Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Survie en milieu urbain => Discussion démarrée par: Lily le 18 septembre 2010 à 22:48:28

Titre: Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 18 septembre 2010 à 22:48:28
Salut à tous,

Les récentes discussions sur le signalomètre du forum me font prendre conscience que, si je veux entendre parler de ce qui m’intéresse, j’ai qu’à me lancer... Dont acte :)

Je voudrais qu’on aborde un point pas très travaillé ici, ce sont les spécificités des femmes quand il s’agit de survie (ici, sous-entendue, urbaine, je ne suis pas une pro de la verte). Je pense que ça demandera plusieurs fils différents si on veut rester cohérents mais faut bien commencer quelque part.

Je vous propose donc quelques pistes, essentiellement tirées de mon expérience, sur « femmes et sécurité en voyage ». Ce qui serait sympa, c’est évidemment de comparer avec d’autres expériences mais également avec d’autres contextes : je connais à peu près toutes les régions africaines mais je n’ai pas de point de comparaison avec les autres continents et c’est dommage.

Je parle donc de déplacements, sans spécificité de durée. Et dans des contextes uniquement africains, soit musulmans, soit chrétiens conservateurs.

Commençons avec les questions de sécurité physique et les moyens d'éviter les ennuis quand on est une fille en balade.
Pour que vous ayez une idée de qui parle, je vous pose le contexte : je fais moins d’un mètre soixante, je suis pas bien lourde, j’ai pas fait de sport depuis presque le lycée et, en plus, je fume... Mes possibilités a priori (et hors « mindset ») de mettre quelqu’un d’un peu énervé à terre ou de courir un 100 mètres dans un temps raisonnable sont très très faibles. J’ai par ailleurs bourlingué (seule puis en couple) dans toute l’Afrique.
Il m’a donc fallu développer des stratégies de protection. Je passe sur tout ce qui n’est pas spécifique au voyage (sifflet, téléphone, entraînement, bombe au poivre...).

Quelques points, pour commencer, sur le comportement. A me relire, je trouve tout ça hyper basique, je vous attends donc pour enrichir, hein !

Redéfinir son féminisme.

Pour moi, c’est un point essentiel et c’est de loin celui qui m’a le plus coûté. Je ne suis pas certaine qu’il soit très « politiquement correct » mais je sais d’expérience que c’est une vraie question de survie. Une femme occidentale a l’habitude d’être traitée (en gros, on ne va pas entrer dans les détails !) à égalité avec les hommes. Ce qui implique des droits (au respect) et des devoirs (comme celui, qui découle du premier, de porter ses bagages ou ses courses par exemple :) ). Dans beaucoup de sociétés du Sud, affirmer cette égalité peut être source de malentendus et de conflits. Je ne dis pas qu’il ne faut pas à l’occasion montrer que, chez nous, c’est différent, mais j’ai un peu de mal avec le militantisme dans des pays où on est accueillie.

Il faut donc accepter un certain nombre de contraintes. Certains lieux ne sont pas ouverts aux femmes. Y venir seule (certains restos ou bars), c’est vraiment chercher les ennuis et c’est pas utile. Plus pragmatiquement, il faut également accepter des attentions parfois agaçantes à la longue, comme se faire invariablement porter ses bagages.

Tout cela est théorique, hein. Je dois moi-même admettre des coups d’énervements énormes sur ce thème, comme le jour où le gars que je devais ramener sur ma moto a prétendu la conduire parce que quand même, une femme, ça peut pas conduire un homme. Sans blague.
C’est donc un exercice très difficile mais stratégique. Par exemple, quand on voyage seule en bus, il est bon de trouver des « protecteurs », c’est à dire des gens (une famille, c’est plus sûr) avec qui on peut sympathiser et qui vont vous « prendre en charge » (nourriture, orientation, conseils, logement). Ca permet de passer un bon voyage et ça rend les choses beaucoup plus simples dans les endroits où on arrive.


Ne pas se faire remarquer


Vêtements


La technique du low-profile est beaucoup moins simple quand on n’est pas chez soi puisqu’on ne sait pas forcément ce qui est « low », justement. Il y a quand même un certain nombre de constantes. En Afrique, le plus simple est, en cas de doute, de respecter la règle « pas d’épaules pas de genoux ». Dans certaines zones, on est encore souvent à « pas de pantalon » d’ailleurs.
Une femme blanche est d’abord blanche : comme étrangère, on lui permet plus de choses que les autres femmes. Mais il est inutile de mettre les gens mal à l’aise ou, tout simplement, de passer pour une fille de mauvaise vie : les incidences sur la sécurité personnelle sont bien trop importantes. Par ailleurs, faire attention à se tenue est un service rendu aux autres visiteurs : un blanc est forcément assimilé aux autres. Quand une  >:( >:( >:( >:( occidentale se ballade dans Mombasa en plein Ramadan avec un short ras les fesses et un petit top qui montre son piercing au nombril, c’est moi (avec mes jupes longues et mes hauts de grand-mère) à qui on vient dire « tu vois comment ta sœur se comporte ».

Autre règle vestimentaire : faire attention à ce que portent les hommes et les femmes. Typiquement, un cheiche, c’est trop cool de s'en payer un. Mais si une femme le porte en brousse, on risque de lui demander pourquoi elle porte un vêtement d’homme. Inutile de se faire remarquer.
J'ajoute que "routard" ou pas, les Africains attendent qu'on soit propres et qu'on ai des fringues en pas trop mauvais état. On m'a souvent demandé pourquoi les visiteurs (nous, donc) s'habillaient si mal alors que les femmes sont si chics en Afrique de l'Ouest, sans eau courante ni électricité.

Si vous avez une chevelure de rêve (et d’autant plus si vous êtes blonde), attachez vos cheveux et/ou rendez-les discrets avec un foulard ou un chapeau. Ne croyez pas que vous allez vous en sortir facilement si vous avez comme moi les cheveux courts : on vous demandera invariablement pourquoi vous avez fait subir ça à vos cheveux.

Une rapide étude sociologique des touristes permet également de voir ce que, eux, portent. En général, « le » touriste en Afrique se remarque à son sac à dos (si c’est un Quechua, on sait même qu’il est Français ! :) ) et à sa gourde. Il est facile de troquer ça contre une besace et de planquer la gourde. On passe plus facilement pour un expatrié. Par ailleurs, on peut effectivement acheter beaucoup de vêtements à des prix imbattables directement dans les villes africaines (marchés de seconde main. Pour le fun : a Accra, il s'appelle Obroni wawu, "le  blanc est mort"  ::) )

Discours.

Ca reprend un peu la partie « rangez votre féminisme ».
Comme femme, il faut toujours, toujours faire attention à sa réputation. Pour moi, il y a eu deux types d’écueils à éviter : passer pour une fille facile (pas évident quand on voyage seule) et passer pour une mécréante.

Pour décourager (en partie...) les éventuels gars un peu lourds, il est très utile d’être mariée ou de s’inventer un mari. Pour cela trois éléments : porter une bague qui peut faire office d’alliance, avoir une photo de son mari ou d’un gros costaud quelconque et dire qu’il arrive bientôt, et, enfin, en parler dans la conversation :). Inutile de penser qu’on va faire évoluer les mentalités en une soirée en expliquant qu’on est divorcée ou qu’on vit en union libre.
La question inévitable sur les enfants peut être très difficile à contourner si vous avez passé la trentaine et que vous n’en avez toujours pas (de manière volontaire ou non, d’ailleurs, les interlocuteurs font rarement la différence). Je trouve personnellement plus difficile de mentir sur ce point mais il faut avoir conscience que, sans enfant, on perd pas mal de statut social. C’est pas toujours très évident à gérer mais ce n’est certainement pas vital.

La même réflexion s’applique à la religion (et c’est valable pour les hommes aussi) : en Afrique au moins, ne jamais dire (à moins d’avoir de fichus bons arguments et du temps pour discuter) qu’on ne croit pas en Dieu. Au mieux, vous aurez du mépris, au pire, vous allez subir un prosélytisme actif et pas agréable du tout.

En termes de comportements, comme le rappelle Vagabond, être avenante (plutôt que souriante, ce qui pourrait être mal interprété) est essentiel. De même que ne pas fumer (total sexy) ni jurer (total pas sexy).
Contacts physiques : ça dépend tellement des pays qu'il faut juste s'abstenir et observer. Ne jamais initier un mouvement. A Rome...

Tous ces points s’appliquent évidemment a priori. Quand on développe une relation de confiance dans une famille et qu’on se fait des amis sur place, on prend le temps de discuter et d’expliquer comment les choses fonctionnent chez les uns et les autres. C’est un super échange qui enrichit culturellement et humainement.
Mais quand on ne fait que passer dans une lieu ou qu’on croise des gens juste une soirée, c’est mettre sa sécurité en jeu que de provoquer, même si c’est sur des choses que l’on juge mineures.


Prévention générale


Si on voyage dans un pays potentiellement difficile, une zone dangereuse ou qu'on reste n'importe où mais longtemps, se faire enregistrer au consulat. Si on fait un trip dangereux, le signaler. Si on est un peu rebelle ou aventureuse, on a pas forcément envie de le faire, mais plus je vieillis, et même en étant souvent très critique sur la France, plus je me dis que je suis fichtrement chanceuse d'avoir un passeport français.

Avoir un téléphone et une puce locale (en Afrique, c'est trois fois rien). Enregistrer le numéro de l'ambassade, du consulat et le numéro d'urgence (permanence des gendarmes). Ils savent tirer les gens du pétrin.
Avoir les numéros de l'hôtel, de gens de confiance. Et penser à demander le numéro aux taxidrivers sympas et qui ont des voitures pas trop pourries. En Afrique, on peut les appeler et c'est très rassurant d'avoir toujours le même.

Savoir marcher : montrer qu'on sait où on va. Et donner la sensation qu'on est du coin (j'aime beaucoup l'idée d'acheter un journal local, je n'y aurais pas pensé).

Voilà pour ce soir. Je voudrais aborder plus tard la question des agressions et du logement mais j’espère qu’on peut commencer à discuter pour enrichir ma petite expérience.

EDIT : vendredi 24
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Willy le 19 septembre 2010 à 00:01:32


Bonsoir,

Même si je suis un homme, je voyage toujours avec ma compagne et tes comportements correspondent le plus souvent à ce que nous adoptons dans la plupart des pays que nous visitons.

- Se renseigner préalablement des coutumes ;
- ne pas ressembler à des touristes (riches) ni routards (pauvres) : vêtements "low profile" (usagés, couleurs neutres), épaules couvertes, pantalons, pas de vêtements traditionnels, pas de sac à dos mais besace us, pas de d'appareil photo reflex en bandoulière ;
- nous indiquons toujours que nous sommes mariés sinon pour certaines cultures la vie maritale est soit mal considérée soit signifie une certaine "liberté sexuelle" ;
- l'une ne se déplace pas sans l'autre ;
- sourire et connaitre quelques de(s) langue(s) du pays ;
- le plus souvent (accord entre nous), je suis le premier à engager et à tenir la première conversation.

En résumé : ne pas ressembler à un touriste ni à un routard, être low profile, mais surtout se renseigner sur le pays et ses coutumes.

Willy
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Frost le 19 septembre 2010 à 00:39:43
Salut !

Post très intéressant. Je n'ai malheureusement pas l'expérience nécessaire pour développer, mais je le suivrais effectivement pour adapter notre comportement lorsque je voyage avec ma compagne.

J'ai une question pour Willy.

Éviter de ressembler à un touriste, je comprends (bon pigeon potentiel, cible potentielle de racket, pickpocket, vol), mais pourquoi éviter de ressembler à un routard ?
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Willy le 19 septembre 2010 à 00:56:51
Salut !

Post très intéressant. Je n'ai malheureusement pas l'expérience nécessaire pour développer, mais je le suivrais effectivement pour adapter notre comportement lorsque je voyage avec ma compagne.

J'ai une question pour Willy.

Éviter de ressembler à un touriste, je comprends (bon pigeon potentiel, cible potentielle de racket, pickpocket, vol), mais pourquoi éviter de ressembler à un routard ?

Dans beaucoup de pays, le "routard" est plutôt considéré comme un touriste pauvre et à problèmes (alcool, stupéfiants, ...) et  même assez mal vu des forces de l'ordre (notamment en Asie). Attention, j'utilise le terme "routard" plutôt dans son acception ancienne (baba, drealocks, ...) , et non dans le sens de voyageur-bacpacker hors circuits touristiques.


Willy
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Frost le 19 septembre 2010 à 01:01:24
Ok, dans ce cas je saisi.

Merci pour la réponse !  :up:
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Patrick le 19 septembre 2010 à 06:22:33
Merci Lily, on a l'habitude de voyager en couple mais il est souvent difficile d'imaginer l'évolution salutaire en pays étranger pour une femme seule.

Ton expérience et tes conseils sont précieux  :up:

J'ai observé que dans certains pays Africains, du Makrach et du Maghreb les femmes blanches (souvent les blondes d'ailleurs) stigmatisent les fantasmes des hommes surtout si le carcan sociétal/religieux est pesant. Ceux-ci voient la femme blanche comme celles qu'ils voient sur les clips américains qui passent aussi sur leurs chaînes de TV. Ça se passe beaucoup mieux s'il y a des contacts et des accompagnants locaux.

Ce n'est donc pas facile d'y évoluer sereinement.

Le CEETS travaille d'ailleurs actuellement à un module de formation spécifique.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Humain le 19 septembre 2010 à 08:43:47
Je trouve ton post très intéressant et plein de bon sens  :up: . Merci.
  l'Humain
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: vagabond le 19 septembre 2010 à 08:46:04
Bonjour,

Eviter de sourire mais sans faire la gueule non plus, donner l'impression d'être une porte fermée.

Faire plus qu'attention aux petits cadeaux, ils n'entretiennent pas forcément l'amitié et les accepter c'est parfois un accord plus ou moins tacite à bien d'autre chose.

Fumer en publique peut être assimilé aux habitudes des femmes faciles (pour ne pas dire aux filles de joie), et provoquer malentendus et déconvenues.

En général, faire attention à ses postures, elles peuvent choquer.

Se souvenir que beaucoup de traditions autorisent peu aux femmes, surtout en public.

Quelques trucs en vrac que mes amies routardes au long court mettaient en pratique.

Vagabond
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 19 septembre 2010 à 10:22:15
Merci de vos retours positifs !

Vagabond, je savais que j'oubliais quelque chose d'important, c'était évidemment la cigarette ! Merci !! Quasiment impossible à allumer sereinement en Afrique quand on est seule. D'ailleurs des pays un peu conservateurs comme le Kenya ont carrément interdit e fumer à tout le monde dans l'espace public...
J'aime beaucoup ta remarque très juste sur les "petits cadeaux" : sans bienveillance, un cadeau, c'est une prise de pouvoir sur autrui et donc le début des ennuis.

Je vois aussi que j'ai zappé la question des salutations. La "bise" est un  machin très français qui met mal à l'aise quasiment tout le reste du monde. Avec les Africains, le "hug" à l'américaine n'est pas bien meilleur et de toute façon proscris pour les femmes. La poignée de main est de loin la salutation la plus pratique mais il faut attendre, dans les pays musulmans, qu'on vous tende la main, sinon vous risquez le vent...
Il faut aussi éviter de toucher les gens dans la conversation, ça évite les malentendus et le risque désagréable que, en touchant un homme, on lui donne le droit de nous toucher aussi... D'une manière générale, il faut être très attentif à la "distance de neutralité" appliquée par chaque culture entre les êtres, même de même sexe. Par exemple, dans une conversation, la distance entre les gens est plus grande chez les Américains que chez nous. Du coup, si on leur donne la sensation d'envahir leur espace vital en s'approchant plus, ils vont se braquer.

Note : je tente une revue de ce qui m'est venu sur le terrain. Certaines remarques semblent débiles de simplicité et je me doute qu'elles seront de peu d'utilité sur ce forum. Mais j'ai vraiment vu des minettes sortir à Nairobi le soir en mini short, des filles alcoolisées draguer  en boite au Niger... Si ça n'avait engagé que leur réputation, ce n'était pas si grave. Mais ça engage leur sécurité et, bien souvent, celle des amis, qui feront tout pour éviter le pétrin, parfois à leurs risques et périls...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: philippe13 le 19 septembre 2010 à 10:38:14
Même dans un pays très civilisé comme le Japon la femme qui fume en public y est assimilée à une prostituée, au minimum une femme du "monde de la nuit". La femme européenne qui fume est d'ailleurs un sujet de fantasme spécifiquement japonais qui fait l'objet d'éditions érotiques. J'ai travaillé dans ce secteur et la boîte faisait des livres haut de gamme pour là-bas.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: vagabond le 19 septembre 2010 à 10:47:01

Il faut aussi éviter de toucher les gens dans la conversation, ça évite les malentendus et le risque désagréable que, en touchant un homme, on lui donne le droit de nous toucher aussi... D'une manière générale, il faut être très attentif à la "distance de neutralité" appliquée par chaque culture entre les êtres, même de même sexe. Par exemple, dans une conversation, la distance entre les gens est plus grande chez les Américains que chez nous. Du coup, si on leur donne la sensation d'envahir leur espace vital en s'approchant plus, ils vont se braquer.

C'est très juste, mais, notamment en Thaïlande du nord, pour le reste du pays, je n'y ai pas mis les pieds, les gens sont très tactiles et il ne faut pas s'offusqué d'être touché sans autre forme de procès et leur rendre la politesse est le bienvenue.

Par contre, j'ai appris (sans aucune base scientifique, pour les chagrins de la source), que les enfants sont en général un sujet sensible, et j'évite le plus possible leur contact, mes amies aussi.

Vagabond
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Nävis le 19 septembre 2010 à 10:53:01
 :doubleup: pour le sujet Lily.

Comme le recommande Lily, j'ai plusieures fois pris le temps de faire la connaissance d'une famille sur place, avant de vadrouiller. Parfois, ce sont même les femmes de la famille qui viennent le proposer. Du coup on fait tout à la fois: apprendre un peu plus que quelques mots, découverte des gens du pays, traducteur linguistique et culturel à demeure, entrée dans des sites fermées accompagnée par le cousin/frère/neveu gardien ou directeur de celle qui m'accompagnait. Le tout en sécurité. Mais aussi participation au travail des femmes et aux tâches ménagères!  :'( Même si l'invitée ne participe qu'aux plus faciles.
Et rendre des services en passant quelques coups de fil en anglais pour la famille (joindre les renseigenements UK pour trouver le bon numéro de téléphone du petit dernier parti à Londre) ou traduction de courrier (des grecs ayant reçu du courrier d'allemagne concernant le retraite du vieux papa...).
Cela a fonctionné ainsi en Europe (Campagne en Grèce, grandes villes en Turquie, en Slovaquie et en Tunisie), et dans une petite ville sur l'ile de Bali. Rigolez pas pas, mais c'est aussi top en Angleterre!

En me renseignant avant des voyages, j'ai appris que certains gestes et certains habitudes qui paraissent toutes simples peuvent transmettre un fort message à l'autre bout du monde. Et cela ne m'a pas paru facile à respecter. Mais indispensable pour ne pas choquer les gens qui pourraient me trouver sympa. Un exemple pour lequel je ne me serais jamais douté: en Indonésie, il n'est pas question de poser les mains à la taille ou sur les hanches, surtout pour une femme! Et de désigner du doigt. Super difficile dans un pays où il y a tant de choses magnifiques à regarder.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: philippe13 le 19 septembre 2010 à 18:38:51
En France se frapper l'intérieur d'une main avec l'autre poing signifie  "bon sang j'ai trouvé"
En Italie se frapper l'intérieur d'une main avec l'autre poing signifie  "je te le mets dans le ***"
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Sharlyngalz le 19 septembre 2010 à 22:26:47
Nez ?

Et c'est également le cas en Crète (et en Grèce en général, je crois) : lever la main, les doigts bien écartés (comme pour dire salut) revient à une insulte suprême genre "je te maudis sur 5 générations"
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: philippe13 le 20 septembre 2010 à 07:49:25
Nez ?
Bien relire le mode d'emploi de la préparation H
Titre: Re : Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Sharlyngalz le 20 septembre 2010 à 08:46:51
Bien relire le mode d'emploi de la préparation H
;D
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: DavidManise le 20 septembre 2010 à 10:11:42
Le genre de post qui fait chaud à mon petit coeur de grizzly ;)

Allez hop...  Lily --> Sachem.  Félicitations, madame.

Bon...  retour au sujet : super difficile pour une occidentale, je pense, d'accepter le poids des structures sociales dans certains coins, et la complète hégémonie masculine à tous les niveaux.

J'avais été frappé, lors d'un échange avec Jeunesse Canada-Monde où mes parents accueillaient des jeunes filles de Tunisie, de voir à quel point elles étaient formatées pour être dociles, bien à leur place et tout.  Et à quel point les relations homme-femme étaient strictement codées.

Je rentrais de la fac en visite chez mes parents, à l'époque.  5-6 jeunes filles devant moi.  Ma mère me présente, sans faire trop gaffe.  Je souris et je les regarde dans les yeux, et je dis bonjour...  rien de bien méchant, hein.  Juste courtois de mon point de vue.  Ca a provoqué une concert de gloussements à la fois timides et excités...  comme si j'avais fait un truc absolument et totalement provoc.  Un truc de ouf...

A l'époque, je n'avais que très peu de connaissances sur la culture maghrébine/musulmane.  Maintenant je comprends un peu mieux que ma manière de dire bonjour à ce moment là, de leur point de vue, était carrément de la drague, alors que pour moi pas du tout (même si dans le lot y'en avait 2-3 qui étaient plus que mignonnes, avec leurs yeux en amande chauds comme des braises, et leur manière extrêmement subtile de montrer leur féminité dans le cadre très strict de la religion...  comme si la contrainte élevait leur art...  mais je glisse vers le HS :-[).

Bref, y'a plein plein de codes à connaître, et à respecter...  et c'est d'autant plus difficile que ces codes sont, comme ici, plus ou moins strictement appliqués et respectés selon les individus, les régions, les contextes...  Je pense qu'il n'est pas superflu de passer un petit moment à simplement observer, s'imprégner de l'ambiance, et voir comment les gens fonctionnent avant de mettre les pieds dans le plat...

Excellent sujet en tout cas.  Merci Lily :akhbar:

David
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Barbara le 20 septembre 2010 à 10:32:41
Le CEETS travaille d'ailleurs actuellement à un module de formation spécifique.

Bonjour, tu peux nous en dire un peu plus ?  :)
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: alexr le 20 septembre 2010 à 12:18:28
Et c'est également le cas en Crète (et en Grèce en général, je crois) : lever la main, les doigts bien écartés (comme pour dire salut) revient à une insulte suprême genre "je te maudis sur 5 générations"

Si je me souviens bien, c'est le fait d'orienter la paume de la main vers l'interlocuteur qui peut poser problème. Faut se méfier quand on communique avec les mains (par exemple pour donner un chiffre).
Titre: Re : Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Patrick le 20 septembre 2010 à 13:37:00
Bonjour, tu peux nous en dire un peu plus ?  :)
C'est simple, nous ne sommes pas satisfaits de l'offre de stages de formation aux personnes se déplaçant à l'étranger. Un paramilitarisme pregnant que nous pensons grandement inefficace. Nous ne formons pas des agents de la DGSE, mais nous voulons nous adresser plutôt à des humanitaires, coopérants ou de simples voyageurs et leur éviter des situations fâcheuses dans un cadre pas forcément exceptionnel. Donc on s'attache à bâtir des modules plus adpatés avec des personnes expérimentées et pertinentes.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Paintedhorse le 20 septembre 2010 à 13:39:31
Bonjour,

C'est vrai que ce n'est pas toujours évident pour une femme de voyager. Ni à l'étranger ni dans son propre pays.
Comme pour les hommes, je dirai que la première chose est de se renseigner sur l'endroit.
Des gestes, attitudes que l'on considère comme normaux chez nous peuvent devenir des plus offensant ailleurs et vice versa.
On pense souvant à des pays africains ou sous développés mais cela est valable pour TOUS les pays.
Dès l'instant où l'on a décidé de l'endroit, il faut accepter les us et coutumes locales sans les commenter ou trops essayer s'y opposer.
Etudier les 100 mots les plus usités peut s'avérer des plus utiles.
Pas toujours facile d'accepter certains comportements.
Je prends en exemple le métro de Mexico. Quasiment toutes les femmes doivent s'attendre à y percevoir un attouchement
ou quelqu'autres désagréments du genre. Idem au Japon.
Maintenant, je dirai c'est à vous de décider les degrés de tolérance. Dès les limites dépassées, la remarque sèche suffit la plupart du temps. En tous cas, c'est de cette manière que réagissaient les locales.
D'où encore l'intérêt de quelque peu connaitre la langue du pays visité.
Il ne faut pas croire non plus que le problème est uniquement d'origine masculine, nombreuse femmes n'acceptent pas certaines attitudes occidentales.
Que ce soit les leggings ou des robes trops courtes ou suggestives.
J'ai envie de dire que le mieux est de tenter se fondre dans la masse et être ferme dans ses décisions et attitudes.
Exemple, lorsqu'on se sent suivi, se retourner brusquement et marcher dans le sens contraire. Si il y a insistance, se retourner et demander si il y a problème SANS être aggressif mais en étant ferme.
D'accord, cela ne fonctionne pas avec tous les énergumènes mais c'est efficace dans 95% des cas.
Pour une femme encore (mais je trouve que cela est aussi valable pour un homme) je trouve qu'il est toujours préférable de voyager à 2.
3 termes résument l'attitude que je propose, humilité, discrétion et fermeté.
A+
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: VieuxMora le 21 septembre 2010 à 17:26:15

.....Je prends en exemple le métro de Mexico. Quasiment toutes les femmes doivent s'attendre à y percevoir un attouchement
ou quelqu'autres désagréments du genre. Idem au Japon....

Entendu dans le RER A un matin vers 8h30, par une voix féminine forte:

"La main çà va ! Mais il faut arrêter de la remuer ! "  ..... Immense éclat de rire dans le wagon !!!
Titre: Re : Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Nävis le 22 septembre 2010 à 07:39:59
..... Immense éclat de rire dans le wagon !!!

C'est ça le secret. Arriver (ici avec l'humour) à regrouper l'assistance autour de soi, et isoler de fait l'importun.
Qui perd à la fois le soutien "tacite" qu'il imaginait, et la discrétion dont il avait besoin.

Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lynx le 22 septembre 2010 à 10:34:54
TOP SIGNAL

Je pensais jusqu'à la lecture de ce post, que l'occidental était définitivement abruti au point de ne pas comprendre qu'il n'était pas partout chez lui...
Quelque mauvais expérience ( françaises en plein souk de Marrakech a peine sorties de la piscine du club m*d huilées et à peine habillées, américain en short a fleur en plein temple sacré indou pendant une cérémonie de crémation a prendre des photos comme chez mickey, francais scandalisé de ne pas avoir son café croissant en plein milieu de la chine, jeune pseudo routard fils a papa grand moralisateur en plein pays musulman...etc etc)

Ce post respire l'expérience et le bon sens, j'ai d'un coup l'impression qu'on pourrait se croiser dans un troquet du fond du monde et direct bien s'entendre  

Je pense que ce type de conseils et de préparation est indispensable, bien avant le fond de sac ou la longueur du manche de la brosse a dent. Mais pour avoir fait quelques sessions de préparation aux voyages avec des clients ou amis, il faut bien reconnaître que beaucoup ne s'attendent pas a ce genre de conseils. En résumé il ne faut jamais oublier que l'on marche chez les autres.

Deux trois trucs en vrac, sur un plan général et pas forcément ciblé féminin...

 - S'informer. Religion, traditions locales, codes gestuels...lire abondamment
 - Toujours en amont, abreuvez vous d'images pour vous projeter dans le pays, les codes couleurs et vestimentaires vont vous aider dans le choix vestimentaire et de votre équipement.
 - S'équiper en se méfiant des tolérances annoncées. Il existe souvent de grandes différences culturelles entre les grandes cités et la campagne.
 - S'équiper sur place. C'est un gage d'insertion, un sac, un chapeau local un peu veilli et un teint un peu hâlé  est parfois une clef suffisante à une présentation plus locale, moins touriste.
 - Comme dit précédemment, connaître quelques mots et quelques codes gestuels est un bon rempart devant le premier assaut des attrapes touristes du premier rang, les moins gentils du second rang souvent en repérage a l'arrivée des bus, train, avions auront tendance à moins vous cibler tandis que les touristes tous roses vont rapidement attirer l'attrape cou***n et attirer l'attention.
   A ce titre, attraper un journal local est parfois un bon plan a la descente d'un train par exemple...c'est un détail parfois suffisant pour écarter les vautours.
- L'hébergement dans un gîte ou une adresse locale est paradoxalement toujours plus sécurisante, parce qu'on loge "chez bidule" et pas au machin royal hotel. Et comme bidule c'est souvent de frère du pote au copain du père d'untel, et qu'il n'est pas forcément correct d'ennuyer les hôtes d'un ami...
- En ville, dans les zones denses, dans les marchés, débrouillez vous pour toujours faire comme si vous saviez ou vous allez. C'est une posture de "celui qui passe" très différentes de "celui qui s'est un peu paumé et qui flâne". Bien souvent les prédateurs observent un moment avant de s'approcher l'air de rien, le touriste béat est évidemment une cible de choix.
- Ce n'est jamais la première fois que vous visitez le pays et d'ailleurs vous y avez des amis.
- Low profile pour les filles effectivement vivement recommandé. Il faut savoir savoir ravaler sa fiereté, on ne corrige pas des siècles de conditionnement social par une remarque agressive a l'égard d'un type. Il faut aussi savoir réduire ses loisirs. J'ai la mémoire de deux filles européennes au maghreb qui sont rentrées choquées après avoir été insultées d'avoir osé demander deux bières...
- Attention a ne pas vexer. Dans certaines régions, certains détails insignifiant peuvent vexer, et donc injurier.
- Prenez votre parti d'observer et de plonger dans la trame locale. Il n'est rien de pire que de rester dans la posture de celui qui vient voir mais surtout sans y toucher...parce qu'il marque profondément la différence et attire l'animosité.
- Mode séduction OFF : Mode caractérielle ON. Bien souvent un femme discrette mais énergique et qui marque son caractère intimide, un individu qui vous importune ne voudra pas montrer qu'il se fait rabrouer en public par une femme, qui plus est étrangère...donc effectivement un bon caractère bien trempé peut aider à sécher les tentatives tordues, le pire étant l'hésitation ou la posture de l'air de rien qui ne fera que dégénérer la situation.

@manitou, ton histoire me rappelle un jour dans un 4x4 transport en commun dans une vallée de l'Atlas, avec un ami. Deux filles sont montées séparément, l'une voilée l'autre non... on échange des sourires polis de circonstances en guise de salut... Et elle nous entretien sur notre voyage visiblement ca lui faisait plaisir d'échanger avec les étrangers. Il n'en a pas fallu davantage pour que sa consœur voilée lui rentre dedans...en arabe dans le texte... D'un coup on s'est senti mal, on était bien une dizaine dans le véhicule et nous étions les seuls occidentaux parmi des locaux, ca aurait pu partir en vrille, ne sachant si nous avions transgressé un tabou local... Voyant notre gêne, la jeune femme nous a quand même expliqué que c'était un problème entre elles... mais sur  le coup on a eu une petite montée de pression, on se voyait débarqués direct en plein rien du tout par 45°.

Voyager a l'étranger c'est d'abord être un étranger parmi les habitants, c'est juste l'antagonisme des voyages carte postale proposés par certains depuis bien longtemps. Prendre conscience de cela c'est déja faire un pas vers les autres et se prémunir de pas mal de soucis.

A j'oubliais quelques conseils sur le voyage au féminin édité par le ministère des affaires étrangères du canada en open source http://www.voyage.gc.ca/publications/woman-guide_voyager-feminin-fra.asp (http://www.voyage.gc.ca/publications/woman-guide_voyager-feminin-fra.asp)
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Patrick le 22 septembre 2010 à 11:07:28
J'ai lu deux trois fois quelques tentatives de replacer le post dans un contexte de voyageur unisex ou de couple.

Or, je suis persuadé que l'intention initiale de Lily d eparler d'une femme voyageant seule est essentielle tellement la place de la femme est infiniment spéciale dans la plupart des culture et conditionne la façon dont on s'adressera à elle.

Au delà du "que risque t'il de m'arriver" la personne soucieuse d'autrui et respectueuse cherchera le "quel message est-ce que j'envoie à mes interlocuteurs ou simplement aux gens du pays".
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 22 septembre 2010 à 11:27:58


Or, je suis persuadé que l'intention initiale de Lily d eparler d'une femme voyageant seule est essentielle tellement la place de la femme est infiniment spéciale dans la plupart des culture et conditionne la façon dont on s'adressera à elle.


Tout à fait, Pat. Je vais éditer le post avec toutes les remarques précédentes (et j'ai du boulot !) et insister sur cette place particulière (dès que je sors la tête de l'eau au boulot  :'( ). C'est ce que je me disais en lisant les commentaires : même si on voyage en couple ou à deux filles, il y a forcément des moments où on est toute seule, ne serait-ce que parce que le conjoint ou la copine peuvent être invités à des trucs où on est pas invités ou, pour les hommes, où on ne peut juste pas venir.
Donc partir ou en couple ou à deux ne peut pas permettre de faire l'économie de la réflexion sur ce que c'est que d'être une femme à l'étranger.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: ulysse le 22 septembre 2010 à 11:31:27
Au delà du "que risque t'il de m'arriver" la personne soucieuse d'autrui et respectueuse cherchera le "quel message est-ce que j'envoie à mes interlocuteurs ou simplement aux gens du pays".
C'est très juste. Et c'est très délicat effectivement pour une femme occidentale. Je pense qu'on peut adopter le low-profile/respect quand on est touriste. Dans un contexte pro c'est un peu different. La difficulté est déjà présente en France et elle est majorée dans certain endroit. L'enjeux est pas pareil car il faut aussi se faire respecter sur ses particularités culturelle et personnelle. Certaines y arrive très bien mais ça necessite du caractere, une bonne evaluation de ce qu'on peut se permettre dans certaines situation et un peu de talent.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Nathan-Brithless le 23 septembre 2010 à 22:05:13
Je trouve ton post très intéressant et plein de bon sens  :up: . Merci.
  l'Humain
je suis un mec qui dévore ce sujet..


MERCI !
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Leif le 23 septembre 2010 à 22:51:42
itou

c'est le gros dilemme pour voyager avec ma douce, j'ai pas confiance en sa vision de la vie ;#

alors avec ton post je me soigne
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 24 septembre 2010 à 23:53:47
Walaï mais que vous êtes gentils, toutes et tous, j'en sais plus où me mettre  :-[ Ca me touche beaucoup tout ça... Bref.
Enfin posée dans un endroit stable avec une connexion internet, j'ai bien réfléchi à toutes les remarques.

Je vais éditer le premier post sur les points particuliers mais j'aimerais bien revenir sur la question du rapport à la féminité, qui m'a bien fait cogiter.
En suivant Vince, effectivement, il faut dépasser l'épineuse question du contexte. Je vais être un peu dure, mais je crois que personne ne mérite d'avoir le plaisir de voyager si il n'a pas réfléchi deux minutes à pourquoi il veut se déplacer. C'est une question qui se pose particulièrement pour les femmes (jeunes) parce que leur place et leur statut social changent du tout au tout selon les pays. Ce n'est pas le cas pour les hommes ou pour les anciens (et anciennes) dont le statut dominant est presque de droit.

Donc 1/ savoir pourquoi on voyage (se reposer, fuir une situation douloureuse (souvent), découvrir une nouvelle culture (plus rarement...), faire ses preuves, etc.). C'est un vieux credo perso mais je pense sincèrement qu'on ne s'arrache pas de chez soi sans une bonne grosse raison.
2/ savoir ce qu'on attend du voyage et agir en conséquence. Ya pas de mal à vouloir se faire 15 jours de plage ou à vouloir être un expat' de luxe. Faut juste l'assumer. Rien de pire que le petit volontaire de 23 balais qui vous assure qu'il adooooore l'Afrique alors que, depuis 6 mois qu'il est là, il a juste fait les allers-retours entre la résidence des Français et l'ambassade où il travaille (je m'égare  ;#)
3/ savoir que voyager désinhibe : je ne parle pas que de bagatelle, là, hein. Dans les pays africains, j'ai parfois entendu des expats me dire "je ne dors pas sous moustiquaire"/"je fais de la moto sans casque" parce que si les Africains le font, je peux aussi.  >:( Ce type de réflexion oublie en fait deux points fondamentaux : que si les locaux avaient les moyens de se protéger plus, ils le feraient sans doute et que la qualité (et la longueur...) de la vie qui en résultent sont un poil différentes...

Je crois que ces questions vont au-delà du lieu, du type de déplacement (pro, touristique, expat') et du sexe du voyageur.

Par ailleurs, comme le soulignait Pat, qu'on parte en couple, entre copains ou entre copines, il faut bien envisager les moments seule. Primo parce que ça arrive fatalement. Secundo, parce que bon, j'aime peu l'idée qu'un homme, c'est autonome mais qu'une femme, elle aurait forcément besoin de "quelqu'un" pour se balader. Le pire étant que ce type de raisonnement vient souvent de mes soeurs elles-mêmes...
Trop compter sur l'autre, c'est d'assurer une belle dépendance. Par exemple, quand je me promène dans une ville inconnue avec Chéri, il sait toujours où on est. C'est très pratique parce que mon sens de l'orientation est très comique... Mais je m'assure d'avoir toujours une carte pour quand, par exemple, j'ai shopping et qu'il a foot  ;D

Merci encore pour tous vos retours mais c'est pas trop difficile de faire un retour un peu dense de 15 ans de terrain en 20 lignes... Et puis j'ai pris pas mal de baffes dans la tête et j'ai fait de très très belles bourdes...
Enfin, leif, te bile pas, Chéri non plus n'a pas confiance en ma vision de la vie ;# C'est facile de montrer ses forces...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: vagabond le 25 septembre 2010 à 18:00:12
Secundo, parce que bon, j'aime peu l'idée qu'un homme, c'est autonome mais qu'une femme, elle aurait forcément besoin de "quelqu'un" pour se balader

Je me permet une petite remarque, arriver avec un ou une "conjoint(e)", n'est pas une question d'homme tout puissant et de femme soumise.

Cela sert souvent à donner une image de stabilité au travers du couple (formel ou non), de cellule, ce qui peut aider à éviter quelque soucis aussi bien pour l'homme que pour la femme.

J'ai une amie baroudeur en jupe (si elle lit ça, je suis mort) avec qui j'ai pas mal bourlingué qui dit qu'il faut être conscient qu'arriver chez l'autre c'est accepter d'avance de prendre des risques, mais en considérant qu'on en prend aussi en restant chez soi.

La tenue vestimentaire a aussi son importance, les fringues qui soulignent avantageusement les silhouettes ne sont pas des bonnes idées car elles risquent fort de parler aux hormones mâles des rencontres de hasard.

Se renseigner avant est une bonne idée, mais quand elle n'est pas applicable, chacune des femmes que je connais à des yeux et un cerveau, il faut analyser très vite ce qui se passe et ou on se retrouve. C'est valable aussi pour les hommes, mais à ce jeu, ils sont souvent moins doués.

Quelques idées en vrac, qui ne sont que les réminiscences de la mémoire.

Vagabond
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 25 septembre 2010 à 18:17:50
Je me permet une petite remarque, arriver avec un ou une "conjoint(e)", n'est pas une question d'homme tout puissant et de femme soumise.

Cela sert souvent à donner une image de stabilité au travers du couple (formel ou non), de cellule, ce qui peut aider à éviter quelque soucis aussi bien pour l'homme que pour la femme.


Je te suis totalement dans ce que tu dis. J'adore voyager avec mon mari, c'est que du plaisir et, effectivement, on "passe" mieux en couple auprès de populations souvent très attachées au mariage.
Ce que je pointe, c'est le comportement (de la part des filles elles-mêmes en général) qui consiste à dire "je n'ai pas besoin de me préparer/réfléchir/avoir un portable/m'inquiéter (rayer les mentions inutiles  :) ) parce que mon homme est avec moi". Mis à part que mon féminisme s'agace un poil de cet état d'esprit, je m'inquiète surtout pour ces filles qui, de manière inattendue, se retrouveront forcément toutes seules à un moment donné.
J'insiste sur ce point parce que, alors que j'ai beaucoup voyagé toute seule et que je sais que je suis parfaitement autonome et débrouillarde, quand je suis avec Chéri, je me laisse souvent aller naturellement à me reposer sur lui pour l'organisation et notre sécurité. Donc je suppose que ce travers est encore plus facile quand une fille ne sait pas qu'elle n'a besoin de personne pour se balader par monts et par vaux :)
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: vagabond le 25 septembre 2010 à 18:59:06
Se reposer sur l'autre, ce n'est pas féminin mais beaucoup plus simplement humain.

J'ai voyagé seul et avec une amie qui passe sa vie chez les autres, et je peux affirmer que je me suis souvent reposé sur son expérience et ses connaissances.

De plus, homme et femme sont complémentaires, alors il faut en profiter.

Je ne crois pas qu'il faille en avoir honte, par contre je te rejoins quand tu dénonce cet état comme une façon de vivre, surtout loin de ses marques.

Vagabond
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Svava (alias Hedera) le 27 septembre 2010 à 14:20:01
J'ai la « bougeotite aigüe », et plus mes destinations sont vertes et épaisses (style forêt profonde), plus je suis aux anges.  Très indépendante, j'adore découvrir (particulièrement hors sentiers battus) et la solitude ne me fait pas peur (au contraire, j'aime ma tranquillité et ma liberté!). Partir seule me plait donc beaucoup.

Mais voilà, je suis une femme et je ne ressemble pas à une camionneuse, et je suis loin d'être un wonder-woman... heureusement que je me transforme en « hulkette » lorsque l'on m'agresse, ce qui ma valu de m'en sortir à moindre mal de diverses situations critiques. Mais bon, le jour où je tombe sur plus teigneux que moi...

En outre, j'ai l'art de choisir des compagnons soit bien citadins (moi qui ai horreur de la ville!) pour qui l'idée de camper frôle le cauchemar, soit pas suffisamment "nature" pour oser ou vouloir suivre la fille sauvage en milieu hostile (des fois que les moustiques leur sucent le sang jusqu'à la dernière goutte, ne sait-on jamais  :bang: ). Donc un voyage "aventure" en couple, c'est mal barré... lorsque j'ai proposé une petite balade entomo à mon cher et tendre actuel, pratiquant assidu de sport de combat au profil de boxeur, la réaction fut immédiate et sans appel : "Beuuurk, quelle horreur!"  >:( . Désespérant...

Donc voilà, je me retrouve dans une impasse... et ressens une terrible injustice : je suis une femme, donc je n'ai pas le droit de crapahuter en paix... même un trajet à pied dans certains quartiers de la capitale belge relève du défi (expériences pas cool à l'appui), tout autant qu'une balade en forêt près de chez moi (idem) :'(

Tout ça pour dire : merci Lily pour ces précieuses informations (et aux autres pour les avoir complétées)!  Tu dis mettre peut-être tout ceci sous forme de revue, si j'ai bien compris? Cela m'intéresse évidemment!  ;D  Tout autant que ces nouvelles formations futures dont parle Patrick… je vais tenir à l’œil le calendrier des CEETS…

Pour contribuer un peu au topic, en dehors du « BA ba de la bonne voyageuse », je rajouterais comme indispensable l’apprentissage d’un sport de combat, d’un art-martial ou plus particulièrement, d’une méthode de self-défense.

Amicalement,

Hedera
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Bison le 27 septembre 2010 à 14:39:54
Bonjour,

Citer
je suis une femme, donc je n'ai pas le droit de crapahuter en paix...

Bon, je sais bien que les pays "exotiques" ont leurs risques, et que ces risques sont peut-être plus aigus pour une femme seule.

Mais, honnêtement, dans nos forêts Européennes, celui ou celle qui cherche les parcours bien isolés, et bien, pour lui ou elle, il me semble que la probabilité de rencontrer "du monde" est faible d'une part, et que la probabilité de rencontrer du mauvais monde est quasiment inexsitante, pour la simple raison que ce n'est pas leur biotope!

Si ma fille (adulte) envisageait de faire un rando sauvage dans les Ardennes, bof, je serais plutôt à l'encourager, à l'aider à définir un trajet bien isolé de tout ...

Par ailleurs, les "grands itinéraires" (HRP TMB GR65 sont parcourus régulièrement par des randonneuses en solo ... mais il est vrai que là il y a du monde.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Svava (alias Hedera) le 27 septembre 2010 à 15:38:31
C'est vrai qu'il y a moins de risques dans nos contrées. Les importuns d'ici sont moins déterminés semble-t'il, à "aller jusqu'au bout", si l'on compare avec certaines agressions en pays dits exotiques.
Cependant, les risques existent, j'en ai fait la triste expérience à deux reprises, au sein même de notre bonne forêt de Soignes (à et en bordure de Bruxelles)... et je ne suis pas la seule.  J'ai pu à chaque fois m'en sortir in extremis, ce que d'autres n'ont eu la chance de faire.
Ceci-dit, cela ne signifie pas que je prône le "mesdames, pour vivre heureuses, vivons cloîtrées" (je suis une adepte de la rando sauvage, c'est dire!), mais plutôt l'accroîssement de sa prudence, sa vigilance, sa lucidité et, au cas où, ses possibilités de défenses personnelles.
Je ne me fais pas trop d'illusion, une femme seule dans un endroit isolé (ou pas) à toutes les "chances" de se faire "accoster" (je m'appuie sur mon expérience personnelle pour l'affirmer).  C'est la loi de la nature. A elle donc de faire en sorte de mettre tous les attouts "survie" de son côté, ce qui signifie mettre en pratique les conseils déjà enumérés dans ce topic, mais également bannir l'attitude de victime, apprendre à établir des distances qui en disuaderont plus d'un, pratiquer une méthode de self-défense... C'est du moins ce que je m'applique à faire.  Et pour l'instant, ça marche plutôt bien, je suis encore entière  ;)
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Bison le 27 septembre 2010 à 16:57:36
[HS]
La forêt de Soignes ... ce n'est pas vraiment ce que j'appellerais un coin sauvage  :down:
[/HS]
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Bison le 27 septembre 2010 à 17:51:12
Forêt de Soignes  :down:

Je veux exprimer par là que c'est vraiment un contre-exemple de ce que j'entends par forêt "sauvage" :
La forêt de Soignes, c'est presque "dans" Bruxelles, on y accède facilement, il n'y a rien à grimper, pas de risque de se paumer ...

Le contraire d'une forêt sauvage, du terrain de jeu d'un randonneur :  la forêt où l'on ne rencontre pratiquement personne (difficile d'accès par la distance ou la topographie), et où les BG seraient paumés au bout de 5 minutes ...

Début août, avec mon épouse, j'ai fait quatre petites randos d'un jour dans les Ardennes.
On a évité les chemins en dur comme la peste.
On a croisé :  personne!

Bon, on rencontre parfois des gens sur les sentiers, surtout près des villages de vacances :  randonneurs sportifs ou VTTistes ... mais ça c'est du beau monde!

En montagne, il m'est bien arrivé de croiser l'une ou l'autre randonneuse solo ... je n'ai jamais ressenti de leur part l'ombre d'un soupçon de méfiance.

Alors, voilà, je pense qu'une randonneuse solo peut crapahuter tranquillement dans une vraie forêt sauvage, mais, bien entendu, je ne classe pas ainsi la forêt bruxelloise ...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Bison le 27 septembre 2010 à 17:58:06
PS :  je pense que c'est vrai aussi en Afrique.
C'était vrai, en tout cas :

Loin des routes, loin des militaires et des policiers :  le paradis!
Bon, faut s'enfoncer dans la brousse ...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Svava (alias Hedera) le 27 septembre 2010 à 22:25:36
Bison, je ne prétend aucunement que la forêt de Soignes est sauvage, même si l'endroit reste davantage "nature" et moins fréquenté que la pleine ville... je la citais simplement pour exprimer que, dans nos régions également, une femme se doit de se montrer prudente, vigilante, etc., qu'il s'agisse d'une rando en forêt ardennaise ou d'une balade dans le "parc boisé" en bordure de Bruxelles...
A savoir que lorsque je dis être une adepte de randonnée sauvage, j'en ai sur les Ardennes, les Vosges et la Haute-Savoie (dans l'attente de découvrir le Vercors...), et non pas sur la forêt de Soignes, qui n'est pas non plus à mon sens, une forêt sauvage...
Navrée si mes propos ont prêtés à confusion, je suis intervenue sur ce topic simplement pour faire part de mon expérience personnelle, sans amertune ni peurs d'aucune sorte... mon intention n'était donc certes pas de crier "au loup".
Mes tous premiers posts sur le forum, hors présentation, datent d'aujourd'hui... il semble que ça commence fort... peut-être vaudrait-il mieux que je me borne à lire plutôt qu'à écrire :)
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Bison le 27 septembre 2010 à 23:02:58
Citation de: Hedera
Lorsque je dis que je suis une adepte de randonnée sauvage, il s'agit des Ardennes, des Vosges et de Haute-Savoie.

Je l'imaginait bien ainsi ...
Donc je pose la question :   tu te sens vraiment  "ne pas avoir le droit de crapahuter en paix"  dans ces massifs?

J'essaye de savoir si toi tu as de l'inquiétude vis à vis d'une agression en pleine forêt de St-Hubert, où si tu estimes, comme moi, que c'est un risque insignifiant.

Si tu as de l'inquiétude dans ce contexte là,  est-ce que c'est basé sur du vécu et/où sur des cas que tu connais, ou bien est-ce un sentiment diffus? Est-ce une inquiétude assez forte que pour te gâcher ton plaisir? (Il y a bien des mecs qui ont peur des bruits de la forêt, pendant la nuit ... on a chacun ses peurs)

Sur un autre forum, il y a eu une longue discussion sur les dangers de la rando solo et en particulier de la rando en solo et au féminin. J'avais l'impression que l'avalanche de recommandations de prudence adressées à une randonneuse qui envisageait la HRP avait quelque chose d'irrationnel ... La demoiselle l'a faite d'une traite sa HRP et a aujourd'hui son BE d'AMM en poche, démontrant ainsi une "force" supérieure à  celle de bien des randonneurs "en groupe".

Je ne suis pas de ceux qui nient le danger, mais j'essaie d'évaluer ...
________

PS pour les lecteurs "étrangers" :  la forêt de St Hubert, en Belgique, c'est un massif assez important, dans une région relativement peu peuplée des Ardennes belges, à 150 km Sud-Est de Bruxelles.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: oli_v_ier le 27 septembre 2010 à 23:26:36
Salut Bison !

Tu veux parler d'Hysope ? Sur ce fil: http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=6410
Elle avait déjà une grosse expérience de la rando avant de partir et probablement déjà son AMM ;) . Ses questions étaient plutôt tournées vers comment vivre la solitude, que comment gérer les dangers (personnes rencontrées ou terrain).

Tu confonds peut-être avec Manou qui se posait un peu les même questions que dans ce fil, voici le lien: http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=2340
"[...] Cet été, je marchais avec patou ma moitié dans la garrigue et il me dit "regarde y'a une personne qui se cache", je l'ai vu depuis et bien çà m'interpelle et en tant que femme, je ne randonne pas seule."
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Svava (alias Hedera) le 27 septembre 2010 à 23:46:39
Non, je ne ressens pas d'inquiétude particulière en rando sauvage en solo, mais je n'estime pas non plus le risque de faire une mauvaise rencontre comme insignifiant.  Le risque est là, je le sais, je veille à ne pas me mettre en situation critique, autant que faire ce peut, et... je suis pleinement à ma rando, c'est-à-dire sans jeter toutes les deux secondes un regard effrayé derrière mon épaule, mais en profitant pleinement de la nature environnante sans baisser ma conscience de l'environnement pour autant.

Personnellement, je n'ai jamais eu d'incidents fâcheux lors de rando "sauvage" (c'était toujours en ville ou dans des bois/parcs environnants), mais je connais des cas, oui. Je connais également suffisament la nature humaine pour être consciente de sa part d'ombre. Ceci dit, cela ne me gâche absolument pas le plaisir de l'aventure, même si, blottie dans un grotte la nuit en pleine montagne, je n'étais pas trop rassurée lors de ma première expérience du genre... c'est fou ce que le silence nocturne est bruyant en forêt! ;)

En ce qui concerne "le droit de crapahuter en paix"... hé bien qui n'a pas un jour rêvé d'hommes et de femmes en parfaite harmonie avec l'autre, emplis de respect pour ce dernier? La Paix est un luxe rare et bien souvent impayable... j'avoue, je suis prise en flagrant délit d'envie! Heureusement, il reste les coups de gueule... ;)
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Bison le 28 septembre 2010 à 00:03:25
Salut Oli_v_ier

Oui, c'est bien d'Hysope que je parlais.
Je viens de relire le fil. Elle était déjà AMM en fait.
Donc "solide" niveau randonnée en montagne.

Et dans le fil, il n'y a pas eu une "avalanche" de conseils de prudence (mais ils m'ont énervé, c'est donc cela que j'ai retenu!).

@ Hedera et aux autres lecteurs :  le fil cité par Oli_v_ier est très intéressant, le témoignage d'Hysope est super ...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Svava (alias Hedera) le 28 septembre 2010 à 11:01:47
Merci Olivier pour les liens. Je n'ai pas encore eu le temps de tout lire (faut quand même que je bosse un peu hein!), mais je compte bien poursuivre durant ma pause de midi.   

Bison, j'ai sciemment zappé quelques posts dans le topic d'Hysope (les alarmistes, ça me fatigue...), pour plutôt me concentrer sur ces messages à elle.  En effet, son expérience est tout à fait intéressante et encourageante, exactement le genre de lecture que j'apprécie.

Le topic de Manou est également très instructif (je n'ai encore lu que la première page), et j'y ai tout particulièrement aimé l'intervention de David!  Je me permets d'ailleurs de le paraphraser, car ce qu’il explique illustre bien la manière dont je fonctionne (sachant que j’apprends tous les jours… petit padawan deviendra un jour Jedi, du moins je l’espère  ;) ) :

- Rester conscient du paramètre « risque/danger », sans pour autant en faire une obsession (qui à tendance à nuire à la vigilance, la lucidité etc.).
- Rester conscient de son environnement (donc comme le dit David, pas de mp3 dans les oreilles, observer calmement, rester alerte etc.).
- Ecouter son intuition/instinct, elle/il ne se trompe jamais (si on se fout dans le pétrin, c’est qu’on ne l’a pas écouté ou compris, ce qui revient un peu au même). Je l’ai vécu à plusieurs reprises : ne pas écouter « la petite voix » (soit je l'ai niée, soit je n'étais pas assez alerte, observatrice, vigilante etc.) m’a valu de frôler le danger de près…

Sachant tout ceci, et que l’on apprend beaucoup de ses aînés (je ne me considère pas comme tel), je mets les principes de base de sécurité (du moins ceux que je connais et que j’apprends au fur et à mesure) de mon mieux en pratique, puis… je profite un max de mes activités !  :D
 
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kimie le 08 août 2017 à 10:49:16
Merci Lily,
c'est un régal de te lire et d'en apprendre au fil des échanges. Ta sacrée expérience est très encourageante aussi pour celles qui comme moi veulent voyager en solo.

C'est bien connu, nous (femmes et hommes, chacun est concerné) pouvons être nos pires ennemis et nos plus gros obstacles à nous-même :
les actes manqués "oups, j'ai oublié mon [à compléter en fonction de l'expérience] au dernier bivouac, c'est fâcheux " ;  les lapsus "Salut Narco, oups,  Nicko "
les mises en danger à l'insu de notre plein gré, etc
les angoisses devant des risques et donc pas des faits réels, qui nous amènent à des choix qui réduisent l'amplitude de notre vie "je n'irai pas en Colombie... "
Je ne sais plus quel (vieux  ;)) Grec disait que ce ne sont pas les objets de la vie qui nous rendent malheureux, c'est notre relation avec eux.

Question sécurité, il est pertinent de distinguer le sentiment de sécurité/insécurité que l'on peut porter, quelque soit les lieux, et la situation réelle.
Ce qui complique les choses, c'est que nous portons des oeillères qui à notre insu nous amènent à faire des choix pas judicieux.
Quand est-ce que l'on passe de "sentiment de sécurité"/confiance à prise de risque inconsidérée/témérité ?
Une mauvaise expérience, la galère, la mouise, qui se produit pour la première fois, c'est un hasard, une circonstance malheureuse, mais quand elle se répète, c'est qu'il y a un souci de fond lié à soi.
Pour parler concrètement, en reprenant un conseil que tu as donné dans un autre fl de discussion :
si je prends le bus la nuit, au Niger, parce que je n'avais pas connaissance de VVS, et que je me retrouve en situation critique, c'est pas de peau. Mais si maintenant que j'ai lu ton texte, quelque chose me fait prendre le bus à 18h, ça devrait m'interroger...
Il ne s'agit pas de dire que l'on est toujours responsable de nos choix - "toujours" est déjà une impasse- parce que l'idée que l'on véhicule alors c'est qu'on peut maîtriser les choses, toutes les choses et toutes les situations. "toute" est aussi une impasse, comme l'usage des idées absolues, qui ne fait qu'augmenter la culpabilité quand quelque chose échappe.
Il y a des jours où la voix de l'intuition est faible et l'oreille fatiguée, il arrive qu'elles s'absentent.
Bien se connaître, y compris en faisant face à nos facettes les moins valorisantes au lieu de les rejeter est une bonne issue - je fais 1m54 et pas 1m60, 6 centimètres peuvent vraiment faire différence , question sécurité physique mais aussi dans pleins d'autres domaines, of course.
C'est un exemple tiré du vécu : une nana, pas plus grande que moi se renseignait sur ma taille et quand je lui donne ma réponse, elle me dit "nan, c'est pas possible, moi je fais 1m60".
La taille c'est une donnée objective et pourtant on peut la nier, alors je vous dis pas la difficulté quand ce sont des caractères plus subjectifs ou plus subtiles.

Bref : sécurité en voyage rime aussi avec bien se connaître, et pas que dans ses capacités physiques.
la lucidité sur soi ? la travailler avec l'éclairage de plusieurs avis constructifs et pas complaisants, c'est mieux.
C'est un travail constant de réflexions, où les acquis n'augmentent pas de façon linéaire.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 03 octobre 2017 à 23:54:32
Ouh pétard tu déterres un post de 7 ans... Je me sens vieillir d'un coup !
Je réagis juste à ça, avec 7 ans de recul :

Il y a des jours où la voix de l'intuition est faible et l'oreille fatiguée, il arrive qu'elles s'absentent.

Bref : sécurité en voyage rime aussi avec bien se connaître, et pas que dans ses capacités physiques.
la lucidité sur soi ? la travailler avec l'éclairage de plusieurs avis constructifs et pas complaisants, c'est mieux.
C'est un travail constant de réflexions, où les acquis n'augmentent pas de façon linéaire.

L'intuition, ça a ses limites. Se connaître aussi. C'est bien, mais c'est pas suffisant en situation de crise. Que tu te connaisses ou pas, quand ça m*rde, même un tout petit peu (je n'ai pas vécu de situation de grosse m*rde), ton naturel reprend le dessus. Dans mon cas, l'effet chimpanzé est gravement avéré et je chouine assez facilement. Dans le cas de mon chéri, pour le cas que je connais le mieux après moi, la crise à un effet de focus sur son mental, et il se met en mode pittbull : je ne lâche rien et il gère (lui) de vraies merdes en ayant encore des neurones en activité. Ce n'est donc pas mon cas, le découvrir a d'ailleurs été un coup assez sévère à mon ego.
Quand on est juste en voyage (et qu'on ne connaît pas ce forum  :)) il est difficile de changer profondément cette nature-là. D'où ma seule réponse au chimpanzé qui me guette dès que je me casse un ongle : les procédures, les procédures, toujours les procédures. Qui sont ce qui reste quand tout fout le camp.
Alors oui, se connaître assez pour être lucide sur ses capacités et ses incapacités. Pour le reste, se fixer des règles et des procédures et ne pas y déroger. Même des trucs simples en voyage : avoir le portable chargé et accessible. Avoir un contact de confiance et si possible influent. Et avoir son numéro, donc ! Etre enregistrée à l'ambassade, dire où on va, repérer des voies de sortie dans les bâtiments inconnus. Avoir un fond de sac déjà pensé... Tout un tas de trucs qui ne doivent plus passer par le cerveau. L'intuition, c'est la somme de cette préparation.

Je ne fais que répéter des choses très très connues ici. Mais en vieillissant (et parce que les procédures marchent aussi foutrement bien avec des enfants en bas âge  ;D ), c'est vraiment ça qui m'a le plus servi.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Matagot le 18 mai 2019 à 15:39:58
La sortie d'un livre pour les femmes et pourquoi pas les hommes...
Je ne l'ai pas feuilleté et même si je l'avais fait, je n'ai pas les compétences pour juger du fonds du livre :

“Autodéfense instinctive” (éditions Favre, Lausanne) sortie avril 2019.

https://martialvout.com/e.com/

Egalement auteur de :

https://www.amazon.fr/victimes-Survival-nouvelle-méthode-défense/dp/2840987813 (https://www.amazon.fr/victimes-Survival-nouvelle-méthode-défense/dp/2840987813)

Co-écrit avec Isabelle Alonso et Isabelle Mergault.

je vais laisser plus compétent que moi (nombreux sur ce forum), donner un avis...

Quand Isabelle Alonso était venue défendre "son" livre chez Ruquier, celui-ci avait demandé à Richard Douieb (je crois) ce qu'il en pensait. Du bon et du moins bon...

Titre: Re : Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Cavannus le 20 mai 2019 à 03:42:46
[...] Que tu te connaisses ou pas, quand ça m*rde, même un tout petit peu (je n'ai pas vécu de situation de grosse m*rde), ton naturel reprend le dessus. Dans mon cas, l'effet chimpanzé est gravement avéré et je chouine assez facilement. Dans le cas de mon chéri, pour le cas que je connais le mieux après moi, la crise à un effet de focus sur son mental, et il se met en mode pittbull : je ne lâche rien et il gère (lui) de vraies merdes en ayant encore des neurones en activité. Ce n'est donc pas mon cas, le découvrir a d'ailleurs été un coup assez sévère à mon ego. [...]
Remarque qui m'a fait tilter : ma copine et moi sommes très complémentaires, on le sait, on en rit, et on accepte d'écouter l'autre quand il le faut.
Elle a une très bonne intuition et un sens de l'orientation sans faille, donc quand on commence à être un peu perdus ou quand elle dit "ça craint là" je l'écoute et je la suis. Par contre elle a tendance à paniquer davantage que moi, donc je vais prendre le relais s'il le faut.
Je ne parle pas de situations critiques, je parle d'égarement en rando, de la fois où elle a fait une hypoglycémie, d'animal dans la tente, etc.

Bref, comme l'a dit Lily, se connaître soi et accepter de faire confiance à ceux qu'on connaît.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Dutch le 21 mai 2019 à 13:39:52
Bonjour à tous,

Il y a quelques années, mon épouse & moi avons rencontré une jeune femme suisse qui était arrivée jusqu'en Grèce sac au dos.
Je précise que nous étions en couple, car elle n'aurait jamais abordé un homme seul dormant sur la plage (elle nous l'a dit).

Elle avait mis en œuvre des mesures simples afin de ne plus être harcelée, comme lors de ses trips précédents:
_Une coupe en brosse très masculine, qui agissait comme un repoussoir par rapport aux codes culturels locaux (et c'est vrai qu'elle ressemblait plus à un GI's qu'à la jeune femme, plutôt jolie, en photo sur son passeport)
_Ensuite, elle avait pour principe de ne jamais dormir là où elle avait passé la journée, quitte à marcher quelques kilomètres ou à prendre le bus jusqu'au village suivant.

Selon ses dires, ces mesures préventives fonctionnaient & elle n'était plus importunée.



Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: sonicflood777 le 21 mai 2019 à 23:28:25
C'est marrant (ou pas...) mais c'est quelque chose que j'ai pensé faire si je devais aller en Inde seule, pays ô combien attirant mais malheureusement devenu vraiment craignos pour une femme, blanche qui plus est : coupe militaire, me faire une couleur très brune (je suis blond cendré), pas de bijoux et fringues de mec passe-partout, typiquement chemise et pantalon en lin couleur poussière.
C'est dommage d'en arriver là mais mon féminisme militant pourfendeur de relou s'arrête aux portes de mon intégrité physique... ^-^ :glare:
Nécessité fait loi...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 22 mai 2019 à 21:20:04
Perso je crois que ça ne changerait rien que tu ne sois pas désirable (j'entends : blonde et avec les cheveux longs, pas en mini short dans un pays où l'on ne montre pas ses genoux hein). Tu restes une femme. Un prédateur sexuel se fout que tu sois belle ou pas, il cherche une proie. Sinon seules les belles filles ou les habillées sexy seraient violées, ce qui est loin d'être le cas.
On peut discuter de faire low profile. Mais est-ce que se grimer en presque garçon est vraiment low-profile ? Ca va interroger, poser plus de questions et de problèmes qu'en résoudre.
La sécurité pour une fille, c'est d'être identifiée comme une fille honorable. Pas bourrée, qui ne fume pas, qui est habillée en femme mais pas comme une prostituée, avec éventuellement une alliance pour parler d'un hypothétique mari. Ca ne sauve pas des prédateurs. Je crois qu'il n'y a pas de parade pour ne pas être identifiée comme proie. Parce que ça dépend de leur mental de m*rde et pas de ce que tu dégages. En revanche, une fille de "bonne moralité", ça peut s'attirer de l'aide dans les situations merdiques. Et ça, c'est vachement plus efficace pour éviter les ennuis.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: sonicflood777 le 23 mai 2019 à 07:59:09
J'entends bien ce que tu dis, et je suis d'accord sur le fond. Je le fais dans tous les pays que je traverse, même en Europe ou en Amérique du Nord.
J'ai juste oublié de préciser qu'on m'appelle déjà Monsieur dans la vie normale. Pas tout le temps, mais ça arrive.
Si je faisais ce que je disais précédemment dans un pays comme l'Inde devenu franchement dangereux pour une femme seule, voire même accompagnée, ce serait très clairement pour passer pour un mec aux yeux des passants (et Dieu sait que je n'ai pas bcp à faire pour que ce soit vraiment crédible...).
C'est très discutable comme choix, j'en conviens, mais sans être accompagnée par des locaux de confiance, il est probable que j'opterais pour cette position un peu extrême.
J'ai l'impression, arrêtez moi si je me trompe, que le cas de ce pays est un peu particulier, d'où mes choix un peu interlopes. La place de la femme dans une majeure partie du monde est ce qu'elle est, mais il ne me viendrait pas à l'esprit de faire de même (passer pour un mec) ailleurs, sauf peut-être en cas de viols de guerre à grande échelle ?...
Bref, c'est une question épineuse et très sensible, qui peut être sujette à bien des incompréhensions de part et d'autre. J'avoue devoir prendre bcp sur moi pour ne pas sortir accompagnée de mes potes Smith et Wesson, même en France... :closedeyes:
Je sais, ce n'est pas bien, je me soigne :-\
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: anne sophie obellianne le 23 mai 2019 à 13:16:04
Bonjour à tous,

Un jour, lors d'une bringue j'ai demandé à l'ensemble des filles présentes qui s'était déjà fait emmerder et agresser sexuellement. Réponse : toutes les filles présentes ont répondu oui à la question.
Indéniablement ça laisse des traces et ça influence sur notre comportement.
La probabilité de tomber sur un vrai con dans des endroits paumés est très faible mais du coup il n'y a pas non plus beaucoup de recours possible si par malheur c'est le cas...
Maintenant je me balade ou bivouac avec mon caniche (chien de berger). C'est super sécurisant mais c'est vraiment chiant pour l'observation de la faune sauvage...
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kilbith le 24 mai 2019 à 17:37:46
La place de la femme dans une majeure partie du monde est ce qu'elle est, mais il ne me viendrait pas à l'esprit de faire de même (passer pour un mec) ailleurs, sauf peut-être en cas de viols de guerre à grande échelle ?...

Ce n'est pas une sécurité absolue, des cas de viols à l'encontre d'hommes (directs ou par l'intermédiaire d'objet) ne sont pas rares dans ces circonstances.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: sonicflood777 le 27 mai 2019 à 10:14:38
Pas rares certes, mais loin d'être systématiques comme pour leurs consœurs....
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 28 mai 2019 à 18:34:51
Cette conversation me laisse étonnée, vraiment. Je vais radoter un peu mais ça ne me parait ni réaliste ni sécuritaire. L’Inde est un pays complexe mais de là à se déguiser ?? Quant aux viols à grande échelle, soyons sérieux, dans les pays où ça arrive en général, si on est une étrangère, on a déjà pris ses jambes à son cou depuis un bail. Bref, pour moi le travestissement relève (au mieux) de la très mauvaise idée : énerver des agresseurs potentiels parce qu’on a voulu les blouser ne me parait pas être un must-do des manuels de désescalade.
Être une femme seule et autonome, en voyage, en balade ou juste dans la vie, c’est déjà assez compliqué pour pas en ajouter. Après, on sait que la place des femmes c’est de la m*rde dans plein de pays du monde. Mais faut accepter de pas pouvoir tout faire comme les mecs. Oui, c’est moi qui dit ça. La vie est injuste. On peut changer ça chez soi, militer, refuser de faire des destinations où les mecs sont trop relous et le faire savoir. Mais ne jamais transgresser la règle numéro 1 : quand on s’invite dans un pays qui n’est pas le sien, on ferme sa gueule et on fait profil bas. Citoyen du monde c’est super, mais en vrai, ça marche pas.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Van le 28 mai 2019 à 21:06:16
Bref, pour moi le travestissement relève (au mieux) de la très mauvaise idée : énerver des agresseurs potentiels parce qu’on a voulu les blouser ne me parait pas être un must-do des manuels de désescalade.

Il semble au contraire, que dans les zones à risque, ressembler autant que possible à un homme soit une excellente idée d'après les aventurières Isabelle Eberhardt, Sarah Marquis, Alexandra David-Néel, Hester Stanhope ou Jeanne Baré, pour ne citer que celles-là.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 29 mai 2019 à 17:53:03
Je ne les connais pas toutes, ces voyageuses, mais pour celles que je connais, elles se sont grimées pour accéder à des espaces interdits aux femmes, que ce soit des navires, Lhasa, l’islam touareg, etc. Pas pour être peinardes dans la rue.
Elles avaient pris la mesure des risques qu’elles prenaient et ils étaient énormes. Ce sont des femmes exceptionnelles et pour cause : ce qu’elles ont fait n’est pas un modèle à suivre si on cherche de la sécurité, ce qui est un peu l’objet du forum. Je ne les réprouve pas, je dis simplement qu’on est pas toutes de leur trempe et qu’etre raisonnable et accrochée au principe de réalité, c’est pas péché.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Matagot le 30 mai 2019 à 16:19:45
Une amie baroudeuse et amatrice de vieilles pierres au sud et à l’est du bassin méditerranéen, outre le fait qu’elle ne se maquillait pas comme une voiture volée et ne s’habillait pas comme une starlette de Cannes, utilisait le truc suivant pour refroidir les velléités dragueuses de certains locaux amateurs de touristes solitaires : elle arborait à son doigt une alliance assez voyante. La première question était alors :
- tu es mariée ?
Elle sortait aussitôt, avec un grand sourire, une photo avec deux gamins à ses pieds et quatre balaizes – mais vraiment balaizes ! - pas commodes et en uniformes autour d’elle.
- C’est qui ?
- Mes deux fils, mon mari et mes trois frères.
- Ah... Heu... Et ils sont dans l’armée ?
- Dans les forces spéciales.

A plusieurs reprises son sex appeal avait subitement eu beaucoup moins d’effet. :-\

Truc livré sans garantie.

Et il n’est pas impossible que dans certains pays ce soit une bonne façon de devoir répondre aux questions de la sécurité militaire locale...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Van le 30 mai 2019 à 19:15:56
je dis simplement qu’on est pas toutes de leur trempe

Ce qui vaut pour les grandes aventurières vaut aussi pour les simples baroudeuses qui témoignent également que ressembler à un homme est un des moyens de protection les plus efficaces quand on est une femme seule.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Claire le 04 juin 2019 à 12:13:11
Ce qui vaut pour les grandes aventurières vaut aussi pour les simples baroudeuses qui témoignent également que ressembler à un homme est un des moyens de protection les plus efficaces quand on est une femme seule.

Voilà bien une assertion avec laquelle je ne suis... absolument pas d'accord!
Nous sommes au XXIème siècle. L'effet de surprise qui a bénéficié à ces grandes aventurières qui pour la plupart ont mené leurs aventures il y a plus d'un siècle n'a plus cours aujourd'hui.
Quel que soit l'endroit du monde où vous pourrez vous rendre aujourd'hui (à quelques exceptions près): les gens du coin auront déjà vu des étrangers, des voyageurs, des occidentaux, si ce n'est en chair et en os, au moins.... à la télé, ou sur internet!
Alors oui, à l'époque, s'habiller en homme pouvait permettre de se faire accepter parmi les hommes. Aujourd'hui je doute sérieusement.

J'ai beaucoup bourlingué ces dernières années, principalement au Moyen-orient, en Asie Centrale, un peu en Afrique. Seule, ou avec une copine principalement. Une ou deux "jeune(s)" nana(s) blonde(s) pas bien épaisse(s) ni impressionnante(s) physiquement.
Je ne prétends pas que mon expérience me permettrait de me tirer sans problème sur d'autres continents comme l'Amérique du Sud par exemple. Même en Afrique, je ne suis pas trop à l'aise.
Par contre, dans les pays musulmans, je dois immodestement dire que je m'en sors bien!

Quelques principes élémentaires quand on débarque dans un endroit qu'on ne connait pas...
Une tenue modeste, évidemment. Pas une tenue de mec, juste qui n'attire pas l'attention. Pas de bijoux, ou du toc. Un petit sac à main en tissus, où tout est rangé et non repérable, et tenu bien fermement.
Un visage serein, détendu autant que possible. Pas souriant tout azimuts.
Se placer à des postes d'observation (terrasse d'un café, restaurant, parc) pour apprendre les manières de faire des gens du coin.
Faire penser qu'on sait où on va quand il n'y a pas grand monde. On retient ses regards émerveillés et ses yeux écarquillés hors lieux touristiques bien définis.
En ville, en milieu fréquenté, ne pas hésiter à demander de l'aide, un conseil, de préférence aux femmes (ou aux couples) quand il y en a. Si quelqu'un a un comportement qui ne nous inspire pas, ne pas hésiter à se placer sous la protection d'un homme un peu âgé (même si notre ego en prend un coup en faisant ça, le simple fait de demander un pseudo-conseil à un bonhomme peut éloigner un emmerdeur potentiel. Et si on a peur, le dire, le gars se démènera généralement pour trouver une solution au problème).
Et surtout, toujours, TOUJOURS, écouter sa petite voix qui nous glisse que "là, ça craint", "lui, on le sent pas", "là, le groupe de mecs, vaut mieux éviter", "hum, je n'aime pas son regard". Bref, la vigilance, tout le temps, sans devenir parano, mais analyser son environnement et se faire confiance.
Vaut mieux avoir changé de chemin pour rien que de ne pas s'être écouté et le regretter ensuite (fait, c'est bon, j'en ai tiré des leçons). Et bien sûr, et malheureusement, ce principe est valable... tout le temps. Pas uniquement en voyage!
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: aliɔs le 05 juin 2019 à 21:56:22
Bonjour
La fille de ma cousine accompagnée de quelques copines ayant la vingtaine comptent visiter en aout l'Europe de l'est :  Hongrie, Tchéquie, Pologne, peut être Croatie.
Pour ceux et celles qui y son allés, est ce que cela "craint" dans cette zone européenne du moins comparé avec l'Europe de l'ouest.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: caillou le 05 juin 2019 à 22:29:15
Pologne pour ce que j'en sais pas plus qu’ailleurs en Europe
avec un comportement adapté bien sûr (la vingtaine parfois ...)
suivre les conseils de Clair me parait la meilleur chose à faire ! merci clair !
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Lily le 05 juin 2019 à 22:37:01
Pour les jeunes filles qui partent, Alios, est-ce qu'il y a moyen de leur faire un petit topo sur le à faire / à ne pas faire ? C'est pas toujours simple de ne pas avoir l'air d'un vieux machin rabat-joie (je parle d'expérience :-) ) mais ce serait peut-être utile de faire un petit point avec elles si elles sont réceptives. Car effectivement, ce qui transparaît des interventions de Claire (merci Claire !) et Caillou, c'est d'abord que le comportement détermine la sécurité.
Pour les vingtenaires, le plus important pour moi, c'est la tenue. J'ai tellement vu de filles en shorts ras les *** en Afrique : sans même parler d'agression sexuelle, c'est surtout le fait qu'elles pouvaient choquer les gens qui m'inquiétait. Et puis l'alcool et la sécurité sexuelle. Si déjà ces 3 points sont sensibilisés et conscientisés, l'essentiel y est...
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Van le 06 juin 2019 à 01:11:22
Bonjour
La fille de ma cousine accompagnée de quelques copines ayant la vingtaine comptent visiter en aout l'Europe de l'est :  Hongrie, Tchéquie, Pologne, peut être Croatie.
Pour ceux et celles qui y son allés, est ce que cela "craint" dans cette zone européenne du moins comparé avec l'Europe de l'ouest.

Bonjour,

Je connais tous ces pays. Du point de vue sécuritaire, c'est la France d'il y a 50 ans. C'est un autre monde, une autre planète, quelque chose que les Français de moins de 50 ans ne peuvent pas connaitre.

500.000 personnes dans les rues de la capitale de la Croatie pour fêter le retour au pays de leur équipe de foot qui est arrivée en finale de la coupe du monde. Bilan : pas une poubelle de renversée.
Le plus grand festival annuel de musique en Europe se trouve en Hongrie. On ne craint pas de s'y faire déchiqueter par une bombe avant un concert. Il y a eu en tout 0 attentat dans ces pays.

On ne s'y fait pas poignarder pour un mauvais regard ou une cigarette refusée. Si les gens de là-bas lisaient la section "survie urbaine" du forum, ils n'en croiraient pas leurs yeux et leurs premiers mots seraient : "Mon Dieu, les pauvres !"

Toutes ces populations aiment beaucoup la France et les Français. Il n'est pas rare qu'en soirée on vous demande de chanter la Marseillaise ou une chanson d'Edith Piaf. Ils ont eux aussi vécu dans la stupeur et la tristesse l'incendie de Notre-Dame de Paris.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Van le 06 juin 2019 à 02:09:37
Voilà bien une assertion avec laquelle je ne suis... absolument pas d'accord!
Nous sommes au XXIème siècle. L'effet de surprise qui a bénéficié à ces grandes aventurières qui pour la plupart ont mené leurs aventures il y a plus d'un siècle n'a plus cours aujourd'hui.

Sarah Marquis, par exemple, est une aventurière qui a 40 ans.

Alors oui, à l'époque, s'habiller en homme pouvait permettre de se faire accepter parmi les hommes. Aujourd'hui je doute sérieusement.

Le sujet de ce fil ne traite pas de "comment se faire accepter ou bien voir par les résidents du pays", mais "comment protéger son intégrité physique". Or sur les forums de backpackeuses, on peut remarquer la redondance de questions du type : "s'habiller, ressembler à un homme en voyage quand on est seule".

Quel que soit l'endroit du monde où vous pourrez vous rendre aujourd'hui (à quelques exceptions près): les gens du coin auront déjà vu des étrangers, des voyageurs, des occidentaux, si ce n'est en chair et en os, au moins.... à la télé, ou sur internet!

C'est là une fausse vision du monde ! Si vous lisez Sarah Marquis, par exemple, vous constaterez le nombre de Mongoles et Chinois n'ayant jamais vu d'Occidentaux et encore moins d'Occidentales. Bilan : elle a passé une partie de son voyage terrorisée à se cacher de peur des viols par les Mongoles, n'en dormant plus la nuit, ayant échappé à de multiples reprises à des tentatives de relations sexuelles décidées unilatéralement.
Régulièrement, quand elle croise dans la steppe des cavaliers mongoles, lorsque ceux-ci découvrent que c'est une femme blanche, ils mettent pied à terre, se postent devant elle, sortent leur sexe et urinent à ses pieds.
En Chine, elle se fait voler et chasser à coups de pierre par des Chinois n'ayant jamais vu d'occidentales.

Regardez la vidéo d'Antoine de Maximy "J'irai dormir chez vous" à Madagascar. Des enfants en le voyant sont effrayés et certains pleurent, car à cause de sa couleur de peau, ils croient que c'est un mort. Ni eux, ni leurs parents n'ont jamais vu un blanc, pas même à la télé puisqu'il n'y a pas d’électricité et que de toute façon leurs parents ne pourront jamais s'en offrir une.
Notre confort ne doit pas nous faire oublier que 1,2 milliard de personnes n'ont pas accès à l'électricité.

Par contre, dans les pays musulmans, je dois immodestement dire que je m'en sors bien!

100 % des filles n'ayant pas croisé les mauvaises personnes aux mauvais endroits s'en sont bien sorties elles aussi  ::)


Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: aliɔs le 06 juin 2019 à 06:32:56
Merci pour vos réponses.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bloodyfrog le 06 juin 2019 à 09:07:00
Les groupes de filles de 20 ans, que j'ai vu en mauvaise posture en France ou à l'étranger, étaient ivres, toutes ou plusieurs d'entre elles.

A mon avis un gros rappel s'impose sur l'alcool et la grosse perte de lucidité qu'il induit...

Valable aussi pour les garçons, avec des risques différents.

Manu.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Claire le 06 juin 2019 à 09:16:51
C'est là une fausse vision du monde ! Si vous lisez Sarah Marquis, par exemple, vous constaterez le nombre de Mongoles et Chinois n'ayant jamais vu d'Occidentaux et encore moins d'Occidentales. Bilan : elle a passé une partie de son voyage terrorisée à se cacher de peur des viols par les Mongoles, n'en dormant plus la nuit, ayant échappé à de multiples reprises à des tentatives de relations sexuelles décidées unilatéralement.
Régulièrement, quand elle croise dans la steppe des cavaliers mongoles, lorsque ceux-ci découvrent que c'est une femme blanche, ils mettent pied à terre, se postent devant elle, sortent leur sexe et urinent à ses pieds.
En Chine, elle se fait voler et chasser à coups de pierre par des Chinois n'ayant jamais vu d'occidentales.

Ben... je ne sais pas quoi dire. La Mongolie j'y suis allée, mais pas seule en effet. J'y ai rencontré des gens très fiers, liés à un code de l'honneur très fort, mais effectivement aux codes culturels qui n'ont rien à voir avec les nôtres.
Et certainement sont-ils nombreux à n'avoir jamais rencontré d'Européens... par contre "l'étranger" ils savent ce que c'est, les Russes leur sont familiers (et va expliquer à un type d'Asie Centrale qu'un Russe n'est pas un occidental!), ils voient de plus en plus de Chinois, et des tas de familles dans les steppes ont... la télé, via satellite.

Regardez la vidéo d'Antoine de Maximy "J'irai dormir chez vous" à Madagascar. Des enfants en le voyant sont effrayés et certains pleurent, car à cause de sa couleur de peau, ils croient que c'est un mort. Ni eux, ni leurs parents n'ont jamais vu un blanc, pas même à la télé puisqu'il n'y a pas d’électricité et que de toute façon leurs parents ne pourront jamais s'en offrir une.
Notre confort ne doit pas nous faire oublier que 1,2 milliard de personnes n'ont pas accès à l'électricité.

A contrario, ne pas penser que ne pas avoir d'électricité chez soi signifie être déconnecté du monde. Qu'un gamin dans un village africain soit effrayé par un visage blanc, je veux bien. Que ses parents le soient également, je doute, à part peut-être quelques rares endroits du continent.
Je crois au contraire que le monde est bien plus interconnecté qu'on ne le pense! Ce qui ne veut pas dire que la connaissance de l'autre est exacte, bien entendu. Et là est bien le problème.

Pour en revenir à la Mongolie, en effet, j'avais parlé avec une fille qui y dormait chez l'habitant et qui, après que les bonhommes aient descendu une bouteille ou deux de vodka, a eu bien du mal à dormir car son hôte avait tendance à glisser une main vers elle...
Mais trop souvent, on part en voyage en se disant que là-bas les gens seraient plus "purs", leur société moins "corrompue". J'ai juste envie de dire, et là je réponds en partie à Alios, que les règles qu'on a en tête en France doivent être appliquées aussi à l'étranger.

Du bons sens mais...
On ne monte pas dans la voiture d'un homme seul et inconnu / peu connu, même s'il a un grand sourire.
On évite de marcher seule la nuit dans une grande ville quand les rues sont peu fréquentées.
On ne dort pas chez le premier qui nous le propose, on attend qu'un lien de confiance soit noué, et on s'assure qu'il y a des femmes dans l'affaire. Et si au cours de la soirée on sent que ça tourne comme on ne voudrait pas (la sœur qui disparaît, par exemple), on écoute sa petite voix qui nous met en alerte.
Dans un contexte non connu, non maîtrisé, on évite de trop picoler, histoire de rester maître de soi-même...
Bref, ce qu'on applique au quotidien chez nous... on ne l'envoie pas balader ailleurs. Je crois malheureusement que ça arrive trop souvent, ce sentiment d'euphorie libératoire qu'on peut avoir en voyage qui nous fait penser que "tout est possible", et que là est le plus grand danger...
Ou alors on se lâche et on assume. Et on sait qu'on prend des risques.  :)

Au passage Van, je me suis déjà retrouvée au mauvais endroit, au mauvais moment, avec la mauvaise personne, et je pense que le sang-froid, dans tous les cas, a fait que je m'en suis bien sortie.
Mais j'en ai tiré un enseignement: ne JAMAIS PLUS me trouver en situation d'être au mauvais endroit, au mauvais moment, et avec la mauvaise personne...
Ce qui n'empêche pas de vivre, de profiter, de rencontrer, et de voyager!
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kilbith le 06 juin 2019 à 09:49:13
Les groupes de filles de 20 ans, que j'ai vu en mauvaise posture en France ou à l'étranger, étaient ivres, toutes ou plusieurs d'entre elles.

A mon avis un gros rappel s'impose sur l'alcool et la grosse perte de lucidité qu'il induit...

Valable aussi pour les garçons, avec des risques différents.

Manu.

+1

Globalement quand on cherche les em***des, elles arrivent vites (alcool, drogue, prostitution, marché noir, drague..). Cela peut être un choix, mais il doit être éclairé.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kilbith le 06 juin 2019 à 10:00:43
Citer
Ben... je ne sais pas quoi dire. La Mongolie j'y suis allée, mais pas seule en effet. J'y ai rencontré des gens très fiers, liés à un code de l'honneur très fort, mais effectivement aux codes culturels qui n'ont rien à voir avec les nôtres.

Je suis toujours étonné de constater que de nombreux "routard(e)s" veulent absolument découvrir le vrai monde et côtoyer de vrais gens exotiques...sous réserve qu'ils soient finalement "presque comme eux".

Dans de nombreuses cultures on est "fille de" ou "femme de". En dehors de ces deux cas....on est un "fille de rien". Les personnes en accord avec ce point de vue culturel se comportent alors en conséquence.
- on a donc souvent intérêt à se déclarer en couple, à porter une alliance...etc

Certes, s'ils constatent votre statut "d'étranger/touriste" (c.a.d souvent "blanc europoïde") le plus souvent vous serez "hors caste" ce qui amène un traitement différencié par rapport au groupe de référence. C'est valable aussi pour les femmes seules.
- on a donc souvent intérêt à se démarquer, soit en affichant notre statut, soit en se différenciant (ex : être en homme ce que ne peut faire qu'une occidentale).

Dans certaine culture votre statut "d'étranger" est prévu (c'est le cas dans de nombreux pays régis par les coutumes musulmanes). Ce qui va impacter plus ou moins leur conduite.
-On a donc souvent intérêt à se dire chrétien plutôt qu'agnostique.

Dans certain pays votre statut d'étranger implique certaines attitudes : "gringos en Amérique du Sud", "Français" en Afrique, Ecossais en France, Suédoise etc...ce qui va aussi induire des attitudes positives ou négatives qui vont influencer des conduites (selon les circonstances).
- On a donc souvent intérêt à être bankable, à ménager les susceptibilités ou d'être à proximité des FO dans les cas négatifs.

Ce traitement différencié allant le plus souvent dans le sens communément souhaité par chez nous on a la plupart du temps avantage à revendiquer cette différence...ou pas.  :closedeyes:
- Etre un touriste bien lucratif vous apporte souvent une protection de la part de ceux qui en profitent, mais génère aussi des opportunités.

EDIT : quelques suggestions en italique.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kimie le 01 août 2019 à 20:56:36
Bonjour à tous,

https://youtu.be/mGM_-ln2bDE

Karen Guillorel a fait le chemin France-Jérusalem.
Astuces pour la sécurité, citées ou inédite dans ce fil de discussion, tirés en outre de son expérience d'avoir eu à se défendre d'une tentative de viol, et a dû faire usage du couteau.
+ quelques questions de fond.
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: aliɔs le 02 août 2019 à 15:44:31
Bonjour à tous,

https://youtu.be/mGM_-ln2bDE

Karen Guillorel a fait le chemin France-Jérusalem.
Astuces pour la sécurité, citées ou inédite dans ce fil de discussion, tirés en outre de son expérience d'avoir eu à se défendre d'une tentative de viol, et a dû faire usage du couteau.
+ quelques questions de fond.

J'ai juste vu la vidéo du lien mais il y a 4 autres vidéos (non vues) sur le sujet :
https://www.youtube.com/user/karenguillorel/videos?view=0&sort=dd&shelf_id=0
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bison solitaire le 02 août 2019 à 16:40:34
Merci pour ces vidéos!
Je les trouve plus que pertinentes et les conseils vont au-delà (sans jeux de mots) des voyageurs à pieds sur de longues distances.
Les vidéos sont courtes (un peu plus de 7 minutes pour la plus longue je crois); c'est sobre, réfléchi, dépassionné... l'est content le bison......
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: cikawasay le 03 août 2019 à 05:06:30
Puisqu'on fait un état des lieux de la sécurité pour les femmes dans le monde : ici à Taiwan: sécurité quasi absolue: on peut laisser les filles rentrer seules le soir sans aucune inquiétude, pas mal de touristes étrangères baroudent avec sac à dos et la plupart repartent enchantées de l'accueil et de la bienveillance des gens. En 20 ans que je suis ici, je ne dirai pas qu'il n'y a jamais eu de problèmes, mais je n'ai jamais eu vent d'une quelconque agression envers une voyageuse étrangère...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Hurgoz le 03 août 2019 à 11:00:23
Yo,

Ce qui est intéressant dans les vidéos, c'est qu'elle laisse assez peu de place à la subjectivité ou à l'idéologie. Elle prend le problème tel qu'elle l'a vécu - ce qui reste un biais cognitif - et pas tel qu'elle aurait pu en entendre parler, ou tel qu'elle l'aurait imaginé.

C'est très intéressant, parce que même pour nous, les hommes, ça attire l'attention sur des problématiques qu'on aurait pas forcément vue ou compris.

Tcho
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bison solitaire le 03 août 2019 à 11:34:03
Oui (et je ne suis pas sûr qu'on puisse se passer de biais cognitifs... savoir lesquels nous influence est déjà pas si mal).
J'ai trouvé ces vidéos vraiment très argumentées même si c'est par un prisme et une expérience très personnels.
Mais compte tenu du fait qu'assez récemment, une victime de harcèlement m'a dit "mais enfin, c'est quand même fou que ce soit à moi, victime, d'apprendre à me défendre, d'autant que je n'aime pas ça du tout". Cette réflexion continue de m'interroger. Jusqu'au point du conditionnement et de l'effet pervers de l'éducation dont on fait l'objet. En caricaturant, à force d'entendre "ce n'est pas bien de se battre", "on ne se fait pas justice soi-même", "si problème, en référer à l'autorité/prof/surveillant, etc", on en arrive à "ce n'est pas bien de se défendre, les autorités sont là pour ça"... Sauf que, sauf que, sauf que, voilà quoi... Se défendre ne concerne pas que l'instant, il y a toute une réflexion en amont et quelques techniques pendant, et beaucoup de questions après...
Et je trouve que ces vidéos rendent bien compte de cela...
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Hurgoz le 03 août 2019 à 12:04:19
Yo

Citer
(et je ne suis pas sûr qu'on puisse se passer de biais cognitifs... savoir lesquels nous influence est déjà pas si mal).

Je ne pense pas non plus, mais il faut quand même le prendre en considération dans l'analyse que l'on fait des vidéos.

"on ne se fait pas justice soi-même"

Justement, se défende, ce n'est pas rendre justice. La justice - au moin comme on l'entend dans le cas présent - c'est ce qu'une société considère comme normal ou ne l'étant pas; c'est donc quelque chose qui demande du recul sur une situation.

Citer
Se défendre ne concerne pas que l'instant, il y a toute une réflexion en amont et quelques techniques pendant, et beaucoup de questions après...

Oui....et c'est là où il y a toute la difficulté: trouver le juste milieu entre la réalité et le fantasme...par exemple, en caricaturant: une femme va jusqu'à Jérusalem, à pied en traversant des lieux autrement plus craignos que la France, avec comme seule arme un couteau alors qu'en france on a des gens qui ne se sentent en sécurité qu'avec trois canon anti-char dans la cour...et là, on renvoi de suite à notre fantasme du réel, à l'influence que peuvent avoir les médias, etc

Un exemple tout à fait réel également  et qui traduit bien se problème: après le passage d'IRMA, on a entendu parler de meurtre en bande, de pillage, etc....pour à la sortie se retrouver avec 8 personnes aillant effectivement commis des pillages...idem, dans son ouvrage "l'entraide, l'autre loi de la jungle", Pablo Servigne parle d'une catastrophe survenue aux USA où les journaux ont matraqués sur des scènes de pillages, d'agression, etc et lorsque les flics sont arrivé sur place, ils sont intervenus contre ces pilleurs, avant de se rendre compte que c'était les habitants qui s'étaient organisés entre eux pour récupérer ce qui était possible de l'être...donc la vision de la réalité, n'est pas la réalité et peut être très fortement déformée, voir complètement fausse.

Par contre, pour en revenir aux vidéos, on voit aussi qu'elle a une grande finesse d'analyse de l'autre, de son comportement, des facteurs sociétaux, et de ce qu'elle veut et ne veut pas...ce qui fait, qu'à la sortie, elle a eu peu de problèmes...

tcho
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bison solitaire le 04 août 2019 à 09:31:27


Justement, se défende, ce n'est pas rendre justice. La justice - au moin comme on l'entend dans le cas présent - c'est ce qu'une société considère comme normal ou ne l'étant pas; c'est donc quelque chose qui demande du recul sur une situation.

Oui....et c'est là où il y a toute la difficulté: trouver le juste milieu entre la réalité et le fantasme...par exemple, en caricaturant: une femme va jusqu'à Jérusalem, à pied en traversant des lieux autrement plus craignos que la France, avec comme seule arme un couteau alors qu'en france on a des gens qui ne se sentent en sécurité qu'avec trois canon anti-char dans la cour...et là, on renvoi de suite à notre fantasme du réel, à l'influence que peuvent avoir les médias, etc



Hors sujet par rapport au fil initial:
sur le fait de se faire justice soi-même, je n'allais plus loin que ce que mes gamines m'ont rapporté des règles scolaires: pas le droit de se battre, répliquer c'est se faire justice soi-même. Et là on voit que la parole des prof/surveillants/éducateurs ont bien plus de poids que celles des parents. Elles devaient aller trouver l'adulte et lui expliquer; sauf que l'adulte, il n'était pas là, et si elles le trouvaient, réponse "c'est ton problème, débrouille toi". Ce genre de mésaventure s'ancre très facilement: peur de la punition, seule face à un problème, autorité absente...

Sur le deuxième point, on ne peut plus parler de la France comme d'un territoire uniforme en termes de risques/dangers. Les seuls endroits où je me sens en totale sécurité: le SICAC ou alors le stand de tir  ;#
Pour certains endroits je suis toujours fasciné quand j'entends: "que ça se passe à Paris, bon ça oui, mais ici...??!!". Quand je vois passer les synthèses de ce qui se passe, je ne peux pas être tout à fait d'accord avec toi... :D
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Hurgoz le 04 août 2019 à 11:24:03
Hors sujet par rapport au fil initial:
sur le fait de se faire justice soi-même, je n'allais plus loin que ce que mes gamines m'ont rapporté des règles scolaires: pas le droit de se battre, répliquer c'est se faire justice soi-même. Et là on voit que la parole des prof/surveillants/éducateurs ont bien plus de poids que celles des parents. Elles devaient aller trouver l'adulte et lui expliquer; sauf que l'adulte, il n'était pas là, et si elles le trouvaient, réponse "c'est ton problème, débrouille toi". Ce genre de mésaventure s'ancre très facilement: peur de la punition, seule face à un problème, autorité absente...

En effet, j'ai mal compris ton propos.

Citer
Sur le deuxième point, on ne peut plus parler de la France comme d'un territoire uniforme en termes de risques/dangers. Les seuls endroits où je me sens en totale sécurité: le SICAC ou alors le stand de tir  ;#
Pour certains endroits je suis toujours fasciné quand j'entends: "que ça se passe à Paris, bon ça oui, mais ici...??!!". Quand je vois passer les synthèses de ce qui se passe, je ne peux pas être tout à fait d'accord avec toi... :D

Mais là, c'est toi qui à mal compris le mien: je parle de régler justement le curseur, pas du niveau de menace...

Et c'est d'autant plus vrai en voyage où la connaissance qu'on a - souvent - des pays étrangers est par les médias...on prend rarement le temps de comprendre la situation de là où on se rend, ni sa culture. Hors je pense que c'est réellement un point clef des vidéos précédentes.

Tcho
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kimie le 11 août 2019 à 13:34:19
Salut le Forum,

juste pour rappel des dernières vidéos - de Karen Guillorel
et effectivement, merci d'avoir précisé qu'il y en a plusieurs.
Résumé : marche en solo de France à Jérusalem ; questions sur la sécurité personnelle et réflexions approfondiesdans le style "sobre et dépassionné" comme l'a dit Bison.

J'ai juste vu la vidéo du lien mais il y a 4 autres vidéos (non vues) sur le sujet :
https://www.youtube.com/user/karenguillorel/videos?view=0&sort=dd&shelf_id=0

Hurgoz, veux-tu en dire plus sur ce que tu as écris (que j'ai mis en vert)
Yo,

Ce qui est intéressant dans les vidéos, c'est qu'elle laisse assez peu de place à la subjectivité ou à l'idéologie. Elle prend le problème tel qu'elle l'a vécu - ce qui reste un biais cognitif - et pas tel qu'elle aurait pu en entendre parler, ou tel qu'elle l'aurait imaginé.

C'est très intéressant, parce que même pour nous, les hommes, ça attire l'attention sur des problématiques qu'on aurait pas forcément vue ou compris.

Tcho

Ce qui m'a fait beaucoup réfléchir c'est qu'elle a mis l'accent sur le prix de la sécurité :
Il y a des questions, des actes, des propos qu'elle n'hésite pas à poser parce que c'est l'intégrité  de la personne qui  compte par dessus tout : exit le regard de l'autre (jugement, ou orgueil mal placé)
Ex :
ne pas hésiter à photographier la plaque minéralogique de la bagnole dans laquelle on monte.
Si le propriétaire s'offusque, ben pourquoi ? Savoir que la femme (ou l'homme - pas de sexisme, hein  ;D) se sent plus en sécurité, ça devrait pouvoir s'entendre...
Je n'aurais pas de scrupule en effet à mentir un peu moi aussi : inventer un mari inspecteur de police si je trouve le gars en face trop insistant. ;#
Petit mensonge qui ne changera pas la vie du gars, mais peut changer la mienne... :closedeyes:
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Hurgoz le 11 août 2019 à 14:21:52
Yop,

Hurgoz, veux-tu en dire plus sur ce que tu as écris (que j'ai mis en vert)

Tu sais, si je réfléchissais à tout ce que je dis avant de le dire, ça se saurait  ;# :lol: :lol:

Plus sérieusement, c'est une question de société et de perception de ces mécanismes. L'égalité homme-femme est un sujet, en France, qui a à peine un siècle et demi, avec des accélérations et des ralentissements. On est assez loin de pouvoir crier cocorico sur le sujet, mais il y a des sociétés dans lesquelles les positions ne sont même pas en mouvement.

Pour un Français - avec tous les défi que cela peu représenter - ce changement est intégré (ou s’intègre encore): c'est sa "normalité". Hors, quand on voyage, on doit se faire à la normalité des sociétés qu'on va traverser. Ca va se passer bien, ou moins bien selon la tolérance des personnes qu'on va avoir en face de nous. Première difficulté: il n'y a qu'en voyageant qu'on prend conscience du truc.

Dès lors, si on conçoit que notre normalité n'est pas universelle, et qu'on se rend compte que la position homme-femme n'est pas la même partout sur terre, alors on peu intégrer les problématiques que peuvent rencontrer les femmes en voyage (nb.: ça ne veut pas dire qu'on peut se projeter dans toutes le problématiques: on est pas devin; par contre, on peut y être sensibilisé).

Tcho
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bison solitaire le 11 août 2019 à 15:46:01

Je n'aurais pas de scrupule en effet à mentir un peu moi aussi : inventer un mari inspecteur de police si je trouve le gars en face trop insistant. ;#
Petit mensonge qui ne changera pas la vie du gars, mais peut changer la mienne... :closedeyes:

Oui, alors bof... je ne sais pas quel âge tu as, mais des inspecteurs de police français, y'en a plus beaucoup  ;#
Si tu veux un terme générique, vaut mieux dire officier...
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bison solitaire le 12 août 2019 à 07:25:52
Peut-être qu’officier de police Français ne fait ni sérieux ni glamour...
Inspecteur ça en jette plus

Pavc

sauf que ça n'existe plus...depuis un certain temps maintenant...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kimie le 13 août 2019 à 11:27:43
Merci Hurgoz d'avoir répondu.

Bison : ben vlà comment j'allais être grillée dans l'hypothétique- occasion-du-futur-aléatoire.  ;#

Sylvain Tesson dans son dernier livre "Les chemins noirs" disait que face aux idiots il aime bien parler châtié (et non charrtier  ;D), devrais-je essayer "mon époux Le Colonnel" ?  8) ?
Un livre joliment écrit... à qui je dois d'apprendre l'expression : "se faufiler dans le labyrinthe des empêchements".
J'essaye...
Titre: Re : Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Cheyenne le 13 août 2019 à 13:18:48
sauf que ça n'existe plus...depuis un certain temps maintenant...
Quand tu es au Klabilootchistan Oriental la différence n'est pas essentielle !

Curieux cette insistance de certaine "castes" à vouloir une autre appellation!
Plus d'instit', mais des profs des écoles ... comme si ça changeait quelque chose au métier
Est-ce qu'un agriculteur travaille moins bien la terre qu'un Paysan?
Titre: Re : Re : Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Krapo le 13 août 2019 à 13:33:20
Est-ce qu'un agriculteur travaille moins bien la terre qu'un Paysan?

Il y a pourtant une ( plusieurs ) différence(s) entre les 2  ;)
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bison solitaire le 13 août 2019 à 15:11:06
Quand tu es au Klabilootchistan Oriental la différence n'est pas essentielle !

Curieux cette insistance de certaine "castes" à vouloir une autre appellation!
Plus d'instit', mais des profs des écoles ... comme si ça changeait quelque chose au métier
Est-ce qu'un agriculteur travaille moins bien la terre qu'un Paysan?

Ah...je ne voyais pas l'application de ces conseils que dans d'autres pays... Après chacun fait comme il veut... J'envisageais juste la crédibilité de l'argument en fonction du contexte... Du coup simplement policier ou gendarme c'est plus simple non?
(N.B: la caste en question se serait bien passée des nouvelles appellations  ;#)
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bloodyfrog le 13 août 2019 à 18:41:55
J'ai envie d'ajouter que pour beaucoup d'agresseurs, être copine/femme de policier ne sera pas un facteur apaisant, parfois même le contraire...

Manu.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: bison solitaire le 13 août 2019 à 18:50:47
J'ai envie d'ajouter que pour beaucoup d'agresseurs, être copine/femme de policier ne sera pas un facteur apaisant, parfois même le contraire...

Manu.

J'ai failli l'ajouter... Et pour faire le lien avec le fil sur les "tape loops", attention à ces phrases qu'on se répète et qu'on ressort machinalement, c'est parfois totalement contre-productif... Notamment avec ce qu'évoque Bloodyfrog...
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kimie le 13 août 2019 à 20:52:17
J'ai failli l'ajouter... Et pour faire le lien avec le fil sur les "tape loops", attention à ces phrases qu'on se répète et qu'on ressort machinalement, c'est parfois totalement contre-productif... Notamment avec ce qu'évoque Bloodyfrog...

C'est vrai.
C'est pourquoi, à propos des tape loops, la finesse est de rigueur...
De toute façon, en situation de voyage ou ailleurs, observer la personne en face de soi, garder suffisamment de recul sur la situation c'est faire preuve de prévention. Garder son sang froid, c'est la clé principale.
Les réponses automatiques sonnent faux. Et ça peu énerver, quelque soit l' argument,  "police dans la famille" ou pas...
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Claire le 14 août 2019 à 09:59:39
J'ai envie d'ajouter que pour beaucoup d'agresseurs, être copine/femme de policier ne sera pas un facteur apaisant, parfois même le contraire...

Petite anecdote perso [mode blabla activé]
Dans un taxi service au Liban, le chauffeur commence à me baratiner, grand sourire, lourdingue. A priori pas dangereux mais il y a des gens qui ont pu avoir des problèmes dans ce genre de transports, donc la vigilance est de mise. Répondre poliment, ne pas sourire, rester distante.
J'arrive à placer dans la conversation que j'ai un fiancé, ça ne le décourage pas.
J'ajoute qu'il est libanais, ça ne l'arrête pas.
Il me demande d'où il vient, je précise la banlieue sud de Beyrouth, ça commence à l’interpeller.
"Oui mais.... il vient d'où?"
Je lui réponds le sud Liban, là il se ferme complètement, "ok ok, mais faites attention, ils sont dangereux là bas", et j'ai la paix jusqu'à la fin du trajet! ;D
Explication de texte: la banlieue sud de Beyrouth est musulmane, chiite. Le sud Liban est contrôlé par le Hezbollah. Venir de là bas et habiter dans ce quartier peut signifier une certaine proximité avec ce mouvement.
Dans certains contextes, ce n'est pas la référence à la police qui va calmer un emmerdeur!  ;D

Kimie, merci pour le partage des vidéos. Je les ai toutes écoutées, vraiment intéressant. Retour d'expérience que je partagerai volontiers.
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: Kimie le 14 août 2019 à 10:45:44
Hello tous,

Claire, tu mets le doigt sur un point intéressant : le petit mensonge est plus plausible quand on connaît le contexte socio-culturel du pays.
 :up:
Contente de savoir que ces vidéos vont trouver d'autres publics.  :doubleup:
Titre: Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: protectradio le 21 novembre 2019 à 17:13:30
Bonjour!
Si ca peut aider à la réflexion :
https://www.youtube.com/watch?v=OHOh4Fu2I20&t=462s

Femme et self defense (episode de mon podcast perso ;-) )
Titre: Re : Re : Femmes et sécurité en voyage
Posté par: guillaume le 21 novembre 2019 à 21:43:16
Bonjour!
Si ca peut aider à la réflexion :
https://www.youtube.com/watch?v=OHOh4Fu2I20&t=462s

Femme et self defense (episode de mon podcast perso ;-) )

Même question que Manu :

Et sinon? Qui es tu?

Hormis quelqu'un qui viendrait se faire de la pub ?