Nos Partenaires

Auteur Sujet: Quels couvre chefs pour l'hiver?  (Lu 38989 fois)

20 novembre 2008 à 19:07:04
Lu 38989 fois

Kilbith


Quels couvre chefs pour l’hiver ?

Plus les années passent et que les cheveux trépassent, plus je me dis qu’un bon chapeau c’est pas du pipeau.

Je vais tenter sur plusieurs messages de faire un rapide tour du problème et essayer de catégoriser quelques peu les possibilités et les usages.


Le problème à résoudre  :

Nous perdons de la chaleur de différentes façon : radiation, convection, conduction, évaporation et respiration. La tête est très sensible à ces phénomènes, à part la conduction. D’une part elle est en première ligne pour ce qui est du vent et de la pluie. D’autre part, la respiration refroidit considérablement les ailettes du nez et les cavités respiratoires. Enfin, il existe plusieurs « ailettes » de refroidissement sur notre visage ayant une grande surface pour peu de volume : nez et oreilles.
Pas simple de protéger la tête du refroidissement. D’une part, il est difficile de la couvrir entièrement. D’autre part elle fournit peu de chaleur.
Si en temps normal la tête ne représente qu’une faible part de notre déperdition de chaleur, en situation de survie il en va tout autrement. Classiquement, le corps réagit  à un début d’hypothermie par une vaso constriction des vaisseaux sanguins. Ce mécanisme n’est pas possible en ce qui concerne la tête puisque le cerveau a besoin d’âtre alimenté régulièrement en oxygène. La vaso constriction ne peut avoir lieu que pour les vaisseaux de surface.
La seconde méthode pour éviter l’hypothermie mis en ouvre par le corps consiste à activer violemment les muscles (tremblement). Mais malheureusement la tête ne possède pas des muscles aussi développés que les membres.
Au final, au seuil de l’hypothermie, la tête représente une part importante de la déperdition de chaleur puisque les mécanismes de défense de l’organisme sont inefficaces dans son cas. De plus, pas simple ni pratique de se couvrir complètement le visage ou bien de réchauffer l’air inspiré, même si des solutions existent (masque néoprènes, échangeurs de chaleur).

L’objectif d’un couvre chef en hiver sera donc d’assurer une protection contre les pertes thermiques par conduction, convection et radiation tout en assurant une bonne gestion de notre transpiration. Un chapeau doit être aussi pratique et confortable pour pouvoir être porté tout au long de la journée, voir plusieurs jours sans lavages.


Progressivement, je vais essayer de décrire les solutions qui s’offrent à nous en terme de couvre chef. D’abord en discutant des formes puis des matières.

A suivre….
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

20 novembre 2008 à 19:15:23
Réponse #1

Gros Calou


Tafdak
+1 Mathieu
+1 Did très bon fil

 ;)

21 novembre 2008 à 22:50:51
Réponse #2

guillaume


Personnellement, je n'ai pas trouvé mieux que la cagoule. Ça couvre les oreilles, le nez, le cou, tout.
En plus là j'ai une cagoule de je ne sais plus qui, qui a des aérations pour le nez, la bouche et même les oreilles très bien étudiées et elle est coupe-vent.
Si je met la capuche de la veste/poncho par dessus ça, je peux déjà affronter un bon petit froid.

a+

21 novembre 2008 à 22:59:49
Réponse #3

Gros Calou


En plus là j'ai une cagoule de je ne sais plus qui.

Salut Guillaume, allez fouille ta mémoire  ;D , ça à l'air d'être un bon truc ?

 ;)

21 novembre 2008 à 23:54:44
Réponse #4

Arvernos


Personnellement, j'aurais tendance à répondre - mais sûrement trop vite - cagoule, comme Guillaume, ou bonnet. L'hiver je pars avec l'un des deux, voire les deux en poche (cagoule fine, la même que j'utilise à moto sous le casque). Volume & poids faibles pour une utilité indéniable.

Mais en bon scénariste, Did ménage ses effets, et laisse ses lecteurs dans un suspense insoutenable  :ohmy:, alors je me méfie, peut-être va t-il démonter en deux ou trois phrases les avis imprudemment donnés dans l'intervalle ... A suivre donc, comme il nous y invite  :).

Plus les années passent et que les cheveux trépassent, plus je me dis qu’un bon chapeau c’est pas du pipeau.
  :doubleup: :doubleup: :love:
Quel poète !
Se mettre en évidence est à la portée du premier venu. Mais il faut beaucoup de talent pour passer inaperçu.
                                            Robert Heinlein, Double Etoile

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
                                                                 François de La Rochefoucauld

Quand on n'a aucune chance... alors il faut la saisir !

22 novembre 2008 à 08:51:37
Réponse #5

Gwangi


Moi, c'est bonnet de laine marin (marque St James), increvable depuis le temps que je l'ai. J'ajoute à ça un keffieh (un vrai, efficace, acheté en Syrie et pas une de ces merdes que l'on en trouve dans les magasins fashion en France) : il protège aussi bien du froid en cache-nez que de la chaleur quand je le porte version terroriste...

Ma chérie, elle, a opté plus simplement pour un bonnet de laine péruvien, l'intérieur doublé en polaire : les rabats protègent très bien les oreilles, surtout quand on les attache (sous le menton).

22 novembre 2008 à 21:56:40
Réponse #6

djinnzfree


pour l'hiver Québéçois j'ai bonnet Northface™ en Polartec 300 sur le dessus de la tête et protection au niveau du front et des oreilles en Windstopper pour une meilleure isolation.


ou alors lorsqu'il vente trop...

c'est un passe-montagne en Polartech de chez Chlorophylle H-Tech avec lunette de ski lors de tempête de neige!  8)

pour le cou; un faux col! pas trop épais qui protège bien la nuque et la gorge du froid qui permet de zipper le collet du manteau jusqu'en haut!



22 novembre 2008 à 23:09:34
Réponse #7

guillaume


Salut Guillaume, allez fouille ta mémoire  ;D , ça à l'air d'être un bon truc ?

Montura la marque, je viens de regarder sur l'étiquette.

a+

23 novembre 2008 à 11:34:35
Réponse #8

Bison


J'ai le même ...
Parfait pour l'usage peu fréquent que j'en ai.
J'ai vite trop chaud, mais c'est vrai que cet ensemble est bien modulable.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

23 novembre 2008 à 11:53:47
Réponse #9

Woodrunner


Pas esthétique mas tellement pratique le bonnet finlandais:




Se porte comme sur l'image quand le temps n'est pas trop "moche" et rabattu en cas de froid intense,... on a remplacé ça par un simple bonnet marin, mais il y a des fois ou je le regrette amèrement!

Sinon je suis pour la polyvalance: Bonnet, shemag, capuchon et avec ça je suis le roi des alpes!
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

23 novembre 2008 à 12:06:43
Réponse #10

jilucorg


D'ailleurs si quelqu'un connait l'équivalent dans une marque de qualité je suis preneur.

Ça s'appelle une "cagoule canadienne : par exemple ICI en équipement pro ; et sinon, dans un esprit non-consumériste, j'ai trouvé une solution qui te plaira sans doute...:closedeyes:


jiluc.

23 novembre 2008 à 12:23:47
Réponse #11

Gros Calou


Montura la marque, je viens de regarder sur l'étiquette.

a+

Merci Guillaume  :doubleup: , je fais des recherches, si je trouve je post la photo.

 ;)

23 novembre 2008 à 12:31:12
Réponse #12

Gros Calou



23 novembre 2008 à 12:40:37
Réponse #13

Gros Calou


Montura la marque, je viens de regarder sur l'étiquette.

a+

Trouvé ça ???


23 novembre 2008 à 13:13:42
Réponse #14

guillaume


Cong, c'est quasiment celle-là, sauf que la mienne a des perforations aux niveau des oreilles pour mieux entendre  :up:. Terriblement bien étudiée cette cagoule.

Ça s'appelle une "cagoule canadienne : par exemple ICI en équipement pro

J'ai celle du lien et bien c'est nul... Les cordons sont mal mal placés ce qui fait qu'on ne peut pas vraiment moduler comme on le souhaiterait. Reste que c'est très très chaud.

a+

23 novembre 2008 à 13:40:03
Réponse #15

Woodrunner


Meuh non il suffit de faire de la moto,...   ;D  ;)
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

23 novembre 2008 à 16:33:30
Réponse #16

lamarmotte


personnellement  j'utilise les bonnets finlandais de la douane suisse (merci grand père^^) Ils sont confortables et couvre très bien la tête, de plus lors de sale temps, ils protègent bien la nuque, les oreilles et le cou. Je l'ai tjrs sur moi en hiver en randonnée, mais je l'utilise uniquement après l'effort, au lieu de campement ou dès que je m'arrête. C'est mieux de pas le mettre avant, il est beaucoup trop chaud et ne laisse pas respirer (sauf s'il fait -20 dans le blizzard bien sûre :D)

23 novembre 2008 à 16:37:40
Réponse #17

Gros Calou


:o put**n, celle-là elle manque à la panoplie de Rod, il sera plus obligé de flouter sa tronche pour pas faire peur aux enfants.

Tu te fais contrôler avec ça en ville, tu vas direct au gnouf  ;D

:lol: :lol: :lol: :lol: Imagine ça avec un keffieh et c'est le raid qui te colle au train.

 ;)

23 novembre 2008 à 17:12:52
Réponse #18

Anke


J'ai un bête bonnet en polaire ( noir) et une grande écharpe de 2m sur 30cm en polaire itou. Le shemag dans la poche ( avant je prenais mon drap de soie en tour de cou), bref, plusieurs couches éventuelles.
En fait ce que je couvre le plus c'est la nuque ( base des épaules jusqu'en haut des oreilles) ben oui; j'ai encore des cheveux moi !

23 novembre 2008 à 22:35:31
Réponse #19

Kilbith


 :) reprenons après cet intermède neigeux du WE


Si je met de coté les passes montagnes, cagoule ou autre balaclava….nous avons le choix de nos jours entre les bonnets, les casquettes et les chapeaux. Les trois se distinguent par la présence ou l’absence d’un bord assurant une protection contre les éléments (vent, soleil pluie) et parfois une protection mécanique utile, par exemple, contre les branches (casquette avec un rebord rigide).

Les bonnets :

(Je parlerai ici du bonnet tricoté. Les calottes en feutre ou bien les calottes de ski sont à considérer à part.)


Nous connaissons tous le bonnet ou « tuque » pour les cousins d’outre atlantique. C’est certainement une des pièce vestimentaire la plus utile. Principalement parce qu’on a toujours la place pour prendre un bonnet, alors qu'on on a  renoncé au chapeau plus encombrant.

Abordons le défaut principal du bonnet : pour les porteur de lunette, il présente l’inconvénient majeur de ne pas protéger les lunettes du crachin du fait de l’absence de visière. En disant cela je place implicitement les « watch cap » de tankiste US dans la catégorie « casquette souple ». En dehors de ce problème le bonnet  est vraiment très utile pour conserver la chaleur.

Le grand intérêt du bonnet, outre son faible encombrement, c’est qu’il se place très facilement sous une capuche. Là où l’usage du chapeau à large bord condamne son utilisation, le bonnet est très utile pour compléter une capuche. De même, les casquette fonctionnent souvent assez mal avec les capuches sophistiquées (réglables en 3D), le bonnet se glisse facilement sous ces capuches.

Le bonnet s'accompagne admirablement d'une capuche. C'est pourquoi on le retrouve souvent chez les peuples du froid ou chez les montagnards. Dans ce dernier cas, l'absence de visière est un avantage : une visière empêche de voir au dessus de soi, gênant en montagne.

Points désirables :

Le pompon : Loin d’être seulement un élément de décor, le pompon a deux utilités, principalement avec les capuches simples des anoraks basiques . D’une part il permet d’entraîner la capuche lorsque la tête tourne. D’autre part en préservant une lame d’air entre la capuche et le bonnet il renforce l’imperméabilité, favorise la ventilation et évite la perte de chaleur par conduction. Réhabilitons l’humble pompon!

Les protèges oreilles : Le problème du bonnet c’est que lorsqu’il couvre les oreilles, il couvre souvent en même temps les yeux. Pour résoudre le problème, les peuples exposés au froid on imaginé de rajouter des « oreilles » à leurs bonnets (bonnets andin ou lapon). C’est stupéfiant de voir comme un si petit bout de tissu augmente la chaleur (les oreilles sont d’excellents radiateurs) et le confort de port. Un point à considérer lors d’un achat.

Le bandeau du tour de tête : c’est un point délicat. Le front recueille souvent pas mal de sueur et il est agréable d’avoir à ce niveau un matériau spécial. D’une part pour éviter les irritations (bonnets de laine qui grattouille) d’autre part pour absorber la sueur ce que les bonnets en polaire font mal (patagonia met un bandeau en capilène qui est du polyester traité pour être hydrophile en surface).
Cette partie gagne énormément à être coupe vent ou du moins résistante au vent cela protège bien la partie fragile qui correspond aux sinus.  (Mon bonnet le plus chaud est un "Dale of Norway" 100% laine qui possède un tour de tête en windstopper, extrêmement chaud testé en haute montagne à Bonneval dans la tempête de décembre 2000)
Dans ce but on peut choisir un bonnet ayant un bandeau en windstopper ou plus simplement un bonnet pouvant se doubler sur le rebord. Il n’est pas nécessaire que l’ensemble du bonnet soit coupe vent puisque cela limite l’évacuation de la transpiration. Si vous ressentiez la nécessité de porter un bonnet entièrement coupe vent, c’est que vous devriez déjà avoir une capuche et que les gelures de visages guettent.

Bonnet imperméable ou pas ? : il existe des bonnets avec une membrane goretex. Franchement, je ne pense pas que ce soit utile. On gagne sur l’effet « coupe vent » et un peu sur l’imperméabilité. En effet en l’absence de rebords, très rapidement, l’eau va ruisseler le long du cou et tremper l’intérieur des vêtements. C’est pour cette raison qu’un bonnet se conçoit avec une capuche. en revanche la déperlance est désirable pour un bonnet, ou du moins qu'il soit fait d'une matière qui reste chaude même humide.
AMHA, l’ajout du goretex n’apporte en définitive pas grand-chose, sauf qu’il sera moins agréable à porter car l’évacuation de la transpiration sera plus lente. Le seul intérêt serait de pouvoir se servir de son bonnet comme récipient pour recueillir de l’eau...

Couleur Le rouge ou le rayé est traditionnel pour les français. Le noir permet de sécher plus vite. Le blanc évite les grosses chaleurs sur la tête. Il m'arrive d'emporter un bonnet de laine fin en montagne + un Bob en coton blanc genre "pastis 51". En mettant le bonnet noir sous le bob, on a une combinaison pouvant s'adapter à beaucoup de conditions de vent, de bruine, de froid, d'ensoleillement.

Les matières :

Je crois que j’ai eu à peu près tout ce que l’on peut avoir comme matière pour les bonnets bonnet. Je vais donc donner mon avis, certes subjectif, mais basé sur l’expérience.

Le polyester :
En fait les bonnets en polaire. Leur grand avantage c’est d’être léger. Leur grand défaut c’est d’être totalement perméable au vent et de craindre le feu et la chaleur. Un défaut moins évident, c’est que le polyester est hydrophobe, cela veut dire que lorsqu’on fait un effort la sueur n’est pas absorbée….ce qui est rapidement désagréable. Sinon ces bonnets sèchent vites et son chaud surtout sous une capuche.
Je trouve que ces bonnets glissent souvent sur la tête et tiennent mal, ce qui est parfois pénible.

Le polypropylène :
Helly Hansen fabrique ce genre de bonnets très fin. Ils sont utiles sous les casques d’alpinismes, ou bien encore comme première couche sous un bonnet plus volumineux. Et oui, on peut aussi adopter le système « trois couches » pour protéger la tête. Le polypropylène ne retenant pas l’eau et étant très léger fait une bonne première couche.

L’acrylique :
L’acrylique est une fibre synthétique dont les propriétés ressemblent à la laine. Elle a l’avantage de se teindre très facilement, d’être résistante au frottement, aux UV, aux insectes et d’absorber assez peu d’eau (moins que la laine). Elle est relativement isolante.
Le problème de l’acrylique, c’est que le meilleur côtoie le pire. Certaines fibres de marque (orlon…) sont bonnes, d’autres horribles : peu isolantes, irritantes, peluches…. Pas facile de trouver un article de qualité de nos jours ou 90% de la production d’acrylique se fait en extrême orient.

La laine :
La laine est un matériau fantastique, qui peu prendre de nombreux aspects.
Nous connaissons ses avantages. C’est un bon isolant, très élastique, elle résiste à la compression, elle résiste à l’eau, absorbe la vapeur d’eau et peut être tricoté serrée et/ou légèrement feutrée pour être un peu résistante au vent. Enfin, elle résiste parfaitement aux UV et relativement à la chaleur et au feu. Ses défauts sont aussi connus. Elle est lourde, parfois irritante, relativement fragile aux frottements, difficile à entretenir et chère. Une façon simple de rarement se tromper consiste à acheter des articles en laine ayant le label woolmark. Malheureusement, c’est plus cher et il existe des laines sans ce label qui sont excellentes….

Le coton :
Il y a quelques années on trouvais pas mal de bonnets en coton ou contenant du coton. J'ai même eu un bonnet Lapon pour mon gamin (fabriqué en Finlande et très bien conçu avec une double épaisseur et ample deuxième calotte) en coton . Je sais, je sais : "cotton kill". N'empêche que tant que c'était raisonnablement sec, c'était chaud et surtout très doux au contact de la peau et donc bien adapté à un port prolongé  y compris sur une peau irrité ou sensible. Peut-être que dans le roid sec hivernal, le coton n'est pas un problème, surtout si on dispose d'un endroit chauffé le soir ?
Des bonnets de ski de fond étaient fait en coton par le passé. certainement parce que c'était une des seules matières absorbantes d'alors et que ce sport est à haute intensité.
Ceci dit, en attendant de plus amples informations de nos amis lapons, JE NE CHOISIRAIS PAS DU COTON pour un bonnet dans une optique "survie".   

Je vais me permettre de détailler quelques modèles bien connus :

*Le bonnet Saint James :
Un grand classique 100% laine peignée. Il est fait d’une seule épaisseur de tricot d’une laine solide et tissée très serré, on le porte avec un rebord. Son grand avantage est d’être compact, relativement coupe vent et résistant à la bruine. Son défaut, est d’être fait d’une laine solide, donc légèrement irritante à l’effort. Les versions enfants contiennent 50% d’acrylique pour être plus douces, mais on perd l’avantage de la laine.
Sa finesse le rend relativement peu chaud  mais fait aussi sa force. On peut l’avoir dans la poche, il passe sans problème sous une capuche, on peut souvent le passer sous un casque, une casquette réglable un chapeau ou sous un autre bonnet. Grâce à son élasticité et aux propriétés de la laine, il tient bien sur la tête, et peut même se placer sur une casquette basique en coton en cas de besoin (look moyen toutefois).

*Le bonnet US 100%laine
C’est un tricot plus lâche que le saint james et il est en double épaisseur. Comme lui le rebord peut se replier selon les circonstances. Il possède deux épaisseurs et est donc plus chaud que le saint james. Achetez les modèles possédant les marquages US Army, ils ont passé les tests de solidité et sont constitués d’une laine de qualité qui irrite peu la peau. Evitez les copies , les ersatz en acrylique…..
C’est vraiment un bon bonnet, plus chaud que le Saint James mais moins résistant au vent et à la pluie AMHA, et surtout plus encombrant. Un must.

*Le bonnet Bompard  100% cachemire.
Le cachemire est le poil de la chèvre cachemire. Il est extrêmement doux car il différent des poils (laine) de mouton. Il est plus fin que la laine ordinaire et plus chaud à épaisseur égale. En revanche c’est cher et fragile (pas grave pour un bonnet) et moins résistant à l’eau que la laine ordinaire. Son grand avantage, c’est le confort et le très petit volume, un luxe quoi.

*Le bonnet andin en alpaga 100% laine.
On peut le trouver dans les boutiques « andines ». Le poil/laine de l’alpaga (un camélidé des Andes) est fine et plus chaude que la laine ordinaire. Ces bonnets sont très compacts et possèdent des « oreilles ». Ils sont très chauds pour le poids et l’encombrement.
Dans mon esprit ils sont +- équivalents aux bonnets Bompard en cachemire mais avec un look moins net.
Le vrai problème c’est que l’on est arnaqué 2 fois sur 3 dans ces productions peu contrôlées. C’est rarement du 100% laine….et plus rarement encore 100% alpaga.

*Le bonnet tricot 100% laine cardée (gonflante).
J’appelle bonnet tricot, le truc fait par les grands-mères. Ouillle Ouille ça grattouille souvent pas mal. Mais si vous convainquez Grand Maman d’utiliser de la laine Mérinos ou un mélange d’angora, de mohair ou de cachemire…..c’est pas loin du top.
Ces différentes laines sont plus fines et plus chaudes que la laine ordinaire à poids égal. Si c’est un bonnet tricoté, très souvent il ne sera pas très serré, d’où une faible résistance au vent. En revanche, il pourra être d’un maxi volume avec une laine cardée volumineuse donc chaude. On peut avoir un bonnet de 0,5 à 1cm (voir plus d’épaisseur). Au final c’est très chaud et « respirant » et très très chaud sous une capuche simple d’anorak. Le truc qu’il est utile d’avoir par grand froid.

*Le bonnet 50% acrylique, 50% laine.
C’est un mélange souvent choisit par les marques de sport. Normalement pour alléger le poids et diminuer le temps de séchage et meiux gérer la transpiration (l’acrylique absorbe moins d’eau que la laine). Aussi parce que l’acrylique se teint facilement en couleurs vives. Mais certainement aussi souvent pour diminuer les coûts, la laine étant plus onéreuse….
Je pense que sous réserve que le produit soit bon, c’est un bon compromis pour une utilisation sportive. Pour une utilisation « bushcraft » ma préférence irait à la laine : je peux prendre une bûche avec mon bonnet de laine, pas avec un 50% acrylique. Pour une utilisation militaire, il est bon de rappeler que la line est « non feu ».

*Le bonnet en possum.

C’est le bonnet de Ray Mears. Je n’en ai pas, aussi je ne vais pas en parler directement. C’est certainement très chaud. Mais AMHA pas plus qu’un bonnet en mohair (poil de la chèvre angora) ou en laine/angora (poil du lapin angora). Toutes ces solutions sont d’excellent chauffes têtes.


A suivre….

[EDIT] : j'ai fait une erreur de rédaction, malgré l'exemple du bonnet finlandais, je déconseille le port d'un bonnet en coton, ou contenant un coton durant l'hiver.

« Modifié: 24 novembre 2008 à 07:54:47 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 novembre 2008 à 22:56:50
Réponse #20

guillaume


N'est-il pas dangereux d'avoir un truc qui absorbe l'eau par temps froid sur la tête ?

Ca doit pas mal augmenter le refroidissement général ça... Pourquoi pas un bon bonnet respirant et un minimum coupe vent ? (je sais c'est ce que tu dis mais je préfère préciser...).

a+

23 novembre 2008 à 23:55:36
Réponse #21

Rod


Vu mon cheveu rare (d'où le singulier ;D) et mes déplacements scooter ou à pieds, j'ai toujours de quoi couvrir mon citron...

pour l'hiver Québéçois j'ai bonnet Northface™ en Polartec 300 sur le dessus de la tête et protection au niveau du front et des oreilles en Windstopper pour une meilleure isolation.

J'ai le même de chez Outdoor Research... Très pratique quand il fait froid et qu'il vente fort.
Moins polyvalent si le temps se réchauffe.

D'ailleurs si quelqu'un connait l'équivalent dans une marque de qulité je suis preneur.
J'ai le modèle de chez Hatch:
http://www.2giftshop.com/product_info.php?cPath=55_56&products_id=4390&osCsid=37478dfb9607292ef84dfa1079d8a46a
Apparemment ils ne le font plus... Très chaud comme col, plus perméable au vent lorsqu'il est porté en cagoule et plus tendu...

:o put**n, celle-là elle manque à la panoplie de Rod, il sera plus obligé de flouter sa tronche pour pas faire peur aux enfants.
Désolé Pat mais j'utilise celle-là ;D:
http://www.decathlon.be/FR/masque-poudreuse-cagoule-11018724/
Beaucoup plus mieux sous le casque... ;)
Sinon la cagoule c'est par temps très froid vent de face.

Maintenant j'utilise un bonnet en mérinos:

Ce que je ne m'explique toujours pas avec le mérinos (Did au secours! ;)), c'est cette faculté d'être chaud tout de suite par rapport au polar! Sans parler du fait que c'est plus chaud pour un volume moindre.
C'est d'ailleurs pour ça que je me suis également commandé un tour de cou dans cette matière.

Bien à vous,

Rod
   

24 novembre 2008 à 07:58:23
Réponse #22

Kilbith


N'est-il pas dangereux d'avoir un truc qui absorbe l'eau par temps froid sur la tête ?

Ca doit pas mal augmenter le refroidissement général ça... Pourquoi pas un bon bonnet respirant et un minimum coupe vent ? (je sais c'est ce que tu dis mais je préfère préciser...).

a+


ARGH  :-[ :-[ :-[


Mon clavier a fourché.....je suis d'accord pour déconseiller le port d'un bonnet en coton par temps froid.

Par souci d'honnêteté, j'avais signalé l'usage du coton dans certain bonnets. Et je dois dire que le résultat était correct pour les sports à très haute intensité (ski de fond) dans la gestion de l'humidité. Ou bien encore pour les enfants qui, en général, n'aiment pas la laine (et un bonnet en coton c'est mieux pour eux que ...pas de bonnet). A noter tout de même que le coton peut être tricoté plus "coupe vent" que les laines classiques.

MAIS : il me semble plus prudent de ne pas avoir de vêtement en coton par temps froid. Le coton classique perd toute son isolation une fois humide
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 novembre 2008 à 08:14:36
Réponse #23

Kilbith



Maintenant j'utilise un bonnet en mérinos:

Ce que je ne m'explique toujours pas avec le mérinos (Did au secours! ;)), c'est cette faculté d'être chaud tout de suite par rapport au polar! Sans parler du fait que c'est plus chaud pour un volume moindre.
C'est d'ailleurs pour ça que je me suis également commandé un tour de cou dans cette matière.

Bien à vous,

Rod
   


Je ne connais pas la réponse exacte à ta question.

Tout ce que je peux dire, c'est que la laine "Merinos" (simplement une laine possiblement fine et ondulée donc plus douce et bloquant plus de molécules d'air pour la même densité) permet un tissage plus "coupe vent" que la polaire standard.
Or, dans la vraie vie, les pertes par convection sont plus importantes que les pertes par conduction sur la tête (j'ai employé un raccourci, François me pardonnera). De plus, la laine absorbe l'humidité en phase vapeur (1/3 du poids) et, en échange, émet temporairement une légère chaleur sans perdre de son isolation.
En revanche, la polaire absorbe très très peu d'humidité, ce qui fait que la transpiration s'évapore très vite ce qui entraîne un fort refroidissement. Mais sur le long terme pour une activité intense la polaire restera plus chaude que la laine une fois celle-ci saturée d'humidité.

Un avantage de la laine fine (mérinos de qualité, laine d'agneau, cachemire, alpaga...) c'est que l'on a de bonnes valeurs d'isolation pour une épaisseur fine. C'est du au fait que c'est la fibre de laine elle-même qui est isolante, pas seulement la couche d'air immobilisée du fait de l'épaisseur de matière (même si cela reste un facteur très très important). La fibre de polyester est moins isolante et moins résiliente (à la longue elle s'avachit ce qui diminue la quantité d'air emprisonnée donc l'isolation). Cet effet est marqué dans les situations où la conduction participe à l'isolation (sous une capuche par grand vent, sous un casque...)

Pour comprendre le phénomène :
Imaginez une boite d'un volume donné. Prenez une masse donné de carton (1 kg disons) et découpez des morceaux pour compartimenter la boite.
1. Si votre carton est compact et fait 1 cm d'épaisseur, vous ne pourrez pas créer beaucoup de compartiment à l'intérieur de la boite.
2.Si votre carton est alvéolé et fait 1mm d'épaisseur, vous pourrez créer de nombreux compartiment dans la boite. L'air compartimenté sera stabilisé, moins sujet à la micro convection. l'ensemble plus isolant.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 novembre 2008 à 08:37:04
Réponse #24

Kilbith


N'est-il pas dangereux d'avoir un truc qui absorbe l'eau par temps froid sur la tête ?

Ca doit pas mal augmenter le refroidissement général ça... Pourquoi pas un bon bonnet respirant et un minimum coupe vent ? (je sais c'est ce que tu dis mais je préfère préciser...).

a+

J'ai rectifié pour le coton. Si tu parlais d'autre chose (laine) :

Ce qui compte c'est la vitesse à laquelle le refroidissement va s'effectuer. On doit avoir un équilibre ACTIVITE/REFROIDISSEMENT. C'est la raison pour laquelle laine (qui absorbe l'humidité) est efficace pour une activité modérée.

1. Elle absorbe l'humidité sous forme de vapeur d'eau en la liant chimiquement. Réaction légèrement exothermique (produisant de la chaleur). Jusqu'à 1/3 du poids de la laine l'eau est liée "à l'intérieur de la fibre" et la quantité d'air immobilisée ne varie pas.
2. A l'équilibre, ta chaleur va lentement relarguer cette humidité ce qui va te refroidir doucement.


La polaire en polyester :
C'est très hydrophobe le polyester (1% d'humidité). L'eau est adsorbée à la surface de la fibre (comme l'eau restant à la surface d'une verre à boire) qui sont très nombreuses dans un tissu polaire.

1. L'eau va se transformer en vapeur (transpiration) et traverser rapidement la polaire. Le refroidissement sera continuel et normalement il n'y a pas d'accumulation d'eau. Faicilité par le vent qui traverse la polaire, à un point où tu risques d'avoir très froid.
2. En fait il y a quand même un peu d'eau qui s'accumule à la surface des fibres si tu porte un vêtement gênant l'évaporation de l'eau du type "imperrespirant".
3. Si tu laisses de l'humidité s'accumuler dans les fibres synthétiques, par exemple à cause du port d'une veste GORETEX, il faut garder celle-ci à l'arrêt. Si tu enlève la veste, l'humidité va très rapidement s'évaporer puisque la pfibre polyester ne la bloque pas. Pour passer en phase vapeur l'eau a besoin d'énergie....c'est toi qui fournit l'energie sous forme de chaleur d'où un refroidissement rapide.

Pour une activité intense et/ou  prolongée au froid le synthétique bien géré est supérieur à la laine. Pour une activité modérée et/ou très très prolongée au froid la laine c'est pas mal (si bien géré). A part peut être seul  au mil dans les années 1900 que la laine et les matériaux tradi sont suffisants.

C'est un fait : http://www.edunet.ch/activite/wall/enfants/18_mar_2001/estavayer/shackleton.htm


Je ne pense pas que les matériaux tradi sont "supérieurs" aux matériaux modernes. J'ai du matériel moderne et du matériel tradi. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Un excellent achat consiste à s'acheter une bonne veste en polaire, c'est vraiment un bon produit : efficace, efficient, pas cher, durable, disponible......et écolo quand recyclé.

Mais, je pense qu'il faut toutexplorer: le meilleur vêtement isolant dans une situation de survie c'est celui dont on dispose. Si c'est une vraie situation de survie, il faudra IMPROVISER avec ce que l'on a. Et au départ, avant que l'expérience la chance et l'astuce intervienne, c'est insuffisant sinon cela ne serait pas de la survie.

 ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité