Nos Partenaires

Auteur Sujet: Sacs à dos étanches. Interrogations existentielles.  (Lu 657 fois)

10 novembre 2019 à 16:29:37
Lu 657 fois

Rantanplan


Salut !

J'emploie un sac à dos étanche depuis un moment...

Je me pose quelques questions à la con, ravivées par un certain post sur FB...  ::)

Duvet et réserve d'eau

Selon vous, est il préférable de
1 tasser son duvet, en vrac, au fond de son sac, sans aucun emballage étanche autour mais placer ses bouteilles de flotte dans un sac étanche ?
Avantage:
- un duvet tassé en vrac au fond du sac à dos remplit mieux l'espace, forme mieux le sac = + de confort à la marche, je trouve.
- économise le poids du sac de compression (env 150g pour un Def4) + sac poubelle
Inconvénient: si la réserve d'eau fuit ET que le sac étanche fuit aussi OU que le sac à dos fuit OU que l'on place des trucs humides dans le sac OU... Enfin, je vois tellement de scénarios plan Q qui finissent en sac de couchage humide...

2 mettre son duvet dans un sac étanche dans son sac à dos étanche. L'eau reste dans son récipient, sans sécurité en plus.
Avantage: moins vulnérable aux erreurs de manips et "3 secondes de conneries". Mais plus lourd et on a une brique qui forme mal le fond du sac à dos. Un duvet trop tassé conserve moins bien son gonflant au fil des utilisations.

3 Si on place le duvet dans un sac étanche, alors quel avantage y a t'il à utiliser un sac à dos étanche ? Un sac "normal" (ex: berghaus vulcain) transportant des drybags ferait exactement le même job, non ?

Poncho ou imper-respi

Le sac à dos n'a plus "besoin" d'être protégé de la pluie. On perd un des intérêts du poncho, celui de couvrir le sac. Encore que ce "besoin" n'est pas évident si tout est protégé à l'intérieur du sac (voir question 3 ci dessus).

Vous pensez qu'il est pertinent de ne se contenter que d'un imper-respi léger (+chaps) ? Pour le couchage/abri, on a déjà un tarp et une bâche de sol. Ajouter un poncho finirait par être très redondant, non ?

C'est tout pour le moment.

10 novembre 2019 à 16:41:10
Réponse #1

gowildadventure


Salut  :),

Perso dans tout les cas si ton sac à dos est étanche, je mettrai pas d'eau dedans. Je placerait plutôt les bouteilles dans les poches latérales par exemple. Comme ça tu es sûr de pas avoir de cou!lles...

Après pour le sac de couchage je pense que c'est une bonne idée qu'il soit en vrac au fond du sac SI tu transporte rien susceptible de lui faire des trous ou de le salir.

Et tu peux rajouter une sécurité en mettant un sac poubelle autour de ton sac de couchage.
Avantage : permet que le sac de couchage soit en vrac donc moins compressé. Évite la catastrophe en cas de sac étanche pas étanche...

Désavantage : un peu plus lourd que sans rien.

A plus
La vie est un choix

10 novembre 2019 à 17:42:19
Réponse #2

Outdoorsman


Salut,
pour moi c'est, sans hésiter, sac de compression étanche.
Car la bouteille d'eau n'est pas la seule source d'humidité : le tarp mouillé au matin, la goretex ou la cape de pluie après l'averse, la casserole, etc...

Il est vrai que le sac à dos comprimé est moins facile à caser qu'en vrac mais si tu le mets en 1er, au fond, tu peux intercaler les petits objets autour pour combler les vides et finalement tu perds peu de place.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

10 novembre 2019 à 18:20:53
Réponse #3

Draven


Plutôt qu'un sac de compression étanche, j'utilise un sac a gravats, je le met dans le sac a dos en premier, je bourre le sac de couchage au fond et je referme le sac a gravats en le repliant. Ca permet d'utiliser au mieux l'espace au fond de son sac a dos, ça forme pas de " brique ". Et le sac de couchage est protégé.

Dans un sac a dos étanche je ferais probablement pareil, ça me semble plus logique de prévoir ceinture + bretelles ^^
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

10 novembre 2019 à 18:45:00
Réponse #4

Kilbith


Personnellement,


Hors utilisation particulière (genre canyoning, miloufs velus dans la jungle du Sarawak, etc) je ne vois pas d'avantages à utiliser un sac à dos (momentanément) étanche pour de la randonnée. Surtout si cela doit amener une hausse des prix, du poids, du volume vide et de l'inconfort au porté.

Si je devais en utiliser un, je ne mettrais pas de l'eau dedans et encore moins du combustible. Parce que être certain d'éviter des fuites je serais obligé d'utiliser des contenants très résistants donc plus lourds. Et que finalement si ça doit couler...un jour ou l'autre ça coule.

AMHA : un sac étanche dans le sac est suffisant avec un sac à dos raisonnablement résistant à l'eau (pas un Lafuma en coton années 60 qui pesait un âne mort une fois trempé par une bruine fine intermittente).

Éventuellement un sursac pour éviter qu'une grosse pluie n'alourdisse le sac et/ou de devoir trainer un truc trempé dans un petit abri.

Et surtout le sac étanche permet de mettre le tarp ou la tente trempée au fond du sac sans pour autant que le reste des affaires ne soit trempé.

Evidemment on peut aussi mettre un sac étanche dans un sac à dos étanche...ceinture et bretelle.   :up:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

10 novembre 2019 à 19:03:43
Réponse #5

Rantanplan


@Kilbith
On fait des sacs à dos étanches confortables, solides et plutôt légers (genre 1Kg le 50L). Je n'ai aucun dilemme de ce point de vue, hormis le prix qui tire vers le haut de gamme.

@Draven
Les sacs à gravats ne sont même pas résistants à l'eau. On parle bien de ceux en toile tissée de brins en plastique plats, couleur blanc ?


10 novembre 2019 à 19:44:54
Réponse #6

Krapo


@Draven
Les sacs à gravats ne sont même pas résistants à l'eau. On parle bien de ceux en toile tissée de brins en plastique plats, couleur blanc ?

NON ! Il y en a qui sont en plastique ( comme les "normaux" ) mais beaucoup plus résistants. C'est  :up: en backup ;)
Laissons glouglouter les égouts !

10 novembre 2019 à 20:00:43
Réponse #7

Draven


Yep c'est des sacs poubelle renforcés quoi... Effectivement les sacs a gravats tissé blanc ça va pas le faire  ;# ;#

J'ai un rouleau de 100l étanche, couleur verte, ils doivent faire 3 ou 4 fois l'épaisseur d'un sac poubelle classique. J'en ai toujours deux ou trois dans la bagnole aussi... bien utile " au cas ou ".
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

10 novembre 2019 à 21:14:33
Réponse #8

Rantanplan


Ok. Des sacs poubelle de chantier / jardin.


10 novembre 2019 à 23:21:20
Réponse #9

guillaume


Cela fait des années que je mets mes bouteilles à l'extérieur du sac.
Ainsi que tout ce qui peut se mouiller (poncho, chaps, etc.).
Je choisis mon sac en conséquence : tout ce qui peut contenir de la flotte doit être à l'extérieur.

Mon sac de couchage trouve naturellement sa place dans le sursac.

Le poncho, à mon sens, ne sert pas qu'à protéger le sac. Du coup il n'est pas incohérent d'avoir un poncho avec un sac étanche.

A+

11 novembre 2019 à 09:40:34
Réponse #10

verdes


Je profite de cette discussion pour exposer mon problème (désolé si je dévie un peu)
J'étais stagiaire au stage CEETS dans les Pyrénées la semaine dernière et vu la météo "pédagogique" j'ai tenté de mettre ce qui était mouillé dans les poches extérieures mais entre le tarp, la couverture de survie et le poncho, je n'ai pas trouvé suffisamment de place parce que les bouteilles d'eau prenaient déjà une poche, pas mal de matériels (couteau, scie, sardines, cordelette, etc... s'y trouvaient aussi) et comme mon tapis de sol était fixé sur la poche arrière du sac, celle ci était inutilisable pour y mettre du volume. Du coup tout s'est retrouvé dans la poche principale dans des sacs poubelle et à chaque fois que je devais accéder à quelque chose, je devais sortir les sacs et les ouvrir pour savoir ce qui s'y trouvait.
La solution d'un moniteur de mettre dans des sacs étanches de couleur est pas mal mais c'est compliqué de gérer les emplacements parce qu'à chaque fois que j'ai du sortir quelque chose, il était en dessous.
Je pensais avoir trouvé le bon rangement du sac avant de partir, mais au retour je me rends compte qu'il y a pas mal de paramètres qui peuvent changer au cours d'une journée et qui viennent inverser l'ordre de rangement. Peut être à cause des contraintes du stage ? (quantité de matos obligatoire et utilisation à des fins pédagogique en cours de journée)
Comme c'était ma première sortie de plus d'une journée et avec un vrai sac à dos, je ne sais pas si c'est normal et qu'il faut faire avec, ou que mon sac à dos n'est pas adapté (Deuter act lite 50+10) ou si je dois repenser l'organisation chaque matin en fonction de la météo (entre autres).
Merci 
   
 

11 novembre 2019 à 12:48:15
Réponse #11

DavidManise


Salut :)

Juste pour préciser : je n'utilise jamais de sac à dos étanche en rando.  J'opte plutôt pour un système du genre :

- grand sac à gravat pour le grand compartiment du sac ;
- petits sacs étanches pour tout, par fonction ;
- un sac étanche pour le tarp et / ou le poncho trempés qui trouvent leur place à l'extérieur du sac à gravat (1er rempart quoi) ;
- ziplocs ou pochettes IPX8 pour tout le reste.

Mon post facebook avec le sac étanche, c'est pour une utilisation très spécifique : je suis en train de planifier un N3 bien velu avec, potentiellement, un franchissement de ruisseau.  Je vais donc avoir besoin de garder mon matériel de sécu anti-hypothermie bien au sec. 

Bref, ce genre de sac, sauf usage spécifique type canyoning, spéléo (et encore), moto en Irlande, ou kit de survie pour une sortie sous la pluie froide et ignoble, je m'en sers assez peu souvent.

Bisous ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 novembre 2019 à 12:57:08
Réponse #12

pommeau



pas un Lafuma en coton années 60 qui pesait un âne mort une fois trempé par une bruine fine intermittente).
:up:

Je l'ai toujours mon Lafuma beige en coton lourd, avec sangles en cuir et armature métallique, en forme de poire, tirant bien vers l'arrière, assurant une bonne stabilité dans les pierriers, une étanchéité d'au moins 5 bonnes minutes.
 Le charme de l'ancien acheté d'occasion dans un surplus.

A l'époque on ne se posait pas trop la question, il était impératif de bien compartimenter dans des sacs plastiques.

Question annexe: comment fera-t-on quand les sacs plastiques seront définitivement interdits ?
revenir à la bonne vieille toile huilée ?
Homme libre, toujours tu chériras la mer!

12 novembre 2019 à 14:20:10
Réponse #13

Kilbith


Je l'ai toujours mon Lafuma beige en coton lourd, avec sangles en cuir et armature métallique, en forme de poire, tirant bien vers l'arrière, assurant une bonne stabilité dans les pierriers, une étanchéité d'au moins 5 bonnes minutes.

Moi aussi...il est encore quelque part.


La différence c'est que le mien on me l'avait acheté neuf chez "La Hutte".  ;D

Et c'était à une époque où les sacs plastiques n'existaient pas, ou du moins très peu (sac en papier dans le commerces Goulet Turpin, ante grandes surfaces GEM).   :closedeyes:

Donc ce qu'il y avait à l'intérieur, prenait souvent l'eau.  ;#

Evidemment, pas de problème pour le GSM  ;# ;#
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité