Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Survie en milieu urbain => Discussion démarrée par: onc roger le 07 avril 2009 à 23:32:17

Titre: Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 07 avril 2009 à 23:32:17
Il commence à faire beau et les motos et scooters ressortent des garages alors j'ai eu envie de rappeler quelques trucs.

Il ne s'agit pas d'un cours de sécurité routière mais juste d'essayer de dire quelques trucs sur un sujet qui me tient à coeur (je me déplace le plus souvent à moto) et qui me semble ne pas encore avoir été traité sur le forum.

Je pense à ce post depuis un moment mais je n'arrive pas bien à organiser ce que je veux dire alors je vais poser tout ça en vrac ...


- D'abord ce qui me semble être le plus important (et là on est clairement dans le Mindset) :JE suis RESPONSABLE de ma propre sécurité ! Ce n'est pas aux autres de faire attention à moi mais bien à moi de tout faire pour ne pas me retrouver dans une situation ou je dépends de l'attention/habileté/bienveillance des autres

- J'ai lu quelque part qu'une grosse partie des accidents de la route pourraient être évités si les conducteurs ne s'obstinaient pas dans la voie du "c'est lui qui est en tord donc il n'y a pas de raison pour que ce soit moi qui l'évite".
Dit de cette façon cela parait un peu idiot mais qui peut jurer n'avoir jamais eu cette réaction ? (même si elle n'est généralement pas formulée de façon aussi claire) ... en tout cas pas moi !
En voiture c'est déjà très discutable mais avec un poil de chance cela se fini le plus souvent par un simple coup de frein voir juste un peu de tôle pliée (j'ai bien dit avec un peu de chance hein ! Ce n'est malheureusement pas toujours vrai !). En deux-roues cela fini quasiment toujours par terre voir avec quelques os pliés.

- Même quand ça semble facile je reste méfiant
Par exemple : Bouchon, files de voiture roulant au pas, j'ai à peine la place de passer entre les files mais en me voyant arriver la plupart des voitures se poussent un chouia pour me faciliter le passage.
Question : Le conducteur de la voiture qui vient de faire un écart le fait-il par courtoisie ou parce qu'il programme son GPS/répond au téléphone/se gratte le cul ?
Quand il y a un doute il n'y a pas de doute ! Donc si je ne suis pas absolument certain que le conducteur m'a vu et me laisse vraiment le passage alors j'attends ! Bien sur pour pouvoir appliquer cela il faut rouler suffisamment lentement pour pouvoir OBSERVER ce qui se passe ...

- Même quand il fait chaud je m'habille de façon à être protégé. Chacun défini ce qui lui parait être le minimum mais pour les adaptes du "basket-tshirt" ça vaut le coup de parler un peu avec des urgentistes pour se faire une idée du risque encouru. Perso même en été c'est au minimum : chaussures en cuir montantes, jean épais (mais hors période de canicule je me sens mieux avec mon cuir), blouson en cuir épais ou tissus mais avec coques et dorsale, gants en cuir et casque intégral.
Une copine toubib avait retenu de son passage dans un service d'urgences que pour un même accident les passagers étaient souvent plus amochés que les conducteurs. Une raison simple (je ne sais pas si c'est la seule) est que les passagers sont souvent moins bien équipés ...  :'(

- Toujours avoir le minimum de trucs dans les poches et sur soi !
Je sais ça va faire hurler les spécialistes de l'EDC "tout dans les poches" mais sauf à habiter dans une région particulièrement risquée, le danger le plus probable et de loin dés qu'on monte sur un deux-roues c'est l'accident et en cas d'accident tout ce qui dépasse et risque d'appuyer sur une partie quelconque de mon anatomie a une chance non négligeable de percer/casser/tordre la dite partie.
Avoir un multitool c'est pratique pour bricoler et repartir en cas de besoin ... encore faut-il que le même multitool n'ait pas contribué à me casser la hanche parce que je le portais à la ceinture quand je suis tombé.
Du coup j'ai toujours un petit sac à dos pour trimballer le bazar et ce sac va dans le top-case ou dans la sacoche de réservoir mais jamais sur mon dos quand je roule.

Pour illustrer : Lors de ma seule gamelle sérieuse (qui s'est heureusement finie sans vrai bobo mais que j'aurais pu éviter si j'avais gardé un peu plus la maitrise du mindset !) j'avais quelques pièces de monnaie dans la poche de mon pantalon en cuir. Je suis tombé sur le coté, juste à l'emplacement des pièces : J'ai gardé l'empreinte des pièces dessinée sur le coté de la cuisse pendant plusieurs semaines !! Si cela avait été un truc moins plat genre trousseau de clefs ...  :o


Vala ... c'est tout pour aujourd'hui  ;D

Edit : Orthographe
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: DavidManise le 07 avril 2009 à 23:35:58
:up:

Merci Onc Roger.

C'est clairement de la survie, ça.

Ciao ;)

David
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Pil le 08 avril 2009 à 08:44:00
Ce post me fait chaud au coeur car comme toi, je suis motard et depuis que les beaux jours arrivent, je constate que (comme chaque année) les comportements à risques reprennent de plus bel. Combien vois-je de gens en scooter avec pour équipements de "sécurité" un casque jet, des tongs et un short (oui oui déjà, je suis sur la Côte d'Azur, et certains ne sont pas frileux !) ?

Je passe certainement très souvent pour un peureux lorsque je ne remonte pas une file parce que je ne le "sens pas". Tant que je ne vois pas que le conducteur qui s'écarte m'a vraiment VU, je ne passe pas. Il faut que dans le rétro je voie son regard qui pointe vers moi.

Autre chose qui échappe à bon nombre de conducteurs de deux roues, c'est le positionnement sur la chaussée. Non, il ne faut pas rouler complètement à droite, et on évite de coller la voiture / le camion juste devant, en étant au beau milieu de la chaussée.

Méfiance dans les ronds points, les motos / scooters sont souvent invisibles aux yeux des automobilistes qui ne regardent que les entrées/sorties, jamais derrière ou sur les côtés.

Moi aussi, je liste un peu tout ce qui me vient à l'esprit en vrac. Méfiance sur un type d'agression qui s'apparente au car jacking et qui frappe les possesseurs de motos recherchées : au feu rouge, des agresseurs ouvrent la visière de votre casque intégral, y vident une bombe lacrymo et referment la visière. Vigilance !
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Arvernos le 08 avril 2009 à 09:18:36
Pour apporter de l'eau au moulin (un 7 et demi ? :D) de l'Onc Roger, un petit témoignage ...
L'une des seules fois (peut-être la seule ?) où j'ai viré le cuir pour rouler en jean & tee-shirt (après-midi caniculaire d'un beau mois d'août, il y a quelques années), c'est là que je me suis vautré. 100 mètres en roulé-boulé sur le bitume, c'est beau dans les films de cascadeurs, mais dans la vraie vie, en plus des quelques fractures diverses et variées, çà donne des brûlures au 2nd degré, donc un "aide-mémoire" imprimé sur une bonne partie du bonhomme pour le restant de ses jours. Et encore, j'ai eu une chance miraculeuse, pas d'obstacle, pas d'autre véhicule, et les 200 kg de la bécane, qui suivait une trajectoire identique et parallèle à la mienne, ont eu la délicatesse de ne pas venir me poinçonner en rebondissant ...

Autre conseil particulièrement judicieux d'Onc Roger, le port de quoi que ce soit à la ceinture ou dans les poches de pantalon ... Un Victorinox ou un pliant banal à la ceinture, sur les hanches, çà fait une belle incrustation en 3D dans le motard ...
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Barnabé le 17 août 2009 à 18:46:04
Concernant les protections : je me suis commandé un jean renforcé kevlar. Il ya un comparatif dans un moto mag dont je ne retrouve pas le lien tout de suite. C'est sûr que ça protège moins bien qu'un pantalon en cuir, mais le problème du cuir, c'est que la plupart des motards, même expérimentés, sages et raisonnables, avouent ne pas le mettre en été, car ça tient trop chaud. De plus, c'est pas forcément adapté à l'après-trajet : boulot ou autre. Du coup, ils roulent en jean (les raisonnables ; les autres sont en short !). Or, un jean se déchire à 40 km/h et c'est la viande qui rape. Le jean renforcé me semble mieux que le jean tout court.

Oh, j'oubliais un truc tout bête : rouler avec le permis et une moto assurée ! Il y a des gens qui conduisent avant d'avoir le permis (donc non assurés, en plus d'être verbalisables). Il y a des gens qui vont dans les chemins avec une moto de cross ou d'enduro non assurée, et éventuellement sans le permis, "puisque c'est juste pour aller dans les chemins". Or, les chemins sont souvent des voies publiques et qui plus est un accident impliquant plusieurs véhicules peut arriver assez vite ; là aussi, ils sont non assurés, en plus d'être verbalisables (si si ça existe la verbalisation en TT, un gars m'a raconté avoir été coursé deux fois par les gendarmes en 4x4, et du coup il a quand même fini par passer le permis et prendre une assurance). Il y a pas mal de gens qui conduisent des motos débridées à plus de 106 ch, ce qui peut faire sauter l'assurance si l'expert va chercher de ce côté... Rouler avec le permis et une assurance, ça paraît une évidence, mais ça n'en est pas une.

Enfin, un dernier truc dans la survie à moto, pour motards débutants (je suis moi-même un motard débutant et plein de motards expérimentés m'ont confirmé cela) :
1) ne pas rouler au-dessus de son niveau. Il faut beaucoup de temps pour acquérir savoir-faire et expérience, alors après le permis il faut se coller un A virtuel au cul (même si on en est dispensé) et rouler avec beaucoup de prudence. Il faut en particulier anticiper l'inattendu, du type gravier ou gazole sur la route, ou un véhicule qui fait demi-tour en sortie de virage, ou ce genre de blague, et donc toujours se garder une marge de sécurité.
2) prendre une moto raisonnable, même si on n'est pas assujetti aux 34 ch. Les motos "pointues" et "pousse-au-crime" ne sont pas adaptées à un débutant. Soit il va être frustré avec cette moto dont il est bien conscient qu'il ne la contrôle pas, soit il va envoyer quand même et se foutre au tas. Le tarif d'assurance est là pour rappeler que c'est inadapté, mais un jeune qui veut à tout prix conduire une sportive pourra essayer d'en avoir une autrement qu'en l'achetant et l'assurant (en l'empruntant par exemple à un copain)... et c'est là qu'il va se planter. Sur ce sujet, voir le premier post de ce fil de discussion (ne surtout pas essayer de lire toutes les pages, tout est résumé dans le premier post) :
http://www.forum-auto.com/moto/section24/sujet125553.htm
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: foxus666 le 17 août 2009 à 20:00:28
j'ai un scooter peugeot ludix 50 cm² (a 24 ans, et oué) et j'ai 230 km au compteur, la 1er fois que j'ai un véhicule motorisé (avant vélo+  bus) donc ce topic m'interesse beaucoups.
je ne peu pas aller au dela de 45 km/h, et pourtant rien que cet aprem, un 4x4 a doublé un vélo sur sa file, et moi j'arrivé sur l'autre file inverse, il m'a frolé en sens inverse a 15-20 cm.... et il m'avait vu c'était pas pendant un virage... de mon coté j'ai roulé directement tout à droite alors que je sentais qu'il allait doubler.

j'ai un sac a dos avec des serviette dedans (protection dorsal de fortune), un jean, et un tee shirt et casque intégral modulable.
les gants son vraiment cruciaux dans un accident ? on se rattrape avec les mains, j'aimerais savoir si ca diminue l'impact fortement pour l'ensemble du corps par exemple.

Merci de vos témoignages précieux !
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: foxus666 le 17 août 2009 à 20:36:49
touchante histoire lilou... navré vraiment.
il est devenu tétraplégique a cause de vertèbres du dos cassées ou du choc a la tête , tu ne sais pas ?
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: fy le 17 août 2009 à 20:39:22
les gants son vraiment cruciaux dans un accident ? on se rattrape avec les mains, j'aimerais savoir si ca diminue l'impact fortement pour l'ensemble du corps par exemple.

Merci de vos témoignages précieux !

Salut,
je pense que tu peux garder tes gants..
Si ils n'amortissent pas forcément le choc,ils éviteront que tu laisse ta peau et de la chaire sur le bitume... ;)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 17 août 2009 à 20:52:22
J'insiste bien fort  :o :

Un bon équipement ne garanti pas qu'on se sorte indemne de tous les accidents mais sans équipement les chances de s'en sortir sont considérablement amoindries

Si il a vraiment eu un choc sur la tête sans son casque il serait très certainement MORT !

Pour les gants leur but n'est pas tellement d'amortir un choc (quoique certains gants avec renfort aident un peu à limiter localement les effets d'un impact) mais surtout à limiter l'abrasion.  C'est pour cela que les gants en cuir sont un minimum : Ils t'évitent de te retrouver sans peau (voir sans muscle)


Maintenant c'est comme dans tous les domaines : Le matos ne fait pas tout, il n'est là que pour augmenter les chances quand le reste n'a pas marché

... Il faudrait mettre en bannière le fameux Mindset, Skills, Tools de Serge
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 17 août 2009 à 21:18:54
Pour les conseils de conduite le mieux serait d'aller voir les sites et forums spécialisés

Quelques exemples :

 FRM  (http://groups.google.fr/group/fr.rec.moto/topics?hl=fr)

le repaire des motards (http://www.lerepairedesmotards.com/conseils/jeunesmotards.php)

 Un PDF sympa  (http://bc2003.free.fr/Conseils_aux_jeunes_motards.pdf)

Désolé ces liens sont plus orientés moto que scoot mais comme partout si on n'arrive pas en faisant le kéké, qu'on commence par lire les anciens posts et qu'on se présente poliment les motards ne mordent pas (enfin pas tous) les scoots de bonne volonté  ;)

PS : Un bon truc serait de te procurer (et de lire attentivement) le bouquin du permis moto. D'ailleurs j'en ai surement un pas trop vieux qui traine dans un coin et que je pourrais t'envoyer si le neuf est inaccessible
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Barnabé le 17 août 2009 à 21:45:22
Quelques stats trouvées sur internet :
Un peu moins de morts à scooter qu'à moto (mais beaucoup plus qu'en voiture)
MAIS 2,5 fois plus d'accidents à scooter qu'à moto (usage urbain, conducteurs inexpérimentés...).
EDIT : les mêmes études montrent que les 15-24 ont beaucoup plus d'accidents et les garçons bien plus que les filles, et que ça diminue ensuite avec l'âge. Sur la route comme ailleurs, les jeunes garçons et jeunes hommes ont (statistiquement) tendance à prendre des risques et avoir des conduites accidentogènes. Il faut prendre conscience que les hormones du jeune mâle le mettent en danger, et se demander si on veut prouver sa virilité de la façon la plus stupide qui soit, ou si on veut rester vivant et entier !

Bref, justement en scooter on a des accidents où on se fait mal mais on ne tue pas (ou moins souvent), parce que, statistiquement, on roule moins vite en milieu urbain. D'où l'intérêt des protections pour éviter les blessures : tant qu'à être vivant autant s'éviter des semaines de souffrance et de convalescence...  ;)

A propos des gants : une de mes bonnes pelles à vélo était un soleil en essayant un vélo à moins de 10 km/h)(roue avant plantée dans un trou caché par des herbes). Retombé sur le goudron, environ 2 cm2 de peau arrachée sur les paumes des mains. Ca fait mal. Si on se fait ça à moins de 10 km/h, on se fait quoi à 45 km/h, à ton avis ? Depuis cetet gamelle, je mets des gants à vélo aussi. Et surtout, je mets les protections dès le premier mètre parcouru. La gamelle ne se manifeste pas spécialement sur les grands trajets, donc la réflexion "je vais pas loin, je les mets pas", n'a pas de sens. Donc, achète des gants, en cuir de préférence.

De plus, si tu as quelques sous à y consacrer ,il y a des blousons d'été très ventilés mais avec protection, idéaux pour la ville en été (Bering Aero par exemple). PArce que le tee-shirt...  :o Par contre il faudra un blouson plus étanche ou vent ou à la pluie pour l'ihver, ou bien porter un coupe-vent par-dessus.

Et enfin, si on regarde les stats, on arrête de faire du deux-roues motorisé ! Beaucoup plus d'accidents et beaucoup plus de morts que la bagnole... Comme j'ai pas envie d'arrêter la moto, j'essaie au moins d'être prudent sur la route (avant tout), et ensuite de porter des protections.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Nävis le 17 août 2009 à 23:49:57
Les pieds, n'oubliez pas les pieds! Vraiment pas simple à réparer une fois les petis os tous mélangés entre eux.
J'ai mal au ventre en voyant des motards avec gants, casque, parfois veste idoine, et sandales en été. :o
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: foxus666 le 17 août 2009 à 23:55:14
merci de ces infos barnabé, et le pdf de roger est tres instructif aussi. content que ce topic soit crée !
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Arvernos le 19 août 2009 à 07:53:58
1. Pour en rajouter une couche (protectrice ;)) sur ce qui a déjà été écrit par mes collègues motards, si on veut faire du deux-roues motorisées LONGTEMPS, y'a pas à tortiller, il faut supporter les contraintes de sécurité. Bien sûr on peut toujours rouler en short et sandalettes, c'est pas interdit par la loi, mais c'est interdit par l'intelligence.
Alors c'est vrai, un intégral, un blouson cuir ou synthé, un pantalon idem, des bottes et des vrais gants, l'été, c'est synonyme de sauna dès qu'on roule pas, ou pas vite. Mais c'est aussi synonyme, comme l'a martelé Onc' Roger, de dégâts moins sévères en cas de gadin.
Pourquoi je parle de vrais gants ? Quand je m'étais bien vautré il y a quelques années (cf. plus haut), je ne portais pas mes gants de route mais des gants de cross, légers. Et désormais, en plus des "aide-mémoire" sur le corps, il me manque deux (tout) petits bouts de chair à la base interne de chaque paume. Pas grand chose, mais croyez-moi, c'était largement aussi douloureux que les brûlures. L'abrasion :'( ... dûe aux gants courts. Avec des longs, épais, et ... chauds, je ne vous en causerais pas :glare:

2. Quant au choix de la 1ère bécane pour un débutant, tous les vieux motards (non, non, je n'ajouterai pas "que jam...") vous le confirmeront, il y a plein de missiles sol-sol géniaux pour se tuer ou se condamner au fauteuil à roulettes, même pour des motards confirmés, alors quand on démarre, là encore, comme en survie,
un peu de réflexion et de modestie sur ses propres capacités = davantage de chances de longévité ...

3. Et pour consoler les jeunots qui se sentent frustrés de ne pas s'entendre conseiller les modèles dont ils ont envie, la remarque vaut également à l'autre extrêmité de l'échelle ... Quand on avance un peu en âge (que les bougies valent plus cher que le gâteau ;D), on n'a ni les réflexes ni l'équilibre de nos 20 ans, on doit donc adapter sa conduite et son comportement. Avec mes 47 balais, il y a des trucs que je faisais couramment en enduro ou même sur un trail il y a 25 piges, et que je serais bien fada de retenter maintenant :D : les lois de la pesanteur ou de l'énergie cinétique auraient vite fait de me recadrer ...
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Matko le 19 août 2009 à 11:56:41
En tant que deux-roues-tiste peu fortuné depuis 2003 (vélo, mobylette, moto 125, re-mobylette maintenant), mon équipement comprend:
-casque intégral premier prix mais certifié NF ou CE (le jet c'est sympa, mais bonjour les fractures de la machoire, et la protection diminuée face aux éléments: pluie, vent froid, pluie + vent froid  :'()
-blouson résistant et si possible étanche ( en cuir c'est le top, le prix l'est aussi). En cas de gros mauvais temps, j'ai une combi en ciré marron genre de marin pécheur... Passe pas inaperçu.
-Gants pas cher et résistants: achetés en rayon bricolage pour résister à la chaleur, assez épais, c'est pas le choix qui manque (entre 13 et 20 euros). En plus, ils te permettent de ramasser les pièces de ta brèle quand elles tombent en route: le pot d'échappement, par exemple.. :o
-Chaussures: semi montantes pour protéger la cheville, en cuir ou matériau résistant, mais surtout pas de chaussures de sécurité coquées: en cas d'impact, la coque se déplace et vient réduire tes petits petons en bouillie. J'ai testé, je suis pas passé loin.
Rouler feux allumés, avec le pouce pas loin du klaxon, qui doit fonctionner très bien, et la visière à demi fermée: ça évite les insectes, les petits cailloux, les plombs diabolos des comiques  ^-^
Et rester hyper vigilant, prêt à esquiver en permanence.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Chaton le 20 août 2009 à 01:59:37
Pour le cuir, j'ai entendu que ça avait un transfert de chaleur énorme et que malgré le fait que ça protège de la déchirure et des insertions de goudrons sous la peau, ça peut te brûler la peau, le synthétique semble un poil mieux pour ça pour éviter la brûlure (encore que ça semble dépendre du synthétique)
Après les renforts type dorsale, coudières, et autres, ça peut sauver en cas de chute... en cas d'impact avec un camion ça fera la même différence qu'entre un coup de hache sur une couverture de survie et un coup de hache sur un tapis de sol en mousse...


Pour la puissance de la moto, c'est hallucinant de voir le nombre de gens qui passent leur permis sur une 400 ou 500 cc à 18 chevaux, et qui achètent direct une 1300 cc à 34 cv... c'est logique qu'ils s'arrachent sur la route...

et pour la prudence, j'ai un pincement au coeur léger à chaque fois que je me projette dans l'un des avenirs possibles quand je vois un gars avec un short, t-shirt, et des claquettes (des tongs de m*rde pas attachées au talon), sur le périph porte de Bagnolet...


Pour les gants, si t'as plein de thunes, tu peux payer les gants en Titane, m'enfin faut peut-être se calmer un peu si on a pas ces sous...
par contre les gants en Kevlar de l'armée avec les coques dures sont pas mal pour l'été (pour l'hiver ils ont des gants spéciaux, comme les gants civils mais avec un index libre pour tirer)


@ Matko : pour les chaussures coquées, c'est aussi valable pour les chaussures à coque décalée vers l'avant style "magnum stealth II" ?
En général, les bottes de moto sont aussi coquées, avec un renfort malléole en plus, et tibia, non ?
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Arvernos le 20 août 2009 à 09:06:15
j'ai un pincement au coeur léger à chaque fois que je me projette dans l'un des avenirs possibles quand je vois un gars avec un short, t-shirt, et des claquettes (des tongs de m*rde pas attachées au talon), sur le périph  ...

Perso, au risque de passer pour un misanthrope (ce que je suis, là n'est pas la question) machiste (çà, j'espère que non), ce qui arrivera au crétin qui fait çà (et on en voit ailleurs que sur le périph' !), çà LE regarde, c'est SON problème. Mais ce qui m'emmerde beaucoup plus, c'est si sa passagère (ou son gamin) derrière lui est dans le même genre de tenue. Sans même envisager le vrai gadin, simplement à faible vitesse un petit dérapage de l'avant, genre plaque d'égoût, zone de gravillons ou bande blanche mal négociée, et c'est la brûlure assurée : s'abîmer soi-même, c'est une chose, mais prendre le risque de marquer à vie une copine (c'est pas joli joli une 2nd degré sur les cuisses) ou un gosse, c'est plus que de l'inconscience, c'est criminel.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Matko le 20 août 2009 à 12:32:50
@ Matko : pour les chaussures coquées, c'est aussi valable pour les chaussures à coque décalée vers l'avant style "magnum stealth II" ?
En général, les bottes de moto sont aussi coquées, avec un renfort malléole en plus, et tibia, non ?
Là tu m'en demande trop: j'avais eu le tuyau par un concessionnaire moto qui avait vu mes chaussures de sécurité. Les bottes "spéciales moto" doivent être conçues selon un autre cahier des charges: résistance à l'écrasement latéral, résistance à l'abrasion,... je pense. Je suis le parent pauvre du 2 roues, mon meilleur matos c'est mon casque: 69 euros en promo. Ma douloureuse expérience avec les chaussures coquées de sécu viennent de la rencontre de mon petit peton avec un transpalette chargé: la coque a bougé dans la chaussure, et si je n'avais pas eu le réflexe de virer mon pied, les orteils auraient morflés. Ces chaussures sont conçues pour un écrasement par le dessus et non par le devant. Après, ça peut dépendre du type de chaussures de sécu, mais on s'éloigne du sujet, je penses.  :)
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 20 août 2009 à 13:52:33
Pour le cuir, j'ai entendu que ça avait un transfert de chaleur énorme et que malgré le fait que ça protège de la déchirure et des insertions de goudrons sous la peau, ça peut te brûler la peau, le synthétique semble un poil mieux pour ça pour éviter la brûlure (encore que ça semble dépendre du synthétique)

J'ai toujours entendu dire le contraire :
Le cuir isole assez bien de la chaleur (mieux ou moins bien que certains synthétique ça j'en sais rien) mais surtout ne FOND PAS en cas de surchauffe. Sa résistance à l'abrasion est à priori meilleure.
Je sais que pour rouler à Carole par exemple il faut être équiper obligatoirement en full cuir et que que pas mal de circuits interdisent le synthétique même pour les couches internes (caleçon et sweet en coton et non polaire par exemple)

Citer
Après les renforts type dorsale, coudières, et autres, ça peut sauver en cas de chute... en cas d'impact avec un camion ça fera la même différence qu'entre un coup de hache sur une couverture de survie et un coup de hache sur un tapis de sol en mousse...

On a l'air d'accord mais je préfère encore insister : Les coques ne sont pas parfaites mais c'est beaucoup mieux que rien surtout que la majorité du temps il s'agit d'une simple chute et dans ce cas ça peut sauver une articulation

Pour les chaussures :
Les chaussures de sécurité ne sont peut-être pas bien adaptée mais c'est toujours mieux que les tennis en toile ! Si la coque se déplace c'est que le choc est suffisamment fort pour que je ne préfère pas savoir ce que ça donnerait avec une semelle souple et une simple épaisseur de tissus ! Après il est certain que c'est bien mieux d'avoir une truc fait pour ...


Le sujet des protections pour les motards c'est un peu comme celui du couteau idéal pour nous : un truc sans fin ::) donc j'invite les personnes intéressées par le sujet à aller voir les innombrables discussions qui ont déjà eu lieu sur les forums spécialisés
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Barnabé le 20 août 2009 à 14:27:09
Pour le cuir, j'ai entendu que ça avait un transfert de chaleur énorme et que malgré le fait que ça protège de la déchirure et des insertions de goudrons sous la peau, ça peut te brûler la peau, le synthétique semble un poil mieux pour ça pour éviter la brûlure (encore que ça semble dépendre du synthétique)
Une source fiable pour cette info ? Les "on-dit", c'est léger pour des sujets où la sécurité des personnes est concernée.

Citer
Après les renforts type dorsale, coudières, et autres, ça peut sauver en cas de chute... en cas d'impact avec un camion ça fera la même différence qu'entre un coup de hache sur une couverture de survie et un coup de hache sur un tapis de sol en mousse...

Pas d'accord. Tu ne peux pas prévoir exactement comment sera l'impact (selon l'angle avec lequel on rencontre le véhicule, selon ce qui touche en premier), et souvent les impacts sont suivis d'une chute ! Ton argument ressemble à ce qu'on entendait il y a quelques années sur la ceinture de sécurité : des gens qui mettaient en cause son efficacité en pinaillant sur tel ou tel type d'accident. NON : dans l'ensemble ça augmente les chances de survie et de moindre blessure, DONC on porte la ceinture de sécurité. De même pour les protections à moto. Sur l'impact avec un camion, même si ça te fait passer seulement de 0,5% de chances de survie à 0,7% (chiffres hypothétiques), c'est déjà ça de mieux. La plupart des motards qui ont eu de graves accidents ne disent pas "ça n'a fait aucune différence" mais "heureusement que j'avais les protections, sans ça ç'aurait été pire".

Citer
Pour la puissance de la moto, c'est hallucinant de voir le nombre de gens qui passent leur permis sur une 400 ou 500 cc à 18 chevaux, et qui achètent direct une 1300 cc à 34 cv... c'est logique qu'ils s'arrachent sur la route...

Là c'est du grand n'importe quoi. Tu peux me citer des moto-écoles qui utilisent des motos de 18 ch ??? La plupart ont des ER-6 (72 ch quand même) ou équivalent. La ER-6 a un bon moteur, une bonne partie cycle, et en tant que petit roadster qui fait partie des meilleures ventes, elle est bien représentative de ce à quoi peut accéder un jeune permis de moins de 21 ans. Evidemment, elle ne prépare pas à tous les modèles possibles, mais c'est une moto d'apprentissage "réaliste". Et ta 1300 cc de 34 ch, c'est de la science-fiction ! Sur le marché il n'y a quasiment aucune 1300 bridable en 34 ch (peut-être en custom et encore).

Les jeunes ont l'envie d'avoir une moto puissante, mais entre le choix relativement restraint de modèles prévus pour le bridage à 34 ch et le prix élevé de l'assurance, il est rare qu'un jeune de moins de 21 ans soumis au bridage à 34 ch ait une moto intrinsèquement très dangereuse (ou alors il roule avec une moto débridée ce qui est évidemment illégal).
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Chaton le 20 août 2009 à 19:09:32
ouh là Barnabé, malheureux... jamais je n'ai dit que c'était inutile...

j'ai dit que dans un cas d'impact avec un autre véhicule, ça peut ne pas suffire, c'est ainsi que je l'entendais... Pour avoir dit plus haut que je trouvais hallucinant que des gens fassent ça en claquettes, je pensais que ça semblerait évident que je trouvais ça bien mieux que si on n'avait rien... excuse-moi je me suis mal exprimé  :'(


pour le cuir VS synthétique, c'est un cousin motard qui me l'a dit, pas une source relevant d'une étude sérieuse, donc... Ce qui explique que j'amène ça sur le tapis, pour en discuter :)



pour la puissance des motos je croyais qu'en France on était limité à 34 cv ?



@ Onc Roger : oui, c'est mieux que des claquettes, je me demandais juste si c'était le cas de toutes ces pompes, ou seulement certains modèles (cela dit la malléole doit bien prendre cher, s'il y a un accident)
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: flocondavoine le 21 août 2009 à 10:56:06
pour la puissance des motos je croyais qu'en France on était limité à 34 cv ?
En France :
34cv uniquement pour ceux qui passent le permis avant 21 ans, et ce pour une durée de 2 ans.
Et bridage à 100cv pour les autres.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Chaton le 21 août 2009 à 13:25:06
ok, méa culpa, je raisonnais de mon point de vue à moi (je suis un jeunôt)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Chokkake le 25 octobre 2009 à 17:17:31
Bonjour je suis nouveau sur le forum donc je suis surement pas aux faits des coutumes, veuillez m'en excuser.

Je me suis inscris principalement pour raconter ce qui m'est arrivé hier, alors que je circulais en scooter à Paris. Elément important : il pleuvait.

Je venais de monter sur mon scooter, et je remarque au sol, là où mon il était garé, des traces d'essences. [ça ne venait pas de mon scooter mais d'un camion garé plus haut, bref pas de problème matériel de mon côté]

Bref, la route mouillée + les roue aspergées d'essence, je décide de rouler lentement pour ne rien risquer, évidemment.
Je m'engage sur un grand boulevard à trois voies (six en comptant celles d'en face).
Cent, peut être deux cent mètres plus loin, je devais rouler à trente, peut être quarante mais pas plus, je repère un espèce de monospace gris qui est sur la file la plus à droite, moi je devais continuer tout droit alors je reste entre la file du milieu et celle de gauche.

Et là le mec, qui je le rappelle, était sur la voie la plus à droite sur les trois, se décide à remonter les trois files, sans clignotant, pour tourner à gauche à une intersection en T.

Je vois la voiture, peut être 20 mètres devant moi, qui perd beaucoup de vitesse, moi je m'approche à 30-35, je commence à freiner, et il se rend pas compte qu'il est entièrement dans ma trajectoire, apparemment. Je regarde dans mon rétro de droite, pas de voiture, donc j'essaye de me déporter à droite pour l'éviter, tout en freinant fort parce qu'il est à ce moment là en plein milieu de la route. Ca n'a pas manqué, mon scooter à glissé et je suis tombé sur le côté après très certainement un blocage de la roue arrière (je n'ai pas l'ABS).
Je me suis pas fais très mal, je m'en tire même très bien je dois dire puisque même mon cuir n'a rien, juste un peu mal au cul (tombé sur le muscle heureusement).
Même mon cuir n'est qu'à peine amoché, je pense grâce au fait que le sol était mouillé ce qui à conduit à une glissade plutôt qu'un dérapage ...
Mon scooter n'a pas trop morflé non plus, un rétro pété et du carénage rayé, ça aurait pu être bien pire.

Je sors donc de cet accident (aussi infime soit il) avec une seule idée : les conducteurs sont des prédateurs.
J'ai vraiment l'impression que quoi qu'on fasse, on se retrouve dépendant des autres, dépendant de leur coup d'œil dans le rétro, dépendant de leur clignotant, dépendant de leur comportement en général (remonter 3 files sur 20 mètres c'est franchement ...).
Je me sens assez impuissant dans la mesure où, après avoir ressassé ça dans ma tête, je me dis que je n'aurais rien pu faire d'autre.
Sur le coup j'étais révolté, des gens m'ont demandé si ça allait, tout ce que j'ai su dire c'était oui ça va mais quel enfoiré...

Je suis reparti énervé, contracturé et vigilant chez moi.
Après une nuit de sommeil, je sens des courbatures dans tous mes muscles alors que je n'ai pas fais de sport depuis mercredi ... sans doute une adaptation au stress.
Dans tous les cas, mon post est là pour vous dire, avec le peu d'expérience que j'ai, de ne jamais laisser son destin entre les mains des autres, en deux roues ça peut aller très vite ...


PS : je dois dire que je n'arrive pas à me souvenir de la chute en particulier, comme si ça avait été supprimé de ma mémoire.
Je me vois très bien commencer à freiner, et après ... trou noir jusqu'au moment où je relève mon scooter après avoir vérifié que je n'étais pas blessé.


voilà c'était mon histoire je sais pas si c'est très intéressant mais en tout cas ça m'a permis de débriefer tout ça ...


edit : dans mon empressement, j'ai oublié de dire que le conducteur en question ne s'est pas arrêté ... il a continué son chemin comme si de rien n'était.
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Humain le 25 octobre 2009 à 17:35:17

Dans tous les cas, mon post est là pour vous dire, avec le peu d'expérience que j'ai, de ne jamais laisser son destin entre les mains des autres, en deux roues ça peut aller très vite ...
Salut :)
Effectivement il ne faut pas laisser les yeux fermés son destin dans les mains des autres que l'on soit en deux roues ou pas, mais, sans vouloir être méchante, tu ne crois pas que tu as un tout petit peu pris des risques stupides toi aussi?
C'est toi qui a décidé de rouler (même à faible allure) alors que tu savais que tes roues n'adhéraient pas à la route.

Ce n'est pas une condamnation, hein  :) tout le monde fait des bêtises tôt ou tard et moi la première  ;) . L'important est de reconnaître ses torts pour ne pas les reproduire.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Chokkake le 25 octobre 2009 à 17:39:58
Bien sur que j'ai pris des risques, maintenant je n'avais pas non plus 36 solutions, il a plu jusqu'à 20 heures ce jour là, je n'allais pas attendre 12 heures pour rentrer chez moi ... ni appeler une dépanneuse.

Je ne veux pas considérer ça comme une bêtise, c'est un risque que l'on ne peut pas éviter à mon sens.

J'aurais du prendre le métro, dira-t'on, mais c'était prendre le risque de se faire agresser, c'est donc aussi une "bêtise" ...

edit: évidemment, on ne peut pas refaire l'histoire, mais mouillé ou pas, essence ou pas, je pense que vu l'angle qu'il m'a forcé à prendre, c'est à dire dans les 60-70°, je pense que je tombais dans tous les cas.
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Humain le 25 octobre 2009 à 17:42:26
Bien sur que j'ai pris des risques, maintenant je n'avais pas non plus 36 solutions, il a plu jusqu'à 20 heures ce jour là, je n'allais pas attendre 12 heures pour rentrer chez moi ... ni appeler une dépanneuse.

Je ne veux pas considérer ça comme une bêtise, c'est un risque que l'on ne peut pas éviter à mon sens.

J'aurais du prendre le métro, dira-t'on, mais c'était prendre le risque de se faire agresser, c'est donc aussi une "bêtise" ...
C'est à toi de juger où est le plus grand danger... et d'assumer tes choix.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: flocondavoine le 25 octobre 2009 à 18:50:38
J'ai du mal à voir en quoi Chokkake a été imprudent : on ne parle pas de neige, de glace, d'alcool mais de flotte... Et il roulait semble-t-il a une vitesse adaptée. Et équipé.
Il aurait été plein gaz en virage je dis pas, mais là à 40 en ligne droite ca me semble tout à fait raisonnable.


Je garde toujours à l'esprit, après seulement qq milliers de kms en moto et qq frayeurs, que les gens qui t'entoure VONT faire n'importe quoi. Des exemples à la pelle malheureusement.
Donc pour ma part, encore plus par route mouillée : distances de sécurité ++, attention à l'environnement (rétro compris) ++ histoire de savoir si je peux changer de voie ou freiner, et surtout j'hésite pas à "perdre du temps" plus qu'à l'habitude en ralentissant ou changeant de voie au moindre doute.

Juste une petite question : as tu klaxonné ?
Perso j'avais pas du tout le réflexe au début, maintenant nettement plus !

Quand à la pluie+gasoil, effectivement c'est la m*rde. Surtout que souvent attentif à ce qui se passe autour, on voit souvent trop tard le brillant sur la route foncée et zou.

Pour avoir chuté dans les mêmes conditions (eau, virage mais flaque de gasoil) : la chute est très rapide et avec le stress tu as pas le temps de te rendre compte de grand chose à part te bouger pour te mettre sur le côté, faire ralentir la première voiture et ramasser les bouts et le véhicule.

ps : merci oncroger pour le sujet
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Chokkake le 25 octobre 2009 à 19:08:03
pour tout te dire je n'ai pas eu le réflexe de klaxonner je me suis concentré sur ma trajectoire ...
avec le recul je me dis que j'aurais pu le faire mais le risque c'était soit qu'il ne m'entende pas et qu'il continue, et si j'étais resté sur la même ligne je me le prenais, soit qu'il s'arrête mais que j'ai commencé à tourner, et là je me le prenais aussi.

c'est super difficile d'avoir la bonne réaction mais au final je me dis que j'ai peut être eu la meilleure, la plus protectrice même si je suis tombé ... je sais pas.
merci pour vos réponses en tout cas
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: canardvécé le 25 octobre 2009 à 19:21:38
allez....j'y vais de mon "annecdote"....
21 avr 2004 en 2 roues à l'arret à un feu rouge rue LaBoetie à Paris derriere un camion (je ne passe, ni à droite, ni àgauche) et ....paf! dans le camion .......le conducteur de la grosse voiture derriere moi "regardait les vitrines" ce sont ses dires....et n'a pas vu (enfin si, mais trop tard..)que la circulation etait arretée devant lui !)
triple fracture radius cubitus, 4 operations et toujours pas une mobilité complete aujourd'hui (presque pas de supination côté droit...) heureusement je suis gaucher et seule ma main droite etait sur le guidon....je resserais ma jugulaire de l'autre.....
comme quoi,.....même à l'arret..................... >:(
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: flocondavoine le 25 octobre 2009 à 19:52:53
Tu peux klaxonner tout en freinant ou changeant de direction hein.
J'avoue qu'au début j'étais un peu perdu, entre l'attention à l'environnement, la nouveauté du déplacement en deux roues et donc la maitrise toute relative...
Plus d'une fois j'ai pas eu le réflexe du klaxon qui aurait été bien utile, ca vient avec le temps.

On étaient pas sur place, alors te dire ce qu'il aurait été possible de faire...
A part rappeler les bases : distances de sécurité et attention.
Si je vois un véhicule qui perds de la vitesse : je fais de même si possible (piéton qui traverse à l'arrache, voiture ou autre invisible ? gars qui cherche son chemin, sors son portable etc etc etc).

Après c'est avec l'expérience (comprendre des frayeurs) qu'on prend les "bonnes" habitudes.

canard : ca fout les boules... tout comme un copain tranquille en virage qui se retrouve face à deux véhicules...
Ca me fait penser à ce qu'on nous à appris et que j'essaye de faire : si premier au feu -> près à démarrer jusqu'à ce qu'il y ai deux ou trois voitures à l'arrêt derrière pour faire tampon. Sinon je fais souvent des appels de feu stop quand je suis à l'arrêt quand je vois arriver un véhicule. Après si le c** regarde complètement ailleurs...
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: canardvécé le 25 octobre 2009 à 19:54:54
. Après si le c** regarde complètement ailleurs...
helas là c'etait le cas....... :'(
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Patrick le 25 octobre 2009 à 19:59:10
Chokkake, merci pour ton retour d'expérience, mais franchement je vois mal en quoi on peut en tirer un profit. Tu t'es vautré en scoot comme plusieurs centaines d'autre conducteurs de deux roues le même jour. Tu es tombé sur un c*nnard ou une c*nnasse, comme d'autres voient tous les jours de jeunes conducteurs de scooters parfaitement irresponsables au comportement suicidaire. Tu déclares tout de go, "les conducteurs sont des prédateurs" en en faisant une généralité. Moi je vois tous les jours des conducterus de deux roues remercier du pied des automobilistes corrects.

Mais sache qu'en choisissant le deux roues dans une grande ville comme moyen de locomotion, tu t'expose statistiquement 50 fois plus à un accident qu'à une agression dans le métro. Mais ça tu ne peux décemment pas dire que tu ne le savais pas.

Après comme dit Humain, tu es grand et tu assumes le ratio facilité et praticité / risque.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Gros Calou le 25 octobre 2009 à 20:13:15
tu t'expose statistiquement 50 fois plus à un accident qu'à une agression dans le métro.

Tout à fait d'accord avec Patrick, tu te fais pas systématiquement agresser dans le métro  :popcorn:

De plus en cas d'agression, il suffit de filer ton porte monnaie et ou ton portable ou autres valeurs et le ou les mecs se cassent. En cas d'accident en 2 roues c'est toi qui casse ! Et ta vie n'a pas de valeur !

Je suis un habitué chaque jour de, autoroute et périphérique en RP, je suis extrèmement attentif aux 2 roues au point que je fais même attention lorsque je fume à balancer ma cendre de clope par la fenêtre que quand il n'y a pas de 2 roues dans mon rétro.

Attention à vous les mecs, vous n'avez pas de carrosserie autour de vous, vous êtes sur 2 roues, pas 4 et sur une voiture il y a des angles morts et des cons dans certaines bagnoles.

Gros Calou qui flippe pour les motards.

 ;)

Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: jilucorg le 25 octobre 2009 à 22:34:37
La dernière moto sur laquelle je suis monté, elle a été vendue par téléphone au mécano qui était venu la ramasser après que les pompiers m'avaient emmené à l'hosto, en 89. Juste avant, j'étais assis par terre au milieu d'un grand carrefour, à Lyon, en train de regarder ma jambe qui faisait comme un deuxième genou à l'envers entre le vrai et la cheville (au découpage du jean dans l'ambulance — un Levi's neuf ! :o —, on voyait un bon bout de tibia qui pointait à l'air (merci le masque à oxygène ;D). Juste un type qui avait tourné brusquement à gauche depuis la file de droite sans regarder son rétro et moi qui allais trop vite sur la file de gauche : le temps qu'il freine, un petit coup de pare-choc au-dessus de ma cheville et hop, roulé-boulé une jambe en vrac. J'aurais été en voiture, c'était une aile froissée...

Mes discussions avec les infirmières du service orthopédique sur les motards qu'elles voyaient tous les jours arriver en morceaux — pour ceux qui étaient encore vivants — m'ont convaincu que juste trois opérations et la jambe même pas coupée (les fractures ouvertes ça craint), c'était pas trop cher payé pour un avertissement.
  
 
jiluc. (http://jiluc.net/Firefox_icone.png)
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: romrom51 le 26 octobre 2009 à 04:29:16
Chokkake, merci pour ton retour d'expérience, mais franchement je vois mal en quoi on peut en tirer un profit. Tu t'es vautré en scoot comme plusieurs centaines d'autre conducteurs de deux roues le même jour. Tu es tombé sur un c*nnard ou une c*nnasse, comme d'autres voient tous les jours de jeunes conducteurs de scooters parfaitement irresponsables au comportement suicidaire. Tu déclares tout de go, "les conducteurs sont des prédateurs" en en faisant une généralité. Moi je vois tous les jours des conducterus de deux roues remercier du pied des automobilistes corrects.

Mais sache qu'en choisissant le deux roues dans une grande ville comme moyen de locomotion, tu t'expose statistiquement 50 fois plus à un accident qu'à une agression dans le métro. Mais ça tu ne peux décemment pas dire que tu ne le savais pas.

Après comme dit Humain, tu es grand et tu assumes le ratio facilité et praticité / risque.

salut , tu peux nous indiquer tes sources car j'ai farfouillé sur net mais j'ai pas trouvé .... :-[
en meme temps , si chokkake a choisi ce moyen de locomotion ,ce n'est peut etre  par choix mais par obligation ( domicile eloigné , temps de transport important )... .



Salut :)
Effectivement il ne faut pas laisser les yeux fermés son destin dans les mains des autres que l'on soit en deux roues ou pas, mais, sans vouloir être méchante, tu ne crois pas que tu as un tout petit peu pris des risques stupides toi aussi?
C'est toi qui a décidé de rouler (même à faible allure) alors que tu savais que tes roues n'adhéraient pas à la route.

Ce n'est pas une condamnation, hein  :) tout le monde fait des bêtises tôt ou tard et moi la première  ;) . L'important est de reconnaître ses torts pour ne pas les reproduire.
C'est à toi de juger où est le plus grand danger... et d'assumer tes choix.

je ne comprends pas . Oui  , il y avait un peu d'essence sur ces pneus , pourtant il avait réussi à rouler jusqu'au lieu de son accident sans problème en faisant preuve de prudence.
Devait il laisser son 2 roues garées et  sécher ses pneus ?
Ce  n'était certainement pas la premiere fois qu'il roulait sur une route mouillée.
il n'a pas eu un accident tout seul , son histoire nous indique que son accident est du à l'imprudence de l'autre conducteur.

d'assumer tes choix
aurais tu dis la meme chose si il s'était fait agressé dans le métro ?


Romain,  qui a déja  eu des accidents en 2 roues ......

Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: bison solitaire le 26 octobre 2009 à 07:03:52
Ca risque de tourner au deux roues  vs auto.
Constat général sur la région parisienne: motards à la fois prudents et un peu inconscients quand même sur le périph', mais plutôt courtois et vigilants.
scooter: des fous!!
Il n'est pas rare de se voir doubler à droite et à gauche en même temps par des scooters, alors forcément celui qui subit le coup de volant parce que l'autre passe trop près, il va dire que le conducteur n'a pas regardé dans le rétro.
C'est caricatural, mais en même temps ce genre d'anecdote c'est plusieurs fois par jour!!. Toutefois, je précise qu'il ne s'agit pas de coursier, ça se voit au modèle de scooter et au costard...
Je précise tout de même que je n'ai rien contre les scooters ni contre les motos, j'ai d'ailleurs mon permis; mais j'ai noté cette différence patente entre les conducteurs de ces deux types de deux roues. Sans doute un problème de formation.
Titre: Re : Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Patrick le 26 octobre 2009 à 07:36:48
d'assumer tes choix
aurais tu dis la meme chose si il s'était fait agressé dans le métro ?
Bourré et seul à 4h du mat oui. Mais j'immagine que la majorité des gens qui prennent le métro pour le boulot ne l'on pas eux.

Romain,  qui a déja  eu des accidents en 2 roues ......
Patrick, qui après une fracture de L4 à mis 8 mois pour remarcher à peu près normalement.

Quand à ta question récurrente, qu'est-ce qui te gène dans la notion d'assumer des choix qui ne veut pas dire mériter de ?

Pour les stats, source SAMU de Paris sur la base du calcul suivant :

nombre de deux-roues/nombre d'accident de deux roues VS nombre d'usagers du metro/nb d'accidents ou agressions.

Chacun fait ses choix, faut arrêter de chouiner en permanence ET LES ASSUMER.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: DavidManise le 26 octobre 2009 à 08:20:37
Parlant d'assumer, petit post purement technique.

Un des premiers principes qu'on apprend dans les cours de conduite défensive, c'est de toujours agir comme si tout le monde était complètement con, dangereux, et allait essayer de nous défoncer avec son véhicule, se jeter sous nos roues, etc. 

Concrètement ça se traduit comment ?  Ca se traduit par le fait que quand tu vois un c*nnard qui commence à vouloir changer de voie, même si techniquement c'est à lui de s'arrêter et c'est à toi de passer, tu ralentis assez pour pouvoir vraiment t'arrêter s'il le fait...  ou pire, tu t'arrêtes doucement alors que tu as le temps, et tu donnes la priorité au gros con.

Ouais, je sais, ça ferait chier que le monde devienne comme ça, et que tous les gros cons nous grillent la priorité et tout.  Le truc c'est qu'au-dessus des lois des hommes et de la bienséance, il existe des lois qu'on nomme les lois de la physique qui selon moi ont toujours le dernier mot.

C'est con hein ? ;D

David
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: romrom51 le 26 octobre 2009 à 08:31:10
je suis d accord ,il faut assumer ses choix ,dans ce cas precis ,je ne pense pas qu il chouchougnait mais plutot donner ou prenait le risque  de raconter sa malheureuse rencontre .
il expose son histoire et on lui repond qu il doit assumer? mais assumer quoi? ce ne serat pas plutot au proprio de la voiture d'assumer ? je m interroge


bien vu pour les chiffres,merci.

romain
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: DavidManise le 26 octobre 2009 à 08:48:27
C'est pas tout blanc ou tout noir.  

Là, on a un scooter en condition sub-optimale (pluie, pneus avec de l'essence dessus), et un conducteur qui n'a absolument pas fait gaffe.  Je pense que le conducteur doit assumer sa part de responsabilité (effectivement je remonte pas trois voies, surtout pas sans regarder et en coupant la route aux scooters...  mais dans la réalité des centaines de personnes font ça tous les jours).  Je pense que chokkake aurait peut-être aussi pu anticiper davantage...  mais bon j'étais pas là.  J'en sais rien.

Concrètement, là où il est question d'assumer des risques, c'est qu'on SAIT statistiquement que le deux roues en ville c'est dangereux.  Vraiment.  Choisir malgré tout de rouler en deux roues est un choix que je respecte totalement, mais simplement il faut assumer les risques que ça comporte, et être vraiment un très bon en conduite défensive pour ne pas avoir de gros pète.  

Et encore, l'exemple de canardvécé est éloquent.  Même à l'arrêt, on est pas à l'abri d'un c*nnard qui nous cogne par derrière.  Un petit choc à 20km/h, voiture contre voiture, ça se termine par un constat et un pare choc pété.  Quand c'est moto contre bagnole, celui qui a le plus gros bobo en général c'est le mec sur la moto...  non ?  

Bref ça c'est le risque additionnel qu'il faut assumer quand on choisit de rouler en deux roues.  Surtout en ville...

Pics pourrait vous en parler (sans raconter sa vie, quand je suis monté en Belgique pour le stage cet été j'ai vu par-dessus quel fil électrique il a été projeté par un papy qui ne l'avait pas vu arriver en face, et sur quel trottoir il s'est posé délicatement :'()...  Corin aussi pourrait en parler... 

Bref.

Chacun ses choix.  Perso, si j'étais à Paris, concrètement je pense que j'opterais pour le Parkour.  Avec tous les raccourcis que ça offre, sans dec, t'es au bureau à l'heure, c'est obligé ;#

Ciao ;)

David
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Patrick le 26 octobre 2009 à 09:18:11

Bref ça c'est le risque additionnel qu'il faut assumer quand on choisit de rouler en deux roues.  Surtout en ville...
C'est ça que je proposais d'assumer, la réalité du sur risque généré intrinséquement (pneu qui éclate, erruer payée cash) ou extrinséquement (c*nnard, voierie) par l'utilisation d'un deux roue.

Une bonne analyse de risques se fonde sur la confrontation des individus aux dangers réels tels qu'ils sont et non tels qu'ils devraient être.
Titre: Re : Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Humain le 26 octobre 2009 à 09:33:10

je ne comprends pas . Oui  , il y avait un peu d'essence sur ces pneus , pourtant il avait réussi à rouler jusqu'au lieu de son accident sans problème en faisant preuve de prudence.
Devait il laisser son 2 roues garées et  sécher ses pneus ?
Ce  n'était certainement pas la premiere fois qu'il roulait sur une route mouillée.
il n'a pas eu un accident tout seul , son histoire nous indique que son accident est du à l'imprudence de l'autre conducteur.


Résumons:
Citer
Bref, la route mouillée + les roue aspergées d'essence, je décide de rouler lentement pour ne rien risquer, évidemment.
Je m'engage sur un grand boulevard à trois voies (six en comptant celles d'en face
Il me semble qu'on avait là un joli cocktail menant à une glissade potentiellement funeste. Choisir de rouler dans ces conditions en prétendant ne rien risquer me semble très léger, voir inconscient.

Citer
l expose son histoire et on lui repond qu il doit assumer? mais assumer quoi? ce ne serat pas plutot au proprio de la voiture d'assumer ?
Alors oui, le conducteur était en tort... mais quand tu te retrouves paraplègique ça te fait une belle jambe que ce soit l'autre qui soit en tort. Ce qu'il doit assumer c'est le choix qu'il a fait de prendre davantage de risque en roulant dans ces conditions, sachant que la pratique des deux-roues est à la base déjà risqué.

Si je traverse la route les yeux fermés, je suis totalement de mon droit puisque en tant que pièton je suis prioritaire. Mais aurais-je le droit moral de rejeter la faute à 100% sur le conducteur qui m'aura renversé?

  l'Humain

Édit: en fait David et Patrick ont exprimé ça bien mieux que moi...
Je rajouterai qu'il ne s'agit pas d'accuser ou de désigner des coupables, mais plutôt de réussir à bien évaluer les situations où, peut-être, le risque pris n'en vaut pas le coup. Et si la prise de risque est incontournable, alors oui, il faut être prêt à en assumer les conséquences même si c'est injuste.

Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: bison solitaire le 26 octobre 2009 à 09:38:51
Hello Humain, d'accord avec toi pour le fait que le vrai perdant c'est celui qui a le plus mal.
...
Par contre, les piétons ne sont pas tout le temps prioritaires: s'ils veulent traverser en dehors des passages protégés les automobilistes ne sont pas tenus de les laisser passer, ils ne sont pas prioritaires. Pour autant, il ne s'agit pas non plus de les renverser, c'est sûr...
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Chokkake le 26 octobre 2009 à 09:49:07
bon je vois qu'il y a eu beaucoup de réponse et répondre à tout le monde un par un serait fastidieux et pas forcément efficace.
d'abord je dois dire qu'hier c'était un post plus ou moins à chaud, sans grande analyse de ma part.

je suis totalement conscient du risque que je prends quand je chevauche mon scooter, encore plus à paris et encore plus quand le sol est mouillé.
je ne me dédouane pas de ma responsabilité, même si, comme je l'ai dis, je ne pense pas que ce soit le vecteur le plus important dans cet accident : je me fais peut être des idées mais j'ai la conviction que je serais quand même tombé si je n'avais pas eu d'essence sur mes roues. Sans pluie, peut être pas. Sans doute pas.
je n'ai pas une grande expérience, enfin c'est relatif, tous mes km ont étés roulé dans paris en heure de grande affluence et je connais mon trajet par coeur avec tous les pièges qu'il comporte, ici par contre il n'y avait pas de piège a priori, juste une ligne droite bien dégagée avec une bonne visibilité, sans stationnement sur les côtés (les mecs qui déboitent sans prévenir j'adore  ;#)

donc comme je l'ai dis l'idée c'est pas de me dédouaner de mes responsabilités, mais de dire que je n'avais pas forcément d'autre choix que de prendre la route malgré ces conditions. c'est vrai que j'aime rouler au printemps quand le sol est sec, l'air frais et le ciel bleu, la route lumineuse ... hélas dans la vie réelle je vous apprend rien on est parfois obligés de rouler malgré de grands vents sur les côtés, malgré de la pluie sur le sol ou un brouillard persistant.
[j'en profite pour répondre juste rapidement sur l'histoire du métro, personnellement je le prend au minimum, je m'y suis déjà fais agresser plusieurs fois étant plus jeune alors que je ne le prenais qu'occasionnellement, je dois pas avoir une tête qui revient {c'est pas le sujet mais juste préciser par avance que je suis pas du genre ostentatoire, je suis plutôt low profile en toute occasion, mes vêtements sont banals etc.}...]

l'idée au final de ce post c'est de dire [même si je n'apprends rien aux anciens, mais peut êtres aux cadets ?] que le code de la route, même si tu le respectes, même si tu l'appliques, tu peux te faire souffler très rapidement parce que personne d'autre ne le respecte.

maintenant je pense que j'ai compris la leçon et je redoublerai de vigilance quand je conduirai, mais j'ai bien peur que si la situation se représente, les mêmes causes amènent les mêmes effets.

voila c'est encore confus sans doute, c'est difficile de parler de manière ordonnée sur un sujet aussi viscéral.

bonne journée à tous et merci de vos réactions

edit: je repense au terme prédateur comme tu l'as souligné patrick et je reconnais que c'était un mot malheureux qui n'était pas adapté. je n'ai pas le droit de faire de mon expérience une loi générale c'est évident.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Lynx le 26 octobre 2009 à 09:58:17
Perso mon deux roues n'a pas de moteur et vu certaines situations un peu limites sur la route, je ne me sens à l'aise qu'une fois sorti du trafic. Donc pour moi (je dis bien pour moi) le choix de ne pas passer au 2 roues motorisé est en quelque sorte une forte orientation de self protection routiére, en plus du fait que je n'ai forcément la priorité financière dans un autre engin à moteur. Bon, ca c'est perso, cela dit je n'ai absolument rien contre

Enfin sauf qu'habitant en haut d'un col, le printemps venu cela devient la ruée, au point ou on a un peu l'impression d'habiter au bord d'un circuit auto. Sans parler des kilos de pétrole cramés ou de la sécurité des autres usagers ( en général tous les mois de mai j'évite 3 à 4 accidents au dernier moment...) c'est surtout la sécurité des motards qui m'inquiéte... ici la chute se fait contre un mur ou se fini dans les bois et le résultat est rarement trés heureux quel que soit la marque du cuir ou du casque. RESULTAT: cette année un peu moins de la moitié des morts sur la route en Savoie sont des motards, et beaucoup sont des sorties de route, des accidents de pilotage (parce qu'il ne s'agit plus de conduite à ce moment la)...on vient de loin pour se "frotter" aux cols ... en oubliant un peu que le paysan du coin a le droit d'aller faucher avec son tracteur sans compter les pierres, le gravillons...   C'est un particularisme que l'on retrouve un peu partout dans les massifs francais...et des résultats qui relèvent malheureusement d'une simple statistique.

Resultat, les gendarmes ont mis en circulation une patrouille civile qui constate les infractions et le conduites dangereuses sur la montée pour cueillir les deux roues au sommet.

J'appuie également, un peu comme en montagne d'ailleurs, sur le facteur humain. Rester maître de son jugement avant d'abonder dans le sens des plus couillus du groupe et appuyer sur la maitrise et sur la sécurité. C'est un bon point dans la réduction du risque. Sachons (dans toutes les pratiques) reconnaitre nos penchants vecteurs de risque pour mieux les encadrer.

Voila, bonne route donc.
(nous on va etre plus tranquille, froid et feuilles ont déja bien détendus les troupes... bientot la neige et ca sera le grand calme)


 




Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: flocondavoine le 26 octobre 2009 à 10:02:23
Chokkake, merci pour ton retour d'expérience, mais franchement je vois mal en quoi on peut en tirer un profit.
L'affaire racontée en elle même peut-être pas, les réponses qui lui sont faites peuvent peut-être faire prendre conscience de certaines choses.
Qu'il s'agisse des règles de base à observer, des petites choses qui peuvent tout changer.
Ou des statistiques pour montrer le risque supérieur de ce mode de transport !

Après peut-être que ca ne sert à rien, en particulier auprès de ceux qui n'ont jamais été confrontés à des situations qui puent. Mais pour ceux qui nous lisent, avec de la "chance" sensibilisés, ca peut-être l'occasion d'apprendre ou de se rafraichir la mémoire sur certains points.

Après le mot prédateur est sans doute mal choisit, mais l'idée est là : tout le monde fait de la m****.
Moi le premier en moto quand je double alors que j'aurais pu attendre un peu pour le faire plus en sécurité, que je rescratche ma manche sur mon gant sans vouloir m'arrêter, en voiture quand je bois de la flotte en conduisant...
Bref : des cons partout, même dans le miroir

On doit pouvoir faire mieux sur ce forum que "salauds de caisseux" "petits cons inconscients en moto" et autres...
C'est le mot "assumer" qui m'a fait réagir. A mes yeux chokkake assume : il raconte juste poliment son expérience (on en a tous besoin je crois) et prends conscience du danger que représente l'usage du deux-roues. En particulier le fait qu'on ne puisse pas tout maitriser.


On ne peux que conseiller aux scootéristes qui en ont les moyens de pousser la porte d'une moto-école sérieuse (faut déjà la trouver), et de passer le permis moto.
Si une formation, pas évidente, existe c'est pas pour rien...
Ex : apprendre sur gazon mouillé ce que donne un blocage de roue arrière ca me parait mieux que sur le goudron à grande vitesse.

Humain : as tu déjà roulé en deux-roues motorisé sur route mouillé ?
Perso je pensais vraiment que c'était casse-gueule avant, maintenant avec le recul si tu évites : les peintures, les bouches d'égouts, rouler comme un barbare ca passe très bien. A condition de faire encore plus attention qu'à l'habitude et d'adapter sa conduite.

Flocon, qui a la flemme de modifier après le dernier msg de chokkake et qui évite paris en moto (même en voiture remarque)

ps :
- Vraiment, si tu peux, choppe une moto-école digne de ce nom
- Si tu respectes les distances de sécurité, que tu es attentif normalement même sur route mouillé tu évites la collision (un deux-roues : ca freine bien, en tenir compte si qqun derrière). N'hésites pas à ralentir fortement à la moindre alerte si tu peux le faire sans danger, à klaxonner au moindre doute (au pire c'était pas justifié : un petit signe de la tête et c'est repartit), à changer de position sur la route toujours si possible.
Si on peux pas tout éviter, avec le temps et un peu de conscience on diminue les risques :)

[edit]
Humain,
Au temps pour moi, à force d'entendre des copains jurant ne pouvoir rouler qu'en speed triple alors qu'ils n'ont jamais monté autre chose qu'un vélo, des automobilistes exaspérés...
Donc on est d'accord sur tout : éviter les risques inutiles (chacun ses limites propres), conduire (comme toute activité) n'est pas sans risque, la pluie c'est bien mais le soleil c'est mieux :D, passer le permis est un très gros plus en scoot.

A quand la sortie moto/bivouac ?  :)
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Humain le 26 octobre 2009 à 10:36:04
Hello Humain, d'accord avec toi pour le fait que le vrai perdant c'est celui qui a le plus mal.
...
Par contre, les piétons ne sont pas tout le temps prioritaires: s'ils veulent traverser en dehors des passages protégés les automobilistes ne sont pas tenus de les laisser passer, ils ne sont pas prioritaires. Pour autant, il ne s'agit pas non plus de les renverser, c'est sûr...

Salut bison  :)
Merci d'avoir rectifier mon erreur.
Titre: Re : Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Humain le 26 octobre 2009 à 10:52:45

Humain : as tu déjà roulé en deux-roues motorisé sur route mouillé ?
Perso je pensais vraiment que c'était casse-gueule avant, maintenant avec le recul si tu évites : les peintures, les bouches d'égouts, rouler comme un barbare ca passe très bien. A condition de faire encore plus attention qu'à l'habitude et d'adapter sa conduite.


Je ne me permettrais pas de donner un conseil sur un sujet que je ne connais pas un minimum. J'ai le permis moto toutes catégories. Je connais les routes mouillés, enneigés, verglacés. Je connais les risques qu'il y a à rouler même à faible allure, sur les peintures, les tâches suspects de la route, les plaques métalliques. Je sais aussi l'inconscience totale de certains conducteurs pour qui les deux roues n'existent pas.
Tout ça m'incline à éviter les risques inutiles lorsque c'est possible et surtout à ne jamais considérer qu'une façon de conduire puisse être sans risque.

En revanche je ne peux qu'être en accord avec toi en encourageant vivement quiconque circule en deux roues à passer le permis moto pour apprendre à modérer quelque peu ces risques.

  l'Humain
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Coug le 26 octobre 2009 à 15:48:19
Merci pour ce poste - Surtout pour le conseil des objets dans les poches - Maintenant que je le sais, ca parait une évidence, alors que j'ai toujours roulé avec mes clés dans mes poches de pantalon.

Perso je connais aucun motard qui n'a jamais eu d'accident, certains ont raccrochés, d'autres roulent toujours. Mais d'après eux, on y passe tous un jour ou l'autre.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Gaueca le 15 novembre 2014 à 19:12:24
Je roule en petit custom 125 depuis environ 6 mois et je suis en train de passer le permis gros cube.
Je me suis fait, avec mon homme, de supers virées, notamment une d'une semaine, une transpyrénéenne bien trippante avec montée de cols, paysages de malade et bivouacs n'importe où.
Et clairement, de ma petite expérience, c'est le plus souvent en zone urbaine ou en périphérie de zone urbaine qu'il y a le plus de danger venant de l'extérieur.
En zone rurale, à mon sens, si on est assez vigilant et calme, il y a bien moins de risques : les routes sont simples à appréhender pour tous, il existe peu d'embranchements, de sources de distraction, et les virages nombreux maintiennent éveillée la vigilance de tous. Il suffit de faire attention au revêtement, à son rétro et à sa vitesse.

En ville, c'est la folie.
En tant que motarde, je me suis rendu compte de la vile connerie de bien des conducteurs et c'est flippant : en voiture, j'avais pas ce point de vue.

Pourtant conduire en bécane c'est aussi :
- être plus éveillé physiquement, avoir plus conscience de ce que l'on fait, être bien plus actif qu'en voiture, et tout ça contribue à forger un meilleur mental;
- faire des économies : chaque jour je parcours une bonne cinquantaine de kilomètres pour aller à mon taf et en revenir... ma voiture suce énorme et ma moto consomme un peu plus de 3.2l/100. Le calcul est vite fait !
C'est grâce à ma bécane que j'ai pu me permettre de faire ce road-trip d'une semaine, parce que financièrement ça passait. Sans ça j'aurai jamais pu vivre cette expérience qui a été pourtant très formatrice.

Vlà...
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: kastor le 15 novembre 2014 à 21:32:27
c'est intéressant d'avoir le ressenti d'une personne, que l'on peut confronter avec la réalité.
Par exemple, si la sensation de danger est plus prégnante en ville, sache que plus des deux tiers des tués à 2 roues le sont en rase campagne. Et par rapport aux autres, presque 40% des motards se butent tous seuls comme des grands.
Après en tant que femme, tu as une vision et une utilisation de la moto bien plus prudente et raisonnable qu'un garçon. En effet, mêmes si elles sont sous représentées (14% sont des conductrices), elles se plantent/meurent moins (seulement 3% des tuées sont des motardes qui conduisent). En gros parce qu'elles sont carrément moins sensibles aux trois principaux facteurs accidentogènes en 2rm : non respect du code par le motard, picole du motard, vitesse du motard (et quasiment jamais défaillance moto, pour info).

Et concernant ton rapport aux autres, méfiance, plus du 1/3 des tués en moto se  plantent tous seuls comme des grands.

Donc méfiance, jeune padawan, des autres, de ton environnement, et de toi !  ;)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Gaueca le 16 novembre 2014 à 00:02:07
Tu dois avoir plus d'expérience donc j'ai tendance en effet à me dire que je m'illusionne.
Bon, c'est sûr que les facteurs de risque que tu présentes ne me concernent pas.
J'espère naïvement pouvoir éviter à vie un accident, j'imagine même pas à quel point on peut mal vivre un choc à moto.

Cependant, les situations où j'ai le plus flippé étaient en zone urbaine ou péri-urbaine : des endroits où tu as l'impression horrible que LE MEC T AS VU MAIS IL S EN FOUT. Des automobilistes qui, sur une voie d'insertion, s'insèrent sur toi. Genre pas à quatre mètres d'écart, pas à un poil de c*u!lle, mais bien sur toi. On les entendrait presque dire "pousse-toi d'là que j'm'y mette".
Des autos qui oublient leurs contrôles sur un rond point ou estiment mal ta vitesse et décident de te foncer dessus.

En effet, on met sa fierté (mal placée) de côté et on les laisse passer, on s'efface.
Je passe le code pour mon permis gros cube et je me rends compte que les motos sont les grands oubliés des questions de code de la route... on existe pas.

C'est dommage, parce qu'encore une fois, la moto, c'est super stimulant, ça donne des leçons d'humilité.

Sur un autre forum, motard, certains disent sans trop expliquer que le motard n'est pas un personnage très apprécié de l'Etat parce qu'il est moins traçable et moins acheteur qu'un automobiliste. Est-ce-que cette "mal-traitance" du motard serait liée à une tentative de le décourager à votre avis ?
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: VERDUG0 le 16 novembre 2014 à 23:42:48
Je passe le code pour mon permis gros cube et je me rends compte que les motos sont les grands oubliés des questions de code de la route... on existe pas.

A velo, c'est encore pire  ;#

En moto tu as une grosse puissance de degagement, de plus de visibilite et de presence sonore.
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Nahu le 17 novembre 2014 à 14:32:23
A velo, c'est encore pire  ;#
En moto tu as une grosse puissance de degagement, de plus de visibilite et de presence sonore.


Je ne peux que rejoindre ce constat, je suis récemment repassé de la moto au vélo... ben purée, ça fait drôle...


Je note d'ailleur, un effet TRES net du port du gilet jaune sur la visibilité du cycliste.
Serait ce pareil sur ma bécane? je ne sais pas, sur la bécane, je pense que je vais préférer "Faire du bruit"


En tout cas, il est clair que le bruit d'origine (et donc homologué) généré par ma prochaine bécane sera sur la liste des critères de sécurité.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: kastor le 17 novembre 2014 à 18:09:57
Je rejoins le post précédent.
Avec un très grand regret, je dois admettre que je n'ai jamais été aussi bien perçu par les usagers que quand j'avais une moto et un casques jaune fluo-arrache-rétine, ainsi qu'un pot avec un silencieux qui n'en avait que le nom  :-[.   

Aujourd'hui je suis sur une meule noire au bruit aseptisé, je suis clairement moins perçu !!!!!

Concernant le vélo, pour ma part je l'ai abandonné, ma ville d'accueil (infrastructures et conducteurs) n'y est absolument pas adaptée : Marseille  >:(
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: trunk le 03 décembre 2014 à 16:40:50
bonjour à tous

petite précision sur l'équipement moto (scooter)

le blouson en synthétique  ne seras pas aussi efficace que le cuir en résistance à l'abrasion ,il auras beaucoup moins tendance à se relevé jusqu'aux épaules durant la glissade(s'il est bien ajusté au corps),les deux modèles à conseiller avec coque et dorsale

les gants doivent ètre en cuir (coque carbone de protection conseillé) du moins pour utilisation routière

en compétition toute doublure synthétique dans les combinaison,gants en cuir doivent ètre supprimé ou alors sous vetements coton obligatoire.....quand la doublure fond c'est pas joli,plaie à gratté ,cicatrisation très difficile et cicatrice violette du plus belle effet

comme vu plus haut,  pas d'objet rigide dans le sac à dos,en cas de chute si la colonne épouse la forme du U ou autre ....pas glop

casque intégral fortement conseillé,la machoire contre une bordure de trottoir ne feras pas quelque chose d'esthétique ,pis aux prix des ratiches

les modulables ne sont qu'un pire aller,moins solide et certains ont eu des soucis avec la mentonière qui vont embrassé la glotte

comme lu plus haut, pompe montante,la mallèole est très exposé en glissade

le bouquin mensuelle de la mutuelle des motard fait régulièrement des test comparatif très sérieux (test labo,test d'abrasion en réel) sur l'équipement...certaine grandes marque de fringues motos sont pas exempte de mauvaises conceptions

pour les plaques dorsales ,elles ce valent pas toute malgré leur homologation...les test plus poussé au labo le prouvent,une bonne protection dorsale ne vaut pas forcément très chère

lien a voir sur le sujet et autre.....

http://www.motomag.com/-Equipements-du-motard-.html#.VH8tvdKG8T0 (http://www.motomag.com/-Equipements-du-motard-.html#.VH8tvdKG8T0)



Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Suzanne le 04 décembre 2014 à 15:53:19
Je pense qu'une fois qu'on a compris comment fonctionnent les autres, on est très à l'abri. Il faut savoir qu'il y a des gens sûrs d'eux, des gens étourdis, des gens qui veulent faire la loi, des gens qui espèrent qu'un pieton ou un deux roue fera une connerie pour être légitimisé à l'écrabouiller (même entendu ça de la bouche de gens et on a même essayé sur moi), des gens qui croient qu'on a des vies après, ou que tout se répare à l'hopital, des gens qui connaissent que l'autoroute sans verglas, sans sable...Faut être prudent pour deux (ou dix) et rester humble, toujours. Le monde est vaste, plus grand que soi. Les motos, ça fait le tri.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: kastor le 04 décembre 2014 à 19:19:55
... Et aussi se rappeler qu'on fait partie d'au moins une des catégories que tu énumères, sans parfois en avoir conscience !
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Suzanne le 04 décembre 2014 à 19:52:27
Oui !!
et en ville, il y a la technique du bluf. Faire semblant de pas voir et de foncer. Laisser faire, sauf quand on est en voiture en papier au milieu du carrefour de l'étoile à paris. là, c'est le seul moyen de passer. Mais à deux à l'heure on risque juste des égratignures.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: BlasterDjé le 05 décembre 2014 à 10:15:59
AMHA ,

J'ai été pompier de Paris durant 17 ans, autant vous dire qu'en matière d'accident de la route de deux roues j'ai tout vu, des égratignés, des pelés, des cassés, des décédés .... sans compter les potes de caserne qui trop pressés de rentrer ou de partir sont partis pour de bon ou maintenant font du deux roues 24h/24 ....

Perso pour garder mes jambes, et continuer à profiter de la vie, j'ai fait une croix sur les deux roues, étant pourtant assez dingo pour tout ce que je fais à coté (et certainement parce que j'en suis conscient) j'ai préféré faire le choix de l'abstinence (uniquement dans ce domaine ;) bien sur )

Je pense effectivement que la première des responsabilités revient au motard, c'est vraiment à lui d’être 100 fois plus prudent puisque quoiqu'il arrive c'est lui qui trinque, alors les "jobard team " et autres fous du guidon même en faisant gaffe vous prenez des risques énormes ... évitez de vous énerver, de vouloir rentrer 20sec. plus tôt, ou de jouer au caïd de la route.

Si vous avez l'occase aller discuter avec de gros accidentés de la route (en gros un fauteuil sur deux) ça vous aidera à comprendre le danger .

Maintenant je ne fais pas de la moto un objet du diable mais moi perso j'ai dit non, après chacun fais ce qu'il veut de sa vie ....
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: musher le 05 décembre 2014 à 15:28:52
Si vous avez l'occase aller discuter avec de gros accidentés de la route (en gros un fauteuil sur deux) ça vous aidera à comprendre le danger .

Un petit séjour à Garches, ça calme d'office.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: trunk le 08 décembre 2014 à 13:13:22
sur vente privée.com il ce vend de l'équipement moto ,blouson,jeans,gants,botte jusqu'à demain matin 6H .de marque SPIDI presque au tiers du prix

une raison de plus de s'équiper  :)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 11 février 2015 à 13:18:33
Tout d'abord merci à ceux qui ont contribué à ce topic pour la mine de signal avec une attention particulière pour le pdf destiné aux jeunes motards d'onc roger  :up:

J'envisage depuis quelques temps déjà l'achat d'une moto pour les trajets domicile/travail et aussi un peu pour me faire plaisir. Je me penche de plus en plus vers une 125cc, oui je sais pas de bourrins et pas une VRAIE moto mais bon pour mettre le pied à l'étrier et se faire la main ça me semble être le choix le plus raisonnable.

Seulement pour avoir toutes les cartes en main et des équipements de sécurité fiables je suis un poil perdu. Je cherche à me faire une check list de l'équipement nécessaire. D'ailleurs si certains ont en tête des références de qualité à prix abordable je suis preneur.

Je me lance :
- casque
- veste en cuir avec protection dorsales et coques
- pantalon en cuir avec coques
- bottes adaptées
- gants coqués

Il manque quelque chose ?

Question subsidiaire, je suis parfois amené à trimbaler mon pc boulot, je pense que du coup c'est pas top dans un sac à dos ? Par ailleurs existe-t-il des sac à dos minimisant les risques de me faire un transfert aux motifs texturés en cas de chute si je range dedans le contenu de mes poches (téléphone, portefeuille, lampe, pliant, clefs...) ?

Je pense aussi qu'il vaut mieux éviter la montre au poignet, la grosse chevalière et la grosse chaîne qui peuvent aggraver les dégats en cas de chute ?

Merci à vous  :)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Draven le 11 février 2015 à 14:00:45
Une vrai protection dorsale, c'est bien mieux que celles d'origines des blousons ( y'en a parfois qui peuvent se mettre a l'emplacement prévu dans le blouson, mais elles sont bien trop courtes ).

Ils font des blousons avec air bag maintenant, si tu fais beaucoup de ville c'est intéressant.

Plutôt qu'un sac a dos ( qui risque d'accentuer les blessures en cas de chute, et qui tire sur les épaules sur les longs trajets ), l'idéal est la sacoche de réservoir ou le top case, le top case permet de laisser son casque/gants dedans une fois arrivé au taff, la sacoche de réservoir peux se promener comme un sac a dos une fois arrivé, chaque solutions a ses avantages et ses inconvénients. A voir en fonction du type de moto que tu prends ( sur certaines la fixation d'un top case est quasiment impossible, donc ça règle le problème ).


Pour le choix de la cylindrée... C'est un vaste débat ! Si tu n'a pas le permis A, la question se pose moins, via l'accès a une 125cc ( grâce a ton permis B et aux heures obligatoires en auto école ), ça coute pas chère en tout ( achat, assurance, entretien ), ça se revend bien et ça permet réellement d'appréhender la conduite d'un deux roues.
Par contre ça peux être limite niveau puissance sur certains axes routiers, et tu oublie le duo a moins de vouloir bouchonner tout le monde.

Si t'a le permis A ( quel que soit ton niveau de bridage, je ne suis plus trop au fait des lois ... ), l'examinateur t'a juger apte a conduire une grosse cylindrée, donc autant taper dans des 500/600cc directement.
Des motos un peu anciennes ( GSE500, CB500, ER5, etc... ) permettent de se faire la main facilement, sont pas chères du tout, tout en ayant une puissance suffisante pour rouler n'importe ou.
Et c'est absolument increvable au niveau mécanique... J'ai vu des CB500 ( les vieux modèles ) tourner sur circuit avec 200 000km au compteur, et juste une vidange par saison...
Vu que tu a l'air de bricoler un peu en plus, la mécanique s’apprend facilement sur ces engins la, c'est accessible et basique, j'en dirais pas autant des machines récentes qui sont recouvertes de plastique maintenant :/
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: kastor le 11 février 2015 à 14:08:56
Entièrement d'accord avec draven pour opter si possible pour autre chose qu'un sac à dos. Si vraiment t'as pas d'autre alternative, sache qu'il existe des sacs à dos ayant reçu l'homologation en 1621-2, de niveau 1 voire même 2 pour certains modèles. Ils se comportent donc comme des dorsales. Te recommander un modèle serait compliqué sans connaître ta morphologie et te besoins. Attention, ils sont pas donnés.

Ps. Si tu comptes prendre un ordi/tablette avec toi, quel que soit le mode de transport, vérifie que ce soit réellement étanche.
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Draven le 11 février 2015 à 14:16:43
Entièrement d'accord avec draven pour opter si possible pour autre chose qu'un sac à dos. Si vraiment t'as pas d'autre alternative, sache qu'il existe des sacs à dos ayant reçu l'homologation en 1621-2, de niveau 1 voire même 2 pour certains modèles. Ils se comportent donc comme des dorsales. Te recommander un modèle serait compliqué sans connaître ta morphologie et te besoins. Attention, ils sont pas donnés.

Le problème est déplacé, parce que c'est ce qui est entre le dos et le sac a dos qui devient alors dangereux ( doublure du blouson, sur-épaisseur de cuir, forme du blouson, etc... ).
Donc c'est une solution, mais a étudier en fonction du blouson qu'on compte avoir sur le dos.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 11 février 2015 à 14:47:45
Je pense rester sur une 125cc parce que :
- j'ai pas le permis A (peut être dans quelques années)
- je peux avoir une assurance full option pour pas trop cher
- l'argument auprès de Mme Tompouss c'est que ça consommera beaucoup moins que ma voiture (qui culmine à presque 9l/100km)
- quasiment que des trajets limité à 90km/h sur mes trajets quotidiens hormis une voie rapide à 110km/h sur 4-5km sur mon trajet boulot et quelques bornes de ville

Je prend note pour la sacoche de réservoir (il y en a un directement adapté au modèle de moto qui me fait envie) et pour les protections dorsales des blousons.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: zangetsu74 le 11 février 2015 à 14:48:58
Hello,
Bienvenue à toi dans le monde merveilleux des 2 roues ;)

Je rejoins l'avis de Draven sur les dorsales intégrées aux vestes. J'ai perso opté pour une dorsale "autonome" (la Tryonic feel avec ceinture réglable - et dispo en différentes tailles)

Et comme tout le monde, j'éviterais au maximum le sac à dos avec des objets solides dedans (idéalement faudrait même que j'enlève clés et portables de mes poches en roulant, en cas de chute, bonjour la gueule des organes internes ensuite O_o )

Ensuite, j'utilise sur ma moto une sacoche réservoir, des valises latérales et un top-case. Je module leur présence sur la bécane en fonction de mes besoin d'emports ;). Pour les trajets boulot/maison en général je me contente du top-case.

Je vais pas te lister tout le matériel de sécurité que j'utilise, tu n'as pas forcément les mêmes contraintes / besoins / budgets (mais n'hésite pas à m'envoyer un mp si tu veux en discuter), et j'aime pas trop les listes à la prévert.
Mais ta liste est une bonne base. Les équipements en cuir sont en général de bons investissements pour du long terme (mais chers à l'achat par contre !), ils nécessitent par contre un bon entretien régulier (surtout si tu roules par tous les temps !) et d'être choisis vraiment à la bonne taille. Une remarque aussi par rapport au cuir : l'été tu vas bouillir dedans ^^
Sinon, perso, j'ai trouvé de très bons conseils d'équipement sur le site "Passion moto sécurité" (http://moto-securite.fr).
Il y a également d'autres articles, notamment des "spécials débutants" qui m'ont énormément appris lors de mon arrivée dans le monde du 2 roues !

Enfin, n'oublie pas un petit kit moto, comme on peut constituer un kit voiture ;)
(kit mèches + cartouche CO2 en cas de crevaison, wd40, jeu d'outils, constat amiable pré-rempli, ...)


V ;#
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: zangetsu74 le 11 février 2015 à 14:55:46
Je pense rester sur une 125cc parce que :
- j'ai pas le permis A (peut être dans quelques années)
Tu as le AL (A1 ?) ou c'est juste l'équivalence avec le permis B ?
Si tu n'as jamais roulé en 2 roues motorisé ou si cela fait longtemps que tu n'as pas roulé, je te recommande de chercher une des formations "rafraichissement" qui se font en général au printemps un peu partout en France. Souvent c'est en partenariat avec les motards de la gendarmerie, et ca fait toujours du bien !

- l'argument auprès de Mme Tompouss c'est que ça consommera beaucoup moins que ma voiture (qui culmine à presque 9l/100km)
Les grosses cylindrées récentes ne consomment pas beaucoup, c'est pas ce qui fera la différence entre une 600 et une 125 ;) (ma 600 fazer de 2004 consomme moins de 5 l./100 quand je roule "cool" et jamais plus de 6l. en attaquant un peu plus sur les petites routes)

- quasiment que des trajets limité à 90km/h sur mes trajets quotidiens hormis une voie rapide à 110km/h sur 4-5km sur mon trajet boulot et quelques bornes de ville
J'ai eu pendant 2 ans un 125 (bon un scooter, je sais c'pas pareil) et je faisais une partie du trajet sur de la voie rapide, ben je préfère largement avoir de quoi faire un peu plus de bruit (et dégager rapidement si besoin) sur les 2 voies, même pour 4 bornes (et je te raconte pas quand c'est en montée ou avec du vent de face  ;# )
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 11 février 2015 à 15:48:57
Bah là je partais sur la formation de 7h qui se fait en complément du permis b pour avoir le droit de rouler une 125cc, ce ne sera pas du luxe puisque je n'ai pas roulé de deux roues depuis l'obtention de mon permis en 2009.

Je pensais faire le permis A plus tard si je souhaite plus gros, au final je me tâte à le faire directement mais avec une plus grosse cylindrée ça risque de coincer en terme de budget assurance (j'ai pas un très gros bonus) d'autant que je pensais partir sur du neuf.

Pour la voie rapide la moto qui m'intéresse (Yamaha MT-125) est quand même donné pour 138km/h au max par le constructeur et d'après certaines vidéos le 0-100km/h en 12-13sec  mais effectivement à 110km/h je risque de manquer de puissance si je dois dégager vite fait.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Thrawn le 11 février 2015 à 16:22:25
Pour l'équipement, pour rouler toute l'année, j'ai opté pour du synthétique... c'est un choix perso, évidemment.
Mais ça permet d'utiliser un sur-pantalon plutôt qu'un futal de moto. Moins chaud en été, doublure thermique en hiver (pour ceux qui en ont besoin), et ça permet d'avoir un pantalon de ville ou un jean en dessous. Pour le taff, ça permet de pas avoir un look trop typé.
Le textile est choisi résistant à l'abrasion, et même si ça chauffe/fond, c'est le jean qui est collé, pas ta peau.

Pour les bottes... des bottines de randonnées sont l'option de certains "roule-toujours"... j'ai pas encore passé le pas, mais j'y pense. Avec le gore-tex intégré, le rembourrage et le cuir, ça doit grosso modo être aussi protecteur concernant les intempéries et les chocs (de toute façon, pas de miracle pour ça...) mais en plus, contrairement à bien des bottes de bécane, on peut marcher avec agréablement.

Pour choisir ton casque, fait très attention à la taille, c'est très important. Trop souvent, le motard/ scooteriste perd son casque avant même de toucher le sol.
Après tu choisis selon ton confort dedans. Le site http://sharp.direct.gov.uk/ est très utile également ;)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 11 février 2015 à 22:57:01
Pour les bottes je me tâte pour des magnum hi-tec mais je sais pas si c'est adapté. Je vais avoir le temps de regarder, la 125cc c'est vraiment trop limite (essai sur voie privée je précise) et le délai est de plus de 8 mois pour le modèle qui m'intéresse. Je vais donc m'attaquer au permis gros cubes et avant ça les joies du code  ::)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 12 février 2015 à 00:33:19
Salut les gens !

Déjà beaucoup de choses intéressantes  sur le matériel dans les pages précédentes mais je vais y aller aussi de mon "petit" commentaire ;)

- casque

Un intégral (Un pote motard qui avait toujours roulé avec un casque jet est allé s'acheter un intégral quelques jours après avoir vu les traces sur l'avant du mien après mon accident (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,65700)) , de préférence d'une marque reconnue mais surtout à essayer absolument en le gardant  au moins 5-10 minutes (même si il fait chaud dans le magasin et qu'on a l'air ridicule !) !

Effectivement un casque se porte très ajusté ! Ça doit frotter un peu les oreille pour le passer et on doit sentir le pression du rembourrage sur les joues. Un test : secouer la tête sans attacher la jugulaire. Si le casque ne suit pas exactement les mouvements de la tête c'est qu'il n'est pas adapté (trop grand OU forme qui ne convient pas)

On a pas tous la même forme de crane et ce qui semble idéal pour l'un peut être un calvaire pour l'autre. Par exemple on m'avait recommandé les Shark pour leur bon rapport qualité/prix mais je me suis rendu compte qu'ils avaient un point dur  qui m'appuyait sur le dessus des arcades. En passant juste le casque 30 secondes ça allait mais en le gardant un peu plus longtemps je me suis rendu compte que ça me provoquait un mal de crane ! Au suivant ...

Il y a d'autres critères qui ne se voient pas en magasin comme le bruit ou l'aérodynamisme (Mon premier  casque sérieux était un Lazer confortable en ville ou sur petites routes mais pénible sur autoroute car dès que je tournais un peu la tête le vent relatif avait tendance à pousser assez fort pour continuer le mouvement) donc en plus des liens déjà donnés ça peut valoir le coup de prendre des avis sur les forums spécialisés moto

Le Pinlock est une bénédiction ! C'est un genre de double vitrage pour la visière qui permet de diminuer énormément la formation de la buée dans le casque. Pas mal de modèles "haut de gamme" l'intègrent d'office mais ça peut s'ajouter sur quasiment tous les modèle. Le surcoût n'est pas négligeable mais toutes mes connaissances qui y ont gouté n'ont pas pu revenir en arrière.

- veste en cuir avec protection dorsales et coques

Les blousons en synthétique ont aussi (à condition de ne pas les porter à même la peau)  des avantages :
On en trouve notamment des plus couvrants, plus imperméables et plus "ajustables" (languettes réglables permettant d'ajuster la coupe pour éviter les courants d'air sans être engoncé)

Au final j'avais une veste longue en synthétique pour l'hiver et les demi-saisons pluvieuses et un blouson en cuir (Pas trop court et assez épais ! Beaucoup de modèle ont un cuir trop fin et trop "sec" à mon goût) le reste du temps.

Même les bons synthétiques finissent par ne plus être si étanche que ça à la longue (quand ils le sont au départ ...) donc avoir une combinaison étanche à mettre par dessus le reste pour les longs trajets sous la pluie est un vrai plus.

- pantalon en cuir avec coques

Dans l'idéal c'est parfait, après il faut être conscient que le pantalon coqué est franchement "typé" et pas forcément confortable quand on descend de la moto. C'est à voir suivant l'utilisation et les possibilité de se changer en arrivant mais il vaut mieux un cuir épais de forme "jean" qu'on mettra  à tout les coups qu'un coqué qu'on ne mettra finalement pas la plupart du temps !

Il existe des plaques en silicone qui peuvent se mettre dans un pantalon sans coques et qui semblent (pas essayé moi-même) procurer une protection améliorée tout en étant plus discrètes (mais sans doute moins efficaces) que les coques.

Sinon le sur-pantalon coqué à mettre par dessus un pantalon de ville semble effectivement être une bonne idée (à condition que le pantalon de ville ne soit pas lui même en synthétique) mais je n'ai jamais essayé.

Pour ma part j'avais fini par opter pour le cuir forme jean sans coques que je portait tout le temps y compris au boulot et avec lequel je pouvais (hors canicule) marcher sans être gêné.
Par contre je n'ai jamais eu un cuir de ce type qui reste étanche longtemps donc combinaison ou sur-pantalon étanche obligatoire en cas de grosse pluie parce qu'un cuir mouillé ça met très longtemps à sécher

- bottes adaptées

Encore une fois ça dépend de l'usage et la possibilité de se changer mais personnellement je n'ai jamais trouvé confortable de marcher ou de garder des bottes de moto pour la journée, sans parler du look, lui aussi souvent très typé, au boulot.

Les Doc Martens montantes ou les botte de cowboy (celle avec une vraie semelle et un cuir épais) limitent l'écrasement du pied en largeur et protègent de l'abrasion mais pas tellement des chocs sur les malléoles.

A l'usage  ma préférence est allée à une paire de chaussures montantes cuir/goretex typées rando, relativement discrètes, protégeant les malléoles et très confortables mais j'ai aussi usé des Doc et j'ai des potes qui ne jurent que par les "type Caterpillar"

- gants coqués

Vérifier que les coques répartissent bien la pression sans gros point dur certain modèles  "apacher" ayant des coques plus pour le look qu'autre chose.

Prévoir qu'un modèle assez chaud et étanche pour être bien l'hiver sera trop chaud en été ...

En hiver les manchons sont moches mais vraiment plus efficaces pour protéger du froid ou de la pluie.
J'ai résisté longtemps mais après avoir essayé différents modèle de gants et de moufles et devant l'insistance d'un pote qui roule en scooter la semaine j'ai essayé et adopté les manchons moches. J'insiste : C'est Beaucoup plus efficace !  ;D


- Sacoche de réservoir ou top-case ?

Un top case bien conçu est étanche. Si en plus le PC est dans un sac adapté ça ne craint vraiment rien de se coté là.
Par contre un top case, de par sa position et sa fixation, c'est très souvent un amplificateur de vibrations donc pour un PC j'ajouterais une couche molle et absorbante (une vielle couverture, de la mousse "molle", ...)

En gros un top-case c'est comme (petit) un coffre de voiture. On peut y ranger une bombe anti crevaison, quelques outil et, un gilet fluo quand il n'y a pas de place sous la selle, y laisser un casque et/ou un blouson pour marcher plus léger quand on s'arrête, etc
L'inconvénient c'est que c'est encore plus facile à forcer qu'une voiture ...

Il me semble qu'il y a un peu moins de vibrations dans une sacoche de réservoir mais par contre à moins d'avoir un PC vraiment petit il n'y a pas énormément de place.

Toutes mes motos ont eu un top-case où je rangeais mon sac à dos (en plus du brol qui restait à demeure) et je n'aurais pas voulu d'un modèle où il ne se monte pas.
La sacoche de réservoir me servait essentiellement pour avoir les cartes et la bouteille d'eau sous la main pour les ballades.


Un p'tit lien (http://sevenfifty.fr-bb.com/t6959p40-astronefle?highlight=astronefle) pour partager les émois d'un "vieux débutant" de ma connaissance (ça commence au troisième post de la page 3)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Trekkal le 12 février 2015 à 09:15:45
Ahlala....ça me rappel mon exploit effectué en 2009 avec un pote motard: nous avons fait le tour de France (quasi complet ) frontalier et cotier soit 4700 km de departementales et autres petites routes secondaires en 8 jours !!!!! Et 100% bivouac !!!

put**n que des bons souvenirs!!!! Faudrait que je prenne le temps de faire un post...
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Thrawn le 12 février 2015 à 19:38:22
100% d'accord avec onc roger.

J'avais oublié de mentionner l'intégral... dans l'idéal, système de fermeture à double D. C'est le seul accepté en compétition, c'est qu'il y a une raison ;)

Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 12 février 2015 à 20:02:12
Pour illustrer la différence de protection entre de la toile même épaisse et du cuir je joints des photos d'une partie de mon équipement après une alternance de rebonds/glissades/roulades à 90 km/h :

- Le blouson en cuir de qualité correcte (Helston je ne sais plus quel modèle) : Des traces d'abrasion un peu partout mais nulle part le cuir n'a été transpercé ! La photo correspond a une partie de la manche droite. La zone plus sombre au milieu est l'endroit le plus "usé" mais il reste de la matière.

- Le pantalon en toile de coton, épaisseur similaire à un jean mais tissage à priori moins résistant (Decat rando) : Il s'agit de la poche plaquée sur la fesse droite. Gros trou avec des bords totalement effilochés malgré la double épaisseur à cet endroit et on peut voir en bas de la poche que le tissu s'est même déchiré. La fesse qui se trouvait  dans le pantalon était elle-même un peu "épluchée" ... Il y a des nombreuses autres zones où la toile est usée/déchirée un peu partout, surtout au niveau des cuisses, genoux et malléoles. Le compressif que j'avais dans une poche cargo n'a pas été utilisé mais il a bien protégé une partie du genou droit !

Pour les reste du matos je n'ai pas de photos :

- Le casque (Shoei XR1000) : De grosses traces d'abrasion sur l'arrière, d'autre moins profondes sur le devant sur toute la hauteur depuis le menton jusqu'à front en passant par la visière.

- Les chaussures (Lowa Renegade) : Nombreuses traces d'abrasion un peu partout. Sur la chaussure gauche les crochets métallique des lacets (y compris le coté "intérieur" de la jambe) sont tordus et usés pour plus de la moitié de leur épaisseur. Sur la droite le tissus externe est percé au niveau de la malléole mais le rembourrage n'est pas attaqué.

- Je n'ai pas revu mes gants qui ont dû rester quelque part sur la bau. Il s'agissait de gants d'été, paumes cuir, dessus cuir et coques, filet entre les doigts. Les mains n'ont rien eu ...
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Mezig le 12 février 2015 à 20:12:51
Whoooo !!!
T'a dus avoir très chaud la.
D'ou l'importance d'une bonne protection pour soi mais également pour le passager.
Ça ma fout trop les boules, l'été, quand je vois des gros kékés avec leur super bécane et l'équipement kivabien mais dont la passagère qui a un casque que je ne mettrais pas sur une mobylette, la mini-jupe et le p'tit top trop mimi.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 13 février 2015 à 13:29:52
Aouch la dégaine du pantalon, ça conforte mes choix et puis vu que je peux stocker des vêtements, chaussures et autre dans mon bureau et me changer tranquilement au travail ce serait bête de me priver de la protection d'un vrai pantalon de moto.

Dans tous les cas la moto école m'impose une veste de moto, un pantalon de moto, des bottes de moto, des gants coqués et j'ai encore mes deux casques que j'avais jusqu'à mes 18ans (des intégral justement) qui ne sont jamais tombés ou autre, au voir s'ils me vont encore 6 ans après mais je suis pas fan des Jet donc ça résoud le problème.

Grâce à ton intervention Onc Roger je viens aussi de remarquer qu'il vaut mieux que j'achète en magasin plutôt que par VPC pour être sûr d'être à l'aise dans mon équipement  :)

EDIT : par contre après avoir lu le topic concernant ton accident ça fait quand même un poil flipper, déjà en voiture (conduite attentive et respectueuse du code de la route) certains me font des frayeurs chaque jour alors en moto...  :-\
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Burdigala le 13 février 2015 à 16:51:00
Tompouss, en moto on dit que "le danger c'est les autres" pour paraphraser Sartre, les 2/3 des accidents en moto vs tiers sont causés par le tiers (refus de priorité par ex.). Il n'y a rien qui remplace les sensations en moto, mais c'est clairement une activité à risque, pour simplifier agis comme si tout les conducteurs autour de toi cherchaient l'accident... et pas la peine de s'énerver contre les petites vieilles, les énervés qui te collent, les gens au téléphone qui zigzaguent, on ne les changera pas. Mais ce que tu peux changer, c'est d'arriver à destination en un seul morceau à chaque fois, en modifiant ton comportement (ex. ralentir/céder le passage, il vaut mieux une concession à la priorité qu'une concession à perpétuité).

Un autre détail, si par chez toi c'est comme ici (Luxembourg) la saison moto est parfois courte, bien se méfier à la reprise: les conducteurs n'ont plus l'habitude des motos sur la route, ils risquent d'être surpris/ne pas regarder dans leurs rétros correctement.

Et coté fringue, perso je prends de quoi me changer aussi au bureau, je suis plutot ATGATT, ca se fait trés bien. Les sacoches de selle sont une option, de préférence waterproof, sinon top case. Pour les vêtements regarde peut-être du coté de Soubirac (http://www.soubirac.eu/), ils font des trucs assez low profile, trés bonne qualité apparemment.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Cheyenne le 13 février 2015 à 17:10:15
Grillé par Burdigala : pour simplifier agis comme si tout les conducteurs autour de toi cherchaient l'accident...
J'allais dire comme si les autres en voulaient à ta peau.
Autre point : vérifie la "compatibilité" des différentes pièces d'équipement.
J'explique. Quand je bossait dans le design outdoor on a aussi bossé pour la moto.
Réception d'un proto de veste/blouson, essai : super... jusqu'au moment ou, pris d'un doute, je suis allé chercher un casque. et là, ce que je craignais, col trop haut impossible à porter avec un intégral >> retour chez le patronnier.
Donc verifier que les gants ne sont pas une galère à enfiler par dessus les manches que la combi de pluie s'enfile ...quand il pleut  ;) ;D sans enlever les bottes :'( :down:, etc
Ah j'oubliais les casques (même non abimés) ont une durée légale.
Chutttt je suis dans le même cas.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: oberon le 13 février 2015 à 17:33:42
Bonjour,

Ah j'oubliais les casques (même non abimés) ont une durée légale.

ah bon ?  :-\
J'ai remplacé le mien l'an dernier, après 10 ans de bons et loyaux service. Mais malgré de longues recherches je n'ai rien trouvé sur une date de péremption. Les fabricants de casques préconisent un remplacement au bout de 5 ans. Mais comme ce sont eux qui vendent les casques...  ::)
Je ne suis pas chimiste, mais les coques et les vernis vieillissent mieux qu'au siècle dernier.
Si quelqu'un à plus d'info...
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Draven le 13 février 2015 à 18:04:15
Les matériaux finissent par s'user concernant les casques, pour tourner sur circuit il faut un casque de moins de 5ans, sur route c'est seulement préconiser.

Dans le milieu forestier, de plus en plus de marques mettent un symbole sur le casque, qui se décolore au fil du temps, et indique le moment de le changer ( vieillissement du aux UV, etc... ).

En revanche, en moto, avec une utilisation journalière ou assez conséquente, au bout de 3 ou 4ans le casque est déjà bien usé... L'intérieur s'use, les mousses se tassent, le joint qui fais l'étanchéité de la visière durcis, etc... Donc 5ans ça me semble large comme date...
J'ai fais de la moto pendant 10ans ( revendu pour cause d'achat immo ), a raison de 25/30 000km par an ( sur 12mois, pas seulement en période estivale ), bah " j'usais " un casque tous les 3ans en gros... Parce que quand je faisais le calcul du prix de mousses intérieures neuves, d'un changement de visière ( avec pinlock, qui s'use lui aussi ) et d'un joint neuf, bah c'était pas donné ! Je préfèrerais partir sur un casque neuf. Pourtant je tournais qu'avec du Araï.

Et c'est sans compter sur les casques changés suite a des chocs  ;D ::)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: fzr72 le 13 février 2015 à 18:14:05
bonjour a tous  ;)

alors je sait que cela risque d'etre mal vu pour mon premier post  :-[

mais pour les intéressés  ;)  un site pleins de bons conseils  :up:

http://moto-securite.fr/

je précise que je n'est rien a voir avec se site  ;) mais comme il est traité ici la survie en deux roues j'me permet de mettre le lien  ;)

a supprimé si vous le jugé nécessaire hein   ;)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: VieuxMora le 13 février 2015 à 18:31:19
Bonjour fzr72 et bienvenue,

Commencer en donnant un lien de qualité pour les motards est un excellent début.
C'est une des façons de produire du "signal" comme on dit ici. 

Donc c'est un bon premier post.  :doubleup:
 
( Au fait, 72: La Sarthe ? Le Mans ?? Circuit ???)  ;)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: fzr72 le 13 février 2015 à 18:47:05
Bonjour fzr72 et bienvenue,

Commencer en donnant un lien de qualité pour les motards est un excellent début.
C'est une des façons de produire du "signal" comme on dit ici. 

Donc c'est un bon premier post.  :doubleup:
 
( Au fait, 72: La Sarthe ? Le Mans ?? Circuit ???)  ;)

tout a fait nord sarthe a 50kms du mans donc du circuit ( du coté d'alençon   ;) )

 ;) éric
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 13 février 2015 à 18:52:06
Citer
Ah j'oubliais les casques (même non abimés) ont une durée légale.

De combien ? J'ai déjà entendu ça mais personne n'a jamais pu me trouver (j'ai cherché aussi de mon coté sans succès) un texte qui le confirme.
A ma connaissance la seule obligation légale pour rouler sur route est d'utiliser un casque homologué.

Pour en avoir discuté avec le représentant d'une grande marque : A une époque le plastique de la coque vieillissait et devenait cassant avec les UV. Aujourd'hui il y a longtemps que tous les fabricants utilisent une peinture anti-UV qui rend le phénomène quasiment insignifiant et il avouait qu'on conseille 5 ans "par précaution" (et intérêt pour les vendeurs  ;#) mais que c'est conservateur et que ça ne repose plus vraiment sur une base technique.

Donc un casque d'une marque connue, qui a les bonnes étiquettes d'homologation, dont les mousses sont en bon état si je connais son histoire (pas de  gros choc, etc) je n'aurais aucun scrupule à l'utiliser même si il a dépassé les 5ans (plus de 10 ans j'hésiterais peut-être ...)

Par contre je plussoie avec Draven ! A la longue, même avec un casque haut de gamme, les mousses se tassent, la visière se raye et après quelques années d'usage quotidien il n'est pas beaucoup plus cher d'en acheter un neuf surtout si on profite des soldes et qu'on accepte d'avoir la déco de l'année passée  ::)

PS : Merci à FZR72 pour le lien qui semble intéressant pour ce que j'en ai vu rapidement
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Trekkal le 13 février 2015 à 19:33:52
Une petite video humouristique qui resume tout:
https://www.youtube.com/watch?v=mw_WNdRonM8&list=PLC5F461F902BA9ECF
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Cheyenne le 13 février 2015 à 22:49:26
Pour ce que j'en sais (mais en effet à vérifier) l'étiquette de l'homologation change de couleur.
C'est peut être un problème des assurances (?)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 13 février 2015 à 23:18:25
L’étiquette CE (norme européenne) est blanche et il n'est pas prévu qu'elle change toute seule de couleur ... enfin il est possible qu'elle devient grise ou  brune mais ça veut juste dire que le casque est sale  ;D

Il y a eut des étiquettes vertes pour la norme NF mais je crois qu'elles n'ont plus cours et elle ne changeait pas de couleur non plus
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Cheyenne le 13 février 2015 à 23:29:25
C'est ce dont je parlais actuellement une étiquette verte ne "serait" plus aux norrmes ?
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 13 février 2015 à 23:30:23
Perso on me demande un casque de moins de 6ans à la moto école, je suis bon pour en racheter un, elle va vraiment me coûter cher la crise des 25 ans  :D
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: onc roger le 14 février 2015 à 00:12:47
C'est ce dont je parlais actuellement une étiquette verte ne "serait" plus aux norrmes ?

A priori c'est toujours ok légalement. Je voulais juste dire que les "nouveaux" casques n'ont plus cette étiquette depuis un moment, la dernière version de la norme CE l'ayant remplacée.

Par contre ça veut sans doute que ton casque est loin d'être jeune  ;#
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Cheyenne le 14 février 2015 à 09:58:28
En fait elle n'est pas verte, j'ai cru.
Ce devait être mon précédent.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: fzr72 le 18 février 2015 à 22:17:08
 :'( oupss j'viens de voir que zangetsu74 avait déjà citer le lien que j'ai mis  :sorry:

sinon pour revenir au protections dorsale,sans se ruiner tu peut aller a d4 et voir les
dorsales pour le ski   ;#

la mienne ( wedze ancienne version, 34e il y a 2/3 ans  ) a la norme EN 1621-1  ;)  surement mieux que la simple mousse du blouson  ::)
et moins cher que certaines dainese et autres spécifique moto  :D


faudrait juste regarder si les dernières le sont aussi ( si quelqu'un passe chez d4 prochainement  :D  )
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 02 mars 2015 à 13:14:00
Petit retour suite à l'achat ce week end de mon équipement complet (je voulais être bien protègé même pour démarrer le plateau).

Si vous êtes mal foutus comme moi arrangez vous pour essayer vos équipements avant de commander si vous commandez sur le net. On a passé presque 2h à chercher les bon équipements/tailles pour ma morpho, je pense particulièrement au pantalon dont les genouillères étaient jamais à la bonne place (longues jambes avec des mollets de coq).

J'ai aussi opté pour un casque avec le système pour virer tout la mousse en cas d'accident (gagner quelques minutes sera peut être décisif si il venait à m'arriver malheur) et une petite pompe à air permettant d'ajuster le "serrage" du casque sur ma tête.

J'ai opté pour du tout cuir, je prendrai peut être un pantalon en kevlar d'ici l'été. Et j'ai changé la dorsale pour un modèle un peu plus digne de confiance que celle d'origine.

(http://img15.hostingpics.net/pics/426423103761367963643571122149197544138734841439n.jpg) (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=426423103761367963643571122149197544138734841439n.jpg)

Je pense être pas trop mal en terme de sécurité/confort de conduite, je modulerai au fur et à mesure par la suite.

Merci à vous pour vos conseils, je ferai un petit retour sur mes impressions de jeune motard (rapport à la sécurité) quand j'aurai passé mon permis et acheté ma moto  :)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: kastor le 02 mars 2015 à 17:15:23
Cool. T'as pris un tour de cou ou une cagoule ?
Titre: Re : Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 02 mars 2015 à 17:24:38
Cool. T'as pris un tour de cou ou une cagoule ?

Oui j'y ai pensé, en avais mais des trop fins pour l'hiver  :)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Thrawn le 02 mars 2015 à 18:49:46
ça ne colle pas vraiment avec le look full cuir mais un bon vieux keffieh des familles, noué, fait très bien le taff ^^
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 02 mars 2015 à 19:58:12
Oui j'en doute pas, après l'alsace c'est rude comme climat alors je préférais prévoir  ;#
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Thrawn le 02 mars 2015 à 20:06:12
Je n'aime pas les cagoules et tours de cou. Les cagoules, parce que ça favorise la buée (je porte des lunettes, et je n'ai pas de pin-lock), les tours de cou parce qu'ils finissent toujours par se tasser à la base du cou et laisser un espace nu à la base du casque.
Mon vieux keffieh, noué soigneusement, même par -5°C et sur autoroute, ne m'a jamais fait ce genre de blague ;)
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: musher le 02 mars 2015 à 23:53:41
La cagoule, je la porte sous le nez (ou sous la bouche) pour éviter de respirer dans la cagoule et j'ai pas de problème de buée.

L'avantage de la cagoule, c'est qu'il y a pas d'espace ou l'air peut s'infilter et avec les cagoules à plastron, on a la gorge bien protéger.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 02 juillet 2015 à 19:49:02
Plop !

Je cherche un moyen de trimballer mon EDC à moto, selon vous il y a des risques à porter un petit fixe en neck ou dans une poche pectorale à moto ? Point dur contre les côtes en cas de chute ?

Peut être que je psychote trop.

Merci d'avance.
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Magic Manu le 02 juillet 2015 à 21:45:17
J'ai porté jour et nuit un petit neck (Taberneck de PHM) autour du cou (avec briquet, photon et billet), et roule beaucoup en moto (tous les jours). Le neck est dans un étui en kydex. Je suis tombé un fois au deux, sans gravité. Je me suis posé plusieurs fois la question du risque surajouté, et me disais que l'étui était suffisamment costaud, que si la violence du choc était telle que l'étui se casse, je serais de toutes les façons mal barré..
Et puis, m’apercevant que j'utilisais surtout la photon, et parfois le couteau, j'ai mis une photon sur ma clé, et un  mini Victorinox Signature  (http://www.victorinox.com/ch/app/product/Swiss-Army-Knives/Category/Classic/Classic-Range-58-mm/Signature/0.6225) dans ma poche de pantalon. Résultat très positif: j'ai en plus un stylo et des ciseaux, et plus besoin de me justifier quand je me mets torse nu (oui! je me déshabille souvent en public!!)!
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 02 juillet 2015 à 21:54:19
Merci Manu ! Par contre je vais rester sur le fixe, je vire déjà le pliant parce que ça me gave de le nettoyer (je mange tous les jours ou presque avec)  ;D
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Magic Manu le 02 juillet 2015 à 22:07:55
C'est certain qu'un Victorinox signature, c'est pas l'idéal pour manger :D!!
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 02 juillet 2015 à 22:35:23
Bah la lame couperai je pense mais c'est plus le nettoyage ensuite, vu que je suis un goret, qui va être fastidieux
Titre: Re : Survie en deux-roues motorisé
Posté par: Tompouss le 19 février 2019 à 12:48:56
https://lemotarologue.fr/ce-moment-ou-tu-es-trop-a-laise-en-moto/?fbclid=IwAR1nhhn9Y1___DA0CsW5hzTQVoShJAvDuFCmYJwE0RSSNaK42QRt4hq_ZJU (https://lemotarologue.fr/ce-moment-ou-tu-es-trop-a-laise-en-moto/?fbclid=IwAR1nhhn9Y1___DA0CsW5hzTQVoShJAvDuFCmYJwE0RSSNaK42QRt4hq_ZJU)

Un article sympa qui traite de l'excès de confiance en deux roues, un peu de prévention sans le ton moralisateur  :)