arbres à fruits et de mangeoires d’oiseaux pour trouver de la nourriture, ce qui le conduit souvent à des contacts avec des humains.

« Les ours se font des réserves de graisse en prévision de leur hibernation. C’est donc important pour eux de se trouver de la nourriture », explique l’agent de la faune qui évalue la population de l’ours noir au Québec à quelque 800 000.

Bien que traumatisantes et inquiétantes, les attaques d’ours noirs demeurent un phénomène rare. Chaque année, environ cinq millions de personnes participent à des activités liées à la nature et y consacrent 395 millions de jours, soit 79 jours par personne.

Selon le MRNF, seulement 6 cas de mortalité causée par l'ours noir ont été rapportés depuis 25 ans au Québec. Il n’en demeure pas moins qu’il faut être prudent. Des conseils de prévention et de sécurité sont disponibles ici .

http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/faitsdivers/10944-ours-interventions-agents-de-la-faune

***

À la recherche de l'ours

(La Tuque) Les agents de protection de la faune étaient toujours à la recherche de l'animal responsable de la mort d'Alexandrina Gavriloaia-Bunduc, une Montréalaise de 46 ans attaquée mercredi par un ours noir sur le territoire de la zec Wessonneau près de La Tuque.

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (MRNF) a dépêché hier cinq agents de protection de la faune sur les lieux de l'incident.

Ils ont installé deux cages de capture d'ours, six colliers à cou ainsi que six cordons à pattes. Tout cet attirail de capture permettra peut-être aux agents du ministère de mettre la main sur l'ours qui aurait tué Mme Gavriloaia-Bunduc.

L'ours sera ensuite euthanasié et autopsié afin de déterminer s'il s'agit bien de l'animal responsable de la mort de la Montréalaise.

«Il est possible qu'on attrape le mauvais ours. L'autopsie nous le confirmera», explique Benoît Fortin, agent de la protection de la faune au MRNF.

«Il y a très peu d'information sur l'ours en question. On ne connaît pas son sexe ni sa taille. Tout indique que l'animal n'a pas été blessé par les coups qu'il a reçus.»

Le maire de La Tuque, Réjean Gaudreault, n'est pas inquiet de la sécurité des Latuquois. «Les agents de protection de la faune et la SQ font un bon travail. Les citoyens n'ont rien à craindre», a-t-il déclaré.

Les ours ont faim

Les deux derniers étés ont été particulièrement difficiles pour l'ours noir. Depuis deux ans, on remarque une rareté de petits fruits sauvages.

«Nous avons noté que les ours étaient très maigres, le printemps passé. Ils se préparent actuellement pour leur hibernation. Leur instinct leur dicte d'engraisser rapidement afin de survivre à l'hibernation», souligne Hélène Jolicoeur biologiste au MRNF.

«Lorsque l'ours a besoin d'énergie, il n'a qu'une seule chose en tête, manger. S'il n'a pas de fruits sauvages, il se tournera vers des sources faciles de nourritures, tels les déchets humains».

La zec Wessonneau est un territoire reconnu pour sa cueillette de petits fruits sauvages. Là aussi, l'année a été difficile.

«Il me semble qu'on voit plus d'ours que d'habitude. Ils n'ont pas beaucoup de nourriture», explique Lisette Boivin, préposée à l'accueil de la zec Wessonneau. «Les petits fruits et les bleuets sont rares cet été», ajoute-t-elle.

Bien que la motivation de l'ours soit inconnue, la biologiste du MRNF a sa théorie, se basant sur les attaques d'ours noirs qui sont survenues ces 25 dernières années en Amérique du Nord.

Selon Mme Jolicoeur, l'ours affamé aurait approché la femme par curiosité croyant qu'il s'agirait d'une source potentielle de nourriture.

«Un ours explore avec ses pattes et sa gueule», explique-t-elle. La biologiste tient à préciser que les ours n'attaquent pas les humains sciemment pour les manger.

«Ce genre d'attaque arrive surtout en forêt isolée, car les ours ne sont pas nécessairement habitués à la présence humaine.»

Selon la SQ, le conjoint de Mme Gavriloaia-Bunduc s'affairait à des tâches de débroussaillage dans le boisé non loin de la route 1. Sa conjointe l'avait accompagné afin de profiter des beautés de la nature.

Un ours noir, de sexe inconnu, s'est attaqué à elle alors que son mari travaillait. Alerté par les cris de sa femme, l'homme a tenté de faire fuir l'ours avec ses outils de débroussaillage.

«L'attaque est survenue au kilomètre 46 de la route 1, un chemin forestier. Le mari de Mme Gavriloais-Bunduc a transporté sa femme gravement blessée sur une distance de 17,5 km avant de perdre la maîtrise de son véhicule et de se retrouver dans le fossé», explique Éloïse Cossette, agente de la SQ.

C'est d'ailleurs l'embardée du véhicule du couple qui a alerté des citoyens des environs. La préposée à l'accueil de la zec a avisé la SQ qui s'est présentée sur les lieux moins d'une demi-heure plus tard.

Les deux personnes ont été transportées à l'hôpital de La Tuque où le décès de la dame a été constaté. Le travailleur forestier n'a subi aucune blessure physique. L'ours l'a épargné. Il en ressort avec un important choc nerveux.

Le décès de Mme Gavriloaia-Bunduc a été constaté à l'hôpital de La Tuque situé à près de 75 km du lieu de l'accident. Une autopsie sera effectuée prochainement afin de déterminer les causes exactes du décès.
Titre: Re : Re : Quelle arme en cas d'attaque d'ours?
Posté par: jbc le 18 septembre 2009 à 14:50:06

Le problème avec la gatling c'est que ce n'est pas très MUL !   :lol:

si si il en existe une speciale mul  :lol: :lol: http://www.xcalibertactical.com/products/gatling/index.html

post a detruire rapidement
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Wapiti le 18 septembre 2009 à 15:42:18
Bjr.

Un document sur la chasse à l'ours au Québec, montre qu'un ours noir (quand même plus petit qu'un grizzly) touché en pleine tête par une balle d'au moins 9 mm tirée d'une carabine à verrou, c'est relevé et a parcouru quelques mètres, il ne fut définitivement arrêté que par un second tir.

Animal très résistant, capable de courir à 55 km/h, intelligent et doué d'un odorat très puissant, s'il vous poursuit et vous attaque faut vraiment lui exploser le crâne pour le tuer net. Les répulsifs au poivre semblent présenter une efficacité certaine, sont-ils valables à tout coups ?

Ne pas mésestimer la résistance des animaux. J'ai vu un dromadaire, la moitié de la tête emporté, tenter de se redresser pour s'enfuir. Pour l'anecdote, il avait les reins brisés après une collision avec un camion, il fallait abréger ses souffrances.

Pour user d'une arme pour sa défense contre un gros animal, il faut garder son sang froid et être sûr de porter le coup mortel au premier tir. Blessé l'animal peut se retourner avec encore plus de rage contre son agresseur, au lieu de s'enfuir.

Dans bien des cas, il ne suffit pas de faire « Bouh ! » pour le chasser.

Je ne connais pas les ours, sauf par le bras arraché d'une petite fille caressée par un ours, au zoo. Même les dresseurs expérimentés s'en méfient, à cause de leurs réactions imprévisibles. Ils disent qu'il ne faut jamais leur tourner le dos.

À +
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: kodiak le 18 septembre 2009 à 20:46:54
Citer
Ils disent qu'il ne faut jamais leur tourner le dos.

Je confirme (http://smileys.sur-la-toile.com/repository/M%E9chant/xdevil3.gif)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: DEUN le 18 septembre 2009 à 21:14:43
((http://img15.imageshack.us/img15/4290/smilfesse.gif))...   8) 8) 8)

DEUN, qui n'a pas peur des ours depuis sa visite de la fosse de Bern en 1970.

Bon, c'est vrai, ch'uis encore tombé dans la facilité :glare:
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Rouri le 20 septembre 2009 à 17:19:07
Il survit à deux attaques d'ours
Marc Pigeon
Journal de Montréal
19/09/2009

«Je saignais dans les feuilles. Je n'avais plus aucune force et plus de voix. Si l'ours revenait vers moi, j'étais fait. J'ai été chanceux, j'y ai pas laissé ma peau...»

Guy Groulx, 46 ans, un travailleur forestier, remercie le ciel d'être encore en vie après avoir été attaqué par un ours agressif, en juillet, non loin de Sainte-Anne-des-Lacs.

Affairé à repérer d'éventuels chemins forestiers, il a entendu craquer dans la forêt à un certain moment.

«L'ours est venu me chercher et m'a complètement sauté dessus», a-t-il raconté hier, en entrevue au Journal.

Avec l'énergie du désespoir, il s'est battu avec l'ours, qui lui a complètement ouvert la main avec ses griffes. Il a résisté à l'animal de toutes ses forces, criant autant qu'il le pouvait pour l'effrayer.

C'est un solide coup de botte à cap d'acier sur la gueule de l'animal qui a eu raison de lui. L'ours a reculé en hurlant, s'arrêtant à 40 pieds de M. Groulx en grognant.

«J'allais me faire bouffer»

Reprenant son souffle en saignant, vidé de toute énergie, il souhaitait bien que l'ours ne le charge pas de nouveau. «Je savais que j'allais me faire bouffer».

L'homme a finalement pu regagner son VTT et prendre la fuite avant que l'ours ne revienne. Il en a perdu la voix pendant une semaine.

«Je suis en état de choc, dit-il. J'ai besoin d'aide, je vois un psychologue. Je n'ai jamais vu des ours aussi méchants. Ils sont fous...»

En arrêt de travail, M. Groulx, pourtant un habitué de la forêt, ignore ce qu'il fera de son avenir.

«Je ne suis pas assez pauvre pour crever aux mains d'un ours, dit-il. Si le Bon Dieu te laisse une première chance dans la vie...»

Ce n'était pas la première fois qu'il était attaqué par un ours. L'an dernier, il a été traîné sur une quinzaine de pieds par un ours qui a déguerpi lorsqu'il a réussi à lui retirer son sac à dos... qui contenait un lunch.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Sanjohn le 20 septembre 2009 à 19:43:13
Bonjour,

Un ours blesse neuf personnes sur une aire de repos japonaise / Aujourd'hui par AP (Associated Press)

"Un ours a blessé neuf personnes sur une aire de repos dans le centre du Japon avant d'être abattu dans un magasin de souvenirs, a-t-on appris dimanche auprès des pompiers.

Cet ours brun a grièvement blessé quatre hommes samedi après-midi à Nyukawa, une petite ville de montagne située à plus de 200km à l'ouest de Tokyo, a rapporté le pompier Tomohiko Akano.

Le plantigrade d'1,30m avait commencé par attaquer des gens sur un parking pour autocars avant de pénétrer dans un pavillon et de se retrouver coincé dans une boutique de souvenirs. C'est là qu'un chasseur l'a abattu, selon les médias locaux.

L'aire de repos se trouve sur une route de montagne qui n'est ouverte que durant l'été, et uniquement aux bus et aux taxis. La région est très appréciée des touristes qui viennent y admirer le paysage.

Tomohiko Akano assure que les attaques d'ours sont rarissimes dans cette région."


http://fr.news.yahoo.com/3/20090920/twl-japon-ours-attaque-2f4e741.html

Et on est à 200 bornes de Tokyo! Et ben, moi qui m'aprette à traverser la forêt boréale d'Hokkaïdo et des petites îles au Nord...  :D  

Le Japon dans ses îles compte une grande population d'ours (proportionnellement à sa surface), la plus part se situant dans la forêt boréale d'Hokkaïdo. Les accidents de ce genre sont cependant très rares au Japon.


(http://img12.imageshack.us/img12/7210/oursetjohn.jpg) (http://img12.imageshack.us/i/oursetjohn.jpg/)
Un ours noir de Sibérie. Au passage, je mesure 1m86 pour 80kg...

Amical partage, Sanjohn (>John.C)

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: ucorsu le 21 septembre 2009 à 15:23:58
Ah quand même :(  impressionnant cette photo.
Pom pomlonlon pompom...bonne nuit les enfants  :-\
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Sanjohn le 22 septembre 2009 à 12:26:27
Bonjour,

au sujet de l'attaque de l'ours au Japon :

http://www.youtube.com/watch?v=dL1eZO4DmEg

Amical partage, Sanjohn (>John.C)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Rouri le 22 septembre 2009 à 14:40:22
Voici les dernière nouvelle pour la dame attaqué par un ours au Haut St-Maurice:

La victime a été mordue à mort
Publié le 22 septembre 2009 à 08h09
   
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste

(La Tuque) C'est bel et bien un ours noir qui a causé la mort instantanée d'Alexandrina Gavriloaia-Bunduc.

C'est ce que conclut le médecin légiste qui a réalisé l'autopsie de la Montréalaise de 46 ans.

L'autopsie réalisée par le docteur Caroline Tanguay du laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale du Québec situé à Montréal conclut que la mort a été causée par une fracture de la colonne cervicale.

«L'animal a mordu Mme Gavriloaia-Bunduc au cou. Selon l'autopsie, la victime a été mordue par derrière. Elle faisait dos à l'animal. Elle ne l'a jamais vu venir», explique Luc Malouin, coroner chargé de l'enquête.

«La mort a été instantanée. Ce n'est donc pas l'accident de voiture qui a tué la dame.»

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (MRNF) croit que l'ours responsable est bien celui capturé vendredi dernier.

«Le MRNF procède actuellement à des expertises plus poussées. Ils doivent comparer les tissus des vêtements que portait Mme Gavriloaia-Bunduc avec le contenu de l'estomac de l'animal», soutient M. Malouin.

Les résultats seront connus au cours des prochaines semaines.

Les causes exactes de la mort de la femme demeuraient incertaines jusqu'à tout récemment, son mari, Dragos, ayant fait un accident d'automobile alors qu'il se rendait à l'hôpital.

La possibilité que le décès de Mme Gavriloaia-Bunduc ait été causé par l'accident d'automobile persistait.

Rappelons qu'Alexandrina Gavriloaia-Bunduc a été attaquée par un ours noir la semaine dernière dans la ZEC Wessonneau près de La Tuque. Son mari, un travailleur forestier autonome, procédait à des travaux de débroussaillage lorsque l'ours a attaqué sa femme.

Le MRNF rappelle que l'ours est un animal particulièrement robuste. «La mâchoire de l'ours noir est très puissante. Elle est capable de briser un cou assez facilement,» précise Hélène Jolicoeur, biologiste au MRNF.

«La morphologie de l'ours fait en sorte que l'animal est très fort pour sa taille».

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/vie-regionale/haute-mauricie/200909/22/01-904233-la-victime-a-ete-mordue-a-mort.php
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: stefalive le 23 septembre 2009 à 08:39:54
un spécimen prélevé à l'arc
regardez la taille des griffes...  :o
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: drbullet le 27 septembre 2009 à 22:32:51
C'était très intéressant a lire merci pour le post!   :doubleup:

Bearpaw les liens de marche pas  :'(

a++
Joé
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Trekkal le 12 octobre 2009 à 20:03:43
Des personnes auraient elles des informations precises concernant l'observation des ours bruns en Slovénie : lieux privilégiés pour avoir toutes ses chances de pouvoir les apercevoir....(je sais que c'est dans la partie sud-est du pays qu'ils sont le plus regroupés...)          merci
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Arthurus le 24 novembre 2009 à 15:58:53
Fait divers dans tous les quotidiens suisses depuis une semaine...


http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/-Je-suis-categorique--il-y-a-eu-un-seul-coup-de-feu-apres-l-agression--17857786 (http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/-Je-suis-categorique--il-y-a-eu-un-seul-coup-de-feu-apres-l-agression--17857786)

Après la deuxième vidéo on se dit qu'il a eu beaucoup de chance (l'homme)...

Si jamais l'ours se porte mieux.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: xzh le 24 novembre 2009 à 19:56:03
impressionnant :o   :o   :o
l'ours n'avait pas l'air de "viser" la nuque ou une autre  partie particulière du corps est-ce normale?
peut être qu'il ne voulait pas tué mais juste foutre une bonne raclée au type qui s 'incrustait dans son territoire

le fait que aucun dispositif ne soit prévu pour ce genre de cas m'étonne quand même.
qu'aurait fallut il faire: - à la place du gars?
                              - à la places des personnes autour?
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: H.H.L le 03 décembre 2009 à 10:31:33
J'ai fait un tour à Yellowstone, y'a maintenant 2 ans, et les rangers conseillaient de se balader avec une bombe OC sur soi, qui normalement est efficace sur les ours.
Si on faisait face à un ours et que nous n'avions pas de bombe, ils nous ont conseillés de crier fort, de battre des mains, bref d'essayer de le faire flipper.

Titre: Re : sujet unique : les ours... et les autres
Posté par: JB le 03 décembre 2009 à 19:21:24
Salut,

Plein de choses ont déjà été écrites ici sur ce sujet de l'ours. D'une manière générale, j'ai envie de dire qu'il faut faire très attention à l'anthropomorphisme et surtout à la peur récurrente de l'humain face à la nature (ce sujet à lui seul est très vaste... et j'ai vu qu'il avait été traité sur ce forum), et donc de ses comportements et interprétations du mon animal... surtout si l'animal est plus gros que lui.
 
On le lit, on l'entend : l'ours est "méchant", il "tue pour le plaisir", il est "cruel", etc. Ce sont des choses qui reviennent sans cesse, et pas seulement pour l'ours. On le dit pour bien d'autres prédateurs comme le loup, le lynx, le renard, la fouine et consorts. Ces notions, inventées par l'humain, ne sont attribuables qu'à lui. Surtout pas à l'animal.

L'animal vit, simplement. Il mange, dort, se reproduit. Il fonctionne, pour cela, avec son instinct.
Prenons un exemple intéressant, qui s'éloigne juste un peu du sujet mais qui peut permettre de comprendre des choses (et notamment notre vision réductrice des comportements animaux) : si un loup rentre dans un parc plein de moutons, dans beaucoup de cas, il en mettra plusieurs au tapis. Non pas qu'il soit sanguinaire ou qu'il ait envie de régler ses comptes avec l'assureur du berger, non, c'est un peu plus subtile que ça. Son action de "surplus killing" (notion écologique décrite dans les années 70 ; pour les anglophones  : http://www.wolftrust.org.uk/a-d7-depredation-surplus.html (http://www.wolftrust.org.uk/a-d7-depredation-surplus.html)) correspond en fait à une succession de comportements instinctifs qui vont lui permettre de passer de l'état d'affamé à l'état de rassasié. Mais d'une extrémité à l'autre, il y a une série de comportements qui doivent s'enchaîner : mise en chasse, repérage de la proie, attaque, capture, mise à mort, consommation. Le "surplus killing" intervient au moment précis où la jonction de deux actions, la mise à mort suivie de la consommation, ne peut pas se faire. Dans un enclos, ou dans certaines conditions dans la nature (animaux en hardes denses, coincés par la neige ou autre), il y a un gros gros problème pour les proies : tant que ça bouge, le prédateur va tuer... tout simplement parce que pour un prédateur, tant que ça bouge autour de lui, ce n'est pas mort... donc, consommation impossible. Pour un renard dans un poulailler, c'est la même chose. Il tue les poules les unes après les autres jusqu'à ce que plus rien ne bouge autour de lui. Là, il peut manger ou emporter celle qu'il a devant lui.
Tout ça pour illustrer une chose toute bête : on méconnait souvent l'origine des comportements des animaux, et ici, puisque c'est le sujet, des prédateurs. Le résultat d'une observation (une multitude de proies tuées) peut conduire à des conclusion hâtives ("ho qu'il est méchant cet ours"). La plupart du temps, la méconnaissance entraine la peur et des réactions démesurées face à l'imprévu... et c'est d'ailleurs le cas pour bon nombre d'autres sujets. Attention donc à ne pas (toujours) mélanger l'homme et l'animal.

Instinct, donc. L'ours est un instinctif. C'est un carnivore et, puisqu'il est gros, il mange beaucoup. Mais son écologie va dicter son comportement : un ours polaire ne mangera que de la viande (ou de la glace s'il a encore faim et vu là où il se trouve... ha non, c'est l'humain qui mange de la glace ;) ), alors qu'un ours brun pourra être quasi exclusivement herbivore (tout dépend toujours de l'endroit où il vit, et du nombre de ruches et de moutons dans son territoire !). Donc il faut être pragmatique : croiser un ours polaire sur la banquise ne présente pas les mêmes risques que croiser un ours brun dans les Abruzzes.
J'ai eu la chance (et je pèse mes mots) de croiser un ours marsicain là bas, un face à face de nuit et à 10m : un moment d'une grande intensité, dans un endroit complètement désert. Ma seule envie était de le voir, de bouffer cet instant indéfiniment, de le photographier, mais surtout pas de fuir. Et je ne crois pas être un inconscient. Malheureusement, il a eu plus peur que moi (normal pour une bête sauvage et non habituée à l'homme comme sur un parking japonnais ou autour des poubelles d'un camping canadien), et s'est vite fait la belle.
Par contre, j'ai repensé souvent à ce moment et j'ai toujours fait le parallèle avec ce chasseur qui a croisé Cannelle dans les Pyrénées : pourquoi a-t-il tiré dessus ? Pourquoi un mec armé, face à une bestiole qu'il était allé emmerder sur son territoire (il savait qu'elle était là avec son jeune), s'est il senti agressé ? A-t-il été "agressé" ou est-ce une peur atavique, par méconnaissance de la nature, une mauvaise interprétation, qui est remontée ? Le flingue était peut être la solution facile. M'est avis qu'il ne risquait pas grand chose...
Dans les Abruzzes, s'il avait été à ma place, comme beaucoup, il aurait peut être aussi tiré : un ours tout près, de nuit, avec des cerfs qui brament et qui excitent l'atmosphère partout autour, seul et très loin de la première route... de quoi foutre la chair de poule à plus d'un vaillant, je me trompe ?

Je ne raconte pas ça pour faire le fier-à-bras (j'ai pas la carrure pour ça), mais objectivement je reste persuadé que la première manière de se sortir d'un mauvais pétrin plein d'ours, c'est de ne pas aller vers le danger qu'ils peuvent représenter. Donc éviter de surprendre un grizzli de Katmai avec un petit ou sur une proie, éviter de se servir de son sandwich au saumon comme oreiller sur la banquise du Nunavut, éviter un vallon dans lequel on sait qu'une femelle se balade avec son petit, etc... mais on ne va pas revenir sur ces précautions de base qui ont déjà été traitées ici. Un mauvais comportement ("mauvais" si le danger objectif est connu, après on ne peut pas tout prévoir non plus et s'empêcher toute balade en zone à ours) peut être fatal à l'ours comme au bonhomme...
Une petite anecdote en plus, au passage, pour compléter les méthodes de défense en cas de rencontre. A Baffin, un Inuit m'a expliqué deux choses pour éviter l'ours : surtout tu regardes partout avant de sortir de ta tente le matin (sinon, la tête en moins, on marche beaucoup moins bien), et s'il y a un ours qui se promène par là et qui approche, il faut rameuter tout le monde, rester en groupe, gueuler plus fort que possible, et, petit conseil qui vaut cher mais qui ne coûte pas un rond de plus, agiter une toile de tente comme on secouerait une nappe pour en virer des miettes. Une toile de tente qui s'agite, c'est très gros et très bruyant... et c'est surtout un très bon moyen de faire dégager un ours dans un endroit où le fusil n'est autorisé qu'aux locaux... ou si vous êtes allergique au fusil. Un conseil comme ça, je prends ! Cela dit, même si la possibilité de croiser un ours était envisageable, elle était faible (remarquez, il suffit d'un seul) : quand on est sur une zone de banquise très compacte, collée à la terre, les ours ne se baladent pas trop par là. Ils préfèrent les zones cassées, les polinies, les bordures de plaques où les phoques et autres mammifères marins viennent prendre l'air. On peut donc aussi appréhender les risques à grande échelle, avec un peu de bon sens et quelques connaissances sur l'écologie des bestioles.
Autre petit truc marrant : Mike Horn, lui, préconise de se brosser les dents le matin, juste avant de quitter le camp... et surtout pas le soir avant de s'endormir : le dentifrice à la menthe, ça sent très fort et très loin !

Mais au delà de tout ça, le meilleur moyen de survivre, en règle générale, c'est de ne pas avoir à le faire, non ? Prudence et connaissances pour une bonne prévention, donc...

NB : pardonnez-moi si j'ai été un peu long !
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: JB le 03 décembre 2009 à 19:41:39
On est sur la même longueur d'ondes ! :)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Wapiti le 03 décembre 2009 à 19:42:02
Bonsoir.

À part le fait qu'un ours peut sentir la nourriture à près de 30 km, qu'il est plus discret que nous et plus doué pour le camouflage. Qu'il court aussi vite qu'un cheval, est 10 fois plus fort que nous, nous n'avons aucune raison de nous en méfier, c'est ça ? S'il ne faut pas exagérer, il ne faut pas non plus minimiser. Un ours n'est ni plus ni moins dangereux qu'un grand félin ou un chien. Tout prédateur n'est inoffensif qu'en photo.

C'est aussi pertinent que de prétendre qu'on peut convaincre un lapin de sauter dans la casserole.

À propos de Cannelle, la peur, les Tartarins, les viandeurs qui se prennent pour Nemrod, les collectionneurs de trophées, les phobies soigneusement entretenues par les médias, les atavismes, les légendes locales, etc., sont autant de facteurs de comportements irrationnels.

À +


Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Rouri le 03 décembre 2009 à 20:14:49
Citer
Par contre, j'ai repensé souvent à ce moment et j'ai toujours fait le parallèle avec ce chasseur qui a croisé Cannelle dans les Pyrénées : pourquoi a-t-il tiré dessus ? Pourquoi un mec armé, face à une bestiole qu'il était allé emmerder sur son territoire (il savait qu'elle était là avec son jeune), s'est il senti agressé ? A-t-il été "agressé" ou est-ce une peur atavique, par méconnaissance de la nature, une mauvaise interprétation, qui est remontée ? Le flingue était peut être la solution facile. M'est avis qu'il ne risquait pas grand chose...

C'est un peu facile comme commentaire...
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: JB le 03 décembre 2009 à 20:27:00
Bonjour Rouri,
Ce n'est pas un commentaire. Ce sont des interrogations et des suppositions.
Le fait est que ce gars là connaissait parfaitement son affaire, le lieu où il allait et ce qu'il allait y trouver. Il a pris le risque, et je trouve dommage que ça se soit terminé aussi lamentablement. Surtout dans une zone où la densité d'ours est aussi faible...
L'objet de mon propos est simple : l'ours est un risque et un danger potentiel réel, à ne pas sous estimer, mais il y a des précautions élémentaires à prendre en amont pour minimiser les chances de rencontre et éviter un massacre (d'un bord ou de l'autre).
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: gurdil le 03 décembre 2009 à 20:41:02
J'habite dans le sud ouest a environ 2h de l'ariege: pour l'ours cannelle, il me semble(malgré beaucoup de chose) que la médecine légal avait déduit que cannelle se trouvait debout (sur ces deux petite pattes de derrière....) et les membres supérieur ouvert au moment du tire: es que cette position pour un ours est une position de calin?????(apres le debat sur devait'on ou non organisé une action de chasse as deja était fait 10 000 fois...)
Et toujours sur ce principe, j'ai un ami qui est berger la haut(qui est super doué pour la vie en autarcie dans les montagnes...), qui vie donc presque plus de 6mois a proximité des ours, si un jour mon pote se trouve en situation de risque face a un ours(ont sait qu'il y'en as au moins 2 qui vivent sur sont téritoire d'estive), du fait de ces nombreux déplacement en montagne, ca sera la faute de mon pote??
Il ne faut pas diabolisé le monde sauvage, mais les ours, ne sont pas les bisounours........ Un simple truc qui le prouve si c'etait absolument sans danger ont n'aurais pas "d'accident",je vais être tres tres bete:enfin moi perso je n'est jamais eu d'accident avec mon poisson rouge(en fait j'en est pas....de poisson rouge...).
Un truc que me disait souvent un cavalier américain avec qui j'ai bossé un tout petit peu: dans chaque animal domestique il y'a un animale sauvage......: même si l'ont a l'impression que les animaux peuvent être sans danger cela reste un animale....donc toutes les précaution qui s'impose.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: JB le 03 décembre 2009 à 21:05:13
Bonsoir Gurdil,

On est tout à fait d'accord. J'ai bien dit qu'on ne devait pas s'interdire de se balader dans une zone sous prétexte qu'il y a des ours (ça marche aussi pour ton copain le berger), et j'ai aussi clairement dit qu'un ours peut représenter un problème.
Quant au câlin, là, ça reste de l'anthropomorphisme ! :)
Au printemps dernier, au Groenland, je me suis promené un bon bout de temps avec un gros calibre 12 en bandoulière. Ce n'était pas pour rien. Mais il aurait vraiment fallut qu'un ours soit proche et agressif pour que je m'en serve.
Pour la petite histoire, 5 ours ont été tués dans une fourchette de 48h et dans un rayon de 10km (c'est très très proche pour un ours) des endroits où je me trouvais avec mon groupe. Le risque était bien réel, on n'a pas fait demi tour pour autant. On a fait gaffe à la bouffe, on a fait gaffe aux traces, dès qu'on passait un col je passais du temps derrière mes jumelles, mais on était surtout en contact avec des Groenlandais par téléphone satellite pour savoir dans quels vallons les ours avaient été vus (il y a du monde en skidoo, là bas). 10 jours de raid et on est rentrés sans bobo.
Je précise que certains des ours tués là s'approchaient d'un village et qu'ils étaient considérés comme dangereux pour la population. D'autres étaient pourchassés pas seulement pour le danger qu'ils représentaient, mais aussi pour la peau de leurs fesses, vendue très très chère. C'est le chasseur qui voit l'ours en premier qui remporte la mise, même s'il ne le tue pas.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Rouri le 03 décembre 2009 à 21:29:36
Citer
Bonjour Rouri,
Ce n'est pas un commentaire. Ce sont des interrogations et des suppositions.
Le fait est que ce gars là connaissait parfaitement son affaire, le lieu où il allait et ce qu'il allait y trouver. Il a pris le risque, et je trouve dommage que ça se soit terminé aussi lamentablement. Surtout dans une zone où la densité d'ours est aussi faible...
L'objet de mon propos est simple : l'ours est un risque et un danger potentiel réel, à ne pas sous estimer, mais il y a des précautions élémentaires à prendre en amont pour minimiser les chances de rencontre et éviter un massacre (d'un bord ou de l'autre).
   

Ok!

La situation est différente au Québec, je compte plutôt le nombre de mois que j'en ai pas vu un... Mais il faut ajouter que je suis en forêt presque tout les week-end! C'est pourquoi après la prévention, c'est le poivre!

Titre: Re : Re : sujet unique : les ours
Posté par: gurdil le 03 décembre 2009 à 22:28:57
Quant au câlin, là, ça reste de l'anthropomorphisme ! :)

Le propos du calin était ironique, est uniquement pour souligné le fait que position de l'ours était une position agressive (défensive ou agressive pur, je ne sait pas, et je ne m'aventurerais pas sur ce terrain!!!), néanmoins cette position(sans etre éthologue) est largement considéré comme dangeureuse me semble t'il......
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Bison le 04 décembre 2009 à 08:48:55
Voilà, ce fil est parti en vrille ...
Il avait bien tenu le coup pourtant, sur 7 pages ...
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: DavidManise le 04 décembre 2009 à 08:59:01
la médecine légal avait déduit que cannelle se trouvait debout (sur ces deux petite pattes de derrière....) et les membres supérieur ouvert au moment du tire: es que cette position pour un ours est une position de calin?????

C'est une position que les ours adoptent pour identifier quelque chose, le plus souvent.  La curiosité les pousse à faire ça.

Un ours agressif, il reste sur ses 4 pattes, et il fonce sur toi avec le centre de gravité surbaissé.  Quand on tue un ours en défense, il se prend des impacts sur les épaules et la tête...  9 fois sur 10.

Ceci dit, le débat sur Canelle est complètement hors de propos ici...  merci à tous de recentrer le débat.  Merci aussi d'arrêter les sous-entendus foireux du genre le mec a fait exprès (ce qui est possible, mais personne n'était là, et c'est facile de juger d'une situation qu'on ne connaît pas le cul sur une chaise en imaginant les infos qui nous manquent :branleur:).

Fil sous surveillance...

David
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: chtiAR le 04 décembre 2009 à 13:40:00
ici au Japon, y a pas mal d'ours aussi.
à Hokkaido, surtout des ours brun.
dans notre coin, des ours noirs à collier, ils sont assez petits, courent vite et sont super grimpeurs.....
mais surtout sont très très gourmands et n'ont pas du tout peur des hommes.

comme c'est la saison des kakis séchés :séchés pendant environ 2 mois pendus au toit des maison, la municipalité commence à diffuser des messages par haut parleur demandant de rentrer les kakis car les ours et les singes (re) commencent à s'approcher des villages.

l'année dernière, à la même époque, vers 5h du matin un message par haut parleur nous demandait de ne pas sortir des maisons de notre quartier particulièrement jusqu'au prochain message car un ours avait été aperçu .
on a donc attendu les rangers qui ont fait leur travail .....

ici les habitants savent que la rencontre avec un ours est possible surtout en forêt, mais personne n'est vraiment angoissé !
les armes à feu sont interdites sauf pour les chasseurs avec permis, les bombes au poivre sont introuvables par ici (il faut les commander par internet) donc on a juste les clochettes ....(ou les grand-mères randonneuses qui font beaucoup plus de bruit qu'un carillon)

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Houroukaii le 04 décembre 2009 à 13:45:33
Je ne risque pas trop de rencontrer un ours vers chez moi mais je me posais la question toute bête de savoir si les ours ne risquaient pas de s'habituer au bruit des clochettes et ainsi de ne plus partir voir même d'être attirer par ce même bruit...
Titre: Re : Re : sujet unique : les ours
Posté par: JB le 04 décembre 2009 à 18:07:18
Ceci dit, le débat sur Canelle est complètement hors de propos ici...  merci à tous de recentrer le débat.  Merci aussi d'arrêter les sous-entendus foireux du genre le mec a fait exprès (ce qui est possible, mais personne n'était là, et c'est facile de juger d'une situation qu'on ne connaît pas le cul sur une chaise en imaginant les infos qui nous manquent :branleur:).

Bonjour David,
Désolé si le sujet a "dérapé". J'ai voulu parler de Cannelle simplement pour donner un exemple concret d'une rencontre avec un ours, qui s'est mal terminée pour l'ours (en rapport avec le sujet de "nos" interprétations des comportements animaux). Cet exemple me semblait approprié et une bonne illustration. Cela dit, loin de moi l'idée d'affirmer quoi que ce soit, j'ai juste supposé et questionné (bon, ok, avec à la suite le petit sous-entendu "foireux" dont tu parles, je l'admet et je ne recommencerai plus ;) ). 
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: H.H.L le 05 décembre 2009 à 19:14:20
http://img257.imageshack.us/img257/1020/432y.jpg (http://img257.imageshack.us/img257/1020/432y.jpg)

Une photo d'un des ours que j'ai croisé à Yellowstone. C'est un ours noir.
On a eu de la chance de le voir (normalement dès qu'u ours est à moins de 300m d'une route les Rangers sont là et empêche les gens de s'arrêter), mais là il les a pris de vitesse. Il a même traversé la route au milieu des bagnoles arrêtées. Moi j'étais avec un pote ( et oui je sais les jeunes ne réfléchissent pas assez...) et on est sorti de la bagnole et on s'est approché à une vingtaine de mètre. C'était vraiment une sensation incroyable, c'était hyper excitant d'être aussi près d'une bestiole comme ça. L'ours avait l'air plus curieux qu'autre chose.

 On a aussi vu un autre noir (mais sans pouvoir sortir de la caisse, les Rangers était là..) et un grizzly, et on s'est approché (trop) près. J'ai peu être d'autres photos j'essaierais de les mettre en ligne plus tard.

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Van le 06 août 2011 à 02:35:36
Une triste info.  :'(


En Norvège, un ours polaire s'attaque à des campeurs : un mort, quatre blessés graves

Un Britannique âgé de 17 ans est mort et quatre autres, deux adolescents et deux adultes, ont été blessés sérieusement à la tête par un ours polaire vendredi sur l'archipel norvégien du Svalbard, dans l'Arctique, selon les autorités locales.

L'ours blanc a attaqué par surprise un groupe de 14 personnes qui campaient sur un glacier, dans le cadre d'un voyage organisé par la Société des écoles britanniques d'exploration (BSES). "Les jeunes sont âgés de 16 à 20 ans. Celui qui est mort en a 17", a précisé le gouverneur adjoint du Svalbard (Spitzberg), Lars Erik Alfheim. Les blessés britanniques, deux jeunes de 16 et 17 ans et deux adultes de 27 et 29 ans, souffraient de "blessures sérieuses à la tête mais leur état de santé s'est stabilisé", a-t-il ajouté.

Dans l'après-midi, les blessés, brièvement hospitalisés à Longyearbyen, étaient en cours de transfert par hélicoptère vers l'hôpital de Tromsoe, dans le nord de la Norvège, sur le continent.

L'attaque s'est déroulée près du glacier Van Post, situé à une quarantaine de kilomètres de Longyearbyen, la "capitale" de cet archipel situé au nord du cercle polaire arctique. Elle s'est terminée par la mort de l'ours, abattu au fusil par les campeurs.

C'est vers 7 h 30 que la police a reçu un appel au secours des Britanniques, qui utilisaient un téléphone satellitaire pour demander de l'aide. Plusieurs hélicoptères ont rapidement décollé vers le lieu du drame.

Les circonstances de l'attaque restaient en partie obscures, a indiqué M. Alfheim dans l'après-midi, notamment sur les raisons du nombre élevé de victimes. Une enquête était en cours pour déterminer exactement le fil des événements.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/08/05/en-norvege-un-ours-polaire-s-attaque-a-des-campeurs_1556683_3214.html
Titre: Re : Re : sujet unique : les ours
Posté par: Stephane le 06 août 2011 à 03:05:05
Je ne risque pas trop de rencontrer un ours vers chez moi mais je me posais la question toute bête de savoir si les ours ne risquaient pas de s'habituer au bruit des clochettes et ainsi de ne plus partir voir même d'être attirer par ce même bruit...
Le but des grelots c'est de permettre aux ours de s'éloigner d'eux-mêmes et d'éviter de les surprendre ce qui est a l'origine de plusieurs attaques de la part de Grizzlis. Si un ours est agressif ou associe les humains a la nourriture, il n'aura pas besoin de ce bruit pour les repérer.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: DOM63 le 30 août 2011 à 10:18:12
Un randonneur tué par un ours dans le parc de Yellowstone

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1311331/2011/08/29/Un-randonneur-tue-par-un-ours-dans-le-parc-de-Yellowstone.dhtml

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: DOM63 le 06 septembre 2011 à 09:29:41
Bah,j'ai vu l'info et je me suis souvenu avoir lu récemment un fil sur le sujet où était relayé un article relatant une attaque au Svalbard. Je me suis dit que ça pourrait en interesser certains ici, qui,le cas échéant, pourraient analyser les causes de l'incident...

Perso, je ne connais les ours que par ce que j'en ai lu ou vu à la télé, je ne pense donc pas vraiment être compétent pour commenter de manière constructive cet article.

Quand à mon avis, je suis d'accord avec toi, les ours sont là et de plus en plus de gens pénétrent dans leur territoire (qui rétrecit) sans y être vraiment préparés.

Bonne journée
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: ours38 le 30 mai 2012 à 00:38:11
Petite question technique, en cas de rencontre avec un ours tout le monde preconise le spray au poivre.

Ici en Alaska c'est soit le fusil soit le spray, je me demandais ce qu'il en est des autres techniques, premierement parce que pour se servir du spray il faut etre relativement pres, ensuite parce que les 4 secondes de fonctionnement me font un peu peur. Et ensuite le poids de la chose et sont prix 45$ (ok la vie n'a pas de prix et pas de poids..) mais si il y a une solution plus adapte...

L'ideal serait quelque chose de moins lourd moins cher et reutilisable ou rechargeable.

Les pistolets pour le signalement de bateaux en detresse sont ils dangereux pour l'ours et ou l'environnement (genre depart d'incendie)
L'utilisation de Bear bangers http://bearbanger.net/index.html si elle averee sans danger pour l'animal semble plus adapte a la pratique de la randonne au long cours
Certaines personnes parlent de simple feu d'artifice balance dans les pattes de l'ours mais de un je pense que ca brule et de deux pas super fiable.

Des reactions?
Pour le moment je randonne avec un chien et une clochette sur le sac pour etre entendu.
(le chien est un chien d'ici, pas le genre de chien a ramener l'ours dans vos pattes, plutot le genre a faire diversion)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Bison le 30 mai 2012 à 09:13:33
Tu es sûr qu'il est besoin d'une clochette pour être entendu par un ours?

Bon, équipement préconisé par un pilote de bush :  44 magnum  ;#
Mais on ne va pas discuter calibre, ceci est juste un témoignage ...
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Galileo le 30 mai 2012 à 11:09:27

Bon deja l arme tu laisse tomber si t es pas entrainer a l utiliser sous stress (la ou je bosse on a droit a un entrainement annuel assez stressant avec un  simili d ours tracter qui te fonce dessus , je epux t assurer qu apres 3 ans c es ttjrs impressinnat meme si tu sais que c est un dummy.

Le bear banger,  on en avait jusqu a ce qu une  fille du camp s en tire un a bout touchant dans le ventre (elle est pas blonde!) bref depuis ils nus on ete retirer.

Le spray, je te dirai 2 spray un a la ceinture et un sur le dessus de ton sac tres tres rapidement accessible, pkoi comme tu l ecriit 5-6s c'est leger (avec un modele standard de 200g) apres faut apprendre a bien s en servir, je te conseille donc d acheter un spray de chez Frontiersman inerte.
apprend a le "degainner", oter la securite, viser et sprayer, ca semble facile a faire, mais le jour ou t as un ours qui charge, ca l est bcp moins.

A mon avis la meilleure "arme" c est l evitement (j ai ete instructeur Bear Safety Awareness & Avoidance pendant 3 ans) bref evite de te mettre dans une situation ou tu risque de tomber nez a nez avec un ours (BB ou grizzly), ca s apprend vite
voila les rudiments:
http://safety.eas.ualberta.ca/node/13

sinon en livre un petit bouquin tres a la page http://www.mountaineersbooks.org/productdetails.cfm?PC=1382 , si tu le lis tu verra que certaine sinfos du liens ci dessus sont obsoletes.

ensuite c est en fonction du terrain dans lequel tu evolue, des renseignement que tu collecte aupres des locaux, de ton instinct et surtout faut faire preuve de bon sens (le common sense qui aujoud'hui est tellement rare que c est presque un pouvoir surnaturel).
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: ours38 le 30 mai 2012 à 17:44:18
Merci pour vos reponses et pour les liens pleins d'infos,

L'arme pour ma part n'est de toute facon pas une option (pas mon style de degommer un ours juste parce que j'avais envie de faire ma ballade du dimanche)

J'ai lu pas mal de truc sur le bear banger, y'a l'air d'avoir pas mal d'accident et tous les locaux a qui j'en parle se marre, j'ai une pote au canada qui a parler des spray aux locaux et la c'est eux qui se marrent en disant que LA solution c'est le bear banger pfff...

Je pense que ca a pas tout a fait le meme usage, le bear banger c'est plus pour decourager un ours qui commence a s'interesser a notre personne tandis que le spray c'est a l'etape d'apres, moi qui voulait limiter les couts il semblerait que je me dirige vers l'achat des deux :D. (ceci dit le bear banger en foret... ca doit pas etre evident a utiliser). Je dois avoir quelques spray perime avec lequel je dois pouvoir m'entrainer.

Pour la clochette et le chien, c'est pour reduire au max la proba de rencontre, quand je marche je siffle pas et je fais pas assez de bruit, la clochette vient palier ca, elle est d'une sonorite plutot inhabituelle donc ca doit marcher... Ca devrait marcher sur les Elans aussi (ca craind en ce moment)

Vraiment pas envie de jouer les rambo avec mon spray donc si il faut servir de cloche je prefere encore :D
Le probleme avec les locaux, il y a ceux qui ont rencontres des ours ou elans en colere et depuis prennent le gros calibre et ceux qui n'en ont jamais croise et qui dise buah tu risques rien prends un spray au cas ou. Et ensuite il y a toute les histoires qu'on entend a droite a gauche sur un groupe de randonneur tombant sur un bear bait et qui s'en souviendra etc..

C'est pour ca que je viens ici pour voir des avis de specialistes qui en plus parlent francais :D

Merci encore
Titre: Re : Re : sujet unique : les ours
Posté par: Galileo le 30 mai 2012 à 20:23:28
Puisqu'il s'agit d'un sujet unique sur les ours :

Cela fait trente ans que la science a fourni la réponse mais trop de gens semblent l’ignorer : non, les femmes qui ont leur règles n’attirent pas les ours. Enfin, pas les grizzlys, parce que les ours polaires pourraient se laisser tenter. Telle est la conclusion d’une étude hallucinante mais criblée de défauts. Alors mesdames, rassurées ?

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/biologie-3/d/science-decalee-les-menstruations-humaines-attirent-elles-les-ours_38977/

Houlala, la fameuse nuit des Grizzlys de 1967 et l etude de Bruce Cushing de 1980 ( etude faite en laboratoire qui a ete demontee plusieurs fois dont dans le these de Byrd's en 88) et les recommendations du BMO de yellowstones de 94  le tout dans un article de futura-science, je pensais qu'ils etaient serieux.

Y a aucun lien direct entre attaque d'ours et regles chez les femmes prouves et crois moi des etudes y en a presque tous les ans, le probleme c est la significativte statistiques , pas assez de donnees pour etre concluante.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Pit le 02 juillet 2012 à 16:59:03
Allez hop, déterrage de fil pour un petit besoin d´info:

je pars cet été deux semaine en suède pour passer un peu de temps seul dans la verte.

J´ai la possibilité de passer du temps un peu en dessous de Mora (Lac Kvien, dans le secteur de Malung). Il semblerai qu´il y ai une petite population en ours bruns:
(http://naturetravels.files.wordpress.com/2008/01/bear3.jpg?w=490)

Bon, géographiquement c´est là où le vert commence à passer au jaune, donc 0,00001 et 0,000051 observations par heure. Du coup, même en restant deux semaines caché dans un buisson, j´ai une probabilite maximale de 0,017136 de rencontré un ours (moins de 2% donc). Pour la journée je m´en fais pas trop, je serai un peu actif et ferai gaffe à pas marcher en silence dans les buissons  :glare:.

ce qui me gène plus c´est la nuit. Je vais dormir en hamac/tarp (oui bon, un tente protège pas mieux :D), et j´ai moyennement envie de me réveiller avec un "Teddybär" dans les bras... D´après ce que j´ai lu jusqu´ici, il est fort probable que le bestiau me passe à coté sans que je m´en rende compte, mais bon...

Concrètement, si risque il y a, je pourrais le mitiger avec les moyens traditionnels (bouffe stockée à 50, voir même dans la bagnole, et popote à 50m du camp + ne pas sentir la bouffe en allant se coucher).
Dans le pire des cas je redescend plus bas et il n´y a plus de risque/opportunité de rencontre.

Quelqu´un a-t-il une expérience/connaissance de la région?

Merci à tous pour les infos.

Pit

PS: Si ça se trouve je suis dans un trip parano et je me fait des idées pour rien, mais bon...
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Galileo le 02 juillet 2012 à 18:51:25
Bah t as 30 000 fois plus de 'chance' de mourrir foudroyer dans la verte que d etre attaque par un ours mais on n est jamais assez parano  ;D , demande ca a Rick Oliver (en 2010 il a eu droit au 2!).

si tu veux que je te fasse flipper un peu  disons que statistiquement t as plus de probabilite d etre attaquer par un ours si tu dors dans sous un tarp que sous une tente  :D mais depuis plus d un an je suis sous tarp quand je sors sur le terrain et ici des ours d en voit entre 10 a 30 a l heure a la belle saison et j ai jamais ete importune, faut juste comme tu l ecrit faire attention a la disposition de ton camp et dormir avec ton sac de couchage ouvert au cas ou.

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: floproteus le 03 juillet 2012 à 02:43:07
D'un autre côté il part en Suède, donc pas vraiment de quoi s'inquiéter ;) !
Je suis allé dans le même coin en septembre dernier (même latitude mais côté Norvège), et il n'y a pas de quoi se faire de cheveux blancs.
Bien sûr, il faut respecter les règles de sécurités classiques lorsqu'on bivouac chez les plantigrades (suspendre la nourriture, savon, etc.. à une centaine de mètre du camp, signaler sa présence, etc... j'ai posté ça quelque part, je vais chercher ;)).
Pour en avoir discuté avec les autochtones, il n'y a pas de risques car les ours là-bas sont très farouches.
En fait, ce qui est effrayant, c'est l'idée que l'on s'en fait. Une fois sur place, la peur déraisonnable disparait presque entièrement pour laisser place au pragmatisme ;) !
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Pit le 03 juillet 2012 à 08:52:03
Bon, merci pour les retours positifs, ça remet les choses en place de pouvoir dialoguer un peu :D.

Pit
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: floproteus le 04 octobre 2012 à 04:59:37
Hey pit ! Alors, ce séjour ? :)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Élu russe le 11 octobre 2012 à 15:24:40
Bonjour,

Petit retour sur une rando l'été dernier en Slovaquie (traversée des basses Tatras sur la crête).

Il y aurait 900 Ours en Slovaquie, nous n'avons pas croisé ne serait-ce que leur présence. Probablement parce que la crête dénudée ne leur offre que des Cranberries à manger (même les traces de ruminants étaient rares), aussi du fait du passage régulier de promeneurs. Ils sont certainement dans les forêts un peu plus bas. Nous n'avons pas dormi dehors, mais toujours en refuge.
Titre: Rencontre avec un ours
Posté par: Rouri le 16 juin 2014 à 20:09:25
Vidéo d'une rencontre avec un ours à Fort Mc Murray.

https://www.youtube.com/watch?v=LlB0FqQ0DlQ
Titre: Re : Rencontre avec un ours
Posté par: Bison le 17 juin 2014 à 11:24:17
Comme disait un ancien collègue, "bush pilot" à ses heures en Alaska :  44 magnum or nothing ... ;#
"And better used to the recoil"

D'accord, un Grizzly cela mérite plus de respect qu'un petit ours noir ...
Mais ces nounours ne sont pas des animaux de compagnie.
Dans le tréfonds du Forum, il y a une ou deux vidéos montrant des charges d'ours :  soudaines, violente, résitant à plusieurs tirs ...

Idem sur une charge de lions.

Ces annimaux on l'âme chevillée au corps ...
Titre: Re : Rencontre avec un ours
Posté par: Sotret le 17 juin 2014 à 12:37:28
Il était un plutôt collant, celui là !
selon vous, quelles étaient ses motivations, l'intimidation semblant exclue ?
prédation ?
jeu ?
Titre: Re : Rencontre avec un ours
Posté par: Arnaud le 17 juin 2014 à 15:25:41
Toujours délicat de savoir ce qui se passe dans la tête d'un animal.

D'après ce qu'on voit je dirai que l'ours qui est curieux par nature et dans ce cas un jeune mâle donc pas encore très expérimenté, s’intéresse surement dans un premier temps aux 2 hommes des fois que "ça" se mangerai ou qu'il y ai de la bouffe à prendre.

L'ours se rapproche et les jauges, les hommes sont mal à l'aise, l'ours à du mal à se faire une idée... proie ou pas, ces bipèdes ne semblent pas franchement dangereux mais ne semble pas être un repas facile pour autant.

La rencontre traîne en longueur, l'ours commence a être mal à l'aise, il n'arrive pas à se faire une idée, il cherche à se mettre à l'abri dans les arbres.

Les hommes finissent par s'éloigner et l'ours se désintéresse clairement d'eux... quand ils se mettent à courir devant lui à une vingtaine de mètres si l'ours les avait perçu "à ce moment là" comme de la bouffe, il n'aurait eu aucun mal à croquer le plus lent des deux.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Lélie le 17 juin 2014 à 18:29:21
Ramassé aujourd'hui sur les médias sociaux ...
Deux promeneurs / coureurs rencontrent un ours en Alberta. Bon, l'info n'est pas sensationnelle, mais la vidéo par contre, peut être instructive.

http://www.linternaute.com/nature-animaux/animaux-sauvages/deux-canadiens-se-font-poursuivre-par-un-ours-en-plein-footing.shtml (http://www.linternaute.com/nature-animaux/animaux-sauvages/deux-canadiens-se-font-poursuivre-par-un-ours-en-plein-footing.shtml)

Questions aux connaisseurs :
- La presse parle d'un ours brun ... il m'a plus l'air d'un ours noir comme j'en ai vu au Québec, non ?
- L'ours n'a pas l'air agressif, il ne charge pas, il se contente de suivre et de batifoler autour. Je me trompe ?
- Pas très baraqué, c'est un jeune ours ?
- Comment interpréter les claquements de mâchoires qu'on voit de temps en temps ? Sur certains animaux c'est un signe de non-agressivité ... qu'en est-il chez l'ours ?

À partir de 3:20, on le voit grimper aux arbres ... ben, c'est assez agile, disons  ::)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Arnaud le 17 juin 2014 à 19:08:49
Quelques précisions suite à tes questions.

- L'ours noir n'est jamais agressif, même une mère aura tendance à abandonner ses petits, il ne sont pas territoriaux et la plupart craignent l'homme, sauf s'ils ont été "habitués" si c'est le cas ils suivront les gens pour quémander de la bouffe.

Un ours qui veut te croquer n'arrive pas en bavant et en grognant ;)

- Le silence est un indice de comportement de prédation, un ours qui fait des petits bruits est un ours qui stresse, tu peux le voir quand il change de comportement vers le milieu de la vidéo.

- Pareil pour l'attention, au début l'ours est complètement concentré sur sa "proie" vers le milieu il commence à se "disperser".

- L'ours réduit la distance dans un premier temps sans signe de stress, la tête haute, les oreilles en avant quand il arrive finalement au contact il commence à douter, la tête se baisse, les oreilles se mettent en arrière et finalement c'est lui qui remet de la distance et qui cherche la protection des arbres.

Les mecs ont eu de la chance de tomber sur un jeune, leur manque de détermination aurait pu être fatal face à un adulte.
Titre: Re : Re : sujet unique : les ours
Posté par: musher le 17 juin 2014 à 19:12:38
- Comment interpréter les claquements de mâchoires qu'on voit de temps en temps ? Sur certains animaux c'est un signe de non-agressivité ... qu'en est-il chez l'ours ?

Chez les chiens (surtout les primitifs) et les chevaux, c'est un signe des jeunes pour apaiser les autres "Je suis un jeune, suis pas dangereux".

C'est bien un ours noir comme ceux que j'ai vu au Québec.

On a l'impression qu'il est intrigué par les hommes car il reste toujours à bonne distance, il a pas de geste agressif.
Un peu comme un jeune qui découvre les bipêdes et qui cherche à savoir ce que c'est, tout en restant à distance et en ayant des attitudes d'apaisement.

Au Québec, il y avait un vieux qui était accepté par les ours noirs de son coin. Les jeunes de l'année avaient un peu cette attitude avec lui la première fois qu'il le rencontrait. Curieux mais pas très rassuré.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Arnaud le 18 juin 2014 à 19:01:07
EDIT: Le post de Cavannus auquel je répondait a disparu, tant pis je laisse la réponse ;)

Difficile de se forger une détermination qu'on a pas forcement habituellement pourtant une telle rencontre c'est l'occasion de se "faire violence", pour sa propre sauvegarde.

Le point clé c'est de tenir sa position.

Reculer comme ils l'ont fait a encouragé l'ours à avancer sur eux, le ton employé n'a jamais été ferme, a plusieurs reprise ils encouragent même franchement l'ours qui ne doit plus rien y comprendre... les tentatives d'intimidation ne sont pas coordonnés... Il ne font pas de trop grosses erreurs, il ne courent pas, ne cherche pas à grimper à un arbre ou autre conneries du genre mais clairement il ne sont pas à la fête...

Quand ils ont vu l'ours, s'ils s'étaient rassemblés, avaient tenus leur position lever les bras, simplement en restant calme, sans crier, l'ours serait venu les checker puis serait reparti.

Tenir sa position c'est dire à l'ours j'ai pas peur de toi, si tu me cherche tu vas manger cher, reculer c'est lui dire c'est toi le chef, tu contrôles la situation.

Maintenant si tu dois vraiment reculer, c'est toujours une bonne idée de reculer à 45° pour laisser le passage à l'ours parce que si ça se trouve il veut juste s'en aller.

Après en ce qui concerne l'"agressivité" elle peut servir plus tard... si l'ours a décidé de te bouffer malgré tout... d'un coté un ours ne sera pas impressionné par un quelconque numéro, de l'autre lui rentrer dedans peu le mettre en fuite, un prédateur ne cherchant jamais un combat mais plutôt une proie facile sans risque de blessures.


Titre: Re : Re : sujet unique : les ours
Posté par: Cavannus le 18 juin 2014 à 20:22:59
EDIT: Le post de Cavannus auquel je répondait a disparu, tant pis je laisse la réponse ;)
Merci, je voulais l'éditer pis je l'ai effacé, pis je me suis dit que je reposerais ma question plus tard...  ;#

Ma question qui était : qu'entends-tu par « détermination », comment la manifester pour éloigner un jeûnot qui apprend encore ce qui est copain, ce qui est proie et ce qui est danger?
J'évoquais le récit (lu sur un forum) de randonneurs aux USA qui avaient été suivis par un ours et avaient essayé de le faire fuir en le menaçant avec leurs bâtons de marche. Ça me paraissait un comportement étonnant, maintenant je comprends mieux, ils voulaient « tenir leur position ».
J'avais aussi lu qu'il fallait « paraître gros » avec un manteau, ses bâtons, etc. — chose difficile quand on est allé jogger et qu'on est juste en shorts et tee-shirt!
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Spinup le 23 juin 2014 à 23:32:17
Apparement, en ultime recours face à un ours, on peut toujours tenter de négocier: http://www.francetvinfo.fr/decouverte/ours/les-ours-apprecient-aussi-les-fellations_626955.html#xtatc=INT-1 (http://www.francetvinfo.fr/decouverte/ours/les-ours-apprecient-aussi-les-fellations_626955.html#xtatc=INT-1)
 :sorry:
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Stephane le 07 juillet 2014 à 13:17:20
Pour moi, dans la vidéo, ils ont fait une erreur majeure en continuant de courir, même au ralenti. L'instinct de poursuite est très fort chez un prédateur et ils invitaient ainsi l'ours a leur courir après.
Ceci dit, on ne voit que rarement de gros ours adultes avec ce comportement. Ils sont soit agressifs et alors ils chargent et attaquent réellement (ceux la on ne les voit pas longtemps) ou alors, ils demeurent a distance et on ne les voit pas non plus.
Je travaillais en forêt et avait besoin de mes oreilles alors je ne portais bien sur pas de clochette mais, l'ours noir, que je rencontrais souvent, n'était pas agressif et il ne se laissait pas surprendre facilement. Je n'ai que rarement bien vu un ours en marchant en forêt et tous se sont sauvés dès qu'ils ont identifié un humain.
Pour ceux que j'ai vus le long des chemins, ils ont parfois maintenu leur position quelques instants mais, dès qu'ils ont constaté que moi non plus je n'en avais pas peur, ils décampaient. Comme il a été dit, ce sont des prédateurs et ils ne courreront que le minimum de risques pour manger. Un humain qui tient son bout n'est pas une proie facile et ils l'éviteront.
Titre: Re : Re : sujet unique : les ours
Posté par: Douinie le 02 octobre 2014 à 20:30:22
Quelques précisions suite à tes questions.

- L'ours noir n'est jamais agressif, même une mère aura tendance à abandonner ses petits, il ne sont pas territoriaux et la plupart craignent l'homme, sauf s'ils ont été "habitués" si c'est le cas ils suivront les gens pour quémander de la bouffe.



Attention : même si c'est très rare, l'ours noir peut être agressif. Je connais personnellement quelqu'un qui travaillait dans le bois et qui a été chargé par une mère ourse noire et qui s'est réfugié dans un arbre trop petit pour que l'ourse puisse y grimper (et elle n'était probablement pas motivée à le faire, son but étant simplement la protection de ses petits et non la prédation), et où il a passé un sale quart-d'heure avant d'être secouru par des collègues.

Aussi, lecture très inscructive, où on relate et examine des cas d'attaque d'ours noir (voir, notamment, les cas rapportés à partir de la p. 5 selon la numérotation des pages, ou p. 11 selon le document pdf) :

L'ours noir et vous : files.lesmarcheurs.com/200003307-9d8209ea01/ours.pdf
 (http://files.lesmarcheurs.com/200003307-9d8209ea01/ours.pdf)
Attention : je suis la première à ne pas trop m'en faire à propos des ours noirs et je tiens toujours à dédramatiser le risque qu'ils représentent, mais je trouve important de dire que le risque n'est pas nul et qu'il y a tout de même des précautions à prendre.

Incidemment, voici une photo de l'ami qui nous visitait, chez moi, ce printemps  :love: :

(http://i39.servimg.com/u/f39/11/05/43/76/10257411.jpg)
Titre: vivre son quotidient aux contact des ours
Posté par: J. le 07 juin 2015 à 17:24:16
J'ai lut avec intérêt les posts ci-dessus et je me pose la question suivante :  comment les personnes vivant au quotidien avec les ours gèrent la chose? Je ne parle pas du quotidien des chasseurs, prospecteurs, et autres travailleurs du bush, mais plutôt des gens qui habitent des villages et des villes où l'ours peut être présent.  J'ai bien lut deux trois trucs sur les poubelles, la bouffe du chien et autre mais je reste sur ma faim.
Je cherche donc des témoignages de gens vivant ou ayant vécu au voisinage des ours et je pense qu'ici il y en a...je suis simplement curieux de la chose mais si ça peut aider des gens à s'installer dans ce genre de contrée ça fera d'une pierre deux coups ;) Pour ma part je ne pense pas malheureusement me rendre un jour au pays des ours.

Cdt.

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Galileo le 07 juin 2015 à 19:33:58
Bah déjà faut se renseigner sur les animaux sauvages que tu risques de rencontrer dans la communauté ou tu vas habiter:

 - visite a la mairie (town hall / community hall ou city hall) s'il existe des règlements municipaux (bylaw) specifiques concernant les aninmaux sauvages ils te le diront.
 - visite de tes voisins, y a 2 categories ceux qui te feront peur et ceux qui prenent le probleme a la legere mais bon deja tu auras une idee.

chez toi:
 
 - la bouffe des tes animaux et pas seulement celles des chiens (chats, oiseaux, .....) a l intérieur. la gamelle une fois le repas terminer est rentrez et lavée
 - pas de distributeur de graines pour oiseaux dehors (ça attire oiseaux -> rongeurs -> predateurs -> ours)
 - Ton container a ordures doit être règlementaire (cad bear proof)
 - tu laisse pas tes animaux de cie seule dehors, si tu les sors pour leurs besoins, en laisse ou dans un enclos ferme, tu ramasse leurs déjections de suite et tu les jettes dans ta poubelle.
 - si y a des arbres fruitiers dans ta propriété , tu ramasse tout ce qui est a terre tous les jours
 - evite de faire du compost juste a cote de ta maison
 - si tu utilise ton BBQ, tu le nettoie de suite (les ours adore la graisse brulée et l'huile de friteuse) et tu le stocke dans un endroit ferme (on évite les abris de jardin qui de démonte d'un coup de patte)
 - idem pour tes réserves d'essence genre jerricane, l'ours a une affinité pour les produits pétroliers,
 - quand tu fais ta cuisine, tu laisse pas les plats refroidir a la fenêtre
 - tu laisse rien dans ta voiture, tu rentres toutes tes courses asap.
 - pas de freezer dans ton garage
 - tu laisse pas les portes de chez toi ouverte même s'il fait chaud.
 - avant de sortir de chez toi, tu regarde par la fenêtre pour voir s'il y a pas un animal ou des traces de passage
 -  ensuite avant d'ouvrir ta porte d’entrée, tu regarde par la lucarne de celle ci (coup d'oeil a droite et a gauche).
 - si ta maison a un escalier (presque toutes les maisons en on un ) même de 3 marches, faut faire attention, tu peux te retrouver avec un ours qui fait la sieste dessous (idem si tu as un deck) donc quand tu ouvres la porte, un coup d oeil vers le bas pour voir si Winny n'est pas au pays des rêves sous tes pieds.
 - ne laisse aucun endroit autour de ta maison ou un ours ou autre pourrait se cacher et te surprendre
 - tu as près des toutes les portes d accès de ta maison un bear kit avec au moins un bear spray et une corne de brune.
 
 - les ours sont un peu comme les touristes, ils font la sieste quand il fait chaud et sortent quand il fait plus frais donc le soir a la pénombre et le matin juste après le levé du soleil. ils préfèrent l ombre au soleil.

 - si tu vois un ours ou des traces d animaux sauvages t appelle le 311 ou le 911  (on préfèrera le 311 car c est pour les services non urgent)

Sinon faut pas psychoter , c'est juste des habitudes a prendre et après quelques semaines tu le fait sans t'en rendre compte.


 
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: J. le 07 juin 2015 à 20:04:59
Merci Galileo pour cet aperçu. ça fait beaucoup de choses à penser vu d'Europe et comme ça à froid, ça parait quand même flippant comme ambiance même si comme tu dis  : "faut pas psychoter , c'est juste des habitudes a prendre et après quelques semaines tu le fait sans t'en rendre compte."

J'ai l’impression que c'est un truc qu'on peut difficilement appréhender si on ne le vit pas, un peut comme randonner en pays à ours. On a beau lire que si on est respectueux de la bête et des règles de sécurités ça ne craint pas plus que de prendre sa bagnole, c'est un truc qui, pour la plupart des gens est tellement étranger qu'on ne peut pas s’empêcher de se faire des films...



(Merci Guillaume pour la modif.)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Galileo le 07 juin 2015 à 20:40:06
yep t auras 30 000 fois plus de malchance de te faire foudroyer que tue par un ours, faut relativiser. 
Quand j ai commence a bosser au pays des ours dans le nord de la BC, j étais sur mes gardes tout le temps, voyant des ours partout même si c était juste les racines d un tronc d arbres. ;D Quand je voyais un ours, un vrai, j imaginais tout plein de scénario, ... et pis un jour j ai arrêté de me prendre la tête, ce jour la j'ai compte en 10 heures 134 ours différents et j ai réalisé que j étais chez eux et qu'ils en avaient rien a faire de moi tant que je les dérangeai pas.
Ca veux pas dire que j etais moins aware mais juste que j avais intégré cette "menace" dans mon quotidien en faisant inconsciemment du profilage d’environnement (seul les signes que qqles choses n allait pas autour de moi me mettait en alerte).
Ensuite j'ai beaucoup lu sur eux (du tres bons au pire de la litterature) et  puis je suis devenu instructeur en bear safety pendant qqles annees. 
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: J. le 08 juin 2015 à 06:35:29
Merci pour ces précisions.  :)
De loin, j'ai donc l'impression que tout est une histoire de "mental"et de connaissance de l'ours. Je suis agréablement "surpris" de voir qu'il y a des "bears safety". Si tu as du temps, tu pourrais nous en dire plus sur son mode d'actions, s'il te plais?

Pour revenir au "mental", j'ai constaté ça avec deux reportages différents (reportage signalés sur le forum : https://www.youtube.com/watch?v=FPbz5TDy6fs (https://www.youtube.com/watch?v=FPbz5TDy6fs) et http://www.rts.ch/emissions/passe-moi-les-jumelles/6803889-yukon-la-quete-sauvage.html (http://www.rts.ch/emissions/passe-moi-les-jumelles/6803889-yukon-la-quete-sauvage.html))

Dans le premier le gars entre dans une spirale infernal et une peur irraisonnée prend le dessus malgré sa préparation et son matos. Alors que dans le second, il fait seulement mention de la possibilité d'un problème avec l'ours mais il semble plutôt serein. Cela m'a plus impressionné que la panique du premier que je comprends mieux...
Alors même si la peur est bonne conseillère, comment ne pas la laisser prendre le dessus? (mais là on frôle le hs  ;))


(Désolé pour le "bavardage" mais je trouve incroyable la distance qui s'est creusée entre les hommes et leur environnement au point de ne plus savoir "être" dès qu'on ne sent plus le plus fort...)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Sam Sebja le 08 juin 2015 à 11:30:37
Mise à jour du lien vers les infos des parcs nationaux du canada :

http://www.pc.gc.ca/fra/docs/v-g/oursnoir-blackbear/index.aspx

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Galileo le 08 juin 2015 à 19:20:59
Bah globalement les cours de bear safety sont quasi obligatoire pour toute personne travaillant dans le bear country , officiellement il s appelle Bear Awareness & Avoidance.  Il repose sur 2 concepts:
 - L Awareness : connaitre et reconnaitre les ours (noir, grizzly), leur particularité, leur cycle (journalier, annuel),  .... cela te donne une idee de quoi tu peux t attendre.

 - L Avoidance : comment éviter la rencontre , que faire en cas de rencontre, conflits, attaques, .... en gros, t'es chez eux, tu les évites et tu les déranges pas. si malgré tout tu te retrouves en face a face, comment s'en sortir honorablement tous les 2, que faire en cas d attaque, les moyens de protections non léthaux et léthaux et leur mise en application.

Certains cours offre un "bear simulator" ou tu te retrouve avec un brun/noir qui te charge et tu dois decider et mettre ne oeuvre tes moyens de protection. C'est tres engageant physiquement ce genre d exercice.

T'as un bon résumé du cours ici (y a 2 ou 3 points avec lequel je suis pas trop d accord mais c'est des details):
http://safety.eas.ualberta.ca/?p=20

et si tu dois lire un seul livre sur les ours c est celui la ( http://www.amazon.com/Backcountry-Bear-Basics-Definitive-Mountaineers/dp/1594850283 ), tous les autres sont soit pas uptodate (genre le Herrero) soit juste du bear-porn.

Perso , maintenant j ai plus "peur" du cougar que de l'ours, l'ours est previsible, le gros chat bcp moins.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: J. le 09 juin 2015 à 06:34:42
Super! merci à vous deux pour les liens et les explications :)

Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: aliɔs le 25 juin 2018 à 20:32:53
Chargés par une ourse dans les Pyrénées, deux randonneurs toulousains racontent :
En une fraction de seconde, j’ai évalué la situation. On ne pouvait pas descendre la pente à pic, on ne pouvait pas grimper aux arbres non plus, avec nos sacs sur le dos. Et là, j’ai vu l’ours qui courait vers nous, avec deux petits derrière elle. Elle nous chargeait. Clairement. Je ne faisais vraiment pas le malin. Subitement, à 30 m environ, elle s’est arrêtée. Et elle est repartie, avec ses deux petits.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/25/2824710-une-ourse-fonce-sur-deux-randonneurs-en-haute-garonne.html

«Croiser une femelle et ses petits, c'est très rare», selon un technicien à la Fédération de chasse de Haute-Garonne
Qu'est-ce qui a déclenché la charge de l'ourse en leur direction ?
Sans hésitation, c'est leur chienne qui a déclenché la réaction de l'ourse. Elle est partie devant, en aboyant. L'ourse a voulu protéger ses petits, et a chargé le chien, qui est venu se réfugier près de ses maîtres. C'est là que l'ourse les a aperçus, et elle a rebroussé chemin.
S'ils avaient tenu leur chienne en laisse, cela serait-il arrivé ?
Je ne pense pas. Si la chienne n'était pas allée au-devant de l'ourse, celle-ci serait restée silencieuse, et aurait simplement regardé ces promeneurs s'éloigner. Il est extrêmement rare de croiser une femelle et ses petits dans la nature. Moi-même, en cinq ans, de métier, j'ai déjà vu des ours, mais jamais de femelle avec ses petits.
Pour quelle raison ?
Leur survie dépend de leur discrétion. Ils se déplacent peu, contrairement aux mâles en période de reproduction (mai-juin), par exemple.


https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/26/2825214-croiser-femelle-petits-est-tres-rare-selon-technicien-federation-chasse.html
Titre: Encore une rencontre avec une ourse et 3 oursons
Posté par: aliɔs le 22 août 2018 à 21:05:34
Ariège : un randonneur nantais poursuivi jusqu'à un précipice par une ourse

D'abord pétrifié, il décide ensuite de s'enfuir. Le plantigrade le poursuit jusqu'à un précipice. Coincé, le jeune Nantais hurle et gesticule pour impressionner l'animal, avec succès.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/08/22/2855226-ariege-randonneur-nantais-poursuivi-jusqu-precipice-ourse.html
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: DEPLANQUE JOEL le 17 septembre 2018 à 00:46:53
Je connais très très mal la mentalité des ours noirs. Bien plus habitué au jaguar de Guyane, je réalisais au Québec quelques images de ces ursidés, confiant que j'étais à cause de propos hyper rassurants d'une personne n'en connaissant pas plus que moi sur les ours...
C'est ainsi que je me suis retrouvé seul au milieu de neuf ours noirs vautrés dans un champ d'avoine. surpris, un énorme s'est levé, s'est mis à se dandiner à dix mètres de moi et m'a passé une gueulante. N'écoutant que mon immense trouille, je me suis mis à gueule et courir vers lui. Après une interminable hésitation, il est parti en courant et les autres aussi. Cet instant de "bravoure" est sur une vidéo restée au Canada. J'ai rejoint ma voiture à 500 m de là et n'ai jamais remis les pieds dans ce secteur riche en ours.  :o
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: bloodyfrog le 17 septembre 2018 à 09:42:27
Content que tu puisses nous raconter cette histoire. :)

Attention quand même, charger un ours pour le faire fuir peut NE PAS marcher à tous les coups.

Manu.
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Kilbith le 17 septembre 2018 à 11:35:53
Rappel : Un ours est un animal sauvage, pas un nounours.

Habituellement, du moins pour l'ours noir, on ne fait pas partie du menu et nous n'avons pas grand chose à craindre. Souvent, il sait qu'il fait partie de notre menu et à tendance à nous fuir.

Mais il arrive qu'on ne lui laisse pas le choix de la fuite et dans ce cas il va défendre sa bouffe, ses petits, son territoire.

Parfois il a aussi oublié la leçon homme=danger et comprend qu'un homme peut être une bonne "opportunité" (bouffe, ses enfants, ses chiens, lui). L'occasion fait le larron, y compris chez les ours.

Parfois il a une rage de dent et il est dans un mauvais jour.

Et un ours, même la variante pyrénéenne,  cela a une force incroyable....

Bref : laissons les ours tranquilles.  ;)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Nikolapland le 06 novembre 2018 à 19:25:09
Salut à tous :)

Après quelques années déjà à étudier et/ou côtoyer les ours : bruns d'Europe (Scandinavie : vu un ours, mais mort, et Roumanie, où je l'ai entendu roder dans la nuit noire à une vingtaine de mètres du bivouac en entendant sa respiration), Kodiak (sur l'île du même nom en Alaska)  et malais en début d'année à Bornéo, voilà mes quelques retex :)

En Alaska, je me suis retrouvé face à un ours Kodiak...ou plutôt dos à un ours Kodiak, pendant que je pêchais, il est arrivé à 4-5m derrière moi (un jeune mâle de 200-250kg environ, sans être un énorme mâle), puis s'est avancé en marchant doucement vers moi... Je me suis mis face à lui, j'ai reculé doucement et calmement, en lui parlant, il a continué à avancer vers moi, pas agressif, mais curieux, jusqu'à ce que je me retrouve avec de l'eau à mi-cuisses dans le lac juste derrière. Avec l'autre personne qui était derrière moi, on a alors levé les bras, fait des gestes amples en haussant un peu la voix...puis il s'est arrêté, retourné, a traversé la rivière en pêchant une truite femelle (oui : ils sont extrêmement sélectifs, pour récupérer les oeufs et les poissons non nécrosés), puis il a continué à vaquer à ses occupations de l'autre côté de la rivière.

Sur ce même séjour, un jeune guide avec qui on était, parti chasser avec un de mes amis, se sont fait charger par un ours après avoir tué un cerf sitka lors d'une chasse. Les ours sont attirés par le bruit du fusil. Ils ont pris leurs jambes à leur cou sur 1km en emportant les beaux morceaux déjà découpés et mis dans leur sac, mais l'ours s'est arrêté sur la carcasse, sans chercher plus.

Enfin, lors de ma dernière expé en solitaire en jungle de Bornéo cette année, en février, je me suis retrouvé au bord d'une rivière, au bas d'une pente abrupte, et j'ai entendu un cris rauque. Puis, j'ai vu roder une petite boule de poils dans la végétation à 2-3m de moi... En regardant de plus près, j'ai vu que c'était un petit ourson malais. Deux secondes après, j'ai vu la mère débouler de la forêt en courant (c'est impressionnant de voir la vitesse que ça a), traverser la rivière en une fraction de seconde en grognant, en courant vers moi. Je n'ai pas bougé, juste écarté légèrement les bras et mis un pied en avant. L'oursonne s'est stoppée à 3m devant moi, les griffes posées sur un tronc d'arbre couché (impressionnantes : ça fait près de 10cm, malgré la relativement petite taille de cette espèce : moins d'1m40 pour environ 40kg pour les femelles) à me regarder deux secondes, puis elle a continué vers son petit que j'avais pris soin de laisser partir sans être sur la trajectoire.  :lol:

Tout ça pour dire que ça rejoint tous les témoignages d'avant et les éternelles recommandations face à un animal sauvage et plus encore face à un ours : dans 90% des cas, il ne faut surtout pas tourner le dos et courir : le guide a fait une "semi-erreur" (il s'est d'ailleurs fait engueuler par son mentor, guide depuis plus de 30ans). Les ours ne sont pas agressifs et leurs charges, aussi impressionnantes soient-elles, ne sont quasiment jamais des vrais attaques, mais des charges d'intimidation. Si on court, l'ours nous poursuite, mais s'il voit qu'on n'est pas agressifs, qu'on ne fuit pas comme une proie, qu'on reste calme et sans lui tourner le dos, ça va le surprendre au pire, le rassurer au mieux. Ensuite, il va parfois (comme mon ours Kodiak) s'avancer pour montrer qu'il est bien le plus puissant : se grandir, hausser la voix, va alors lui montrer qu'on n'est pas non plus prêt à se laisser impressionner.  :doubleup:

Quelques guillemets toutefois  :closedeyes: :

Après, ce sont des recommandations générales, mais ça reste des êtres vivants, avec chacun leur personnalité, leurs humeurs, leur particularité et il arrive qu'un ours vienne vraiment au contact (ou qu'on n'ait pas le temps de s'éloigner assez). Dans ce cas, si les grands gestes, cris et coups de sifflets (type sifflet de gendarme, si on en a : les ours ont peur des bruits stridents) ne stoppent pas l'ours, soit on a un refuge solide à proximité directe (moins de 1 seconde pour l'atteindre, 2 max si l'ours n'est pas juste à côté), soit on se couche au sol, face contre terre et on protège la tête et les flancs (organes vitaux) en essayant de limiter les dégâts.  :blink:

Voilà toutes les leçons que j'ai pu tirer de mes expérience, mais qui ont porté leurs fruits et m'ont permis d'approcher des ours de (très) prêt, sans jamais être en danger, en en tirant les plus belles expériences de ma vie d'aventurier et de biologiste ;)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Boris le 06 novembre 2018 à 21:19:18
Merci pour ces explications et ce partage d expériences, et les photos!!!
 :doubleup:
Cependant une question, quand tu dis de leur parler, et de leur parler doucement, y a t-il un sujet de discussion recommandé ? 
 :up:
 ::) :lol:
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Nikolapland le 06 novembre 2018 à 21:26:48
 ;D :lol: :lol: :lol:

Cependant une question, quand tu dis de leur parler, et de leur parler doucement, y a t-il un sujet de discussion recommandé ? 

Evidemment, la théorie des branes ou éventuellement celle des univers cycliques ;) Mais l'important, c'est plus l’intonation que le sujet je pense ;)
Titre: Re : sujet unique : les ours
Posté par: Baptistator le 07 novembre 2018 à 08:55:09
Je sais pas si ça un intérêt, mais les russes conseillent quand on tombe face a un ours de lui parler poliment, de l'appeler monsieur et de lui demander des nouvelles de sa famille.

De toute façon personnellement de base, un truc capable de me démonter la tête à coup de patte je suis poli avec  ;D

À ma grande honte j'ai bossé à une époque dans un zoo qui possédais des ours. Je devais parfois rentrer seul avec eux dans les cages pour nettoyer.

Je crevais de trouille de base, mais j'ai appris à reconnaître les signes d'agressivité. De base je leur parlais en permanence. Dès la première manifestation d'une possible attaque (ours qui commence à danser d'un pied sur l'autre) je reculais lentement tout en  parlant lentement et calmement.  Je déverrouillais la porte de la cage sans quitter le contact visuel et sans cesser de parler. Et une fois que la porte était ouverte je plongeait dans le couloir en claquant la porte derrière moi.

Et en général le mouvement brusque déclenchait l'attaque.

J'ai encore tout mes membres et pas de cicatrices mais c'est souvent passé très proche