Vie Sauvage et Survie

Techniques et savoirs de survie => Survie en milieu naturel => Discussion démarrée par: Outdoorsman le 21 mars 2009 à 20:40:20

Titre: Utiliser ses urines
Posté par: Outdoorsman le 21 mars 2009 à 20:40:20
On sait que les urines, utilisées immédiatement après la miction, ont un bon pouvoir antiseptique sur les piqures en tout genre (méduse, hyménoptère), voire même sur les blessures.

Une utilisation plus contestée est dans leur consommation pour palier à une déshydratation. Elles contiennent en effet pas mal d'urée, surtout si on est déjà déshydraté, et du coup il y a risque de bloquer les reins. Cela semble toutefois possible en petite quantité.

Je laisse la parole à tous ceux qui auraient des connaissances (je n'ose dire expérience) sur le sujet pour compléter ou amender.
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 21 mars 2009 à 20:48:14
On sait que les urines, utilisées immédiatement après la miction, ont un bon pouvoir antiseptique sur les piqures en tout genre (méduse, hyménoptère), voire même sur les blessures.

Alors euh...  je peux pas vraiment te laisser dire ça, sorry ;)

Les urines d'une personne en santé (pas d'infection urinaire) et dont le méat urinaire est parfaitement propre est STERILE.  Elle n'est pas désinfectante.  Grosse différence ;)

Citer
Une utilisation plus contestée est dans leur consommation pour palier à une déshydratation. Elles contiennent en effet pas mal d'urée, surtout si on est déjà déshydraté, et du coup il y a risque de bloquer les reins. Cela semble toutefois possible en petite quantité.

Sans doute, mais je vois pas l'intérêt...  quelques décilitres de toxines, c'est pas le bon plan, et ça réhydrate presque rien.  Si tu manques d'eau, t'en trouves et basta ;)  Et t'économises ta sueur... 

Ciao ;)

David
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: vik le 21 mars 2009 à 20:59:19
L'urée dans le temps se transformerait en ammoniaque, si quelqu'un connait une utilisation de l'ammoniaque..  :huh:
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Gros Calou le 21 mars 2009 à 20:59:59
Bonsoir,
utile comme moyen pour se réchauffer (dans une gourde par exemple).
Mais tout le monde est surement déjà au courant...
@pluche

Justement je pense que c'est la chaleur + le fait du liquide qui appaise, mais quand j'étais ado, j'ai fais tout les p'tits boulot pour gagner 3 à 4 ronds pour améliorer l'ordinaire et gagner ma croûte, pompiste, fossoyeur, déménageur, manoeuvre etc .... Et j'ai rencontré des mecs qui se pissaient sur les mains parce-qu'ils avaient des crevasses, cela ne guérissait pas et ils se disaient peut-être qu'elles étaient trop profondes. Je leur ai proposé d'employer des crèmes consues pour ça et certains voulaient pas passer pour des tarlouzes , mais quand ils ont vus le résultat sur ceux qui en avait rien à fou*re, ils se passaient la crème en cachette  :D

Mes 2 Balluches.

 ;)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Outdoorsman le 21 mars 2009 à 21:03:11
Bon ben je vois que j'ai bien fait de poser la question, comme ça j"apprends.
Mais alors l'efficacité sur les piqures, c'est du bidon ?
J'ai entendu des secouristes sur les plages dire ça pour les méduses.
Et sur les blessures ?
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Gros Calou le 21 mars 2009 à 21:09:13
Amha, je vais peut-être me faire botter le cul, mais c'est comme les tiques et l'éther (dieu me pardonne), recettes de grand-mère, faut faire 50/50, à chaque fois que j'ai affaire à une méduse les CRS ou Sauveteurs me sortait une pommade camphrée ou anti-inflammatoire ? mais ne me pissais pas dessus.  :lol: :lol: :lol: :lol:

Si un a essayé, il est en train de sécher dans ma cave !  :lol: :lol: :lol:

 ;)

Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: vik le 21 mars 2009 à 21:12:34
Je pense juste que la pisse peut éventuellement apaiser la réaction urticante en enlevant la substance qui s'est déposée sur la piqure, j'essaierais la prochaine fois que je vois une méduse, parait que ça marche aussi pour les piqures de vives (mais ça je ne testerais pas lol)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: sebastienb le 21 mars 2009 à 22:05:14
Citer
'urée dans le temps se transformerait en ammoniaque, si quelqu'un connait une utilisation de l'ammoniaque..

L'urine ammoniaquée était utilisée dans l'antiquité pour se décolorer les cheveux. Mais on est loin de la survie :)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Pierrot le 21 mars 2009 à 22:24:01
Utilisée chez les eskimos  ( à l'époque ) comme shampoing et aussi pour tanner les peaux.
Source Paul Emile Victor.
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Gros Calou le 21 mars 2009 à 22:25:23
Jamis vu un Eskimau décoloré moi !

 :lol: :lol: :lol:
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 21 mars 2009 à 22:47:40
Bon ben je vois que j'ai bien fait de poser la question, comme ça j"apprends.

Oui...  mais tiens toi bien.

T'as pas fini d'apprendre.

L'urine, comme tout fluide propre/stérile peut faire l'affaire pour NETTOYER une plaie, ce qui est déjà une énorme partie du boulot de prévention des infections.  Désinfecter une plaie sale ne sert à rien.  Désinfecter une plaie propre est parfois/souvent superflu (tout dépend de la profondeur, de la localisation, et de l'état du système immunitaire de la personne).  Autrement dit, de pisser sur une plaie pour la nettoyer est loin d'être con.  Concrètement, ça peut fonctionner.

On parlait de ça ici il y a trois ans : http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=5416.0

Et il y a presque pile un an on a rouvert le débat : http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=7094.0

Citer
Mais alors l'efficacité sur les piqures, c'est du bidon ?
J'ai entendu des secouristes sur les plages dire ça pour les méduses.

Honnêtement : je ne sais pas.  Possible que le simple fait de rincer la brûlure chimique causée par les tentacules de méduses puisse soulager la douleur.  Franchement j'ai jamais testé.

Ciao ;)

David
Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: Berhthramm le 21 mars 2009 à 23:04:42
Bon ben je vois que j'ai bien fait de poser la question, comme ça j"apprends.
Mais alors l'efficacité sur les piqures, c'est du bidon ?
J'ai entendu des secouristes sur les plages dire ça pour les méduses.
Et sur les blessures ?

à mon avis c'est un prétexte  bidon que te sortent des copain pour pouvoir te pisser dessus et aprés se foutre de toi en douce...

:lol:  :o  :lol:
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: sebastienb le 21 mars 2009 à 23:42:18
L'eau chaude salée est indiquée pour les piqures de méduses : http://www.urgence-pratique.com/2articles/medic/Meduse.htm (après est-ce que l'urine est assez chaude et assez salée, c'est une autre histoire...)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: éclipse le 22 mars 2009 à 08:02:54
Salut,  :)
A un copain qui avait une mycose aux orteils, le médecin militaire avait "prescrit" qu'il p*sse dessus durant la douche. Acide urique ?
Jamais su si cela avait eu raison de ses petits champignons… :glare:
Quelqu'un peut-il confirmer ou infirmer ?
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 22 mars 2009 à 08:28:17
Je peux infirmer. 

J'ai eu une mycose au pied droit quand je préparais le BE d'AMM en 2004.  J'ai tout testé, depuis l'urine jusqu'au magnétiseur (qui s'est foutu de ma gueule gentiment :D) en passant bien sûr par les antifongiques de l'industrie pharmaceutique.  Rien n'a fonctionné...  Le seul truc qui a eu raison de ces bestioles, c'est quand j'ai changé de godasses (plus de gore-tex, que du cuir), et que j'ai mis de l'HE d'arbre à thé dans mes pompes.  Environnement moins humide + HE...  ça a marché.

Ciao ;)

David
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Sotret le 22 mars 2009 à 09:09:05
Bonjour à tous,

Pour les méduses, il ne s'agit pas d'une brûlure chimique mais d'une injection de venin dans la peau au moyen de cellules spécialisées dans les tentacules. Un "dard" microscopique au bout d'un tube minuscule est éjecté et fait office de "seringue". L'eau chaude salée permet peut-être d'appliquer une pression osmotique empéchant la diffusion du venin...

Pour revenir à l'utilisation de l'urine, je crois que tout a été dit pour l'utilisaton "premier secours". reste les utilisations "vie en campagne et bushcraft"...

utilisation en tannage ?
délimitation du bivouac  :lol:?
...
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Outdoorsman le 22 mars 2009 à 09:42:45
délimitation du bivouac  :lol:?

C'est pas une mauvaise idée.
J'ai observé un renard faire un bond d'un mètre et partir à gdes emjambées après avoir reniflé mes urines
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: vik le 22 mars 2009 à 09:46:38
Pas sur qu'un sanglier ou un cerf en rut réagissent de la même façon... ;)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Outdoorsman le 22 mars 2009 à 09:53:19
Pas sur qu'un sanglier ou un cerf en rut réagissent de la même façon... ;)
Ouais, jamais testé.
Et puis c'est sur que si ça marchait pour les ours ou les fauves (seuls animaux de qui on a vraiment besoin de protéger son bivouac) ça se saurait...
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: f2000@pl le 22 mars 2009 à 10:21:29
Pour les méduses: J'ai entendu à la radio que l'urine est certes efficace mais non à cause de ses propriétés chimiques mais simplement à cause de la chaleur.
Donc en cas de picure, pissez vous dessus ou si vous voulez eviter de vous taper la honte et que vous en avez à disposition immédiate, utilisez de l'eau chaude.

Mon explication du phenomène (ça vient pas de la radio) : La chaleur dilate les tissus, qui leur permet d'éjecter les saloperies qu'on s'est fait injecter. (je sais que la phrase est lourdaude mais l'idée c'est que c'est dû à la dilatation)

f2000
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 22 mars 2009 à 10:43:53
T'as des sources stp ?

Parce que les "j'ai entendu à la radio" c'est sympa, mais c'est pas ce que j'appelle une info recevable.  C'est à cause de messages comme celui là que la qualité de ce forum est très variable  :(

David
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Outdoorsman le 22 mars 2009 à 10:50:03
J'ai essayé de faire quelques recherches sur le net sur les piqures de meduses. J'ai lu bcp d'articles allant ds le même sens. Je vous cite les 2 plus sérieux.

* Sur Medinet.be : "Rincez la plaie à l'eau de mer ou au sérum physiologique. Attention: ne frottez pas la plaie et n'utilisez pas d'eau douce: cela ferait éclater les cellules urticantes restantes! Appliquez ensuite un linge propre imbibé de vinaigre, d'alcool isopropyl, d'urine ou d'eau javellisée".


* Sur urgence-pratique.com : "Le produit détoxiquant sera appliqué en continu pendant au moins 30 minutes ou jusqu’à disparition de la douleur. D’autres produits ont été décrits comme efficaces : hydroxyde d’ammonium dilué, sulfate d’aluminium, bicarbonate de sodium, huile d’olive, sucre, urine et papaïne".

Quant aux blessures, bcp de sites y font allusion mais je n'ai rien trouvé de vraiment sérieux.
Et sur le comment ça marche ben là j'ai fait chou blanc. Certains évoquent la présence de l'amoniaque qui serait le principe actif
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Woodrunner le 22 mars 2009 à 10:53:21
Sauf erreur les méduses on un venin similaire aux guêpes(hyménoptère), donc la chaleur tue le venin,... Quelqu'un pourrait confirmer?
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: f2000@pl le 22 mars 2009 à 10:53:52
j'ai trouvé ça:

http://www.topsante.com/encyclopedie/view/visualiser/464

Il semblerait donc que l'eau salée permette d'enlever les tentacules et que l'usage d'eau chaude ensuite détruise les toxines.
L'urine présente l'avantage d'avoir les deux propriétés.
Comme quoi la vérité se trouve toujours au milieu  ;)
f2000
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 22 mars 2009 à 10:57:10
Et le venin de méduse se détruirait à seulement 37°C ?  Ca m'étonne...  Celui des guêpes c'est 58°C.  Faut avoir la chaude pisse pour que ça marche à ce compte là ;)

David
Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: Sotret le 22 mars 2009 à 11:48:14
Et le venin de méduse se détruirait à seulement 37°C ?  Ca m'étonne...  Celui des guêpes c'est 58°C.  Faut avoir la chaude pisse pour que ça marche à ce compte là ;)

David

D'autant que 37°C, c'est dans la vessie. A la sortie, la température chûte nécessairement très vite...

Sinon, la forme de l'azote dans l'urine des mammifères, c'est essentiellement l'urée. L'ammoniaque est un produit de sa décomposition. Il n'y en a pas normalement dans l'urine fraîche.
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Criss Kenton le 22 mars 2009 à 12:05:51
* Sur urgence-pratique.com : "Le produit détoxiquant sera appliqué en continu pendant au moins 30 minutes ou jusqu’à disparition de la douleur. D’autres produits ont été décrits comme efficaces : hydroxyde d’ammonium dilué, sulfate d’aluminium, bicarbonate de sodium, huile d’olive, sucre, urine et papaïne".

Je viens de lire en diagonale cet article: Piqûres de méduse (http://www.urgence-pratique.com/2articles/medic/Meduse.htm)
Très intéressant  :up:

L'article mentionne, je cite: "La toxine étant thermolabile, l’eau peut être chaude. Le rinçage durera jusqu’à disparition des symptômes (environ 30 minutes). Il faudra bien sûr éviter d’aggraver les lésions par une véritable brûlure thermique.".
Le venin de méduse, tout comme celui de la guêpe, perd donc ses propriétés quand il subit une élévation de sa température. A défaut de le détruire, l'utilisation d'un liquide chaud peut l'inhiber quelque peu et ainsi apaiser la douleur... (comme ça que je comprends la citation). Par contre je n'ai pas trouvé mention de la température de "destruction"...
Malgré une exposition prolongée au soleil et un contact avec du sable brulant (plus de 40°C), bon nombre de méduses échouées sur les plages sont toujours venimeuses, ce qui laisse présager qu'une température de 37°C est insuffisante pour inactiver les toxines ;)

Outdoorsman semble avoir raison. Si l'urine est recommandée pour rincer la plaie, c'est plus pour en rapport avec sa pression osmotique qu'avec sa température:
"La plaie sera abondamment rincée à l’eau de mer ou au sérum physiologique (la faible osmolarité de l’eau douce ferait éclater les quelques cnidocystes* restant").
Donc dans ce cas de figure, en gros: mieux vaut rincer la plaie à l'urine qu'avec de l'eau douce... mais bon, mieux vaut du sérum ou de l'eau de mer...;)


Criss Kenton, médusé par Méduse depuis 1983

*Edit: Schéma d'un Cnidocyste (http://vieoceane.free.fr/paf/fiched42.html) (2ème)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: basic le 22 mars 2009 à 18:28:16
J'ai personnellement vu ce que donnait l'utilisation de l'urine sur une piqûre de vive. Il s'agissait de ma fille qui hurlait presque car ceux qui se sont fait piquer savent combien la douleur est intense et susceptible de durer. Deux minutes après le "traitement" c'était fini. L'effet de la chaleur ? douteux.
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: fy le 23 mars 2009 à 19:07:42
Bonjour,
est-il vrai qu'en faisant bouillir son urine pour récupèrer la vapeur sur une suface lisse comme du verre ou du métal(propres)pour la faire "s'écouler" dans un autre récipient;on peut boire ce liquide...
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 23 mars 2009 à 20:24:04
Théoriquement, c'est juste.  En pratique, ça ne l'est justement pas.  Sorry ;)

Faire bouillir 10cl de pisse pendant 30 minutes pour en tirer 5cl de flotte, franchement, je vois pas l'intérêt.

Je radote, mais quand on manque d'eau faut en trouver.  Boire sa pisse c'est sympa mais ça ne règle pas le problème à la base qui est l'impossibilité de s'hydrater suffisamment pour éliminer ses toxines...  C'est RARISSIME de se trouver dans un endroit où il n'y a pas d'eau à moins d'un jour de marche, sauf dans le désert, éventuellement, où on aura tout loisir de se déshydrater assez vite pour ne plus pisser du tout si on déconne.

Bref : économiser sa sueur évite de boire une pinte de pisse... ;)

David
Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: fy le 23 mars 2009 à 20:39:36
Théoriquement, c'est juste.  En pratique, ça ne l'est justement pas.  Sorry ;)

Faire bouillir 10cl de pisse pendant 30 minutes pour en tirer 5cl de flotte, franchement, je vois pas l'intérêt.

Je radote, mais quand on manque d'eau faut en trouver.  Boire sa pisse c'est sympa mais ça ne règle pas le problème à la base qui est l'impossibilité de s'hydrater suffisamment pour éliminer ses toxines...  C'est RARISSIME de se trouver dans un endroit où il n'y a pas d'eau à moins d'un jour de marche, sauf dans le désert, éventuellement, où on aura tout loisir de se déshydrater assez vite pour ne plus pisser du tout si on déc*nne.

Bref : économiser sa sueur évite de boire une pinte de pisse... ;)

David
C'est clair comme...De l'eau de roche!!! ;D
Cest vrai,il me semble qu'il y a souvent de l'eau,même cachée,autour de nous pour ne pas devoir avoir à recourir à cette méthode
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: barto le 03 avril 2009 à 19:28:19
bonjour a tous,je suis une petite nouvelle  ;Det je fais remonter ce poste pour vous assurer que boire son urine a de nombreux bienfaits :doubleup:.Pour cela il faut etre végétarien au minimun.En effet c'est l'absorbsion de viande qui donne a l'urine sa couleur foncée et sa haute teneur en urée :o.Dans le cas d'un regime vege tarien ou vegetalien l'urine devient incolore et presque inodore.Le fait de boire son urine est une thérapie qui existe depuis des sciecles  on l'appele amaroli ou urotherapie.En cherchant sur le net vous aurez toutes les explications scientifiques.L'ingestion de son urine permet de rester en bonne santé et d'eviter  les médicaments chimiques.Je pratique amaroli depuis 11 ans et depuis 10 ans je n'ai plus ingéré un seul medoc meme pas du doliprane!  ;)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Humain le 03 avril 2009 à 19:49:10
Bonjour Barto,
je fais remonter ce poste pour vous assurer que boire son urine a de nombreux bienfaits :doubleup:.Pour cela il faut etre végétarien au minimun.En effet c'est l'absorbsion de viande qui donne a l'urine sa couleur foncée et sa haute teneur en urée :o.

Je suis fort surprise par ce que tu dis là,  car cela contredit mon expérience. Il me semblait que c'était plutôt la concentration de l 'urine, dont dépend le degré d'hydratation de la personne, qui joue sur la couleur et l'odeur de l'urine. Mais bon, je ne suis pas une spécialiste hein...

Le fait de boire son urine est une thérapie qui existe depuis des sciecles  on l'appele amaroli ou urotherapie.

Sans vouloir être méchante, le fait que quelque chose existe depuis longtemps ne prouve pas que cette chose soit pertinente. Par exemple l'excision dans certains pays est une tradition  :crazy: que rien ne justifie.

b.En cherchant sur le net vous aurez toutes les explications scientifiques.L'ingestion de son urine permet de rester en bonne santé et d'eviter  les médicaments chimiques.

Je serai curieuse de connaître ces études scientifiques.

.Je pratique amaroli depuis 11 ans et depuis 10 ans je n'ai plus ingéré un seul medoc meme pas du doliprane!  ;)

L'essentiel c'est que ça te réussisse à toi. Pour ma part je suis plus que sceptique, mais je ne demande qu'à apprendre  ;)

Salut
l 'Humain
Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: Humain le 03 avril 2009 à 19:56:07
il faut etre végétarien au minimun.En effet c'est l'absorbsion de viande qui donne a l'urine sa couleur foncée et sa haute teneur en urée :o.Dans le cas d'un regime vege tarien ou vegetalien l'urine devient incolore et presque inodore.

Je rajouterai que j'ai été végétarienne pendant quelques années et que j'avoue n'avoir jamais fait cette constatation. Mais un cas n'est pas preuve... Y a t-il d'autres végétariens dans la salle ?  :D
Je ne cherche pas à te "casser", tout partage d'expériences est bon, je m'interroge, c'est tout.
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 03 avril 2009 à 20:39:51
bonjour a tous,je suis une petite nouvelle  ;Det je fais remonter ce poste pour vous assurer que boire son urine a de nombreux bienfaits :doubleup:.Pour cela il faut etre végétarien au minimun.En effet c'est l'absorbsion de viande qui donne a l'urine sa couleur foncée et sa haute teneur en urée :o

Ca n'est pas exact, sorry.

L'urée, comme l'acide urique, est avant tout le résultat de l'oxydation de protéines, qui contiennent de l'azote.  Ce sont des molécules qui servent à éliminer les déchets azotés de l'organisme...   mais l'azote il y en a aussi dans les protéines végétales.  D'ailleurs c'est bien là le point commun à toutes les protéines : elles contiennent de l'azote. 

Une urine claire et incolore est le signe d'un bon niveau d'hydratation et du fait que ton corps ne crame pas beaucoup de protide, donc produit peu de déchets azotés.  Peut-être parce qu'il en manque (de protides ou de masse musculaire), mais peut-être aussi tout simplement parce que tu manges suffisamment de glucides, et donc que tu n'as pas besoin de cramer tes précieux protides ;)

Essaie un sport d'endurance un peu intense et long, et on en reparlera ;)

Citer
Le fait de boire son urine est une thérapie qui existe depuis des sciecles  on l'appele amaroli ou urotherapie.En cherchant sur le net vous aurez toutes les explications scientifiques.L'ingestion de son urine permet de rester en bonne santé et d'eviter  les médicaments chimiques.Je pratique amaroli depuis 11 ans et depuis 10 ans je n'ai plus ingéré un seul medoc meme pas du doliprane!  ;)

Tant mieux pour toi.  L'urothérapie est une pratique qui a sans doute ses avantages, mais là on parle de l'utilisation de l'urine en situation de survie, pas pour la santé au quotidien ;)

David
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: barto le 03 avril 2009 à 20:58:52
bonjour humain
Effectivement c'est l'alimentation qui donne son "apparence "a l'urine par exemple quand tu mange des beterave rouge tu urine rouge! ;)Il en va de meme pour le gout je peux te l'assurer car lorsqu'il m'arrive de consommer de la viande mon urine n'est pas la meme :'(Cela ne m'etonne pas que tu n'ai pas constaté la difference quand tu as arretée le végétarisme, il est rare que l'on face pipi dans un verre pour regardé la couleur et dans les toilettes tout les pipi se ressemblent :lol:Pour ce qui est de la deshydratation ,une personne buvant toute son urine de la journée peu se passer de boire cela marrive souvent.Je ne dit pas que c'est general mais je connais plusieurs personnes ou c'est le cas.
L'urotherapie est pratiquée dans de nombreuses medecine traditionnelle entr'autre ayurvedique.Sache egalement que l'urine entre dans la composition de nombreuse cremes dermatologiques.De nombreuse recherches scientifique ont etées menées .tu les trouvera sur le net ,je ne peu pas te mettre les liens je suis nul en informatique .Mes gosses disent que je suis desesperante tellement je suis nulle!! Ce qui rebute les gens c'est tout le coté "sale" de l'urine mais je peu t'assurer qu'il n'en est rien.Je suis venue a cette therapie parceque a 30 ans j'avais les os d'une femme de 60 avec l'arthrose qui va avec les docs m'ont bourée de medoc qui ont detruit mon estomac et mon foie.J'ai mis plusieur mois a me lancer.On enlève pas 30 ans d'education a la poubelle si facilement mais je n'avais rien a perdre de toute façon j'etais alitée la plus jeune de me filles avait a peine 4 ans et je me demandais jusqu'a quand je serais là.Bref j'ai sauté le pas.J'ai mis 1 ans a me desintoxiquer des médocs et depuis je consomme mon urine tout les jours sans exception.J'ai repris une activité professionnelle ,je suis avs.C'est a dire que je moccupe de personnes adulte handicapées (toilette,changement des couches, transfert etc..)bref un boulot physique,je refait du sport depuis 1ans et tout va bien.Je ne veux pas dire que c'est un miracle mais seulement que l'urine a des vertues que l'on ne peu nier.Je consoit tout a fait qu'il est difficile d'envisager la pratique d'amaroli mais je soujaite seulement que vous gardiez l'esprit ouvert.
amicalement
Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: Outdoorsman le 03 avril 2009 à 21:10:30
Pour ce qui est de la deshydratation ,une personne buvant toute son urine de la journée peu se passer de boire cela marrive souvent.

Es tu sur de cela ? As tu déjà essayé sur plusieurs jours ?
L'urine contient certes 90 à 95% d'eau mais en ne buvant que ça trop longtemps n'y a t il pas un risque de concentration de l'urée et donc d'empoisonnement ou de blocage des reins ?
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: DavidManise le 03 avril 2009 à 21:20:01
mais je soujaite seulement que vous gardiez l'esprit ouvert.

Moi je ne nie rien, et je garde un esprit ouvert à condition que tu comprennes que là t'es dans un forum de survie.  Si tu veux, tu ouvres un sujet sur l'urothérapie dans le forum approprié, par exemple premiers secours et santé, et tu nous fais un post documenté.  Là tu trouveras des esprits plus ouverts parce que tu auras fait la preuve que t'as un minimum quelque chose à foutre de la lisibilité de notre forum ;)

Pour le reste, il y a malgré tout un risque au fait de boire son urine au lieu de boire de l'eau trop longtemps.  Sinon, l'évolution des espèces ne nous aurait pas dotés d'un appareil urinaire qui sert justement à se débarasser des déchets azotés que notre métabolisme produit ;)

David
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: douyazen le 03 avril 2009 à 22:58:35
Moi quand j'utilise mon urine c'est souvent pour écrire mon prenom dans la neige .  ;D

bruit à vie limité
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: barto le 04 avril 2009 à 07:26:13
pour répondre outdoorsman, effectivement je jeun tous les mois pendant 6 jours en ne buvant que mon urine.Tous les 6 mois je fait une prise de sang qui est impec les reins vont bien et le foix aussi.Mais je n'avais pas de problème au depart.Si on a des pbs de rein amaroli est déconseillé.
Pour ce qui est de la survie je pense que justement que mon poste a sa place ici puisque la pratique de amaroli permer de jeuner de façon satisfaisante puisque dans mon cas je jeun tout en travaillant mais c'est vrai que je me couche plus tot et que je ne fait pas de sport cette semaine là ,juste mon travail.De plus quand je part  en randonnée sur un coup de tête et ça m'arrive souvent ,je part sans rien sauf mon sac et mon bip,je suis un peu sauvage d'après mon homme! :blink:j'utilise egalement amaroli pour tout les problème de peau:moustic, abeille, orties .Je nettoie egalement les plaie avec mon urine.
voici les cites qui explique les vertues de amaroli tout en etant comprehensible pour un non-médecin.Ma gosse vient de me montrer pour la milionieme fois comment on fait un copié-coller :lol:
http://monsite.wanadoo.fr/amaroli/
http://pagesperso-orange.fr/santeglobale.monic/amaroli.htm
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: douyazen le 04 avril 2009 à 08:10:34
Quel sont exactement les principes d'actions de l'Urinothérapie , c'est ce que je voudrais savoir .


Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: Humain le 04 avril 2009 à 09:19:38
Re-bonjour Barto
J'ai lu attentivement tout ce que tu as écris. Et je suis bien embêtée car dans une situation de survie on ne peut pas se permettre de jouer avec la santé en utilisant un "remède" qui n'est pas validé par de sérieuses études objectives. Tu sembles complètement convaincue par l'urinothérapie mais ce n'est toujours pas mon cas et je vais essayer de t'expliquer pourquoi en reprenant tes messages.

Effectivement c'est l'alimentation qui donne son "apparence "a l'urine
On est d'accord. L'urine étant en grande partie un "déchet" de notre alimentation.


 
Il en va de meme pour le gout je peux te l'assurer car lorsqu'il m'arrive de consommer de la viande mon urine n'est pas la meme :'(Cela ne m'etonne pas que tu n'ai pas constaté la difference quand tu as arretée le végétarisme, il est rare que l'on face pipi dans un verre pour regardé la couleur et dans les toilettes tout les pipi se ressemblent :lol:
Hum... même dans les toilettes je sais différencier les couleurs et les odeurs  ;D . Je maintiens donc que je n'ai pas constaté de diffèrence liées à la consommation de viande.



Pour ce qui est de la survie je pense que justement que mon poste a sa place ici puisque la pratique de amaroli permer de jeuner de façon satisfaisante puisque dans mon cas je jeun tout en travaillant mais c'est vrai que je me couche plus tot et que je ne fait pas de sport cette semaine là ,juste mon travail.


Je ne veux pas mettre ta parole en doute mais comme l'ont expliqués les  "grands" du forum, dans l’hypothèse de survie sans aucune source d'eau, boire son urine finirait par la rendre très concentrée et potentiellement toxique. Au bout de six jours de jeûne en ne buvant que ton urine, quelle concentration d'urine tu obtiens?


http://monsite.wanadoo.fr/amaroli/
http://pagesperso-orange.fr/santeglobale.monic/amaroli.htm


J'avoue que je n'ai pas pris la peine de lire l'intégralité de ces deux sites car dans l'un comme dans l'autre, il y a très vite des erreurs tellement énormes que même une inculte comme moi arrive à repérer, ce qui n'augure rien de bon concernant leur crédibilité.
De plus leur références n'ont rien de scientifiques puisque il s'agit de livres ne se basant pas sur de rigoureuses expériences faites à grande échelle et reproductibles. (sauf pour ce livre que je ne connaît pas : "Le livre de Martha Christy 'Your Own Perfect Médecine")

Cela dit je ne suis pas à l'abri de l'erreur et je respecte ton vécu, mais pour ma part je ne me fierai pas à l'urinothérapie en cas de situation de survie.
Comme l'a dit David, il serait plus intéressant que tu ouvres un fil sur "premier soin" pour poursuivre cette discussion.

Moi quand j'utilise mon urine c'est souvent pour écrire mon prenom dans la neige .  ;D

bruit à vie limité

 ;D encore un privilège de mec!! ;D
Titre: Re : Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: douyazen le 04 avril 2009 à 09:56:26


 ;D encore un privilège de mec!! ;D


 ;D
--------------------------------


Plus serieusement ,  des solutions plus "pratiques " existent pour les femmes .

(http://00-urineuses.isuisse.com/images/device.jpg)

Je vais pas entrer dans le jeu des scenarios , il en existe aussi en modele " à usage unique "  , et  je pense  que ça peut réellement rendre service en ville ou en pleine nature .
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Kilbith le 04 avril 2009 à 14:22:58
Bonjour,

Une utilisation possible d'urgence de son urine en rapport avec l'alimentation :  8)

Lors de l'utilisation hivernale d'un réchaud à gaz (que ce soit : butane/propane/isobutane) dès que l'on est en condition gélive c'est moins bien.

Le moyen classique c'est de "tremper" la cartouche de gaz dans de l'eau. Celle-ci étant nécessairement à une température >0°C, vous pourrez faire fonctionner plus ou moins votre réchaud Butane  et facilement votre réchaud propane. Si vous possédez un réchaud avec la cartouche de gaz déporté, vous pouvez souvent renverser la cartouche si le réchaud possède un "réchauffeur". Une fois la cartouche renversée, rien ne vous empêche (si ce n'est la stabilité) de verser de l'eau dans l'envers creux de la cartouche.

En condition vraiment froide, le problème c'est que souvent on n'a pas d'eau sous forme liquide. C'est justement pour ça que l'on veux utiliser son réchaud.

Un petit pipi pour réchauffer la cartouche de gaz, voir le réchaud (?)... peut remplacer avantageusement "l'eau"   :up:

Méthode qui fonctionne même chez ceux qui respectent la tradition d'avoir une alimentation carnée.  :closedeyes:

 ;)
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Patrick le 04 avril 2009 à 18:18:30
Plus je lis le fil sur l'utilisation de ses urines, plus je me met à entendre le son d'un tambourin avec un gentil Monsieur en robe safran (les vrais bonzes pour qui j'ai un profond respect me pardonneront) qui va me demander d'abandonner ma vie futile et débridée pour aller cueillir des paquerettes dans un ashram  :closedeyes:

Barto, si tu gardes l'esprit ouvert, tu me pardonneras donc de partager ce soir avec mes potes (d'autres paillards) une immense côte de boeuf au barbecue avec une très bonne bouteille de rouge. Je mourrai donc sans doute en mauvaise santé mais sapristi que ça fait du bien.

Parce que la bouffe light, la boisson light, la baise light, j'aurais vraiment l'impression d'être déjà mort. Si en plus, il faut je boive mes urines  :o
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: vz le 04 avril 2009 à 19:20:20
Citer
tu me pardonneras donc de partager ce soir avec mes potes (d'autres paillards) une immense côte de boeuf au barbecue avec une très bonne bouteille de rouge. Je mourrai donc sans doute en mauvaise santé mais sapristi que ça fait du bien.

Parce que la bouffe light, la boisson light, la baise light, j'aurais vraiment l'impression d'être déjà mort. Si en plus, il faut je boive mes urines 


+ 10000 avec toi  :up: :up: je vais surement mourir avec des arteres bien bouchées, mais j'aurai bien vécu avant ....
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: vik le 04 avril 2009 à 19:29:57
Mais dans ce cas, pourquoi aller sur un forum de survie?  ;D
Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: Patrick le 04 avril 2009 à 19:41:26
Mais dans ce cas, pourquoi aller sur un forum de survie?  ;D
Et où est l'antinomie ?
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Gros Calou le 04 avril 2009 à 19:52:36
Plus je lis le fil sur l'utilisation de ses urines, plus je me met à entendre le son d'un tambourin avec un gentil Monsieur en robe safran (les vrais bonzes pour qui j'ai un profond respect me pardonneront) qui va me demander d'abandonner ma vie futile et débridée pour aller cueillir des paquerettes dans un ashram  :closedeyes:

Barto, si tu gardes l'esprit ouvert, tu me pardonneras donc de partager ce soir avec mes potes (d'autres paillards) une immense côte de boeuf au barbecue avec une très bonne bouteille de rouge. Je mourrai donc sans doute en mauvaise santé mais sapristi que ça fait du bien.

Parce que la bouffe light, la boisson light, la baise light, j'aurais vraiment l'impression d'être déjà mort. Si en plus, il faut je boive mes urines  :o

Et la Guiness alors ! Et le Talisker ..... Hein ,

Quoi ! Hein ! Oui je sors  :-\
Titre: Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: douyazen le 04 avril 2009 à 22:08:02
Plus je lis le fil sur l'utilisation de ses urines, plus je me met à entendre le son d'un tambourin avec un gentil Monsieur en robe safran (les vrais bonzes pour qui j'ai un profond respect me pardonneront) qui va me demander d'abandonner ma vie futile et débridée pour aller cueillir des paquerettes dans un ashram  :closedeyes:

Barto, si tu gardes l'esprit ouvert, tu me pardonneras donc de partager ce soir avec mes potes (d'autres paillards) une immense côte de boeuf au barbecue avec une très bonne bouteille de rouge. Je mourrai donc sans doute en mauvaise santé mais sapristi que ça fait du bien.

Parce que la bouffe light, la boisson light, la baise light, j'aurais vraiment l'impression d'être déjà mort. Si en plus, il faut je boive mes urines  :o

 ;D 
------------

Surtout que faire Amaroli n'est pas forcement percu comme "tHe "  remede chez les Yogis , mais plus  pour faire preuve de detachements de soi .

Encore une interpertation et un detournement ( exploitation)  occidentale    pour faire du fric .
N'empeche que le gars a un sacré pouvoir de persuasion , arriver a faire boire leur propre pisse a des milliers de gens en leur faisant croire que ça leur fera du bien , c'est tres fort .

Apres je respecte , mais je prefere faire pipi sur le gazon pour embeter les coccinelles , faire pipi sur le gazon ....

Pour pas entrer dans le post "critique " :  l'urine de cheval etait utilise comme fixateur des teintes de fibres a tisser.



Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: AdaMS7 le 19 juillet 2009 à 23:47:13
Une utilité de l'urine mis à part de la boire est de se réchauffer avec.

quand je dis réchauffer ce n'est pas etre en sueur etc... mais suffisamment pour éviter des engelures et toutes ces conneries.

on met de l'urine dans une bouteille plastique, et mieux si on a quelque chose qui maintient au chaud (thermos), et on se met ça sur les pieds pendant la nuit. ca soulage, c'est très pratique mais le temps d'action est relativement court.

Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Aske le 20 juillet 2009 à 12:45:29
Mais par contre c'est une mauvaise idée de s'uriner dessus, c'est bien un moment et après ça irrite vraiment la peau ...
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Clôtaire le 20 juillet 2009 à 12:49:20
Ca serait dommage de faire pire que mieux niveau blessures ou/et brûlure ..
Surtout en s'urinant dessus  :doubleup:
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: jeremy le 22 juillet 2009 à 15:49:45
Bonjour,

A propos de l’utilisation des urines contre les piqûres de méduses.

Le venin :
Citer
Specifically, the toxin may contain catecholamines, vasoactive amines (eg, histamine, serotonin), kinins, collagenases, hyaluronidases, proteases, phospholipases, fibrinolysins, dermatoneurotoxins, cardiotoxins, neurotoxins, nephrotoxins, myotoxins, and antigenic proteins. The protein component of the toxin tends to be heat labile, nondialyzable, and is degradable by proteolytic agents.
Source :
David Cheng, MD
Du Emergency Services, University of Arkansas Medical Sciences
Dans Medscape 2009

La réaction :
Tout d’abord il faut comprendre que suite à une piqûre on observe 2 types de réaction :
- La réaction aux toxiques
- La réaction anaphylactique (allergie). Cette dernière est rare mais peut croiser avec une autre espèce de méduse et peut être fatale. Elle doit se traiter comme n’importe quelle autre réaction allergique et doit être prise très au sérieux :
Citer
In a survey of 113 envenomated patients in Hawaii that was conducted over a 5-year period during the season when the box jellyfish, Carybdea alata, and Portuguese man-of-war are common on coastal beaches, 11 patients had suffered anaphylactic-like reactions, and 6 an Irukandji-like syndrome. The majority had local reactions.
source :
John H. Klotz et al.
Du Department of Entomology, University of California, Riverside, Riverside, California and Department of Medicine, University of Arizona
Pubié dans The Journal of Emergency Medicine, Vol. 36, No. 2, pp. 148–156, 2009

Le traitement à l'urine :
L’urine est un mélange complexe dont la concentration de chacun des constituants varie fortement en fonction des conditions.
Elle peut être très claire (donc très peu osmotique) ou très chargée (très osmotique).
Aucun site de prévention ne conseille à ma connaissance l’utilisation des urines contre les piqûres de méduses :
http://firstaid.about.com/od/bitesstings/ht/06_jellyfish.htm
http://www.emedicinehealth.com/jellyfish_stings/page4_em.htm
http://www.blisstree.com/healthbolt/first-aid-jelly-fish-sting/
http://www.groundreport.com/Health_and_Science/How-to-Administer-First-Aid-to-a-Person-Stung-by-a

Autres traitements de terrain :
Par contre le vinaigre ou le bicarbonate de soude en fonction des espèces semble être un bon traitement :

Le vinaigre marche bien sur la cuboméduse d'Australie (Chironex fleckeri) :

Citer
Vinegar has been shown to inhibit neomatocyst discharge in Chironex fleckeri, the deadly north Australian box-jellyfish, and application of vinegar has become accepted first aid, not only for box-jellyfish stings, but also for stings by other Australian jellyfish.
et d’incister:
Citer
Vinegar treatment … remains an essential first aid treatment for all cubozoan (box) jellyfish tested to date.

Mais

Citer
However, in a newly differentiated species of Physalia in Australian waters, which causes severe envenomation, vinegar was found to cause discharge in up to 30% of neomatocysts. In treating these stings, the use of vinegar is not recommended as it may increase envenomation.
source :
Fenner PJ et al.
Du Ambrose Medical Group, North Mackay, Qld.
Publié dans The Medical Journal of Australia en 1993; vol 158 (9): pages 647-8.

On trouve aussi :
Citer
Our prospective study has confirmed that, for most C. fleckeri stings, treatment with vinegar, followed by pain relief with ice and oral or parenteral analgesia if required, is adequate.
source :
Bart J Currie and Susan P Jacups
Du Menzies School of Health Research, Charles Darwin University, and Northern Territory Clinical School, Flinders University and Royal Darwin Hospital, Darwin, NT.
Publié dans The Medical Journal of Australia en 2005; vol 183 (11/12): pages 631-636

Conclusions:
La chaleur, l’acide, la base, le froid on tendance à neutraliser les toxines de nature protéiques et qui réagissent comme un œuf.
On aurait tendance à croire qu’il faut donc balancer un truc dessus. Peu importe quoi.
Mais ce serait oublié que la personne envenimée est couverte de cnidocystes qui fonctionnent comme des centaines de milliers de dards d’abeilles avec leur vésicule à venin prêtes à se vider.

(http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3a/Bee-sting-abeille-dard-2.jpg/250px-Bee-sting-abeille-dard-2.jpg)
Les stimuler c’est injecter.

:)

Jérémy
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Chaton le 23 août 2009 à 01:46:35
qu'est-ce qui est préconisé pour "jeter un truc dessus" sans les stimuler ?
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: éclipse le 23 août 2009 à 18:16:09
Plein de choses intéressantes, merci.

Un peu dans la "marge" :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/08/22/faire-pipi-sous-la-douche-pour-sauver-la-planete_1231089_3244.html

"faire pipi sous la douche pour sauver la planète"  :D
'clips
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Nävis le 05 septembre 2009 à 11:14:20
Un peu plus éloigné des sujets restauration hydrique, lavage de plaies, cloques de la mer et jêune médical ... mais pas complètement HS:

L'urine contient des déchets azotés, qui avec l'air se transforment en ammoniaque. A condition de prendre son temps, et d'être un peu chimiste:
Urine => alcali => "savon"
Urine => salpêtre => feux d'artifices :]]

Les salpêtre n'étant pas toujours facile à trouver, il a rapidement fallu trouver une solution. Dans les nitrières artificielles, le salpêtre était autrefois récolté sur des pierres à sel, des pierres stockées à l'abri de la lumière, et arrosées d'urine. Des bactéries faisant le gros du boulot.
Quand il a fallu plus de salpêtre (pour faire de la poudre à canon) il a fallu améliorer le processus: genre tas de compost à salpêtre, arrosé d'urine!
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: sell58 le 09 septembre 2009 à 10:38:09
Bonjours,
Personnellement si je n'avais vraiment pas d'autres solution, je boirais peut-être une fois ou deux mon urine, si celle-ci n'est pas trop "concentrés".
Il y a quelque temps, j'ai lu et rencontré des personnes qui m'ont parlés d'urinothérapie. Biologiste de formation, j'ai eu un peu de mal a comprendre comment un déchet du corps peut-être aussi un reméde pour ce même corps. Ecologiste de formation ( scientifique hein, pas politique) aussi, j'arrive bien à comprendre que les déchets des uns sont la nourriture des autres.
Un peu intrigué par cette affaire, j'ai un peu cherché, sans succée, des infos sérieuses sur le sujet.

Ce que je sais :
1/ L'utilisation des urines, médicalement parlant, et historiquement liée au diagnostique médicale.
Les plus forts a ce sujet c'est les Tibetains ( voir le livre de Fernand Meyer "La médecine Tibétaine - CNRS éditions). ( une Url rapide sur le sujet  : http://lobsangsonam.over-blog.com/article-29598230.html )
De la même façon qu'on ne comprends pas comment les diagnostiques par l'observation de la langue (spécificité des chinois) fonctionnent vue de  notre paradigme scientifiques occidentale ; n'empêche le taux de réussite est assez bon; on ne comprends pas bien celui lié a l'usage des urines.

Peut-être les "gourous" modernes par déviationnisme successif en sont arrivés a faire boire l'urine au lieu de l'observer (voir la "goûter", la langue et le palais sont plein de capteur/detecteur moléculaires)

"Pissant et chiant" très régulièrement dans un troue a même le sol, je confirme que la viande de cheval produit un pipi et un caca n'ayant pas la même odeur qu'une autre viande.

2/ Durant un ou deux mois j'ai fait pipi sur un bout de métal tout rouillé (une ancienne grille d'entré de jardiné d'une centaine d'année). Hé ben, la rouille a disparue. C'est comme un traitement a l'acide phosphorique. ( c'est juste une observation, une fois).

Mes remarques à 3 gouttes.
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Chris-C le 14 décembre 2010 à 10:58:25
un test réalisé par Guillaume, pour le recyclage de son urine.....
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,5596.msg363902.html#msg363902
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: Mad Max le 14 décembre 2010 à 13:30:58
http://www.zen-blogs.com/fr/amaroli_urinotherapie.php?Page=4 (http://www.zen-blogs.com/fr/amaroli_urinotherapie.php?Page=4)

Depuis très longtemps l'urine vieillie est utilisée pour le lavage du linge et des cheveux. Il
faut toutefois se rappeler que l'urine vieillie ne doit pas être ingérée. L'urine fraîche
seulement peut être bue.
"Dans la Rome antique, l'urine était employée pour laver et teindre les textiles.
Récupérée pour les 'laveries' en tant qu'excellent détergent, elle était collectée dans de
larges récipients de pierre placés aux coins des rues. Sous l'Empire romain, l'urine jouait
un rôle si important que, selon Suétone, l'empereur Vespasien taxait la moindre goutte
recueillie dans les récipients et les toilettes publiques." L'élixir de vie p. 31
On connaît tous la réputation de l'ammoniac comme détachant. On s'explique bien
pourquoi l'urine (vieillie) contenant l'ammoniac, est si efficace pour le lavage du linge,
des cheveux et du corps etc. Je cite :
"En fait, il est parfaitement logique que l'urine ait été utilisée pour le lavage du linge. Les
chimistes ont démontré que mélangée à une matière grasse, l'urine, et plus
particulièrement, l'ammoniac qu'elle contient, donne immédiatement un savon blanc."
L'élixir de vie p. 32
L'urine fermentée est aussi utilisée depuis toujours pour "fixer" les teintures naturelles et
leur donner du brillant. Il existe bien des mordants pour fixer les teintures sur les tissus
mais les mordants chimiques nocifs pour la santé ne sont pas recommandés. On utilise
depuis très longtemps l'urine vieillie comme mordant naturel dans les teintures.
"L'indigo est extrait des feuilles de la plante trempées dans de l'urine fermentée. Gardez
environ 5 litres d'urine dans un récipient. Fermez le hermétiquement avec un couvercle
et conservez-le au chaud pour que l'urine fermente pendant 6 semaines. Ensuite pilez à
peu près 1 Kg de feuilles fraîches...." Extrait : Faire soi-même sa teinture à base de
plantes.
"L'ammoniac de l'urine était indispensable au foulage et à la teinture du matériau et les
travailleurs étaient payés pour apporter leur propre urine au travail... On raconte que
l'urine du lundi n'était pas acceptée en raison du pourcentage élevé d'alcool qu'elle
contenait."

Je ne fais que reproduire. Je n'ai pas d'opinion. Je continue comme avant.
 
 


Titre: Re : Re : Re : Utiliser ses urines
Posté par: Rod le 15 décembre 2010 à 23:59:42
;D encore un privilège de mec!! ;D
Déçu, je suis déçu... :down: Tu pourrais faire un effort! ;D :lol:
Titre: Re : Utiliser ses urines
Posté par: nfkb le 25 septembre 2015 à 17:54:32
L'urine a aussi servi à fabriquer le bleu pastel dans le triangle Toulouse-Albi-Carcassonne, vous savez le pays de cocagne, les conques, toussa...

Les plantes (Isatis tinctoria) étaient séchées puis broyées pour fournir une pâte. Avec la pâte on fabriquait des conques. Les conques séchaient encore en haut des mats de cocagne (enduit de graisse animale pour empêcher le vol). Ensuite les conques étaient écrasés pour fabriquer l'agranat. Ce dernier était arrosé d'eau et d'urine et on laissait macérer le tout. Et tada le bleu pastel était là !

Comment en est on arrivé là ?

Source : Pensées en chemin. Axel Kahn.