Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Vie sauvage => Discussion démarrée par: sebwauk le 01 juillet 2009 à 20:48:11

Titre: Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: sebwauk le 01 juillet 2009 à 20:48:11
Bonjour à tous,


M'apprêtant à effectuer un périple de quelques mois à travers l'Europe, j'aimerais connaître précisément les plantes rencontrées dans la nature comestibles (reconnaissance, quels sont leurs apports nutritifs, comment les préparer, etc.), celles qui ne le sont pas (reconnaissance, que faire en cas d'ingestion, etc.), ainsi que les plantes médicinales (quelle plante pour quel problème, mode de préparation, etc.).

Quelqu'un pourrait-il m'éclairer à ce sujet? Existe-t-il un livre ou site Internet traitant de cela?

D'avance, merci pour vos conseils, idées et informations !

Sébastien
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Gros Calou le 01 juillet 2009 à 20:50:15
Salut  :)

Un ch'ti bouquin http://wiki.davidmanise.com/index.php/Guide_des_plantes_sauvages_comestibles_et_toxiques

 ;)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Houroukaii le 01 juillet 2009 à 20:56:43
Ce bouquin a l'aire pas mal mais j'ai un peu de mal avec les dessins plutôt que des photos (ou alors avoir les deux).

Citer
M'apprêtant à effectuer un périple de quelques mois à travers l'Europe, j'aimerais connaître précisément les plantes rencontrées dans la nature comestibles
Tu ne t'y prendrai pas un peu tard? Vu le nombre d'espèce tu va avoir du mal à les connaître précisément ou alors rabat toi sur les espèces les plus courantes et reconnaissables entre 1000.

Sinon j'ai ça en raccourci:
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HerbierMedicinal/Index.aspx
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: sebwauk le 01 juillet 2009 à 21:01:42
En réalité, je ne pars que dans 2-3 mois, et puis ce n'est pas nécessaire de connaître absolument toutes les plantes par coeur, puisque je compte bien prendre un livre avec moi :-)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: dedenimes le 01 juillet 2009 à 21:03:50
Ca c'est dangereux... Mieux vaut se limiter à quelques plantes "par cœur" plutôt que de donner sa confiance à un livre... Il est facile de se tromper en lisant, même si le livre est très détaillé.
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: sebwauk le 01 juillet 2009 à 21:11:37
Oui c vrai, tu as sûrement raison
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Aske le 01 juillet 2009 à 21:22:10
Mieux vaut être prudent !

Surtout ne te fie pas aux dessins, enfin pas qu'à eux. Certaine plante ont des odeurs, des goûts (mais faut pas les gouter ...) différents, etc ...

Également, tout dépend du terrain où tu vas (Méditerranée, cercle polaire, océan, etc ...), donc regarde déjà bien les plantes que tu es sûr de trouver ;).
Pour les médicinales, tu peux préparer des choses à l'avance ;). Faire sécher certaines plantes, pour des infusions futures (mais avec toujours autant de prudence, de méfiance même !)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: fy le 01 juillet 2009 à 22:04:49
c'est clair qu'il faut être très prudent...
les photos et dessins ne relatent pas toujours fidèlement la réalité...

Les plantes(et autres)je ne les test jamais sur le terrain.
-Je les observe plusieurs fois à des endrois differents pour les identifier,je les compare avec leurs sosies toxique et trouve les differences caracteristiques
-Un jour je les sent,
-Un autre je les frotte sur une peau sensible du corp
-PUIS je les goûte sans avaler

Après tout ça,Le jour où je décide d'en manger,je le fait en début de journée,la première fois c'est toujours un petit peu,je m'assure que mon portable est fonctionnel
etc....
Enfin tout ça pour dire que c'est long d'apprendre les plantes et que les goûter rapidement sans "avoir fait longtemps connaissance"est à mon avis très dangereux...
il suffit d'une erreur et arg! couick!tout le monde pleure :'(

Même avec toutes ces précautions,je ressent quand même un certain danger....Et si je m'était trompé???

Il faudrait toute une vie pour connaître toutes les plantes....
Comme beaucoup d'entre nous je pense,choisis en quelques-unes par saison/milieu,les plus simples(pissenlit,plantin,orties,mourron des oiseau etc...);celles qu'on trouve le plus souvent dans l'année...
Ça te fera déja une bonne base que tu pourra élargir par la suite..
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Aske le 02 juillet 2009 à 12:18:19
Sans parler des allergies possibles, parce que les plantes ont plein de substances différentes. Et puis aussi, deux individus peuvent réagir différement ..
Les pharmaciens font pas dix ans d'étude pour rien (c'est bien 10 ans ?)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Humain le 02 juillet 2009 à 13:03:08
Salut tous  :)

Il faut prendre garde au lieu de recolte.
D'abord l'évidence: éviter les bords de routes fréquentées, les abords des champs avant la récolte.
Ensuite il y a des plantes qui indiquent par leur présence que le sol peut être pollué, donc leurs adventices aussi.

La rhubarbe des moines (plutôt en montagne) indique un sol plein d'aluminium et de nitrite.

La datura indique des pollutions variées lors d'innondations.

La renouée du japon pousse spontanément plutôt dans des sols pollués aux métaux lourds (mais si on est sûr de sol sur lequel elle pousse, elle est comestible).

Le liseron des haies (c'est la variété qui fait de grandes fleurs blanches) et la menthe aquatique poussent sur les sols riches en nitrites.

Toutes les lampourdes aiment pousser sur une terre polluée par les pesticides.

Attention aussi à l'ortie dioïque qui est pourtant si bonne, car elle pousse sans problème sur les sols pollués.

il y en a d'autres mais je ne les connais pas suffisamment pour en parler.

  l'Humain
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Aske le 02 juillet 2009 à 16:33:18
Pour autant, si les sols sont pollués cela signifie obligatoirement qu'on retrouve les mêmes éléments dans les plantes, parce qu'ils peuvent se transformer, non ?
Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Humain le 02 juillet 2009 à 17:33:14
Pour autant, si les sols sont pollués cela signifie obligatoirement qu'on retrouve les mêmes éléments dans les plantes, parce qu'ils peuvent se transformer, non ?

Je sais que, pour un même sol, certaines plantes concentrent les polluants, d'autres en auront à peine en elles. Mais là ça dépasse mes compètences.
En faite les plantes que je mentionne à mon messages précedents ne sont là que pour te donner une idée des polluants qui peuvent être prèsents (d'ailleurs la plupart sont toxiques, voir mortelles).  par précaution je ne récolte rien où elles poussent (sauf pour l'ortie s'il n'y a pas d'autres indication de pollution)
Titre: Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Aske le 03 juillet 2009 à 12:17:51
Je sais que, pour un même sol, certaines plantes concentrent les polluants, d'autres en auront à peine en elles. Mais là ça dépasse mes compètences.
En faite les plantes que je mentionne à mon messages précedents ne sont là que pour te donner une idée des polluants qui peuvent être prèsents (d'ailleurs la plupart sont toxiques, voir mortelles).  par précaution je ne récolte rien où elles poussent (sauf pour l'ortie s'il n'y a pas d'autres indication de pollution)

 :doubleup: Merci pour l'explication :).

Je crois que je vais jeter l'achilée millefeuille ramassé près d'une rigole pour irriguer les champs ... :closedeyes:
Ah, je cherche "activement" les lieux où je pourrais trouver de la camomille sauvage, vous savez où je pourrais en trouver ?
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: jilucorg le 03 juillet 2009 à 12:46:36
Ah, je cherche "activement" les lieux où je pourrais trouver de la camomille sauvage, vous savez où je pourrais en trouver ?

C'est une plante rudérale : friches, terrains vagues, décombres, chemins, bordures de champs... Attention aux pollutions en tout genre liées à ce type de lieux (et aux pesticides pour les bords de champs).


jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Aske le 03 juillet 2009 à 13:04:40
Merci beaucoup, bon bah je vais chercher cet été.

Mais bon c'est difficile de trouver des plantes sans pesticides, phospha-machin truc, etc ...
Déjà qu'on nous en fait bouffer tout les jours :/
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: jilucorg le 03 juillet 2009 à 14:31:00
Mais bon c'est difficile de trouver des plantes sans pesticides, phospha-machin truc, etc ...
Déjà qu'on nous en fait bouffer tout les jours :/

En Europe, à moins d'être totalement sans ressources, chacun peut faire ses choix dans ce domaine, "on" (?) n'a pas le pouvoir de faire bouffer des saloperies à des gens qui n'en veulent vraiment pas. Pour celui qui n'a pas la possibilité de cultiver bio lui-même, il peut faire les arbitrages nécessaires dans son budget global au profit d'une alimentation saine. Et à l'intérieur du poste alimentation lui-même, la suppression des conserves et plats cuisinés, ainsi que des produits carnés en quantités inutiles (voire toxiques) permet déjà de compenser en bonne partie le surcoût de l'achat bio — d'ailleurs à nuancer.

Quant à vouloir se nourrir et se soigner par la cueillette de plantes sauvages découvertes à travers des documents Internet ou papier, c'est au mieux une illusion. L'histoire de Christopher McCandless (Into the wild (http://www.amazon.fr/Into-wild-Jon-Krakauer/dp/2264048301/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=books&qid=1246623216&sr=8-2)) est un exemple des conséquences potentiellement désatreuses de ce genre de construction intellectuelle. Garçon intelligent, plus conscient et plus expérimenté qu'il n'a été dit, il est pourtant mort, déjà en état de dénutrition complète, pour avoir consommé (comme des pois) les graines qu'il ignorait être toxiques (swainsonine) de pommes de terre sauvages comestibles et dont il avait mangé sans souci les tubercules en quantité. Cette toxicité des graines n'était pas mentionnée sur son bouquin d'ethnobotanique, La botanique des Tainaina, qui répertoriait et décrivait les plantes comestibles utilisées par les Indiens du centre-sud de l'Alaska où il avait décidé de passer quelques mois...


jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Aske le 03 juillet 2009 à 15:21:53
Les aliments dit "bios" sont pour moi une hérésie, en effet comment peut-on avoir des légumes bios ?
Les plantes bios consomment le même air pollué que les plantes normales, non ? La même pluie qui peut-être nocive (l'exemple des pluies acides), ou par exemple un nuage nucléaire qui "s'arrête" à nos frontières...


Cultiver bios c'est ne pas utiliser de chimiques ? Mais bon, les plantes aussi c'est chimique,  elles ont aussi des multitude de substances qu'on connaît pas nécessairement.

Dernier point, je n'ai lu/vu/entendu aucune recherche sur la toxicité possible des aliments biologiques.


Pour ce que tu as dit jilucorg, c'est vrai qu'on a un certain pouvoir, mais je rappelle que cette année le taux maximum de pesticides des pommes a gagné 40%, les autres fruits et légumes ont également reçu une augmentation, pourquoi ?

Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Humain le 03 juillet 2009 à 15:41:15
"Les cahiers des charges du Label AB ne portent pas sur la qualité des produits, mais sur le respect de l'environnement. "
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_biologique#Le_label (http://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_biologique#Le_label)
 
Donc théoriquement on peut avoir des produits AB plus pollués que des produits conventionnels.

  l'Humain
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: jilucorg le 03 juillet 2009 à 18:28:21
Les aliments dit "bios" sont pour moi une hérésie, en effet comment peut-on avoir des légumes bios ? [...]
Cultiver bios c'est ne pas utiliser de chimiques ? Mais bon, les plantes aussi c'est chimique,  elles ont aussi des multitude de substances qu'on connaît pas nécessairement.

Dernier point, je n'ai lu/vu/entendu aucune recherche sur la toxicité possible des aliments biologiques.

C'est toi qui vois, mais argumenter de cette manière sur les produits issus de l'agriculture biologique sans avoir la moindre idée de ce dont il s'agit en réalité — comme c'est le cas à l'évidence — ne me paraît pas très productif.

Citer
je rappelle que cette année le taux maximum de pesticides des pommes a gagné 40%, les autres fruits et légumes ont également reçu une augmentation, pourquoi ?

Pour augmenter les profits, évidemment. Quoi qu'il en soit ça m'est relativement indifférent (sauf au titre de ma compassion pour ceux qui ne peuvent vraiment pas faire autrement que d'en manger), on ne consomme pas ces saloperies-là chez nous.

Donc théoriquement on peut avoir des produits AB plus pollués que des produits conventionnels.

Je comprends difficilement cette façon de présenter les choses.

Le cahier des charges AB, ça comporte :
- non utilisation de produits chimiques de synthèse,
- principes de production, de préparation et d’importation,
- listes positives de produits utilisables (fertilisation, traitements, transformation…),
- définition des pratiques par type d’élevage,
- principes de contrôle, de certification, de sanction et d’étiquetage.

Examine les méthodes de production "standard" d'un produit courant style pomme (une vingtaine de traitements par an, avec entre autres joyeusetés :
Captane :    Cancérigène probable
Propargite :    Cancérigène probable
Phosalone :    Neurotoxique ( inhibiteur de l’acetycholinesterase)
Idem ou pire pour banane (un traitement/jour par avion sur les bananeraies), vigne, pomme de terre, courgette, blé, œufs, volaille, porc, saumon (alimentation à base de déchets d'abattoirs avec en plus antibiotiques et "antitout" vétérinaires en masse) etc. : ton « théoriquement » demande vraiment des exemples pour démontrer sa validité.

jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Humain le 03 juillet 2009 à 21:53:15

Je comprends difficilement cette façon de présenter les choses.

Le cahier des charges AB, ça comporte :
- non utilisation de produits chimiques de synthèse,
- principes de production, de préparation et d’importation,
- listes positives de produits utilisables (fertilisation, traitements, transformation…),
- définition des pratiques par type d’élevage,
- principes de contrôle, de certification, de sanction et d’étiquetage.

Examine les méthodes de production "standard" d'un produit courant style pomme (une vingtaine de traitements par an, avec entre autres joyeusetés :
Captane :    Cancérigène probable
Propargite :    Cancérigène probable
Phosalone :    Neurotoxique ( inhibiteur de l’acetycholinesterase)
Idem ou pire pour banane (un traitement/jour par avion sur les bananeraies), vigne, pomme de terre, courgette, blé, œufs, volaille, porc, saumon (alimentation à base de déchets d'abattoirs avec en plus antibiotiques et "antitout" vétérinaires en masse) etc. : ton « théoriquement » demande vraiment des exemples pour démontrer sa validité.

jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Pas de problème jilucorg  :)

Le label AB garantie un mode de production,  de transformation, de manutention et de commercialisation.. D'ailleurs ta liste le montre bien. Le logo AB ne garantie pas un résultat. C'est à dire un produit dénué de pesticide et autres cochonneries. Donc, THÉORIQUEMENT, un produit bio peut être pollué. De fait cela c'est déjà presenté (notamment du fait de producteurs peu scrupuleux qui appliquent les règles de l'agriculture bio de façon on ne peut moins minimaliste; heureusement une petite minorité). MAIS, il est évident que GLOBALEMENT, un produit bio présente des concentrations bien moindre en pesticides et compagnie et est moins délétère pour l'environnement , voir bénéfique.

Maintenant à mon avis, produire bio est l'idéal pour la planète SI on ne tombe pas dans le piège des serres chauffées pour produire hors saison (les tomates  >:( ), de l'importation par avion (les fruits exotiques), du sur-emballage.
Manger bio est bon pour la santé SI on n'oublie pas les règles élémentaires de la diètétique (Je me souviens d'une dame qui faisait ces courses à la biocoop où je "travaillais". Elle consommait plus de 150 g de beurre par jour. "Mais si c'est bio, c'est bon" me disait-elle... :blink: ).
 
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: jilucorg le 03 juillet 2009 à 22:01:35
Le logo AB ne garantie pas un résultat. C'est à dire un produit dénué de pesticide et autres cochonneries.
Ben... si ! Ils viendraient d'où, les pesticides "et autres cochonneries" ?

Citer
Donc, THÉORIQUEMENT, un produit bio peut être pollué.
Par quoi ? un camion de fuel qui se déverse dans le champ, une usine Seveso 2 qui pète à côté du verger ?!

Citer
De fait cela c'est déjà presenté (notamment du fait de producteurs peu scrupuleux
Oui bon, la fraude est évidemment un tout autre sujet, on ne peut pas de bonne foi argumenter contre le bio à partir des pratiques frauduleuses.


jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Humain le 03 juillet 2009 à 23:26:15
Ben... si ! Ils viendraient d'où, les pesticides "et autres cochonneries" ?
Les polluants peuvent être très persistant dans la terre. Ils peuvent être présents dans l'eau d'irriguation. Les parcelles voisines peuvent être cultivées en conventionnelles (le vent peut porter très loin, ... à moins qu'un l'instar d'un certain nuage radioactif, il s'arrête aux frontières des champs bio).


Citer
Oui bon, la fraude est évidemment un tout autre sujet, on ne peut pas de bonne foi argumenter contre le bio à partir des pratiques frauduleuses.
Primo, je n'argumente pas contre la bio: remarquer les quelques limites d'un système n'est pas rejeter d'un seul bloc ce système.
Secondo, je ne parlais pas de pratiques frauduleuses mais de personnes peu scrupuleuses qui sont toujours à l'extrème limite de l'illégalité parce qu'elles font passer leurs profits avant l'éthique.

  l'Humain

Édit:
http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article491 (http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article491)
et l'article de la DGCCRF dont le document parle: http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/securite/produits_alimentaires/controles_alimentaires/2007/pesticides_vegetaux2007.htm (http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/securite/produits_alimentaires/controles_alimentaires/2007/pesticides_vegetaux2007.htm)

Que tout ne soit pas "plus blanc que blanc" au pays du bio ne veut pas dire qu'il faille jjetter le bébé avec l'eau du bain!! Voir et comprendre ce qui ne va pas permet de le corriger; alors que se mettre la tête dans le sable ne fait qu'aggraver les problèmes.
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: treant2 le 03 juillet 2009 à 23:44:30
Attention aux plantes qui stockent pas mal.

Ce n'est pas un hasard si certaines plantes sont utilisées pour la bio-remédiation. Par contre, trouver une liste est difficile, il y a pas mal de brevets là dessus...
Titre: Re : Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: jilucorg le 04 juillet 2009 à 08:03:27
Les polluants peuvent être très persistant dans la terre. Ils peuvent être présents dans l'eau d'irriguation. Les parcelles voisines peuvent être cultivées en conventionnelles

C'est bien évidemment des points qui ont été pris en compte depuis très longtemps. Renseigne-toi sur les conditions requises dans ces domaines exactement pour pouvoir revendiquer le label bio.

Citer
(le vent peut porter très loin, ... à moins qu'un l'instar d'un certain nuage radioactif, il s'arrête aux frontières des champs bio).

Oui, et bien sûr dans ce cas, c'est ce qui te permet d'affirmer que les produits bio seraient plus pollués que les non bio...

Pardonne-moi de ne plus répondre davantage, mais discuter de cette manière ne m'intéresse pas.


jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Humain le 04 juillet 2009 à 11:54:18
C'est bien évidemment des points qui ont été pris en compte depuis très longtemps. Renseigne-toi sur les conditions requises dans ces domaines exactement pour pouvoir revendiquer le label bio.
La période de reconversion d'une terre non bio à une terre bio est de deux ans pour les cultures annuelles et de trois pour les autres. Sachant que les pollutions aux métaux notamment peuvent perdurer sur une centaine d'années selon les conditions de chaleur, d'humidité (qui influencent le ph des sols, ce qui relarguent plus ou moins des polluants qui s'étaient stabilisés), il est évident que cette courte période de reconversion n'est pas suffisante pour garantir un sol qui soit à cent pour cent sain.
Deux exemples:
Métaux lourds: Dans un sol basique ils sont stable et non dangeureux (donc perdurent des  dizaines années). Mais si le sol s'acidifie (changement de tempèrature, d'humidité, etc), le mecure se libère est devient extremement toxique pour l'environnement, donc pour l'homme.
Cuivre: Utilisé déraisonnablement il se retrouve en trop grande quantité dans le sol où il se lie aux matières organiques et aux minéraux. Il peutl rester sur place très longtemps, et contamine les plantes et les animaux qui les mangent.


Citer
Oui, et bien sûr dans ce cas, c'est ce qui te permet d'affirmer que les produits bio seraient plus pollués que les non bio...
:blink: Je n'ai pas dis que les produits bio étaient plus pollués que les non bio  >:( !! J'ai dit qu'ill pouvait éventuellement, et ponctuellement, se trouver un produit conventionnel moins pollué qu'un produit bio. En clair bio ne signifie pas que le produit est de façon certaine et absolu, exampt de traces ou rédidus de pesticide. Alors que si presque tous les produits conventionnels ont des traces de pesticide, seul la moitié d'entre eux possedent des résidus de pesticides. DONC Si on compare un produit conventionnel avec trace de pesticide avec un produit bio avec résidu de pesticide, si je me souviens bien de mes cours de math de l'école élementaire, je peux dire que le produit bio sera plus pollué que le non bio DANS CE CAS DE FIGURE.

Si tu examines les documents que j'ai mis en lien à mon précedent message du decouvrira que 20pour cent des produits bio étudiés contenaient des traces de pesticide et 3pour cent carremment des résidus. Donc mon affirmation n'a rien de farfelu.

Citer
Pardonne-moi de ne plus répondre davantage, mais discuter de cette manière ne m'intéresse pas.

Je ne suis pas à l'abri de l'erreur et je ne sais pas tout. C'est pourquoi si tu as des documents qui fassent avancer cette discussion je serai très heureuse de les lire.
Cependant je te serai infiniment reconnaissante de lire plus attentivement ce que j'ai écrit dans mes posts précedant. Ça nous évitera de tourner en rond.

  l'Humain
Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: fy le 08 juillet 2009 à 00:02:57
ils ont dit que " pour tester si une plantes est comestible, presser la plante, mettre un peu de jus sous les aisselles, si ça pique c'est toxique."

C'est un peu plus compliqué que ça à mon avis....C'est en quelque sorte une"généralité"qui fait partie d'un procéssus d'identification
qui intervient quand tu n'est sûr de rien à propos de cette plante...
Et on sait tous que quand il y a le moindre doute,il faut rejetter et se rabattre sur ce qu'on connaît avec CERTITUDE!

Si quelqu'un lit cela quelque part c'est qu'il a un moment donné eu un intéret sur la comestibilité de quelques plantes...
OK,alors pourquoi s'arrêtrer à cette phrase,qui seule,ne veux pas dire grand chose....Pourquoi ne pas étudier le bouquin ET les plantes(au moins quelques unes visibles toute l'année pour commencer? ;))pour ne pas avoir à user de ce test de la dernière chance???

En théorie c'est à mon humble avis valable dans une situation forcée sous une latitude inconnue où le monde végétale est complètement different ...

Cette phrase que tu cites fait partie du procéssus qui suit:
-D'abord sentir en écrasant une partie de la plante.Odeur d'amende amère ou de pêche:rejetter!
-Mettre le suc de cette plante en contact avec une partie du corp où la peau est fine et sensible(comme les aisseles par ex.)et si cela provoque une irritation même légère:rejetter!(Attention,là encore tout dépend de la plante et tout le monde ne réagit pas forcément de la même façon!...)
-Si ces 2tests n'ont pas donné d'alarme,goûter en mettant une petite partie de la plante sous/sur la langue et sur le coin des lèvres.Si le goût est désagréable(amande amère par ex.)ou que ça pique fortement comme l'arum par ex.Rejetter!
-Ensuite tu peux goûter une petite partie de la plante et la recracher en étant attentif aux critères cités ci-dessus...  
-L'ultime test est d'en manger(cuite c'est mieux évidement) une petite quantité ET SEULEMENT de cette plante et rien d'autre....Si rien de désagréable ne se passe durant les 24h.,La plante est PEUT-ÊTRE Comestible...En consommer petit peu par petit peu...

Je procède un peu comme ça...MAIS,
avant la première partie de ce procéssus,J'IDENTIFIE PLUSIEUR FOIS À DES ENDROITS DIFFERNTS la plante que la nature met sur mon chemin avec PLUSIEURS livres...
Ensuite,je cherche ses sosies toxique et trouve leurs differences caractéristiques.
Une fois que je suis sûr de moi,je fait ces test.
Quand je décide de goûter la plante et de l'avaler,je m'assure que s'il se passe quelque chose je soit en mesure de trouver rapidement des secours...Par exemple,je ne mange pas une plante le soir et je sais que mon portable est en état de fonctionner...

Si je devais un jour partir dans un pays étranger,sous des latitudes differentes,je commencerais chez moi à montrer à mon cerveau la faune et la flore du dit pays(on sait jamais...Naufrage,galère sur place etc...) de la même façon que ci-dessus et par tous les autres moyens possibles(marchés exotiques)...en gardant à l'esprit que se ne serais QUE de la théorie....

Étudier les plantes peux prendre toute une vie et on ne prend JAMAIS assez de précautions....Ici,les pharmacies peuvent aider mais garde à l'esprit que si le pharmacien n'en ramasse pas lui même,ce ne sera qu'un avis à peine plus éclairé que le tien....
Je m'en suis rendu compte avec les champignons ;)

En cas d'empoisonnement,il serais préconniser d'avaler du charbon de bois qui aurais l'effet d'absorber en partie les substances toxiques restées dans l'estomac.
Chercher IMMÉDIATEMENT du secour et tant que t'est conscient,je pense que noter les descriptoins de ce que tu as manger sur quoique ce soit pourrais faire gagner du temps  si on te trouve dans l'incapacité de communiquer...

Jespère que quelqu'un d'autre pourrais mieux te guider...
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Moniot van Moeren le 30 juillet 2009 à 15:05:39
J'ai pris ce fil en cours et vient de le lire en travers. Certaines chose se verront peut être redondante.

Pour reconnaitre les plantes à consommer, il te faut les reconnaitre sur le terrain. Pour les manger, il faut les essayer. Pour le coté médicinale, tu peux connaitre 2-3 plantes, mais ça reste de l'ordre du phantasme, tellement ce monde est vaste et le besoin d'expérience : un plante peut avoir un effet inscrit dans un ouvrage qui n'aura aucun effet sur toi simplement parce que nos modes physiologiques sont différents ! Ne t'attardes donc pas la dessus et concentre ton énergie sur la boustiffaille.

Pour l'autonomie en mangeant des plantes, donc, tu dois connaitre le terrain dans lequel tu vas croiser. Si tu penses croiser au milieu des champs, au bord des routes, comptes sur tes provisions ! Je viens de me faire brûler en traversant un champ de céréales sans doute fraichement traité ; imagines donc les manger.

Pour commencer tes sorties, tu peux prendre l'ouvrage présenter ci-dessus. Il mérite de bien cibler les plantes. Pour ma part, ma révélation a été la rencontre avec celui de Detlev Henchel. Je cite un article que j'ai édité sur un autre forum pour le présenter :

Citer
(http://www.decitre.fr/gi/14/9782711417414FS.gif)

Résumé de présentation :
Tout le monde sait à quoi ressemblent le pissenlit et la pâquerette, mais saviez-vous que ces plantes, surtout connues pour leurs jolies fleurs, sont aussi délicieuses en salade ? Ou que l'on peut fabriquer un vin savoureux avec de la sève du bouleau ? Ce guide de survie dans la nature permet de se familiariser avec les principales plantes comestibles poussant naturellement dans le nord et le centre de l'Europe.
Plus de 110 espèces sont décrites dans le détail : • Désignation dans six langues européennes • Habitat et critères d'identification • Risques de confusion avec d'autres plantes • Parties comestibles et conseils concernant la cueillette (avec tableau des meilleures périodes) • Constituants et propriétés médicinales • Mode d'utilisation et évaluation gustative • Mises en gardes (concernant par ex. les sosies toxiques) Des conseils utiles sur la cueillette et la façon d'accommoder les plantes sauvages à l'intention des amoureux de la nature et de la gastronomie alternative !

C'est un très bon livre qui entre bien dans les poches pendant un raid. Explicite et technique, très facile d'utilisation... presque nécessaire pour un crapahut en survie !
Detlev Henchel est, lui aussi, baroudeur. L'idée de l'ouvrage lui est venu après un tour de la Baltique en Kayak et survie.
Beaucoup de critiques ouvertes quant aux idées toutes faites !

Editions : Vigot.
Langue : Français.

Mais surtout essayes les ! D'abord, tu n'auras plus d'appréhension et tu pourras partager le fruit de tes expériences sur ce forum. Ensuite, ça t'ouvrira un nouvel univers qui t'allègera ton paquo et rassurera ! Tu n'auras plus peur de mourir de faim vieux ! Mais ça t'empêchera un fin à la "Into the Wild" !
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Moniot van Moeren le 30 juillet 2009 à 15:08:06
Pour le test, je te cite LE CHEMIN à suivre... Mais apprends donc à connaitre les connues...

Citer
Dans l'Urgence, l'isolement en zone étrangère, la végétation connue comestible peut manquer. Il va falloir expérimenter d'autres types de nourriture, sans aucun doute d'autres types de plantes.
Pour cela, il faut voir à avancer en toute sécurité pour éviter toute possibilité d'empoisonnement, ce dû à un manque de méthode et de sagesse. Petit test...

Ce test se déroule en plusieurs étapes. Si un test ne montre aucun signe de désagrément, passer au suivant.
Dès qu'un infime trouble apparait : REJETER LA PLANTE !

Etape 1. Examiner la plante
S'assurer que la plante n'est pas recouverte de mucus ni mangée par les vers.

[Etape 2.Test olfactif
Blesser la planter et la sentir : elle ne doit sentir ni l'amande, ni la pêche.

Etape 3. Test cutané
Frotter du jus de la plante sur une partie délicate du corps (pli de coude, creux d'aisselle).
Il ne doit apparaitre de démangeaison ni boursoufflure.

Etape 4. Test buccal
Mettre en contact pendant 5s la plante avec :
 - le bord des lèvres
 - la commissure
 - la langue

Etape 5. Test de mastication
Avaler une petite quantité de la plante. Attendre 5 heures.
Si rien ne se passe, recommencer avec plus. Attendre 5 heures.

Si, après tous ces tests, rien ne se passe => la plante est comestible !
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Moniot van Moeren le 30 juillet 2009 à 15:42:07
Comme devoirs de vacances, j'ai édité un début petit fil ici :
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,22203.0.html (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,22203.0.html)
;)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: La Bête le 17 février 2010 à 21:55:08
un très bon livre sur les plantes sauvages comestibles d'Europe, très détaillé avec des tableaux de comparaisons pour ne pas se tromper!!

Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques
http://www.couplan.com/images/boutique/console/vignettes/Guide_des_plantes_sauvages.jpg

lien: http://www.couplan.com/fr/boutique/livre.php?id=9 (http://www.couplan.com/fr/boutique/livre.php?id=9)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Moniot van Moeren le 19 février 2010 à 15:50:02
Après l'avoir acheté, je n'ai pas hésité à présenter ce livre ! C'est un outil fantastique... pour qui reconnait déjà les plantes...

Citer
LE REGAL VEGETAL

Encyclopédie des plantes sauvages comestibles et toxiques de l'Europe"


(http://ecx.images-amazon.com/images/I/51SAcwWvDtL._SS500_.jpg)

Les plantes sauvages comestibles reviennent en force dans nos assiettes. Ces végétaux, cadeaux de la nature, nous offrent de nouvelles saveurs et représentent une mine extraordinaire de nutriments : il s'agit de véritables "alicaments", nourrissants et gratuits !

Le Régal végétal, premier volume de cette encyclopédie, est consacré aux plantes sauvages comestibles. Ce livre se distingue par son exhaustivité : 650 genres et 1 600 espèces y sont présentés sur les plans botanique, sémantique, historique, géographique, chimique, alimentaire, médicinal et tinctorial.

Les utilisations culinaires des différentes parties de chaque plante y sont détaillées. L'ouvrage comporte des indications pratiques pour la cueillette, ainsi qu'une échelle de classement des genres permettant de voir immédiatement lesquelles sont les plus intéressantes. Le dictionnaire des plantes est suivi de nombreuses annexes pour cueillir sans danger tout en respectant la nature.

L'Encyclopédie des plantes sauvages comestibles et toxiques de l'Europe, ouvrage unique en son genre, donne toutes les informations disponibles aujourd'hui sur les plantes sauvages à récolter ou éviter sur l'ensemble du continent européen.
Au sommaire

  • Échelle de classement des plantes
  • Carte des principales zones de végétation naturelle de l'Europe
  • Carte des divisions géographiques mentionnées dans le texte
  • Liste des familles étudiées (dans l'ordre du texte)
  • Plantes sauvages comestibles de l'Europe
    • Lycopodes
    • Prêles
    • Fougères
    • Gymnospermes
    • Angiospermes
  • Annexes
    • Liste des espèces végétales protégées en France, en Belgique et en Suisse Romande
    • Lexique des termes botaniques et médicaux
[/color]

Auteur : François Couplan.
Editions : Sang de la Terre.
Langue : Français.

Si l'ancienne édition du "régal Végétal" avait été diffusé en 2 tomes, ici, il se trouve en un seul.
Il est tout simplement extraordinaire ! Pas de botanique ; les flores en sont chargées. Uniquement du pratique : chaque plante est décrite dans sa composition, sa toxicité, ses qualités médicinales et de la manière de les préparer ! C'est un énorme outil pour le bushman voulant accroitre ses possibilités gastronomiques sauvages, en sortant des espèces  déjà si souvent décrites.
Incontournable !
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Gofannon le 15 juillet 2010 à 17:24:32
Bonjour à tous,

En ce moment, par chez moi tous les champs sont remplis de blé.
Hier en me promettant, j'ai gouter les grains de blé. Ils n'étaient pas secs, n'avaient pas un gout trop farineux, c'était presque bon.  :)
Par mesure de sécurité et dans le doute, je n'en ai mangé que quelques graines.


Je me demandais si il était possible d'en consommer en grande quantité? Si ça avait un intérêt quelconque? (énergétique...)
En salade ça ne devrait pas être mauvais.

(http://bendesign69.free.fr/site/ble_stRomain.jpg)

PS: Je ne sait pas ou mettre ma question, il me semble qu'elle a sa place ici. Si je me trompe, virer la.  ;)
Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: raphaelh le 15 juillet 2010 à 18:05:39
Ce bouquin a l'aire pas mal mais j'ai un peu de mal avec les dessins plutôt que des photos (ou alors avoir les deux).

les livres parlant de plantes sauvages ont souvent une photo ou un dessin pour montrer à quoi ressemble chaque plante, mais ce n'est pas suffisant pour identifier une plante avec certitude

les plantes dans la nature ne sont jamais exactement comme sur la photo, la lumière n'est pas pareille, les couleurs un peu différentes, la photo n'a pas été prise à la même saison,...

pour l'identification il faut en plus se procurer une flore, et la plupart du temps c'est le texte qui permet d'identifier la plante, mais l'inconvénient c'est que le vocabulaire est un peu technique...

Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: raphaelh le 15 juillet 2010 à 18:09:24
Sans parler des allergies possibles, parce que les plantes ont plein de substances différentes. Et puis aussi, deux individus peuvent réagir différement ..
Les pharmaciens font pas dix ans d'étude pour rien (c'est bien 10 ans ?)

6 à 9 ans (selon les filières)

mais les pharmaciens ont plus l'habitude des substances chimiques... pour les plantes c'est plutôt la botanique, ou alors l'herboristerie :)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Gofannon le 16 juillet 2010 à 18:12:16
Personne n'a d'info sur la consommation du blé frais? Personne n'a jamais essayé?
 :(
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: jilucorg le 16 juillet 2010 à 20:17:37
Quand on mange une céréale entière, on consomme par définition toute l'enveloppe du grain (le "son") : si c'est une céréale de culture non-bio, on a alors droit à une dose sévère de pesticides-fongicides-herbicides, d'autant qu'on ignore quand a eu lieu le dernier traitement — avec délai obligatoire avant récolte ! — :bheurk:
Personnellement, sauf cas que je n'imagine pas — on peut facilement acheter à manger des produits moins "chargés" dans une région où il y a de l'agriculture — je ne consommerais aucun végétal avec son enveloppe qui soit produit en culture chimique intensive comme on la pratique en Europe ou régions analogues (céréales, légumes-feuilles/fruits, fruits, raisin...). Au minimum, si on ne peut pas éplucher, un lavage prolongé s'impose. 

  
jiluc. (http://jiel.c.free.fr/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Gofannon le 17 juillet 2010 à 13:12:30
Je n'avais pas pensé à l'aspect contamination des céréales par les pesticides et autres produits.  :-[
Le son c'est bien juste l'enveloppe qui maintiens l'intérieur? C'est pas la fine pellicule qui s'enlève à la main?

Merci jiluc  :up:
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Humain le 18 juillet 2010 à 19:11:47
Quand j'étais môme, j'adorais décortiquer consciencieusement les blés encore verts pour me régaler de ces petits trésors  ::) . Je ne le ferai plus aujourd'hui pour les raisons invoquées par Jiluc.
Je rajouterai que les céréales crues contiennent de l'acide phytique qui empêche l'assimilation de certain minéraux. Je doute que quelques grains mangés crus lors d'un glanage puissent avoir la moindre influence, mais pour une consommation plus élevée il vaut mieux faire germer les graines, les faire fermenter ou cuire car ces processus détruisent une grande partie de cet acide phytique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_phytique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_phytique)

Le son c'est bien juste l'enveloppe qui maintiens l'intérieur? C'est pas la fine pellicule qui s'enlève à la main?
Oui c'est ça.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grain_de_bl%C3%A9#Les_enveloppes (http://fr.wikipedia.org/wiki/Grain_de_bl%C3%A9#Les_enveloppes)

  l'Humain
Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: raphaelh le 19 juillet 2010 à 17:19:43
un très bon livre sur les plantes sauvages comestibles d'Europe, très détaillé avec des tableaux de comparaisons pour ne pas se tromper!!

Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques
http://www.couplan.com/images/boutique/console/vignettes/Guide_des_plantes_sauvages.jpg

lien: http://www.couplan.com/fr/boutique/livre.php?id=9 (http://www.couplan.com/fr/boutique/livre.php?id=9)

c'est effectivement un excellent bouquin, mais pour l'identification des plantes avec certitudes les photos ne suffisent pas, il faut une vraie flore
Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: raphaelh le 19 juillet 2010 à 17:47:25
L'histoire de Christopher McCandless (Into the wild (http://www.amazon.fr/Into-wild-Jon-Krakauer/dp/2264048301/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=books&qid=1246623216&sr=8-2)) est un exemple des conséquences potentiellement désatreuses de ce genre de construction intellectuelle. Garçon intelligent, plus conscient et plus expérimenté qu'il n'a été dit, il est pourtant mort, déjà en état de dénutrition complète, pour avoir consommé (comme des pois) les graines qu'il ignorait être toxiques (swainsonine) de pommes de terre sauvages comestibles et dont il avait mangé sans souci les tubercules en quantité. Cette toxicité des graines n'était pas mentionnée sur son bouquin d'ethnobotanique, La botanique des Tainaina, qui répertoriait et décrivait les plantes comestibles utilisées par les Indiens du centre-sud de l'Alaska où il avait décidé de passer quelques mois...

en fait on ne sait pas vraiment pourquoi il est mort, on n'a que des hypothèses

mais ce qui est sûr, c'est que le corps qu'on a retrouvé pesait environ 30 kg...

pour ceux qui lisent l'anglais :
Citer
Krakauer hypothesized that McCandless had been eating the roots of Hedysarum  alpinum, a historically edible plant commonly known as wild potato (also "Eskimo potato"), which are sweet and nourishing in the spring but later become too tough to eat. When this happened, McCandless may have attempted to eat the seeds instead. Krakauer suggests that the seeds contained a poisonous alkaloid, possibly swainsonine  (the toxic chemical in locoweed) or something similar. In addition to neurological symptoms such as weakness and loss of coordination, the poison causes starvation by blocking nutrient metabolism in the body. In the film adaptation by Sean Penn in 2007 it shows Chris confusing two different plants, and he chooses the wrong one.

According to Krakauer, a well-nourished person might consume the seeds and survive because the body can use its stores of glucose and amino acids to rid itself of the poison. Since McCandless lived on a diet of rice, lean meat, and wild plants and had less than 10% body fat when he died, Krakauer theorized he was likely unable to fend off the toxins. However, when the Eskimo potatoes from the area around the bus were later tested in a laboratory of the University of Alaska Fairbanks  by Dr. Thomas Clausen, toxins were not found. Krakauer later modified his hypothesis, suggesting that mold of the variety Rhizoctonia leguminicola may have caused McCandless's death. Rhizoctonia leguminicola is known to cause digestion problems in livestock, and may have aided McCandless's impending starvation. The exact cause of the young man's death remains open to question but it appears that he most likely simply starved to death, a theory backed by the fact that McCandless's body weighed an estimated 67 pounds (30 kg) at the time he was found.
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: ndoshta le 23 août 2015 à 19:53:02
[Message supprimé par la modération par précaution pour les lecteurs non-avertis des dangers de cette plante...  Merci de faire attention à ce genre de recommandation qui doivent être, a minima, contextualisées, quantifiées, et amenées AVEC LES MISES EN GARDE NECESSAIRES]
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: NAICHE le 10 décembre 2015 à 19:57:43
Oî!!!

 Un auteur intéressant avec une oeuvre intéressante au sujet de plantes médicinales.
Il s'agit de Maurice Mességué.
     Pour commencer et comprendre d'où vient le bonhomme (un herboriste réputé) lire "Des hommes et des plantes" une autobiographie qui donne une belle approche sur les plantes médicinales(Robert Laffont-Opéra Mundi. 1970) pour approfondir d'avantage lire "mon herbier de santé" (Robert Laffont/ Tchou-Opéra Mundi. 1975) dans lequel vous trouverez de superbes planches de description de 100 plantes avec des fiches complètes et comment ont peut s'en servir, Vous expliquant en première partie les dangers de récolter... :((déjà dans les années 70... alors aujourd'hui ... :blink: loll)
Bref vous pourrez apprendre les dosages (une pincée, une poignée)les préparations (infusion, décoction, macération...) et autres soins (cataplasme,lotion,compresse,pansement, collyre gargarisme et j'en passe).
Le conseil à retenir: Ne récolter que le matin après évaporation de la rosée, loin (700 m minimum d'une route ou d'une culture)et faire sécher à l'ombre dans un endroits sec et ventilé.
Les herboristes ont vu disparaître avec la loi de 1941 leur diplôme laissant la place aux pharmaciens (et surtout aux laboratoires) Il est donc interdit de vendre et ou de diffuser des plantes médicinale sans encourir le risque d'être poursuivi pour médecine illégale ( Aujourd’hui plus souple puisque on revoit des boutiques de plantes resurgir de ci de là.) 

D'autre livres glanés sur le net.

   "Les plantes médicinales" (guide dictionnaire) de C. Touchais & M. Cheré. édité et imprimé par Mme C. Touchais 22, quai de Lorraine CHATEAU GONTIER (MAYENNE). (1937)

   "Les plantes médicinales" (original ce titre hein  ;)) LA TERRE encyclopédie paysanne dirigée par J. LE ROY LADURIE. De Y. TROUARD RIOLLE - FLAMMARION- 1942

   "Les secrets de l'ortie" (recette, beauté, santé, cuisine et jardin. paul FERRIS -MARABOUT. 2014

Bonne lecture à tous et à bientôt. ;)

Tchoussss!!! ;#
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Troll le 09 octobre 2017 à 11:15:14
Hello,

En furetant sur le net, j'ai trouvé ces fiches (il y a des doublons de l'une à l'autre), sur les plantes sauvages comestibles (ou pas)
fiches 1 (http://www.fsaa.ulaval.ca/fileadmin/FSAA_Fichiers/Faculte/Conferences/DinersBotaniques/A11/Plantes_comestibles_juillet2011_v2.pdf)
fiches 2 (https://assomaleva.files.wordpress.com/2015/03/atelier-plantes-sauvages.pdf)
fiches 3 (http://www.guylaliere.com/GuyLaliere-livre-extraits.pdf)
fiches 4 (http://www.oldu.fr/docs/1_Plantes/Plantes.Comestibles_par_Henschel.pdf)
fiches 5 (http://www.alterrebourgognefranchecomte.org/arkotheque/client/alterre_bourgogne/_depot_arko/articles/135/guidepeda-alimresp-fiche-14-cuisine-de-plantes-sauvages_doc.pdf)
fiches 6 (http://connectedbynature.org/wp-content/uploads/2017/04/%C3%80-la-rencontre-des-plantes-sauvages-comestibles-_Connected-by-Nature.pdf)
fiches 7 (http://excerpts.numilog.com/books/9782100722723.pdf)

Bien à vous,

Troll
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Troll le 14 octobre 2017 à 23:43:22
Hello,

S'agissant des plantes médicinales et de la phytothérapie (http://livresnumeriquesgratuits.com/data/documents/Le-petit-herboriste-illustre.pdf). Le site lui-même est ici (http://www.lepetitherboriste.net/).

Les croquis sont moyens, mais à minima, les noms des plantes et leur utilisation.

Bien à vous,

Troll
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Nirgoule le 16 octobre 2017 à 11:57:02
Salut

Le cueilleur prends ses responsabilités en prélevant les plantes en pleine nature. C'est différent lorsque l'on achète des légumes chez un producteur ou un distributeur qui s'engagent sur un produit.
C'est pourquoi on ne se lance pas tête baissée dans une cueillette avec un bouquin.
J'ai bien une dizaine de bouquins sur le sujet, il n'y en a pas un qui présente suffisamment d'infos notamment de photo nette de la plante entière.
Certaines plantes sont assez faciles à reconnaître. Par contre certaines plantes dites comestibles sont trop proches de plantes dangereuses. C'est comme les champignons.

C'est pourquoi je me cantonne aux:
Glands,  châtaignes, noisettes, pissenlit, plantain, trèfle, cynorhodons, nèfles, pommes et poires sauvages, merises, pourpier, figues, fruits des hêtres.

Titre: Re : Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Kilbith le 16 octobre 2017 à 12:04:19
Salut

Le cueilleur prends ses responsabilités en prélevant les plantes en pleine nature. C'est différent lorsque l'on achète des légumes chez un producteur ou un distributeur qui s'engagent sur un produit.
C'est pourquoi on ne se lance pas tête baissée dans une cueillette avec un bouquin.
J'ai bien une dizaine de bouquins sur le sujet, il n'y en a pas un qui présente suffisamment d'infos notamment de photo nette de la plante entière.
Certaines plantes sont assez faciles à reconnaître. Par contre certaines plantes dites comestibles sont trop proches de plantes dangereuses. C'est comme les champignons.

C'est pourquoi je me cantonne aux:
Glands,  châtaignes, noisettes, pissenlit, plantain, trèfle, cynorhodons, nèfles, pommes et poires sauvages, merises, pourpier, figues, fruits des hêtres.

TAFDAK.

C'est le genre de chose qu'il faut apprendre au contact d'une personne experte dans un biotope donné (parce que les plantes peuvent varier d'aspect). Perso, je n'en ai jamais rencontré.

Même si j'ai fait quelques stages et que j'ai fait de la botanique : je me contente des trucs basiques. Trop peu de sciences peut nuire.

Les bouquins sont de bon aide mémoires et peuvent donner une idée....comme pour la boxe, ce n'est pas suffisant pour assurer en pratique.  ;#
Titre: Re : Plantes comestibles et/ou médicinales en Europe
Posté par: Troll le 16 octobre 2017 à 15:07:09
Hello,

Je plussoie aussi ! Pour ma part, je me suis fait ma petite liste de "trucs sans erreurs" et je m'y tiens.

J'aime bien avoir des bouquins comme aide mémoire mais pas plus. Je me souviens d'une vidéo de Vol West qui disait qu'en règle générale, il valait mieux réellement connaitre seulement quelques plantes / méthodes et ne pas chercher à apprendre tout un livre...sous peine d'erreur !

Bien cordialement,

Troll