Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Survie en milieu urbain => Discussion démarrée par: Coug le 12 octobre 2009 à 17:35:00

Titre: Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 12 octobre 2009 à 17:35:00
Bonjour à tous,


Ayant découvert votre forum hier et le parcourant avec beaucoup d'attention depuis, j'ai remarqué plusieurs discussion vis-a-vis des attaques de chien. M'étant penché sur la question, c'est un bon déclencheur pour mettre à l'écrit l'aboutissement de mes réflexions. En espérant que cela serve d'une manière ou d'une autre.


PRÉAMBULE

Cette occasion ne se présentera peut-être pas - Mais elle est tout de même importante. Il s'agit de recueillir le maximum d'informations sur la situation et le chien - Qui vont permettre, plus tard la bonne décision.

Pourquoi ce chien est menaçant à votre égard? Veux il jouer? Se sent il menacé par votre présence? Etes vous sur son territoire? Ou est son maitre, que fait il, quelle est son attitude?

mais surtout...

De quelle race est le chien?


Les deux éléments primordiaux pour lire un chien, sont sa queue et ses babines. Si sa queue s'agite de gauche à droite et si on ne voit pas ses dents - La menace est moindre, il veux surtout jouer. Ca ne veux pas dire qu'il n'y a pas de danger pour autant. Le tout est de ne pas déclencher le jeu, en restant immobile et en bougeant lentement.

Si le chien aboie, montre ses babines, ses poils sont hérissés (au niveau du dos) - L'attaque est imminente. Nous reviendrons plus tard à la façon de la gérer.

La réponse à ces quelques éléments, vous permettront d'adapter votre attitude.


La règle numéro 1 est de ne

Jamais regarder un chien dans les yeux.. C'est pour eux, un signe de provocation. Le mieux est de regarder son dos - Cela permettra d'avoir une vision globale.


Arrivé à ce moment, deux possibilités s'offrent à vous.

FUIR

CONFRONTER


LA FUITE

Le premier élément vital dans cette décision, est la race du chien. S'il est de petite taille (10kg), peut-être même 15kg. Que vous avez une condition physique favorable, vous avez une chance de creuser une distance. Par contre, si c'est un chien de taille moyenne, comme un berger allemand, ou même plus grand, un dogue allemand par exemple - Cette solution est du suicide pure est simple. Un chien de taille moyenne cours à plus de 30km/h, un berger belge malinois, entre 35 et 45km/h - Et ils sont très endurants. Et les plus entrainés d'entre eux franchissent des palissades de 2m30 de hauteur.

Le second élément vital, est les possibilités d'abris. La fuite va déclencher un instinct primaire de chasse et de poursuite chez le chien, ce qui est dangereux (mais vu qu'il comptait de toute façon vous attaquer, vu que vous avez décidé de fuir...). Que ce soit un petit grillage dans un jardin public, une voiture, un carrefour ou une route avec de la circulation, un magasin proche, une cabane, n'importe quoi - Rendez vous y. Tout obstacle que vous pouvez mettre entre vous et le chien est bon à prendre !
Pour la voiture, essayez de sauter directement sur le toit. Passer par le capot avant, puis le pare-brise risque de donner au chien la solution pour accéder à vous et annulerait l'abri. Solution à laquelle il pourrait ne pas venir tout seul.


Le troisième élément à prendre en compte est la distance qui vous sépare du chien. Plus tot vous réagissez et prenez votre décision, plus vous avez de chances d'y échapper.



LA CONFRONTATION

A savoir, qu'un chien de taille moyenne a une force d'environ 60 à 70 kg/cm2 - Un labrador 150kg/cm2 - Un chien de type Pitt Bull 500kg/cm2 - Un requin de taille moyenne 600 kg/cm2 et un dogue allemand 1'000kg/cm2. Pour casser un doigt, 2kg/cm2 suffisent - Un bras, c'est aux alentours de 100/200kg/cm2. Je vous laisse imaginer les dégâts d'une morsure. On se retrouve rapidement avec le poids d'une voiture concentré sur quelques cm2 de notre corps.



Dans la confrontation, il faut vous préparer à sacrifier une partie de votre corps. Pour les chiens de grande taille et de taille moyenne, je recommande le bras faible.

La première chose à faire, est d'y enrouler tout ce que vous pouvez: Echarpe, veste,... Ensuite tendre le bras et l'agiter - Pour mettre toutes les chances de votre côté que le chien attrape cette partie. Il mordra la partie la plus accessible (hormis s'il est dressé à l'attaque et que son maitre lui a donné l'ordre, dans ce cas c'est un beau pétrin).

Pour les chiens de petite taille, qui ne sont pas à négliger car la majorité des cas de morsure sont effectués par ceux-ci. Pourquoi? Je pense que c'est à cause du profile de leur maitre, qui les considèrent comme des peluches vivantes, les traitent comme un enfant en leur faisant à manger, en les laissant dormir dans le même lit qu'eux, ... Et n'accordent aucune importance à leur éducation canine.

Un chien de petite taille, n'aura jamais la détente suffisante pour mordre votre bras faible, place à parallèle au sol. Le laissé pendre est hors de question car c'est la main qui prendrait et le baisser est bien trop dangereux, car le visage serait accessible. On peux tenter de mettre les deux pieds en appui, protéger comme on peux l'une des jambes et mettre celle-ci plus en avant.


LA RIPOSTE

La fuite n'était pas une solution envisageable - Le chien vous a mordu. Maintenant il faut riposter. Ce qu'il faut savoir, tout comme pour les hommes, les points vitaux sont à privilégier en cas d'impact. Pour le chien, ce sera la truffe. Et bien entendu, les yeux; Même téchnique que pour les hommes, les mains en appui sur le crane et on pousse avec les pouces. Pour la truffe, un impact main ouverte ou en marteau est préférable.

Riposte non létale.

A savoir que le gaz CS est quasiment inefficace sur les chiens. Il faut utiliser du spray au poivre. Deux solutions: Les bombes aérosols sous pression et le guardian angel.
Avantage du GA: Il ne craint pas les changements de température et est efficace en toute circonstances. Vous pouvez tirer contre le vent sans risque.
Désavantage: La fenêtre de tir est peu large et vous n'avez que deux cartouches. Ensuite c'est plus qu'un bout de plastique.

Avantage de la bombe: Vous pouvez pulvériser comme un déodorant, n'êtes peu limité par la quantité et par la précision.
Désavantage: Craint le vent (l'arroseur arrosé...) et les changements de température. Risque d'être inopérante le moment venu.


Il y a aussi les ultrasons. Tout d'abord, éviter les contrefaçons chinoises qu'on trouve sur internet, et privilégier le modèle de "marque". Il coute 40 à 50€ sur internet sur les sites sérieux. On le trouve aussi à 99€, mais il y a des voleurs partout...

A savoir, qu'il représente simplement une gène pour le chien. Contrairement au poivre, cela ne le mettra pas hors d'état de nuire. Cela s'utilise comme prévention. Mais un chien déterminé et/ou entrainé passera outre sans sourciller. De plus, c'est relativement encombrant.


Riposte létale.

Le couteau. Il est malheureux d'en arriver la, mais c'est une solution à prendre en compte. Oui malheureux, car dans 99% des cas, il n'y a pas de mauvais chiens, mais que des mauvais maitres.

Si le chien vous a mordu et que vous êtes encore debout, vous avez une position de choix pour effectuer un slash au niveau de son cou - Un point peu aussi être envisagé. Mais il est inutile de détailler plus que ca.



CONCLUSION

Je pense avoir fait le tour, j'ai essayé d'être le plus concis et clair possible. Pour ma part, la solution que j'ai retenu pour mon utilisation personnelle est le GA, en ayant enlevé la pseudo "sécurité" qu'ils ont rajoutés il y a peu (une languette en plastique qui complique le passage du doigt sur la détente). Tout comme avec une arme, si je veux passer le doigt sur la détente, c'est pour faire feu. Autrement il reste en position de sécurité. Cette languette n'a donc aucune utilité, vu qu'il y a toujours la sécurité intérieur, qui est un ressort avec une résistance de 3kg.

En espérant que ce topic ai une utilité. N'hésitez pas à faire des remarques, positives ou négatives !



NB/ Modification du titre suite à des malentendus.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: camoléon le 12 octobre 2009 à 18:23:03
Post intéressant. Je me suis déjà retrouvé dans cette situation, deux fois, contre des bergers allemands. Acculé contre un mur, il n' y a pas eu de réflexions à avoir, juste de l'instinct de survie.
La première fois, alors qu'il allait se lancer sur moi, la gueule ouverte, j'ai « rugis » à plein poumons, comme je ne l'avais jamais fait auparavant. Il a stoppé net, hésité et s'est reçu un bon uppercut sur la truffe avant de fuir. La seconde fois, j'avais un skate board dans les mains...
Contre un chien entrainé, je doute qu'il hésite et prenne la fuite.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Lorka-85 le 12 octobre 2009 à 18:41:19
que pensez vous de la lampe torche surpuissante (fenix, ou autre  a led, genre 100 000 lux a 10 cm, comme le soleil vu de la terre) pour éblouir un chien ?

et si on a affaire a 2 chiens ? y a t'il un chef a déceler ? ils attaquerons en même temps ?
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Bartlett le 12 octobre 2009 à 18:48:29
Salut Coug, merci pour tes infos.

Les chiens sont toujours un problème pour moi parcque je ne connais jamais leur intentions.

Quid des chiens qui n'aboient pas ? Comportement instinctif ou dressage ?

J'ai été recemment approcher par deux chiens sans un aboiement et avec une très sale lueur dans leur yeux.

Je crois que si je n'avait pas mis une barriere entre eux et moi, j'aurrais été bon pour une attaque en règle.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Gros Calou le 12 octobre 2009 à 19:00:52
Le couteau. Il est malheureux d'en arriver la, mais c'est une solution à prendre en compte. Oui malheureux, car dans 99% des cas, il n'y a pas de mauvais chiens, mais que des mauvais maitres.

Si le chien vous a mordu et que vous êtes encore debout, vous avez une position de choix pour effectuer un slash au niveau de son cou - Un point peu aussi être envisagé. Mais il est inutile de détailler plus que ca.

Salut  :)

Pourquoi ?????

 ;)
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: El Borak le 12 octobre 2009 à 21:55:08
Bon, un truc que m’a expliqué un jour un vieux môssieur assis sur un banc.
« Les chiens, c’est bizarre, ils ont peur d’un truc. La cloche inversée.
Un soir je vois un type bien habillé en chapeau melon. Un énorme chien arrive en aboyant et semble prêt à attaquer le type. Il enlève son chapeau ( le type bien habillé..pas le chien) et le tient devant lui comme en protection, le creux du chapeau vers le molosse.
Le chien s’arrête, recule et s’en retourne d’où il venait. ».
L’ancien m’explique alors que le coup du chapeau peut être fait simplement avec les mains. Formez une demi-sphère avec les mains, dos des mains vers vous et « trou » vers l’animal, et vous verrez la réaction de l’animal.
N’allez pas énerver le pitbull du voisin rien que pour essayer mais…bon…faut voir… !
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Coug le 13 octobre 2009 à 01:05:55
Salut

Intéressant même si la majeure partie de ces points à déjà été abordée et discutée
par des grosses pointures K9 du forum  ;)

Quelles sont tes expériences quant à combattre un chien à mains nues ?

@'pluche

J.Phil.

C'est un poste sans aucune prétention, qui m'a surtout permis de mettre à l'écrit mes réflexions qui embrouillaient ma tête et je serais ravi que les erreurs soient rectifies s'il y en a!

Combat d'un chien à main nu, aucune, j'ai pas encore eu à gérer une attaque de ce type. Et comme plusieurs d'entre nous, je me penche sur la question - Pour essayer d'avoir les bons gestes au bon moment pour minimiser la casse. Un peu comme avec la self en général...

que pensez vous de la lampe torche surpuissante (fenix, ou autre  a led, genre 100 000 lux a 10 cm, comme le soleil vu de la terre) pour éblouir un chien ?

et si on a affaire a 2 chiens ? y a t'il un chef a déceler ? ils attaquerons en même temps ?

Les chiens captent la lumière en facteur 5 vis a vis de l'oeuil humain. Si l'attaque a lieu de nuit il y a fort à parier que ce soit très peu agréable pour eux d'une part et de l'autre qu'ils ne pourront plus te voir précisément. Une fonction strobe seraient encore plus intéressante.

Par contre je le considère plus comme une partie de la solution, qui permette de gagner du temps. C'est pas ce qui va nous permettre d'en échapper.



Salut Coug, merci pour tes infos.

Les chiens sont toujours un problème pour moi parcque je ne connais jamais leur intentions.

Quid des chiens qui n'aboient pas ? Comportement instinctif ou dressage ?

J'ai été recemment approcher par deux chiens sans un aboiement et avec une très sale lueur dans leur yeux.

Je crois que si je n'avait pas mis une barriere entre eux et moi, j'aurrais été bon pour une attaque en règle.

Un chien a différentes raisons qui le poussent à aboyer - L'une d'entre elle est le manque de confiance en soi. Un chien qui craint, aboiera presque sur tout qui bouge - Alors qu'un chien sociabilisé et sur de lui, le fera bien plus rarement, plus pour prévenir d'un danger. C'est pour ca qu'on voit souvent des chiots aboyer sur leurs congénères plus grand. Une fois qu'ils sont convenablement sociabilisés, ce phénomène disparait naturellement.

Un chien qui n'aboie pas, peut donc être un chien qui n'a pas peur. Mais un comportementaliste sera plus apte à éclaircir cette situation.

Le dressage maitrise effectivement les aboiements (aboyer sur commande mais aussi taire sur commande). On le voit surtout au 132ème (c'est LE régiment cynophile de l'armée de terre).




J'avais fait un long post , mais bon j'ai tout effacé , "la reflexion personnel " me fait plus penser à un chapitre qu'on peut lire dans les bouquins " connaitre les chiens " et "gerer" une attaque de chien .
Quand il decide d'attaquer , il est deja trop tard pour "gerer " quoi que se soit .
Comme pour ce qui nous amène içi , travailler sur " l'avant la mouise " , je pense que c'est plus important que la methode " je sors mon couteau suisse pour tuer le pitt qui m'attaque "  .
Pour Travailler sur   " l'avant mouise "  , il existe des cours , donner par des pro dont c'est le metier et qui font ça toute l'année , en live avec de vrai chiens et pas derrière un ordi en échafaudant des théories a la gomme , quand un chien te saute dessus pour t'arracher la gorge , tu te pisse dessus et c'est tout , faut arreter de fantasmer un peu.
Juste un exemple , un chien camé jusqu'au yeux , tu fais quoi ?   De lui taper sur la téte ça le rendra encore  plus dingue , et de lui secouer un truc devant les crocs , c'est l'invitation au petit dej' , restons prudent .
Tu veux savoir comment reagit un chien , adopte en un , la SPA a plein de pensionnaire super sympa , suis des cours de dressage avec un vrai Maitre Chien , qui t'apprendra " en vrai "  ce dont un chien est capable de faire ou ne pas faire . Que son attaque est pas arriver pour rien et qu'il t'a prevenu , mais que tu n'a pas vu ou voulu voir les signes non verbaux qu'il t'envoyer pour te prevenir . etc etc .
Des cours gratuits donné par des agents municipaux existent , faut juste se renseigner  et le FAIRE  .

Quand il decide d'attaquer , il est deja trop tard pour "gerer " quoi que se soit .
Ceci est faux. Il n'y a pas de fatalité dans une attaque. Tu peux rester immobile et attendre - Ou alors tu peux agir, et donc, gérer.


Comme pour ce qui nous amène içi , travailler sur " l'avant la mouise " , je pense que c'est plus important
Tu fais ce que tu veux... Mon poste aborde clairement le sujet d'une attaque. Le travail en amont est permanent et ne suffit pas toujours - Un travail sur l'agression elle même est tout aussi importante que pour leurs équivalents homme vs. homme. L'un empêche pas l'autre, ils sont complémentaires.

des théories a la gomme , quand un chien te saute dessus pour t'arracher la gorge , tu te pisse dessus et c'est tout , faut arreter de fantasmer un peu.


Si tu veux être constructif, plutôt qu'insultant et dégradant - Corriges mon poste s'il comporte des erreures, ou complètes le. Au moins, ca fera avancer les choses d'une façon positive. Plutôt que le négativisme insupportable que transmet ton écrit.



Tu veux savoir comment reagit un chien , adopte en un , la SPA a plein de pensionnaire super sympa , suis des cours de dressage avec un vrai Maitre Chien , qui t'apprendra " en vrai "  ce dont un chien est capable de faire ou ne pas faire . Que son attaque est pas arriver pour rien et qu'il t'a prevenu , mais que tu n'a pas vu ou voulu voir les signes non verbaux qu'il t'envoyer pour te prevenir . etc etc .

douyazen, tu me connais? Je peux savoir de quel droit tu spécules à mon sujet? Que connait tu de mon expérience avec les chiens?  C'est incroyable quand même de se faire coller une étiquette complètement fausse sans aucun fondement. Ca frise la psychiatrie.

Pour la seconde parti de l'extrait, n'est-ce pas ce que j'ai écrit au tout début de mon poste?  ::) Je cite: "Pourquoi ce chien est menaçant à votre égard? Veux il jouer? Se sent il menacé par votre présence? Etes vous sur son territoire? Ou est son maitre, que fait il, quelle est son attitude?"

Ca véhicule on ne peux plus clairement l'idée, qu'un chien n'attaque pas par hasard.

Pour être tout à fait franc, je suis quasiment persuadé, qu'au moment d'écrire ton message tu n'avais pas lu mon poste - Ou alors simplement survolé (de très haut alors). Car autrement tu n'aurais pas sorti des contresens comme celui-ci. Si cela est le cas, c'est bien triste de juger et dénigrer sans analyser.


Quelle est l'utilité de ton poste? J'y vois que de l'aigreur et un ton condescendant - Pour ne pas dire une provocation et un dénigrement gratuit. Pourquoi tant de haine  ::)


Ce poste n'a aucune prétention comme je l'ai par ailleurs expliqué dès le début. J'ai découvert le forum hier, j'ai vu un sujet qui demandait comment se comporter en cas d'une attaque d'un chien - M'étant penché sur la question, ca m'a permis de mettre à l'écrit tout ca, en espérant aider certaines personnes. Si c'est le cas, j'en suis ravi - Si cela ne l'est pas, tant pis, je ferais mieux la prochaine fois.


Sur ce, bonne nuit.

Titre: Re : Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Moleson le 13 octobre 2009 à 10:45:50
..
Les chiens captent la lumière en facteur 5 vis a vis de l'oeuil humain. Si l'attaque a lieu de nuit il y a fort à parier que ce soit très peu agréable pour eux d'une part et de l'autre qu'ils ne pourront plus te voir précisément. Une fonction strobe seraient encore plus intéressante.
...

Mon chien n'a pas du lire le post, car même s'il se prend en pleine truffe ma lampe tactique, ou personellement je suis incapable de la fixer, il regarde de manière intéressée dans le faisceau lumineux en remuant la queue. 8)

Pour le reste, vu déjà la capacité d'un chien de se prendre des baffes monumentales voire un mur en pleine course lors de jeux sans réaction apparente autre qu'un court moment d'hésitation, j'ai quelque doute sur la possibilité d'empêcher un chien qui est dans le mode enragé de le stoppper avec les main nue, voire avec un objet contendant.

Par contre le spray au poivre me semble vraiment une solution intéressante, surtout s'il est utilisé juste avant le déclenchement de l'attaque.

Moléson
Titre: Re : Re : Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Thanos le 13 octobre 2009 à 12:29:11
Mon chien n'a pas du lire le post, car même s'il se prend en pleine truffe ma lampe tactique, ou personellement je suis incapable de la fixer, il regarde de manière intéressée dans le faisceau lumineux en remuant la queue. 8)

Idem, il a juste l'air étonné de voir ce machin qui brille tant en pleine nuit ^^.

J'ai remarqué en promenant mon chien que les gens qui en ont peur vont avoir tendance à être agressif envers lui alors qu'il les à peine remarqué. Par exemple : Un type que l'on croise descends du trottoir et arme le bras comme pour mettre un coups de poing au chien ou un autre qui se met a s'exclamer "me touche pas le ienche !!!".

Moralité, dans les deux cas le chien s'est mis à s'intéresser de prêt à ce qui doit sembler pour lui deux drôle d'animaux qui gesticulent agressivement... C'est dangereux car cela peut provoquer un réflexe de défense si le chien pense être lui ou son maitre en danger (surtout pour le mec qui lève le poing) et même si le chien obéit habituellement et qu'il est tenu en laisse le maître aura du mal à le retenir... (surtout dans mon cas un malinois de 30 kilos v__v)     

Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: douyazen le 13 octobre 2009 à 13:10:56
Rien d'insultant dans mes propos , je vire le post .
Bon courage dans ta recherche
 
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: DavidManise le 13 octobre 2009 à 13:18:02
J'ai rien vu d'insultant dans tes propos non plus, Douya.  Je pense qu'il doit y avoir eu une incompréhension quelque part pour que Coug se sente agressé comme ça...   :-\

Après, on a le droit de ne pas être d'accord hein...  pas la peine de se remettre en question en profondeur pour autant oki ? ;)

David
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Thanos le 13 octobre 2009 à 13:22:27
Pour les chiens qui approchent de façon coordonnée sans aboyer, ça ressemble à un comportement de chasse non ?  :blink:
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: douyazen le 13 octobre 2009 à 13:25:50
Je pense aussi que c'est de l'incompréhension , spa grave .
 Je reste dispo en mp Coug , pour pas pourrir le post .
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Coug le 13 octobre 2009 à 15:01:58
Merci pour vos réactions - Je vais essayer de répondre au mieux celles qui me concernent.

Poste de kilbith:

Citer
*Il n'y a pas de "races de chien" agressives, en revanche il existe des "lignées" ayant du mordant (donc perçues comme agressives). Certaines "races de chien" sont représentées par des lignées sélectionnées spécialement pour avoir du mordant (donc perçues comme agressives).
Je suis pas d'accord - Il y a bien des races plus dangereuses que d'autres - Et des races qui ont du mordant, qui ne sont pas considérées comme dangereuses (le malinois et le berger allemand par exemple). Les races dites dangereuses, le sont car elles n'ont aucun code canin. Le code canin, va par exemple faire qu'un chien adulte normal ne va jamais attaquer un chiot. Ces races en sont dépourvues - Et de l'autre elles recherchent en permanence à dominer.

On dit souvent, "il n'y a pas de mauvais chiens, mais que des mauvais maitres". Néanmoins, on est forcés de reconnaitre que des chiens ont un facteur risque bien plus élevé. Puis y a mordant et mordant, un malinois, pourtant réputé dans les corps armés du monde entier - A 4 fois moins de mordant qu'un Pitt. Ca laisse songeur.


Citer
*Les chiens ne sont pas des hommes, il n'ont pas leurs valeurs, ils n'ont pas leurs mobiles.
[/i]
Très juste - Cela s'appelle l'entropomorphisme. C'est à ca que je faisais allusion dans la phrase "Je pense que c'est à cause du profile de leur maitre, qui les considèrent comme des peluches vivantes, les traitent comme un enfant en leur faisant à manger, en les laissant dormir dans le même lit qu'eux, ... Et n'accordent aucune importance à leur éducation canine."

C'est comme la croyance, qui consiste à mettre le nez d'un chien dans ses besoins pour qu'il ne les faces plus à l'intérieur. Ils le font de leur plein gré à l'extérieur, c'est loin d'être désagréable pour eux  ;D


Citer
*Les chiens courent plus vites qu'un homme et plus longtemps si la température est basse. La fuite est un mauvais choix, même pour un petit chien, vous exposez vos tendons. Une fois par terre et sans pouvoir vous mouvoir... {$default_cry_smiley}

Ca dépends vraiment des races - Selon notre niveau sportif, on peux courir plus vite que certaines, notamment les toutes petites (qui sont pourtant responsables de la majorité des cas de morsure en France). Peut-être qu'on est aussi en vélo ou en roller au moment de l'attaque, ce qui change radicalement la donne (vécu pour ma part en roller).


Citer
*Un chien "normal" ne combat pas "à mort" cela n'a pas de sens pour un animal.
Hélas, les chiens de catégorie 1 en France, qui pour leur standard sont "normal" combattent jusqu'a la mort. Les mêmes qui ont 500kg de force par cm2.

Merci pour la précision sur les oreilles et le queue - J'ai toujours pensé que c'était simplement à but esthétique. D'ailleurs, c'est devenu interdit pour les rotts - Je sais pas ce qu'il en est pour les autres races?


Citer
J'ai remarqué en promenant mon chien que les gens qui en ont peur vont avoir tendance à être agressif envers lui alors qu'il les à peine remarqué.
C'est surtout les populations de pays ayant une culture arabe - Pour eux le chiens est impure (ce qui est pas forcément faux à la base) d'une part, et de l'autre, il est craint à cause des chiens sauvages très nombreux dans certains pays du moyen orient et qui font des ravages.

Il y en a certains qui ont refusés de rentrer dans l'ascenseur avec moi (pourtant, c'était un chiot de 3mois et 10kg que j'avais au bout de la laisse, qui étais assis entre mes jambes).

Entièrement d'accord, ce genre d'attitude est du suicide - Je peux bien imaginer que si le bonhomme que tu as rencontré menace un chien sans raison, le maitre un peu c*n sera capable de lacher le chien histoire de le calmer.




David Manise: Après, on a le droit de ne pas être d'accord hein...  pas la peine de se remettre en question en profondeur pour autant oki ? {$default_wink_smiley}

Bien sur ! C'est pour ca que j'ai demandé dès le début des remarques négatives et de corriger s'il y a des erreurs (http://www.nokytech.net/forum/images/smilies/smileJap.gif)



Citer
Mon chien n'a pas du lire le post, car même s'il se prend en pleine truffe ma lampe tactique,
La truffe est l'un des points les plus sensibles du chien... Une lampe tactique dans la truffe pleine force risque d'être dangereux pour sa santé (j'ai même lu dans un bouquin que ca pouvait être mortel, mais j'ai pas d'autres sources qui le confirment).

Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Thanos le 13 octobre 2009 à 16:35:55
Entièrement d'accord, ce genre d'attitude est du suicide - Je peux bien imaginer que si le bonhomme que tu as rencontré menace un chien sans raison, le maitre un peu c*n sera capable de lacher le chien histoire de le calmer.

Oui, je lui ai d'ailleurs fait remarquer que faire peur à un chien que l'on ne connait pas était le meilleur moyen de se faire mordre...


Citer
La truffe est l'un des points les plus sensibles du chien... Une lampe tactique dans la truffe pleine force risque d'être dangereux pour sa santé (j'ai même lu dans un bouquin que ca pouvait être mortel, mais j'ai pas d'autres sources qui le confirment).

il parlait du faisceau de la lampe, en pleine truffe  ;#. Faudrait être un peu cintré pour essayé les percussions au kubotan sur son chien quand même  :ohmy:
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Moleson le 13 octobre 2009 à 16:57:53
.....
La truffe est l'un des points les plus sensibles du chien... Une lampe tactique dans la truffe pleine force risque d'être dangereux pour sa santé (j'ai même lu dans un bouquin que ca pouvait être mortel, mais j'ai pas d'autres sources qui le confirment).



Faudrait que je sois une truffe et gros con pour volontairement taper mon chien.

Par contre la truffe organe qui ferait un tilt définitif chez le chien, j'ai un gros doute. Déjà quand en jouant il me pousse avec la truffe il n'y va pas avec le dos de la cuillère (50Kg de Beauceron) en plus en jeux sans le faire exprès je lui ai balancé une fois un magnifique coup de pied de la truffe. Résultat, il a reniflé 1 fois et continué le jeux, même pas kaii.

Bref quand je vois la résistance sans que le chien soit le moins du moins remonté, j'ai un gros, un très gros doute sur l'efficacité de taper dessus.

Moleson
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: DavidManise le 13 octobre 2009 à 17:56:31
+ 1, surtout pour un gros chien comme le tien...

Les chiens sont excessivement solides, et capables d'encaisser énormément de coups de type contondants.  J'avais un pote éleveur de boule mastiff et accessoirement déménageur de profession, avec des bras gros comme des cuisses.  Quand les mâles de son élevage se battaient, il y allait à la batte de baseball en alu pour les calmer...  et très franchement ça avait même pas l'air trop douloureux pour eux.  Pas un kaï ni rien.  C'était comme le journal pour un labrador.

Ciao ;)

David
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: jilucorg le 13 octobre 2009 à 18:58:40
Coug, ce qui m'aiderait à prendre en considération ce que tu avances — particulièrement quand tu te contentes d'affirmer qu'il faut faire ci et ça, ou de contredire seulement par des considérations générales certains ici qui parlent d'expérience —, ce serait de savoir d'où tu parles : quel est ton bagage pratique personnel en matière de chiens
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: douyazen le 13 octobre 2009 à 19:03:32
_Citation:
"J'ai remarqué en promenant mon chien que les gens qui en ont peur vont avoir tendance à être agressif envers lui alors qu'il les à peine remarqué."
--------------------------------
C'est surtout les populations de pays ayant une culture arabe - Pour eux le chiens est impure (ce qui est pas forcément faux à la base) d'une part, et de l'autre, il est craint à cause des chiens sauvages très nombreux dans certains pays du moyen orient et qui font des ravages.

Il y en a certains qui ont refusés de rentrer dans l'ascenseur avec moi (pourtant, c'était un chiot de 3mois et 10kg que j'avais au bout de la laisse, qui étais assis entre mes jambes).


J'avais fait un long post , mais voila je l'ai encore effacé .....en résumé , c'est clair que pour déterminer le niveau d'agressivité de certains  chiens et cela dans certaines conditions il suffit de regarder  de quelle origine il sont  , mais pense tu reelement que ça marche aussi pour les hommes ...
Mais bon rien de négatif , rien de péjoratif , rien de personnel , et vraiment rien de rien au niveau psychiatrique , c'est juste que ça fait avancer  le smiblick , enfin pour moi ...

Me vais sortir mon chien en réfléchissant au proto de filtre à eau qui est sur le feu , ça sera plus constructif que d'essayer de faire comprendre à un type que s'il persiste dans sa connerie , il se fera mordre les fesses .  

Aller pour finir sur une note un peu plus rigolote :
Question posé à l'examen du permis de chasse par l'examinateur à un jeune tout flipper de se retrouver enfin devant la commition  des sages de son bled  :   -qu'elle est la difference entre un chien et un renard ?
                                                       -euh , la couleur , et la taille , euh , le renard est nuisible ....
                                                       - nan , repond l'examinateur , la difference est d'environ  dix biéres .
 ;D
                                                                      



Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: pierro le 13 octobre 2009 à 19:25:58
Bonjour à tous,
Je n'ai pas spécialement peur des chiens car j'en côtoie depuis que je suis bébé mais deux chiens m'ont déjà couru après et ce n'est pas super agréable.
Dans ce cas je pense que qu'ils protégeaient leur territoire. J'étais heureusement à vélo et même si le chien me rattrapait il n'arrivait pas à me mordre, c'est fou ce que ça court vite donc la fuite me parait très très limité quand on est à pied.
Autre chose j'ai remarqué avec deux labradors que quand on joue avec eux avec un baton par exemple ils aboient quand on s'approche en montrant les dents et ils aboient aussi une fois qu'on est parti. J'ai pensé qu'ils étaient partagé, d'un coté ils ne voulaient pas donné le bâton et de l'autre voulaient continué de jouer.  :D
Quelqu'un à une autre explication ou alors la marche à suivre dans ce cas?
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Kilbith le 13 octobre 2009 à 19:28:52
c'est fou ce que ça court vite donc la fuite me parait très très limité quand on est à pied.

Surtout un chien pourra courir plus vite qu'un homme sur un terrain naturel inégal. Et encore plus vite dans un bois fournis... ;)
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Coug le 13 octobre 2009 à 23:03:33
Coug, ce qui m'aiderait à prendre en considération ce que tu avances — particulièrement quand tu te contentes d'affirmer qu'il faut faire ci et ça, ou de contredire seulement par des considérations générales certains ici qui parlent d'expérience —, ce serait de savoir d'où tu parles : quel est ton bagage pratique personnel en matière de chiens ?
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)

Pour (re)commencer - Je n'ai jamais affirmer détenir la vérité - Simplement donner des pistes, qui me semblent utile - Et que moi même, j'ignorais avant. Certains trucs tout bètes, auxquelles on pense pas forcément si on nous le dit pas, comme sacrifier le bras en le protégeant au mieux pour éviter de se faire mordre dans un point vital (un chien, par nature mords le membre en mouvement le plus proche de lui).

Ensuite, certains partent du pire des scénarios et parlent des pires chiens (ceux de catégorie 1) - Alors, que, je me répète, la majorité des cas de morsure sont des morsures de petits chiens ! Ce qui marchera sur un chien de 15kg marchera pas forcément sur un de 55..!

Et pour finir, contrairement à ce que tu affirmes, je ne pense pas avoir contredit fondamentalement qui que ce soit - Sauf, en ce qui concerne des chiens plus dangereux que d'autres, et derrière, j'ai expliqué le pourquoi de mon opinion.


Re-pour finir - Je n'ai pas fait ce poste pour étaler mon vécu ou même parler de moi - Je l'ai fait, comme expliqué pour mettre à l'écrit ce que je comptais faire de toute façon, qui sont mes modestes recherches. Si ca pose tant de problèmes, n'hésitez pas à supprimer ce topic qui partait d'une bonne intention - Le texte est sauvegardé et archivé dans mon hdd. Je pense de plus en plus que j'aurais mieux fait de pas le poster - Je vais finir par attraper les mêmes symptomes que douyazen  ;D



Citer
J'avais fait un long post , mais voila je l'ai encore effacé .....en résumé , c'est clair que pour déterminer le niveau d'agressivité de certains  chiens et cela dans certaines conditions il suffit de regarder  de quelle origine il sont  , mais pense tu reelement que ça marche aussi pour les hommes ...

Je n'ai JAMAIS affirmer que cela marchait pour les hommes. En faite, c'est une totale confusion dans ton message - Tu cites deux phrases - Dont l'une vient d'un autre membre, qui parlait de SON expérience (avec son malou) et la deuxième partie est ma réponse, qui a un contexte et un sens COMPLÈTEMENT différent que celui que tu sembles avoir comprit (je disais que très souvent, les personnes ayant peur des chiens étaient des populations ayant une culture arabe). Je me souviens jamais avoir rencontré un caucasien qui change de trottoir après avoir vu mon chien ou qui refuse de rentrer dans le même ascenseur - Des exemples comme ca, j'en ai un certain nombre - Et sans doute je me souviens pas de tous. Il y a indiscutablement un phénomène culturel derrière ca. Mais je n'ai jamais parler d'agressivité...
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Anke le 14 octobre 2009 à 00:16:31
Bon, je me suis fait mordre trois ou quatre fois.
Quand j'étais môme, le chien du coiffeur berger allemenad super gentil que je caressais tous les matins en allant à l'école, sauf que la dernière fois, il n'a pas remué la queue mais m'a bouffé le bras.. On a jamais su pourquoi...
La dernière fois c'était au boulot, pansement à faire au proprio pdt deux semaines, le chien est un rothweiller (me rappelle plus comment ça s'écrit), pas agressif pour deux ronds. Le 4eme jour, le gars m'ouvre comme d'habitude et va dans la cuisine comme d'habitude, sauf que là, pas comme d'habitude le clebs me saute dessus et tente de me bouffer les noix, je me tourne de coté et il me choppe la cuisse, l'a bouffé un bout d'Anke pour son quatre heure ce con ! C'est le maitre qui l'a maitrisé, la fin de l'épisode est une autre histoire ( le maitre a des enfants en bas age...il a gèré le pb avec son véto).
Je n'ai pas eu le temps de faire grand chose mis à part me protèger avec ma valoche à pansements et me tourner un peu sur le coté.
Me bagarrer avec un "chien de coussin", il me bouffera une cheville au plus et prendra un coup de tatane dans les cotelettes, ça ira encore. Maintenant face à un clebs de la taille d'un labrador, pour peu que ce soit un vrai teigneux qui ne fasse pas que de "l'intimidation", je n'y pense même pas... Il me choppe le bras, un cm et demi par chaque canine ( y'en a 4 !) planté dans l'avant-bras et le chien qui se secoue dans tous les sens...
Les gars vous jouez avec le chien-chien sans moi  :lol:
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Thanos le 14 octobre 2009 à 00:38:15
Les gars vous jouez avec le chien-chien sans moi  :lol:

Regarde comme il est mignon pourtant !  ;#

(http://photos-h.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc1/hs048.snc1/4444_1135913445287_1450885338_328346_8337941_n.jpg)
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: jilucorg le 14 octobre 2009 à 13:08:21
Re-pour finir - Je n'ai pas fait ce poste pour étaler mon vécu ou même parler de moi - Je l'ai fait, comme expliqué pour mettre à l'écrit ce que je comptais faire de toute façon, qui sont mes modestes recherches.

Donc tu confirmes que tu n'as pas de "légitimité" particulière en matière de gestion des chiens dangereux, et que tu fais seulement part ici de tes « recherches ». Le truc, c'est que tu présentes les choses comme si tu faisais part de ton expérience, tu indiques en ton nom ce qu'il faut faire ou pas, comme si tu avais un bagage particulier dans ce domaine.

Dans le cas de simples comptes-rendus de recherches, de compilations de sites web ou de bouquins, il est plutôt d'usage habituellement de dire ici des choses du genre : « Voici ce que j'ai retenu de ce que j'ai lu ou entendu ici et là (avec indication des sources)... Qu'en pensent ceux qui ont une expérience directe de ce questions ? »
  
Dans un domaine où on peut se trouver en train de risquer sa peau, permets que je recherche à établir la validité des conseils d'un inconnu...

 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: douyazen le 14 octobre 2009 à 13:15:59
Pour (re)commencer - Je n'ai jamais affirmer détenir la vérité - Simplement donner des pistes, qui me semblent utile - Et que moi même, j'ignorais avant. Certains trucs tout bètes, auxquelles on pense pas forcément si on nous le dit pas, comme sacrifier le bras en le protégeant au mieux pour éviter de se faire mordre dans un point vital (un chien, par nature mords le membre en mouvement le plus proche de lui).

Ensuite, certains partent du pire des scénarios et parlent des pires chiens (ceux de catégorie 1) - Alors, que, je me répète, la majorité des cas de morsure sont des morsures de petits chiens ! Ce qui marchera sur un chien de 15kg marchera pas forcément sur un de 55..!

Et pour finir, contrairement à ce que tu affirmes, je ne pense pas avoir contredit fondamentalement qui que ce soit - Sauf, en ce qui concerne des chiens plus dangereux que d'autres, et derrière, j'ai expliqué le pourquoi de mon opinion.


Re-pour finir - Je n'ai pas fait ce poste pour étaler mon vécu ou même parler de moi - Je l'ai fait, comme expliqué pour mettre à l'écrit ce que je comptais faire de toute façon, qui sont mes modestes recherches. Si ca pose tant de problèmes, n'hésitez pas à supprimer ce topic qui partait d'une bonne intention - Le texte est sauvegardé et archivé dans mon hdd. Je pense de plus en plus que j'aurais mieux fait de pas le poster - Je vais finir par attraper les mêmes symptomes que douyazen  ;D



Je n'ai JAMAIS affirmer que cela marchait pour les hommes. En faite, c'est une totale confusion dans ton message - Tu cites deux phrases - Dont l'une vient d'un autre membre, qui parlait de SON expérience (avec son malou) et la deuxième partie est ma réponse, qui a un contexte et un sens COMPLÈTEMENT différent que celui que tu sembles avoir comprit (je disais que très souvent, les personnes ayant peur des chiens étaient des populations ayant une culture arabe). Je me souviens jamais avoir rencontré un caucasien qui change de trottoir après avoir vu mon chien ou qui refuse de rentrer dans le même ascenseur - Des exemples comme ca, j'en ai un certain nombre - Et sans doute je me souviens pas de tous. Il y a indiscutablement un phénomène culturel derrière ca. Mais je n'ai jamais parler d'agressivité...

Mon premier post etait justement là pour t'aider dans tes recherches , consulter un pro et gagner du temps et pas s'engouffrer dans de mauvaise direction lourde de conséquence pour toi et les autres  ( je pense à "la fuite ")  , tu l'a pris comme une agression , franchement tu le prends comme tu veux et je vais pas essayer quoi que ce soit pour que tu change d'avis .
Pour la réticence de certaines personnes à cotoyer des chiens , il y a la peur , la culture , l'education , les facteurs religieux et  socio culturelle , l'histoire de ses peuples aussi qui peuvent entrer en jeux , il ya des pistes  à creuser sans aucun doute .
Et pour les "symptomes "   , bah rien  .
Mon experience avec des chiens : En mode "nomade " pendant quelques années , en mode "statique" aussi ,  des cours de dressage avec un maitre chien ,des  missions de gardiennage dans la securité  dans le cadre pro et un amour immense pour ces ptites bestioles
 Rien de bien affolant ,je le conçoit .  
Encore une fois , bonne chance dans tes recherches .
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Kilbith le 14 octobre 2009 à 13:16:35
Bon, je me suis fait mordre trois ou quatre fois.
Quand j'étais môme, le chien du coiffeur berger allemenad super gentil que je caressais tous les matins en allant à l'école, sauf que la dernière fois, il n'a pas remué la queue mais m'a bouffé le bras.. On a jamais su pourquoi...

On a tous des jours où l'on est particulièrement  >:( ...les chiens aussi ont la migraine ou des rages de dents

                    ....sauf que chez eux c'est pire : Il ne peuvent pas se prendre seul un cacheton et ils ne peuvent pas verbaliser, ils ne peuvent pas aller se promener. Ils s'expriment  donc parfois, sans raison apparente,  par un gniak qui veux dire en langage chien : "casses toi tu m'emm*rdes".

Le résultat sur un gamin peut être dramatique.   :(

Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Anke le 14 octobre 2009 à 13:30:21
D'un autre coté, même les plus habitués à ce genre de rencontre ( la confrontation avec la bête) ne peuvent se targuer d'avoir tout envisagé ( un peu comme un judoka sur un tatami, qui serait brusquement confronté à une bagarre sans règles... je sais, le raccourci est quelque peu cavalier !) aussi, la réflexion de tout à chacun n'est pas forcément inutile, mais il est nécessaire de la ressituer dans les propos pour ce qu'elle est. La réflexion de l'un d'entre nous ne peut surement pas faire une quelconque unanimité, de même une expérience donnée ne peut pas forcément faire école. Ce sont, pour chacune d'entre elles, des indicateurs, si l'on peut dire. Ce qui est important, me semble-t-il, c'est qu'après la lecture nous puissions tous avoir les éléments nécessaires et suffisant pour être attentifs et reconnaitre une situation en nous disant : " Ah oui, Machin il en avait parlé de ce truc là, je m'en vais faire un peu gaffe..." Bref, le signal, même un peu parasité, reste du signal. A nous autres d'en rêgler l'intensité en fonction de nos capacités à le recevoir.... ;)

J'avais testé le "coup du parapluie" entre un chien qui me poursuivait un peu de ses "assiduités" lors d'une balade solitaire ( ouvrir le parapluie entre le chien et moi, créant ainsi un obstacle mobile), ça s'est révèlé relativement efficace, même si stressant, mais.... j'avais un parapluie, j'ai vu le chien arriver de loin ( et puis l'était pas très gros le bétail  :lol:), j'ai eu le temps de préparer mon coup et l'était pas trop féroce, une fois hors de son territoire ( le portail ouvert de sa maison donnant sur le GR, de fait cette partie du sentier "lui" appartenait) il n'a pas continué.
Cette expérience est donc très relative, car je ne pense pas que nous soyons très nombreux à nous balader avec un parapluie... :lol:

Kilbith_2 en plus si ça se trouve c'était une femelle( pas taper les filles !), je me rappelle plus j'étais petit. Mais tu as raison, s'il avait voulu il me bouffait tout cru ou me défigurait. Cétait surement " Casses toi, bambin, tu fais chier ma vie aujourd'hui !"
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: kikou92 le 14 octobre 2009 à 14:02:57
Salut,

il y a 3 semaines, sortie sportive en VTT en solo autour de chez moi à travers les champs.
Je prends un petit chemin, un bosquet, un virage caché et là je tombe nez à nez avec 2 chiens de la taille d'un berger allemand qui me gueulent dessus. J'y connais rien aux races à part les plus courantes, ce sont deux chiens "moyens"
Ils sont à 10 mètres.
Je m'arrête net pied à terre face aux chiens, je vois que je suis arrivé par hasard au niveau d'un campement sauvage de "gens du voyage". une dizaine de caravnes tout au plus.
Rapide tour d'horizon, personne autour des caravanes tout semble vide.
J'ai pas peur, je bouge pas, j'attends que qqun viennent car j'ai du mal à imaginer que le lieu soit désert...

Une dizaine d'autres chiens arrivent de partout !!, des petits, des gros, des noirs, des blancs... Ils aboient tous, un vrai carnage sonore.
(Ne pas fuir) Je pense tout de suite à ne repartir sur mon vélo, le temps de faire demi-tour et de ré-accélérer, ils seraient sur moi.
en plus, je suis en cycliste, pas en treillis renforcé et tout, j'ai les guiboles et les bras à l'air...

Bon, je commence à reculer doucement face à eux, ils avancent tous en bloc vers moi. Allez, ils passent à 5-6 mètres sur 180° ! La vache ! Je gamberge et je me dis que perché sur ma selle avec un pied à terre c'est pas le bon plan. Je glisse vers l'avant pour mettre les 2 pieds à terre. Je m'apprête à descendre doucement sur le côté pour mettre le vélo de travers entre moi et eux.

Là, au milieu des aboiements, j'entends un type qui sort de derrière une caravane et qui appelle de toutes ses forces les chiens. Il doit s'y reprendre à plusieurs fois tellement y'a de bruit. Tous les chiens cessent d'aboyer les uns après les autres et retournent sous les caravanes et dans les fourrés.

Le type me fixe des yeux, je comprends que je n'ai plus qu'à faire demi-tour, pas possible de continuer mon chemin. Je lève la main en guise de "c'est bon j'ai compris, je n'insiste pas".

Je souffle un grand coup, je suis énervé... Je n'ai jamais eu peur, je m'imaginais plutôt en train de leur pêter la gueule en me protégeant le visage et le cou si y'en avait eu besoin.

Bon, j'ai grandi avec un berger allemand correctement dressé, je n'ai jamais été mordu à sang. Ca a dû jouer, mon père m'a bien dressé aussi : Le chien, c'est le chien, qd il mange on le laisse, quand il joue un peu trop fort, on le remet en place.

J'ai toujours eu en tête que le bon réflexe était de ne pas fuir, de présenter son bras faible et de lui ruiner littéralement la truffe et les yeux, quite à le tuer s'il le fallait.

Face à un chien, j'ai toujours été dans la logique : "j'ai pas peur de toi, t'es moche, tu fais du bruit mais je suis plus grand que toi, si tu me mords, je t'explose la tronche". Moi, je le regarde dans les yeux le chien pour lui dire ma phrase.
Des propos "crus" que je me répète mentalement dans l'action mais qui contribuent à me rassurer et à ne pas montrer de peur. Comme il parait qu'ils la sentent, je préfère m'imaginer en train de l'affronter et me donner à fond plutôt que m'imaginer courir apeuré avec un chien qui veut me bouffer le derrière.



A+
Alexis

Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Coug le 14 octobre 2009 à 15:32:00
Donc tu confirmes que tu n'as pas de "légitimité" particulière en matière de gestion des chiens dangereux, et que tu fais seulement part ici de tes « recherches ». Le truc, c'est que tu présentes les choses comme si tu faisais part de ton expérience, tu indiques en ton nom ce qu'il faut faire ou pas, comme si tu avais un bagage particulier dans ce domaine.

Dans le cas de simples comptes-rendus de recherches, de compilations de sites web ou de bouquins, il est plutôt d'usage habituellement de dire ici des choses du genre : « Voici ce que j'ai retenu de ce que j'ai lu ou entendu ici et là (avec indication des sources)... Qu'en pensent ceux qui ont une expérience directe de ce questions ? »
  
Dans un domaine où on peut se trouver en train de risquer sa peau, permets que je recherche à établir la validité des conseils d'un inconnu...

 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)

Si c'est que la tournure grammaticale qui dérange, je vais modifier ca - Je fais de mon mieux pour écrire en français, qui est une langue étrangère pour moi - Mais je traduis encore beaucoup dans ma tête. Enfin bref.

Puis, j'ai pas indiqué ce qu'il faut ou ne faut pas faire, j'ai indiqué des pistes. C'est comme tout, après chacun est responsable de ses propres décisions.


Citer
Dans le cas de simples comptes-rendus de recherches, de compilations de sites web ou de bouquins,
Oui mais non - C'est pas que de la paraphrase hein - Y a beaucoup de discussion humaine derrière, avec des personnes qui ont vécu cette situation, ce qu'ils en pensent - Une mise en commun des faits, une conclusion - Des discussions avec des militaires aussi... Autant je suis le premier à dire qu'il n'y a rien d'extraordinaire la dedans - Autant le présenter comme une paraphrase de quelques lectures à droite et à gauche c'est pas le cas non plus.



Citer
Mon premier post etait justement là pour t'aider dans tes recherches , consulter un pro et gagner du temps et pas s'engouffrer dans de mauvaise direction lourde de conséquence pour toi et les autres  ( je pense à "la fuite

Je persiste et signe, que dans certains situation, la fuite peut être une solution viable (si elle réussit, ca en devient la meilleure). Je l'ai expérimente, ca a marché (bon, j'étais en roller, donc j'avais un avantage certain). Une autre fois je me suis arrête et j'ai été mordu. Faut pas penser que tout les chiens courent plus vite que nous - Une adulte entrainé dépasse facilement les 25km/h - C'est pas le cas de tout les chiens. En plus, j'ai précisé les risques hein ainsi que la maigre fenêtre de tir dans laquelle cette solution peut-être applicable.

Pour les pistes que tu m'as "recommandé", 90% a déjà été fait, depuis un bail pour certaines.


tu indiques en ton nom ce qu'il faut faire ou pas, comme si tu avais un bagage particulier dans ce domaine.
Ca n'a jamais été écrit dans ce but - C'est ton interprétation personnelle. Comme dit plus haut, c'est pas un copier coller d'un site - Ni un résumé d'un livre - C'est la mise à l'écrit d'une partie, les deux tiers je dirais, de ce que j'ai retenu de global - Sur une période en somme assez longue, entre la première fois ou je me suis posé la question et maintenant.

Pour me répéter, si quelque chose dans mes écrits est faux - Je serais ravi de le corriger. Jusqu'a preuve du contraire donc, ca tient debout. Puis faut pas déconner, ce que j'ai écrit reste très basique.

  

Merci Anke pour ton poste - Il résume parfaitement l'intention de ma démarche. Et aussi à tout les autres intervenants qui participent activement au signal.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: jilucorg le 14 octobre 2009 à 17:17:47
Si c'est que la tournure grammaticale qui dérange, je vais modifier ca - Je fais de mon mieux pour écrire en français, qui est une langue étrangère pour moi - Mais je traduis encore beaucoup dans ma tête. Enfin bref.

Rien à voir vraiment avec un quelconque problème de langage, je n'imaginais même pas que le français ne soit pas ta langue maternelle, tu t'exprimes de manière parfaitement claire.
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Moleson le 14 octobre 2009 à 17:54:12
Il y a deux trois trucs qui m'interpellent.

Déjà la fuite, c'est le plus sur moyen de provoquer un réflexe de prédation chez le chien. Hormis le chihuaha et modèles du même acabit je ne vois pas trop de chiens qu'une personne normale peut distancer à la course.
En fait dès le moment ou la morsure de chien représente un danger et que le problème ne peut pas être satelisé par un coup de pied bien placé, la course n'est plus une option.

Ensuite le fait de les classer par race dangereuses  en plus en fonction de la puissance de la dentition. Ben même un labrador déchainé va bouffer son bonhomme et faire des dégats impressionant, alors se faire déchiqueter le bras par 150 Kg au cm2 ou 500 c'est juste des chiffres et rien d'autre.
Le côté race dangereuse ou pas,  le critère principal c'est le poids, mais déjà un chien de 10-15Kg c'est une menace sérieuse. Le reste Pitbull ou autre chien de soit disant combat, c'est surtout que certaine race sont vue comme des prothèse pénienne par des connards et logiquement on les retrouve en tête des faits divers.

Un chien devient ce que l'on en fait. David connaît assez bien mon Marshmallow de 55Kg qui à un degré d'agressivité proche du zéro sidéral et dont le grand défaut est d'être surtout collant. Mais à la base c'est un chien hyper dominant et la première année était assez sportive.

Le plus important me parait d'apprendre à lire un chien et à comprendre les problèmes de territorialités, car en règle général il s'agit de ceci.

Dans les cas ou l'on tombe sur un chien taré, ben c'est pas de bol et si c'est un gros chien, c'est vraiment pas le bon jour à moins d'avoir au moins un spray au poivre ou un flingue voire un couteau (mais là il faut autre chose qu'un couteau suisse, le Perrin Bowie me semblerait tout à fait adéquat).
Le reste, taper dessus, il y a peu de chance qu'il soit impressionné s'il est lancé.
Les yeux devraient être les seuls organes ou en les mettant hors d'usage le chien devrait cesser son attaque, encore faut.il y arriver. Un chien c'est diablement rapide et surtout une morsure ça fait très très mal et est en règle générale incapacitant.

Moléson
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: jilucorg le 14 octobre 2009 à 18:35:26
Pour l'anecdote, à propos de taille de chien, de vitesse et de mordant, j'ai vu un Fox Terrier à poil dur rattraper au sprint (en partant de loin) très facilement un ado d'une quinzaine d'années qui était entré chaparder chez lui (chez lui le chien, à la campagne), lui choper le jarret, rester accroché comme un harpon pendant plusieurs enjambées jusqu'à ce que le gars tombe, et ensuite le lâcher pour remonter lui donner UN coup de dents sur le crâne, avant d'obéir au rappel à contrecœur : ça pissait bien dru aussi bien au jarret qu'au crâne, on voyait les trous profonds, heureusement que le chien avait choisi le dessus du crâne, et qu'il était bien au rappel.
J'ai vu ce même Fox — par ailleurs sympa et cool — se battre sauvagement avec son père, sauté impromptu d'une voiture dans sa cour (il vivait ailleurs : ½ seconde d'inattention des maîtres avec la portière) : le sang coulait sur eux, ils avaient fini par se verrouiller les mâchoires, et personne ne s'est avisé d'essayer de les séparer autrement qu'en les asphyxiant-noyant au jet d'arrosage puissance max, ce qui n'a pas été immédiat... Des Fox Terriers, 7-8 kg...  
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Thanos le 14 octobre 2009 à 19:07:17
Des Fox Terriers, 7-8 kg...  

Pas pour rien que des terriers ont servi pour les croisements des chiens de categorie 1 !!  ;#

Terrier/ratier, teckels, petit molosse type bouledogue français/staffie ne sont pas à prendre à la rigolade malgré leur petit gabarit, ce sont des races croisées justement pour gérer des plus grosses bêtes qu'eux...
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Kilbith le 14 octobre 2009 à 19:22:23
Bonsoir,

La moindre morsure doit être traitée, la gueule des chiens possède plein de trucs bien foutus : si la proie s'échappe, ces "hôtes" leur donne une chance de la retrouver plus tard. :o

C. Canimorsus (la bien nommée) est particulièrement sympathique.  :D

ref : http://www.cbip.be/Folia/2003/F30F07B.cfm (http://www.cbip.be/Folia/2003/F30F07B.cfm)
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: jilucorg le 14 octobre 2009 à 19:30:59
ref : http://www.cbip.be/Folia/2003/F30F07B.cfm (http://www.cbip.be/Folia/2003/F30F07B.cfm)

Merci pour ce texte de référence, j'archive ! 

« Environ 20% des plaies par morsure de chien, et au moins 50% des plaies par morsure de chat qui n’ont pas été traitées de manière adéquate finissent par s’infecter. » Les minous non plus, pas sympas avec leurs canines hypodermiques...
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Bartlett le 14 octobre 2009 à 20:04:29
http://www.badassoftheweek.com/mmburugu.html
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Coug le 14 octobre 2009 à 23:11:29


Citer
Ensuite le fait de les classer par race dangereuses  en plus en fonction de la puissance de la dentition. Ben même un labrador déchainé va bouffer son bonhomme et faire des dégats impressionant, alors se faire déchiqueter le bras par 150 Kg au cm2 ou 500 c'est juste des chiffres et rien d'autre.
Le côté race dangereuse ou pas,  le critère principal c'est le poids, mais déjà un chien de 10-15Kg c'est une menace sérieuse. Le reste Pitbull ou autre chien de soit disant combat, c'est surtout que certaine race sont vue comme des prothèse pénienne par des connards et logiquement on les retrouve en tête des faits divers.

le critère principal c'est le poids

Je suis pas d'accord: Les races de cat. 1 dépassent pas les 18kg - Mais ont une force dans la machoir 3 fois supérieur que des chiens faisant le double de leur poids. Pour ma part je considère la dangerosité du chien par rapport à son caractère et son "degré de létalité": Ces races de cat 1. Sont pas choisies par ces "connards" dont tu parles par hasard. Ils ont été créer pour tuer - Ce sont des chiens de combat, qui n'ont aucun code canin, qui lâchent jamais prise (même avec dressage c'est quasiment impossible).

Un enfant en bas age de ma région s'est fait déchiqueter en morceau devant ses parents par un pitt - Ca n'a pas prit longtemps.

Un autre chien n'aurait sans doute pas agit de la même façon, ni avec la même intensité. Un chien normal a un code canin et ne s'attaque pas aux chiots, il en va de même pour les bébés.

Après oui, tu as raison de préciser que n'importe quel chien ou presque peut faire bobo - Mais le degré de celui-ci n'est absolument pas le même je pense.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: DavidManise le 14 octobre 2009 à 23:22:31
Salut :)

Pour rebondir sur les races de chiens...  j'ai des potes qui ont une femelle amstaff.  Pour ceux qui connaissent pas c'est un petit molossoïde très speed...  elle doit faire 15-20kg max.  J'ai toujours eu tendance à me méfier de ces chiens.  Evidemment le dressage les rend plus ou moins sociables, mais ça reste des chiens avec des tempéraments très speed, et donc qui passent vite d'un état à un autre.

J'ai l'habitude des chiens, pas peur d'eux ni rien.  Celle-là je la connaissais un peu...  Cet été je jouait avec elle.  Juste elle me donnait un bout de bois et elle voulait que je le tire, on jouait à celui qui tire le plus fort et tout.  Je m'étais assis près d'elle.  Un moment donné, dans la bonne humeur et tout, le bout de bois tombe par terre, je le choppe et là instantanément changement brutal, crocs en avant, oreilles couchées, qui s'avance vers ma face en grondant...  je lâche le bout de bois et je recule, et je me lève en disant oh !  Calme !

Là elle a pigé qu'elle avait fait une connerie et elle s'est aplatie, mais c'était trop tard.  Fin du jeu en ce qui me concerne.  

J'ai *vraiment* été surpris de voir la vitesse avec laquelle elle est passée du jeu bon enfant à l'agressivité.  Encore, j'ai pas été assez con pour insister parce que franchement je suis sûr que ça aurait mal tourné.  Elle était d'accord pour tirer sur le bout de bois SI ELLE ME LE DONNAIT A TIRER.  Mais le fait de ramasser le bout de bois à sa place, c'était niet.

Voilà.  Je tire pas de conclusions, je généralise pas, mais je vous laisse méditer là-dessus.

Ciao ;)

David
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Thanos le 15 octobre 2009 à 00:36:28
J'ai *vraiment* été surpris de voir la vitesse avec laquelle elle est passée du jeu bon enfant à l'agressivité.  Encore, j'ai pas été assez c*n pour insister parce que franchement je suis sûr que ça aurait mal tourné.  Elle était d'accord pour tirer sur le bout de bois SI ELLE ME LE DONNAIT A TIRER.  Mais le fait de ramasser le bout de bois à sa place, c'était niet.

Les jeux de force chez les chiens (et pas que chez eux d'ailleurs :lol:) sont très liés à la dominance, le chien qui "gagne" le bâton ou la corde remporte le concours de b*te en gros.
Peut être considérait elle qu'elle avait gagné la partie et que le bâton lui appartenait ?

Mais effectivement certaines races et certaine lignées sont plus promptes à monter dans le tours que d'autres (mon petit malinois (8 mois) qui est issu d'une ligné de travail s'énerve très vite lorsque l'on joue, il faut constamment le remettre à sa place)
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Madmoizelle M le 15 octobre 2009 à 00:38:38
J'ai toujours une certaine appréhension des chiens, je n'en ai pas l'habitude.
Si un chien inconnu un peu grand s'approche de moi ou tourne autour de moi je m'immobilise et ne peux plus bouger, j'ai tendance à signaler au maître ou la personne qui est avec moi mon désarroi le plus total :o, car je sais pas quoi faire! J'ai peur de faire de mauvais gestes qui amèneraient à une attaque. Donc je bouge pas jusqu'à ce que la bête parte...:-[
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Coug le 15 octobre 2009 à 01:13:51
Citer
Mais effectivement certaines races et certaine lignées sont plus promptes à monter dans le tours que d'autres (mon petit malinois (8 mois) qui est issu d'une ligné de travail s'énerve très vite lorsque l'on joue, il faut constamment le remettre à sa place)

Tu bosses quelle(s) discipline(s) avec lui?


Merci David pour ton témoignage - "Fin du jeu en ce qui me concerne." tu m'étonnes, y a de quoi...


Mademoizelle, M - C'est pas forcément la pire des attitudes. Le tout est de pas rendre nerveux le chien - Ce qui m'est arrivé tout à l'heure. Je la tenais en laisse, une petite fille (portant le voile) que je connais de vue cours puis nous dépasse. Elle s'arrète, me regarde, vois le chien et pousse un cri strident - Et ensuite colles ses deux mains sur sa bouche. Me demande de m'éloigner avec le chiens (alors qu'elle était à plusieurs mètres). Je lui dis qu'il est très gentil et ne lui fera rien avec un sourire et la voix le plus calme que je peux. Elle me dit qu'il a pas l'air (tu rigoles, c'est un chiot de 10kg), puis je sens un déclic dans ses yeux, elle le regarde plus de la même façon. On a du lui rabâcher le cerveau depuis petite que les chiens étaient dangereux...

C'est une petite fille de mon immeuble, j'aimerais bien lui enlever la peur des chiens - Je vais essayer de faire un petit pas à chaque fois que je la croise - Mais sans qu'elle le touche, d'une part trop risqué (c'est un chiot, elle peux avoir une mauvaise attitude, etc.) et de l'autre, ca pourrait créer un conflit avec la famille (très pratiquante à fortiori pour faire porter le voile à une fille de même pas dix ans). Mais si elle peux passer à 2m de nous sans pousser des cris, ce sera déjà pas mal. Puis, d'ici quelques mois, mon chiot fera 30kg, donc vaut mieux qu'elle en ai pas peur, parce-que si sa peur est proportionnelle à la taille du chien, à 30kg elle fera une crise d'épilepsie ou un arrêt cardiaque - Vu qu'elle pousse un cri à cause d'un chiot pacifique de 10kg, un chien aboyant de 30 ca doit pas être joyeux  ::).

Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Moleson le 15 octobre 2009 à 08:04:07
Salut :)

Pour rebondir sur les races de chiens...  j'ai des potes qui ont une femelle amstaff.  Pour ceux qui connaissent pas c'est un petit molossoïde très speed...  elle doit faire 15-20kg max.  J'ai toujours eu tendance à me méfier de ces chiens.  Evidemment le dressage les rend plus ou moins sociables, mais ça reste des chiens avec des tempéraments très speed, et donc qui passent vite d'un état à un autre.

J'ai l'habitude des chiens, pas peur d'eux ni rien.  Celle-là je la connaissais un peu...  Cet été je jouait avec elle.  Juste elle me donnait un bout de bois et elle voulait que je le tire, on jouait à celui qui tire le plus fort et tout.  Je m'étais assis près d'elle.  Un moment donné, dans la bonne humeur et tout, le bout de bois tombe par terre, je le choppe et là instantanément changement brutal, crocs en avant, oreilles couchées, qui s'avance vers ma face en grondant...  je lâche le bout de bois et je recule, et je me lève en disant oh !  Calme !

Là elle a pigé qu'elle avait fait une connerie et elle s'est aplatie, mais c'était trop tard.  Fin du jeu en ce qui me concerne.  

J'ai *vraiment* été surpris de voir la vitesse avec laquelle elle est passée du jeu bon enfant à l'agressivité.  Encore, j'ai pas été assez c*n pour insister parce que franchement je suis sûr que ça aurait mal tourné.  Elle était d'accord pour tirer sur le bout de bois SI ELLE ME LE DONNAIT A TIRER.  Mais le fait de ramasser le bout de bois à sa place, c'était niet.

Voilà.  Je tire pas de conclusions, je généralise pas, mais je vous laisse méditer là-dessus.

Ciao ;)

David
Juste pour exemple aux Etats-Unis les Pit pendants très longtemps étaient considérés comme de parfait chien de famille. Les Bouviers bernois sont exactement de la même famille que les Rotweiler.

Ton exemple est un exemple parfait qui montre un problème récurrent et générateur d'accident, la position hierarchique du chien dans la meute étendue humaine.
Ce qui c'est passé est que ce chien à montré qu'il te domine. Le jeu oui, mais à un moment comme il est ée chef il à décidé qu'il allait garder son substitut de proie qu'était le morceau de bois. Comme t'avais pas compris le message, il te l'a expliqué façon canine. Vu que t'as pas insisté tout est rentré dans l'ordre, Après et c'est souvent le problème comme le chien finalement ne sait pas vraiment quel est vraiment sa place, il s'est quand même aplati.

Dans notre village c'est produit exactement la mêm chose avec un bouvier bernois qui était "un membre la famille". Un morceau de galette tombe par terre, le gamin le ramasse, le chien considère qu'il domine le gamin, lui file un léger coup de dent pour lui expliquer que c'est lui le chien qui à droit à la galette.

C'est une situation potentiellement dangereuse ou un enfant peut facilement se faire mordre. Chien à dresser d'urgence avec un professionel.

Le truc est chez les chiens dominants (Mon beauceron  que tu connais est un hyper dominant, le dresseur n'arrivait qu'à peine à se faire obéir et la première fois uniquement avec une mandale, rien à faire autrement) est dans les actes de tout les jour, de lui faire comprendre qu'il est tout en bas de la hierarchie. Une fois que cette place est fixée, le chien est tout content, car il sait ou il en est. Par contre il va toujours faire des petits test pour savoir si c'est toujours le cas.

Les trucs sont, je sort toujours en premier de la porte, le chien à toujours à manger après la famille, c'est moi qui reçoit enpremier les arrivants etc. De plus j'exerce le fait que l'on peut mettre la main dans l'écuelle quand il mange, lui ramasser son os quand il le ronge, le réveiller quand il dort, lui tirer les oreilles, lui tirer la queue et lui mettre les doigst dans les yeux.
Quand on joue avec un objet, à la fin je garde toujours l'objet (balle, morceau de bois) car c'est moi le chef, si lui à le droit de le garder, dans le code canin, c'était lui le dominant.

Le résumé c'est quand tu as un gros chien, qui par hasard est dominant, c'est un travail de tout les jours de petits détails pour que ce chien soit un plaisir et non une crainte permanente.

Le problème des c*nnard est qu'ils prennent un chien qui fait peur, de par les faist divers et ne le dressent pas voire le rendent psychotiques. D'ailleurs il y a un nombre assez impressionant de ces débiles qui se font bouffer par leur propre chien (source des potes véto d'uni à Lyon)

Moléson
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: DavidManise le 15 octobre 2009 à 09:29:06
Excellent post ça.  Plein de bons petits trucs d'éducation canine :love:

David
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: kikou92 le 15 octobre 2009 à 10:10:35
Salut,

Pardonnez-moi, je dérive sur le sujet : on dit que le dressage est préférable sur les chiots ou jeunes chiens;  est-il encore possible sur des chiens adultes ?

merci
Alexis
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: kikou92 le 15 octobre 2009 à 13:59:38
Tu as un exemple à soumettre ?

Pas actuellement, j'ai vu il y a qqes années un york' "chien chien à sa maman" qui faisait ce qu'il voulait (dormir sur le lit, manger à table...) et qui montrait les dents et niaquait dès qu'il était contrarié dans sa petite vie de chienchien  >:(...

A+
Alexis
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: jilucorg le 15 octobre 2009 à 17:47:14
Ces races de cat 1. Sont pas choisies par ces "connards" dont tu parles par hasard. Ils ont été créer pour tuer - Ce sont des chiens de combat, qui n'ont aucun code canin, qui lâchent jamais prise (même avec dressage c'est quasiment impossible).[...]
Un autre chien n'aurait sans doute pas agit de la même façon, ni avec la même intensité. Un chien normal a un code canin et ne s'attaque pas aux chiots, il en va de même pour les bébés.

 >:( Voilà (encore ?) une affirmation sans fondement aucun, purement dictée par les idées toutes faites d'une "logique" préformée et colportée de manière incontrôlée, hors de tout examen de la réalité des attaques sur bébés. Dans le cas présent, cette affirmation fantaisiste publiée ici avec l'autorité péremptoire de "celui qui sait" est particulièrement dangereuse, puisqu'elle laisse croire que notre bébé ne sera pas attaqué si on a un chien de toute autre race que ceux de la catégorie 1 ;
d'abord un rappel, pour savoir de quoi on parle :

Catégorie 1 : Chiens d'attaque.
Chiens compris dans cette catégorie:

    * Chiens assimilables Staffordshire Terrier

    * Chiens assimilables American staffordshire terrier non L.O.F. (chiens appelés Pit-bull)

    * Chiens assimilables Mastiff non L.O.F. (chiens appelés Boerbull)

    * Chiens assimilables Tosa non L.O.F.


Et voici des faits, sur les dix dernières années, en France seulement ; je n'ai gardé que les décès de très jeunes enfants causés par des chiens n'appartenant pas à la catégorie 1, ceux donc qui — obéissant à un imaginaire « code canin »  ::) — « ne s'attaquent pas aux bébés » (c'est un peu long (hélas...), mais ça peut aider à fixer les idées de ceux qui croient à ces classifications) :

1989
- 13 nov: à Saint-Priest-sous-Aixe (Haute-Vienne), un bébé de 3 semaines est tué dans son berceau par le berger allemand de ses grands-parents.
- 15 nov: à Langogne (Lozère), une fille de 3 ans décède des suites des morsures d'un berger allemand.
- 22 déc: à Saint-Michel-la-Rivière (Dordogne), un bébé d'une quinzaine de jours a la tête broyée par un berger allemand de la famille.

1991
- 18 juin: une fillette de 3 ans est mordue mortellement à la gorge par le berger allemand de la famille à la Lande-sur-Eure (Orne).

1992
- 19 juin: une fillette de deux ans meurt, mordue à l'abdomen par un berger allemand à Saint-Just-Luzac (Charente-Maritime).

1997
- 25 mai: un bébé d'un mois est mordu à mort par deux chiens de chasse de la famille, à quelques mètres de ses parents qui déjeunaient dans le jardin à Dugny-sur-Meuse, près de Verdun (Meuse).
- 15 déc: une fillette de 6 ans est mortellement blessée par trois chiens husky appartenant à ses parents, près de Saint-Laurent-en-Grandvaux (Jura).

1998
- 1er janv: un bébé de 8 mois est mortellement blessé par le berger allemand de la famille près de Lamballe (Côtes d'Armor).
- 25 nov: un enfant de 4 ans, en visite chez des amis dans la région d'Ajaccio, est tué par deux chiens de la maison, un berger allemand et un beauceron.

2003
- 21 mai: Un bébé est tué dans son couffin par le berger belge de sa baby sitter à Holque (Nord).

2007
- 23 octobre: à Bobigny, un beauceron croisé malinois s'est jeté sur un enfant de 19 mois qui attendait l'ascenseur avec sa mère et sa tante. Le chien a saisi l'enfant au visage et l'a trainé dans le hall pendant un long moment. L''enfant est mort dans la nuit.

2008
-  9 janvier 2008: Un petit garçon de deux ans et demi a été tué par Sultan, le rottweiler de la famille, ai lieu-dit Le Chevronnet près de CHARNAY dans le Rhône (69). Le chien s'est précipité sur l'enfant, qui descendait de voiture, et l'a mordu à plusieurs reprises, apparemment sans raison.

2009
-  28 mars 2009: Une fillette âgé de 6 ans est tuée par deux dogues allemands dans la propriété de sa famille aux Grandes-Loges un village proche de Châlons-en-Champagne (Marne).


Ce genre de déclaration sur le "code canin", c'est à peu près aussi fidèle à la réalité, pertinent et utile que d'affirmer que « désormais, ce qui compte en France pour réussir, ce n'est plus d'être bien né, c'est d'avoir travaillé dur et d'avoir fait la preuve par ses études de sa valeur. » Ah oui zut, on avait dit « pas de politique ! »
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Thanos le 15 octobre 2009 à 17:55:15

Ce genre de déclaration sur le "code canin", c'est à peu près aussi fidèle à la réalité, pertinent et utile que d'affirmer que « désormais, ce qui compte en France pour réussir, ce n'est plus d'être bien né, c'est d'avoir travaillé dur et d'avoir fait la preuve par ses études de sa valeur. » Ah oui zut, on avait dit « pas de politique ! »
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)

Pffff ça c'est parce que tu es contre le principe du darwinisme social...                                              ;#

Plus sérieusement, ton poste pointe très justement le doigt sur une chose : on fait dire ce que l'on veut aux statistiques et même aux faits lorsqu'ils sont isolés de leur contexte et pour peu qu'on leur applique le filtre "qui va bien".

Pour preuve, les attaques de chiens arrivent toujours par vagues dans nos journaux, ce qui est statistiquement quasi impossible...

je serais curieux de voir les statistiques des assureurs, qui doivent avoir la plus grosse base de données sur le sujet.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: douyazen le 15 octobre 2009 à 18:16:56
Chiens de première catégorie : chiens d'attaque

Objectif : obtenir, à terme leur disparition du territoire français .

Identification

    * Non inscrits à un livre généalogique reconnu: "type"et non "race"
    * "pit-bulls": assimilables par leurs caractéristiques morphologiques:
          o Aux chiens de race Staffordshire terrier*
          o Aux chiens de race American Staffordshire terrier
    * "Boerbulls": assimilables
          o Aux chiens de race Mastiff
    * Tosa: assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Tosa

*: erreur du législateur: cette race n’existe pas; la race s’appelle Staffordshire Bull terrier, de ce fait, le Staffordshire Bull Terrier, n'est pas concerné par les mesures visant les chiens dangereux.
Type "Pitt-bulls"      
(http://www.envt.fr/Cliniques/Photos/chien08_1.jpg)
# Petit dogue, couleur variable
# Périmètre thoracique: 60 à 80 cm (18 à 40 kg environ)
# 35 à 50 cm au garrot
# Musclé, à poil court
# Apparence puissante, avant massif, arrière comparativement léger
# Stop peu marqué, truffe en avant du menton
# Museau: même longueur que le crâne, moins large
# Mâchoires fortes, muscles des joues bombés
   

 


Type "Boerbulls" (assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Mastiff)
(http://www.envt.fr/Cliniques/Photos/chien08_3.jpg)
# Dogue, couleur fauve généralement
# Corps haut, massif, long, musclé,épais et cylindrique, poil court
# Crâne large, museau court, babines pendantes
# Cou large, plis cutanés (fanon)
# Périmètre thoracique > 80 cm (> 40 kg)
Garrot: 50 à 70 cm
   

Chien de Race Mastiff

Type "Tosa"
(http://wikifaunia.com/images/3/39/Tosainu.jpg)
# Dogue, couleur variable,(généralement fauve, bringée ou noire), poil ras
# Crâne large, museau moyen, stop marqué, mâchoires fortes
# Cou musclé avec fanon
# Poitrine large et haute, ventre bien remonté, queue épaisse à la base
# Périmètre thoracique > 80 cm (> 40 kg)
# Garrot: 50 à 70 cm


Chiens de deuxième catégorie :chiens de garde et de défense

Objectif: maîtriser leur détention et leur commerce

Identification

    * Inscrits à un livre généalogique reconnu: déclaration de naissance ou pedigree (SCC)
          o Race Staffordshire terrier*
          o Race American Staffordshire terrier
          o Race Rottweiler
          o Race Tosa
    * Non inscrits à un livre généalogique:
          o Assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Rottweiler

*: erreur du législateur: cette race n’existe pas; la race s’appelle Staffordshire Bull terrier

    * Inscrits à un livre généalogique reconnu: déclaration de naissance ou pedigree (SCC)

      Race American Staffordshire terrier (http://www.envt.fr/Cliniques/Photos/chien4.gif)
         

      Race Rottweiller
      Dogue, noir et feu, poil court
      Corps cylindrique, trapu
      Crâne large, front bombé, stop très accentué, joues musclées, truffe à hauteur du menton
      Museau moyen, mâchoires fortes
      Périmètre thoracique > 70 cm (> 30 kg)
      Garrot: 60 à 65 cm environ
         (http://www.envt.fr/Cliniques/Photos/chien9.gif)


    * Non inscrits à un livre généalogique: Assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Rottweiller.
Chiens de première catégorie

    * Accès interdit
          o Aux transports publics
          o Aux lieux publics,
          o Aux locaux ouverts au public
    * Stationnement interdit dans les parties communes de immeubles collectifs
    * Peuvent circuler sur la voie publique
          o Muselés et tenus en laisse par une personne majeure


Chiens de deuxième catégorie :  
# Peuvent accéder

    * Aux transports publics
    * Aux lieux publics
    * Aux locaux ouverts au public

# Mais toujours muselés et tenus en laisse par une personne majeure

source :  http://www.envt.fr/Cliniques/page528.htm#mesures



le critère principal c'est le poids

Je suis pas d'accord: Les races de cat. 1 dépassent pas les 18kg - Mais ont une force dans la machoir 3 fois supérieur que des chiens faisant le double de leur poids. Pour ma part je considère la dangerosité du chien par rapport à son caractère et son "degré de létalité": Ces races de cat 1. Sont pas choisies par ces "connards" dont tu parles par hasard. Ils ont été créer pour tuer - Ce sont des chiens de combat, qui n'ont aucun code canin, qui lâchent jamais prise (même avec dressage c'est quasiment impossible).

Un enfant en bas age de ma région s'est fait déchiqueter en morceau devant ses parents par un pitt - Ca n'a pas prit longtemps.

Un autre chien n'aurait sans doute pas agit de la même façon, ni avec la même intensité. Un chien normal a un code canin et ne s'attaque pas aux chiots, il en va de même pour les bébés.

Après oui, tu as raison de préciser que n'importe quel chien ou presque peut faire bobo - Mais le degré de celui-ci n'est absolument pas le même je pense.



Je vois aucun chien de Cat 1 qui pése moins de 18 kilo .
L' American Staffordshire terrier inscrit au lof est un chien de Cat 2 ...
Tafdack avec julic
Titre: Re : Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Moleson le 15 octobre 2009 à 18:31:03
Pffff ça c'est parce que tu es contre le principe du darwinisme social...                                              ;#

Plus sérieusement, ton poste pointe très justement le doigt sur une chose : on fait dire ce que l'on veut aux statistiques et même aux faits lorsqu'ils sont isolés de leur contexte et pour peu qu'on leur applique le filtre "qui va bien".

Pour preuve, les attaques de chiens arrivent toujours par vagues dans nos journaux, ce qui est statistiquement quasi impossible...

je serais curieux de voir les statistiques des assureurs, qui doivent avoir la plus grosse base de données sur le sujet.

Le canton de Neuchatel en Suisse à une statistique sur les morsures de chien (déclaration obligatoire).

Les deux chiens ein tête de liste sont les Labrador et le Bouviers Bernois. Par contre effectivement si l'on pondère le taux de morsure avec le taux de possession de race, les rotweiler vont sortir en tête avec un taux de morsure 2x plus haut que par exemple les labradors.

Maintenant à nouveau, les chiens sont choisis par leur propriétaire en fonction de l'image qu'il dégage. Tu ne trouvera jamais un voyou avec un labrador dressé pour l'attaque ou transformé en bête psychotique par les coups et à l'inverse relativement rare sont les familles prenant un Rotweiler comme gentil toutou de famille.

Ceci explique donc cela, mais dès que l'on a un chien qui dépasse un certain gabarit il est indispensable de suivre des cours de dressage et de comprendre que si l'on traite son chien comme un humain, il va nous traiter comme un chien.

Si j'ai pris un beauceron, c'est par ce que j'aime les grand chien, mais que je ne voulais pas un chien connoté d'attaque, quoique si j'avais le choix entre un beauceron déchainé et un Pitbull, je prendrais probablement le pit.



Moléson
Titre: Re : Re : Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: douyazen le 15 octobre 2009 à 19:05:34


Ceci explique donc cela, mais dès que l'on a un chien qui dépasse un certain gabarit il est indispensable de suivre des cours de dressage et de comprendre que si l'on traite son chien comme un humain, il va nous traiter comme un chien.


Moléson

Faut que tu te calme , t'es en pleine crise d'hystérie là , tu dois avoir les même "symptômes" que moi .
(http://www.7sur7.be/static/FOTO/pe/14/13/5/large_530855.jpg)
 Tiens prend une ptite boule rose , c'est les meilleures
;#

Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: philippe13 le 15 octobre 2009 à 21:15:02
Les chiens et  les cyclistes.....le couple infernal; le chien a l'instinct exité par la présumée fuite du cycliste bien sur.
Un seul truc mais d'expérience: rester au milieu de la route, le chien semble vite écoeuré par la rugosité du bitume et rechigne à quitter l'herbe du bord.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Lorka-85 le 16 octobre 2009 à 00:29:02
le chien fait la difference entre le velo et le cycliste dessus ? genre il va pas mordre le pneu plutot que le molet ?
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Coug le 16 octobre 2009 à 01:19:40
@ julic - Le code canin est une réalité. Un chien sain pourvu d'un code canin ne s'attaque pas à un chiot (ni à un bébé). Mais ca reste de la théorie. Merci à toi d'avoir rappelé que parmi le monde toutes les races de chiens pouvaient mordre un humain. Mais ce sont des chiffres et comme le dis thanos, on peux leur faire dire tout et n'importe quoi. On ignore le contexte et l'état psychologique du chien.

N'importe quel chien négligé, mal dressé, violenté devient une bombe à retardement ambulante. Est-ce que tes chiffres en tiennent compte?

Il faut aussi se pencher sur la gravité des morsures...

Après, je suis contre cette acharnement visant à dédramatiser les chiens de cat.1 vis-a-vis des autres races (ne te sens nullement visé, ceci est un propos général. Je précise au cas ou tu serais tenté de le sortir de son contexte). Ils représentent bel et bien un facteur risque plus élevé, du à l'absence de tout code, de leur combat à mort, de leur incapacité à lâcher prise et j'en passe.

Je doute qu'il y ai un seul maitre censé mettant sa main à couper, que son chien ne mordra jamais un humain. Un chien a une part d'imprévisibilité d'autant que nous comprenons pas forcément tout les facteurs que lui assimile.


Sur une période de 20ans tu as trouvé une dizaine de cas... Une dizaine d'agressions, et combien de chiens d'une race hors catégorie 1&2 qui ont été en contact avec un enfant en bas age? A 8 millions de chiens estimés en France, sur une période de 20ans, sachant qu'un même chien peux avoir une infinité de contacts avec le même enfant...

J'ai parlé de code canin, de principe, de théorie, de moyenne. Tu me sors des fais divers sortis de leurs contexte... Je sais que t'as pas apprécié ma démarche (ou moi même, OSEF) - Mais perdre autant de temps à essayer de décridibilser par tout les moyens chacune de mes phrase en devient ridicule.

@ douyazen - Comme ton lien le précise, les pitt vont des 17kg à 40kg... J'ai parlé de poids moyen - Et faut bien être honnête - La majorité de ces chiens sur le territoire européen sont nés hors LOF ou équivalent. Ils n'ont pour la plupart ni pedigree ni standard. Ca te choque pas qu'on parle du poids de ces chiens du simple au double? Alors que pour une race régulée on arrive à des standards dont le poids à un intervalle faible de quelques kg au dessus et au dessous?

Ou alors nous n'accordons pas la même définition au signe ">". Inférieur à 40kg, ca peux vouloir dire qu'il y en a a 20kg, mais aussi à 40kg...  Tes chiffres montrent surtout que ces races n'ont pas de régulation, leurs standard sont extrêmement larges (30cm à 55cm... A l'échelle humaine on parlerait d'un profil qui a entre 1m50 et 2m45, vaste blague). J'ai jamais dit qu'un pitt ne pouvait pas peser plus de 20kg. Mais que la majorité (et assimilables) pesaient dans les 20kg et c'est ceux qui m'intéressent pour mon argument, les autres je les laisse ou ils sont - Donc, que ces chiens de cat.1 qui ont dans les 20kg, ont un rapport poids/pression de la mâchoire extrêmement supérieurs à leurs congénères qui pèsent deux fois plus lourd et ont 3 fois moins de pression.

Après pour te faire plaisir: Certains chiens de cat.1 ont une pression 3 fois plus lourde à poids égal (vu que t'as passé 20min à écrire un poste expliquant que ces chiens pouvaient aussi faire 30kg. Sans préciser, qu'ils n'ont aucune régulation, registre ou standard).

 ::)
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: philippe13 le 16 octobre 2009 à 08:02:32
le chien fait la difference entre le velo et le cycliste dessus ? genre il va pas mordre le pneu plutot que le molet ?

Le chien fait bel et bien la différence entre le mollet du cycliste et le vélo.

La seule fois ou il y a eu véritable tentative de morsure j'étais non déguisé en coureur cycliste, mais sur un vieux vélo pour aller m'occuper de chevaux et j'avais à cette fin des grosses bottes aux pieds. Le chien, pas très gros, à pris un coup de semelle crantée ou au moins l'a vu de très très près (pas sur d'avoir touché) ça l'a calmé net.
Deux ou trois fois j'ai été poursuivi par un chien dont une fois par un qui visiblement cherchait à me rattraper en courant dans l'herbe du bas-coté pour me sauter de dessus latéralement. La route était très granuleuse et le génait visiblement. J'ai serré à gauche, il a fait plusieurs tentatives de venir sur le bitume mais renonçait vite pour revenir à l'herbe. Il s'est lassé au bout de 100 mètres (petit chien très agressif genre fox-terrier).
Les chiens et les cyclistes c'est un sujet qui revient souvent dans les forums de vélo. Les restaurants coréens sont les amis des cyclistes.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Criss Kenton le 16 octobre 2009 à 09:00:12
A l'heure du net, il y a pas mal de thèses en ligne  :up:

Je viens d'en trouver une à même de vous interesser:

Législation et chiens dangereux, Barone V., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2004 (http://www.vet-lyon.fr/11466709/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°125 - Téléchargeable en Pdf

Ce livre en 2 tomes a l'air également très intéressant:
Idées reçues en éthologie canine, Olivier Ezvan (http://www.amazon.fr/Idees-re%C3%A7ues-en-%C3%A9thologie-canine/dp/2863261711/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=books&qid=1255674985&sr=1-2)

HS Pour Did,
J'ai également trouvé ça  ;)
Les accidents chez les chiens de chasse aux sangliers. Etude synthétique de 151 cas, Henny L., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2003 (http://www.vet-lyon.fr/11483017/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°089 - Téléchargeable en Pdf

Utilisation du chien lors de la chasse au gibier d'eau, Michaud B., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2005 (http://www.vet-lyon.fr/11483017/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°058 - Téléchargeable en Pdf

Rien que sur ce site il y a matière  8)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: babresibrien le 16 octobre 2009 à 09:26:59
bonjour tout le monde, je repond juste a ce sujet, puis après je vous propose une presentation digne de ce nom. ;#

-pretendre qu'il existe des races qui n'ont pas de languages canins est un ineptie digne de tf1 ou m6. ça va peut etre en etonné quelque uns mais tout les chien sont capables de deserré leur machoires ;), et meme les apbt sont capables d'avoir des chiots sans pour autant les manger.
-l'education du chien n'est qu'un histoire de behaviorisme, d'ethologie pas besoin de rappeler a tout le monde les experiences de pavlov. en consequence de quoi l'agressivité et sa place hierarchique n'est definis que par le maitre du chien, en aucun cas  par une pretendue violence inscrite dans l'adn de celui ci....
-beaucoups de races sont de façon historique des chiens de combat( bulldog, stafforshire bull terrier, boxer, american stafforshire terrier, dogue de bordeaux,...). l'american pitbull terrier n'a jamais existé en france, ou si peu. ne me faite pas l'offense de me parlé de ces batard de cité, s'il vous plait.
les chiens de combat etaient employé dans les combat opposant chiens contre chiens, chiens contre taureau, singe, ours. lors des combats chien/chien, les maitres descendaientt dans l'arene avec leurs chiens. l'agressivité contre les hommes etait redhibitoires. ils ne sont pas des chiens d'attaques, ou de defense comme un berger allemand ou un malinois peut l'etre. ce sont des terriers, pugnaces, chasseurs, tetu. en effet le caractere du pitbull se rapproche plus du fox, ou du yorkshire que du caractere du rotweiller, ou du dogue allemand.
les bull terrier, stafforshire bull terrier, et l'american stafforshire bull terrier, ne sont pas des molossoides, mais des TERRIERS.
le pitbull n'est pas reconnu comme une race en france.

sur le pelerinage de compostelle, je suis tombé sur des matins espagnol, genre vieil ecole, gardien de ferme ou de troupeau, effecivement la ça fait peur, mais en meme temps, nous etions chez eux, et ils faisaient leurs boulot.
Titre: Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: jilucorg le 16 octobre 2009 à 09:39:57
@ julic - Le code canin est une réalité. Un chien sain pourvu d'un code canin ne s'attaque pas à un chiot (ni à un bébé). [...]

Tu me sors des fais divers sortis de leurs contexte... Je sais que t'as pas apprécié ma démarche (ou moi même, OSEF) - Mais perdre autant de temps à essayer de décridibilser par tout les moyens chacune de mes phrase en devient ridicule.

En effet, je suis ridicule. Les bébés ont été bouffés hors contexte. Tu m'as ouvert les yeux.
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Criss Kenton le 16 octobre 2009 à 09:41:05
Je pense sérieusement que la lecture de cette thèse est indispensable, sinon fortement recommandée  ;)

Législation et chiens dangereux, Barone V., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2004 (http://www.vet-lyon.fr/11466709/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°125 - Téléchargeable en Pdf

Voir la table des matières:

(http://free0.hiboox.com/vignettes/4209/c009074d2a8e886ebdb8144d63d819b3.png) (http://www.hiboox.fr/go/images/divers/image1,c009074d2a8e886ebdb8144d63d819b3.png.html)  (http://free0.hiboox.com/vignettes/4209/a487be79b5c7d4e421c02ba125525bae.png) (http://www.hiboox.fr/go/images/divers/image2,a487be79b5c7d4e421c02ba125525bae.png.html)  (http://free0.hiboox.com/vignettes/4209/3daa4ae3226d701fd454f1e5bcbed777.png) (http://www.hiboox.fr/go/images/divers/image3,3daa4ae3226d701fd454f1e5bcbed777.png.html)

AMHA il y a des poncifs et idées préconcues auxquels il serait de bon ton de tordre le coup  :closedeyes:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Criss Kenton le 16 octobre 2009 à 09:54:26
Etude rétrospective d’une série de cas de chiens agressifs vis-à-vis des membres de leur famille : caractéristiques épidémiologiques et comportementales des chiens, Mariette C., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2007 (http://www.vet-lyon.fr/63191722/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°016 - Téléchargeable en Pdf

Les propriétaires de chiens présentant des troubles de la hiérarchie , Dresse A., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2002 (http://www.vet-lyon.fr/11495716/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°210 - Téléchargeable en Pdf


Entre l´homme et le chien : une relation humanisée, Pons V., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2002 (http://www.vet-lyon.fr/11495716/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°132 - Téléchargeable en Pdf

Communication visuelle et morphotype chez le chien, Blanc P., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2007 (http://www.vet-lyon.fr/63191722/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°005 - Téléchargeable en Pdf

Le syndrome d'Hypersensibilité-Hyperactivité chez le chien : un trouble du développement. Etude rétrospective, Bergier E., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2005 (http://www.vet-lyon.fr/11436216/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°005 - Téléchargeable en Pdf

Comparaison comportementale du loup et du chien, Pagneux A., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2002 (http://www.vet-lyon.fr/11495716/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°208 - Téléchargeable en Pdf

A compléter...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Anke le 16 octobre 2009 à 10:16:58
Juste un mot :
Un chien c'est comme un couteau.
Un couteau, ça coupe ! Si c'est aiguisé rasoir, on fait gaffe à ses doigts et à la manière dont on l'utilise sauf si on est candidat à la couture aux urgences.
Un chien, d'un coté, y'a une queue qui remue quand il est content, de l'autre côté, y'a des dents et une truffe qui traine partout. Un chien ça n'a pas de mains donc quand il a le derrière qui le gratte... Il ne se lave pas les dents non plus, ni les pattes...
En fait, faut pas prendre un clebs pour un nounours, c'est pas très compliqué. C'est pas le chien qui déconne ( lui il fait avec ce que la nature lui a donné), c'est nous, sous prétexte qu'on est les maitres ou les mammifères supérieurs et que les bêtes doivent se plier à notre volonté ( faudrait essayer avec un lion, juste pour voir, pour vivre dans le même environnement que lui, y'a des trucs qu'on osera pas faire) et nous servir, être là pour notre bon plaisir ( les calins, la défense etc...)
En plus, moi faut pas venir m'emmerder pendant la sieste ou à l'heure de la becquetance( qu'on essaye de venir me gauler ma soupe pendant que je la mange pour voir !  :lol:), on peut supposer que pour mon chien ça soit pareil, d'autant qu'il n'a pas 36000 moyens d'être désagréable ou de dire qu'il n'est pas d'accord.
Dans l'exemple de David, le chien il a juste dit : " Kestata, tu veut me piquer mon baton ? ça va pas dans ta tête, c'est mon baton à moi, je te le prête si je veux, mais juste pour que tu me le lances, non mais !"
Titre: Re : Re : [Réflexion personnelle] Gérer l'attaque d'un chien
Posté par: Moleson le 16 octobre 2009 à 11:06:03
@ julic - Le code canin est une réalité. Un chien sain pourvu d'un code canin ne s'attaque pas à un chiot (ni à un bébé). Mais ca reste de la théorie. Merci à toi d'avoir rappelé que parmi le monde toutes les races de chiens pouvaient mordre un humain. Mais ce sont des chiffres et comme le dis thanos, on peux leur faire dire tout et n'importe quoi. On ignore le contexte et l'état psychologique du chien.

Tu est un vrai distributeur de poncifs, c'est pas parce que des catégories on été crées par l'état que ceci à un sens. C'est juste pour calmer le gogo moyen et lui donner l'illusion de la sécurité.


Citer
N'importe quel chien négligé, mal dressé, violenté devient une bombe à retardement ambulante. Est-ce que tes chiffres en tiennent compte?

Et alors ???

Citer
Après, je suis contre cette acharnement visant à dédramatiser les chiens de cat.1 vis-a-vis des autres races (ne te sens nullement visé, ceci est un propos général. Je précise au cas ou tu serais tenté de le sortir de son contexte). Ils représentent bel et bien un facteur risque plus élevé, du à l'absence de tout code, de leur combat à mort, de leur incapacité à lâcher prise et j'en passe.

Et c'est reparti pour un tour.
C'est des conneries il n'y a pas de code canin ou autre livre de loi. Il y a un comportement qui est le même pour tout les chien, après il y a des lignées (pas des races) plus ou moins socialisable. Cependant 95% du résultat final dépend de la façon dont le chien à été socialisé respectivement dressé.



Citer
Je doute qu'il y ai un seul maitre censé mettant sa main à couper, que son chien ne mordra jamais un humain. Un chien a une part d'imprévisibilité d'autant que nous comprenons pas forcément tout les facteurs que lui assimile.

Raison pour laquelle on ne laisse JAMAIS un enfant/bébé seul avec un chien


Citer
Sur une période de 20ans tu as trouvé une dizaine de cas... Une dizaine d'agressions, et combien de chiens d'une race hors catégorie 1&2 qui ont été en contact avec un enfant en bas age? A 8 millions de chiens estimés en France, sur une période de 20ans, sachant qu'un même chien peux avoir une infinité de contacts avec le même enfant...

J'ai parlé de code canin, de principe, de théorie, de moyenne. Tu me sors des fais divers sortis de leurs contexte... Je sais que t'as pas apprécié ma démarche (ou moi même, OSEF) - Mais perdre autant de temps à essayer de décridibilser par tout les moyens chacune de mes phrase en devient ridicule.

Mais il y a des statistiques, suffit de chercher, elles sont mêmes très facile à comprendre.

90% de morsures sont le fait de chiens qui ne sont pas de "combats"


Quand des personnes compétentes (des groupes de travails de profesionels) s'occupent du problème voici les analyses:

Citer
3.1. Restrictions liées à certains groupes de chiens considérés a priori
       comme potentiellement dangereux
3.1.1. Restrictions liées à la race
Des restrictions spécifiques liées à la race entraînent les réflexions fondamentales suivantes:
1.  Il n'existe aucune recherche scientifique qui puisse attester qu'une race possède un potentiel d'agressivité ou
    de dangerosité plus élevé qu'une autre. En revanche, il existe des études qui mettent en évidence que
     certaines portées et certaines lignées à l'intérieur d'une race font preuve d'un potentiel de socialisation limité
     ou d'un potentiel d'agressivité plus élevé. De telles lignées / portées peuvent être mises en évidence dans les
     races les plus variées.
2.   Les statistiques de morsures de chien sont à interpréter avec prudence. Les problèmes sont dus entre autres
     aux points suivants:
    • Fiabilité de l'identification de la race
    • Rapport avec le nombre relatif des représentants de chaque race
    • Spécificité de la situation
    • Certaines races sont davantage gardées par des individus irresponsables
    • L'enregistrement des incidents n'est pas fortuit: des incidents avec certaines races ou certains types de
         chiens sont plus souvent annoncés.
         Il n'existe aucune statistique qui tient compte de tous ces paramètres!
3.   Les races les plus diverses peuvent arriver en pôle position dans les statistiques d'accidents par morsure de
     chien.
4.   Les listes de races sont pour le moins hétérogènes. De telles listes ne peuvent être élaborées ni de manière
     scientifique, ni en fonction de l'objectif original d'utilisation de la race, et les données statistiques ne
     tiennent pas compte de l'ensemble des paramètres.
5.   Le "Dangerous Dog Act" instauré en Angleterre en 1991 qui détermine l'interdiction de certaines races n'a
     nullement réduit le nombre d'accidents par morsure de chien (Klaassen et al. 1996).
6.   Un ample matériel de travail concernant ce thème est disponible en Autriche (Mme la Prof. Dr Irene Stur,
     Vienne: "Zur Frage der besonderen Gefährlichkeit von Hunden auf Grund der Zugehörigkeit zu bestimmten
     Rassen") et il conclut comme suit:
     "En résumé et sur la base de la littérature consultée, force est de constater que les chiens représentent
     fondamentalement un potentiel de risque pour l'être humain et les autres animaux. Le danger représenté
     par un chien n'est en aucune manière en corrélation objective avec son appartenance raciale et ne peut
     également être attesté à priori avec une garantie satisfaisante."
À cela s'ajoute que les races ne sont pas des entités définies de manière biologique et scientifique, et encore
moins leurs croisements que les chiens d'un type de race bien déterminée ; ce sont des descriptions constatées de
manière totalement subjective et qui sont plus ou moins acceptées par la majorité. Il apparaît de ce fait qu'il est
problématique d'envisager l'élaboration de normes légales basées sur ces données. L'histoire récente en a fait la
démonstration: le tribunal administratif du Baden-Württemberg a statué dans son arrêté du 18 août 1992 qu'il
n'est pas recevable de définir certaines races de chiens comme chiens de combat et ainsi de les considérer
comme dangereuses. Une ordonnance du Saarland qui contenait également des listes de races a été annulée par
la cour suprême du tribunal administratif du Saarland et la Nordrhein-Westfalen a modifié son Ordonnance sans
décision préalable du tribunal. Une Ordonnance équivalente a dû être retirée dans le Steiermark, de fait pour des
raisons formelles.
Si la classification d'un chien adulte dans une race n'est déjà pas toujours une chose aisée, le problème devient
encore plus complexe pour des chiots, en particulier pour de jeunes chiens importés sans la moindre précision de
l'ascendance, c'est-à-dire dont la mère et le père sont inconnus. Cette situation est illustrée par les chiffres de la
population canine. En 1999, l'entreprise Effems a établi un relevé des données pour la Suisse dont le résultat est
le suivant: 31% de chiens de race avec arbre généalogique, 43% de chiens de race sans arbre généalogique
(parmi eux des chiens importés sans papiers et sûrement également nombre de chiens croisés), 26% de
corniauds.
Lors de la discussion au sujet des listes de races, il ne faut oublier de tenir compte des points suivants:
1.   Il existe le danger d'une consolidation et d'une légitimation de l'image de chien de combat de certaines
     races, ce qui provoquerait de l'effet contraire de celui escompté.
2.   Des listes de races peuvent rendre particulièrement attractive la garde de tels chiens par des personnes qui
     désirent le chien le plus dangereux possible ou du moins qui fasse peur.
3.   L'usage de listes de races devient problématique avec des criminels qui utilisent les chiens comme des
     armes et qui se tourneraient par nécessité vers d'autres races et/ou d'autres croisements.
4.   Les cercles visés qui se trouvent généralement déjà actuellement dans l’illégalité ne peuvent que
     difficilement être touchés par de telles mesures (l'Allemagne et la France ont fait de telles expériences).
5.   Des restrictions raciales spécifiques peuvent favoriser un marché noir sans contrôle et la détention, dans des
     conditions fatalement contraires aux prescriptions de la loi sur la protection des animaux, de chiens des
     races incriminées et effectivement dangereux.
                                                                                                                       5
6.   Les listes de races peuvent amener à la perception erronée que les races de chiens qui ne sont pas sur les
     listes ne présentent a priori pas de danger, ce qui est une considération dangereuse et une source de
     nouveaux accidents.
Considérations finales: Les restrictions raciales spécifiques manquent de données fondamentales précises et
créent des problèmes juridiques de base. Elles ne prennent en considération qu'une infime partie des chiens
effectivement dangereux et provoquent en contrepartie l'exclusion et la criminalisation de l'ensemble des
races de chiens impliquées et de leurs détenteurs.

Et ceci est tellement vrai, que la Hollande à décidé de lever l'interdiction des Pitbull en raison de l'échec total de se genre de mesure.




Citer
Après pour te faire plaisir: Certains chiens de cat.1 ont une pression 3 fois plus lourde à poids égal (vu que t'as passé 20min à écrire un poste expliquant que ces chiens pouvaient aussi faire 30kg. Sans préciser, qu'ils n'ont aucune régulation, registre ou standard).

On s'en contrebalance de la pression comparée. Simplement parce que un Schnauzer ou un Labrador quand il s'y mettent de transfoment autant en chair à pâtée que s'il s'agit d'un Pit

Bon qqs pistes: www.kleintiermedizin.ch/gtcd/pdf/f_gefhd.pdf

Et juste pour terminer, je trouve les pit moche, le tosa ne fait pas partie de mes préféré et je n'aime pas particulièrment les rot. Mais j'aime encore moins les idées prêt à porter grand public.


Moléson
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: DavidManise le 16 octobre 2009 à 11:14:15
Babresibrien : merci pour la nuance, je savais pas que les staff etc. étaient des terriers.  Ceci dit, Terrier ou pas, perso...  m'en fous.  Je me méfie de TOUS les chiens, même de ceux que je connais, et je respecte le mieux possible les principes de base avec eux, peu importe la race, la marque, la lignée ou le carnet de vaccinations. 

Coug : Sans déconner, Coug, si tu me donnes une seule preuve solide de l'existence d'un "code canin" et du fait qu'on peut vraiment s'y fier, je veux bien prendre une photo de mon cul et la poster sur le forum.

Jiluc t'as montré environs 12 exemples dramatique qui prouvent que le truc n'existe pas.  Y'a pas de code canin plus que de code humain.  C'est n'importe quoi.  T'as juste pas raison, c'est tout.  Pas la peine de te sentir humilié parce que t'as tort.  Ca m'arrive tout le temps.  Errare humanum est.

David
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: lambda le 16 octobre 2009 à 11:20:46
Sans déconner, Coug, si tu me donnes une seule preuve solide de l'existence d'un "code canin" et du fait qu'on peut vraiment s'y fier, je veux bien prendre une photo de mon cul et la poster sur le forum.

Sans dec, Coug, s'te plait, vue la menace qui plane..., admet de bonne volonté que ce concept de "code canin" n' est pas prouvable... aller, je te l implore à genoux, pour le bien de la communauté...  :'(

 :lol:


... je suis loin...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Chris-C le 16 octobre 2009 à 11:24:09
merci Criss pour tout ces liens, me voila occupé  :)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: jilucorg le 16 octobre 2009 à 11:28:57
Jiluc t'as montré environs 12 exemples dramatique qui prouvent que le truc n'existe pas.  Y'a pas de code canin plus que de code humain.  C'est n'importe quoi.  T'as juste pas raison, c'est tout.  Pas la peine de te sentir humilié parce que t'as tort.

Bon, comme ce que tu dis a sûrement un sens évident, et que celui-ci m'échappe complètement, j'en déduis que mon néocortex est grave en court-circuit. Je vais me faire prescrire vite fait une cure de sommeil, avec peut-être un réveil par électrochoc. Après ça, j'arriverai j'espère à me connecter avec la logique ambiante et à revenir lire ce forum en comprenant les mots... À plus, quand je serai régénéré !
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 16 octobre 2009 à 11:39:14
les bull terrier, stafforshire bull terrier, et l'american stafforshire bull terrier, ne sont pas des molossoides, mais des TERRIERS.
le pitbull n'est pas reconnu comme une race en france.

Hmmm pas d'accord ! Ils ne sont ni molosses ni terriers, ce sont ce que les anglais appelaient des "half and half" !

(http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:A9wJY_AoyLwzKM:http://eu.muttpop.com/var/eu/storage/images/show-and-tell-le-blog-de-jerry-frissen/alf/53988-1-fre-FR/Alf.jpg)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: DavidManise le 16 octobre 2009 à 12:11:01
Bon, comme ce que tu dis a sûrement un sens évident, et que celui-ci m'échappe complètement, j'en déduis que mon néocortex est grave en court-circuit. Je vais me faire prescrire vite fait une cure de sommeil, avec peut-être un réveil par électrochoc. Après ça, j'arriverai j'espère à me connecter avec la logique ambiante et à revenir lire ce forum en comprenant les mots... À plus, quand je serai régénéré !

Euh...  je parlais à Coug, et je lui disais que tu lui avais prouvé par A+B que le code canin c'est de la connerie... 

T'avais compris autre chose, ou juste rien du tout ? :-[

David
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: jilucorg le 16 octobre 2009 à 12:35:11
Euh...  je parlais à Coug

Citer
Jiluc t'as montré environs 12 exemples dramatique qui prouvent que le truc n'existe pas.  Y'a pas de code canin plus que de code humain.  C'est n'importe quoi.  T'as juste pas raison,c'est tout.  Pas la peine de te sentir humilié parce que t'as tort.

David t'as juste raison ;), j'ai pas identifié correctement le destinataire.

Citer
T'avais compris autre chose, ou juste rien du tout ? :-[
J'ai compris que tu t'adressais à moi Jiluc (en liaison aussi avec mon « En effet, je suis ridicule. (http://En effet, je suis ridicule.) »), et donc je ne comprenais rien(1).

Bon, je vais peut-être prendre seulement la cure de sommeil sans électrochoc :ninja:...


(1) D'ailleurs j'ai perçu aussi que Patrick en remettait une lourdam louchem dans la foulée, ce qui m'a confirmé mon triste état... 
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: babresibrien le 16 octobre 2009 à 12:40:05
Hmmm pas d'accord ! Ils ne sont ni molosses ni terriers, ce sont ce que les anglais appelaient des "half and half" !

(http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:A9wJY_AoyLwzKM:http://eu.muttpop.com/var/eu/storage/images/show-and-tell-le-blog-de-jerry-frissen/alf/53988-1-fre-FR/Alf.jpg)

historiquement, oui, mais aujourd'hui ils sont classé dans la groupe des terriers... quoi qu'on en pense.
Citation de: DavidManise

link=topic=25278.msg272892#msg272892 date=1255684455
Babresibrien : merci pour la nuance, je savais pas que les staff etc. étaient des terriers.  Ceci dit, Terrier ou pas, perso...  m'en fous.  Je me méfie de TOUS les chiens, même de ceux que je connais, et je respecte le mieux possible les principes de base avec eux, peu importe la race, la marque, la lignée ou le carnet de vaccinations.  
David

le principes de precaution est effectivement necessaire avec n'importe quel chien, pourtant la connaissance de la reaction du chien depends beaucoups de sa race. un chien de chasse ne reagit pas de la meme maniere qu'un chien de berger.

un point très important dans les agressions canines, c'est l'effet de meute, qui debute a partir de deux chiens... les chiens reagissent de maniere completement differente selon leurs nombres et la situation. je connais des chiens de garde completement abordable le jours, et devenue diabolique le soir venu.
vraiment les pires chiens a rencontrer en randonnée pour moi ce sont les gros berger de type primitif, montagne des pyrennées, berger du caucase, dogue du tibet, berger de podhale... ce sont des chiens authentique, vraiment très attentif a l'environnement, et surtout très agressif. n'oublions pas que ceux ci sont utilisé dans la garde de troupeaux contre les loups, ours, et autres predateurs... et les corps a corps ne sont pas rares dans certaines regions de l'est de l'europe.
je preçise egalement, que bien que non recensé, de nombreux voleurs de betails sont morts a cause de ces chiens en europe et en russie.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: DavidManise le 16 octobre 2009 à 12:40:49
Jiluc : Le pire c'est que j'y ai pensé parce que comme je commençais chaque paragraphe en m'adressant à un mec du style "Coug :"...  et que ton pseudo était en début de paragraphe aussi...  je me suis dit "pourvu qu'il pige bien".  

En partie ma faute, donc.  J'ai vu le quiproquo arriver et j'ai rien fait pour l'éviter.

Sorry.

David
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Moleson le 16 octobre 2009 à 13:21:19
...
Coug : Sans déconner, Coug, si tu me donnes une seule preuve solide de l'existence d'un "code canin" et du fait qu'on peut vraiment s'y fier, je veux bien prendre une photo de mon cul et la poster sur le forum.

Jiluc t'as montré environs 12 exemples dramatique qui prouvent que le truc n'existe pas.  Y'a pas de code canin plus que de code humain.  C'est n'importe quoi.  T'as juste pas raison, c'est tout.  Pas la peine de te sentir humilié parce que t'as tort.  Ca m'arrive tout le temps.  Errare humanum est.

David
Là c'est un défi qui mérite d'être relevé :lol:

Je vois déjà le scoop...

Moléson
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 16 octobre 2009 à 14:00:59
Loin de moi l'idée de vouloir une photo de ton cul David, mais je vais quand même voir ce que je peux retrouver vis a vis du code canin. Si effectivement c'est une légende urbaine, j'ai dit une connerie à de (trop) nombreuses reprises.

Je vais aussi demander à un collègue, ancien MC du 132ème, qui a à peu près tout les diplômes de formateur canin qu'on peux avoir en France. C'était lui qui m'avait expliqué, que quand un gros chien aboie sur mon petit chiot je n'avais en principe rien à craindre hormis si le chien est timbré - Car un chiot ne se fait jamais mordre par un adulte. Par contre, qu'avec certaines races je devais être bien plus prudent...


Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 16 octobre 2009 à 14:18:05
Je vais aussi demander à un collègue, ancien MC du 132ème, qui a à peu près tout les diplômes de formateur canin qu'on peux avoir en France. C'était lui qui m'avait expliqué, que quand un gros chien aboie sur mon petit chiot je n'avais en principe rien à craindre hormis si le chien est timbré - Car un chiot ne se fait jamais mordre par un adulte. Par contre, qu'avec certaines races je devais être bien plus prudent...

Sauf dans les meutes lorsque le nouveau mâles dominant tue les petits de l'ancien mâles alpha...

N'oublions pas que le chien est un canis lupus... (taxonomiquement parlant du moins)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: tsjok le 16 octobre 2009 à 14:25:49
faux ;
un chiot peut tres bien se faire mordre par un adulte .
j'ai quelques chiens ( nordiques pour la plupart ) , ce qui ne me permets certes pas de développer des theories sur les chiens en général , mais je crois connaitre assez bien mes 11 fauves .
quand j'ai introduit mon dernier groen dans la meute , il avait 2 mois . Le chef de meute ( enfin , le chien qui occupe ce poste , pas moi ) a été assez rapidement  lui expliquer les regles de base de la vie en communauté , gentiment et sans morsures . quand mon groen a fait son 1er faux pas , il s'est fait choper pour de vrai .
Le chef de meute est un colley de 22kgs , le groen en fait maintenant 40 , et il continu à faire la limande devant le colley .
Mon colley est il timbré ????

je suppose que le code canin est l'ensemble des signaux , attitudes et moyens de communication des chiens ( content avec la queue , pas content avec l'échine )  .



m*rde , grillé par thanos !!!!
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: DavidManise le 16 octobre 2009 à 15:15:53
un chiot ne se fait jamais mordre par un adulte

Moi ce qui m'embête c'est deux choses :

1) les jamais et les toujours...  ça n'existe pas dans la réalité...
2) que même s'il y a effectivement peut-être un instinct de protection des petits chez les chiens qui les rendent MOINS disposés à mordre un petit de leur espèce, ça ne veut pas dire qu'elle s'applique aux petits humains...  et c'est là que c'est super dangereux.

Ciao ;)

David
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Moleson le 16 octobre 2009 à 15:21:46
Moi ce qui m'embête c'est deux choses :

1) les jamais et les toujours...  ça n'existe pas dans la réalité...
2) que même s'il y a effectivement peut-être un instinct de protection des petits chez les chiens qui les rendent MOINS disposés à mordre un petit de leur espèce, ça ne veut pas dire qu'elle s'applique aux petits humains...  et c'est là que c'est super dangereux.

Ciao ;)

David
Effectivement ils ont moins tendance à mordre un enfant, car normalement il ne le considèrent pas comme un adulte. Mais un chiot est souvent remis en place par un coup de dent et sur un enfant ça fait du dégat. Ensuite il est possible surtout s'il y a plusieurs chiens qu'un enfant qui s'enfuie, déclenche le réflexe de prédation et qu'il soit déchiqueté comme une proie.

Pour toute ces raisons on ne laisse pas un enfant seul avec un chien, même si on pense bien connaître le chien.
Personellement j'ai attendu que mes enfants n'en soient plus > 8 ans avant d'acquérir à nouveau un chien, par simple principe de précaution.

Moléson
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: philippe13 le 16 octobre 2009 à 18:19:03
Je vais mettre mon grain de sel alors que je ne suis pas du tout compétent, au sujet du code canin.

Des proches on receuiili il y a longtemps un chiot qui s'est avéré une chiotte, extrèmement jeune, elle avait encore le cordon ombilical.
Elevée au biberon puis sans contact avec d'autres chiens, cette chienne sans problème à la maison (vaste + jardin) a toujours eu des problèmes de comportement avec les autres chiens. Probablemnt de race "braque d'auvergne" (il me semble) elle n 'a jamais accepté de saillie. Diagnostic du véto "élevée sans aucun contact avec d'autres chiens elle ignore une grande partie du code chien, voir ignore qu'elle est un chien".   
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 16 octobre 2009 à 18:21:21
Les accidents chez les chiens de chasse aux sangliers. Etude synthétique de 151 cas, Henny L., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2003 (http://www.vet-lyon.fr/11483017/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°089 - Téléchargeable en Pdf

Merci Criss..mais je ne voudrais pas passer pour LE nemrod de référence : ce n'est pas le cas. Moi c'est plutôt le figurant dans le sketch des inconnus  :lol:


Dans la thèse, il est analysé plus de 150 cas de blessures par sanglier. Pour illustrer mon propos sur le fait que certaine lignée peuvent être redoutables e ncas d'agression mêmes si paraissant peu "puissantes" en première analyse :

Un extrait de la page 29 :

"Le cas du jagdterrier est quand à lui à prendre à part, leur caractère intrépide et leur agressivité (due sans doutes à des races non chassantes comme le Pinscher) est très certainement l'explication de ce taux de blessures très élevés. Cela est illustré par la cas d'un mâle Jagd ayant été littéralement empalé sur le croc d'un grand mâle en lui mordant l'oreille. Le chien n'a lâché le sanglier qu'une fois celui -ci tué, après une course de 15 km!"


Honneur aux Braves.  :closedeyes:



Titre: Re : Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 16 octobre 2009 à 18:34:46
Je sais. J'essaye juste de saborder le mythe....

(http://mezzi.hostcell.net/Les%20Inconnus%20-%20Chasseur.jpg)  

;#

Criss Kenton, fourbe depuis 1983

Oui, celui avec des lunettes, j'ai même la casquette en tweed.   :'(
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 17 octobre 2009 à 00:37:37
Diagnostic du véto "élevée sans aucun contact avec d'autres chiens elle ignore une grande partie du code chien, voir ignore qu'elle est un chien".   

C'est pour cela que la socialisation du jeune chien est très importante et qu'il ne faut pas les retirer trop tôt de leur mère et de leur frères !
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: philippe13 le 17 octobre 2009 à 07:09:20
La ils n'ont pas eu  le choix, il y  avait deux ou trois très petits chiots jetés dans une poubelle, ils ont prix celui (celle en fait) qui semblait le plus vigoureux et capable de survivre.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: jilucorg le 26 octobre 2009 à 09:05:12
Un bébé de 13 mois a été grièvement blessé samedi, après avoir été mordu par un chien à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne. Selon la police, le pronostic vital de l'enfant est engagé.

Le drame s'est produit au domicile de la grand-mère de l'enfant, lors d'un repas familial. Les parents de la victime, originaires de la commune toute proche d'Ozoir-la-Ferrière, ont raconté aux enquêteurs que le chien, de race boxer, avait attaqué l'enfant, qui jouait par terre, à l'oreille, puis au visage.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/un-bebe-grievement-blesse-par-un-chien-en-seine-et-marne-25-10-2009-687839.php

Encore un qui n'avait pas appris son code canin... :(  

jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 13:14:22
Si tu ne crois pas au code canin, je t'invite à rencontrer des éleveurs, des cynophiles, et à les amener au sujet. Parce-que j'ai du mal à voir la pertinence de ton poste, vu qu'on a déjà débattu du sujet... Il y a des tendances mais pas une science exacte. Sur 8 ou 10 millions de chiens en France, c'est pas les quelques cas de morsure que tu nous exposes qui vont infirmer ces tendances tu sais... Faut dire que le ratio est vraiment faible, entre tout les chiens qui coutoient des enfants au quotidien, il y a quelques cas de morsure, on parle de combien 1 sur 1'000'000? 0.0...01 % ?

Si un mec avec un écusson cynophile t'en parles, il aura peut-être un peu plus de crédibilité qu'un anonyme sur un forum qui te parle de morsure inhibée, de l'ethograme et du langage canin.

Parce-que le code canin, c'est pas comme tu sembles l'imaginer à tort "des lois du comportement" - Mais surtout des codes d'attitude. C'est pourquoi les chiens de combat ont les oreilles et la queue coupée - Car l'essentiel du langage canin passe pas ces parties la du corps: Exemple un chien qui se soumets, n'est pas reconnaissable en tant que tel s'il n'a plus de queue ni d'oreilles - Le combat peut donc continuer jusqu'a la mort.

Mais dans le code canin, comme dit, il y a la morsure inhibée. Or la morsure inhibée, c'est une réalité chez tout les chiens sains - Elle s'applique aussi aux enfants. Seulement si l'enfant a un comportement que le chiens perçoit comme une provocation ou même que le chien est lui même dérangé - C'est l'instinct qui reprends le dessus. Enfin comme dit, l'essentiel a déjà été aborder dans les dernières pages et ca sert strictement à rien de relancer le débat. J'irais même jusqu'a dire que c'est très petit  ::)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: DavidManise le 26 octobre 2009 à 13:29:17
J'irais même jusqu'a dire que c'est très petit  ::)

:glare:

Coug, que tu trouves ça petit ou pas, perso j'en ai rien à branler.  Le fait est que tout simplement ON NE PEUT PAS SE FIER AU CODE CANIN (whatever that is) POUR ASSURER LA SECURITE D'UN GAMIN AVEC UN CHIEN.

A partir de là, le simple fait d'affirmer qu'il existe un code canin, de dire qu'il est fiable, est dangereux.

Y'a ton égo qui est devant toi là.  Il te cache la vue.  Fous le derrière toi, et on pourra peut-être bien mieux se comprendre...  et tu verras que le paysage est pas mal, en plus...

David
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 26 octobre 2009 à 13:39:56
Tiens ben allez, pour le feune, ça ne vise personne mais ca permet de comprendre certaines choses :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Mock le 26 octobre 2009 à 13:48:38
Salut,

D'après le peu de connaissance que j'ai sur les chiens la coupe des oreilles et de la queue n'ont été pratiqué que pour réduire le nombre de prise a "l'ennemie". Je n'ai jamais entendu parler de modification du "code". Je vais redemander a un beau frère éleveur canin pour confirmation.

Coug peu tu donner des sources pour la coupe des oreilles?

Ne le prend pas mal c'est uniquement pour pouvoir en discuter avec mon beauf

Merci
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 14:14:20
:glare:

Coug, que tu trouves ça petit ou pas, perso j'en ai rien à branler.  Le fait est que tout simplement ON NE PEUT PAS SE FIER AU CODE CANIN (whatever that is) POUR ASSURER LA SECURITE D'UN GAMIN AVEC UN CHIEN.

A partir de là, le simple fait d'affirmer qu'il existe un code canin, de dire qu'il est fiable, est dangereux.

Y'a ton égo qui est devant toi là.  Il te cache la vue.  Fous le derrière toi, et on pourra peut-être bien mieux se comprendre...  et tu verras que le paysage est pas mal, en plus...

David

On est d'accord - J'ai jamais dit qu'on pouvait laisser un chien, tel qu'il soit, dressé ou non, sain ou non - Seul avec un gamin. Je parle simplement de tendance. D'ailleurs, ce débat de code canin est parti d'une unique phrase anodine, qui ne fait même pas parti du premier message, dans laquelle j'ai dit que les chiens adulte normaux n'attaquaient pas les chiots (cf. morsure inhibée) - à l'exception de certaines races - Et que les enfants en bas age pouvaient aussi rentrer dans le cadre de la morsure inhibée. Mais de la à affirmer qu'un gamin risque rien, il y a un monde.


Pour ce qui est des oreilles coupées, oui, c'est aussi pour réduire les prises - Mais également pour que le combat continue jusqu'au bout, alors qu'avec les signes de soumission d'un congénère il aurait été susceptible de s'arrêter. J'ai jamais parler de modification du code - Mais de la neutralisation de ses "organes de communication". Si un humain perds ses cordes vocales, sa bouche et sa langue bougeront toujours - Simplement y aura plus de son - Plus de communication verbale possible. Le but est le même ici - Empêcher l'expression de certains codes canins (de soumission surtout).

Pour la source, c'est un pote éleveur qui m'a raconté cette anécdote, mais je vais pas dire son nom - Il est assez connu dans la milieu des malinois de travail et j'ai pas envi de mêler son nom à cette discussion. Mais je peux toujours le relancer dessus si nécessaire.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: DavidManise le 26 octobre 2009 à 14:18:05
Mais de la à affirmer qu'un gamin risque rien, il y a un monde.

Yes !!! :doubleup:

C'est juste ça qu'on essaie de te faire admettre depuis le début ;)

David
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: jilucorg le 26 octobre 2009 à 14:35:39
Mais dans le code canin, comme dit, il y a la morsure inhibée. Or la morsure inhibée, c'est une réalité chez tout les chiens sains - Elle s'applique aussi aux enfants. Seulement si l'enfant a un comportement que le chiens perçoit comme une provocation ou même que le chien est lui même dérangé

Citer
lors d'un repas familial. [...] le chien, de race boxer, avait attaqué l'enfant, qui jouait par terre,

(13 mois, l'enfant, et il n'était donc pas du tout seul, puisqu'on a les témoignages détaillés de l'attaque.)

Citer
J'irais même jusqu'a dire que c'est très petit  ::)

Va dire ça en face à la famille, qui croyait qu'un boxer c'était sympa avec les enfants. Devait pas être "sain", celui-là. Dommage.
  
 
jiluc le petit. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 14:38:31
J'ai à aucun moment affirmer que c'était le cas ! (j'ai parler de tendance) - Ce serait assez c*n/suicidaire/irresponsable d'ailleurs. Déjà qu'avec un adulte étranger c'est imprévisible, alors avec un gosse qui a pas conscience de la portée de ses gestes.


:) ravi qu'on ai trouver un terrain d'entente.


EDIT: Juliuc, ou veux tu en venir? Ca ira plus vite plutot que de faire de l'humour et des sous entendus...

J'ai jamais parler des boxers, je sais pas pourquoi tu écris "Va dire ça en face à la famille, qui croyait qu'un boxer c'était sympa avec les enfants." .

Tu peux m'expliquer le pourquoi du comment de cette phrase, je t'avoue que je comprends pas...

J'aimerais juste savoir si tu reconnais l'existence d'un code canin ?  ::)

Je devrais poser la question autrement en faite,

Est-ce que tu crois qu'il n'existe aucun code canin ?   ;#

Vu que tu as écrit "encore un qui n'a pas appris son code canin", ca peut prêter à confusion la langue de bois...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 14:53:21


Juliuc, tu nous montres un fait divers, en avec pour but avoué de remettre en cause le code canin.

Tu dis

Devait pas être "sain", celui-là. Dommage.


Qu'est ce qu'on lit dans l'article que TU as posté?

Décrit comme «fou furieux», le chien a été capturé au lasso.

puis

Le chien a été placé en fourrière en attendant d'être euthanasié.



J'ai d'un coup du mal à accorder de la crédibilité à tes propos...

J'ai toujours précisé que le code canin s'appliquait chez les chiens sains. Et dans le liens que tu nous montres, pour contredire ce que j'ai écrit, on lis que le chiens est fou furieux... Le plus drôle, c'est que l'article que tu as posté contredit ce que tu as écrit en t'appuyant justement sur cet article...

Comme quoi, si on sort des propos de leurs contexte on peux leur faire dire tout et leur contraire...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: jilucorg le 26 octobre 2009 à 14:58:06
Il est tout à coup devenu fou furieux. Auparavant, c'était le chien de la maison, qui était là où les gens mangeaient, et où le bébé jouait par terre. Avant qu'il ne devienne fou furieux et ne bouffe le bébé, personne ne s'en méfiait, manifestement il avait l'air "sain", sinon il ne se serait pas trouvé en situation de faire ça, à cet endroit.
(Ma dernière intervention dans ce fil, fed up. Chacun interprète les choses — et les gens, et les chiens tiens aussi — comme il l'entend après tout.)
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: ** Serge ** le 26 octobre 2009 à 15:13:25
(http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8e/Om.svg/356px-Om.svg.png)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 15:15:29
Citer
J'ai surtout l'impression que tu ne veux pas te remettre en question
et que tu veux jouer à "moi j'ai toujours raison"... attitude totalement immature lorsqu'on
ne maîtrise pas un sujet aussi grave !  Thumb Down


Qu'est ce que j'ai écrit dans le premier poste déjà ?

Que toute critique était bienvenu.


Est-ce que j'ai dit que juliucorg avait tort de poster cette information comme tu le sous entends?

Non, du tout. Seulement le but avoué est de remettre en cause un code canin. Or, comme on peux le lire dans l'article... Bin le chien était tout sauf sain.

Qu'est ce que tu veux que je dise? Oui juliucorg a raison, le code canin ca existe pas?


De plus, j'ai toujours parler de tendances. Mais la, on se répète... Propos déjà traiter x fois ces derniers postes. La conclusion a d'ailleurs été le dernier poste de David.

Un chien qui se comporte comme étant "fou furieux" pour reprendre les termes de ton article, n'est pas sain, je suis désolé

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 26 octobre 2009 à 15:16:13
Topic sur-réaliste !!!

Coug, la coupe des oreilles ne sert qu'à limiter les prises lors des combats. la queue n'est que TRES RAREMENT coupée, et pour cause elle sert de "gouvernail" au chien et l'aide à maintenir son équilibre lors du combat.

Pour le reste, sérieux, écoutes les autres, tu dis tellement d'énormités (pour ne pas dire de gros mots) depuis le début que ça en devient ridicule...

Et enfin juste pour me situer, certains me connaissent déjà ici, éducateur canin pour des particuliers depuis plus de 15 ans à titre amateur, je me suis occuppé de largement plus de 80 chiens de toutes races (du bichon au dogue du tibet en passant par les pitt, rott, bergers etc..) pour l'éducation de base (assis couché rappel marche en laisse, etc..) mais aussi problèmes comportementaux (aboiements intempestifs, malpropreté, agressivité etc..). J'ai aussi largement milité à l'époque pour la lutte contre les combats de chiens en France et  contre l'élevage à cette fin. Intervention sur Canal + sur le sujet avec mon chien, Pasha, il y a quelques années dans l'émission de P Gildas.

Ce n'est pas la race du chien qui compte, au plus sa lignée, mais c'est avant tout l'éducation puis le dressage qui conditionne tout. Sauf cas de maladie : rage, cancer, douleurs etc qui peuvent rendre aussi un individu agressif.

Tu parles d'éleveurs reconnus de Malinois de Travail, si tu veux me donner le nom en MP je le connais peut être... mais sinon pour rester dans le domaine du Malinois de Travail qui tu sembles affectionner je t'invite à lire les conclusions den matière de génétique, d'inné et d'acquis sur le site du Calvaire aux accacias, qui reste aujourd'hui pour beaucoup l'élevage qui a fourni le plus de champions en RING dans les 15 dernières années...

Je t'invite à plus d'humilité, quand on ne sait pas... soit on pose des questions, soit on on évite d'en rajouter trois couches.

Sur ce,

A+

David
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 15:27:59
De quelle connerie tu parles?

La morsure inhibée ? (vu que c'est le sujet depuis 3 pages).


La coupe de la queue supprime une bonne partie des codes - Et c'est pas les quelques cm qu'on laisse (cf. les coupes qu'on peux voir sur les rott) qui vont permettre une communication. Tu n'es pas d'accord?

La queue est très rarement coupée? Tu plaisantes? Rien que pour prendre l'exemple d'un rott, je vois plus de rott avec la queue coupée que naturelle... Après c'est peut-être une tendance spécifique par chez moi, j'en sais rien.

Je comprends pas pourquoi tu affirmes que la queue est très rarement coupée. C'est quand même hyper répandu, surtout chez certaines races.




Citer
Ce n'est pas la race du chien qui compte, au plus sa lignée, mais c'est avant tout l'éducation puis le dressage qui conditionne tout.
bien sur.

Mais il y a des races potentiellement plus dangereuses que d'autres. Entre un dogo argentin créer pour la traque du gibier et du cochon et un caniche, bin y a pas le même caractère. Ni les mêmes réactions à un évènement identique. Je me trompe?
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Humain le 26 octobre 2009 à 16:04:58
En cherchant quelque renseignement sur ce fameux code canin, je suis tombée sur ce site qui m'a semblé intéressant pour ceux qui comme moi, n'y connaissent pas grand-chose:
http://www.enfants-et-chiens.com/parents/sommaire.htm (http://www.enfants-et-chiens.com/parents/sommaire.htm)

Édit: modification lien
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 26 octobre 2009 à 16:28:03
La coupe de la queue supprime une bonne partie des codes - Et c'est pas les quelques cm qu'on laisse (cf. les coupes qu'on peux voir sur les rott) qui vont permettre une communication. Tu n'es pas d'accord?

Pour info, désormais en France la coupe de la queue et des oreilles est interdite. Donc les Rottweilers d'aujourd'hui ont leur queue intacte. La coupe de la queue des Rott ne les empêchait pas de communiquer, mais cela changeait effectivement un peu la donne. Les chiens communiquent autant par les déplacements, attitude, positionnement que par les oreilles et la queue. Effectivement certains chiens comme le Boxer avaient tendance a remuer exagéremment l'arrière train pour compenser. On a tendance a penser que la face plate d'un ou la taille exagéremment petite d'un Pékinois pose autant "problème" lors de la communication inter races. Ne rien dramatiser non plus.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 26 octobre 2009 à 16:34:16
La queue est très rarement coupée? Tu plaisantes? Rien que pour prendre l'exemple d'un rott, je vois plus de rott avec la queue coupée que naturelle... Après c'est peut-être une tendance spécifique par chez moi, j'en sais rien.

Je comprends pas pourquoi tu affirmes que la queue est très rarement coupée. C'est quand même hyper répandu, surtout chez certaines races.

Le Rott N'EST PAS un chien de combat, c'est un bouvier, à l'origine il a été sélectionné pour rentrer les vaches à l'étable et les accompagner à l'abbatoir. Par la suite il a été sélectionné comme chien de garde et défense. Il n'a jamais été sélectionné pour le combat. La coupe des oreilles et de la queue servait principallement à renforcer son aspect dissuasif, comme pour le Dobermann. C'est aussi dû au fait que pendant longtemps on a pensé que les verres, teignats et autres faisaient leur nid sur la queue des chiens.

Les chiens de combat, eux, Tosa, Pitt Bull, Pero de Presa n'ont pratiquement jamais la queue coupée pour les raisons expliquées avant.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 26 octobre 2009 à 16:43:42
Mais il y a des races potentiellement plus dangereuses que d'autres. Entre un dogo argentin créer pour la traque du gibier et du cochon et un caniche, bin y a pas le même caractère. Ni les mêmes réactions à un évènement identique. Je me trompe?

Physiquement potentiellement plus dangereuse, oui. Par leur caractère, non. Enfin oui et non, comme je disais certaines lignées sélectionnées peuvent avoir plus d'influx.

Entre un Dogo d'une lignée de beauté (concours etc..) et un caniche d'une pure lignée de travail (chasse à l'eau au petit gibier), il y a des chances que le second soit beaucoup plus nerveux que le 1er.

Après évidemment la morsure d'un Dogo est plus puissante que celle d'un Caniche, mais un Caniche pourrait potentiellement très bien tuer un enfant en bas-âge.

Perso je ne laisse AUCUN chien, quelque soit sa taille, âge, race, seul avec un enfant... une griffure au visage et c'est une cicatrice à vie. Donc il faut surveiller, même avec des chiens très bien éduqués.

En soi, Le Dogo n'est pas plus dangereux. Certaines races comme les terriers ont plus d'influx... et puis il faut aussi prendre en compte la (non) qualité de la sélection... le Jack Russel par exemple est très à la mode en ce moment... donc multitudes d'élevages à la c*n pour faire du fric, chiot séparés de leur mère dès trois semaines... et c'est comme cela que l'on a des troubles du comportements à l'âge adulte et que surviennent les accidents... un exemple parmi d'autres.

Il faut aussi prendre en compte le fait que certains chiens ont besoin de travailler, de se dépenser plus que d'autres... un Husky n'est pas un bouledogue anglais... sinon il faut prendre un Husky sélectionné dans une lignée de beauté pour la compagnie...
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 26 octobre 2009 à 16:53:56
De quelle connerie tu parles?

Par exemple le fait que les chiens de 1ère catégorie combattent jusqu'à la mort...

Déjà dans la 1ère catégorie il y a tout et rien... du Pitt Bull avec papiers officiels Américain ADBA comme du croisement Setter Anglais/Boxer ressemblant vaguement à un Pitt quand ce n'est pas du corniaud de chien de berger juste un peu plus costaud que la moyenne.
Sur le fait que le Pitt combatte jusqu'à la mort : A l'époque où je militais contre les combats de chiens en France, j'ai eu l'occasion de discuter avec un éleveur Américain installé en Normandie et travaillant sur des lignées de pur chien de combat de très haut niveau (carver, redboy, alligator, bullyson, chinaham, champion raisin etc). Il se plaignait du discours d'un autre éleveur installé dans le sud et lourdement condamné par la justice depuis (il s'est réinstallé en Italie) qui vendait ses chiens pour le combat à des skins et autres racaillons et qui se ventait justement que ses chiens combattaient jusqu'à la mort... pour reprendre exactement ses termes : "c'est un mytho, il dit que ses chiens y vont jusqu'à la mort, on aimerait tous pouvoir dire ça !".
Autrement dit même dans les lignées de chiens de combat (chez le pitt, il y a les lignées de gamedog (combat) de weight pulling (concours de force) et de beauté) ce n'est pas si souvent le cas...

En général les combats se terminent soit par jet de l'éponge de l'un des propriétaires, soit parceque l'un des chiens refuse de retourner au combat après un "scratch" (quand deux chiens ne montrent plus assez de combativité on les sépare pour les réexciter un peu puis on les relance l'un sur l'autre). Les propriétaires qui jettent l'épon,ge ne le font pas parcequ'ils aiment leurs chiens mais plutôt pour sauvegarder la valeur marchande de leur animal.

Les chiens de combat sont DRESSES pour le combat, ils sont entrainés pour ça. On les attache très court avec des colliers très lourds pour leur muscler le cou, on les enferme dans des cages toute petite pour les frustrer, on leur offre même éventuellement des corniauds qu'on les oblige à tuer en les excitant, on leur apprend à bouger, on développe leur force et leur endurance etc...

Tous les Pitt Bull que l'on croise en France viennent rarement de lignée de combat, et quand c'est le cas c'est souvent des descendants de chiens peu prometteur pour cette "activité", car tu peux me croire les américains ne vendent pas leurs meilleurs chiens au premier venu, et encore moins à l'étranger...

Enfin sur la communication entre le Pitt et les autres races... je souris en repensant à Tessee, femelle Pitt "red nose" de l'un de mes amis qui courait queue entre les jambes et oreilles couchées justement quand elle était poursuivi par le Bichon des voisins... Tessee était fille et petite fille de chien de combat, elle venait directement d'un élevage du New Jersay et elle a vécu 13 ans avec des enfants en bas âge (la mère de mon ami est nourrice)... la seule chose qu'elle a mordu dans sa vie, c'est des baballes et des bouteilles en plastique... exemple parmi des dizaine d'autres que je pourrai te citer.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: DavidManise le 26 octobre 2009 à 17:11:00
Aaaah :)

J'allais bloquer le fil, et Bully vient de faire bien mieux :love:

Merci pour le signal :akhbar: -- j'ai appris plein de trucs.

Ciao !

David
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 17:52:09
Merci d'avoir pris le temps de taper tout ca.

Par contre, il convient de préciser que l'interdiction de la coupe des oreilles et queue est récente - C'est pour ca qu'on voit encore énormément de rott n'étant pas naturel.


Citer
En soi, Le Dogo n'est pas plus dangereux.

Je pense malgré tout que c'est un chien qui n'a strictement rien à faire en ville (manque d'espace, d'activité physique,...). Pourtant on commence à en voire et les premiers incidents sont déjà arrivés (pas de dressage, négligence => chien euthanasié/abbatu). Je pense que s'il continue à se démocratiser il va finir par avoir une image proche de celle des pitt.

Pour la morsure inhibée, quelle est ton opinion la dessus? Est tu d'accord qu'un chien sain n'a pas tendance à mordre un chiot ? (tendance hein, j'ai pas parler de science exacte).
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: tsjok le 27 octobre 2009 à 07:40:45
 du coup , peu de chiens meritent de vivre en ville ....entre les chasse ( du terrier au levrier ) aux bergers en passant par les bouviers , ils sont tous selectionnés pour bosser dehors par tous les temps ....ne restent que les chiens de compagnie et les chiens de garde qui ont besoin soit d'un canapé , soit d'un espace bien défini ( propriété ou appartement ) à surveiller .
et oui , un adulte sain mordra un chiot autant par souci pédagogique que pour mettre fin à des jeux ou des attitudes trop envahissants .

Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 27 octobre 2009 à 11:45:39
du coup , peu de chiens meritent de vivre en ville ....entre les chasse ( du terrier au levrier ) aux bergers en passant par les bouviers , ils sont tous selectionnés pour bosser dehors par tous les temps ....ne restent que les chiens de compagnie et les chiens de garde qui ont besoin soit d'un canapé , soit d'un espace bien défini ( propriété ou appartement ) à surveiller .
et oui , un adulte sain mordra un chiot autant par souci pédagogique que pour mettre fin à des jeux ou des attitudes trop envahissants .

Et que faire des chiens de garde qui sont a l'origine des chiens de berger ou de chasse ?  :huh:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Olcos le 27 octobre 2009 à 13:17:34
je veux pas remettre d'eau dans le gaz mais j'aurai quand même bien aimé ajouter deux trois trucs :


Citer
A savoir, qu'un chien de taille moyenne a une force d'environ 60 à 70 kg/cm2 - Un labrador 150kg/cm2 - Un chien de type Pitt Bull 500kg/cm2 - Un requin de taille moyenne 600 kg/cm2 et un dogue allemand 1'000kg/cm2. Pour casser un doigt, 2kg/cm2 suffisent - Un bras, c'est aux alentours de 100/200kg/cm2. Je vous laisse imaginer les dégâts d'une morsure. On se retrouve rapidement avec le poids d'une voiture concentré sur quelques cm2 de notre corps.
Est ce que tu as des references (serieuses) pour ces chiffres ?


Citer
Un chien de petite taille, n'aura jamais la détente suffisante pour mordre votre bras faible, place à parallèle au sol.

C'est faux, enormement de petit chiens ont une détente suffisante pour mordre un bras.
voici l'exemple d'un chien de 8kilos, regarde a partir de 1min30 :
http://www.youtube.com/watch?v=h0gK5WjIXxM&NR=1&feature=fvwp



Pour le reste je plussois aux posts de Moleson et (evidemment) Bullysson  :doubleup: :doubleup:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Bison le 27 octobre 2009 à 13:51:33
Bonjour,

Plus encore que des références, j'aimerais bien savoir de quoi on parle, quand on exprime une "force" en kg/cm².  ;D
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 27 octobre 2009 à 13:54:00
Bonjour,

Plus encore que des références, j'aimerais bien savoir de quoi on parle, quand on exprime une "force" en kg/cm².  ;D


Ce serait une pression a ce qu'il parait  ;D
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Bison le 27 octobre 2009 à 14:07:21
Moi je veux bien ...

J'ai un copain camerounais ... il avait des incisives taillées en pointe quand il était jeune, je me demande quelle pression il pouvait développer, la sur les pointes pointues
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Criss Kenton le 27 octobre 2009 à 14:12:12
Autre thèse interessante  ;)

Les apprentissages dans les troubles du comportement du chien, Bergamo P., Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, 2001 (http://www.vet-lyon.fr/80279821/0/fiche___pagelibre/&RH=1164985519111)
Thèse N°092 - Téléchargeable en Pdf
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Olcos le 27 octobre 2009 à 14:26:10
Merci CK  :up:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Criss Kenton le 27 octobre 2009 à 14:29:40
Concernant les morsures:

b!te Force and b!te Pressure: Comparisons of Humans and Dogs,T E Houston, PhD (2003), pdf  (http://www.glapbta.com/BFBP.pdf)

b!te force in dogs & canines, Website author: Animal Behavior Expert Richard H. Polsky, Ph.D.  (http://www.dogexpert.com/IndexAbstracts/AnimBehEpiLiterature/Articles/b!te%20force.html)

dogbitesinformationandstatistics.blogspot.com (http://dogbitesinformationandstatistics.blogspot.com/)
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 27 octobre 2009 à 14:52:44
je veux pas remettre d'eau dans le gaz mais j'aurai quand même bien aimé ajouter deux trois trucs :
C'est faux, enormement de petit chiens ont une détente suffisante pour mordre un bras.

Autant pour moi, je me coucherais un peu moins c*n ce soir.
Citer
Est ce que tu as des references (serieuses) pour ces chiffres ?

Une première piste:

http://www.bien-dans-ses-poils.com/comportementaliste-chien/histoire-chien/chiens-dangereux.html

Mais on trouve de tout, un homme d'attaque (ceux qui servent de cible humaine pour les concours de ring) m'avait parler de 500kg/cm2 pour un berger allemand. J'y crois peu, c'est la pression d'un requin de petite taille (espèce pour laquelle on a des données bien plus sérieuses - Les gros requin dépassent la tonne). Donc j'ai mis les chiffres les plus faibles que j'ai trouver et qui m'ont parus plus réalistes par rapport au requin, qui est une référence.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Olcos le 27 octobre 2009 à 15:14:11
Ce sont des chiffres que l'on entend souvent et qui reflète une réalité (pas besoin d'être einstein pour se rendre compte que certains chiens ont un mordant plus puissant que d'autres). Je regrette juste qu'on ait pas une étude serieuse et objective sur le sujet. CK quand tu mets de nouveaux posts, envoies moi un MP que je passe pas pour un c*n  :lol:
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 27 octobre 2009 à 15:17:36
Moi je veux bien ...

J'ai un copain camerounais ... il avait des incisives taillées en pointe quand il était jeune, je me demande quelle pression il pouvait développer, la sur les pointes pointues

Dans l'infime possibilité que ton poste ne soit pas qu'un troll, on parle de 15 à 20kg/cm2 pour une machoire humaine.


Citer
Je regrette juste qu'on ait pas une étude serieuse et objective sur le sujet.
Pareil, j'ai cherché mais pas trouvé d'étude à proprement dite.

A croire que ca intéresse pas suffisamment de monde pour être rentable. Pourtant faudrait pas grand chose, une chaine comme discovery channel a largement les moyens (quand on voit les moyens qu'ils mettent pour voir combien de temps on mets pour retrouver une aiguille dans une botte de foin, cf. myth busters c'est hallucinant).
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: ** Serge ** le 27 octobre 2009 à 16:01:43
http://www.youtube.com/watch?v=EzqZ3qW7YAk

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Criss Kenton le 27 octobre 2009 à 17:34:22
Coug, en plus des liens cités plus haut:

Contribution a l'étude de la biomecanique des machoires chez le chien : mise au point d'un système de mesure des forces de traction et d'occlusion chez le chien de défense.
Study of dogs' jaws biomechanics : development of a measurement system of occlusion and traction forces
in working dogs. (http://wwwbibli.vet-nantes.fr/theses/2000/cognet00_8/frame.htm)
Cognet R.
Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes
N-2000-008

 ;)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Bison le 27 octobre 2009 à 18:06:36
Citation de: coug
Dans l'infime possibilité que ton poste ne soit pas qu'un troll

Il y a longtemps qu'on ne me l'avait plus faite, celle-là!

Bon, Coug, toi qui a tout lu ... tu ferais bien de jeter un coup d'oeil sur les liens donnés par Criss ...

Tu y apprendrais qu'une machoire est un mécanisme dont l'élement moteur (pour la fermeture) est (je simplifie très fort) un couple de forces fourni par les muscles. Un couple de force se caractérise par son moment en newtons * mètres, ou en kgf*m pour rester terre à terre.
En gros, cela rappelle très fort les leviers.
Appliqué à la mâchoire, cela signifie que la force de fermeture est plus faible au bout de la machoire au niveau des molaires arrières - on s'en serait douté!
Quant à la "pression", et bien elle dépend autant de la force que de la surface sur laquelle elle s'exerce. Alors pour avoir une pression énorme avec une force moyenne, il suffit de l'appliquer sur une toute petite surface ...

C'est trollesque?

Allez, Bailing out!
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Coug le 27 octobre 2009 à 19:11:15
Autant pour moi, si j'ai mal comprit ton message, c'est vrai que l'ironie peut prêter à confusion  :closedeyes:
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 27 octobre 2009 à 19:21:08
Quant à la "pression", et bien elle dépend autant de la force que de la surface sur laquelle elle s'exerce. Alors pour avoir une pression énorme avec une force moyenne, il suffit de l'appliquer sur une toute petite surface ...

Ben les mesures données par Coug son en kg/m2 (on peut faire la conversion en Pascals ou en Bars si on en a envie...), après est ce qu'elles sont été prises en avant ou en arrière de la mâchoire ? Mystère...  :huh:




Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: ** Serge ** le 28 octobre 2009 à 00:16:51
http://www.youtube.com/watch?v=XivhwO_zWWg

(http://i85.servimg.com/u/f85/12/15/99/03/1_tiff12.jpg)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: jilucorg le 28 octobre 2009 à 08:40:18
Merci :doubleup: J'ai ma ration de rire pour la journée ! 
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 28 octobre 2009 à 14:23:16
Coug, pour répondre à tes questions :

Selon moi effectivement il y a des races qui ont plus leur places en ville que d'autres, ou tout du moins qui la supporte mieux... un lévrier greyhound a besoin de courrir, un terrier a besoin de gratter le sol, de fouiner etc... Après on peut vivre en ville et donner des activités à son chien... Perso je suis le 1er à dire et répéter que l'amour ne suffit pas, il faut jouer avec avec son chien, bien le nourrir (et pas trop !), lui donner des activités, si possible le faire travailler, lui donner une éducation...

Prendre un Dogo, ou un border collie aussi par exemple, pour le faire dormir 23h/jour sur un canapé, selon moi ça n'a que peu de sens... mais si on lui permet quelques heures par semaine de se défouler (vraiment !) dans un parc ou encore mieux dans l'activité pour laquelle il a été sélectionné (la chasse dans le cas du Dogo)... perso je dis pourquoi pas ?

Une précision concernant le Dogo, c'est un chien de chasse, à l'origine en meute, donc sélectionné dans son pays aussi pour sa sociabilité vis à vis de ses congénères... il doit aussi facilement être manipulable par l'homme (pour être porté sur un cheval ou retourné pour trouver une plaie causé par un sanglier ou une écharde)... Perso ceux que j'ai eu l'occasion de croiser était tous très intelligents, largement au dessus de la moyenne... Ils font d'excellents chiens de pistage et même de bons guides d'aveugles dans leur pays (comme les Pitt utilisés par des pompiers en Arizona ou en Californie d'ailleurs !). En france, il est INTERDIT de mordant, on l'utilise parfois en sécu pour son aspect dissuasif.



Concernant la "morsure inhibée" comme tu dis, un chien adulte ne mordra en principe pas au sang un chiot, il peut lui mettre un coup de chique comme ça pour le remettre à sa place mais ça ne va pas plus loin... Mais encore une fois le rapport au chiot n'est pas le même qu'au "bébé humain"... J'avais déjà développer cette question là dans un autre topic, pour le Grinch je crois qui avait des problèmes avec sa chienne... en cherchant un peu tu devrais pouvoir retrouver ça sur le forum  ;)
Enormément de paramètres peuvent conduire à une morsure, à un accident... mais selon moi et mon expérience propre, la race du chien seule ne peut et ne doit être prise en compte...


Enfin concernant la puissance de la morsure... à mon avis pas besoin de se couper les poils du c** en quatre, pour avoir déjà mis plusieurs fois le costume, je peux t'assurer que morsure de Malinois ou morsure de Pitt, quand tu es pris, t'as mal !!! A travers le costume on a souvent de gros hématomes sur les avants bras, intérieur des cuisses, poitrine etc... et heureusement qu'on met une coquille, sinon...  :o :lol:
Une petite anecdote : A l'époque où les français/européens ont présenté pour la 1ère fois aux USA leurs "petits chiens jaunes" (bergers belges malinois) lors des concours de mordant pour la police, armée etc... les américains étaient fiers de présenter entre autres leurs Pitts... et ils ont vite déchanter en voyant que les Malinois montraient BEAUCOUP plus d'ardeur et d'aptitudes à mordre sur l'homme, même couvert d'un costume... A l'origine le Pitt a lui aussi, comme le Dogo, été sélectionné pour être facilement manipulable par l'homme et pour son manque d'agressivité à son égard... En effet ça aurait été c*n qu'un chien bondisse de l'arêne pour bouffer un spectateur/parieur...

En plus "l'effet" d'une morsure varie selon différents paramètres, et tous les chiens ne mordent pas pareil... Un bon chien de travail mord "fond de gueule", il a des exercices, des techniques pour lui apprendre à bien le faire, et ça commence dès le plus jeune âge avec le travail au boudin (plein de vidéos sur youtube). Un Rott ça mord très fort mais ça bouge "peu", un Malinois ça "rentre très fort dans la toile", ça mord souvent naturellement fond de gueule et ça bouge dans tous les sens, un dogue de bordeaux ça peut même te percer la toile des fois... Bref ! N'importe quel chien peut faire de gros dégâts. Dans un autre topic j'ai mis la liste des races de chiens soumises au concours de travail garde et défense, ça pourrait en surprendre quelques uns mais on y trouve aussi le Briard et le Berger des Pyrhénées... Et je le redis même un tout petit chien, comme un Yorkshire ou un Teckel par exemple, peut arracher un oeil ou une joue à un enfant...

Enfin et pour finir, sur les chiens de combat, la sélection etc... je prendrai juste l'exemple du staffordshire bull terrier (j'avais fait un topic dessus aussi, dans le feu de camp)... descendant des chiens de combats anglais, chien de chasse aux renards, fouines et autres rats... Aujourd'hui en Angleterre, on l'appelle "Nanny Dog", le chien nounou, c'est le chien préféré des familles outre-manche tant il est adorable et joueur avec les enfants, et ça, même devant le Labrador... comme quoi, on fait ce que l'on veut avec un chien... à méditer !  ;)


A+

David

Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 28 octobre 2009 à 17:03:00
un Malinois ça "rentre très fort dans la toile", ça mord souvent naturellement fond de gueule et ça bouge dans tous les sens

Ah oui je confirme, on fois que ca tient bien, ça saute dans tout les sens (et ca ne veut pas lâcher dans le cas du mien :( )


Citer
Dans un autre topic j'ai mis la liste des races de chiens soumises au concours de travail garde et défense, ça pourrait en surprendre quelques uns mais on y trouve aussi le Briard

Pas étonnant, les beaucerons et briards (races très proches parait il) sont avant tout des chiens de ferme. Mon père me disait que lorsqu'il était plus jeune, les fermes du coin (Brie Champenoise) étaient gardées par des "gros chiens avec des grands poils" et qu'il ne fallait pas trop tester leur instinct de garde...
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 28 octobre 2009 à 19:46:33
Ah oui je confirme, on fois que ca tient bien, ça saute dans tout les sens (et ca ne veut pas lâcher dans le cas du mien :( )

Faut continuer à travailler, le Malinois en principe et l'un des plus maniable et des plus nets sur cessation, je dis ça pour t'encourager à persevérer, il n'y a pas de raison que tu n'y arrives pas  ;)

Pas étonnant, les beaucerons et briards (races très proches parait il) sont avant tout des chiens de ferme. Mon père me disait que lorsqu'il était plus jeune, les fermes du coin (Brie Champenoise) étaient gardées par des "gros chiens avec des grands poils" et qu'il ne fallait pas trop tester leur instinct de garde...

Proche géographiquement de par leurs origines oui, physiquement... euh, question de point de vue  ;D... le Berger Picard (qui montre aussi de belles dispositions pour la garde) ressemble c'est vrai au Briard.

Il existe de vraies lignées de travail garde et défense dans le Beauceron, à ma connaissance beaucoup moins dans le Briard.

Ces deux races étant souvent considérées comme trop sensibles sur les terrains de RING on leur préfère les Berger allemands et surtout les Bergers Belges qui occuppent facilement plus de 80% de l'activité RING sur les terrains de dressage...

A+
Titre: Re : Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 28 octobre 2009 à 19:53:36
Proche géographiquement de par leurs origines oui, physiquement... euh, question de point de vue  ;D...

Génétiquement aussi paraitrait il !  :blink: (double ergots tout les deux d'ailleurs)

Après je n'ai jamais fait de prise de sang à un de ces bestiaux :p
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 28 octobre 2009 à 20:13:31
Génétiquement aussi paraitrait il !  :blink: (double ergots tout les deux d'ailleurs)

Tiens c'est vrai, j'y avais pas pensé... sûrement une base génétique commune entre ces 3 races de Berger (Picard, Briard, de Beauce)... Après encore une fois il y a la sélection des lignées... et sur ce point c'est surtout le Beauceron qui bénéficie d'un vrai travail dans le sens de la garde et défense... C'est regrettable pour les deux autres d'ailleurs à mon goût  :(

Je sais que beaucoup d'amateurs regrettent que plus d'efforts ne soient fait pour améliorer les courants de sang dans le Beauceron en vue des concours de RING et RCI... Perso si j'ai vu des Beaucerons qui étaient de vrais "lions" en Sécu privé ou civile (très très gros caractère, limite incontrôlable quand "ça part en vrille"), rares quand même sont ceux qui performent en concours officiels (sportifs)... et là encore c'est dommage je trouve... Tu l'auras compris j'aime bien le Beauceron  ;D

D'ailleurs pour revenir à la "petite polémique" sur le Pitt, Rott, Dogo etc... Faut savoir qu'à Créteil par exemple, bien avant ces races, les mecs prenaient un Berger Allemand pour les embrouilles, puis c'est le Beauceron qui a été à la mode et après le Rott puis le Pitt etc... On faisait la réputation d'un chien comme celle d'un lascard : "t'as vu Ramsès a niqué Bronx..." et toutes ces c*nneries... comme avec les Pitt par la suite... Les races ont changé mais pas les motivations des "maîtres"... ceci doit expliquer cela  :down:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 28 octobre 2009 à 20:40:19
Citer
En 1893, le vétérinaire Pierre Mégnin, à l'origine de l'appellation « Berger de Beauce », publie les caractéristiques du chien. Il le différencie de son cousin à poil long, le Berger de Brie. La même année, le premier sujet, Bergère de la Chapelle, est inscrit au Livre des Origines Français.
Un beauceron présenté à un concours

En 1896, une commission expressément créée pour examiner les caractéristiques des deux principaux chiens de berger français : l'un à poil court (le Berger de Beauce), l'autre à poil long (le Berger de Brie), définit les bases de la sélection. Cette commission, composée d'experts et d'agriculteurs-éleveurs (mais sans bergers!), détermine les critères de la race et officialise la dénomination « Berger de Beauce

Un élément de réponse apparemment !  :up:
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Elektro le 29 octobre 2009 à 13:02:03
Pour info, désormais en France la coupe de la queue et des oreilles est interdite.



Ok pour les oreilles mais il ne me semble pas que la coupe de queue soit interdite.
J'ai 2 Canés Corso,la femelle a les oreilles et la queue coupée car je l'ai eue avant la loi.
Le male lui a les oreilles longues mais la queue coupée.

D'après ce que j'ai trouvé sur le net:
http://www.web-libre.org/questions/rottweiler_158/vrai-plus-droit-couper-queue-rottweilers,5772.ihtml

La coupe de queue serait toujours autorisée,info ou intox?

D'après mon véto (spécialiste des molosses),heureusement que le male a la queue coupée car il est classé VSD (very sympatic dog).Il a une énorme peche, est toujours hyper content et a la queue  qui remue du matin jusqu'au soir.D'après le véto,s'il avait la queue longue il y aurait un risque qu'il la fracasse par contentement sur les murs (du déja vu d'après lui).

Pour les oreilles,je trouve que la femelle fait beaucoup plus aggressive avec les oreilles coupées ( ce qui n'est pas du tout mon but) mais elle n'a jamais eue de problèmes d'otites alors que le male en fait à répétition.Je ne sais pas s'il y a la un rapport avec le fait que ses oreilles soient longues
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: jilucorg le 29 octobre 2009 à 14:20:41
Décret n° 2004-416 du 11 mai 2004 portant publication de la convention européenne pour la protection des animaux de compagnie, faite à Strasbourg le 13 novembre 1987 et signée par la France le 18 décembre 1996, J.O n° 115 du 18 mai 2004.

"Article 10
Interventions chirurgicales

1. Les interventions chirurgicales destinées à modifier l'apparence d'un animal de compagnie ou à d'autres fins non curatives doivent être interdites et en particulier :
a) La coupe de la queue ;
b) La coupe des oreilles ;
c) La section des cordes vocales ;
d) L'ablation des griffes et des dents."

[...]

"      Réserve
En application du paragraphe 1 de l'article 21 de la Convention, le Gouvernement de la République française déclare ne pas être lié par l'alinéa a du paragraphe 1 de l'article 10."
Le décret sur Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=5EE56A5615AB96E6362203EABCFD3636.tpdjo15v_1?cidTexte=JORFTEXT000000247819&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id)

Et voilà pour la France, comme pour pas mal d'autres textes européens sur les animaux...  
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 29 octobre 2009 à 16:40:43
Il me semble que la coupe de la queue est interdite si très courte, comme cela se faisait pour le Rottweiler, le Boxer ou le dobermann... En revanche, et là encore je ne suis pas certain de l'info, pour des chiens où elle est coupée à mi-longueur ou au tiers (donc moins douloureux semble-t-il) comme le Mâtin de Naples, elle resterait autorisée... à vérifier !

A préciser aussi que certaines races de chien naissent avec la queue courte comme le Bouledogue Français par exemple.

Sur l'autorisation de couper ou pas, ou voit encore des chiots avec queue et oreilles coupées... mais à mon avis ils n'auront pas droit à la confirmation et donc au pédigree définitif (même si inscrit au départ au LOF, donc issus de parents avec pédigree).

Pour revenir au sujet de départ, la communication entre chiens etc... Il faut rappeler que l'interdiction de la coupe des oreilles et de la queue prend son origine dans une volonté européenne de limiter la souffrance animale... et non pour remedier à un hypothétique problème de communication.

A+
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: zapi le 30 décembre 2009 à 21:22:15
en belgique, interdiction de couper oreille et queue des chiens, pas sur que cela les empeche de communiquer: la posture du corps intervient également, les phérormones aussi
Titre: Re : Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Berhthramm le 05 janvier 2010 à 01:02:40

D'après mon véto (spécialiste des molosses),heureusement que le male a la queue coupée car il est classé VSD (very sympatic dog).Il a une énorme peche, est toujours hyper content et a la queue  qui remue du matin jusqu'au soir.D'après le véto,s'il avait la queue longue il y aurait un risque qu'il la fracasse par contentement sur les murs (du déja vu d'après lui).



Je confirme, le chien d'un ami (un Wolfhound) a du être amputé suite à ce genre d'accident, et un lévrier sans sa queue est quand même pas mal handicapé (il courre moins vite par problème d'équilibre a priori)...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 05 janvier 2010 à 11:40:56
La queue sert de "gouvernail" au chien donc si on lui coupe il a plus de mal à changer de direction en pleine course... embêtant effectivement pour un Lévrier  ;)


Pour le molosse qui s'est cassé la queue en la remuant... je pense aussi que ça peut arriver... suffit de voir les bleus que font certains gros chiens sur les cuisses de leur maîtresse avec  :o
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Berhthramm le 05 janvier 2010 à 23:05:50
des fois on reverrait d'être un chien....


 :lol:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: BULLYSSON le 06 janvier 2010 à 17:07:18
Je savais que ça ferait réagir  :lol:

MAHOOOooonn
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: choco le 07 janvier 2010 à 23:38:02
et que peut-on pensez de ça ?

http://fr.news.yahoo.com/63/20100107/tfr-lyon-une-fillette-de-5-ans-blesse-pa-019dcf9.html (http://fr.news.yahoo.com/63/20100107/tfr-lyon-une-fillette-de-5-ans-blesse-pa-019dcf9.html)    :'(
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Thanos le 07 janvier 2010 à 23:46:44
et que peut-on pensez de ça ?

http://fr.news.yahoo.com/63/20100107/tfr-lyon-une-fillette-de-5-ans-blesse-pa-019dcf9.html (http://fr.news.yahoo.com/63/20100107/tfr-lyon-une-fillette-de-5-ans-blesse-pa-019dcf9.html)    :'(

Plein de choses, et rien en fait...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: choco le 07 janvier 2010 à 23:54:00
ouep ...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: zapi le 08 janvier 2010 à 11:35:27
euthanasie et j'espere que e proprio a une assurance
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: obishin le 08 janvier 2010 à 21:44:17
Personnellement je possède un americanstaff de 5ans je l'ai adopté quand il avait 1,5 ans .Il venait d'un refuge français .Je n'ai jamais été au cour de dressage pour la sociabilisation (ce que je regrette) mais je l'ai éduquer en sachant que c'était un chien avec un gros tempérament .Je ne l'ai jamais frapper sauf une claque sur le cul.Et le résultat est qu'il est une vrai crème avec les être humains ,n'attend que des caresses .Par contre tout ce qui est chien de grande taille et chat il aime pas donc j'évite les rencontres de ce type en changeant de trottoir.Il ne porte sa muselière que sur le marché ou en foule .
Mon conseille en qu'a d'attaque vu qu'il c'est battu une fois avec un autre staff (sans volonté de ma part) est qu'il faut lui jeter un verre d'eau ou plus pour le sortir de sa transe.(conseille venant de mon vétérinaire que j'ai tester) .Il est surpris et lâche se qu'il mordait.

Je n'ai jamais regretter de l'avoir adopter .Si besoin je mets des photos.Il n'a pas les oreilles coupées ni la queue mais est castré .

Voilà pour mon expérience .  Serte sobre mais que je tenait a partager .
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: zapi le 08 janvier 2010 à 22:36:21
c'est quand meme mieux d'avoir une assurance familiale en cas d'accident.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: obishin le 08 janvier 2010 à 22:39:50
j'en ai une je reste prévoyant . :doubleup:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: zapi le 08 janvier 2010 à 23:35:22
la plupart des amstafs sont extremement braves avec l'homme par contre avec les autres animaux.. il suffit d'une ou deux agressions de la part d'autres chiens et l'amstaf risque fort d'anticiper a la prochaine rencontre ( et mordre direct), en plus les autres chiens ont des réactions parfois bizarre quand ils voient un amstaf, c'est tres étrange ( le mien effrayait les chats a 10 m, il s'est qd meme pris une rouste quand la chatte des voisins qui avait mis bas l'a vue: la chatte a bondi par dessus la cloture et a giffé le chien aux yeux et a la truffe en continu : le chien a reculé reculé alors la chatte est partie et l'autre chatte des voisins a pris le relais rebelotte, incroyable, pas de dégats sur le chien ( il fermait les yeux ))un chat aussi peeu faire tres mal.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: ** Serge ** le 22 avril 2014 à 18:06:27
http://www.usatoday.com/story/news/nation-now/2014/04/22/mom-b!tes-off-pit-bull-ear/7998351/?csp=fbfanpage

Mindset, attitude. And the balls of a mother.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: aliɔs le 22 avril 2014 à 18:50:45
Pauvre bout de chou.

Si j'ai bien compris sa mère a enfoncé son poing dans la gueule du pit bull et de plus a mordu l'oreille du chien !
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Cocoeau le 25 avril 2014 à 00:56:38
Comme quoi une réaction instinctive ça marche !

Ma mère m'a raconté que quand elle avait une vingtaine d'années, elle faisait une bonne partie du chemin pour rentrer chez elle après le boulot à pieds. Le long d'une route fréquentée et assez rapide. Un jour, un chien assez gros (type berger allemand) s'est dirigé droit vers elle avec une attitude menaçante et en grognant.
Au vu de la circulation, impossible de le contourner par la route. Comme il fallait bien qu'elle rentre chez elle... Elle a regardé le chien, et lui a hurlé de toutes ses forces "BARRE TOI SALE C*N DE CHIEN !". Il a été impressionné et est rentré tout penaud dans un jardin. C'est ça aussi les "balls" : ne pas montrer qu'on a la trouille, même si intérieurement c'est la grosse panique.
Et il semblerait que ça soit spécialement important avec les animaux.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: setrus le 25 avril 2014 à 07:45:59
Citer
Au vu de la circulation, impossible de le contourner par la route. Comme il fallait bien qu'elle rentre chez elle... Elle a regardé le chien, et lui a hurlé de toutes ses forces "BARRE TOI SALE C*N DE CHIEN !". Il a été impressionné et est rentré tout penaud dans un jardin. C'est ça aussi les "balls" : ne pas montrer qu'on a la trouille, même si intérieurement c'est la grosse panique.
Et il semblerait que ça soit spécialement important avec les animaux.

Un bon coup de gueule, un gros "NON", suffit dans la plupart des cas à au moins faire douter le chien, le temps d'envisager autre chose.
Je pratique ça régulièrement chez mes clients, et ça marche plutôt bien, d'autant que les bestioles sont chez elles. Après, j'ai assez de bon sens pour ne pas sauter la barrière face à un malinois.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Bison le 25 avril 2014 à 10:08:20
Citer
Après, j'ai assez de bon sens pour ne pas sauter la barrière face à un malinois.


Une vraie question :  Est-ce qu'un malinois éventuellement "taré" ou un autre chien fou mal éduqué, mal attaché ... fera preuve de bon sens?

D'expérience, il peut être "sur toi" en une ou deux secondes, pratiquement sans sommations.

Il me reste une petite trace d'un choc frontal (trace au front) avec une canine d'un tel chien fou.

Je dis bien :  la trace d'un choc, pas d'une morsure.
Parce que mon propre réflexe fut de lui rentrer dedans en position "corps à corps)

J'ai déjà du le dire :  dans les secondes qui ont suivi, j'étais devenu moi même un tueur. Et la bestiole ne s'y est pas trompée ... qui est rentrée dans sa cage la queue entre les jambes.

(Euthanasiée le jour même).

Toujours une question d'attitude :  cet été un gros c*nnard de patou a préféré se détourner d'un Bison qui l'attendait de pied ferme ... (Pas de bla bla sur l'évitement, hein :  je faisais la sieste, tranquilou, quand le troupeau de moutons a déboulé sur moi ... )
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: bpc le 25 avril 2014 à 11:04:32
Elle a regardé le chien, et lui a hurlé de toutes ses forces "BARRE TOI SALE C*N DE CHIEN !". Il a été impressionné et est rentré tout penaud dans un jardin.

la "grosse colère" fait fuir les chiens, même gros et agressif.
je ne sais pas si c'est vrai à tous les coups, mais j'ai pu le voir plusieurs fois.


Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Djeep le 25 avril 2014 à 11:37:04
la "grosse colère" fait fuir les chiens, même gros et agressif.
je ne sais pas si c'est vrai à tous les coups, mais j'ai pu le voir plusieurs fois.

BJR Comme tu le dis toi même ce n'est pas systématique et un chien "fou" en
mode attaque ne s'arrêtera pas. HN
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mrfroggy le 25 avril 2014 à 13:38:34
la "grosse colère" fait fuir les chiens, même gros et agressif.
je ne sais pas si c'est vrai à tous les coups, mais j'ai pu le voir plusieurs fois.

non pas a tous les coups, et certains chiens au caractère en acier trempé sont insensibles... testé sur ma chienne,qui a voulu pratiquer une autopsie sur autre chien... mes cris, les coups de manche a balai, rien n y a fait.pourtant j ai bien pété une pile ce jour la.Et dieux sait qu elle me craint au quotidien. mais quand les nerfs sont chauds, c est tres difficile a calmer.
quand un chien a cette face la , je doute que des cris puisse l intimider..   :'(
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Arnaud le 25 avril 2014 à 13:43:37
Plop,

Attention, gueuler sur un chien c'est un coup de poker, le bluff ne marchera évidemment pas toujours mais surtout ça peut aussi avoir l'effet inverse et provoquer une attaque qui n'aurai pas eu lieu sinon.

Typiquement un chien qui s'approche en aboyant ou en grognant n'attaquera pas forcement sauf si vous faites fi de l’avertissement, il y a des réponses plus adaptées que de le provoquer en lui gueulant dessus: rester calme, ne pas regarder le chien dans les yeux, interposer quelque chose entre vous et le chien, faire retraite doucement, etc...

Maintenant c'est comme avec tous les animaux on peu se la jouer à celui qu'a la plus grosse et si des fois on gagnes, des fois on perd.

Pour ce qui est du sujet initiale, pour le chien qui à décidé de vous bouffer (ou que vous aurez décidé par votre comportement) y'a pas de mystère faut défendre sa peau.

Quelques conseils en vrac: ne pas courir, essayer d'appeler à l'aide des fois que le maître soit dans le coin, protéger son visage, son cou et ses doigts en serrant les poings, idéalement lui donner un truc à mordre et lui abandonner (pull, sac, etc) si ça le distrait pas... lui rentrer dedans pour faire du dégât: si vous avez un truc dur pour le frapper, taper pour tuer, le chien lui vous fera pas de cadeau... attention le crâne d'un chien est hyper solide, cibler l’arrière de la tête ou le bas du dos , attention aussi aux coups de pieds dans les côtes, ils ne font généralement qu’exciter encore plus le chien en déclenchant un vieux réflexe de prédation et le dernier truc dont vous avez besoin c'est de vous retrouver sur le cul.

Si mordu ne pas tirer, si possible saisir la tête et lui mettre un pouce dans l'oeil et pousser, jusqu'à ce que l'oeil sorte de l'orbite, si la tête est pas accessible essayer de lui péter les côtes en utilisant le poid de son corps sur un coude ou un genou.

Après on appelle le 18 le 17 et les ennuis commencent...

Mes 2 croquettes,
Arnaud.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: setrus le 25 avril 2014 à 20:10:59
Citer
Mes 2 croquettes,
Arnaud.

+1

Citer
Une vraie question :  Est-ce qu'un malinois éventuellement "taré" ou un autre chien fou mal éduqué, mal attaché ... fera preuve de bon sens?

D'expérience, il peut être "sur toi" en une ou deux secondes, pratiquement sans sommations.

J'ai annoncé "malinois" parce que c'est une image qui parle.
J'entendais par la que, si je (ou quiconque au demeurant)  remarque une grosse bête en vadrouille dans un jardin, je ne tente pas le diable, j'attends le patron. De toute façon j'ai des consignes pour ne pas m'approcher en cas de clébard.

Par contre, ce qui m'est arrivé une fois (fait notable, les petits chiens ne comptent pas) c'est un gigantesque berger suisse, très sympathique pendant plus d'une heure, m'a sauté sur les fesses lorsque je pliais bagages, sans sommations. J'ai gueulé, il a ramassé ma caisse à outil sur le coin de la tête, ça l'a énervé. On a lutté rapidement et je lui ai choppé le cou dans le creux de mon bras et j'ai serré a m'en (presque) déchirer les muscles, puis je l'ai balancé par dessus la rambarde de la terrasse, le tout sous les yeux et les cris de sa maitresse. Bilan pour moi une petite plaie dans le bas du dos, et une grosse douleur au bras pendant trois quatre jours. Pour le chien, pas de nouvelles. L'incident n'a pas été signalé à ma boite, je ne suis pas retourné chez cette cliente.


Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: VieuxMora le 25 avril 2014 à 22:09:01
....Par contre, ce qui m'est arrivé une fois (fait notable, les petits chiens ne comptent pas) c'est un gigantesque berger suisse, très sympathique pendant plus d'une heure, m'a sauté sur les fesses lorsque je pliais bagages, sans sommations. ....

Je me suis laissé dire que certains chiens "de garde" ont été dressés pour maintenir l'étranger dans les lieux gardés en l'empêchant de sortir.
Ceci étant, la maîtresse en titre n'était visiblement pas la femelle alpha (ou alors trop  ;) )

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: setrus le 26 avril 2014 à 06:28:22
Citer
Je me suis laissé dire que certains chiens "de garde" ont été dressés pour maintenir l'étranger dans les lieux gardés en l'empêchant de sortir.
Ceci étant, la maîtresse en titre n'était visiblement pas la femelle alpha (ou alors trop  ;) )

Ma femme, gamine, avait un chien qui faisait exactement ça (sans dressage), impossible pour quiconque de sortir du terrain si il était dehors.

La dame en question avait attaché son chien quand je suis arrivé (il n'avait que 10 mois, mais vla la bestiole...), puis détaché au bout d'un moment vu que tout se passait bien. J'ai fait une dizaine d'aller-retour jusqu'à mon fourgon pendant l'heure et demi que j'ai passé chez elle, et il m'a sauté dessus au dernier. Je remercie le concepteur des EPI et les consignes qui font que je doive toujours les porter, sans ça j'aurais surement eu le dos lacéré.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tekkel le 26 avril 2014 à 08:51:50
Petit souvenir d'enfance dans une ancienne cour de ferme.
Les bâtiments avaient peu à peu été vendus à divers propriétaires.
Donc des voisins avec ou sans chiens dans un domaine relativement clos.
Dont un qui avait un berger allemand, très énergique, souvent attaché et pas dressé.
Vu le nombre d'enfants à vadrouiller dans la cour, il y a avait déjà eu plusieurs explications avec le proprio du chien à propos de son comportement et des dangers potentiels. Mais lui ne voyait pas le problème vu que son berger était très gentil avec SES enfants.

Et ça n'a pas raté.
Partis chercher des mûres dans les chemins environnants, je reviens en courant à la maison chercher un autre saladier.
Quand j'arrive à une extrémité de la cour, je vois le chien en liberté de l'autre coté. Il m'a vue aussi.
Il a chargé sans aboyer, moi je suis restée immobile et je l'ai vu venir. Très rapide donc plutôt le réflexe de me protéger avec mes bras plutôt que de donner mes fesses en pâture.
il m'a niaké le bras que j'avais relevé devant mon visage.
Pas mordu, juste pincé. Un avertissement ?
Ensuite il est resté à coté à gronder pour m'empêcher d'avancer.
Bref il a pris la cour pour son territoire.
J'ai eu la bonne idée de reculer tout en lui faisant face et de revenir en marchant  . Quand je me retournais, le chien était là à vérifier que je quittais bien sa zone.
Je vous passe le psychodrame quand les adultes ont appris ce qu'il s'était passé...

Depuis j'ai appris à comprendre le comportement des chiens et à le transmettre à mon enfant qui a bien du mal à comprendre que tous les kikis ne sont pas caressables.
D'ailleurs et pour info, les Grands Danois sont connus pour être des chiens très silencieux à l'avertissement subtil...
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: musher le 26 avril 2014 à 15:57:10
(il n'avait que 10 mois, mais vla la bestiole...)
C'est pas un chien mais un chiot à 10 mois. Il a très bien voulu joué sauf si il est pas éduqué et qu'il joue comme avec un autre chiot. Quand c'est un caniche, ça va. Quand c'est un patou ou un dogue allemand, on a pas leur cuir ni leur fourrure. 
J'ai récupéré un chien de 40 kg à 12 mois, qui, jusqu'à ce que je le récupère, n'avait rien connu. Il vivait dans un enclos de 3x3  avec ses 2 frères et sa soeur. Quand il est excité, il a tendance à mordre (gamelle qui arrive pas assez vite, caresse un autre que lui, trop long à l'atteler...). Je le frappe pas et me bat pas avec lui. Je le corrige comme sa mère. Planqué au sol et étranglé.

Pour les chiens qui garde leur territoire, je cherche pas à comprendre, je recule en le surveillant et jusqu'à maintenant (30 ans de rando à travers la France), le chien s'arrête à la limite de son territoire et aboit jusqu'à ce qu'il me perde de vue.

Pour les chiens qui courent vers moi en gueulant loin de toute habitation, ferme..., je m'arrête, prend un objet long (baton de marche, branche, voir la machette dans son étui) et lorsqu'il arrive à bonne distance, je dis un Non ferme avec le baton derrière ma jambe. En général, il s'arrête et repart, ou il vient me sentir, voir carrément demande des caresses. Si il s'arrête pas (ce qui est arrivé très très rarement), je fous un grand coup latéral. ca lui tape où ça tape. Et le chien repart en gueulant, tombe au sol (et avant qu'il se relève, je lui en refous un grand cou sur la truffe). Une fois, je l'ai loupé. Il m'a chopé l'autre bras que j'avais enroulé dans ma veste et que j'avais mis devant mon visage. Pendant qu'il s'excitait sur ma veste, je lui ai mis un grand coup derrière les oreilles et je suis parti.

Avec un de mes chevaux, la technique était de remonter en selle le plus vite et de s'accrocher au pommeau. Soit il le piétinait, soit il faisait demi tour sur les postérieurs et il shouttait. 

Les 2 fois ou je me suis fait vraiment choppé (pas juste mordu puis laché), c'était une fois à la main et l'autre à l'avant bras. J'ai attrapé avec l'autre main le cou et j'ai étranglé jusqu'à ce qu'il lache puis je l'ai plaqué au mur en lui écrasant le ventre avec le genou jusqu'à ce quelqu'un vienne m'aider à le maitriser (muselière puis corde en lasso étrangleur). C'était les 2 fois des huskies d'environ 25-30 kg.

Par contre jamais hurlé, ça les excite ou ça les effrait et ils attaquent de peur

Pour les bastons de chien, jamais intervenir sans protection. Un chien qui se bat ne reconnait personne. Attaquer au jet d'eau dans la gueule, les yeux et lorsqu'on les a séparé garder éloigner les combattants avec le jet jusqu'à ce que les proprios ou quelqu'un les attache.

Attraper par les coui**es ou les pattes arrières ou la queue un chien qui se bat, ça a valu à certains proprios de se faire mordre aux jambes par leur propre chien.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: aliɔs le 26 avril 2014 à 17:18:00
Dans le lien mis par Serge, il est écrit : She shoved her fist into the dog's mouth and bit its ear off while telling her daughter to turn over so she didn't choke on blood.

En dernière extrémité et pour défendre son enfant comme l'a fait cette mère, est ce "recommandable" d'enfoncer son poing dans la gueule d'un pit bull ?
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: musher le 26 avril 2014 à 18:41:35
Ca dépend. Si tu réussis à enfoncer le poing assez profond dans sa gueule pour l'empêcher de fermer ses machoires, qu'il arrive pas à reculer la tête pour te chopper le poing pourquoi pas ?

Quand tu vois les dégats d'une morsure sur une main, comment mes chiens cassent en deux un fémur de porc (et qu'ils ont pas la force des machoires d'un pitt bull), si jamais le pitt bull ferme ses machoires sur ton poing, le chirurgien va avoir un beau challenge.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: aliɔs le 26 avril 2014 à 20:55:51

C'est ce que je supposais.
La mère de l'enfant a eu une certaine chance de ne pas avoir eu plus de dégâts physique.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: VERDUG0 le 26 avril 2014 à 21:29:35
Musher, tu pourrais donner des exemples de constatation de difference de puissance du mordant?
J'ai lu sur un de tes posts que certains de tes chiens brisaient des femurs de cerf tandis que d'autres ne pouvaient pas.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: musher le 26 avril 2014 à 23:47:34
Musher, tu pourrais donner des exemples de constatation de difference de puissance du mordant?
J'ai lu sur un de tes posts que certains de tes chiens brisaient des femurs de cerf tandis que d'autres ne pouvaient pas.
C'était pas des femurs de cerf mais de porc. On avait fait des jambons à la broche et quelqu'un a donné les os à mes chiens. Les huskies ont nettoyer leur os (ils brillaient).
les groenlandais (chien esquimaux) ont cassés en deux les fémurs et ont lapé la moelle à l'intérieur.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Vef le 27 avril 2014 à 11:58:13
Cet été, je me baladais avec mes parents. On passe près d'un couple avec enfant et chiens qui pic niquaient. Un des chiens s'approche de mon père apparemment de façon non agressive. Mon père ne s'inquiète pas. Arrivé à un mètre, il lui saute dessus et le mord à plusieurs reprises. Il réussit à reculer, le chien arrive à bout de corde.

Bizarement, il a attaqué mon père alors que j'étais le premier à débouler du chemin. Le médecin aux urgences lui a dit qu'il avait été probablement attaqué car il était torse nu.

Pour la petite histoire, il s'agissait d'un pitbull, non muselé. Après l'attaque, j'ai appelé la gendarmerie. Ils n'ont pas voulu se déplacer et m'ont dit de prendre l'identité du maitre du chien oO. Il ne me l'a bien sûr pas donné, plié bagage et parti en trombe. J'ai merdé en prenant la plaque, on a pas pu le retrouver...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Pierre Kiroule le 28 avril 2014 à 21:01:38
intéressé par ce sujet car moi même ayant été confronté par des chiens à l'occasion, mais surtout souvent un peu tendu dès qu'il y a plus d'un chien qui passe pas loin (avec ou sans maître je me méfie toujours un peu, mais ça doit se ressentir...j'y travaille)

Du coup j'ai parcouru le net après avoir lu quelques sujets sur le forum et je suis tombé sur une vidéo assez édifiante sur le comportement à tenir face à un chien...deux chiens...25 chiens de berger. https://www.youtube.com/watch?v=pLi4619vwAU

La vidéo parle d'elle même, il s'agit d'ici d'un man en vélo mais ça s'applique vraiment bien au sujet. A mon avis, même si c'est un fake (par je ne sais quel arrangement, mais j'en doute) de tout ce que j'ai lu sur le forum c'est ce qui ressort:

descendre du vélo
se protéger au mieux avec
rester serein (au mieux...) mais ferme
parler clairement aux bestiaux et gueuler suffisamment pour se faire entendre
et espérer que les chiens soient assez zen pour pas se laisser emporter par l'effet d'attaque en meute. A fortiori il semble que les chiens de bergers soient assez "cool" au final nan? :/ (peut-être parce qu'ils savent que les gars n'étaient pas loin...who knows)
...et enfin remercier les bergers xD (qui précise "tu pourrais me remercier on t'as sauvé la vie au final!" lol
Il signale quand même "je connais les chiens ils peuvent etre vicieux, si j'avais pas gueulé ils m'auraient bouffé"...  et "si c'était une femme ils l'auraient bouffé net"

Depuis que je circule sur le sujet, j'ai vraiment le sentiment qu'énormément de personnes circulent avec des chiens (et oui a parler d'un sujet il se présente a nous tous les jours bonsang!), mais vraiment en permanence. Les lectures les avis et ce qui tourne autour m'aide beaucoup à réagir avec calme face aux chiens, sans appréhension mais avec attention tout de même. Et en une semaine, ce n'était pas de trop.

Un avis parmis d'autre.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: youbloub le 31 janvier 2017 à 21:52:23
bonjour,
je viens vous faire part de mon expérience suite à "l'attaque" d'un chien.
j'ai l'habitude de voir sur mon chemin, en rando ou en vélo des chiens assez "agressifs" mais finalement ne cherchant qu'a protéger leur territoires.

dimanche je vais chez un ami (en campagne, très isolé), qui doit sortir ses chiens,
rien d'exceptionnel.
l'un d'eux (20aine de kilo) a été récupéré dans un fourrière il y a 1 ans, et dixit son maitre est "débile"
il le sort toujours en laisse (corde de 20-30m) de peur qu'il mordre un passager.
depuis qu'il possède le chien il s'est fait mordre une fois, plus rien depuis, et celui ci ne vois jamais de nouveaux visages.

bref je marche a coté du maitre, celui-ci me disant que tant que je reste a coté, je ne craint rien.
a un moment nous nous retrouvons séparé, puis viens l'instant ou je vois le chien me courir dessus.
la je me dis "je vais y avoir le droit", je me prépare mentalement a sacrifier mon bras faible.

je reste 2/3 face a lui fixe et calme, arrivé sur moi, je fais signe de le caresser pour le "dociliser" (j'ai peut etre touché le haut de la tete), et là il attaque, 1 er coups raté (pas agripé)  sur l'avant bras, 2 eme je tente de lui faire prendre la veste: il me chope le bras gauche niveau biceps, la veste ripe et il fix ses crocs fermement dedans en remuant dans tous les sens la tete, j'entend 2 sraaccht caractéristique du déchirement du tissu (l'examen post attaque montrera que ca ne correspond que aux traces de 2 crocs), et il refuse de lâcher prise.
le maitre tire sur la corde, et je parvient a me libérer au bout d un certain temps

suite a ca la balade a fini avec le chien pris par le harnais, et celui ci se retournant sans cesse vers moi bien bien énervé et voulant clairement me sauter dessus.

bilan un bleu a l'avant bras, 2 traces de crocs sur le biceps.
je n'ai pas pu désinfecter dans la journée, et ne l'ai fait que le lendemain (hier),  la plaie parait saine, ce qui me conforte dans l'idée que les crocs n'ont pas touchés ma peau et n'ont transpercé la veste que lorsque j'ai entendu les déchirements.

dans ma tete je voulais lui foutre des grands coups de pieds sous le ventre, mais j'avais peur de le surexciter, ou bien d'exciter les autres chiens autours.

conclusion de ce retour, gérer l'attaque c'est bien, mais comment mener l'arrêt de l'attaque de la part du chien. je ne suis pas sur que lui en foutre plein la gueule ne l'empêche pas 30s après de revenir a la charge
le maitre m'a dis que j'aurai du le retourner , le foutre au sol. pareil, au moment ou je le lâche qui me dis qu'il ne vas pas revenir ?
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: huckleberry le 01 février 2017 à 06:48:30
Tout dépend du chien, si c'est un chien avec une "histoire" pas évident de répondre... Tu dis :


"je reste 2/3 face a lui fixe et calme, arrivé sur moi, je fais signe de le caresser pour le "dociliser" (j'ai peut etre touché le haut de la tete)"


Si tu lui touches le dessus de la tête tu exprimes un geste de domination, ce qui peut inciter le chien à attaquer, mais n'en avait-il pas déjà l'intention?

  Surtout ne pas hurler ni crier ça l'exciterait encore plus, il prend ça comme un encouragement si c'est de la part du maître ou comme un défi si ça vient de toi.
  Il faut se mettre en boule de profil au chien, les bras en protection du visage et du cou, cela semble être la solution la moins "pire", tu lui indiques que tu te soumets et ça peut jouer en ta faveur, mais ça s'applique surtout à un chien socialisé qui répond à des codes canins, si le chien est complètement barré tu fais un repas de choix...


Pour finir ton pote mérite une méchante tarte dans la gueule, il sait que son chien est "débile" donc imprévisible, et cette situation se produit... à méditer plus que sur l'attitude du chien si tu veux mon avis.

 
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: beck le 01 février 2017 à 10:20:19
Avec des amis comme ça on a pas besoin d'ennemis... Il sait son chien dangereux et ne prend pas les mesures nécessaires pour te protéger correctement. Je peux comprendre la réticence à faire piquer son animal, mais si tu décides de garder un animal dangereux, tu lui passes au moins une muselière et prend tes dispositions pour qu'il n'y ai pas d'accident.
Combien d'enfants victimes de ces maitres inconscients?
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: youbloub le 01 février 2017 à 10:29:21
Il sait son chien dangereux et ne prend pas les mesures nécessaires pour te protéger correctement. Je peux comprendre la réticence à faire piquer son animal, mais si tu décides de garder un animal dangereux, tu lui passes au moins une muselière et prend tes dispositions pour qu'il n'y ai pas d'accident.

Pour finir ton pote mérite une méchante tarte dans la gueule, il sait que son chien est "débile" donc imprévisible, et cette situation se produit... à méditer plus que sur l'attitude du chien si tu veux mon avis.

tout a fait d'accord,le maitre à une sorte de refuge pour animaux dans un coin tres isolé, j'etais prevenu du danger, et la muselière est au programme (il réfléchi lui même à l'euthanasie ..)
mais malheuresement on tombe de plus en plus sur des chiens violents a cause des maitres, et on est pas toujours au courant (et sont rarement attachés)

Tout dépend du chien, si c'est un chien avec une "histoire" pas évident de répondre
Si tu lui touches le dessus de la tête tu exprimes un geste de domination, ce qui peut inciter le chien à attaquer, mais n'en avait-il pas déjà l'intention?
sur le principe je pense que l'on est tous d'accord, dans le cas de ce chien je pense que ca lui viens de l'ancien propriétaire et qu'il n'accepte tous simplement aucunes autorité.
je reste persuadé que touché ou pas, il m'aurai sauté dessus

  Il faut se mettre en boule de profil au chien, les bras en protection du visage et du cou, cela semble être la solution la moins "pire", tu lui indiques que tu te soumets et ça peut jouer en ta faveur, mais ça s'applique surtout à un chien socialisé qui répond à des codes canins, si le chien est complètement barré tu fais un repas de choix...

ce qui m'intéresse la dedans c'est la réaction possible à adopter "à mains nues" (pas de bâtons, couteaux etc..)

je ne pense pas que se mettre en boule face a un chien errant ou agressif soit une bonne solution.
les "cynos" militaires m'on toujours dis " il faut sacrifier un bras, et lui tarter la geule!"
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: huckleberry le 01 février 2017 à 10:46:30
j'etais prevenu du danger, et la museliere est au programme (il réfléchi lui meme à l'eutanasie ..)



Heu t'as beau être prévenu c'est à lui de faire régner l'ordre dans sa meute, imagine que ce chien est le dominant, et t'as tous les autres qui te sautent dessus au passage.





suite a ca la balade a fini avec le chien pris par le harnais, et celui ci se retournant sans cesse vers moi bien bien énervé et voulant clairement me sauter dessus.



Là tu exposes clairement le fait que le chien interprète ta présence comme une intrusion, ton pote n'est pas foutu de lui faire comprendre que ce qu'il a fait est mal et que ça doit cesser. Si il le prend par le harnais et que le chien tire en avant c'est un renforcement que le chien perçoit comme une autorisation d'attaquer, surtout si il vient juste de le faire.
Si ton pote a un "refuge" faudrait déjà qu'il achète un ou deux bouquins et qu'il se mette à la page des comportements canins.

Ensuite pour la solution je t'en ai donné une, mais le comportement à avoir face à un chien incontrôlable et sa mise en application en situation réelle, sont deux choses très très différentes.
Se battre à mains nues avec un chien de 20kg tu pourrais oui, mais je te le déconseille. (très fortement)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: anne sophie obellianne le 01 février 2017 à 12:49:16
moi on m'a toujours dit qu'il fallait taper la truffe. Il parait que c'est très sensible chez le chien mais je n'ai jamais essayé et quand je vois les chiens de chasse qui sortent du combat avec les sangliers les boyaux à l'air je me dis qu'il faut y allez fort pour que le toutou se sentent vaincu. Et si le caniche est en train de te mordre le bras faut pas être douillet pour remettre une couche en tapant la truffe...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: promeneur-solitaire le 01 février 2017 à 18:30:03
Petites questions aux "juristes"

Un chien c'est considéré comme quoi ?

(en dehors des récentes discussions ontologiques qui ont transformé son statut de bien meuble en être vivant à respecter comme tel )

C'est un animal potentiellement dangereux selon sa taille.
Pas forcément aussi contrôlable et aussi facile à contrôler qu'un interrupteur.

Par exemple lancer son chien à l'encontre de quelqu'un est-il considéré comme une attaque à main armée ?

Que ce soit délibéré ou par manque de contrôle ou de présence du maître, une attaque de chien est une agression.

On peut toujours attaquer le proprio du toutou en justice a posteriori mais sur le moment on doit gérer s'il n'intervient pas dans les temps.

Si on est d'accord pour se laisser mâcher et plus si affinités c'est son problème.

Si la bestiole est costaude et de taille conséquente ou si simplement on n'est pas d'accord pour qu'on attente à sa bulle et à son intégrité, c'est à traiter comme une agression dangereuse :

Eliminer la menace (peut-être fuir mais un chien ça court vite).

... Aller consulter les nombreux sujets sur la self et la survie en milieu urbain ...  ;D

Après et seulement après, on discute.
On plaide si besoin.

Evidemment si on est maso ou si on fait passer l'amour des bébêtes avant le sien envers soi  ...  ::)

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tompouss le 01 février 2017 à 20:28:56
J'ai eu affaire il y a quelques temps à un berger allemand pas commode qui divagait seul et qui s'est mis en tête d''attaquer ma chienne (tenue en laisse). La lacrymo aide bien dans ce genre de situation, avoir l'air plus méchant aussi mais ça marche que sur des chiens qui on intégré certains codes.

Là je pensais l'avoir mis en déroute en me montrant dominant et il est revenu par derrière, du coup lacrymo, agir sur ses sens a eu l'effet voulu.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: dkjm le 09 février 2017 à 11:07:29
Bonjour,

Je me posais une question, j'ai lu dans pas mal d'endroit et ai été aiguillé vers "l'éducation positive" lorsque j'ai pris mon chien il y a plus d'un ans maintenant. Que pensez vous de cette méthode ?

J'ai lu dans pas mal d'endroit et ça m'a été confirmé à l'école du chiot qu'il existe bien un code canin mais que les chiens l'acquiert plus ou moins en fonction de nombreux facteurs (sociabilisation avec les chiens et humains, race, personnalité, caractère du maitre etc.). Bref, les chiens communiquent aussi entre eux et avec nous, mais plus ou moins bien.

Dans tout les cas, notre chien semble avoir parfaitement acquis ces codes (hyper calme et docile avec les chiots, joue avec tout les chiens, dès qu'un signal d'arret est envoyé par l'autre elle arrête et s'éloigne etc.) bref, une pâte. Je précise qu'il a environ 1 ans et des poussières et pèse 22/23kg, ce n'est donc pas un chien d'un gabarit exceptionnel.

Et pourtant ... l'accident est TRÈS vite arrivé, il y a peu, quelqu'un lui a appris à donner la patte (reflexe que je voulais pourtant qu'elle perde ... bref ...) du coup, elle donne la patte au lieu de se coucher quand je lui demande etc. L'autre jour, mon amie faisait un calin au chien et d'un coup, celui-ci a donné la patte au niveau du visage de ma conjointe ... conclusion : 3 heures aux urgences, une douleur atroce au niveau de l'oeil suite à la griffure au niveau de l'oeil et plusieurs jours d'antibio par goutte car ulcère dans la cornée. Pourtant, le chien était tout ce qu'il y a de plus passif et amical. À transposer sur un enfant et à imaginer avec un chien agressif pour une raison X ou Y. 

Le chien reste un carnivore pourvu d'attributs fait pour tuer par conséquent :
Je ne lâche mon chien que dans un espace clos avec impossibilité qu'une autre personne entre sans me voir (mon chien  adore les gens et a tendance à leurs sauter de joie)
JAMAIS un enfant n'est laissé seul avec lui. JAMAIS.
Toujours rappeler et c'est pas facile à faire comprendre qu'un chien n'est pas une peluche et qu'on ne met JAMAIS son visage au niveau du sien (rappel douloureux fait à ma conjointe ...)
il n'a jamais mordu, par conséquent, je ne lui met pas de muselière mais adapte la longueur de la laisse à l'environnement ( de 7m à 20cm de longueur)

Si je devais me défendre, autant dire que ça serait compliqué. Il est extremement dur au mal, la seule fois où il a gemit de douleur c'est quand il s'est pris une porte dans la truffe et pourtant, il s'est gauffré un bon nombre de fois, s'est fait griffer fort par notre chat etc, il s'en fiche royalement ... Je pense que je viserais effectivement les yeux, la truffe et les parties génitales (comme sur un humain quoi ...) tout en sacrifiant mon bras faible effectivement ....



Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Pierrot le 09 février 2017 à 11:51:33
Citer
Bref, les chiens communiquent aussi entre eux et avec nous, mais plus ou moins bien.

Un peu comme tout le monde en fait.

 
Citer
L'autre jour, mon amie faisait un câlin au chien et d'un coup, celui-ci a donné la patte au niveau du visage de ma conjointe ...

Certains chiens mettent volontiers un coup de patte sur la figure de certaines personnes,ça veut dire en gros " toi tu n'a pas voix au chapitre avec moi, je te méprise" et ils savent très bien à qui ils le font.

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tompouss le 09 février 2017 à 13:40:22
Citer
Je me posais une question, j'ai lu dans pas mal d'endroit et ai été aiguillé vers "l'éducation positive" lorsque j'ai pris mon chien il y a plus d'un ans maintenant. Que pensez vous de cette méthode ?

Pour l'histoire de l'école des chiots et de l'éducation positive j'y ai emmené la mienne et c'est quelque chose que je ne referai pas.

Ca l'a rendue "trop" sociable dans le sens où elle veut aller voir tout le monde pour des caresses, et un chien de 35kg qui se dresse sur un enfant ça peut vite conduire à l'accident.

Ensuite à tout vouloir lui apprendre par le jeux elle néglige souvent certaines consignes à moins que je ne hausse le ton.

Comme elle n'a pas l'habitude de m'entendre avec un ton sec et de voir une mine fâchée sur mon visage quand j'adopte ce type de posture elle se couche direct en position de soumission et plus moyen de rien lui faire faire.

De fait comme a l'école des chiots puis au dressage elle n'a eu affaire qu'à des "copains" elle est super introvertie et ne se défend pas face à ses homologues canins.

Bref, si je reprend un chien après elle je dis pas que ce sera cravache et collier électrique pour le dressage mais je retournerai à une méthode plus stricte comme avec le chien que j'ai eu étant gamin. Qui lui n'a jamais plus porté de laisse ensuite (même la nuit en bivouac) et cela sans jamais le moindre soucis.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Bomby le 09 février 2017 à 18:17:33
HS On : si le HS se poursuit sur les méthodes d'éducation canine, on séparera ultérieurement cette partie de la discussion...

Pour l'histoire de l'école des chiots et de l'éducation positive j'y ai emmené la mienne et c'est quelque chose que je ne referai pas.

Ca l'a rendue "trop" sociable dans le sens où elle veut aller voir tout le monde pour des caresses, et un chien de 35kg qui se dresse sur un enfant ça peut vite conduire à l'accident. (...)

J'ai eu récemment une expérience similaire : pour éduquer notre chienne (arrivée chez nous vers l'âge de 10 semaines, qui fait maintenant 52 kilos et devrait à terme en faire entre 55 et 60), nous avons d'abord commencé par un cursus d'éducation uniquement en "renforcement positif" (éducation à la récompense, essentiellement en usant de caresses et de friandises).

Très vite, notre chienne qui avait sans doute déjà au départ un heureux caractère, est devenue extrêmement sociable et joueuse. Extrêmement "amicale" mais pas du tout obéissante : l'attrait des friandises cédait le pas dès qu'un stimulus plus fort apparaissait (un autre chien, un autre animal - même une vache ! -, un enfant, une personne âgée, etc... : de formidables occasions de jeux à ses yeux !), le rappel était quasi-inexistant, elle sautait pratiquement sur tout ce qui bougeait en ayant l'air sympa (ce qui fait du monde...) et au minimum allait chercher les caresses de toutes les personnes croisées.

Plus nous avancions dans les séances, moins elle était gérable...

Bref, au bout de 5 mois de cours et d'investissement réguliers, et alors qu'elle faisait déjà plus d'une quarantaine de kilos, nous faisions le constat d'un échec patent !

Du coup, on a repris un autre cursus, avec un autre éducateur, qui lui n'utilise pas du tout les récompenses de type nourriture ou friandise mais recourt à une méthode hiérarchique. Différence très très spectaculaire mais la rééducation, qui touche à sa fin (elle a maintenant 16 mois), a été longue, d'autant plus longue que certains conditionnements précédents ont été en pratique vraiment difficiles à modifier. A titre d'exemple, pour la première fois dans sa pratique, notre second éducateur a dû faire travailler une "désociabilisation" (toute relative, certes).

Tout rentre dans l'ordre (apparemment, il n'y a pas d'âge pour cela) mais que de temps et d'efforts perdus ! Je craignais au départ un peu bêtement que ce changement de méthode n'affecte un peu le caractère de notre chienne en la rendant agressive, ou en tout cas moins spontanément "sympa". Ça n'a bien sûr nullement été le cas.

Depuis ce changement, nous avons eu diverses occasions de discuter avec d'autres maîtres ayant eu également recours aux méthodes en tout positif (voire au même premier éducateur) et les mêmes problèmes se rencontrent chez beaucoup, notamment chez les propriétaires de chiens moyens et gros,  - on peut d'ailleurs supposer que cela pose moins de problèmes donc se voit moins chez les petits chiens, qui font moins de dégâts et ont moins de force de traction sur la laisse...

Donc, au final, je ne suis pas exactement un chaud partisan des cursus d'éducation canine en tout positif.

HS off...

Pour revenir un peu plus au sujet, et pour avoir cotoyé (pendant donc mes nombreuses heures de cours d'éducation canine  :)) un certain nombre chiens réputés agressifs qui avaient tendance à montrer les crocs un peu facilement, j'ai été régulièrement surpris de constater à quel point ils pouvaient se soumettre rapidement face à un éducateur sachant s'y prendre (et sanctionnant même physiquement lorsque nécessaire). J'ai l'impression que c'est largement une question de posture et d'autorité, ce qui n'est évidemment pas si facile à reproduire et ce que les personnes ayant le plus peur des chiens ne pourront évidemment faire aisément.

Cordialement,

Bomby
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien -
Posté par: aliɔs le 08 février 2018 à 07:13:42
Parce que son voisin écoutait de la musique trop forte à 4 heures du matin, elle a frappé à sa porte pour lui demander de baisser le volume. Mais lorsque le voisin a ouvert, le chien s’est jeté sur elle pour la mordre. C’est alors que le beau-frère de la victime est arrivé et a saisi l’animal pour le projeter violemment au sol, le tuant sur le coup
http://www.sudouest.fr/2018/02/07/-4179205-4583.php

Je me demande comment il s'y est pris sans se faire mordre par le chien ?
Peut être en le saisissant par le collier.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Hegemonie le 08 février 2018 à 19:03:07
Quand un chien est focalisé sur une "cible", en général c'est plus facile de l'atteindre sans s'en prendre une en retour. Mais faut aller vite.

Je faisais du sauvetage aquatique avec des gros chiens (Terre-Neuve/Landseer), entre 50 et 80/90kg.

Ca m'est arrivé plusieurs fois de devoir en séparer deux qui se tapait dessus "pour rien" (pas de tentative de domination ou de questionnement quant à la place dans la meute, les deux se supportaient pas). En allant vite et en plaquant le chien de manière efficace, même un mastard de 80kg fait pas le malin, mais faut pas être tout seul.

A ce jour, jamais eu de problème, et les chiens se calment "vite".
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tong le 15 février 2018 à 11:13:44
Je tangente sur l'éducation positive.

Positive ou coercisive, c'est pour obtenir ce qu'on veut. Et faire obéir sans que ça ait de sens pour la bête, ça rend con et perturbé. Et c'est très tordu parfois le positif. Ca éloigne encore plus le dominé du dominant avec des combines incompréhensibles.
Je trouve qu'il faudrait avant tout parler de réduire l'écart entre celui qui obéit et celui qui donne l'ordre, plus l'écart est grand et plus c'est dur.
Réduit l'écart avec des apprentissages dans des contextes qui ont du sens, vivre des vraies choses et pas juste être le chef dans des situations ni humaines ni canines...apprendre la vie quoi.
J'ai envie de reprendre contact avec les canins et justement avec mes enfants. Il me semble que les enfants aussi on peut leur apprendre à se comporter avec un chien plutôt que de jamais les laisser seuls ? Ca m'embête que ce soient des pros des chiens qui soient si radicaux dans cette combinaison enfant/chien, en plus je m'y retrouve ni dans la vision éducation positive que vous décrivez, ni dans celle non positive. 
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: flo66 le 04 mai 2018 à 15:05:44
Salut les copains,

Ça fait longtemps que je n'ai pas posté mais je lis toujours le forum.
Et la paf un sujet pile dans mon actualité du moment.

Perso chaque fois que j'ai était mordu c'est parce que j'ai séparé des chiens et que j'ai pas fait gaffe.

Pour revenir a mon actualité, j'ai un super chien très obéissant.
C'est le croisement entre une mère Griffon et un père berger malinois.

Voila, chien super sympa, qui m'obéis bien, super dévoué.
Par contre il est hyper agressif envers les gens qu'il ne connaît pas et qui viennent sur mon terrain.
En terrain neutre il aboie et se tient a 3m des gens.
Par contre sur mon terrain la c'est une autre paire de manches. Il est super agressif et dernièrement il a carrément mordu et failli bouffer une personne qui était devant la maison. Heureusement ma copine la rattrapé.
En plus il aboie au départ puis part comme une balle dans faire de bruit.

Je n'ai jamais eu ce soucis avec aucun autre chien.
Du coup la je vais aller prendre des séances avec un éducateur canin.

Je veux résoudre de problème car il chasse bien et c'est vraiment un super chien.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Baptistator le 04 mai 2018 à 15:19:18
J'ai le même problème avec mon chien qui est un tervueren (malinois à poil long) qui veut defoncer tout les inconnus qui s'approchent du camion.
C'est utile dans certain cas mais très chiant quand on est en camping...

Pour en avoir discuté avec une dresseuse elle a souvent le problème avec ce genre de race. D'après elle c'est un défaut qui est exacerbé chez les mâles dominants.

A priori on peut pas faire grand chose, après j'ai remarqué que mon chien agresse physiquement ceux qui ne suivent pas les "règles" genre je regarde le chien dans les yeux ou je lui parle le pire étant avec ceux qui manifestent une réaction de peur.
Pour ceux qui font les choses comme il faut (j'ignore le chien, je le laisse me sentir) il se contente de grogner et deviens vite amical.
Donc avant de faire s'approcher les gens je leur explique comment procéder
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: flo66 le 04 mai 2018 à 15:41:59
Moi le soucis c'est que c'est systématiquement.
Il n'y a même pas une histoire d'attitude ou autre.
Enfin je verrais avec le dresseur.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mandragore le 12 septembre 2018 à 15:55:04
Sans doute un peu tard, j'espère que tu as résolu ton problème depuis, mais au cas où ...

Pour ma part, j'ai aussi un belge (tervuren) mais quelques années d'expériences canines à mon actif (compétition en sports canins divers et variés, éducatrice canine).

Pour l'agressivité, si elle est systématique, c'est à dire que le chien agresse tout le monde sans distinction et tout le temps, souvent c'est parce qu'il n'a pas été bien sociabilisé (et il agresse par peur). Idem si le chien fait juste une fixette sur un truc : genre il agresse toutes les personnes qui ont un parapluie (souvent parce qu'il a peur du parapluie XD)Tu peux petit à petit le désensibiliser en travaillant sur l'habituation, en fait tu travailles pour augmenter son seuil de tolérance du chien en jouant sur la distance (tu utilises le principe des zones) et sur l'intensité (travail de l'autocontrole et travail de gestion de l'excitation).

C'est beaucoup plus chiant quand c'est lié à l'instinct (genre l'instinct de territoire, de défense). Y'a des chiens qui s'en foutent (j'ai eu un berger allemand de travail, tu pouvais monter dans la voiture et l'embarquer, il te faisait que des léchouilles), d'autres non. J'ai eu énormément de chiens différents et jamais de soucis, sauf avec le dernier le fameux belge. Je peux le promener partout sans laisse sans souci, même au milieu des gens, il est assez sociable pour accepter qu'un véto le sorte de sa cage pour lui sonder le pénis (sans recours à un assistant et sans muselière), par contre, chez lui, c'est chez lui (et pour lui ça concerne aussi le hall d'immeuble) et il a aussi tendance à se mettre plus en vigilance quand quelqu'un veut m'approcher et qu'il fait nuit (même si moi j'ai aucune envie qu'il cherche à me défendre, je suis une grande fille !).  J'ai beau avoir essayé, ce comportement ne lui est jamais vraiment passé, j'ai juste appris à le controler.

En 10 ans, il n'a jamais mordu personne, il a même jamais vraiment essayé (parce qu'il sait que je veux pas) mais dans son comportement et son regard je sais qu'il y pense sérieusement et qu'il faudrait pas grand chose surtout si je n'étais pas là pour lui dire que ce n'est même pas la peine d'y penser. Je suis donc toujours obligée de faire gaffe alors que je n'avais jamais eu à faire gaffe avec mes autres chiens. C'est juste "géré" avec l'obéissance en fait. Son "au pied" et son "pas bouger" voire le "tu laisses" sont plus forts que le reste (et tu peux difficilement agresser quelqu'un si tu ne peux pas t'approcher physiquement de lui XD). Le plus important pour ça c'est l'apprentissage de la notion de devoir (et pour le clin d'oeil ça peut même se faire en méthode positive, si tu considères que la méthode positive comme pour beaucoup ce n'est pas juste la fête à neuneu et des dés de jambon). Je détaille pas (sauf si ça intéresse quelqu'un) mais en vrac la notion du devoir passe par l'extreme rigueur et cohérence du maitre, le travail des autocontroles, le principe de premack, la gestion de l'espoir en la promesse de récompense (travail d'endurance), apprendre au chien à être capable de se dépasser et d'apprendre progressivement à dépasser les difficultés, surmonter les obstacles.

Petite astuce qui ne mange pas de pain, il a aussi été conditionné au contexte (quelqu'un arrive à la maison) et sait que quand je vais ouvrir la porte lui doit aller se coucher dans son panier et y rester tant que je ne lui demande pas d'en sortir. Même si j'oublie de faire gaffe à où est le chien quand j'ouvre la porte, lui il oublie pas ce qu'il doit faire XD. Pas forcément l'idéal de l'idéal mais totalement gérable au quotidien en fait.

J'habite en appartement donc il a rarement accès à des gens sans moi. Mais chez mes parents où il lui arrive de rester seul dans le jardin, et parce qu'ils ont aussi des gros chiens, on s'est pas emmerdé, on a mis un grillage à 1 m de la cloture. Comme ça, pas de risque qu'une main d'enfant ou qu'une truffe se fasse croquer par accident. Et on rentre dans la maison de l'autre côté, donc pas de risque que quelqu'un entre dans le jardin pour sonner à la porte en croisant les chiens.

Sinon pour le pire du pire des scénarios (jamais testé heureusement), la pratique de sports canins lui a appris à avoir un "halte" et même quand il se fait agresser par un autre chien, avec un halte lui arrête immédiatement et se couche. (bon si le chien revient à la charge, il y retourne aussi, mais si t'en profite pour empêcher l'autre chien d'y retourner, ça clôt le schmilblick immédiatement et il possède en plus une faculté phénoménale à passer à autre chose. Il a aussi, une grosse inhibition à la morsure, il sait que l'humain ça se mord pas ! On a beaucoup joué à la bagarre pour ça. Car comme on dit souvent, mieux vaut un chien asociable (qui cherche à rester loin de l'humain) qui a une bonne inhibition à la morsure qu'un chien sociable qui n'a pas d'inhibition à la morsure (car lui va s'approcher des humains) (y'a un excellent article de Ian Dunbar à ce sujet).
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Baptistator le 12 septembre 2018 à 17:37:08
Merci pour toutes les infos.

Mon chien à été sociabilisé petit. Il a toujours vécu avec plein de monde et d'autres chiens mais il a complètement changé de comportement à l'adolescence. Je l'ai fais castrer mais trop tard.

Il faut aussi dire qu'il avais un problème de testicule non descendu qui a fait qu'il est devenu particulièrement dominant.

Avec moi il est adorable et obéissant mais avec les inconnus ... dès qu'il connais et qu'on lui a dit que c'était un ami il ne montre plus d'agressivité.

Le mois dernier il a mordu un mec qui s'était approché du camion (et qui n'avais rien à faire là) on était en camping sur notre emplacement avec le chien à la chaîne donc clairement c'est de la faute du mec.

Mais il y a deux ans il a attaqué un mec alors que ma copine le promenais seule. A sa décharge le mec est sorti d'un buisson dans le dos de ma copine a la nuit tombante (pour faire quoi ? On ne le saura jamais)

Ça ne me dérange pas que mon chien nous défende ou défende le camion (c'est même un peu son boulot) mais ce qui me dérange c'est qu'il prenne l'initiative d'attaquer alors qu'il sait parfaitement que c'est interdit.

Après il y a d'autres choses que je ne comprend pas avec lui, en balade il est amical avec tout le monde (parfois trop) mais deviens nerveux, voir agressif avec certaines personnes sans qu'on ai jamais réussi à trouver de point commun (on a pourtant cherché)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Boris le 12 septembre 2018 à 18:56:56
Dans le noir un mec qui sort d u buisson, c est vrai que c est questionnant mais peut être était il en train de faire pipi...
mais sur un camping? Si c est un enfant qui débarque réagit il pareil? Si oui c est quand même un gros problème pour l enfant d abord et pour toi ensuite.
  un adulte on peut se demander les raisons de sa présence cependant il pourrait y en avoir.
Je suis étonné que tu n ai pas eu de problème vis a  vis des morsures.
En ce qui me concerne si je me fais mordre je pense que je serais tenté de déposer plainte.

(Je modifie pour préciser que je ne souhaite pas que tu ais des problèmes vis a vis de ces morsures mais que cela me questionne. Je n ai pas de chien mais j y pense et la question de la responsabilité vis a vis de ce que le chien peut faire me taraude...)
Belle soirée.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Baptistator le 12 septembre 2018 à 20:18:15
Pour le mec dans le buisson on a toujours eu un doute vu que son premier réflexe a été de demander de l'argent à ma copine pour se faire soigner et qu'il a refusé de montrer sa blessure (a l'épaule). Mais bon...

Pour le mec du camping ça faisais un moment qu'il tournais autour du camion, il a demandé à ma copine si elle était seule et on n'avais prévenu de pas approcher du chien. On étais stationné au fond du camping a un endroit où il n'avais rien à faire (à moins que lui aussi l'ai une passion secrète pour les buissons).

Le chien était a la chaîne de manière à  ne pas pouvoir depasser de l'emplacement donc aucune raison de l'approcher à moins de vouloir entrer dans le camion. On prend des precautions car on a toujours un doute depuis le mec du buisson. Le mec du camping a fait un scandale mais le propriétaire du camping nous a donné raison.

Il n'empêche qu'il a mordu malgré le fait qu'il sait que c'est interdit. Je ne pense pas qu'il l'ai fait sans raison, sûrement pour nous protéger nous
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: pl09 le 12 septembre 2018 à 22:08:01
Bonjour,
 j'ai une expérience assez similaire mais dans un autre contexte. Nous avions un patou des Pyrénées qui devait avoisiner les 80 kilos. Le chien avait pour habitude de rester en bordure du chemin qui mène à la maison. Je précise que le chemin n'est pas équipé d'un portail et que le chien n'a, à ma connaissance, jamais franchi la limite de propriété pour aller sur la route 'tout est clôturé excepté le chemin).
Une après midi un cycliste qui passait sur la route a commencé à crier assez fort en voyant le chien sur le chemin sans clôture. Le patou est plutôt placide et il n'a pas "répondu" à cette personne. En entendant des cris, je regarde en direction de la route et je vois le cycliste se casser la figure et le chien revenir en courant vers la maison pour se mettre dans son panier.
Le cycliste est arrivé vers moi et m'a menacé verbalement en disant que mon chien était responsable de sa chute et qu'il allait déposer plainte et j’en passe.

J'essaye de répondre poliment à cette personne que j'avais vu la scène et que mon chien n'était pas en cause. C'est à ce moment que le gars a saisi une chaise de jardin en plastique et me l'a jeté dessus.

Bien évidement ce qui devait arriver arriva, le chien s'est interposé. Il n'a pas été jusqu’à la morsure mais son agressivité a mortifier le gars. il était incapable de bouger. Honnêtement c'est la seule fois ou le chien rentrer dans une telle rage. Sur ordre il a directement arrêter son attaque et le gars est parti en m'insultant copieusement.

Ayant le sentiment de ne rien avoir à me reprocher, j'ai quand même passer un petit coup de téléphone à la gendarmerie pour leur signaler l'accident. Il m'ont rappelé quelques jours plus tard pour me dire que le cycliste s'était présenté pour déposer plainte. La version de l’histoire était cependant très différente de la mienne bref, sans suite.

Tout ce pavé pour rebondir sur la question des morsures, être le premier à signaler ce genre de situation et expliquer le contexte en toute sincérité peut  AMHA éviter des déconvenues par la suite.

Pierre.

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Boris le 12 septembre 2018 à 23:05:39
Bonjour.
Bien sûr il y a un contexte.
La peur des chiens peut amener a des réactions très variées j'imagine et dans le cas de ce cycliste entrer sur la propriété prendre une chaise et la jetter est une erreur ET une agression. D autant plus si le chien n avait pas attaqué.
Dans mon cas , quand je me promène ou quand je coure, la présence d un chien non tenu en laisse m oblige à m'arrêter et a essayer de sentir le caractère du chien. Avant de repartir si c est ok. Je le laisse me sentir si besoin (on sent pas les fesses quand même!  ;D)
J apprécie quand les maîtres rappellent les chiens , voire le remettent en laisse, et me font comprendre ainsi que je peux avancer sans crainte.
D autant plus quand je suis avec les gars.
 J ai vu trop souvent des maîtres qui semblaient ne pas du tout gérer leur chien : trop agressif ou trop "foufou".
Ainsi, un chien s est jetté au devant de moi en grognant un jour où je me promenant en famille  sa maîtresse n a rien dit du tout. Échange de mots avec la maîtresse. Moi très calme, elle aussi mais ne comprenant pas pourquoi je lui demandais ça.
Le chien est resté a distance et a montré les dents en grognant.je n en menais pas large d autant que mon fils était juste derrière moi...
Enfin, je pense vraiment que la responsabilité de avoir un chien ne dédouane pas les passants d avoir un comportement adapté et ça passe par de l'éducation très jeune. Un chien n est pas un jouet en somme.
Merci pour les explications Baptistator...
Bonne soirée
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Baptistator le 13 septembre 2018 à 08:02:37
Je pense qu'il y a un gros manque d'éducation/connaissances sur le comportement à avoir avec un chien inconnu potentiellement agressif.

Un chien ne sera jamais agressif sans raison même si celles si sont souvent difficile à comprendre pour les humains.

Un exemple parlant : au camping le chien signale systématiquement les nouveaux arrivant en grondant quelque secondes. C'est manière de dire "je t'ai vu ne t'approche pas de mon territoire" et de nous signaler qu'il y a un inconnu.

Si la personne l'ignore ça ne va pas plus loin. Mais une personne sur deux a le réflexe de le regarder ou de lui parler. Ça marche sûrement avec un caniche (encore que...) Mais pour un chien de garde c'est considéré comme une agression et il passe en mode défensif.

De même quand on se balade et qu'on croise un joggeur il a le réflexe de s'interposer. Si la personne sais comment agir il n'y a aucun problème. Mais si elle manifeste une réaction de peur il va se mettre en position défensive (oreilles baissée, quasi assis, aboyement) pour l'empêcher de s'approcher plus. (Pour rassurer les joggueurs je le rappelle systématiquement des qu'on croise quelqu'un)

Autre exemple quand on croise des gens certains s'arrêtent pour discuter, ceux qui veulent le caresser le font systématiquement sur la tête, ce qui est un geste de domination. Avec un chien dominant comme le miens ça ne passe pas, il se met immédiatement a grogner.

En fait les gens ont tellement l'habitude des chiens de compagnie soumis qu'ils considèrent que tout les chiens le sont. Alors que les chiens de travails (garde, troupeaux...) ont étés sélectionnés sur des générations pour exacerber certains instincts notamment la défense (contre les loups ou les gens).

Un maître chien militaire (qui voulais absolument faire reproduire mon chien) m'expliquais que pour les chiens d'attaques ils jouaient juste sur l'instinct du chien a defendre sa "meute" l'essentiel du boulot consistant juste a lui apprendre quand attaquer et quand lâcher. Par extension il m'explicais qu'il est très difficile de faire attaquer un chien sur quelqu'un qui a le même uniforme qu'eux.

Chez certaines races, dont le berger belge cet instinct a été recherché/sélectionné sur des générations et est quasiment toujours présent

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Boris le 13 septembre 2018 à 09:45:19
Alors du coup quand je coure et que je crois un chien, si je me met a marcher c est plutôt positif ou négatif comme réaction?
Sur le fait de parler au chien j' ai tendance a faire ça. Oups...il vaut mieux rester silencieux du coup.
Pour la caresse, c est mieux où ?si la tête est considéree comme un  signe de domination? Le flanc ?
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tompouss le 13 septembre 2018 à 10:15:58
Sur l'éducation à la "défense" des maîtres faut aussi faire attention à ce que toute la famille soit impliquée, l'année de mes 12 ans mes parents m'avaient acheté un Golden Retriever. La condition était que je m'en occupe évidemment et que j'aille au dressage avec lui tous les samedis. Au dressage on travaillait sur l'obéissance, la défense et un peu d'agility.

Allez comprendre pourquoi mais le chien n'a toujours défendu que moi et surtout contre quiconque, même mes parents, ce qui me garantissait un sorte d'immunité diplomatique  ;#

Par contre je constate que malgré le fait que je sois habitué aux chiens j'ai pas toujours forcément les bons réflexes : typiquement j'adore leur causer, j'essaie toujours de forcer le trait sur le sourire et si le chien est suffisamment loin pour que je puisse relever il m'arrive de m'accroupir pour leur parler... Bref je vois un peu trop les chiens comme des copains en me disant qu'il va "lire" mes intentions  :lol:

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Baptistator le 13 septembre 2018 à 10:28:11
En fait tout dépend de la réaction du chien. Si le chien s'interpose (corps perpendiculaire au sens de ton déplacement) le mieux est de s'arrêter et d'attendre que son maître le rappelle ou le rejoigne.

Si le chien aboie ou autre pareil tu t'arrête tu reste debout, bras le long du corps, sans le regarder directement.
 

Normalement il devrais venir te sentir, et peut être chercher à t'impressionner un peu en grognant assez proche.

Dans ces deux cas le chien te signifie que tu rentre dans la "zone de sécurité" qu'il maintiens autour de son maître.

Si le chien ne manifeste aucune protection (s'approche en remuant la queue, ou t'ignore) tu peut continuer à avancer en marchant.  Le fait de courir peut déclencher l'excitation chez certaines races ou être considéré comme une agression.

D'une manière générale le fais de parler à un chien dominant, de le regarder directement (surtout dans les yeux) ou de lui toucher la tête peut être considéré par lui comme une tentative de prendre la domination sur lui et donc un défi.

Pour les caresses a un chien inconnu toujours privilégier l'épaule ou le flanc (pas trop proche des zones sensibles). Tu peux aussi sous la mâchoire ou derrière les oreilles mais jamais sur la tête. La plupart des chiens aiment aussi qu'on les gratte a la base de la queue



@tompouss les chiens ont quasiment toujours tendance à protéger les enfants. Mais effectivement il faut leur faire comprendre leur place au sein de la meute. Quand j'était bébé mes parents avaient un setter qui empêchait tout les adultes sauf mes parents de m'approcher.

Le fait de t'accroupir et de sourire te place en position de soumission par rapport au chien, ce qui évite bien des problèmes (à part pour ton amour propre). Mais un chien très dominant peut décider d'assoir sa domination en cherchant à te "monter" ou a prendre ta main ou ton poignet dans sa gueule en serrant moderement
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mandragore le 13 septembre 2018 à 14:29:36
Je ne serais pas aussi catégorique pour les chiens militaires. Pour avoir pratiqué pendant des années le mordant sportif en compétition et y avoir croisé pas mal de chiens militaires encore en activité ou retraité et des chiens de sécu en activité, beaucoup mordaient sur leurs maîtres sans problème  ;D Ca restait un jeu. Le mien mord sur mon frangin et adore ça, il le ferait certainement avec la même joie sur moi (mais pour avoir essayé une fois le costume, c'est plutôt moi qui aime pas ça.... sérieux faut être maso). Quand il croise le mec qui le faisait mordre petit, il est aux anges, c'est son grand grand copain !

Après je ne suis pas militaire donc je ne connais pas spécifiquement les entraînements militaires, je ne maitrise pas non plus la phase "déconditionnement sur civil" vu que je ne suis pas professionnelle et que nos chiens n'ont pas le droit de mordre sur civil. Pis bon, ça me servirait pas à grand chose, je préfère que mon chien se dise "si c'est pas de la toile de costume, ça se mord pas". Connais quelqu'un à qui ça a sauvé les miches quand sur une garde d'objet, il a décidé de se mettre à 4 pattes et que le chien a saisi le cou par erreur, heureusement qu'il s'est dit, c'est de la peau, c'est pas normal, je lâche dans le 10ème de seconde pour reprendre la toile. Même avec tout le cérémonial, si je demande à mon chien de vous attaquer, il va me regarder comme si j'étais folle (y'a rien à mordre). Par contre, je me dis toujours que dans une situation où il me sentirait en très mauvaise posture, où il ressentirait ma peur, ptete qu'il interviendrait. Mais j'en sais rien en fait. Pour l'anecdocte, et pour bien montrer à quel point ça reste dans la tête des chiens un sport de combat certes mais un sport et que l'humain qu'on mord n'est pas un méchant ennemi (même s'il peut être chiant), on avait un chien qui partait mordre en attaque de face à fond les bananes, il s'en donnait à coeur joie dans le mordant, puis on le rappelait. Une fois au pied, sur la dernière attaque, on le renvoyait sur l'homme d'attaque en lui disant que c'était fini. Il partait à la même vitesse que pour mordre... et il lui sautait dans les bras pour lui faire... des léchouilles.  ;D



De ce que je connais, on apprend au chien à mordre en utilisant l'instinct de prédation. Bêtement on commence avec un chiffon que le chiot essaie d’attraper. C'est exactement le même principe que ton caniche qui cherche à attraper la serpillière quand tu la passes. Je sais que certains (surtout à la vieille époque, les méthodes évoluent aussi) déclenchaient parfois les chiens sur la défense et l'agressivité (voire la peur). Quand ils le faisaient c'était souvent sur des chiens qui à la base ne voulaient pas mordre, qui n'avait souvent pas ce qu'il faut pour mordre (peu de caractère) et qu'on essayait de forcer quand même à mordre. C'est pas très bon, ni sain à mon avis. Du coup, comme ils sont sélectionnés sur l'instinct de prédation, il est un peu beaucoup présent chez eux et ils vont avoir tendance à vouloir arrêter le mouvement avec les dents (c'est chiant quand le mouvement vient d'un jogger, d'un vélo, ou d'une voiture. Pour ça qu'on conseille de faire le piquet quand un chien vient vers soi et de pas courir (ou alors faut être sur d'être plus rapide que lui... ce qui est pas gagné !)



La très très grande majorité des chiens que j'ai côtoyé dans le mordant sportif, qu'ils soient à côté militaire, sécu ou chiens de canapé comme le mien, sont ultra-sociables. Je les ai jamais vu grogner sur quelqu'un ou aboyer dessus. Et tu pouvais les caresser sur la tête et partout XD Pourtant c'était des putains de cabots pour certains. Y'en a un qui a fait une carrière militaire notamment qui appartenait chiot à un compétiteur qui la revendu à l'armée car trop méchant. Et à l'armée, y'en avait qu'un qui pouvait le sortir du chenil (et la 1ère fois n'a pas été de tout repos). Pourtant tu peux le croiser en te promenant en forêt et les grands-mères le caressent sur le marché. Il est juste adorable. MAIS, le jour où il est pas d'accord avec toi, il est capable de se retourner, de se camper sur ses 4 pattes, et d'attendre que tu viennes t'expliquer. Et crois-moi t'as pas trop envie de t'expliquer avec lui ! Sincèrement les plus gros dominants que j'ai rencontrés, les chiens qui ont un caractère très fort, font très peu d'esbrouffes, ils sont au contraire très calmes, très stables, ils vont pas réagir pour tout et n'importe quoi, juste quand il faut. Par contre le jour où tu as besoin d'un client, tu as un client ! Mais encore, ils remettent en place pis c'est fini, direct ils redeviennent calmes. (et pis techniquement, si c'est toi le leader, c'est plus à toi de protéger ta meute, pas ton chien ;-)...)

Je me souviens de mon berger allemand de travail ultra cool et ultra zen avec les autres chiens (au point de laisser un chien planté dans son cou en me regardant en mode bon tu me le décroches ou je le fais, sans s'émouvoir plus que ça). Un jour un chien est arrivé sur nous en courant tous crocs dehors. D'hab, il s'en foutait et c'est moi qui jartait le chien. Mais là j'avais un chiot avec moi et j'étais occupé à mettre le chiot en sécurité dans mes bras. Il a senti que j'étais dépassée alors il a pris le relai.D'hab il laissait faire l'humaine parce que bon ça lui faisait plaisir et il l'aimait bien mais là pfff cte blonde elle y arrivait pas XD Il s'est planté les 4 pattes bien ancrées dans le sol entre nous et l'autre chien. Il n'a pas grogné, il n'a pas aboyé, il n'a pas baissé les oreilles, il est juste resté stoïque et a fixé le chien qui courait vers nous avec détermination. L'autre chien s'est arrêté et a fait demi-tour sans demander son reste. Pour moi c'est ça un "vrai" dominant.Ce n'est qu'un exemple, mais j'en ai plein en stock XD

Son boulot c'est de m'avertir, le reste je gère

A la maison, si y'a un bruit suspect (les bruits de la vie normale il sait qu'il doit pas y faire gaffe, j'habite en appart', faut pas qu'il gueule pour un rien toute la journée), ça grogne, voire ça aboie une fois et ça vient me chercher pour que MOI, j'aille voir. Si je sais que c'est rien et que je ne veux pas qu'il y fasse attention dans l'avenir (genre c'est l'aspirateur de la voisine), je ne bouge pas et je lui dis "laisse, c'est rien" en mode très détendue. Si je sais moi même pas ce que c'est, je le caresse doucemenent pour le féliciter de m'avoir prévenue), je reste détendue, et je vais voir à la porte ou à la fenêtre (et ça se solde souvent par un "c'est rien, laisse tomber" parce que 99,99% des fois, c'est réellement rien). Mais du coup, il continue de m'avertir et de venir me chercher.

On a eu un mec une fois électricien ou plombier, je sais plus, qui était parti et qu'est revenu dans notre maison pour chercher un truc oublié, sans re-sonner ou demander la permission. Direct notre chien de l'époque s'est mis en mode garde, devant lui en grognant légèrement et il l'a raccompagné jusqu'à la pièce où on était pour savoir quoi faire de ce malautru. On l'a gracié et laissé vivre XD.Le chien est parti se coucher dans son panier sans plus le calculer.

J'avais un chien qui avait tendance à me protéger quand je me promenais dans la rue le soir tard. Quand il trouvait quelqu'un suspect ou louche qui me suivait d'un peu trop près, il se mettait en position de défense, c'est à dire il me suivait au pied et en reculant. Ca grognait pas, ca aboyait pas, ça ne prenait pas de décision sans ma permission, par contre ça me disait "t'as vu, y'en a un bizarre là". Bon souvent pareil, je lui demandais de laisser tomber, parce que c'était rien.

Je ne sais pas si j'ai une chance incroyable, mais comme tout le monde, il m'est arrivé de croiser plein de gens que je trouvais louches, pas catholiques, de ne pas me sentir totalement en sécurité. Et j'ai surement croisé des gens effectivement louches avec peut-être même des intentions limites, mais dans les faits, aucun ne m'a jamais agressé. Peut-on se défendre avant qu'il y ait passage à l'acte ? J'imagine que tu sors pas direct le fusil pour tirer sur le mec qui entre sur ton emplacement de camping, et que tu poignardes pas le type qui sort d'un buisson derrière toi (même s'il est bizarre). Ptete que tu lui demandes ce qu'il fout là avant XD. Ton chien il peut pas vraiment taper la discut' avant d'analyser si oui ou non il doit agresser. Alors même si intellectuellement tu peux te dire que ton chien ne fait "que son taf" et qu'il avait des raisons de chercher à te protéger car les choses étaient pas totalement claires. Que c'est normal pour un chien de défendre son territoire, de réagir quand il est surpris par derrière, je ne dis pas le contraire mais ça reste problématique. Et potentiellement dangereux pour lui si ça le conduit à l'euthanasie. Je préfère tempérer le mien rien que pour ça, et puis il reste assez dissuasif comme ça même sans grogner ou aboyer.

C'est vrai qu'avant, un chien ça gardait la ferme. C'était son taf. Mais bon on lui demandait pas à côté d'aller faire des papouilles aux gens sur les marchés et on l'emmenait pas courir au parc le week-end. Pis les gens savaient qu'il fallait pas venir caresser le chien attaché dans la cour de la ferme. Maintenant on est un peu schizophrène, faut que le chien nous défende et en même temps faut qu'il aime tout le monde. C'est pas simple pour lui de s'y retrouver. Un coup il doit prendre l'initiative de défendre son territoire, un coup il doit pas, un coup il doit prendre l'initiative de protéger sa maitresse, un coup il doit pas. Comment il devine que ce mec là est louche à ses yeux mais pas dangereux, mais celui là est louche et dangereux et qu'il doit intervenir ? Que le type est entré sur le terrain juste pour récupérer un ballon, demander de l'aide ou simplement parce qu'il est handicapé mental et veut caresser le chien sans comprendre la dangerosité du truc (c'est du vécu !) mais que celui là veut cambrioler la baraque. Ca demande quand même un degré d'analyse difficile à avoir pour un chien, surtout en prévention de l'acte et non en réaction de l'acte. Déjà pour un humain ! Comme je disais, heureusement que tous les gens que je trouve louches et avec un comportement suspect ne me mettent pas réellement en danger et sont bien souvent innofensifs !

Je me pose donc la question donc de comment tu peux établir une limite claire pour ton chien de quand il a le droit et de quand il a pas le droit. Ou alors je suppose que quand tu dis que c'est interdit, tu parles de l'interdiction de mordre un humain. Sauf qu'un chien est déjà en phase d'agression bien avant qu'il ait les crocs dans le gigot ! Traditionnellement, on m'a toujours dit qu'un chien qui vient vers toi et qui te gueule dessus, c'est un chien qui a pas encore le courage de te mordre (mais rien ne dit qu'il ne le trouvera pas). Si on veut arrêter une agression, idem, on commence dès que le chien se met à fixer sa cible ou à grogner, si t'attends qu'il aboie, qu'il tire en laisse pour se jeter sur la personne, c'est beaucoup plus dur à arrêter... et déjà un peu tard. Quand on travaille avec un chien agressif d'ailleurs par exemple avec tous les chiens, on commence par lui interdire de fixer les chiens quand ils passent (mais de regarder son maitre en marchant). Tout ça pour dire qu'en le laissant aller plus loin dans la phase d'agression, peut être qu'il n'a pas totalement compris que tu voulais pas qu'il agresse les gens au point de les mordre. (toujours beaucoup de subtilités à saisir pour un chien). Bon après faudrait voir le chien en action, car c'est toujours beaucoup de paramètres qui entrent en jeu et on ne peut rien régler par forum interposé.

Pour les chiens inconnus à caresser :

- laisser le chien venir au contact et ne pas aller soi au contact
- éviter les mouvements brusques
- se laisser sentir et caresser plus sur le poitrail (y'a aussi une technique où tu fais caresser le chien par les enfants en croisant les bras (tendus), ça empêche le chien de leur sauter au visage)
- le problème de se mettre à hauteur d'un chien pour le caresser c'est que tu es à hauteur de sa gueule, donc s'il est pas d'accord et qu'il te mord, c'est le visage, le cou qui prennent. Debout, ce sont tes bras ou tes jambes. A choisir... Mais c'est vrai, normalement tu impressionnes moins en étant baissé, donc un chien qui a peur est rassuré, le mien par contre, si tu te baisses et que tu lui parles comme à un neuneu "oh qu'il est mignon le toutou", il va te regarder bizarrement en mode "il me prend pour un débile lui XD"
- le problème d'expliquer aux gens avant comment caresser ton chien en leur disant qu'il est pas forcément cool, c'est que les gens ne vont plus être totalement naturels. Ils vont hésiter dans leurs gestes, et le chien va ressentir qu'ils doutent, sont pas "normaux" et peut se mettre lui même dans le doute. Pourquoi il stresse l'autre, attends il a ptete des vraies raisons de stresser, faut ptete que je me méfie aussi. Encore pire si le maitre échaudé par des expériences antérieures, stresse un peu aussi en espérant que ça se passe bien. Les chiens sont des vraies éponges à émotion. Si le chien est joueur (et pas possessif de ses jouets), je préfère proposer aux gens de jouer avec lui. Ca fait une expérience positive : les gens c'est cool ! Le focus sur le jeu permet de moins se mettre en mode "j'observe et étudie la personne sous toutes les coutures, attends, elle me regarde pas bizarrement elle". Le focus sur une balle c'est un truc très puissant en fait, le chien va moins faire attention au reste, surtout s'il est dingue de la balle et y'a beaucoup plus de trucs qui passent. Les gens sont occupés à jouer donc vont moins faire chier à vouloir le prendre dans les bras ou le caresser n'importe comment. Et si tu utilises un ballon de foot, les gens vont pas se baisser et utiliser le pied pour lancer le truc (cf au-dessus)
- avant même la menace, les chiens peuvent envoyer des signaux d'apaisement pour dire que la situation les met mal à l'aise et te demander gentiment d'arrêter parce qu'ils veulent pas de problème avec toi. Les reconnaitre c'est pas mal. Exemple : se lécher la truffe, détourner la tête, bailler etc. J'avais une vidéo mais je la retrouve plus grr

Note : j'estime que c'est moi qui ait choisi d'avoir un chien et donc je n'ai pas à l'imposer aux autres. En balade, je le rappelle systématiquement et je le mets en couché pas bouger à mes pieds. Ca rassure les gens, ça permet qu'il se prenne pas par accident dans les roues d'un vélo en regardant pas où il va et ça permet aux joggers de ne pas avoir à s'arrêter de courir chaque fois qu'ils croisent un chien (moi aussi je trouve ça chiant quand je cours XD). J'en ai toujours été remerciée. Ca permet aussi qu'on soit pas tous un jour obligé de tenir nos chiens en laisse partout même en pleine nature parce que les gens manquent de civisme (genre comme sur les plages)

Note 2 : pour les gens qui ont peur des chiens, ou avec des enfants, si j'ai un chien qui s'y prête, je mets le chien sur le dos, le ventre en l'air pour se faire gratouiller et je lui demande de pas bouger. Y'a des gens qui ont comme ça réussi à réapprocher un chien. Je leur permet aussi de lui donner quelques ordres rigolos comme faire une roulade, les enfants adorent... le chien aussi XD
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tompouss le 13 septembre 2018 à 14:58:29
Le fait de t'accroupir et de sourire te place en position de soumission par rapport au chien, ce qui évite bien des problèmes (à part pour ton amour propre). Mais un chien très dominant peut décider d'assoir sa domination en cherchant à te "monter" ou a prendre ta main ou ton poignet dans sa gueule en serrant moderement

J'ai pas de problème d'amour propre vis à vis de ce que peut ressentir un animal, du moment que ça permet à chacun de faire sa vie sereinement (moi de continuer ma balade et le chien ne pas stresser de par ma présence)

Le coup du poignet dans la gueule je savais pas que c'était un signe de dominance, mon ancien golden le faisait tout le temps pourtant j'avais aucun mal à le faire obéir au doigt et à l'oeil. J'ai appris un truc  :doubleup:

Ça confirme aussi l’absence totale de tentative de dominance de ma chienne actuelle envers moi qui d'ailleurs est aussi le pire chien de garde que j'ai eu et fait office d'attraction du village quand elle est au jardin  :lol:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Baptistator le 13 septembre 2018 à 15:19:19
Attention quand je dis saisir le poignet c'est le prendre dans sa gueule et serrer a la limite de la douleur. Ça c'est un geste de domination.

Après ça peut vouloir dire plein d'autres choses par exemple mon chien aime mordiller pour dire qu'il est content mais il met juste les dents en contact sans serrer.

Aussi ce n'est pas parce qu'un chien te considére comme soumis qu'il ne va pas obéir. Si tu lui à appris les ordres avec le jeu il considere que tu joué avec lui quand tu donné des ordres
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tompouss le 13 septembre 2018 à 15:45:31
Attention quand je dis saisir le poignet c'est le prendre dans sa gueule et serrer a la limite de la douleur. Ça c'est un geste de domination.

Ah oui non c'est plus prendre le poignet le bouche ou la manche sans vraiment serrer et entraîner vers le porte manteau (là ou était sa laisse) ou le "bac à jouets"  ;D
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Boris le 13 septembre 2018 à 15:54:36
Hé merci pour ces informations. Super intéressant...
 :doubleup:
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Baptistator le 13 septembre 2018 à 16:36:40
Ah oui non c'est plus prendre le poignet le bouche ou la manche sans vraiment serrer et entraîner vers le porte manteau (là ou était sa laisse) ou le "bac à jouets"  ;D

Ah la aussi par exemple c'est aussi de la domination... c'est lui qui te donne un ordre "viens me promener" normalement tu est sensé l'ignorer. Attendre un peu et prendre ensuite l'initiative de prendre la laisse toi même.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 31 août 2019 à 10:00:44
Bonjour à tous,

Une déplaisante anecdote arrivée jeudi soir.
On part bivouaquer avec mes garçons en bord de Saône dans un coin isolé, mais pas inaccessible (tracteurs & 4X4 peuvent l'atteindre).

Après midi "plage & château de sable", on attend le départ des pêcheurs, puis on monte le bivouac dans le sous-bois 50 mètres derrière.


(https://images.empreintesduweb.com/vignette/1567235881.png) (https://images.empreintesduweb.com/1567235881.png.html)
(https://images.empreintesduweb.com/vignette/1567235880.png) (https://images.empreintesduweb.com/1567235880.png.html)
(https://images.empreintesduweb.com/vignette/1567235878.png) (https://images.empreintesduweb.com/1567235878.png.html)
(https://images.empreintesduweb.com/vignette/1567235879.png) (https://images.empreintesduweb.com/1567235879.png.html)(https://images.empreintesduweb.com/vignette/1567237983.png) (https://images.empreintesduweb.com/1567237983.png.html)

Pendant que les gamins ramassaient du bois, arrive un véhicule dont on entend les propriétaires discuter.

Soudain, mon cadet de 8 ans se met à hurler et arrive en courant, poursuivi par deux gros chiens (de la taille de rottweillers, mais ce n'en était pas)
Je lui crie de ne pas courir & je m'interpose entre les chiens & lui.
D'une voix ferme, j'ordonne aux chiens de filer & le plus vieux obéit.

Entendant qu'il y a un souci, leurs maîtres les sifflent & les appellent, mais le jeune reste fixé sur nous dans une posture d'attaque.
On voit clairement qu'il est en prédation: ramassé sur lui même, il grogne et cherche à me contourner pour chopper mon fils.

Avant que ça dégénère, je lui colle un coup de pelle Glock bien appuyé sur la tête (avec le plat).
Le résultat a été instantané, un peu comme si le choc avait remis son logiciel à zéro: sonné, il a secoué la tête 2-3 fois et a filé vers ses maîtres en passant entre nous.

Je suis allé voir les gens en m'attendant +/- à ce que le ton monte, mais c'était un couple de retraités très corrects dans un 4X4 tout neuf, qui venaient faire baigner leurs chiens en pensant qu'il n'y avait personne.
Très embêtés, ils m'ont dit que j'avais bien fait car la dame s'était fait mordre en s'interposant entre le jeune chien & leur petit-fils.

Apparemment, leur animal passe parfois "en zone rouge" et devient incontrôlable.
D'ailleurs pendant qu'on discutait, il cherchait des caresses, semblant avoir complètement oublié que je l'avais frappé deux minutes plus tôt...

A votre avis, ça mérite un signalement?
J'ai mémorisé l'immatriculation du véhicule et la garantie que la procédure sera prise au sérieux si j'interviens.




Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mic57 le 31 août 2019 à 11:00:35

A votre avis, ça mérite un signalement?
J'ai mémorisé l'immatriculation du véhicule et la garantie que la procédure sera prise au sérieux si j'interviens.

Absolument pas, il n'y a pas eu d'agression au sens propre.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kimie le 31 août 2019 à 11:39:22
Salut Dutch,

Tu as eu peur pour tes fils, ils ont eu peur.
Heureusement tu as gardé ton sang-froid et réagit comme il fallait pour qu'il n'y ai pas eu plus de mal.
Tu as constaté que les propriétaires sont des gens correctes mais qui ne savent pas gérer leur plus jeune chien, qui a des problèmes de comportement.
Ton idée de porter plainte, c'est pour espérer qu'ils réagissent et vont faire quelque chose pour ce chien ?
Sûr qu'il aurait besoin d'un stage chez un dresseur compétent.
Maintenant, est-ce que cela vaut la peine de passer par le judiciaire ?
Bref, la décision de signaler dépend de ce que tu veux vraiment... empêcher un autre accident, et ça se comprend facilement.
Ils n'ont pas laissé de téléphone, je suppose, car sinon tu n'aurais pas eu besoin de prendre le numéro de la voiture.

Au-delà de ça, c'est déplorable que les maîtres n'arrivent pas à prendre conscience qu'un problème de comportement de leurs animaux mériten de s'adresser à des spécialistes pour le traiter.
Ce chien a en plus mordu son maître... en voulant attaquer le petit-fils, c'est à dire un gamin, comme le tien. Le chien ferait une fixette sur les gamins ? Il faudrait trouver l'origine du problème et donc pouvoir le régler. C'est une situation à risques. J'espère que cela leur a donné à réfléchir. Mais comment le savoir et les alarmer ?

Le judiciaire irait jusqu'à quelles types de décisions ? Tu pourrais te renseigner avant de les entamer ?
Je ne connais pas la loi, mais si cela va dans les extrêmes comme euthanasier le chien, il faudrait savoir s'il n'y a pas des alternatives prévues avant... C'est une question de sentiment de responsabilité et d'assumer les conséquences des demandes que l'on fait à la Justice.

Tes fils vont pouvoir apprendre pleins de choses à partir de cette mésaventure : comment se conduire face à des chiens agressifs, la réflexion autour des suites à donner en fonction de ce que l'on souhaite dans la vie (justice, éthique, etc) et de la relation que l'on a aux autres, pour ne citer que ceux-là.

(c'était ma minute, "je positive" ;#)

Bonne journée.
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 31 août 2019 à 12:09:58
Absolument pas, il n'y a pas eu d'agression au sens propre.

Pour avoir bossé pendant 20 ans avec des chiens, je peux te garantir qu'on était clairement attaqué. Que j'ai fait cessé l'agression avant que mon fils soit blessé n'enlève rien à sa réalité.

@Kimie: je m'interroge car j'avais fait intervenir le commissariat pour un cas similaire (j'étais fonctionnaire de police, mais dans une toute autre branche)
Il y a une dizaine d'années, la directrice de l'école où sont scolarisé mes gamins m'avait demandé d'intervenir.
En effet, le chien d'une maison voisine sautait la clôture & avait mordu plusieurs enfants de maternelle à la sortie des classes.
Visiblement, le propriétaire s'en foutait éperdument, alors j'avais juste dit aux collègues "démerdez vous pour que ça cesse"

J'ignore comment ils s'y sont pris, mais le résultat a été assez rapide:
_Inscription du chien sur un registre (administratif?) des "chiens mordeurs".
_Obligation pour le propriétaire de le promener avec laisse & muselière (alors que ce n'était pas un chien classé, juste un genre d'épagneul)
_Obligation de ré-hausser sa clôture avec contrôle des services municipaux.
_Fortes amendes, voire retrait du chien en cas de non respect.

Vu la rapidité & l'efficacité, je ne pense pas qu'il s'agissait d'une mesure judiciaire.

Après ce que nous avons vécu avant-hier et le précédent de morsure sur sa maîtresse, ça vaudrait peut-être le coup d'opérer un signalement avant qu'un gamin soit défiguré....
Surtout que ce clébard est beaucoup plus balaise qu'un épagneul.
Titre: Re : Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kimie le 31 août 2019 à 19:11:49
Pour avoir bossé pendant 20 ans avec des chiens, je peux te garantir qu'on était clairement attaqué. Que j'ai fait cessé l'agression avant que mon fils soit blessé n'enlève rien à sa réalité.

je me demande si Mic57 et toi mettez la même chose dans le mot agression...
Quelle est la définition de la loi ?
Les maîtres des chiens sont responsables des accidents causés par leur chien.
Le chien a cherché à mordre la personne (je réfléchis au-delà de ta situation, Dutch, pour aller dans un registre collectif). Il y a agression pour moi car sans ton intervention, il y aurait pu avoir morsure. Il ne s'est pas contenter de grogner et de défendre quelque chose ou quelqu'un en montrant les crocs...
Mais s'il y avait eu plainte, les propriétaires auraient été déclarés responsables ? mais ce ne serait pas pour "agression" mais pour une autre qualificatoin, non ?


Après ce que nous avons vécu avant-hier et le précédent de morsure sur sa maîtresse, ça vaudrait peut-être le coup d'opérer un signalement avant qu'un gamin soit défiguré....
Surtout que ce clébard est beaucoup plus balaise qu'un épagneul.
Je crois que tu es prêt à prendre une décision, là.
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mic57 le 31 août 2019 à 21:02:25
je me demande si Mic57 et toi mettez la même chose dans le mot agression...


Effectivement, pour moi agression rime avec contact/morsure. Un chien qui te courses même en aboyant et en grondant n'est pas une agression. Comme dit, tu as peut être empêché qu'elle se produise, tu es le seul à savoir vraiment, nous n'étions pas là c'est pour cette raison que je m'abstiens de trop commenter mais pour moi, il n'y en a clairement pas eu.
Pour ce qui est de signaler, tu veux signaler quoi ? un chien qui te cours dessus en grognant ?
Ensuite l'histoire de la morsure de la dame, pardon mais ce ne sont pas tes oignions, la dame et le monsieur sont des adultes non ?  ::)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kimie le 31 août 2019 à 21:48:56
Hello,

Ensuite l'histoire de la morsure de la dame, pardon mais ce ne sont pas tes oignions, la dame et le monsieur sont des adultes non ?  ::)


Salut, Mic57.
tu t'adresses à Dutch et je risque de me faire envoyer sur les fougères ? (c'est moins piquant que les roses  ;#) mais là ton argument, souvent répandu, me pousse à réagir : celui de laisser les choses se faire, et parce qu'ils sont adultes ils devraient se débrouiller, laisser les autres se débrouiller pour l'occasion quand ils croiseront les chiens mordeurs.
On est dans un forum, un espace publique qui permet de trouver matière à réflexions, alors je vais questionner au-delà de la situation.
Au niveau des consciences collectives. A partir de quel moment on est dans la prévention ?
Tu apportes du recul : c'est vrai que c'est difficile de se faire un avis alors qu'on a pas été témoin. Et peut-être que cela ne mérite pas de donner suite. C'est bien pour cela que Dutch a demandé des avis.

Et dans la façon dont il l'a raconté, j'imagine que l'évènement a été assez pénible et troublant.
Un chien qui mord, le refera.
On peut se demander comment faire de la prévention ? à l'amiable avant d'aller jusqu'à faire intervenir les autorités publiques ?
Si oui, tant mieux. Mais si on ne peut pas, quelle solution trouvée ?
Quand faut-il agir ? s'abstenir ?


Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mic57 le 01 septembre 2019 à 11:17:45
laisser les autres se débrouiller pour l'occasion quand ils croiseront les chiens mordeurs

Salut Kimie, là je parle de laisser les propriétaires du chien "se débrouiller" avec le leur car ici aussi personne n'y était et eux seuls savent ce qui s'est passé....il faut supposé que ce sont des gens responsables que s'il le jugeait nécessaire, ils auraient pris des mesures, ce n'est pas à une personne extérieure à qui ils racontent l'histoire de le faire pour eux

Un chien qui mord, le refera.

Non pas forcement.
C'est un jeune chien comme Dutch l'a dit, il est en phase d’apprentissage et de découverte

Une anecdote: mon premier chien je l'ai récupéré à la SPA il avait 8 mois, aucune idée de ce qu'il avait vécu avant, femelle croisé berger de Beauce d'une trentaine de kg. Je peux t'assurer qu'au début c'était hard, on s'est battu plusieurs fois, elle me sautait dessus, la gueule pleine de bave, combien de fois ai-je du la maîtriser par la force en la maintenant au sol, combien de fois elle est revenue à la charge une fois libérée, avec mon père chez qui elle était en pension pareil....tout ça pendant 3/4 mois.....et durant cette période elle a mordu ma compagne à la cuisse. Son comportement s'est adoucie en grandissant et Luna a fini par devenir la meilleur des chienne, je dis bien la meilleure et durant ses 10 ans passés avec nous il n'y a plus jamais eu un seul incident, ni avec moi, ni avec mon père ni avec ma compagne ni avec personne.
Si durant cette période la gendarmerie ou dieu sait qui était venu me voir en me disant bonjour monsieur, on nous a rapporté que votre chien avait mordu votre compagne.....non mais sérieusement, j'imagine la scène.....je leur aurais gentiment dit d'aller voir ailleurs si j'y suis
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kimie le 01 septembre 2019 à 11:41:02
Salut Kimie, là je parle de laisser les propriétaires du chien "se débrouiller" avec le leur car ici aussi personne n'y était et eux seuls savent ce qui s'est passé....il faut supposé que ce sont des gens responsables que s'il le jugeait nécessaire, ils auraient pris des mesures, ce n'est pas à une personne extérieure à qui ils racontent l'histoire de le faire pour eux

Non pas forcement.
C'est un jeune chien comme Dutch l'a dit, il est en phase d’apprentissage et de découverte

Une anecdote: mon premier chien je l'ai récupéré à la SPA il avait 8 mois, aucune idée de ce qu'il avait vécu avant, femelle croisé berger de Beauce d'une trentaine de kg. Je peux t'assurer qu'au début c'était hard, on s'est battu plusieurs fois, elle me sautait dessus, la gueule pleine de bave, combien de fois ai-je du la maîtriser par la force en la maintenant au sol, combien de fois elle est revenue à la charge une fois libérée, avec mon père chez qui elle était en pension pareil....tout ça pendant 3/4 mois.....et durant cette période elle a mordu ma compagne à la cuisse. Son comportement s'est adoucie en grandissant et Luna a fini par devenir la meilleur des chienne, je dis bien la meilleure et durant ses 10 ans passés avec nous il n'y a plus jamais eu un seul incident, ni avec moi, ni avec mon père ni avec ma compagne ni avec personne.
Si durant cette période la gendarmerie ou dieu sait qui était venu me voir en me disant bonjour monsieur, on nous a rapporté que votre chien avait mordu votre compagne.....non mais sérieusement, j'imagine la scène.....je leur aurais gentiment dit d'aller voir ailleurs si j'y suis

Bonne nouvelle pour ta chienne ! C'est chouette, je me réjouis qu'elle soit devenue une "good girl"  :doubleup:

C'est important de préciser les contextes  :) de chaque situation.
Je précise donc ma pensée : par "un chien qui mord, le refera", je pense aux chiens pour qui rien est fait.
Je constate que beaucoup de personnes raisonnent en terme de "ça va passer tout seul"... hélas, pas vraiment ; parfois ça passe parce qu'il y a eu sans se rendre compte des gestes éducatifs. c'est pas parce que dans ces cas, ceux-ci sont inaperçus qu'ils n'ont pas existé et que le changement est lié à je ne sais quel opération du saint-esprit.
Le mieux, c'est que l'éducation soit réfléchie autant que possible.

Ta chienne était en phase d'apprentissage et tu as su l'éduquer pour que cela reste une phase de l'école de la vie canine.
Espérons que la situation du chien de la mésaventure de Dutch soit dans ce genre de phase.
Pour paraphraser une sage parole :
veillons sur leurs comportements, ils deviennent leur caractère
veillons sur leur caractère, il devient leur destin  ;)
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 01 septembre 2019 à 11:47:47
(1) ce n'est pas à une personne extérieure à qui ils racontent l'histoire de le faire pour eux

(2) Non pas forcement.

Je te rejoins complètement dans ton analyse ! :)

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Vladimir le 01 septembre 2019 à 18:26:05
Qui n'a jamais été importunés par l'agressivité d'un chien,subir une charge,et parfois être mordu!
Plusieurs fois j'ai subit des intimidations(5 Rotweillers qui se comportent en meute),bon ça c'est terminé sans soucis,ils évaluent ton comportement et s'adaptent aux réactions,j'ai dut tout de même faire une gueulante en levant bien haut mon bâton de marche pour qu'ils abandonnent leurs enhardissements. :blink:
Autre exemple de dernière date,une charge de 200 mètres d'un Patou(peut être car poils entièrement rasé),son apparence est beaucoup plus maigre!
Les agneaux venait de sortir de la bergerie(distance 200 mètres),le berger était présent également.
Je suis la piste de Gr pays,le chien me voit de loin et commence sa charge directement vers moi à fond la caisse,le berger crie sans arrêt à son clebard de revenir,rien n'y fait!
Son maître commence un sprint digne des jeux Olympiques,y courait très vite le bougre dans une pente légèrement montante en plus :doubleup: un champion le gars.
De mon côté,ça servait à rien de cavaler,le chien aurait de toute façon vite fait de me rejoindre.
Je l'attend complément immobile face à lui,dans un calme qui me surprend encore!
Le clébard l'avais vraiment mauvaise,complètement enragé. >:(
Une fois arrivé sur moi,il saute pour percuté mon avant-bras avec ses dents mais avec sa gueule fermée,recule et veut à nouveau me sauté dessus,là j'ai réagit vivement en gueulant un bon coup sec tout en propulsant mon corp vers lui,il a reculé dans un premier temps avec l'intention de me charger a nouveau,c'est à cet instant que le champion olympique à pu saisir son chien et lui passé une laisse a clou autour de son cou. ;#
Ouf,je l'ai échappé belle,mais en cas de réitération d'un tel profil d'attaque,je réagirait autrement,un bon coup de sabot dans sa gueule,avec mon Fred Perrin sorti de son fourreau en arrière plan si ça dégénère en boucherie!
Dans ce profil d'attaque,la frontière est trop mince entre le sans-conséquence et les douloureuses morsures qui peuvent être létales.
Je préfère mourir en me défendant.



Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 01 septembre 2019 à 19:33:47
Qui n'a jamais été importunés par l'agressivité d'un chien,subir une charge,et parfois être mordu!

Moi ;)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Karto le 02 septembre 2019 à 23:19:32
J'adhère aussi à la logique qui veut qu'un quasi-accident est le bon moment pour éviter l'accident futur.

A part ça Dutch, j'suis pas expert de ça mais je me suis renseigné superficiellement parce que j'ai aménagé y'a moins d'un an dans un bled très rural avec des maisons isolées éparpillées, où les problèmes avec des chiens sont réguliers, y compris une morsure y'a pas longtemps. Le maire d'une commune a l'autorité pour faire ce que tu décris (par exemple exiger une clôture plus haute et retirer le chien à son proprio s'il ne met pas en conformité sous quelques jours... voir notamment ce lien (https://voisinage.ooreka.fr/qr/voir/449083/chien-et-hauteur-grillage) qui renvoie vers le code rural). Ici le maire, habituellement du genre à ne pas faire de vagues, a traité illico le cas du chien qui a mordu.

Pour ma part, prenant acte de l'ambiance canine du coin, quand ma fille arpente les collines avec moi, je prends aussi une bombe OC liquide. Je l'ai utilisée deux fois. Ca a changé direct les préoccupations de l'animal, et ça me paraît être un niveau de violence très faible face au risque d'un chien sur un enfant. La portée pratique est de 5 ou 6 mètres, ce qui laisse le temps de passer à autre chose si la bombe manque d'effet.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 08 septembre 2019 à 22:24:52
Bonsoir à tous,

J'ai hésité à écrire un retex, à cause de la tournure passionnelle prise par l'inévitable rapport affectif à "nos amies les bêtes", mais dans le fond ça ne changera rien car les faits sont têtus...

_Une discrète enquête a permis d'établir que le "jeune" chien (celui qui a attaqué mon fils) était âgé de 3 ans et demi.
_Préalablement, outre sa maîtresse, il avait déjà mordu deux gamins du village, un employé municipal (de très petite taille) et égorgé quatre mouton (le 04 mars dernier).
_Ces histoires avaient été passées sous silence, moyennant indemnisation et sans doute parce que le propriétaire siège au conseil municipal... ::)
_Quand le Préfet à appelé le maire personnellement, les langues se sont instantanément déliées (je n'étais pas au courant pour les moutons) et le chien a été placé sous observation des services vétérinaires.
_Il a du être euthanasié avant la fin de la période légale..... parce qu'il a de nouveau pété un câble et, n'ayant rien à attaquer dans son box, s'est mutilé trop gravement (pattes & queue) pour être sauvable.

Pour ceux que ça intéresse, un peu de lecture ici: http://www.var.gouv.fr/IMG/pdf/La_reglementation_en_matiere_de_chiens_mordeurs_cle2c88a4.pdf

Et pour aller plus loin: https://www.lagazettedescommunes.com/531759/animal-mordeur-ce-que-les-maires-peuvent-faire/

Edit: j'ajoute que le maire du village & la propriétaire ont admis (avec un soulagement affiché), qu'il était temps de faire quelque chose.
Quant à lui, le proprio tirait la gueule, mais plus par rapport à son "prestige communal" qu'au fond du problème.

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mic57 le 09 septembre 2019 à 11:43:57
Effectivement, tu es tombé sur un cas bien plus sérieux que je le pensais. Même si je regrette toujours quand on en arrive à l'euthanasie et bien qu'il en existe d'autres plus onéreuses, il me semble bien que c'était la meilleure solution dans le cas de ce chien.

A l'échelle humaine, on l'aurait emprisonné à vie et il serait sorti au bout de 10 ans  :(
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Moleson le 10 septembre 2019 à 13:02:09
Il y a deux histoires différentes.

L'une c'est le chien part en mode prédation sur un inconnu et pas qu'une fois. Ca c'est ultra dangereux, genre pistolet chargé qui a une volonté propre.
Et c'est un problème fondamental de comportement qui doit être règlé avant que ça finissent en drame.


L'autre c'est un chien qui essaye dans sa meute de se profiler comme chef dans sa phase de recherche comme jeune de la bande. J'ai eu un modèle comme ça un beauceron on s'est frité pendant 6 mois. et d'un coup s'était finit. Par contre jamais il a eu, même pendant cette phase une attitude prédratrice envers des tiers. Et envers moi s'était pas de la prédation, mais des tentatives de me dominer, même si ça peut être assez spectaculaire chez les chiens.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Loriot le 10 septembre 2019 à 14:48:16
Ça a déjà été un peu dit.
Mais il est important dans les problèmes de morsures et d’attaques de chien de prendre en compte les liens effectif, de prestige, de domination, etc.
Pas forcément sur le moment! On a rarement le temps.
Mais après, ça peut faire du bien de comprendre, ça fait pas de mal en tout cas.
Il y a quelques livres bien fait sur le sujet des rapports hommes chien qui valent la peine d’etre Lu et relu...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 10 septembre 2019 à 16:20:19
Mode vieux con [on]

Il faut évidemment distinguer le chien qui mord dans son taf (ex : chien de garde. ), celui qui mord dans l'action (ex : chien au ferme) et celui qui mord parce qu'il a un problème ( ex : une douleur soudaine). Il faut aussi distinguer pincement (marque, le chien alerte) de morsure (sang, prédation). et Il faut donc analyser les circonstances.

Ceci dit, je suis peut être de la vieille école mais j'ai été élevé dans un environnement où les chiens étaient abondants et les enfants aussi.

La règle était simple : un chien mordeur (c'est a dire qui se livre à la prédation sans raison justifiable) doit être abattu.

De la même façon on se débarrasse d'une arme dangereuse (genre le juxta qu'on ferme et qui percute...parfois).

OK, les temps ont changé et l’anthropomorphisme gagne du terrain, mais d'une part il est clair qu'une morsure de chien est loin d'être anodine. D'autre part, c'est encore plus vrai sur un enfant. Même pour un "petit chien".

Mode vieux con [off ]

Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 11 septembre 2019 à 12:12:47
OK, les temps ont changé et l’anthropomorphisme gagne du terrain, mais d'une part il est clair qu'une morsure de chien est loin d'être anodine. D'autre part, c'est encore plus vrai sur un enfant. Même pour un "petit chien".

Dans ce cas, il aurait été techniquement long & compliqué d'entendre les mineurs victimes du chien.
L'audition de l'agent municipal (11 jours d'ITT quand même) & du propriétaire des moutons motivait suffisamment la mise sous surveillance vétérianaire.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Moleson le 11 septembre 2019 à 13:46:12
Quand un danger existe on fait ce qu'il faut pour l'éliminer, avant de discuter en long et en large des causes.

C'est pas parce que c'est un chien que ça change quoique ce soit. J'ai toujours eu des chiens, mais j'ai aussi conscience que ça peut être vraiment dangereux quand ça dépasse une certaine taille.

Donc quand les signaux sont au rouge avec un chien on agit. Et les signaux sont pas si compliqués que ça, un chien n'a pas a agresser un humain sauf les rares exceptions des chiens de défense des FO.

Et l'exemple du Patou montre bien que même là, c'est pas acceptable. La ou je vais en montagne ils ont éliminé un Patou qui avait mordu 3 promeneurs. Avec tout les autres aucun problème. Tu reste à distance et il t'ignore superbement et fait son taf de protection du troupeau contre les loups.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 11 septembre 2019 à 15:25:31
un chien n'a pas a agresser un humain sauf les rares exceptions des chiens de défense des FO.

Pas que. Tu es beaucoup trop restrictif en voulant ignorer la cause d'une morsure.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Van le 11 septembre 2019 à 22:07:00
Et l'exemple du Patou montre bien que même là, c'est pas acceptable. La ou je vais en montagne ils ont éliminé un Patou qui avait mordu 3 promeneurs. Avec tout les autres aucun problème. Tu reste à distance et il t'ignore superbement et fait son taf de protection du troupeau contre les loups.

Gros soucis avec les patous ! Beaucoup sont livrés à eux-mêmes, n'ont aucune socialisation. Résultat : des attaques fréquentes sur des personnes situées loin des troupeaux.   
Dans le Mercantour, un arrêté préfectoral a été pris pour interdire les patous sur les chemins de randonnée tellement il y a eu d'attaques.
https://www.ledauphine.com/drome/2016/08/24/il-faudrait-interdire-les-patous-sur-les-chemins-de-randos

Le problème est remonté jusqu'au Sénat :
Mise en danger des randonneurs par les chiens de protection des troupeaux
https://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ16021359S.html

Des sentiers de randonnée potentiellement fermé à cause des patous
https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/dans-le-trieves-des-sentiers-fermes-cause-du-loup-1493977945

Après une morsure de patou, les randonneurs de l’Ubaye se mobilisent
https://www.ledauphine.com/societe/2016/08/16/ce-n-est-malheureusement-pas-un-fait-isole







Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: gowildadventure le 12 septembre 2019 à 07:40:30
Hello,

Il y a quelques jours on a eu affaire avec les chiens de bergers des carpathes. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on faisait pas les malins  :-\

On arrive vers un point de vu d'un sentier de randonnée peu fréquentée. On pose le sac et je cherche un bon angle pour une photo et là il y a 5 énorme chien qui surgissent en mode on va vous bouffer  ^-^
Pourtant on était pas proche du troupeau, on entendait même pas les cloches pour dire. Juste avant ça par chance j'avais ramassé un bâton assez solide mais pas très long. Je dis à ma copine de rester derrière moi (elle a une peur bleue des chiens quand ils aboient). Je fais face au plus agressif en l'empêchant d'approcher trop avec le bâton et on recule doucement sans courir. Les chiens nous suivent puis lâche l'affaire.

On est maintenant en sécurité mais notre sac est entouré par les chiens. On attend un moment mais les chiens ne partent pas. Je ramasse alors quelques cailloux et avec ma fronde je commence à tirer en direction des chiens. Comme je m'y attendais j'en touche aucun mais les pierres qui passe en sifflant à 1-2 mètre de leurs oreilles suffisent à les mettre en fuite.
On s'approche alors prudemment et on récupère le sac pour aller pic-niquer ailleurs  ;#

On a échappé belle...

A plus
Jolan
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 12 septembre 2019 à 09:11:33
Le principe de ramasser un caillou et de le lancer ou même de faire semblant de le lancer s’avère généralement assez dissuasif sur ce genre d'attaque
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Van le 12 septembre 2019 à 23:06:05
Hello,

Il y a quelques jours on a eu affaire avec les chiens de bergers des carpathes. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on faisait pas les malins  :-\

Salut,

Où était-ce ?
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: gowildadventure le 13 septembre 2019 à 08:20:26
Salut,

C'était dans les carpathes au nord de la Roumanie. A Viseu de Sus plus exactement. Demain on attaque la Transfăgărășan. Les locaux nous ont dit que c'était très courant de voir des ours sur la route. La faute au automobilistes qui leur donne à manger... On espère qu'on va pas finir en casse-croûte  :o

A plus
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Lorka-85 le 25 septembre 2019 à 13:52:00
je me posé la question d'un supposé gain d'efficacité, d'un spray lacrymogene au poivre rouge, de substance mousse contre les animaux ?

il y a le spray en cône, le gel, et le foam (mousse), en gros c'est un paté qui se forme sur le visage ou la truffe / yeux d'un animal sauvage, ce qui peu faire penser a un gain d'efficacité, en obstruant quelques secondes les yeux, les narines, de l'animal, en plus de l'aspect irritant !

petit photo :
(https://www.securitydefenseweapons.com/wp/wp-content/uploads/2016/04/pepper-foam-sprayed-e1461639171858.jpg)
petite vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=9Dlvb3BUl1I
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: mic57 le 25 septembre 2019 à 14:01:26
je me posé la question d'un supposé gain d'efficacité, d'un spray lacrymogene au poivre rouge, de substance mousse contre les animaux ?

il y a le spray en cône, le gel, et le foam (mousse), en gros c'est un paté qui se forme sur le visage ou la truffe / yeux d'un animal sauvage, ce qui peu faire penser a un gain d'efficacité, en obstruant quelques secondes les yeux, les narines, de l'animal, en plus de l'aspect irritant !

petit photo :
(https://www.securitydefenseweapons.com/wp/wp-content/uploads/2016/04/pepper-foam-sprayed-e1461639171858.jpg)


petite vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=9Dlvb3BUl1I

Je suis pas spécialiste des sprays mais j'ai un chien. Perso y aurait aucun moyen de lui mettre cette mousse dans la tronche vu la façon dont il bouge, même pour le jeu. Alors en cas d'attaque....
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Van le 25 septembre 2019 à 18:50:10
Salut,

C'était dans les carpathes au nord de la Roumanie. A Viseu de Sus plus exactement. Demain on attaque la Transfăgărășan. Les locaux nous ont dit que c'était très courant de voir des ours sur la route. La faute au automobilistes qui leur donne à manger... On espère qu'on va pas finir en casse-croûte  :o

A plus

Très belle et authentique région les Maramureș ;-)
Transporte une demi-miche de pain à jeter à l'ours s'il devient trop entreprenant. Considère ça comme un péage routier :-)
Tu as un spray ?
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Vladimir le 16 novembre 2019 à 02:39:24
Je suis pas spécialiste des sprays mais j'ai un chien. Perso y aurait aucun moyen de lui mettre cette mousse dans la tronche vu la façon dont il bouge, même pour le jeu. Alors en cas d'attaque....
Quand un chien charge c'est en ligne droite vers toi jusqu'au bout,je n'ai jamais vu une charge où le chien feinte en zig-zag,donc à priori il suffit d'avoir sa gazeuse prête à l'emploi bras tendu,et d'attendre qu'il soit suffisamment proche pour lui envoyez la sauce en pleine poire et s'esquivé rapidement pour éviter la frappe et un retour éventuel partiel du jet sur soi,estimé la direction et la force du vent pour se placer dans la bonne position si possible.
En cas d'attaque d'une meute,ça se complique,la gazeuse doit avoir une contenance plus importante,20 ml sera insuffisant,40 ml me semble un minimum.
Pourvu que le spray soit opérationnel,mon interrogation est quel est la latitude de température maximale à ne pas dépassé du spray,par exemple une exposition à 10°C et ensuite à 30 C°de façon répétée,diminuerait-elle l'efficience de la gazeuse??
Cette question est importante,car une arme de défense inopérante!!!

J'attend de recevoir mon spray au poivre "tw-1000"jet(40ml),une portée un peu plus importante que le foam,j'ai hésité entre les deux.

Depuis que récemment j'ai échappé par chance aux crocs d'un patou dégénéré,j'ai relaté ma mésaventure dans ce topic,je n'aurai plus aucun état d'âme à utilisé ce moyens de défense,même si je ferais une mauvaise évaluation de la dangerosité de l'attaque,pas envie de jouer à la roulette russe,néanmoins ayant subit plusieurs attaques plus ou moins déterminées ou intimidations,mon expérience me fera prendre la bonne décision je pense,si je sent que c'est sur le fil du rasoir je n'attendrais pas une morsure avant d'agir.
Ça sera gazeuse dans la main gauche,et Neck Bowie dans la main droite(suis droitier)pour lui faire le sourire de cabille,enfin ça c'est la théorie!! On ne peux jamais présager avec certitude l'issue d'une telle confrontation.
J'encourage tout les randonneurs à se munir de ce moyens de défense,je n'avais jamais été attaqué de cette manière par un mollosse dégénéré,plus de trente années de pratique rando et jamais eus à subir une telle attaque fulgurante,une fois suffit pour contracté de grave séquelle.
Évitez les spray au poivre Fog,le nuage est trop large et le moindre courant d'air risque qu'en plus d'être mordu vous soyez aussi gazé.

Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: gowildadventure le 16 novembre 2019 à 08:35:56
Transporte une demi-miche de pain à jeter à l'ours s'il devient trop entreprenant. Considère ça comme un péage routier :-)
Tu as un spray ?

Désolé j'avais pas vu ton message  :)
On a pas eu le droit au péage routier malheureusement. Mais une cyclotouriste qui est passé par la en montant quelques jours après nous a vu l'ours attendant le passage du repas  ;#
Elle a eu de la chance qu'il y avait assez de voiture arrêtée pour passer en douce!
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 16 novembre 2019 à 11:58:51
Bonjour à tous, :)

Suite à notre mésaventure du mois d'août, je me suis équipé d'un spray au poivre, mais je suis assez sceptique sur son efficacité... :-\
Ça ne concerne pas l'efficacité du gaz, mais mes capacités à le mettre en œuvre dans un court délai.

Je m'explique: c'est gênant de porter en permanence un objet quasi-inutile à la ceinture. En pratique, il migre vers une poche de pantalon ou de veste où il ramasse plein de poussières dans la buse.

A mon avis, le temps de retrouver dans quelle poche je l'ai mis et le faire fonctionner risque d'être trop long en cas de pépin (si toutefois ma veste n'est pas suspendue à une branche 10 mètres plus loin... ::)).

Du coup, j'envisage l'achat d'une lampe-taser.
Quitte à trimballer un ustensile sensé ne pas servir, autant qu'il ait une fonction utile, non?
Puis comme j'ai déjà une lampe dans un étui à coté du multitool, ce ne serait pas beaucoup plus encombrant, avec la certitude de savoir où elle est en cas de besoin.

Il y a des retours sur l'efficacité de ces engins sur un chien et éventuellement un modèle ou une marque qui sortent du lot?

Merci d'avance! :)

(https://images.empreintesduweb.com/vignette/1573901535.png) (https://images.empreintesduweb.com/1573901535.png.html)
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Vladimir le 16 novembre 2019 à 15:47:24
Je m'explique: c'est gênant de porter en permanence un objet quasi-inutile à la ceinture. En pratique, il migre vers une poche de pantalon ou de veste où il ramasse plein de poussières dans la buse.
Salut Dutch  ;)
Quasi inutile,voir pas utile du tout,je pense que tout le monde ne souhaite sans servir un jour  :)
Mais a contrario,on sera très soulagé de pouvoir s'en servir dans des situations d'agressions canines ou autres.... ;#
Comment fait tu pour que tes poches prennent autant de poussière?

Pour ce qui est de la fiabilité.
Extrait du site: https://www.tw-1000.fr/
"Certaines marques de bombes lacrymogènes indiquent des valeurs, mais en l'absence de tous les paramètres, on ne peut se faire une idée précise de la qualité d'une bombe lacrymogène.
La marque TW 1000™ a choisi de ne pas communiquer sur ces valeurs (concentrations, SHU, etc.) tant elles sont confuses et souvent mal interprétées. TW 1000™ demande simplement à ses clients de faire confiance à son expérience de plus de 40 ans dans la chimie dont plus de 20 ans dans les agents lacrymogènes."
Oui je pense que l'on peut faire confiance du "Made in Germany" pour la chimie des gaz,ils sont numéro 1 des ventes,et à ma connaissance aucun témoignage sur le net qui viendrai mettre en doute l'efficacité de leurs produits. :)
D'autres marques devrait être  efficaces pour cet emploi de défense,je suis tombé sur un site(je ne me rappelle plus de son adresse)proposait des lacrymos au poivre en spécifiant que leurs produits étaient moins puissants et agressifs pour les chiens dangereux(taux de Capsaïcine plus faible et/ou de moindre qualité),que cela était suffisant pour neutralisé un animal agressif.
Perso,je préfère un premium qualité qui neutralisera l'attaque plus rapidement plutôt que de préservé l'animal de trop de douleur,un temps raccourci de neutralisation compte dans une fulgurance d'attaque.
Si l'attaque ne part pas trop près de vous,on a le temps de dégainé sa gazeuse et d'ajusté son tir,une fois j'ai été surpris par une attaque foudroyante d'un berger allemand,le passage était étroit entre une haie et un mur mitoyen(3 a 4 mètres de large),j'entend un grognement enragé qui ne laisse aucun doute sur l'issue du raid,2 secondes plus tard le chien passe sous la haie et fonce sur moi quasi a plat ventre,je stoppe net en relevant mes avants-bras contre mon corps par pur réflexe instinctif,le chien stoppe net a 10 cm de mon mollet et dévie ensuite son attaque vers le grand chien de mon copain qui m'accompagnait,quelques coup de dent entre eux,ça n'a pas duré longtemps avant que ce tordu de berger allemand s'en est retourné queue basse derrière sa haie,il a vite compris qu'il ne faisait pas le poids(pourtant même gabarit),mais la différence est que le chien de mon copain faisait autant de km a pied que son maître,et jouissait d'une excellente santé physique et mentale,ce qui ne devait pas être le cas de l'agresseur et de son maître!
Sans la présence de mon sauveur j'aurai été très probablement mordu au mollet sans avoir le temps de me défendre,mais avoir une gazeuse dans ce cas aurait permis d'évité un acharnement de l'attaque en conjonction de coup de pied.
Donc,attaque qui part de près ou de plus loin,le spray au poivre se révélera toujours utile pour abréger une attaque que l'on soit déjà mordu ou pas,même si la douleur d'une morsure avec fracture est très intense,la montée d'adrénaline et notre instinct de survie nous laisse quelques petites secondes à minima pour être opérationnel et réagir avant d'être tétanisé(en théorie),s'entraîné a dégainer rapidement sa gazeuse pour que le geste devienne instinctif en cas d'attaque. :D
Quand a la poussière sèche qui viendrai obstruer la sortie du gaz,je ne pense pas que cela empêcherait la propulsion du jet,de la boue ou agglomérat de poussière humide probablement,on veillera simplement à la propreté du spray.
Placé dans un holster complètement fermé et facile d'extraction,la gazeuse sera a l'abris des saletés.
Pour ce qui est de l'encombrement et du poids,ça prend pas beaucoup de place,avec moins de 100gr si le holster est léger,j'en ai qui est plus léger et tout aussi solide que le holster dédié,de plus complètement fermé sans   ajourement.
On peut évidemment le placé dans une poche de son pantalon,aussi a l'abris des poussières,mais je préfère le holster sur le côté du sac,en cas de fuite le liquide irritant ne sera pas en contact avec la peau,quoique je doute qu'un tel incident se produise avec des marques éprouvées.
La solution tazer est amha pas bonne,il faut entrer en contact physique avec le chien obligatoirement,mieux vaut pouvoir le neutralisé a distance de préférence.
Il y a aussi le GA(Guardian angel)modèle 1 2 ou 3,poids 120 grammes et assez compact,tir 2 coups,propulsion a plus de 100km/h de liquide poivre 6ml,portée de 4 mètres,une bonne solution aussi,déjà relaté en début de topic.

Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 16 novembre 2019 à 17:06:28
Comment fait tu pour que tes poches prennent autant de poussière?

Au bout d'une semaine à bivouaquer en statique, il y a un peu de tout même en faisant attention: bouloches de tissus, lambeaux de kleenex, poussières diverses, sciure etc...

Sur les conseils de Karto, j'ai adopté ce spray made in Germany: https://www.asmc.fr/spray-au-poivre-red-pepper-mk-6-jet-balistique-28-ml
On l'emporte pour les sorties à la journée, ou pour aller aux châtaignes, mais j'ai du mal a lui faire confiance sur la durée.

J'ignore s'il fonctionnera par temps froid, s'il peut fuir sous l'effet du gel, ou éclater au soleil et je crains toujours de le percer, de l'écraser ou d'en recevoir si le vent tourne.
Bref, je ne suis pas à l'aise avec le produit... :-\

Surtout, les choses se sont passées extrêmement vite lors de l'incident l'été dernier (le chien s'est pris un coup de pelle parce que c'est le 1er objet qui m'est tombé sous la main, mais un bâton aurait donné le même résultat).

Même si j'avais eu un spray à cette époque, j'aurai sûrement mis trop longtemps à le retrouver (on a tendance à s'étaler en camp fixe avec trois mômes :-[)

D'où l'idée d'une lampe-taser en remplacement de ma torche habituelle qui elle, ne me quitte pas (il me semble plus naturel/intuitif de garder sur soi un objet qui sert quotidiennement).
C'est peut-être totalement infondé, mais ça m'inspire plus confiance qu'un spray.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Cheyenne le 16 novembre 2019 à 18:22:16
Oui je pense que l'on peut faire confiance au "Made in Germany" pour la chimie des gaz,ils sont numéro 1

ouais - pas mauvaise !  :o:( :( :(
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tompouss le 16 novembre 2019 à 19:14:42
Préférence aussi pour le spray, pas sûr que le tazer fonctionne et à mon avis le temps de mettre un chataîgne au chien tu es déjà mordu. Rien n'empêche de porter une petite gazeuse dans un holster à la ceinture, question d'organisation, perso je sais toujours quel objet est rangé où et je ne change pas tous les 4 matins afin d'être sûr de tomber dessus du premier coup même sous l'effet chimpanzé  ;#

Et si je devais me faire croquer je fais confiance qu'à un objet lethal pour faire cesser l'attaque, hors de question de jouer avec un tazer, là on ne rigole plus  :glare:
Titre: Re : Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Van le 17 novembre 2019 à 01:12:16
Depuis que récemment j'ai échappé par chance aux crocs d'un patou dégénéré,j'ai relaté ma mésaventure dans ce topic,je n'aurai plus aucun état d'âme à utilisé ce moyens de défense

Le forum du Guide du routard en parle :

Attention plusieurs attaques de randonneurs par des patous dangereux dans le Nord Vercors


Amis randonneurs,
attention si vous allez dans le nord Vercors : depuis plusieurs semaines, plusieurs patous (au moins 6) se promènent de Lans en Vercors à Villard de Lans, et plusieurs attaques sur des randonneurs ont eu lieu, notamment sur le chemin de randonnée allant au Moucherotte (pourtant très fréquenté).
Un enfant de 7-8 ans qui était avec ses parents a eu plusieurs points de suture. D'autres attaques ont eu lieu, sur des adultes.

Ces chiens appartiennent à un propriétaire qui n'en a rien à faire de la sécurité des randonneurs. Ils ne gardent pas vraiment de troupeaux puisqu'ils sont laissés en liberté n'importe où.
Plusieurs habitants du plateau du Vercors, excédés, ont réagi contre ces chiens et leur propriétaire identifié, mais l'affaire est étouffée... aucun média local n'en parle.... à l'approche de la saison touristique il ne faudrait pas que les touristes annulent leur réservation...

L'office de tourisme diffuse des messages de prudence, mais le propriétaire peut laisser ses chiens agresser les gens en toute impunité.
Je pense sincèrement qu'une attaque grave aura lieu cet été, et que tant qu'un enfant ne sera pas mort, ces chiens continueront de divaguer. A moins que des voisins prennent un fusil et tirent (mais il y a au moins 6 patous, ça va les occuper un moment !).

Personnellement, j'allais régulièrement en rando dans le secteur, mais là c'est fini. Pas envie de finir croquée. Il existe plein d'autres endroits où les bergers ne laissent pas faire n'importe quoi à leurs patous.

Parents, si vous voulez faire de la rando cet été avec vos enfants, tant que ces patous continueront leurs attaques sur des randonneurs, évitez la zone entre Lans en Vercors et Villard de Lans, le Moucherotte. Si vous voulez randonner en sécurité en Isère, allez en Chartreuse, en Belledonne, dans les Ecrins. Il y a aussi des patous, mais ils sont bien élevés (règles de prudence à appliquer évidemment quand même !).

Merci de diffuser largement cette information de sécurité.

https://www.routard.com/forum_message/4768428/attention_plusieurs_attaques_de_randonneurs_par_des_patous_dangereux_dans_le_nord_vercors.htm

Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 17 novembre 2019 à 07:47:16
Hello

Très instructif le rapport homme-chien et l'effet "Rambo" dès qu'une attaque est évoquée  :blink:

Bye
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Vladimir le 18 novembre 2019 à 21:46:18
Peu importe les explications théoriques,psychologiques,ou philosophiques des interactions homme-animaux,on a beau respectés les conseils du comportement à suivre,dans les bouquins,sur les panneaux de prévention etc... :blink:

Quand un animal à choisi d'attaquer sans discernement avec ou sans présence de son maître,les conseils de prévention ne servent à rien!!  :o

Dans ces cas,place au pragmatisme que relate Tompous,la légitime défense et c'est tout,point...barre. :doubleup:

Rambo ou pas Rambo on s'en tamponne le coquillard,on sauve ses fesses.  ;#

Le Vercors n'est pas seul concerné par des patous ou autres races hors de contrôle,prenez les dispositions adéquates pour vous protégez,ne misez pas uniquement sur votre aplomb et connaissances,ou qu'il ne vous est encore rien arrivé,que ce n'est pas pour vous mais pour les autres qui ne connaissent rien au chien  ::)....il risque de vous en cuire si vous passez là au mauvais endroit et mauvais moment!!  :huh:

Dans la grande majorité des rencontres avec les patous tout se passe bien,même si parfois ça peut être impressionnant de voir s'approché tout près de soi des  molosses pas content qui grognent.  >:(
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Van le 19 novembre 2019 à 01:05:09
Article de ce jour :

Aisne : Une femme enceinte retrouvée morte en forêt, tuée par des morsures de chiens


https://actu17.fr/aisne-une-femme-enceinte-retrouvee-morte-en-foret-tuee-par-des-morsures-de-chiens/

Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Tompouss le 19 novembre 2019 à 06:05:10
Très instructif le rapport homme-chien et l'effet "Rambo" dès qu'une attaque est évoquée  :blink:

Rien à voir avec le fait que ce soit un chien, si c'était un humain, une chèvre ou un martien ce serait pareil : atteinte à l'intégrité physique = riposte avec 100% des moyens disponibles et cessation uniquement lorsque la menace est mise hors d'état de nuire.

Après y'a aussi la responsabilité : si après moi, qui ai eu de la chance, cet individu (bête ou humain) décidait d'attaquer quelqu'un de moins apte à se défendre, ayant pu le stopper mais n'ayant rien fait je m'en sentirai responsable. Ça peut être l'usage de la force léthale sur le moment si l'animal a décidé d'attaquer vraiment ou alors une gestion plus fine comme dans le cas de Dutch plus haut (exemplaire du coup car plus humaine pour tout le monde que de tranformer l'animal en carpaccio au push dagger devant ses maîtres).
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 20 novembre 2019 à 07:54:25
Article de ce jour :

Aisne : Une femme enceinte retrouvée morte en forêt, tuée par des morsures de chiens


https://actu17.fr/aisne-une-femme-enceinte-retrouvee-morte-en-foret-tuee-par-des-morsures-de-chiens/

https://www.lavoixdunord.fr/667730/article/2019-11-19/femme-tuee-par-des-chiens-comment-son-compagnon-l-retrouvee-dans-la-foret
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 20 novembre 2019 à 13:53:10
Ce tragique fait divers amène cette interrogation: existe t-il une cartographie des "zones à emmerdes" à l'intention des randonneurs?

Je ne parle pas d'incidents isolés, comme un patou qui échappe à la surveillance de son maître. On sait que ça peut arriver, de la même manière qu'une voiture peut renverser un piéton.

Je pense plutôt à un mémo comme pour les zones inondables, les couloirs d'avalanches ou la carte des refuges.
Un truc permettant de visualiser à quoi s'attendre dans tel ou tel secteur, avant de prendre (ou non) la décision d'aller s'y promener.
Par exemple dans le massif Untel: présence de meutes de chiens incontrôlées, ours, tiques, loups, chauve-souris enragées etc...

On trouve la plupart de ces informations éparpillées sur le net, mais y a t-il un support qui les centralise?
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Sou le 20 novembre 2019 à 13:55:15
Citer
y a t-il un support qui les centralise

N'est-ce pas le travail de l'office du tourisme?
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 20 novembre 2019 à 13:56:14
On trouve la plupart de ces informations éparpillées sur le net, mais y a t-il un support qui les centralise?

Non car c'est matériellement impossible à faire et surtout à mettre à jour :'(
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 20 novembre 2019 à 13:59:50
N'est-ce pas le travail de l'office du tourisme?

Non ! Sauf à la limite émettre un avis pour éviter certaines zones style les alpages avec des patoux. En forêt ou en campagne c'est impossible à faire.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 20 novembre 2019 à 14:52:13
Une grande partie de ces données existent, le problème c'est qu'elles sont dispatchées entre divers organismes qui n'accordent pas leurs violons.
L'un s'occupe du suivi de la faune sauvage (ours, loups etc..), l'autre de la santé (foyer de rage, d'encéphalite de la tique...), un troisième des risques d'incendies ou d'inondations et ainsi de suite...

Le MAE est tout à fait capable de pondre des synthèses qui s'adressent à une minorité de personnes, via un site clair & intuitif, c'est dommage qu'il n'existe pas la même chose pour l'ensemble de la population vivant sur le territoire national.

Là, j'ai cliqué sur sécurité au Kenya, mais regarde les rubriques "santé" ou "infos utiles", c'est quand même vachement bien foutu: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/kenya/#securite
Titre: Re : Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Van le 20 novembre 2019 à 17:50:15
https://www.lavoixdunord.fr/667730/article/2019-11-19/femme-tuee-par-des-chiens-comment-son-compagnon-l-retrouvee-dans-la-foret

Un cas similaire avec une issue qui aurait pu être tout aussi dramatique : une femme attaquée en forêt par deux chiens 

Attaque de chiens : «Ils mangeaient des morceaux de ma chair»

http://www.leparisien.fr/societe/ils-mangeaient-des-morceaux-de-ma-chair-30-08-2016-6078715.php
Titre: "Pourquoi des chiens se transforment parfois en meurtriers ?"
Posté par: aliɔs le 22 novembre 2019 à 15:28:58
En complément un article d'un quotidien :

« Chaque année, en moyenne, on recense deux décès en France suite à des morsures de chiens », indique Christian Diaz, enseignant à l’école vétérinaire de Toulouse et spécialiste en médecine de comportement animal.

Ce drame met de nouveau la lumière sur le problème des attaques mortelles de chiens. « En France, il y a eu 33 décès par morsures de chien au cours des vingt dernières années. Les deux tiers concernaient des enfants de moins de 15 ans, 16 avaient moins de 5 ans », précise une étude publiée en 2011 par l’Institut de veille sanitaire (InVS). Pour cette étude, les auteurs ont analysé les morsures de chiens prises en charge aux urgences de huit hôpitaux français entre mai 2009 et juin 2010. « Les morsures étaient plus nombreuses et plus graves quand la victime connaissait le chien mordeur. Chez les adultes, les morsures survenaient souvent lorsque la victime cherchait à séparer des chiens qui se battaient, alors que chez les enfants, les morsures survenaient davantage lorsque le chien était dérangé », souligne l’étude.
Deux catégories de chiens « dangereux »

À chaque drame, les chiens dit « dangereux » sont montrés du doigt. « Ce sont des chiens de catégorie 1 et 2. Dans le premier groupe, on trouve les chiens d’attaque, principalement les pitbulls. La deuxième regroupe les chiens de défense, les American Staffordshire et les Rottweiler », indique Christian Diaz. Selon lui, ces espèces sont loin d’être impliquées dans toutes les attaques mortelles. « Une étude s’est penchée sur 40 morsures mortelles survenues entre 1989 et 2004. La moitié était le fait de bergers allemands, ce qui s’explique par le fait que ces chiens sont les plus nombreux en France », indique le vétérinaire.

Selon Christian Diaz, le chien, au moment de passer à l’acte, adopte un comportement de prédation. « Cela fait suite à une stimulation d’une zone du cerveau qui est celle de la chasse. L’animal voit la personne comme une proie et il retrouve son instinct naturel de chasseur », indique le vétérinaire, en précisant que ce comportement de prédation peut être aggravé par l’affolement et les cris de la victime. « Mais cela est surtout lié à un défaut de socialisation, indique Christian Diaz. Un chien n’aura ce comportement que contre des individus avec laquelle il n’a pas été socialisé durant les premiers mois de sa vie. Un chien, élevé avec des moutons, ne sera jamais un prédateur de moutons. Un chien, qui a connu des enfants en bas âge durant les six premiers mois de sa vie, n’aura jamais un comportement de prédation avec un bébé. »


https://www.la-croix.com/France/Securite/Pourquoi-chiens-transforment-parfois-meurtriers-2019-11-21-1201061916
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 22 novembre 2019 à 17:18:43
Je suis étonné de ce fait divers tragique...Il faut attendre l'enquête pour connaitre les circonstances.

Un chien (tous les chiens) peut mordre selon les circonstances.

Circonstances "anormales" :
- Il a une maladie et/ou il est blessé ce qui fait qu'il ressent une douleur, la souffrance le rend "anormal", il vous identifie à la douleur et il mord.

- Il est mal socialisé (évidemment plus grave chez un Rot que chez un bichon.).  Le problème c'est l'humain.

- Le plus souvent, il attaque si c'est conforme à son comportement :
Il pense qu'on représente une menace pour lui ou sa "meute"
On pénètre sur son territoire
Il est dans une frénésie (chasse, bagarre...)
On remet en cause son statut (typiquement : on touche à sa bouffe).
etc...

Normalement dans les cas précédents il peut attaquer mais il n'y a pas de prédation. Il suffit de ne pas "mal se comporter" pour éviter ces attaques (ce n'est pas toujours possible toutefois).

Ceci dit les conséquences peuvent être grave ou mortel, particulièrement sur des enfants. D'une part ils sont vulnérables et d'autre part ils ne savent pas comment "bien se comporter".

Il peut y avoir des cas de prédation, mais normalement c'est extrêmement rare dans nos contrées car on ne fait pas partie du menu et nos chiens sont nourris.

Mais cela peut être le cas sur les jeunes enfants qui imitent le comportement d'une proie (fuite) et représentent une opportunité. Ou bien encore des personnes handicapées (âge, accident...).

Plus les chiens sont nombreux plus on devient une "opportunité". Il faut garder à l'esprit que des chiens ne vont pas attaquer une proie dont il ne viendraient pas à bout, encore plus s'il ne sont pas affamés.

De mes observations (action de chasse) les chiens tuent lentement. Ils peuvent saigner un animal à mort mais c'est long. Il peuvent briser une nuque mais seulement sur de petits animaux.

On peut imaginer un chien sautant sur le visage d'un homme adulte, le renversant, celui-ci est KO et le chien l'égorge...mais c'est tout de même peu probable techniquement et ce n'est pas le comportement d'un chien en action de chasse (sauf s'il devenait un tueur d'homme, mais normalement il serait abattu avant).

Si un chien ou des chiens de 25kg nous attaquent, on va morfler. Mais si un Homme adulte se défend il est peu probable que les chiens le tue. Du moins dans ma  compréhension de leur comportement.

On peut imaginer une meute de chasse à courre confondant un humain avec une proie (????)...mais même eux ont du mal à tuer un cerf qui a été forcé (donc épuisé).

Ils ont besoin des hommes, c'est la base du deal qui a scellé il y a longtemps notre coopération. Et ce sont des chiens socialisés.


Titre: Re : "Pourquoi des chiens se transforment parfois en meurtriers ?"
Posté par: Vladimir le 22 novembre 2019 à 20:06:42
En complément un article d'un quotidien :

La justice a ouvert, mercredi 20 novembre, une information judiciaire après la mort d’une femme enceinte de 29 ans, tuée par des chiens dans l’Aisne. On recense en moyenne deux décès par an suite à des morsures de chiens.
    Pierre Bienvault, le 21/11/2019 à 18:51
Tiens nous au courant de la suite de l'enquête  ;)
Merci.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 22 novembre 2019 à 22:38:55
Il faut attendre l'enquête pour connaitre les circonstances.

+1

Maintenant il ne faut oublier qu'un femme enceinte est une proie plus facile à viander qu'un cerf ou un sanglier surtout s'il y a eu une frénésie de meute causée par ...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 23 novembre 2019 à 09:56:25
Est-ce que se promener avec un chien peut déclencher l'attaque d'un animal (chien ou autre), qui n'aurait pas eu lieu sans?
Une sorte de conflit de territoire qui s'étend aux personnes se trouvant à proximité.
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 23 novembre 2019 à 12:46:56
Est-ce que se promener avec un chien peut déclencher l'attaque d'un animal (chien ou autre), qui n'aurait pas eu lieu sans?
Une sorte de conflit de territoire qui s'étend aux personnes se trouvant à proximité.

L'attaque du maître ? Pas vraiment dans le cas d'animaux en liberté sauf si le chien est en laisse ( ou pas ) et que le maître cherche à s'interposer dans la bagarre :'(
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Lorka-85 le 27 novembre 2019 à 01:22:24

aliɔs  très instructif ton étude vétérinaire ! merci !
pour la lampe shoker electrique, je trouve ça pas mal, surtout le bruit aigu, pour le dissuasion ! a cumuler avec une petit spray dans l'autre main éventuellement.

vladimir nous a fais part de sa posture, bras lever, pour dissuader un minimum en cas d'attaque, instructif  :doubleup:
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Vladimir le 27 novembre 2019 à 02:06:21
vladimir nous a fais part de sa posture, bras lever, pour dissuader un minimum en cas d'attaque, instructif  :doubleup:
Ça dépend du type d'attaque  :glare:
Il faut pouvoir bien appréhender le risque,pas évident,parfois cela ne calmera pas le chien,il peut s'excité encore plus.  ^-^
Ne pas monter sa peur,je dirais plutôt ne pas la ressentir est un atout,le chien sent les phéromones de la peur que diffuse les porres de notre peau.
Un exercice de maîtrise soi pas évident du tout.
Néanmoins même en ne ressentant pas ce désagréable sentiment,une vraie attaque de chien furieux fera fi de cela,et ça peut être une boucherie  >:(
Dans tout les cas il faut se défendre avec tout son potentiel si c'est nécessaire,le pire est de se soumettre!!
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 27 novembre 2019 à 11:07:34
Et si je devais me faire croquer je fais confiance qu'à un objet lethal pour faire cesser l'attaque, hors de question de jouer avec un tazer, là on ne rigole plus  :glare:

Tu as visiblement raison, le taser est inefficace: http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-un-policier-champion-de-mma-grievement-blesse-par-un-pitbull-19-11-2019-8196912.php

Du coup, j'abandonne cette option & garde mon spray poivré en attendant mieux....
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 27 novembre 2019 à 11:16:02
Tu as visiblement raison, le taser est inefficace: http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-un-policier-champion-de-mma-grievement-blesse-par-un-pitbull-19-11-2019-8196912.php

Du coup, j'abandonne cette option & garde mon spray poivré en attendant mieux....

En ultime recourt, normalement en randonnée tu as une lame. C'est très efficace contre un chien.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: renatoblake le 27 novembre 2019 à 15:51:43
Le poignard peut s'avérer utile en cas d'attaque d'un chien, mais vraiment si c'est nécessaire et dans le feu de l'action c'est parfois difficile de prendre la bonne décision.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 27 novembre 2019 à 18:51:16
Pour avoir vécu des situations d'urgence, ce n'est pas la prise de décision qui m'inquiète. Le plus difficile sera d'attraper le couteau, qui se trouve dans mon sac 99% du temps (en fait, il n'en sort que pour servir).

J'ai du porter une arme pendant 25 ans à titre professionnel & c'est la dernière chose dont j'ai envie en promenade.
A la ceinture, j'ai un étui avec multitool qui s'ouvre à deux mains, un briquet & une lampe... un peu léger. :-[
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Lorka-85 le 27 novembre 2019 à 21:41:33
tenez, situation avec un chien qui m'a arrivé il y a une heure.

contexte : je faisais de la trotinette electrique dans une zone résidentielle (avec caméra embarqué) j'ai décider de passer quand meme malgré les aboiement, on vois qu'il ne dis plus rien a proximité...

petite photo du molosse (de nuit, qualité moyenne je reconnais) : (https://reho.st/self/0b980f4442d65a85749050c0df80afed7e5e4753.jpg)

la vidéo de 15 secondes :
https://www.youtube.com/watch?v=JlDGX8LL5Qo

y a t'ils des leçon à en tirer ? un chien qui ne grogne pas (et ne montre pas les dents) on peu considéré que c'est "ok" ?
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 28 novembre 2019 à 09:31:11
la vidéo de 15 secondes :
https://www.youtube.com/watch?v=JlDGX8LL5Qo

y a t'ils des leçon à en tirer ? un chien qui ne grogne pas (et ne montre pas les dents) on peu considéré que c'est "ok" ?

Il n'y a pas de règles absolues.

Mais là en langage chien c'est : je t’avertis tu rentres sur mon territoire.

Comme tu passes ton chemin le chien s'arrête, il a fait sont taf. Il pourrait te poursuivre un peu et tenter de mordre ton mollet, mais habituellement un chien socialisé n'insiste pas.

Ce n'est pas de la prédation, mais une morsure reste possible. 
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 28 novembre 2019 à 09:44:46
Pour avoir vécu des situations d'urgence, ce n'est pas la prise de décision qui m'inquiète. Le plus difficile sera d'attraper le couteau, qui se trouve dans mon sac 99% du temps (en fait, il n'en sort que pour servir).

J'ai du porter une arme pendant 25 ans à titre professionnel & c'est la dernière chose dont j'ai envie en promenade.
A la ceinture, j'ai un étui avec multitool qui s'ouvre à deux mains, un briquet & une lampe... un peu léger. :-[

Je parlais d'une situation vraiment mal engagée quand on doit faire avec ce que l'on a : genre plusieurs chiens autour de toi. Ceux devant en position d'attaque, les autres te contournant.

Normalement on voit venir le truc. Les chiens ne sont pas dans les arbres comme les panthères qui te tombent dessus pour te briser la nuque.  ;#

En général les animaux sont peu sensibles aux armes de choc. A la différence des humains le cerveau n'est pas énorme, il est très protégé et il n'est pas suspendu au bout d'une chaine vertébrale fragile. Et un animal c'est musclé.

En revanche ils sont sensibles au blessures occasionnant du sang. C'est un truc quasi inné et ils reconnaissent bien la situation.

Ceci dit comme pas mal de chien prennent des coups de bâton en zone rurale, ils sont dissuadés (ou parfois excités) à la vision d'un truc ressemblant. Mais dans l'action, lors d’une attaque, ce n'est pas très efficace sauf si c'est une batte de baseball.


Ce n'est que mon expérience, pas l'avis d'un maitre chien.

Titre: Gérer l'attaque d'un chien -
Posté par: aliɔs le 28 novembre 2019 à 11:49:40
tenez, situation avec un chien qui m'a arrivé il y a une heure.

contexte : je faisais de la trotinette electrique dans une zone résidentielle (avec caméra embarqué) j'ai décider de passer quand meme malgré les aboiement, on vois qu'il ne dis plus rien a proximité...

petite photo du molosse (de nuit, qualité moyenne je reconnais) : (https://reho.st/self/0b980f4442d65a85749050c0df80afed7e5e4753.jpg)

la vidéo de 15 secondes :
https://www.youtube.com/watch?v=JlDGX8LL5Qo

y a t'ils des leçon à en tirer ? un chien qui ne grogne pas (et ne montre pas les dents) on peu considéré que c'est "ok" ?

Il remue la queue et n'a pas l'air trop menaçant mais je n'aimerai quand même pas le croiser...
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien -
Posté par: Krapo le 28 novembre 2019 à 13:29:06
Il remue la queue et n'a pas l'air trop menaçant mais je n'aimerai quand même pas le croiser...

Pour un chien, remuer la queue n'est pas forcément synonyme de "je suis content". Il peut parfaitement remuer la queue car il est en proie à un sentiment très négatif.
Titre: Re : Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Krapo le 28 novembre 2019 à 13:30:07
Ce n'est que mon expérience, pas l'avis d'un maitre chien.

;)
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 28 novembre 2019 à 13:50:45
En revanche ils sont sensibles au blessures occasionnant du sang. C'est un truc quasi inné et ils reconnaissent bien la situation.

Intéressant: ton post me rappelle une discussion récente.
Lors de ma dernière rando en Savoie, j'ai rencontré un papy aux champignons. Il était muni d'une grande antenne de voiture (du genre de celles des CB des années 80), dont il se servait pour écarter les feuilles et les hautes herbes à tiques.

Il m'a montré que ça cisaillait une ronce à l'impact et prétendait que c'était efficace pour repousser un chien.
J'ai peut-être classé ça un peu vite dans les idées farfelues.  :-\
De fait, son bidule se situe entre la cravache & le fouet et peut occasionner un saignement sans problème...

Puis contrairement au spray, c'est assez basique/idiot proof pour être confié à un gamin.
Ce serait une option à reconsidérer? :huh:
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: bloodyfrog le 28 novembre 2019 à 14:31:50
Volchatka!

Manu. :closedeyes: ;D
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien -
Posté par: aliɔs le 28 novembre 2019 à 15:23:53
Pour un chien, remuer la queue n'est pas forcément synonyme de "je suis content". Il peut parfaitement remuer la queue car il est en proie à un sentiment très négatif.

Tu as raison.
https://blog.direct-vet.fr/pourquoi-un-chien-qui-remue-la-queue-nest-pas-forcement-content/#ninja-popup-1834
Titre: Re : Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Dutch le 28 novembre 2019 à 15:38:27
Volchatka!

Manu. :closedeyes: ;D

A tes souhaits! ;#

Je ne connaissais pas, mais l'usage semble identique. Par contre, mon papy promeneur avait bien une antenne type CB (je l'ai eue en main)
Plus longue: environ 70-80 cm et non lestée.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: pommeau le 28 novembre 2019 à 15:42:20
il y a un objet déjà évoqué à plusieurs endroits sur ce forum, et dont la destination initiale était précisément la défense face à un "carnivore", le makhila

extrait d'article:
"Les  problèmes  rencontrés  par  les  bergers  à  cause  du  loup  ne  datent  pas  notre  société moderne. C'est bien pour cela que l'animal avait disparu de nos contrées. Arme datant du Xe siècle et spécialement étudiée pour protéger les troupeaux de moutons contre les prédateurs,le  makhila  est  aujourd'hui  un  véritable  objet  de  collection.  C’est  un  bâton  de  berger  très  spécial. C’est  une canne avec une pointe d’acier cachée dans la poignée, inventée il y a mille ans dans  le  Pays  Basque,  pour  lutter  contre  le  loup  et  l'ours.  "Mais surtout, cet équipement est  d'une  incroyable  efficacité.   Avant de pouvoir disposer d'armes à feu, les bergers en montagne utilisaient ce makhila dans le sud-ouest de la France. "Il est très efficace pour défendre leurs troupeaux contre les loups. Car le makhila  est  à  la  fois  une  lance  et  une  massue!". Le  manche,  doté d'un pommeau, se dévisse et dévoile une pointe. A l'autre extrémité, on trouve un lourd contre-poids, lui aussi en acier, qui permet de transformer le bâton en massue. La force de pénétration est étonnante. Et le tout est très solide, grâce à l'emploi d'un bois spécifique."

Alors c'est un peu cher,... et pour Lorka, l'utilisation à partir d'une trotinette, on oublie.

L'utilisation du makhila est plus facile à justifier sur le GR10 que sur la côte d'Opale.
L'équilibre du bâton est intéressant, une réelle pointe d'acier avec une bonne allonge de 80/90cm, un bois de néflier vraiment dur.
Pas la panacée mais un moyen supplémentaire de faire face à un molosse dans un contexte de randonnée qui justifie l'usage de ce bâton.
Titre: Re : Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes
Posté par: Kilbith le 28 novembre 2019 à 16:40:58
J'avais aussi lu que le Makhila était dérivé de l'aiguillon (pique boeuf) qui était un instrument commun par le passé quand la traction animale était chose courante.

Evidemment, c'est dissuasif (homme ou bête). Mais comme c'est le type même de "canne ferrée aux deux bouts" les pandores n'ont pas l'habitude d'apprécier.

Si on veut se munir d'un bâton de marche pouvant servir à la défense, un simple bâton ferré au bout fait parfaitement l'affaire. Comme le bourdon du pèlerin le faisait sur le chemin.

 ;)

Pour en revenir à nos préoccupations : une bombe au poivre me semble adaptée si on pense rencontrer des chiens agressifs.

Mais cela ne va pas sans entrainement à son maniement et sans compréhension du comportement canin (prévention, évitement, désescalade...là comme ailleurs).